Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Touquet : un phoque abattu au fusil sur la plage

Publié le par Ricard Bruno

L'animal aurait pu être abattu volontairement, rapporte La Voix du Nord. 

Mais qui en veut aux phoques de la plage du Touquet ? La Voix du Nord rapporte que dimanche 29 avril, un phoque mort a été trouvé sur la plage de la station balnéaire.

La macabre découverte a été faite par des membres du groupement de défense de l'environnement de l'arrondissement de Montreuil et du Pas-de-Calais. Quelques mètres plus loin, ils ont aussi trouvé un autre veau marin "ouvert sur le dos et à une palmure arrière", précise le quotidien régional.

Pour l'association des défenseurs de l'environnement, ces deux morts d'animaux sont considérées comme suspectes. Les cadavres ont donc été pris en charge par les correspondants locaux de la coordination mammalogique du Nord (CMNF). Des autopsies ont été effectuées sur les deux phoques à l'université de Liège. Elles ont révélé que "le premier phoque a reçu huit plombs de chasse de gros diamètre au niveau du thorax mais surtout des coups violents au niveau du cou. Le second est mort d'asphyxie, probablement pris dans un engin de pêche", raconte La Voix du Nord.

Le groupement de défense de l'environnement de l'arrondissement de Montreuil et du Pas-de-Calais va porter plainte pour destruction d'espèce protégée. Un rapport médico-légal doit être rédigé pour le phoque abattu volontairement, il sera ensuite transmis aux autorités. Le quotidien régional rappelle qu'en janvier dernier, un phoque avait déjà été abattu sur la plage des Salines aux Hemmes d'Oye-Plage à quelques dizaines de kilomètres de là.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Claude Autant-Lara : une bio préfacée par Tavernier et un cycle à l’institut Lumière

Publié le par Ricard Bruno

En cas de malheur (1957) avec Gabin et Bardot. Photo CINÉDIS

En cas de malheur (1957) avec Gabin et Bardot. Photo CINÉDIS

Il fut successivement considéré comme un cinéaste majeur (dans les années 40-50), un auteur de gauche, puis un réalisateur critiqué par la Nouvelle vague, un artiste dépassé, un homme dont les injures raciales ont fait grand bruit, élu au Parlement européen sur la liste du Front National (1989)… Claude Autant-Lara a, par-dessus tout, signé des œuvres essentielles et populaires, audacieuses même, comme La traversée de Paris, En cas de malheur, Le Diable au corps , et travaillé avec du beau monde, Jean Gabin, Brigitte Bardot, Odette Joyeux, Danielle Darrieux, Louis de Funès, Gérard Philipe, Fernandel, Madeleine Robinson, Louis Jourdan etc.

À l’occasion de la parution de la biographie signée par Jean-Pierre Bleys (institut Lumière/Actes Sud) et préfacée par Bertrand Tavernier, retour sur son œuvre d’artiste en vingt titres. Le voyage débute évidemment par L’affaire du courrier de Lyon (1937) et s’achève en 1976 avec son mélodrame Gloria.

pratique Rétrospective jusqu’à fin juin à l’institut Lumière, Lyon 8e. Ce jeudi 3 mai : conférence et signature de Jean-Marie Bleys (19 heures), projection à 20 h 45 de Journal d’une femme en blanc (1965), sur l’avortement, avec Marie-Josée Nat.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Les ambassadeurs improbables de la cause animale...

Publié le par Ricard Bruno

Les ambassadeurs improbables de la cause animale...

Au-delà des associations, différentes personnalités s'engagent pour le bien-être animal. Un nouveau levier pour éveiller les consciences.

Le bien-être animal va t-il enfin être pris en compte par la société des bipèdes que nous sommes ? Très vraisemblablement. Pour la première fois, en effet, la volonté d'un changement n'est pas seulement portée par les associations de protection animalière, elle dépasse de beaucoup la légitimité historique des SPA et autres Fondations Brigitte Bardot. Qu'est ce qui explique une pareille prise de conscience ? Incontestablement la puissance des réseaux sociaux qui ont véhiculé les images insoutenables d'une souffrance ordinaire. En levant le voile sur l'intimité des abattoirs et des élevages, des associations comme L214 ont éveillé les consciences des plus indifférents. Ce qui relevait d'une préoccupation réservée aux amis des animaux s'est ouverte à l'ensemble de la société.

