Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOI NON PLUS: un joli thème, B.B et Gainsbourg à la Madeleine

Publié le par Ricard Bruno

"Moi Non Plus" porte sur scène la légendaire nuit d'amour entre Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg, quelques heures dans un palace parisien, paroxysme de la passion impossible entre le génie musical à tête de chou et l'icône du cinéma français. La pièce se joue chaque soir au Théâtre de la Madeleine et c'est un délice de bons mots, de mélodies et de glamour. A savourer !

MOI NON PLUS: un joli thème, B.B et Gainsbourg à la Madeleine

Ecris-moi la plus belle des chansons d'amour" Ce sont ces mots qu' au cours d'une nuit de décembre 1967, dans une chambre du Ritz, la sublime Brigitte Bardot (alors mariée au millionnaire Gunter Sachs) susurre à l'oreille généreuse et absolue de Serge Gainsbourg,
Notre homme éthylé s'installe derrière le piano, réécrit l'histoire de Bonnie and Clyde et compose le sulfureux et sensuel Je t'aime, moi non plus...

 

Acmé. Chaque soir au Théâtre de la Madeleine, la pièce Moi Non Plus signée du chanteur et auteur Bertrand Soulier, mise en scène par Philippe Lellouche, nous plonge avec délectation dans les secrets d'alcôve de ce couple mythique, nous immerge avec ravissement dans la romance aussi ravageuse qu'éphémère, aussi intense que dévastatrice de ces deux êtres torturés, enflammés, surdoués.

 

L'exercice d'incarner sur scène deux monstres sacrés était périlleux, Mathilde Bisson et Jérémie Lippmann relèvent le défi avec brio. Ces deux talents, touchants, livrent une performance sexy à souhait, une douce partition jamais dénuée de répartie et nous font passer un excellent moment.
Envoûtante et magnétique baby-doll, à la fois facétieuse, candide et drôle, la sculpturale Mathilde Bisson est parfaite dans la peau de l'ingénue BB. La comédienne, révélée par le film Au Plus Près du Soleil pour lequel elle fut nommée aux César en 2016, réussit la prouesse d'interpréter souvent dénudée et sans une once de vulgarité l'icône sixties. Face à ce fantasme ambulant, Jérémie Lippmann campe un Gainsbourg désinvolte et inspiré, un artiste total à la gestuelle confondante de vérité, entre cigarettes écrasée, volutes de fumée et verres brisés.

MOI NON PLUS: un joli thème, B.B et Gainsbourg à la Madeleine

Porter sur scène ces deux génies déchirés aux antipodes l'un de l'autre a nécessité un long cheminement, explique Bertrand Soulier : "J'ai d'abord voulu dessiner les amours contrariées de deux êtres à leur firmament. Chacun avec ses qualités et ses défauts. Chacun avec ses fantômes. La musique ensuite, à travers celle de Gainsbourg. Ses doutes, ses hésitations, ses petites compromissions et son immense talent. En mélangeant le tout, j'ai imaginé les chemins pris par l'un et l'autre pour en arriver à la déferlante venant s'échouer sur cette île désertée."
Le poète et sa muse ne résisteront pas longtemps à cette déferlante et la chanson de leur amour sera finalement interprétée par nouvelle femme de Gainsbourg, Jane Birkin. Moi non plus rend hommage au couple mythique, dont l'idylle a fait naître une des plus belles chansons d'amour... ou d'adieu.

MOI NON PLUS: un joli thème, B.B et Gainsbourg à la Madeleine

Infos pratiques :

  • Où ? Au Théâtre de la Madeleine - 19 rue de Surène, 75008 Paris
  • Quand ? Du mardi au samedi, à 19h, jusqu'au 7 avril 2018
  • Prix : de 13 a 39 euros
  • Site : www.theatre-madeleine.com
  • Réservez vos places pour Moi non plus
MOI NON PLUS: un joli thème, B.B et Gainsbourg à la Madeleine
Partager cet article
Repost0

Michel Onfray : "Brigitte Bardot a beaucoup plus fait pour la femme que Simone de Beauvoir" !

Publié le par Ricard Bruno

Pour le philosophe, invité de Village Médias sur Europe 1, les chanteurs des années yéyé ont davantage fait avancer les sujets de société que les philosophes reconnus à cette époque.

