VIANDE HALAL : CONSIDERER AUSSI LA SOUFFRANCE DES ANIMAUX !

Publié le par Ricard Bruno

12-halal

  

Nos amis musulmans ne nous le reprocheront pas !

Nous les respectons et avant de poursuivre, disons-le franchement, cet article n’est pas rédigé avec des intentions racistes. Nous les considérons y compris leur religion.Mais il est une question qui ne me laisse pas indifférent, c’est l’abattage rituel des animaux dits « de boucherie ».

Mon respect du vivant et mon amour des bêtes ne m'autorise pas à soutenir ce rite cruel. Mais, ma déception est d'autant plus grande et ma colère à peine contenue en prenant conscience de la provenance réelle de la plupart des viandes issues d’animaux abattus dans ces conditions insoutenables, c’est-à-dire égorgés en pleine conscience !

On l’appelle la viande Halal ! Nous en mangeons tous, certainement à notre insu, et là je ne suis plus d’accord, en dépit du respect témoigné envers ceux qui n’appartiennent pas à ma culture ! Pour des questions culturelles et économiques, musulmans et juifs rejettent certains morceaux... Ces derniers seraient alors écoulés dans la filière classique.

12-halal-1

L’O.A.B.A. (Oeuvre d’Assistance aux bêtes d’Abattoirs), fondée en 1961 par la courageuse madame Gilardoni, - hommage à sa mémoire - nous dit : « Sur trois animaux abattus rituellement, c'est-à-dire sans étourdissement préalable, presque deux seront en fait consommés par l'ensemble des consommateurs toutes confessions confondues ».

Et le Coperci (Comité permanent de coordination des inspections, regroupant l'inspection générale de l'administration, l'inspection générale de l'agriculture et le conseil général vétérinaire ) de souligner : « Dès 2005, une « part non négligeable » des animaux égorgés selon le rite musulman ou juif « vendue dans le circuit classique sans mention particulière »

Questions : Doit-on, au nom d’une religion, imposer autant de souffrances, abominables, cruelles, inhumaines, à des êtres vivants ? Doit-on aussi laisser le consommateur dans l’ignorance face aux conditions d’abattages ? Ne serait-il pas infiniment plus honnête d’apposer un label sur les emballages : « Viande Hallal » ?  Réponse présumée à cette question : l’inquiétude des industriels de la viande enclins d’étouffer la vérité par crainte de voir les clients se détourner d’une viande obtenue par ces méthodes inhumaines... D’où, également, le silence sur ce rapport du Coperci qui n’a jamais été rendu public. Précaution que confirme d’ailleurs la Fédération nationale de l'industrie et du commerce en gros des viandes (FNICGV).

Cette mesure, n’est pas, reconnaissons-le, très intègre envers le consommateur qui se doit d’être informé sur les moyens d’abattages, même si cette question en appelle une autre tout aussi cruciale : « Peut-on et doit-on moralement accepter ces sacrifices d’animaux au nom d’une  religion ? ». M@scoTT’, en appelle au coeur et à la raison des responsables religieux juifs et musulmans de France. Comment cette vérité sur la souffrance des animaux n’a t-elle jamais interpellée ces hautes dignités alors que toutes les religions prônent le respect de la création d'autant que le Coran ne prévoit pas ce mode de tuerie et rejette toute forme de violence ?

Infos : >> PENSEZ A SIGNER LA PETITION - Les animaux ne sont pas des meubles !

Par ailleurs, dans le cadre de la qualité de la consommation, sept repères ont été créés pour sensibiliser l’acheteur à une meilleure connaissance sur les viandes bovine, ovine, chevaline, porcine... Sept logos identificateurs, gages de qualité... (Label rouge, A / B (bio)  A.O.C, etc...) mais aucun ne précisant par quel moyen nos entrecôtes parviennent jusqu’à nos assiettes ! Pour nous, consommateurs, tous ces repères apportent des preuves évidentes d’engagements de qualité gustative et de professionnalisme reconnu !!! Cependant, l’absence regrettable d’un signe d’éthique envers les animaux nous interpelle puisque il ne s’insère pas dans le cadre de cette stratégie de communication.

