Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouveau livre : Brigitte Bardot. Dialogo e fotografie (Italien) Broché

Publié le par Ricard Bruno

Nouveau livre : Brigitte Bardot. Dialogo e fotografie (Italien) Broché

Détails sur le produit

Broché: 97 pages Editeur : Ghibli (février 2015)

ISBN-10: 8868010666

ISBN-13: 978-8868010669

Dimensions du produit: 20,8 x 17,6 x 1 cm

16,97 euros

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Lettre à mon député Thierry Solère !

Publié le par Ricard Bruno

Lettre à mon député Thierry Solère !

Thierry

Bonjour

J’ai été très déçu par ce que j’ai appris suite à ta prise de position sur la chasse « Le Groupe de travail UMP sur la Chasse demande à la ministre de l'Écologie de prolonger la chasse aux oies », tu as signé cette lettre ouverte à Ségolène Royale en date de janvier 2015 ainsi que tes collègues parlementaires membres du Groupe :

Damien ABAD, Julien AUBERT, Olivier AUDIBERT TROIN, Jean-Pierre BARBIER, Etienne BLANC, Marcel BONNOT, Guillaume CHEVROLLIER, Claude de GANAY, Jean-Pierre DECOOL, David DOUILLET, Daniel FASQUELLE, Georges FENECH, Philippe GOSSELIN, Guénhaël HUET, Denis JACQUAT, Christian KERT, Véronique LOUWAGIE, Alain MARC, Olivier MARLEIX, Patrice MARTIN-LALANDE, Yannick MOREAU, Philippe MEUNIER, Patrick OLLIER, Jean-Frédéric POISSON, Josette PONS, Christophe PRIOU, Thierry SOLERE, Lionel TARDY, Catherine VAUTRIN, Philippe VITEL

Je n’en reviens pas, je sais que tu es ambitieux et c’est une qualité, mais par contre tu aurais dû t’abstenir de ce soutien…Tu es maintenant sur le liste des députés qui œuvrent contre le monde animal : http://www.politique-animaux.fr/chasse/le-groupe-de-travail-ump-sur-chasse-demande-ministre-de-l-ecologie-de-prolonger-chasse-aux-oi

Tu n’es pas sans savoir que beaucoup de monde ici à Boulogne Billancourt sont des amis des animaux et bien sûr sont contre la chasse, beaucoup ont voté pour toi aux élections législatives.

Je compte bien t’en reparler de vive voix..

Bien à toi

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Ces députés ont subventionné des associations de chasse en 2014 avec la réserve parlementaire

Publié le par Ricard Bruno

Jean-Pierre Gorges a attribué 15 000 € à l'Association des chasseurs du bois de Motte, 5 000 € à l'Association des chasseurs d'Epeautrolles et 4 000 € à l'Association départementale des chasseurs.

Patrice Carvalho a attribué 13 408 € pour la création d'un local pour les chasseurs à Guiscard.

Christophe Priou a attribué 10 000 € à la Fédération des Chasseurs de Loire-Atlantique.
Ainsi que 33 autres députés...

Patrice Verchère a attribué 3 500 € à Chasse CLV, 1 000 € à Chasse Thel, 1 000 € à Chasse Saint Bonnet le Troncy et 1 000 € à la Société Chasseurs Tarare.

Michel Zumkeller a attribué 3 000 € à l'Association Chasse privée de Chaux, 2 000 € à la Fédération de Chasse 90 et 1 000 € à l'ACCA de Châtenois-les-Forges.

Vincent Burroni a attribué 4 000 € à "La Bécasse" et 3 000 € à la Société de chasse "La Macreuse".

Christian Assaf a attribué 4 000 € 4 000 € aux "Chasseurs Balarucois".

Alain Marleix a attribué 5 000 € à l'A.C.C.A de Riom Les Montagnes, 2 500 € à l'A.C.C.A de Vedrines Saint Loup, 2 500 € à l'A.C.C.A de Sainte Anastasie, 2 500 € à l'A.C.C.A de Saint Poncy, A.C.C.A de Saignes, 2 500 € à l'A.C.C.A de Marcenat, 2 500 € à l'A.C.C.A de Claux, 2 500 € à l'A.C.C.A de Cheylade, 2 000 € à l'A.C.C.A de Barriac Les Bosquets, 1 000 € à l'A.C.C.A de Neussargues, 1 000 € à l'A.C.C.A de Saint Marc.

Christian Kert a attribué 5 000 € aux "Chasseurs d'Aix".

Franck Reynier a attribué 5 000 € à la Fédération départementale des chasseurs de la Drôme.

Jean-Pierre Vigier a attribué 8 000 € pour la construction d'un local de chasse à Saint-Privat-du-Dragon, 3 000 € à l'ACCA de Saugues, 3 000 € à l'ACCA de Saint-Hilaire, 3 000 € à l'ACCA de Saint Just Prés Brioude, 3 000 € à l'ACCA de Pinols, 2 500 € à l'ACCA de Saint-Cirgues, 2 000 € à l'ACCA de Saint Jean de Nay.

Élie Aboud a attribué 1 000 € au Club des Chasseurs.

