Mobilisation pour les tortues du Costa Rica...

Publié le par Ricard Bruno

150536 461033229933 709949933 5633484 2113832 n149005 461032554933 709949933 5633476 255528 n149005 461032559933 709949933 5633477 2178180 n150536 461033224933 709949933 5633483 986368 n

149005 461032564933 709949933 5633478 101108 n149005 461032569933 709949933 5633479 7330192 n

149005 461032574933 709949933 5633480 4947975 n150536 461033229933 709949933 5633484 2113832 n150536 461033239933 709949933 5633485 4023709 n150536 461033244933 709949933 5633486 7497369 n150536 461033249933 709949933 5633487 826682 n

Cinq des huit espèces de tortues marines répertoriées dans le monde choisissent le Costa Rica pour assurer leur survie. La tortue luth, la tortue verte, la tortue Caret, la tortue de Ridley et la tortue caouanne sont visibles, suivant les saisons, tout au long de l’année, soit côté Pacifique, sur playa Grande, playa Nancite et playa Ostional, soit côté Caraïbe, à Tortuguero et Playa Manzanillo. Toutes ces espèces sont menacées de disparition.

Les « arribadas » arrivées massives sont notamment observables sur la plage d'Ostional de juin à novembre et offrent un spectacle rare et très émouvant. De 3 000 à 170 000 femelles viennent en quelques jours pondrent leurs œufs. Véritable attraction touristique, cette observation ne peut se faire qu’avec un guide et en respectant certaines règles, comme se tenir à distance et prendre des photos sans flash. Seuls les villageois peuvent collecter les œufs durant les premières heures de l’arribada, sous contrôle des autorités. C’est ainsi que 500 000 œufs sont ramassés par les locaux !

On ne doit pas laisser perdurer une telle situation, c’est une honte, c’est un véritable massacre en règle !

Réagissez auprès des autorités du Costa Rica, mobilisez vous pour que cesse cette ignominie !

 

Merci par avance pour elles...Les Tortues !

 

Bruno Ricard

 

Site officiel de l´Ambassade du Costa Rica en France : Contact : Ambassade du Costa Rica : http://www.ambassade-costarica.org/contacter.html  

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article