INTERVIEW

Si Michel Onfray est coutumier des sorties suscitant la polémique, celle-ci a plutôt tendance à surprendre. Le 10 janvier dernier, dans son journal de la semaine, diffusé sur sa webtélé michelonfray.com, le philosophe rend hommage à France Gall, disparue trois jours plus tôt. Dans le chapô précédant la vidéo, il écrit : "Chanteuse populaire, France Gall avait pris une place dans le cœur des Français. L'occasion d'évoquer le fait que les chansons de cette époque étaient plus en avance que la philosophie."

Des tubes qui ont fait avancer des sujets de société. France Gall, plus en avance que Gilles Deleuze, Michel Foucault, Roland Barthes, ou Pierre Bourdieu ? Voilà qui a de quoi étonner. "Et pas seulement France Gall, mais tous les chanteurs yéyé !", soutient Michel Onfray, invité de Village Médias sur Europe 1 vendredi. "Tous les yéyés ont chanté des chansons extraordinaires. B.B. (Brigitte Bardot, ndlr) a beaucoup plus fait pour la femme que Simone de Beauvoir (auteure de l'un des ouvrages références du féminisme, Le Deuxième Sexe, ndlr). Il y a des femmes qui ont vu avec Vadim (Roger Vadim, ancien compagnon de Brigitte Bardot, ndrl) ce qu'une femme pouvait être", argumente le philosophe. Et d'ajouter : "Un grand nombre de chansons ont porté des idées. Les chansons de Delpech sur le divorce (Les Divorcés, ndlr) ont fait beaucoup plus avancer cette question que les grands textes de philosophes publiés au CNRS", assure-t-il.

Des philosophes "pas du tout gauchistes". Ainsi, Michel Onfray égratigne les philosophes de cette époque. "Si vous prenez l'œuvre complète de ces philosophes, que vous les mettez en perspective avec la chronologie, vous vous apercevez qu'ils n'ont pas fait Mai-68, mais qu'ils ont été faits par Mai-68. Avant Mai-68, ce sont tous des petits professeurs avec des petites cravates. Ils sont professeurs d'université, ils ont envie de devenir profs à la Sorbonne ou au Collège de France. Puis ils intriguent, ils veulent être proches du pouvoir. Tout ce monde-là n'est pas du tout gauchiste", souligne Michel Onfray, qui se revendique lui-même comme étant partisan d'une "gauche libertaire". 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Le combat d'une habitante de l'Orne pour récupérer Câline, sa vieille renarde

Publié le par Ricard Bruno

Depuis plus d'une semaine, Chantal vit son pire cauchemar : être privée de sa renarde âgée de onze ans. Après une perquisition chez elle à Moulicent (Orne), les services de l'Etat lui ont retiré l'animal. Une association monte au créneau pour lui venir en aide.

Chantal Foucault, une habitante de Moulicent dans l'Orne, avec Câline, sa renarde.

Chantal Foucault, une habitante de Moulicent dans l'Orne, avec Câline, sa renarde.

"Ça manque, y'a rien à faire, ça manque". Dès que Chantal évoque le "rapt" - comme elle dit - de Câline, sa renarde âgée de onze ans, les sanglots lui montent à la gorge. Elle se remémore en boucle le jour de la perquisition chez elle à Moulicent, dans l'Orne, il y a plus d'une semaine. Des gendarmes et des membres de l'Office national des forêts (ONF) ont retiré son animal car bien que domestiqué, le renard reste un animal sauvage et nuisible, donc, en principe, interdit de vivre chez des particuliers.

Une association à ses côtés

Chantal a-t-elle des chances de récupérer son fidèle compagnon ? "On reste confiant", assure Valérie, présidente de l'association ornaise "4 sabots & 1 fer". "J'ai porté plainte sur la partie protection animale, car depuis la disparition de Câline, on ne sait même pas réellement si elle est en bonne santé", ajoute la militante.

L'association a même contacté Maître Isabelle Terrin, avocate au barreau de Marseille, l'une des seules de France à défendre l'animal avant le maître. "Ce que je ne comprends pas, c'est qu'après onze ans, alors que _la renarde est en fin de vie_, l'on occasionne comme ça un stress traumatisant à cet animal", s'insurge l'avocate au téléphone de France Bleu Normandie. 