Des acteurs inattendus

Mais cette pédagogie par l'image n'aurait peut-être pas suffi à générer une réponse politique si des acteurs inattendus ne s'étaient imposés dans le débat. Qui aurait cru, par exemple, que l'ex présidente du Medef, Laurence Parisot, aurait pu plaider publiquement en faveur des cerfs victimes de chasse à courre ? Que dire de l'ancien grand patron de Renault, Louis Schweitzer, devenu président de la Fondation Droit Animal, Ethique et Conscience ? De même, comment ne pas remarquer l'engagement de Franz-Olivier Giesbert et Aymeric Caron, tous deux journalistes politiques, prêchant pour une alimentation sans viande au nom du respect de l'animal. Tout récemment, un manifeste en faveur de la reconnaissance des grands singes révélait certains signataires inattendus : le chocolatier Patrick Roger ou l'actrice Nathalie Baye. Même constat avec la pétition pour la mise en place de caméras dans les abattoirs signée par Elisabeth Badinter ou Sylvie Vartan. On conserve également en mémoire la liste des 24 intellectuels, de Luc Ferry à Alain Finkielkraut, en passant pas Didier Van Cauwelaert, qui signaient un texte collectif visant à intégrer l'animal dans le code civil en lui reconnaissant sa nature d'être sensible. C'est parce qu'ils furent inattendus dans un pareil exercice que ces acteurs influents ont fait bouger les lignes. Leur engagement imprévisible a éveillé les curiosités et très certainement entraîné les indécis. Il faut poursuivre ainsi. C'est pourquoi, futurs ambassadeurs improbables de la condition animale, faites vous connaître sans tarder !

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Chevreuil sauvé dans l’Aisne: les félicitations de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Matthieu et Nathalie ont reçu une carte de félicitations de la Fondation Brigitte Bardot.

Matthieu et Nathalie ont reçu une carte de félicitations de la Fondation Brigitte Bardot.

C’est au service des urgences du centre hospitalier de Saint-Quentin, où ils exercent tous les deux comme aide-soignant, que Matthieu et Nathalie ont reçu ce courrier qui leur a fait chaud au cœur.

Le couple de joggeurs qui a sauvé un chevreuil de la noyade à Lesdins le 19 avril dernier, a été destinataire d’une carte postale de la Fondation Brigitte Bardot informée de leur belle histoire. Au recto de la carte, une photographie de BB en promenade avec ses chevaux et au verso un texte de félicitations agrémenté d’une citation de Gandhi : «  on reconnaît la grandeur et la valeur d’une nation, à la façon dont celle-ci traite ses animaux… ».

Depuis la médiatisation de leur sauvetage, Matthieu et Nathalie ont reçu énormément de témoignages de soutien et de félicitations, sur les réseaux sociaux, sur le site du Courrier picard et au quotidien dans la rue depuis deux semaines. Les deux quadragénaires en sont presque gênés de cette soudaine célébrité. Il a d’ailleurs fallu insister pour les photographier. Pour les deux, ce fut en fait plus difficile que pour Matthieu de se jeter dans l’eau fraîche du canal pour secourir un chevreuil en perdition.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Le combat de Brigitte Bardot honoré ce samedi soir à Saint-Tropez...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et Anne-Cécile Huprelle...

Brigitte Bardot et Anne-Cécile Huprelle...

Dans le cadre des ''Conversations secrètes'' d'Agnès Bouquet, Anne-Cécile Huprelle, co-auteur du dernier livre de Brigitte Bardot, sera présente à l'Hôtel de Paris à Saint-Tropez, pour un interview-cocktail, ce samedi 28 avril à 19h30.

La thématique "L’animal est un homme comme les autres" sera abordée et agrémentée d’un échange téléphonique avec celle qui lutte corps et âme pour leur défense, Brigitte Bardot.

Entrée libre.

Renseignements au 04.83.09.60.02.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Pesticides: L'Union européenne décide d'interdire trois néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles...

Publié le par Ricard Bruno

ENVIRONNEMENT L’avenir de la clothianidine, de l’imidaclopride et du thiaméthoxame, des subtances neurotoxiques, était en suspens depuis 2013…

 

Une abeille butinant de la lavande

Une abeille butinant de la lavande

Trois néonicotinoïdes considérés comme dangereux pour les abeilles, des pesticides déjà soumis à des restrictions d’usage dans l’UE, vont être quasi totalement interdits après le vote vendredi d’une majorité d’Etats membres, a annoncé la Commission européenne.

L’avenir de la clothianidine, de l’imidaclopride et du thiaméthoxame, des substances neurotoxiques qui s’attaquent au système nerveux des insectes largement utilisées, était en suspens depuis 2013, après une première évaluation négative de l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa). L’agence a confirmé son opinion fin février, une évaluation qui est venue soutenir la volonté de l’exécutif européen d’élargir l’interdiction.

La mesure s’applique à toutes les cultures en plein champ

Celle-ci s’applique désormais à toutes les cultures en plein champ, avec pour seule exception les usages en serre, à condition que graines et plantes ne quittent pas leur abri fermé.

Une majorité qualifiée d’Etats membres (au moins 16 pays sur 28 représentant 65 % de la population) a apporté son soutien à la proposition de la Commission lors d’un comité d’experts réuni vendredi matin, a précisé l’exécutif européen dans un court communiqué.

