Tir au loup autorisé ? Mobilisez-vous !

Publié le par Ricard Bruno

Le Ministère de l’Ecologie vient de mettre en ligne un projet d’arrêté fixant les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup : PROJET D'ARRÊTE

La consultation du public aura lieu jusqu’au 11 avril 2011.

Les observations doivent être envoyées à l’adresse suivante : protocole.loup@developpement-durable.gouv.fr

 

La Fondation Brigitte Bardot dénonce fermement tout tir sur des loups en France. Rappelons que le loup est une espèce protégée. La Fondation vous invite à faire entendre votre voix via le mail du Ministère en dénonçant plus particulièrement les points suivants prévus dans le projet d’arrêté du gouvernement :

  • Ce projet d’arrêté prévoit de possibles destructions dans le Cantal et dans les Pyrénées-Orientales alors qu’au maximum 3 loups ont été observés (1 seul dans le Cantal !)
  • Il adopte le fait que certains troupeaux peuvent être reconnus comme ne pouvant être protégés (autorisant dès lors le tir au loup), cela est la porte ouverte à de nombreux abus de la part d’éleveurs refusant de protéger leurs troupeaux.
  • Les tirs de défense peuvent aussi intervenir dès lors qu’un troupeau, qu’il ait subi ou non des dommages, se situe à proximité d’un troupeau faisant l’objet d’une autorisation de tir de défense.
  • Le préfet peut décider, dans certains cas spécifiques, de déclencher une opération de tir de prélèvement (battue) sans conditionner sa décision à la mis en œuvre préalable de tirs de défense à proximité des troupeaux.
  • Le préfet peut autoriser la poursuite des opérations de prélèvements au-delà de la période où les troupeaux demeurent dans les conditions où ils sont exposés à la prédation du loup.
  • Les dérogations peuvent intervenir, à l’issue de la saison de pâturage, aux fins de prévenir la survenue probable de nouveaux dommages l’année suivante.
  • Les opérations de tirs de prélèvements pourront être réalisées par des chasseurs en accord avec le préfet. Cela laisse encore une fois la porte ouverte aux abus et de nombreux chasseurs (élus et notables, présidents de fédérations de chasse, amis du préfet etc.) voudront obtenir une habilitation pour tuer un loup !
Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40320


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

marie 31/03/2011 21:25



On vois vraiment de tous, c'est pauvres loups qu'on les laisse tranquille !!! Bisous bonne soirée Bruno



Ricard Bruno 31/03/2011 22:11



Bonsoir


Oui qu'on leur foute la paix!


Bruno Ricard