Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Abattage d'animaux protégés (70) : les anciens responsables de la fédé de chasse évitent la prison

Publié le par Ricard Bruno

Environ 200 espèces protégées avaient été tuées.

Environ 200 espèces protégées avaient été tuées.

Les anciens responsables de la fédération de chasse de Haute-Saône ont vu leur peine de prison ferme annulée par la cour d’appel de Besançon. Les prévenus restent coupables d'avoir commandité l'abattage d'animaux sauvages protégés.

La cour d'appel a été plus clémente avec les anciens responsables de la fédération de chasse de Haute-Saône coupables d'avoir commandité l'abattage d'animaux sauvages protégés sur une période allant d’octobre 2010 à juillet 2013. Les peines de prison ferme ont été annulées pour trois personnes impliquées dans l'affaire. Le procès avait eu lieu en octobre 2016 au tribunal correctionnel de Vesoul. À l'époque, les sept prévenus soupçonnés de destruction d'espèces protégées avaient tous été condamnés. 

L'Ex-président, l'ex-directeur et l'ex-responsable des services techniques de la Fédération haut-saônoise de chasse avaient écopé d'un an de prison ferme et de 5 000 euros d'amende pour les deux premiers. Les trois apprentis chargés d'exécuter les animaux, dont celui qui avait dénoncé les faits, ainsi qu'un employé avaient été condamnés à 4 à 12 mois de prison avec sursis.

Rappel des faits

Des cadavres et des queues d'animaux protégés comme des chats sauvages, des martres, des rapaces comme des buses ont été découverts à l'été 2013. Certains chasseurs de Haute-Saône souhaitent réintroduire des lapins de garenne et des faisans dans un secteur de 56 hectares ont éliminé les prédateurs comme les chats sauvages ou les rapaces, autours des palombes ou éperviers. Des centaines d'individus auraient été décimés.

Une douzaine d'associations se sont portées partie civile dans ce procès, dont la SPA, la Société Protectrice des animaux, la Fondation Brigitte Bardot ou encore la LPO, Ligue de Protection des Oiseaux.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot dans la revue Italienne "La Repubblica" du 26 10 2017

Publié le par Ricard Bruno

Merci à Bernard D pour l'article...

Merci à Bernard D pour l'article...

Partager cet article
Repost0

Elle nourrit un raton laveur aveugle, un jour il lui ramène deux cadeaux qui vont bouleverser sa vie

Publié le par Ricard Bruno

Elle nourrit un raton laveur aveugle, un jour il lui ramène deux cadeaux qui vont bouleverser sa vie

Un jour, dans son jardin, Eryn s’est trouvée nez-à-museau avec un raton laveur malvoyant. Elle en a pris soin pendant des années. Puis il est venu accompagné…

En 2009, Blind Raccoon (Raton Laveur Aveugle) et Eryn se sont rencontrés. Lui, cherchait à manger, elle, a eu du mal à résister à ses gestes maladroits et a voulu l’aider. A partir de ce jour, elle a commencé à le nourrir quotidiennement et une routine s’est installée. Il venait lui rendre visite le matin entre 6 et 9 heures puis dans l’après-midi. « Il se cognait partout et avait peur du vent, de l’herbe et de la neige », se souvient cette habitant de l’Illinois.

Une amitié singulière

Leur petit rituel a duré 5 ans et Blind Raccoon n’a jamais raté un de leurs rendez-vous. Mais un beau jour, ce n’est pas juste le petit mammifère qu’Eryn a vu débarquer dans son jardin. Son ami était accompagné de deux « gardes du corps », deux chatons noirs de quelques semaines, visiblement orphelins, perdus et affamés qui le suivaient fidèlement. Le raton laveur les a guidés jusqu’à sa nourriture et ils ont partagé leur repas avant de repartir dans les bois ensemble. Leur manège a duré plus de 6 mois. Puis Blind Raccoon s’est éteint. Malgré son handicap, il avait réussi à survivre et à dépasser l’espérance de vie de son espèce. Il avait surtout réussi à sauver deux vies.

Elle nourrit un raton laveur aveugle, un jour il lui ramène deux cadeaux qui vont bouleverser sa vie
Elle nourrit un raton laveur aveugle, un jour il lui ramène deux cadeaux qui vont bouleverser sa vie

Les deux chatons, un mâle et une femelle, étaient dévastés par la perte de leur ami et papa adoptif. Eryn a alors essayé de les domestiquer. Elle a passé des heures à tenter de les approcher, de les câliner et de les faire avoir confiance en elle. Ils étaient très méfiants au départ et il lui a fallu beaucoup de patience et quelques griffures avant d’établir un lien. 6 mois plus tard, elle les a officiellement adoptés et accueillis dans son foyer où vivait déjà son autre matou Squirt.

