Le maître de Victor le labrador finalement condamné à 500 euros d'amende avec sursis

Publié le par Ricard Bruno

 

Mon commentaire : On est en droit de se demander pourquoi une telle peine aussi ridicule que scandaleuse, c'est une honte!

Bruno Ricard


 

Depuis, Victor le labrador va mieux et a retrouvé du poil de la bête

Le tribunal de grande instance a été plutôt clément hier en fin de soirée, après le délibéré, avec l'ancien maître de Victor le labrador. Il a finalement été condamné à 500 euros d'amende avec sursis et s'est vu infligé l'interdiction de détenir des animaux.

Jérôme Sallaberry, 29 ans, l’ancien propriétaire de Victor, le croisé labrador patou, affamé puis défenestré par son maître, au mois d’avril à Mauléon, a brillé par son absence, hier après-midi, devant le tribunal de grande instance.

Les trois parties civiles l’ont autant regretté que le ministère public. Une situation personnelle compliquée, la perte de son emploi, une situation financière précaire, un divorce ne justifient en aucun cas le sort qu’il a réservé à son animal, adopté alors que c’était un chiot.

"Victor lui a servi d'exutoire"

Il avait raconté à son frère chez qui il logeait que Victor s’était échappé. À un ami, il avait affirmé que, ne sachant plus quoi faire de son chien, il l’avait fait piquer. « Victor a vécu l’enfer, il a été traité comme un objet dont on se débarrasse quand il devient encombrant. Aujourd’hui au lieu de gémir, il jappe. Il a retrouvé la vie et l’amour » s’est enflammé Me Emmanuelle Leverbe avant de demander 500 euros de dommages et intérêts pour 30 millions d’amis et la SPA.

« Victor lui a servi d’exutoire à son mal être. Plutôt que d’aller voir un psychiatre, il a jeté son chien par la fenêtre » s’est insurgé Me François Tucoo Chala avant de réclamer 3 000 euros pour la SPA Béarn.

Me Béatrice Spiteri, pour la fondation Brigitte Bardot s’est élevée contre le comportement inhumain de cet homme « Il est important de défendre l’animal contre les hommes qui les maltraitent » a-t elle affirmé avant de demander 1 500 euros de dommages et intérêts.

Pour le vice-procureur, Valérie Grenier, Jérôme Salaberry aurait pu réagir différemment envers son animal « il aurait pu le confier à la SPA ou alors le nourrir avec les restes de viande fournis par des bouchers ou des charcutiers.

Le code pénal protège aussi les animaux domestiques. Les maîtres ne peuvent pas en disposer à leur guise » a-t-elle souligné avant de requérir 5 à 6 mois de prison avec sursis et l’interdiction de détenir un chien.

Au final, en début de soirée hier, le tribunal a rendu son jugement, finalement clément, et a condamné l'ancien maître de Victor à 500 euros d'amende avec sursis et s'est vu infliger l'interdiction de détenir des animaux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

candy 08/09/2010 13:22



il n'y a pas que la maitre de Victor qui prend son chien pour un objet,la justice aussi ,pour n'infliger aucune peine ou des peines ridicules.C'est vraiment honteux



BLANC Michelle 08/09/2010 13:09



En effet ce n'est pas cher payer pour condamner un tel comportement de cruauté et d'irresponsabilité, les problèmes rencontrés par cet ignoble individu n'excusent pas tout, il n'est pas le seul à
avoir des problèmes et aucun cas aucun animal n'est responsable de la situation que les gens traverse,aussi s'en prendre ainsi à son animal fait de lui en être totalement irresponsable doté d'une
personnalité de psychopathe. car pour affamer son chien pendant deux/trois mois, il faut oser le faire. Je réprouve encore le laxisme des juges qui ne condamnent  pas suffisamment ces
bourreaux par des peines d'emprisonnement ferme la seule raison de leur faire comprendre qu'un animal n'est pas un objet que l'on jette par la fenêtre.car ce genre d'individu dangereux peut
passer à des victimes humaines comme nous l'avons vu récemment.A noter qu'il me parait important étant donné les actes de maltraitantes de plus en plus nombreux, d'établir un fichier de toutes
les personnes ayant été condamnés pour maltraitance sur animaux qui permettrait de les repérer facilement et d'en informer les SPA REFUGES, au cas où ces individus reprendraient des animaux. La
justice leur interdit, de reprendre des chiens ou autres, mais nous savons tous, qu'aucun contrôle ne sera fait par cette même justice. Donc ce fichier parait indispensable.par les temps
qui  court.Merci de bien vouloir prendre cette demande en considération