Les autorités s'inquiètent des "Anti-corridas"...

Publié le par Ricard Bruno

AVANT PROPOS

Réagissez à cet article du Figaro...

 

La montée des manifestations contre les corridas en France, qui dégénère parfois en affrontements avec les forces de l'ordre, inquiète les parlementaires favorables à la tauromachie.

Des élus représentant les groupes d'études sur la tauromachie des deux chambres ont été reçus par le préfet Thierry Lataste, directeur du cabinet du ministre de l'intérieur, annoncent-ils mercredi dans un communiqué.

Ils ont notamment évoqué les épisodes récents de Rodilhan (Gard), où une dizaine de personnes ont été prises en charge par la Croix-rouge après des affrontements entre anti-corridas et 200 gendarmes, et de Magescq (Landes), où 150 anti-corrida ont tenté d'empêcher une représentation le 16 février dernier.

Les parlementaires s'inquiètent de ce qu'ils appellent la "radicalisation" du CRAC (Comité radicalement anti-corrida), "dont la stratégie est clairement de rendre impossible la tenue de spectacles taurins" avant l'ouverture de la saison. Selon les parlementaires, le préfet leur a dit partager leurs préoccupations et avoir "pour volonté de tout mettre en oeuvre pour que les spectacles taurins puissent se tenir dans de bonnes conditions", plusieurs rendez-vous ayant déjà été identifiés comme étant à risque. Des députés écologistes ont déposé l'an dernier une proposition de loi qui vise à interdire la corrida en France, comme elle l'est déjà en Catalogne espagnole. Leur texte n'interdirait pas les courses camarguaises, landaises "et autres spectacles qui n'impliquent pas sévices et actes de cruauté sur les taureaux et souffrances pour les chevaux".

Le Conseil constitutionnel a estimé en septembre dernier que la loi autorisant la corrida en France était compatible avec le texte fondamental, en réponse à une procédure lancée par des défenseurs des animaux contre la pratique tauromachique. La loi autorise la corrida depuis 1963, par la biais d'une dérogation à la répression des cruautés sur animaux. La décision du Conseil constitutionnel ne laisse plus aucune autre solution qu'une nouvelle loi.

Source : Le Figaro...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> Et il n'y a pas qu'en Catalogne que la corrida est interdite. Pour exemple, à Fréjus (France) on a déjà compris et elle est interdite dans cette arène.<br /> <br /> <br /> Cette interdiction s'étendra que ces parlementaires s'inquiètent, c'est normal, on va leur enlever leur plaisir pervers de faire souffrir et agoniser ces animaux.<br /> <br /> <br /> Bien sûr que nous continuerons et ferons tout pour que ces horreurs soient enfin interdites. <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
C
<br /> Il faut absolument réviser cette loi à la con! Si la corrida c'est pas de la cruauté alors là il n'y a que des cranes vides chez ceux qui pondent des lois! C totalement désespérant...<br />
Répondre