C’est grâce à eux qu’Eryn a réussi à surmonter la mort de sa mère, qui s’était beaucoup attachée aux deux félins et voulait qu’ils rejoignent leur foyer pour ne pas avoir froid, puis celle de son autre chat âgé de 15 ans. La domestication du duo et de savoir qu’elle les aidait lui a permis de faire son deuil car elle réalisé le souhait de sa maman et de ne pas sombrer dans la tristesse. Aujourd’hui, tous vivent heureux, grâce à Blind Raccoon.

Elle nourrit un raton laveur aveugle, un jour il lui ramène deux cadeaux qui vont bouleverser sa vie
Elle nourrit un raton laveur aveugle, un jour il lui ramène deux cadeaux qui vont bouleverser sa vie
Partager cet article
Repost0

Cerf tué à Lacroix Saint-Ouen : “Je n'ai pas donné mon autorisation”, déclare la propriétaire

Publié le par Ricard Bruno

Cerf tué à Lacroix Saint-Ouen : “Je n'ai pas donné mon autorisation”, déclare la propriétaire

Cerf tué à Lacroix Saint-Ouen : “Je n'ai pas donné mon autorisation”, déclare la propriétaire

 

"Je n'ai pas donné mon autorisation pour qu'on tue le cerf", déclare fermement la propriétaire de la maison où a été abattu, samedi après-midi, un animal poursuivi par des chasseurs à courre. 

"Ils m'ont appelé en m'informant qu'un cerf était bloqué dans la descente de mon garage, j'ai dit que je ne voulais pas que l'animal soit tué. Ils m'ont répondu 'de toute façon, quand les propriétaires ne sont pas là, les chasseurs ont un droit de suite'".
 

Je trouve ça inadmissible


Après deux coups de feu, l'animal mort pesant près de 150 kilos, a été rapidement évacué de la propriété. Encore très émue, la propriétaire assure ne pas dormir depuis l'incident. "De savoir comment ils ont traité la bête... Je trouve ça inadmissble", déclare-t-elle au téléphone.
 

Les chasseurs dans leur bon droit ?


Reste à savoir si les chasseurs étaient dans leur bon droit et si les gendarmes ont bien eu raison d'agir ainsi. Selon le droit français, un gibier mortellement blessé devient la propriété du chasseur, même s'il se réfugie sur une propriété privée. Et c'est parce qu'il est mortellement blessé que l'accord des propriétaires n'est pas nécessaire, selon l'Office national des forêts (ONF). D'ailleurs, toujours selon la loi (plus précisément l'article L420-3 du code de chasse), "achever un animal blessé ne constitue pas un acte de chasse".

De plus, l'arrêté municipal interdisant la chasse à courre dans la commune ne prévaut pas sur ce que prévoit le code de la chasse.
 

Une enquête ouverte par la vénerie


La société de vénerie, "embarrassée par cet incident rarrissime", a ouvert une enquête pour en comprendre les circonstances. "L’animal n’aurait jamais dû se retrouver sur cette propriété privée. Aurait-on dû arrêter la chasse plus tôt ?", s’interroge dans les colonnes du Parisien Pierre De Boisguilbert, secrétaire général de la Société de Vénerie .

Le cas échéant, Alain Drach, le responsable de l’équipage, sera convoqué à Paris où une sanction sera décidée. 

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Nouveau livre à paraitre...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Nouveau livre à paraitre...

Titre :

"LARMES DE COMBAT"

Sortie :

11 janvier 2018

Prix : 17,90 euros

Caractéristiques détaillées "Larmes de combat"...

  • Auteur Brigitte Bardot
  • Editeur Plon
  • Date de parution 11/01/2018
  • EAN 978-2259263757
  • ISBN 2259263755
  • Illustration Illustrations couleur
Partager cet article
Repost0

Des ours affamés supplient des gens de les nourrir pendant qu'ils sont forcés de les regarder manger

Publié le par Ricard Bruno

Des ours affamés supplient des gens de les nourrir pendant qu'ils sont forcés de les regarder manger

De tristes images, sur lesquels on peut voir de pauvres ours en train de quémander pour un peu de nourriture, font grandement réagir à l'heure actuelle. Des douzaines d'animaux sont gardés en cage dans des restaurent et magasins en Arménie et ce, en guise de divertissement pour les clients des établissements. 