« La Commission avait proposé ces mesures il y a des mois, sur la base de l’avis scientifique de l’Efsa. La santé des abeilles a toujours une importance cruciale pour moi, puisque cela concerne la biodiversité, la production alimentaire et l’environnement », a réagi le commissaire européen à la Santé et la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

LA VIEILLE-LYRE (27) - Visite guidée du village...Brigitte Bardot...le trou Normand !

Publié le par Ricard Bruno

LA VIEILLE-LYRE (27) - Visite guidée du village...Brigitte Bardot...le trou Normand !
LA VIEILLE-LYRE (27) - Visite guidée du village...Brigitte Bardot...le trou Normand !
LA VIEILLE-LYRE (27) - Visite guidée du village...Brigitte Bardot...le trou Normand !
LA VIEILLE-LYRE (27) - Visite guidée du village...Brigitte Bardot...le trou Normand !

Samedi 5 mai à 15h, l'Office de Tourisme Normandie Sud Eure propose, pour la première fois, une visite guidée exceptionnelle de la commune de La Vieille-Lyre. Ce village était le siège d'un monastère bénédictin qui rayonna sur la Normandie et l'Angleterre durant 7 siècles. Les traces de l'activité de cette abbaye sont encore très présentes. La Vieille-Lyre fut également le lieu de tournage du film le Trou Normand avec Bourvil et Brigitte Bardot. L'ancien logis de l'abbé bénédictin servit de décors à l'auberge du même nom.

Tarifs : 4 € par personne. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Réservation nécessaire au 02 32 32 17 17.

Source de l'Article cliquez ICI
Partager cet article
Repost0

Elephant Haven : le premier sanctuaire pour éléphants d'Europe poursuit sa construction dans le Limousin...

Publié le par Ricard Bruno

Elephant Haven : le premier sanctuaire pour éléphants d'Europe poursuit sa construction dans le Limousin...

Dans le Limousin à Bussière-Galant, les travaux battent leur plein pour construire le premier sanctuaire pour éléphants d'Europe, Elephant Haven. Imaginée par deux soigneurs animaliers belges, Sofie Goetghebeur et Tony Verhulst, la "maison de retraite" pour pachydermes pourrait recevoir ses premiers pensionnaires d'ici fin 2018.  Les éléphants auront bientôt leur havre de paix en Europe. Un petit paradis verdoyant où ils pourront se reposer de leurs années de captivité passées en cirque ou en zoo. Dans le Limousin, à Bussière-Galant, le premier sanctuaire pour éléphants d'Europe est en effet en train de voir le jour sur le terrain d'une ancienne ferme équestre étendue sur 28 hectares. Ce sont deux anciens soigneurs du zoo d'Anvers en Belgique, Sofie Goetghebeur et Tony Verhulst, qui sont à l'origine du projet. L'idée est née de leur passion pour les pachydermes mais également d'un constat. Selon leurs estimations, les cirques compteraient pas moins de 141 éléphants en Europe. Mais cette présence est de plus en plus remise en question. Plusieurs pays européens dont la Suède ont déjà décidé d'interdire les animaux sauvages dans les cirques. Des villes françaises dont Strasbourg ont également suivi ce chemin en refusant la venue de cirques abritant des animaux. Face à cette avancée, une question se pose : que faire des éléphants, qui peuvent vivre jusqu'à 60 ans, s'ils ne sont plus utilisés pour les spectacles ?

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/elephant-haven/elephant-haven-la-maison-de-retraite-pour-elephants-poursuit-sa-construction-dans-le-limousin_art40655.html
Copyright © Gentside Découverte

La plupart des spécimens ayant été capturés petits ou étant nés en captivité, les renvoyer dans leur pays est une option le plus souvent irréaliste. C'est ainsi que Tony Verhulst et Sofie Goetghebeur ont eu l'idée de leur offrir un havre de paix en Europe, à l'image de ceux qui existent déjà aux États-Unis ou en Asie. Un rêve qui devient réalité Après avoir déniché le lieu parfait à quelque 40 kilomètres de Limoges et démarré les travaux, les deux anciens soigneurs ont franchi un défi de taille l'an passé : ils ont obtenu l'autorisation d'ouverture, le dernier permis nécessaire pour pouvoir concrétiser le rêve Elephant Haven. Depuis les travaux battent leur plein pour que le rêve devienne bel et bien réalité. Si des clôtures, de nouveaux arbres et un potager ont notamment vu le jour, beaucoup reste à faire pour transformer l'ancienne ferme équestre en paradis pour pachydermes. Heureusement, Sofie et Tony ont reçu de précieux soutiens, notamment des dons d'équipements mais aussi et surtout l'aide de nombreux bénévoles dont ceux de l'association MakiGo qui ont fait de ce projet l'une de leurs missions principales. Régulièrement, les bénévoles viennent ainsi s'affairer sur le chantier. Au programme récemment : la réalisation d'une tranchée et d'un système de drainage pour alimenter en eau le futur bassin des éléphants ou encore la préparation de l'installation d'une seconde clôture. Pour accueillir des spécimens qui peuvent mesurer jusqu'à 4 mètres pour une masse de 6 tonnes, rien n'est laissé au hasard.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/elephant-haven/elephant-haven-la-maison-de-retraite-pour-elephants-poursuit-sa-construction-dans-le-limousin_art40655.html
Copyright © Gentside Découverte