L’absence de cette CERTIFICATION, essentielle, représente un manquement regrettable de premier ordre. Alors, à quand, à l’échelon européen, l’apposition d’un logo sur tous les emballages attestant que nos viandes proviennent d’animaux abattus APRES un étourdissement préalable ? Nous invitons nos élus, et nos amis, responsables religieux, à se pencher au plus vite, sur cette réflexion !

12-halal-2

Pour mieux comprendre  l’abattage rituel

Il s’agit du Sacrifice réalisé par Abraham à la demande de Dieu. Les trois religions diffèrent quant aux protagonistes de cet épisode ainsi que sur sa conclusion. Mais le sacrifice d'Abraham, reste évènement majeur chez chacune des trois grandes religions monothéistes. Pour la majorité des musulmans, la bête doit être consciente au moment de l'abattage. Cependant certains mouvements acceptent l'étourdissement. La bête doit être placée en direction de La Mecque. Au moment de l'égorgement, le sacrificateur, (musulman) , doit prononcer "bismillah", "Au nom de Dieu". On laisse ensuite l’animal se vider de son sang jusqu'à sa mort.

 

Marine Le Pen réagit aussi face à la souffrance animale, les professionnels répondent :

Le ministère de l'Alimentation a assuré dimanche 19 février que la viande distribuée en Ile-de-France n'était en aucun cas exclusivement halal comme l'affirme Marine Le Pen. «La viande qui est distribuée en Ile-de-France ne provient pas exclusivement d'abattoirs d'Ile-de-France, parce qu'il y en a très peu et que ce sont de tout petits abattoirs, a expliqué un porte-parole. Elle provient essentiellement du marché de Rungis, où arrivent des viandes qui proviennent d'un peu partout en France.» Le président de l'Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev), Dominique Langlois, a, lui aussi, réfuté cette idée. «Dire que toute la viande commercialisée à Paris ou en région parisienne est d'origine halal, c'est absolument faux. C'est une déclaration qui se veut à mon avis strictement politique, qui ne correspond absolument pas à la réalité des choses», a déclaré Dominique Langlois, interrogé sur France Inter. «Par contre, il peut se trouver que des pièces ou des morceaux de viande soient issus de carcasses abattues selon ce rite, mais ça ne change en rien la qualité de la viande et cela ne modifie pas du tout les qualités du produit», a-t-il ajouté.

Vidéo insoutenable des pratique de la viande Halal ! ATTENTION IMAGES CHOQUANTES !!!


O.A.B.A.: 
Œuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoirs
10, place Léon Blum - 75011 Paris
Téléphone : 01 43 79 46 46 - oaba.frc

O.A.B.A.:

 

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leopold Vincent 22/02/2012 12:44


Bonjour,


Je ne suis pas croyant et je ne fais pas de politique et il est hors de question qu'on m'impose de manger halal ou casher, alors je ne consomme aucun produit venu de l'occident puisque je vis au
Vietnam, j'ai quitte la France pour ces raisons, le peu de viande que je consomme provient de la production vietnamienne et je dois avoue que si je mange un peu de viande c'est que je la partage
avec mes chiens.


Il est hors de question que je mange de la viande d'un animal qui a souffert.


Faites comme moi boycottez la viande des magazins ou arretez de manger de la viande tout simplement.


On parle de rituel, de tradition et de religion, mais quand est il des francais de type europeen qui ne peuvent plus manger de porc sans etre insultes, harceles, voir meme aggresses physiquement
meme les enfants dans les cantines scolaires ect ect.


Tant que les gens ne comprendront pas que le probleme est tres grave et qu'il faut y faire face ensemble alors...


Dans l'ancien testament il est dit...oeil pour oeil dent pour dent.


Leo