Scoop Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Agneau Pascal: Bardot écrit aux responsables religieux

"Paris, le 19 avril 2011
 
Mgr André Vingt-Trois
Archevêché de Paris
M. le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim
Consistoire Central de France
 
 
Messieurs,
 
En ce moment, plusieurs centaines de milliers d’agneaux sont égorgés sur notre territoire afin de « célébrer » Pâques.
 
En cette période apocalyptique, ce sang versé à outrance, à l’excès, est plus indécent, plus insupportable encore qu’à l’accoutumée.
 
Je ne comprends pas pourquoi, à notre époque, les fêtes religieuses sont si souvent associées à la mort, au sacrifice d’innocentes victimes.
 
Depuis des années je dénonce les scandaleuses conditions d’égorgement des moutons lors de l’Aïd-el-kébir, mais le rituel de l’agneau pascal est autant meurtrier et tout aussi révoltant !
 
N’oublions pas qu’en France, 80 % des ovins sont abattus sans étourdissement préalable*, les consommateurs mangent donc, à leur insu, de la viande d’animaux égorgés en toute conscience, dans la souffrance.
 
Des camions surchargés d’agneaux traversent actuellement notre pays. Ils sont plusieurs centaines à mourir chaque jour, piétinés, étouffés, entassés les uns contre les autres. Les bêtes qui auront survécu aux terribles conditions de transport seront égorgées par millions.
 
Au cours de l’histoire, de nombreuses pratiques religieuses ont encouragé les pires instincts de l’homme, nous devons aujourd’hui refuser ces comportements archaïques et apprendre à défendre de nouvelles valeurs, basées sur le respect de la vie. L’homme a un devoir, celui de se comporter avec… humanité !
 
Aujourd’hui, je fais appel à vous et je veux croire que vous ne resterez pas indifférents à cette souffrance, ce martyre insupportable d’animaux innocents.
 
J’aimerais que vous lanciez un appel aux pratiquants, pour que Pâques ne soit plus synonyme de sang versé mais de joie, de générosité partagée.
 
Je place mon espoir en vous, il est immense… Ne me décevez pas !
 
Aucune religion ne doit encourager le massacre d’animaux, quels qu’ils soient.
 
Brigitte Bardot
Présidente
 
* Rapport du COPERCI (comité permanent de coordination des inspections) remis aux ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture."

La fondation Brigitte Bardot en profite pour mettre en avant cette campagne lancée en Italie:

Publié dans Scoop

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

viguier 29/04/2011 23:24



dans un passage de la bible DIEU dit qu'il a en horreur les sacrifices des animaus et que l'odeur de la graisse le degoute ......!


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 



Marie 22/04/2011 10:13



Tout à fait d'accord avec le fait que les catholiques ne sont pas mieux que le reste de l'humanité (pour ne pas dire inhumanité!) en matière de protection animale.


Mais je confirme que le consommation d'agneau à Pâques, comme celle de dinde à Noël, n'est demandeé à ses fidèles par aucune église chrétienne (cathoiique, protestante ou orthodoxe).


Ce sont de simples et mauvaises habitudes qui ont été prises par les non végétariens de tout poil, athées compris, sans doute par imitation de la dinde des américains à Thancksgiving et du rite
lié à l'Exode de la Pâque juive... Et, effectivement, la filière viande récupère tout ça: ouvrez un magzine en période de Noël ou de Pâques, c'est une déferlante écoeurante de recettes de dinde
ou de viande d'agneau. 


Mais cela n'a rien à voir avec un impératif religieux, en tout cas pour les chrétiens, et l'archevêque de Paris ne va donc pas pouvoir retirer de sa religion quelquechose qui n'y figure pas.


Par contre une campagne d'affichage dédiée à tout le monde avec cette photo aurait peut-être réveillé les consciences de tous les carnivores. Ce serait bien, pour l'année prochaine!


 


 


 


.


 


 


 



D. Lafon 21/04/2011 13:20



Je ne suis pas catholique, mes parents sont des laïques bibre penseurs, mais dans la campagne où j'ai été élevée et où les gens étaient des catholiques très pratiquants, je n'ai JAMAIS
entendu dire que cette église impose un quelconque rite religieux ou impératif alimentaire concernant les agneaux à Pâques.


Je me souviens que les impératifs que l'on rabachait à mes copines du catéchisme, à ce moment là, était que pour "faire ses pâques", il fallait: 1/ne pas manger de viande
le vendredi saint, 2/se confesser le samedi et 3/communier le dimanche. C'était les seuls points exigés par l'église, et Dieu sait si les gens s'y conformaient!


Je pense que la consommation de gigot d'agneau à Pâques, période de l'agnelage, est une ignoble récupération par la filière
viande d'une vielle tradition (juive?) de consommation de viande d'agneau avec des herbes amère en souvenir de la fuite en Egypte, et que ce sont tous les non végétariens
qui se gavent de cette viande à cette période ,hélas, sans que cela n'est grand chose à voir avec les religions, chrétiennes, en tous cas.


Mais c'est bien que BB ait signalé une fois de plus qu'un animal, ça ne se mange pas, quel qu'il soit et quelles que soient les
circonstances.


 



colette 20/04/2011 09:38



Tout a fait d'accord les catholiques ne sont pas mieux que les autres religion en matière de protection animale...Ces gigots de Pâques comme c'est obsolète et ringard! Les gens qui les mangent se
sont parfois extasiés et attendris (comme devant des bébés humains) en voyant des agneaux...Mais ils en commandent quand mème à leur boucher! Ces gens là ont-ils un cerveau?



claude 19/04/2011 20:26



bravo B.B! et bravo aux Italiens!!