Des soutiens inestimables Pour en arriver là, les deux soigneurs ont dû parcourir un long chemin parfois semé de quelques embûches. "On nous prenait pour des fous au début", nous confiaient-ils en 2016. Depuis, les soutiens se sont toutefois multipliés et certains se sont révélés aussi inespérés qu'inestimables.  André-Joseph Bouglione, membre de la célèbre famille circassienne qui a décidé de mettre fin aux spectacles avec animaux, s'est associé à l'initiative la qualifiant de "bénédiction". Plus récemment, c'est la Fondation Brigitte-Bardot qui a décidé de soutenir la création du sanctuaire et de participer au financement de la construction et de l'aménagement de l'étable qui démarreront d'ici peu. "Ce qui est formidable c'est de voir qu'il y a un vrai réseau qui s'est mis en place, de bénévoles, un soutien d'entreprises, des autorités locales, une ONG comme la Fondation Brigitte Bardot ne pouvait pas rester en marge. On doit au contraire soutenir ce genre d'initiatives et faire en sorte qu'elle aboutisse à un résultat positif pour les animaux", a expliqué Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte-Bardot.    Ce partenariat va permettre de donner un précieux coup de pouce aux travaux avec l'espoir qu'Elephant Haven puisse ouvrir ses portes et accueillir ses premiers pensionnaires d'ici la fin de l'année 2018. Dans un premier temps, les soigneurs belges espèrent abriter trois éléphants et à terme, jusqu'à dix "retraités" maximum.   Pour en savoir plus sur l'association MakiGo, rendez-vous sur le site officiel Pour suivre ou apporter son soutien au projet Elephant Haven, c'est par ici sur le site officiel ou sur les réseaux sociaux

Source de l'article et vidéo cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Regards de chiens sauvés par la Fondation BB en Chine à découvrir à l'hôtel Crowne Plaza

Publié le par Ricard Bruno

Regards de chiens sauvés par la Fondation BB en Chine à découvrir à l'hôtel Crowne Plaza

En arpentant le hall de l'hôtel Crowne Plaza, place du Capitole, le visiteur peut, jusqu'au 27 avril, découvrir une exposition assez inédite : intitulée «Chine : ne les oublions pas», elle retrace la stérilisation de cent chiens par l'équipe vétérinaire bénévole de la Fondation Brigitte Bardot dans un monastère tibétain perché à 7 000 mètres d'altitude. Un projet totalement novateur réalisé dans des conditions très précaires. On aperçoit des chiens qui paraissent heureux, en liberté, crapahutant le long des cimes montagneuses parmi les moniales aux vêtements rouge carmin…

 

Pour la première fois en France, la Fondation Brigitte Bardot met en place une exposition sur les missions menées à l'étranger, notamment en Chine. Réalisée par la photographe Brigitte Auloy, chargée de mission à l'international à la Fondation Brigitte Bardot, cette présentation montre au grand public les différentes initiatives menées en 2017 dans un monastère bouddhiste. «Parallèlement à cette exposition, une soirée de collecte de dons s'est tenue à l'hôtel, précise Didier Vincent, directeur du Crowne Plaza. Le montant des recettes s'élève à 8450 €. Cette somme servira à des missions à l'étranger pour soutenir des petites associations locales de protection animale, comme en Chine par exemple».

«Selon les dernières informations, c'est le premier hiver où tous ces chiens -de nomades venus trouver refuge au monastère- ont survécu au froid et aux intempéries. Des animaux de fait, désormais plus forts et plus sociables», relève la photographe. Plus loin, la seconde partie de l'exposition, «Gueules de chiens» est plus intense. Elle laisse voir des animaux aux yeux attendris, derrière des grilles, sauvés de la mort. Des chiens souvent issus du trafic de viande après l'interception de camions ou ayant appartenu à des propriétaires qui, dépourvus de scrupules, les ont abandonnés pour un problème de santé…. Il y a aussi les chiens des rues, malades ou blessés, dénoncés par un appel à la police, capturés et amenés au refuge. Ces photos sont une manière de se préoccuper de ces animaux et de ne pas les oublier à leur triste sort. Voir cette exposition est déjà un premier pas vers eux.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0