Toulon : prison avec suris pour avoir brûlé un caniche

Publié le par Ricard Bruno

Il est dommage dans notre pays que de tels individus soit si peu condamné pour une telle horreur, c'est une honte.

Bruno Ricard

..................................................................................................................................................................

DRAGUIGNAN — Un boucher domicilié à Bormes-les-Mimosas (Var) reconnu coupable d'avoir brûlé "Fidji", le caniche de sa compagne ,après lui avoir roulé dessus avec son 4X4 a été condamné mardi à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Toulon.

Poursuivi pour "cruauté sur animal domestique", l'homme âgé de 50 ans devra verser 1.000 euros de dommages et intérêts à chacune des deux parties civiles, l'association Animaux sans frontières du Lavandou et la Fondation Brigitte Bardot.

Les faits remontent au 31 août 2009 lorsque les gendarmes de Bormes-les-Mimosas déposent au chenil du Lavandou un sac contenant un chien mort et brûlé.

La présidente de l'association Animaux sans frontières, Marie-Claude Vuez, transfère immédiatement le cadavre de l'animal vers une clinique vétérinaire qui, grâce à la puce électronique d'identification, réussit à localiser la propriétaire.

Les constatations médicales révèlent que l'animal, un caniche âgé de 17 ans, ne présente aucune fracture mais en revanche a été brûlé avec de l'essence.

La plainte déposée par Mme Vuez aboutit à l'interpellation d'un boucher, Marc Voizard, qui explique avoir roulé "par mégarde" sur le chien de sa compagne. Il affirme après avoir en vain cherché un cabinet vétérinaire à Hyères puis, après s'être ravisé, avoir acheté un jerrycan d'essence et brûlé le chien sur la plage de Cabasson.

"Une affaire répugnante" pour Me François-Xavier Kélidjian (Paris), avocat de la Fondation Bardot.

"L'animal qui avait les yeux ouvert présentait un rictus traduisant sa souffrance", a-t-il déclaré à l'AFP.

Selon le Code Pénal, les actes de cruauté envers les animaux domestiques sont passibles de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

Source : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iB7yNWKVxzxkYNUubMoNp5kj1hMw

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
<br /> <br /> 1000 euros ce n'est rien du tout ! On imagine aisément qu'au départ un boucher n'a guère de pitié pour les animaux mais là, à 50 ans, ça dépasse l'entendement.<br /> <br /> <br /> Notre société va mal décidément et ce sont les pauvres animaux qui semblent payer la note...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Quelle horreur pour ce pauvre chien d'avoir fini sa vie de cette manière si atroce.En effet la peine est légère comparativement aux actes de cruautés commis, brulé à l'essence et écrasé en<br /> passant dessus avec un 4:4, mais il faut être le dernier des pourritures pour faire cela .Ne peut on pas faire appel, Le tribunal de Toulon n'a pas été assez sévère, ce triste individu aurait dû<br /> faire de la prison ferme.J'espère que les amis des animaux, tiendront compte de son acte criminel, en placardant sur sa vitrine, des affiches de façon à faire connaitre à tous, de quoi est<br /> capable ce triste sire et ne plus jamais aller se servir chez lui<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> <br /> Bonsoir mais que fait la justice elle ne fait pas bien son boulot .cet homme meritait plus que ca .et notre cher president dans tout cela quand lancera t il une loi pour que tous ces bourreaux<br /> meritent une justice plus forte et plus longue.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre