Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Espagne : la présidente d'un refuge aurait tué 2 000 chiens et chats

Publié le par Ricard Bruno

Espagne : la présidente d'un refuge aurait tué 2 000 chiens et chats

L a présidente d'une association de protection des animaux dans le sud de l'Espagne risque quatre ans de prison, accusée d'avoir tué avec un complice plus de 2 000 chiens et chats. 

La prévenue, jugée à Malaga depuis la mi-novembre, présidait une association à but non lucratif pour la défense des animaux abandonnés ou donnés en vue d'une adoption, à Torremolinos, dans la province de Malaga en Andalousie (sud). 

 

Ce refuge se doublait d'un centre de toilettage, d'une résidence et d'une clinique privée pour animaux, alors que la dirigeante ne possédait aucun diplôme de vétérinaire, selon l'accusation.

"Un lente et douloureuse agonie"

Au terme des investigations, le procureur a conclu que la dirigeante et un employé chargé de la maintenance avaient "sacrifié et donné à incinérer, entre janvier 2009 et octobre 2010, le nombre estimé de 2 183 animaux". Selon l'accusation, ils leur injectaient une substance mortelle à une dose inférieure à celle recommandée, "dans le seul but de faire des économies", et sans les avoir endormis au préalable.

Les bêtes étaient soumises à "une lente et douloureuse agonie", selon le procureur.

Les caméras coupées et une musique pour couvrir les bruits

"Pour mener à bien ces exterminations massives et programmées (...) les caméras de sécurité du centre étaient déconnectées et de la musique diffusée à fort volume" afin de couvrir les "hurlements", selon les conclusions du parquet. En une semaine de l'été 2010, ils auraient ainsi fait disparaître "plus de 50 chats et 20 chiens".

Le procureur a estimé qu'il s'agissait de "réduire les coûts" et de privilégier les activités privées lucratives.

Dans une vidéo diffusée par le journal El Mundo, on entend la prévenue nier devant le tribunal: "J'ai la phobie des injections, je dois regarder ailleurs parce que je ne peux pas regarder comment s'enfonce l'aiguille".

Quatre ans d'emprisonnement sont requis à son encontre pour maltraitance animale, exercice illégal de la profession de vétérinaire et falsification de documents. La dernière audience du procès est prévue le 9 décembre, selon le Tribunal supérieur de justice d'Andalousie. Le Collectif andalou contre la maltraitance animale et l'Association pour le bien-être des animaux-Le refuge, sont parties civiles.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

À Saint-Aubin-le-Guichard : Cinq chats rapatriés par la Fondation Brigitte-Bardot ont échappé à un triste sort

Publié le par Ricard Bruno

À Saint-Aubin-le-Guichard : Cinq chats rapatriés par la Fondation Brigitte-Bardot ont échappé à un triste sort

Les cinq chats accueillis jeudi après-midi au refuge de la Mare-Auzou, à Saint-Aubin-le-Guichard, l’ont échappé belle. Avec leurs compagnons d’infortune, ils ont été trouvés dans un camion intercepté à la frontière entre la Thaïlande et le Laos.

Trafic de viande

Entassés par dizaines, ils devaient alimenter un trafic de viande à destination du Vietnam. « Ces chats ont été enlevés, en échange d’objets de pacotille, aux familles au sein desquelles ils vivaient », indique Aurélia Houchero, spécialiste des chats au refuge.

D’abord placés en quarantaine dans un refuge thaïlandais, les animaux ont parcouru 10 000 km en onze heures. Isabelle Lefebvre, chargée des déplacements à la Mare-Auzou, les a finalement amenés en Normandie, où ils ont pris possession de leur box. Un endroit suffisamment spacieux et agréable, avec des coussins, des arbres à chat et des friandises, pour oublier leur mésaventure.

S’adapter
à un nouveau milieu

Ils passeront quelques jours à l’écart avant de rejoindre leurs congénères ou de trouver une famille d’accueil.

Il y a quelque temps, une dizaine de chiens avaient échappé eux aussi à l’enfer thaïlandais. À ce jour, un seul a été adopté.

Infos pratiques

Service adoptions de la Fondation
Brigitte-Bardot 
: 01 45 05 14 60.

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot en colère...et il y a de quoi !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en colère...et il y a de quoi !

Partager cet article

Repost0

Un ours exhibé lors d’une soirée cirque dans une discothèque : la Fondation Brigitte Bardot "très choquée"

Publié le par Ricard Bruno

Un ours exhibé lors d’une soirée cirque dans une discothèque : la Fondation Brigitte Bardot "très choquée"
POLÉMIQUE - Quelques jours après la tenue d'une soirée organisée dans une discothèque d'Ille-et-Vilaine, les internautes s'insurgent contre la présence de plusieurs animaux dans la boite de nuit. Contactée par LCI, la Fondation Brigitte Bardot juge "très choquante" cette utilisation , qui n'a cependant rien d'illégale.

La soirée a viré à la polémique sur les réseaux sociaux. Ce samedi, la discothèque La Scala, à Guipry-Messac, en Ille-et-VIlaine, organisait une "soirée cirque". Et c'est la présence d'animaux qui a choqué les réseaux sociaux. Sur Twitter, ainsi que sur Facebook, où les photos de la soirée ont été postées, les internautes n'ont pas hésité à dénoncer la présence d'un ours muselé, d'un perroquet et d'un serpent. 

"D'où ils ont ramené un ours à la Scala ? Pour attirer les gens, en exploitant des pauvres bêtes ?? Quelle boîte de merde, honte à eux", s'est offusquée Anne-Caroline sur Twitter. "Quelle honte d’exploiter les animaux de la sorte ! Du plaisir pour vous mais une terrible souffrance pour eux", s'est également agacée une internaute sur Facebook. Lundi soir, les photos montrant le perroquet étaient toujours en ligne sur la page Facebook de la discothèque. Celles de l'ours avaient en revanche été  supprimées.

Un ours exhibé lors d’une soirée cirque dans une discothèque : la Fondation Brigitte Bardot "très choquée"

En France, on en est encore au Moyen-Âge pour le traitement des animauxFondation Brigitte Bardot

Contactée par LCI,  la Fondation Brigitte Bardot s'est insurgée contre l'utilisation de cet ours : "Quand on voit qu’en France, on en est encore au Moyen-Âge pour le traitement des animaux, c’est absolument choquant", affirme Christophe Marie, porte-parole de l'organisation. Face à  la colère des internautes, la Fondation regrette de ne "pas pouvoir faire grand chose sur ce cas spécifique". Elle explique qu'il aurait fallu "agir en amont de l'évènement pour tenter de le faire annuler". 

"Le problème, c'est que ce n’est pas illégal, soupire Christophe Marie. C’est pour cela que nous travaillons avec les services du ministère de l’Environnement pour ne pas autoriser la tenue de tels évènements". Avant de lancer un appel : "Il faut que toute forme d’exploitation animale entraîne un cadre légal dès lors que l’animal est maltraité. Et si l'on ne respecte pas leurs besoins, c’est de la maltraitance".

 

La Scala se défend

Alertées par les internautes, d'autres associations ont aussi réagi à la polémique. "Quelle honte ! Soirée #cirque à la discothèque la Scala @Scalaguipry avec l'#ours des #Poliakov et un ara", a par exemple lancé l'association de protection des espèces menacées (AVES). Une pétition a également été initiée sur Change.org pour "interdire les animaux en boite de nuit". Ce lundi soir, elle avait déjà récolté près de 3700 signatures. 

Un ours exhibé lors d’une soirée cirque dans une discothèque : la Fondation Brigitte Bardot "très choquée"

Le PDG du groupe La Scala, Alain Fournier, s'est quant à lui justifié dans une vidéo postée sur Facebook. Il a argué que ces soirées sont organisées par "des professionnels avec 25 ans d'expérience". Il a également souligné que les animaux présents avaient été "présentés à l'entrée de l'établissement et non dans la foule et dans la musique". 

Face à la polémique, il affirme toutefois qu'à l'avenir, il n'y aura "plus d'animaux" lors de ces fameuses "soirées cirque".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot Inédit et exclusif ! uniquement sur le blog Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

Extrait du documentaire sur Brigitte Bardot qui sera diffusé fin novembre 2016 sur France 3 suivit du film "En cas de malheur"

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost0

Armani renonce à la fourrure pour ses collections !

Publié le par Ricard Bruno

Sous les applaudissements, Giorgio Armani, lors de la présentation de sa collection femmes automne-hiver 2016-2017, à la Fashion Week de Milan.

Sous les applaudissements, Giorgio Armani, lors de la présentation de sa collection femmes automne-hiver 2016-2017, à la Fashion Week de Milan.

Dans un accord conclu mardi dernier avec la Humane Society International et la Fur Free Alliance, la maison de couture milanaise annonce qu’elle met un terme à l’utilisation de fourrure pour l'ensemble de ses marques.

« Je suis heureux d’annoncer que le groupe Armani s’engage à renoncer à l’utilisation de fourrure animale dans ses collections », vient de déclarer Giorgio Armani, le fondateur de l’iconique maison milanaise. Et d’ajouter: « Les progrès technologiques réalisés au cours de ses dernières années nous ont permis d’avoir des alternatives à notre disposition qui rendent inutiles les pratiques cruelles à l’égard des animaux (…) mon entreprise fait une avancée décisive, traduisant l’attention qu’elle porte à la protection des animaux et de l’environnement. »

L'interdiction concernera les animaux sacrifiés pour leur fourrure

Contacté par Paris Match, le groupe Armani précise que l’interdiction sera effective dès la collection Automne/Hiver 2016-2017. Elle ne concernera exclusivement que les animaux sacrifiés pour leur fourrure, y compris le lapin, dont la consommation de chair est « trop marginale », de l’avis de la maison. Brebis, moutons, et agneaux destinés à la consommation continueront en revanche d’être utilisés par le styliste.

Cette décision pourrait intervenir suite au développement d’une fibre synthétique de nouvelle génération, « enrichie en résine naturelle, plus douce et plus luxueuse», résume Arnaud Gavard, responsable du site lafaussefourrure.com. « Elle permet aux couturiers de concilier créativité et respect des animaux ». Marco de Vincenzo, un ancien de chez Fendi,  aujourd’hui designer de sa propre marque, y aurait d’ailleurs cédé à l’occasion de la présentation de sa dernière collection.

Giorgio Armani rejoint ainsi d’autres stylistes prestigieux qui ont déjà banni la fourrure, parmi lesquels Calvin Klein, Vivienne Westwood, Alexander McQueen, Franck Sorbier, Ralph Lauren.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Rémi Gaillard : Campagne contre la fourrure !

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost0

Présidentielle: Brigitte Bardot demande "d'animaliser le débat"

Publié le par Ricard Bruno

Présidentielle: Brigitte Bardot demande "d'animaliser le débat"

Brigitte Bardot a lancé un appel aux journalistes ce lundi. Elle souhaite que les débats de l'élection présidentielle traitent des "conditions de vie et de mort" des animaux. 

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot apporte son soutien à Rémi Gaillard

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost0

Ce chat ne veut pas quitter la tombe de sa maîtresse

Publié le par Ricard Bruno

Les relations homme/animal...un sujet qui me touche de près...

Ici un chat inconsolable de la disparition de sa maîtresse, des cas comme celui ci sont légende à travers le monde...et quand j'entends certains dire que les animaux n'on pas de sentiments...ce sont des cons!

Bruno Ricard

Ce chat ne veut pas quitter la tombe de sa maîtresse

L’animal ne semble pas se remettre du décès de sa propriétaire. Il passe le plus clair de son temps sur sa sépulture. Une histoire émouvante

Ce chat ne veut pas quitter la tombe de sa maîtresse

Les visiteurs d’un cimetière dans le centre de l’île de Java, en Indonésie, ont été témoins d’une scène déchirante. Celle d’un chat qui refuse de quitter la tombe de sa propriétaire un an après son décès. Le cœur brisé ? L’âme en deuil ? En tout cas, ce félin passe tout son temps sur la tombe de sa maîtresse, Ibu Kundari.

Les gens qui passaient près du cimetière entendaient toujours un chat pleurer. Après vérification, ils ont vu l’animal assis près d’une sépulture. Il se roule dans la terre, dort, regarde les alentours. Mais il ne quitte pas l’emplacement.

Grande fidélité

« Je pensais que cette femelle était sans abri. Je voulais l’aider. Mais, tous les jours, je lai vu revenir, ici », raconte Keli Keningau Prayitno, interviewé par le journal britannique qui a révélé l’histoire, The Daily Mail.

Ce chat ne veut pas quitter la tombe de sa maîtresse

Ce passant de 28 ans, attendri par le chat dont il ne connaît pas le nom, a bien tenté de l’attirer pour l’adopter. Mais rien n’y fait. « Parfois, elle part quelques heures, rentre à son ancienne maison où elle est nourrie par la famille, mais elle noublie jamais de revenir là. »

L’homme a donc décidé d’aider ce chat comme il le pouvait. Il le laisse auprès de celle qu’il ne veut pas quitter. « Ça m’attriste mais cela montre à quel point les animaux peuvent être proches de leurs maîtres », constate le jeune homme qui, du coup, lui apporte de la nourriture et de l’eau dans le cimetière.

Comme ce chat, de nombreux animaux à travers le monde témoignent d’une grande fidélité envers leurs maîtres. C’est le cas, souvenez-vous, du chien Negão, au Brésil, qui avait décidé de ne pas quitter le porche de l’hôpital où son maître s’est finalement éteint.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0