Une histoire d'amitié

Le plus dur pour Chantal, c'est que Câline est devenu un membre de la famille, dans son foyer ornais où elle vit avec son père nonagénaire. "Elle mange du yaourt avec mon père, elle vient sur nos genoux, on lui fait des câlins", jure Chantal, désemparée dès qu'elle pousse la porte de sa cuisine où dormait Câline : "Je l'ai recueillie, j'ai toujours pris soin d'elle, je ne comprends pas pourquoi ils [les services de l'Etat] font ça!"

Il y a onze ans, un voisin trouve une portée de renardeaux sous un tas de bois. Câline est la seule survivante parmi ses frères et sœurs. Il l'emmène alors chez le vétérinaire qui décide de l'envoyer chez Chantal, qu'il connaît bien pour ses bons soins avec deux autres renards qu'elle a élevés. "Depuis, avec mon père, on est fou de la renarde", assure-t-elle, désormais folle de ne plus la voir à la maison. 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

«Mon modèle sur la question animale, c’est Brigitte Bardot», assure Steeve Briois

Publié le par Ricard Bruno

Le maire d’Hénin-Beaumont veut respecter ses « engagements en matière de protection animale ». Il l’a réaffirmé lors de sa cérémonie de vœux à la population, évoquant la stérilisation des chats errants et le refus d’accueillir des cirques avec des animaux sauvages.

«Mon modèle sur la question animale, c’est Brigitte Bardot», assure Steeve Briois

L’intérêt du Front national pour la cause animale ne date pas d’hier. Marine Le Pen, lors de la dernière élection présidentielle, avait même choisi de «  faire de la protection animale une cause nationale  ». À l’échelle locale, Steeve Briois a prévenu les habitants lors sa cérémonie de vœux, dimanche dernier. «  Il est de notre responsabilité de veiller au bien-être et au respect de l’animal  ». Et, puisque les sondages font foi et indiquent que pour plus de 80 % des Français, la protection des animaux est étroitement liée à leur conception de vie, le premier magistrat a enfoncé le clou.

La municipalité refuse les cirques avec des animaux sauvages

Rappelant qu’une première campagne de stérilisation des chats errants a été mise en place en mars 2017, Steeve Briois a poursuivi en faisant référence aux nombreuses communes qui ont choisi de ne plus recevoir de cirque sur leur territoire. Il a pointé du doigt la situation des animaux sauvages et réaffirmé refuser en «  de cautionner le mode de vie qui leur est imposé  ». Une motion a en effet été approuvée en conseil municipal en février 2017 notifiant le renoncement de la ville à accueillir des cirques détenant des animaux sauvages, car «  nous ne pouvons en aucun cas cautionner la captivité forcée dans des cages exiguës  ».

Une mise en demeure fin décembre par un collectif de cirque

Aussi, puisque «  tout être vivant a droit à la reconnaissance de sa dignité et de sa sensibilité et qu’il n’est pas normal de voir un éléphant faire le poirier  », Steeve Briois prévient : «  nous continuerons de refuser des cirques avec des animaux sauvages, ce malgré les pressions.  » Steeve Briois fait référence à sa mise en demeure, le 30 décembre dernier par un collectif de cirques, afin qu’il retire sa délibération avant d’éventuelles poursuites judiciaires. Le maire d’Hénin-Beaumont affirme donc qu’il ne pliera pas, lui qui affirme que son «  modèle sur cette question, c’est Brigitte Bardot.  »

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Hérault: Battu, recueilli dans un refuge, Simba est engagé par la gendarmerie...

Publié le par Ricard Bruno

Simba, chien battu devenu chien de la gendarmerie. — Gendarmerie de l'Hérault

Simba, chien battu devenu chien de la gendarmerie. — Gendarmerie de l'Hérault

La gendarmerie de l’Hérault a accueilli une nouvelle recrue dans ses rangs : Simba, un berger hollandais de 14 mois. Le toutou, battu par ses propriétaires précédents, se morfondait à la SPA de Villeneuve-lès-Maguelone, près de Montpellier, dans l'Hérault.

C’est au refuge que le groupe d’investigations cynophile de Lunel a découvert ce talent, recueilli après avoir subi des maltraitances. Et le flair des militaires ne s’y est pas trompé.

Simba a validé ses examens

« Après une période de test, une validation d’examens par le centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie de Gramat, ce jeune chien curieux, attachant et obéissant, est en mesure de s’engager au service des citoyens », explique la gendarmerie.

Simba, dont le passé douloureux n’est désormais plus qu’un lointain cauchemar, se verra bientôt présenter son gendarme, qui l’accompagnera tout au long de sa carrière.

