Lettre de Brigitte bardot envoyée à la rédaction de Madame Figaro

Publié le par Ricard Bruno

Madame,

J'ai été horrifiée, et c'est peu dire, en lisant dans votre numéro du 23 janvier 2010 vos pages recettes de cuisine, écrites par des femmes sadiques pour d'autres femmes censées ne pas être bouleversées par l'indifférence à la souffrance animale qui transpire de ces atroces recettes.

Pour être "Affreusement bon", comme vous titrez vos ignobles pages, il faut être "Affreusement dégueulasse" pour les écrire, et pour les découvrir avec un "frisson de délices", on ne peut qu'avoir un "frisson de dégoût et d'horreur".

Les langues d'agneaux, des coeurs de veaux et des cuisses de grenouilles sont au menu. Savez-vous de quelles atroces douleurs vous parlez mesdames dignes d'être des Draculas en jupes ou des Mengeles de la gastronomie ?

Qui n'a pas pris dans ses bras un petit agneau qui vous léchait les mains, qui n'a pas vu un petit veau téter sa mère et ne s'est pas attendri ? Et les grenouilles coupées en 2 vivantes, dont le thorax et la tête sont entassés encore vivants alors que les cuisses sont réservées à "l'art" culinaire...

Vous me dégoutez, vous êtes monstrueuses et je vous souhaite le pire.

                                                         .......................

Brigitte a entièrement raison de dénoncer haut et fort ces recettes répugnantes, en un mot comme en cent...B R A  V O ! Brigitte

Bruno Ricard
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> "futures vedettes" film de 1955 de marc allégret avec jean marais comme partenaire. c'est dommage qu'il n'ait jamais été édité. cela en voudrait la peine. a bon entendeur salut!!!<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Lorsque l'on voit tous ces étalages de viande,et autres, on a tendance à oublier que derrière tout cela, il y a la souffrance animale  et que  toutes ces pauvres victimes ne demandaient<br /> que le droit de vivre et nous les massacrons sans remord. J'en ai pris conscience ,mon comportement est différent je fais très attention pour limiter au maximum tout ce qui découle de l'animal<br /> ,et je suis donc en accord avec Mme.B Bardot de se révolter devant des gens qui mangent que pour le plaisir de manger sans se poser de questions.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> bravo brigitte ,cent pour cent  avec vous ! ce sont des ignobles mangeurs des sadiques uncurables !!!!! continuez!!!!!!!<br /> <br /> <br />
Répondre