Ils sont recrutés alors qu'ils sont encore bébés et on les force à vivre dans de très petites cages, alors que certains d'entre eux doivent même s'arranger pour survivre avec les restants de nourriture que les gens voudront bien leur lancer. Ils sont condamnés et ça brise le cœur de voir de telles images...

Un ours grimpe sur sa cage dans une rivière aux abords d'un restaurant et regarde en direction des gens qui mangent.

Des ours affamés supplient des gens de les nourrir pendant qu'ils sont forcés de les regarder manger
Un ours tente d'atteindre un restant de nourriture qui lui a été lancé par un client. 
Un ours tente d'atteindre un restant de nourriture qui lui a été lancé par un client. 

Un ours tente d'atteindre un restant de nourriture qui lui a été lancé par un client. 

Les ours peuvent passer la totalité de leur vie dans de petites cages.

Les ours peuvent passer la totalité de leur vie dans de petites cages.

Des ours affamés supplient des gens de les nourrir pendant qu'ils sont forcés de les regarder manger
Des ours affamés supplient des gens de les nourrir pendant qu'ils sont forcés de les regarder manger
Des ours affamés supplient des gens de les nourrir pendant qu'ils sont forcés de les regarder manger
Des ours affamés supplient des gens de les nourrir pendant qu'ils sont forcés de les regarder manger
Des ours affamés supplient des gens de les nourrir pendant qu'ils sont forcés de les regarder manger

Horrible... Selon le responsable d'un groupe de défense des animaux, ça ne fait absolument aucun sens:

''Plusieurs d'entre eux tentent d'évacuer leur frustration en se frappant la tête sur les murs et en grimpant sur les barreaux, en tentant désespérément de trouver une façon de fuir.'' 

''Ils ont été robés de leur dignité et leur liberté, tout ça pour divertir les gens. Ça me rend malade.''

Il est effectivement très choquant de constater que ce genre de pratique existe toujours à notre époque... L'existence de ces ours est carrément ruinée et ils ne savent jamais vraiment quand ils auront la chance de manger à nouveau, ce qui relève de la pure cruauté. 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Alain Delon...à son amie de toujours Brigitte Bardot..."Ma Bri"...

Publié le par Ricard Bruno

Milles mercis à mon ami Stéphane M...

Milles mercis à mon ami Stéphane M...

Partager cet article
Repost0

AVA – Abolissons la Vénerie Aujourd'hui ! Rassemblement à Saint-Jean-aux-Bois (60) !

Publié le par Ricard Bruno

Samedi 28 Octobre – Rassemblement à Saint-Jean-aux-Bois (60)

Venez nombreux à notre grand rassemblement annuel !

AVA – Abolissons la Vénerie Aujourd'hui ! Rassemblement à Saint-Jean-aux-Bois (60) !

Tous les ans à cette époque, les veneurs (chasseurs à courre) organisent une messe pour faire bénir leur meute et célébrer leur loisir.
C’est l’occasion pour tous les opposants à cette pratique féodale et barbare de se rassembler, toujours plus nombreux :
Amis des animaux, riverains excédés par les invasions en pleine ville, automobilistes craignant pour leur sécurité, progressistes de tous horizons
Retrouvons-nous pour défendre la Nature et la civilisation contre les pratiquants d’une tradition rétrograde.

Cette année, c’est notre jeune collectif AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui) qui organise l’évenement ! Nous sommes heureux et fiers de reprendre le flambeau du CICAV et de la CNV.
Si possible, venez habillés en noir ou de couleur sombre. Nous éviterons les insultes gratuites. Des animations ainsi qu’une collation sont prévues. Des masques d’animaux seront produits pour l’occasion et distribués.

RENDEZ-VOUS TOUS LE SAMEDI 28 OCTOBRE à 9H
Partagez l’évenement Facebook : https://www.facebook.com/events/150354618886576

 

Partager cet article
Repost0

Polémique après la mort d'un cerf lors d'une chasse à courre: "On est dans la sensiblerie bobo"

Publié le par Ricard Bruno

La mort d'un cerf tué à l'issue d'une chasse à courre samedi provoque l'indignation sur les réseaux sociaux et auprès des défenseurs des animaux. L'animal a été abattu après s'être réfugié dans le jardin d'une propriété, dans l'Oise. Un chasseur est entré et l'a tué. RMC a recueilli l'avis des chasseurs et des défenseurs des animaux.

Partager cet article
Repost0