 

COUP DE COEUR] «SIMBA» Une nouvelle recrue pour la gendarmerie !

Le chien SIMBA, berger hollandais de 14 mois se morfondait à la SPA de Villeneuve-les-Maguelone où il avait été recueilli suite à des maltraitances.
Le Groupe d’investigations cynophile (GIC 34) de Lunel découvre ce talent.
L’excellente collaboration entre les gendarmes et la SPA a permis qu’il vienne s’essayer dans la maréchaussée.

Après une période de test à Lunel et une validation d’examens par le centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie de Gramat (Lot), ce jeune chien curieux, attachant et obéissant, est en mesure de s’engager au service des citoyens.

Il a un bel avenir pour répandre la devise de Gramat : « Toi et moi pour eux! »
Il donne un beau sens à sa vie de chien et attend désormais avec impatience son gendarme, guide bienveillant pour sa vie future.

 

Hérault: Battu, recueilli dans un refuge, Simba est engagé par la gendarmerie...
Hérault: Battu, recueilli dans un refuge, Simba est engagé par la gendarmerie...
Partager cet article
Repost0

Près de Bosc-le-Hard : Cinq chiens Huskies saisis chez un éleveur par la Fondation Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Mercredi 31 janvier, la Fondation Bardot est intervenue près de Bosc-Le-Hard chez un éleveur de Huskies. Cinq chiens ont été saisis en raison de leur maigreur et conditions de vie.

eux des chiens enlevés par la Fondation Brigitte Bardot mercredi 31 janvier 2018 par les bénévoles et membres de la Fondation Bardot.

eux des chiens enlevés par la Fondation Brigitte Bardot mercredi 31 janvier 2018 par les bénévoles et membres de la Fondation Bardot.

La Fondation Brigitte Bardot a procédé au sauvetage de cinq chiens de race Husky dans un élevage situé près de Bosc-le-Hard (Seine-Maritime) mercredi 31 janvier 2018.

Leurs conditions de vie et maigreur ont été constatées la semaine dernière par les services vétérinaires de la Direction départementale de la protection des populations lors d’un contrôle.

La fondation Brigitte Bardot a donc décidé d’intervenir au plus vite. Le sauvetage a finalement pu avoir lieu aujourd’hui dans cette commune située à une trentaine de km de Rouen.

A LIRE AUSSI : La fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis ont récupéré les animaux en souffrance à Saint-Saire 

Les chiens ont été examinés par un vétérinaire en fin de journée.

En attendant leur placement sur décision de Justice, ils sont pris en charge par la Fondation.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Manifestation à Magescq, dimanche 4 février 2018

Publié le par Ricard Bruno

Manifestation déclarée par le CRAC Europe et EHBAC...

Manifestation déclarée par le CRAC Europe et EHBAC...

L’ouverture de la temporada française 2018 à Magescq sera pour nous l’ouverture de la saison de la honte 2018 !

Elle débutera par une tienta le matin et une novillada l’après-midi, avec entrées gratuites pour les enfants. Il sera donc très important que tous les militants anticorrida et toutes les associations nous rejoignent pour cette manifestation, contre la mise à mort de ces novillos. Ce sera le triste lancement d’actes de barbarie sur des centaines de veaux et de taureaux par la suite.

Le lieu du rendez-vous, ainsi que l’heure du rassemblement, vous sera donné prochainement. Nous comptons sur vous tous pour votre mobilisation.

Merci de réserver déjà ce dimanche, car nous ne les laisserons pas torturer à mort, tranquillement, sans notre présence.

Déroulement de leur journée de mises à mort, par le groupe taurin :

Le dimanche 4 février 2018, les Arènes couvertes et chauffées de MAGESCQ accueilleront le premier spectacle taurin de la temporada française : une novillada sans picador au cours de laquelle trois novilleros se disputeront le prix du triomphateur remis par l’ACOSO (Association des Comités Organisateurs de Corridas et Novilladas du Sud-ouest) et le prix Bernard MENARD.

La ganaderia de Francisco GALACHE, a été retenue par les membres du club taurin de MAGESCQ après leurs visites au campo. Elle est située dans la célèbre finca HERNANDINOS à VILLAVIEJA, dans la province de SALAMANQUE ; elle présentera un lot complet de 6 novillos issus de la branche ENCINAS de l’encaste VEGA-VILLAR.

Au cartel, trois novilleros en pointe actuellement :

  • Manuel DIOSLEGUARDE de l’école taurine de SALAMANQUE
  • Dorian CANTON de l’école ADOUR AFICION
  • Juan José VILLA « VILLITA » de l’école « José Cubero YIYO » de la Communauté de MADRID

En matinée à 10 h, une tienta conduite par le matador Mathieu GUILLON « EL MONTEÑO » permettra aux becerristas de l’école ADOUR AFCION, dirigée par Richard MILIAN, de se présenter en piste.
Suivront les traditionnelles agapes landaises sur le sol des arènes avant la novillada de l’après-midi à 16h30.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Béarn : une femme condamnée pour l’abandon de son chien...

Publié le par Ricard Bruno

Youki avait été retrouvé attaché au bord du gave d’Oloron, les pattes dans l’eau.

Youki avait été retrouvé attaché au bord du gave d’Oloron, les pattes dans l’eau.

Incapable de s’en occuper, la jeune femme avait attaché son chien à un arbre, au bord du gave, à Oloron.

Chloé n’a plus de nouvelle de son chien. "Mais je sais qu’il est mieux là où il est". Heureuse lucidité pour cette jeune femme de 19 ans qui, en larmes, a pris conscience du calvaire qu’elle a fait vivre à Youki, berger malinois, pendant cinq mois. Mardi, devant le tribunal correctionnel, la prévenue était poursuivie pour actes de cruauté et abandon volontaire d’un animal domestique.

Le 10 septembre, dépassée par la situation, elle avait attaché Youki à un arbre, au bord du gave d’Oloron, les pattes dans l’eau, "pour qu’il puisse boire". C’est une riveraine, qui, alertée toute la nuit par les gémissements du chien, était venue lui porter secours et avait sollicité les gendarmes.

 
Sans eau ni nourriture

Avant de s’appeler Youki, le berger malinois portait le nom de Malone. Son éleveur, Mohamed Tanji, installé à Lavardac (47), l’avait vendu tout petit à un habitant d’Oloron, qui l’avait lui-même cédé à Chloé pour le prix de 500 euros en avril 2017. Souffrant de dépression et sans ressource, la jeune femme n’avait plus pu subvenir aux besoins de son animal.

Enfermé dans une chambre de l’appartement de la mère de la prévenue, Youki vivait dans ses déjections et souffrait de dénutrition. Poussée par l’exaspération de sa mère, Chloé avait fini par s’en débarrasser. "Je n’ai trouvé personne à qui le confier", se justifie-t-elle, tout en reconnaissant n’avoir entrepris aucune démarche auprès d’associations de défense des animaux. "Je savais que quelqu’un le trouverait".

Rien n’est moins sûr pour l’avocat de l’Association de défense animale pyrénéenne (Adap 64), Me Thierry Sagardoytho. "Abandonné sans eau ni nourriture, dans un chemin de ronces que l’on ne voit pas depuis la route, personne ne pouvait venir au secours de cet animal, dénonce-t-il. Elle le condamnait à mort".

70 heures de TIG

Même plaidoirie pour Me Béatrice Spiteri, au nom de la Fondation Brigitte-Bardot. "Youki avait six mois quand il a été adopté. Onze quand il a été abandonné. Ce n’était plus une peluche, mais un chien rustique qui a besoin de manger entre 400 et 500 grammes de croquettes par jour." Chloé pleure à chaudes larmes quand son avocate, Me Anna Raina, décrit une enfance compliquée, une immaturité, un besoin de donner de l’amour. "Elle regrette ce qu’elle a fait, elle a honte. C’était un acte de désespoir."

Le Ministère public a requis un mois de prison avec sursis avec obligation d’exécuter 70 heures de travail d’intérêt général (TIG) dans un délai de 18 mois. Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet et lui interdit de détenir un chien pendant cinq ans. Elle devra également s’amender de 300 euros à reverser respectivement à l’Adap 64 et à la Fondation Brigitte-Bardot.

De son côté, Youki, redevenu Malone, a retrouvé une famille, après un retour chez son éleveur. "Il va très bien. Il a été adopté par un couple. Il a son canapé pour lui. Il est très heureux", raconte, soulagée, Sandrine Tanji.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot....Magnifique....

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot....Magnifique....
Brigitte Bardot....Magnifique....Brigitte Bardot....Magnifique....
Brigitte Bardot....Magnifique....
Partager cet article
Repost0