Pierre Aylagas a attribué 1 000 € à l'Amicale des chasseurs de sanglier de Montbolo.

Marcel Bonnot a attribué 1 000 € à l'ACCA Montjoie-le-Château.

Luc Chatel a attribué 2 000 € à la Fédération départementale des Chasseurs de Haute-Marne.

Dino Cinieri a attribué 1 000 € à la Chasse communale Boisset St Priest et 1 000 € à la Chasse communale de Caloire.

Laurence Dumont a attribué 1 500 € à l'Association Nationale des gibiers d'eau - Fédération des chasseurs du Calvados

Alain Marc a attribué 1 000 € à l'Association communale de Chasse agréée de Buzeins, 1 000 € à l'Association communale de chasse agréée de Trémouilles, 1 000 € à la Société communale de chasse de Broquies et 1 000 € à la Société communale de Chasse de Séverac Le Château.

Damien Meslot a attribué 2 000 € à la Fédération Départementale de Chasse du Territoire de Belfort et 1 000 € à l'Association Communale de Chasse Agréée de Belfort.

Frédéric Roig a attribué 3 000 € à Frédéric Roig pour "Environnement, Salon de la chasse".

Pascale Got a attribué 2 000 € à l'ACCA Parempuyre.

Régis Juanico a attribué 2 000 € à l'Association de Chasse de Saint-Victor-sur-Loire.

François Vannson a attribué 2 000 € à la Société de Chasse de Tendon.

Gilbert Collard a attribué 8 00 € à l'Amicale des Chasseurs Saint Gillois.

Lucien Degauchy a attribué 1 000 € à la Société de Chasse de Le Meux.

Sophie Dion a attribué 1 000 € à l'Association communale de chasse agrée de la Côte d'Arbroz.

Serge Janquin a attribué 1 000 € à la Société de chassse la plaine de Labuissière.

Jean-Pierre Maggi a attribué 1 500 € à la Société des Chasseurs de Coudoux.

Pierre Morel-A-L'Huissier a attribué 1 000 € à la Société communale de chasse de St Hubert - St Chély d'Apcher.

Ségolène Neuville a attribué 1 000 € à l'ACCA Catllar.

Jacques Pélissard a attribué 1 000 € à l'ACCA de Savigna.

Bernard Perrut a attribué 1 000 € à la Société de Chasse de Saint Bonnet des Bruyères et 1 000 € à la Société de Chasse de Saint-Didier-sur-Beaujeu.

Valérie Rabault a attribué 1 500 € à une ACCA.

Martial Saddier a attribué 1 500 € à l'ACCA d'Onnion.

Gilles Savary a attribué 1 500 € à l'ACCA Giscos Mr Latrille.

Fernand Siré a attribué 1 000 € à l'Association Communale de Chasse Agréée de Caudiès de Fenouillèdes et 1 000 € à l'Association Communale de Chasse Agréée de Saint Laurent de la Salanque.

 
Partager cet article
Repost0

Sea Shepherd France - Officiel

Publié le par Ricard Bruno

 Sea Shepherd France - Officiel

Etrangement, hier avant d’éteindre l'ordi et d’aller me coucher, c’est cette photo que je regardais… Et je pensais à Florence et Eugène Riguidel qui étaient venus nous soutenir aux iles Féroé l’été dernier. On a perdu Sam Simon hier, un activiste de la cause animale (producteur des Simson) qui nous avait offert le bateau que nous avons baptisé en son nom. Sam était un personage au grand coeur. Il était malade et savait qu’il allait mourir. Sa disparition reste une perte énorme pour la cause qu’il défendait et pour ceux qui l’aimaient. Florence, à la tristesse de la disparition, s’ajoute le choc d’une mort qui ne s’était pas annoncée. Elle avait réchappé à une “mort de marin” quand elle était tombée de son bateau et avait été miraculeusement sauvée grace à son telephone Gps étanche, rangé dans sa poche…. La faucheuse l’a prise finalement, un peu comme elle a emporté Balavoine. Sur un trajet d’hélico, dans lequel on monte innocemment sans se douter que ça sera son dernier voyage. Je me souviens du jour où je lui ai présenté Paul Watson la première fois, dans un bistrot parisien. Elle était si émue, si impressionnée, elle qui n'a pourtant pas froid aux yeux. C'était touchant. Florence voulait revenir aux iles Féroé avec nous cette année. Elle avait de beaux projets de course à la voile avec des femmes issues des deux rives de la Méditérranée pour sensibiliser l’opinion à la fois sur la condition des femmes et sur cette mer fragile qui est la nôtre et que nous malmenons tant… Florence était une femme que la mer a sauvé de bien des tourments et qui voulait lui rendre la pareille. Florence a eu des moments bien difficiles dans sa vie. Je préfère me souvenir d’elle à l’aube de grands projets et dans un de ses moments heureux, avec nous…

Lamya Essemlali Présidente Sea Shepherd France

Source : Cliquez ICI : https://www.facebook.com/SeaShepherdFrance/photos/a.303986956323459.70932.185859018136254/790876954301121/?type=1&fref=nf

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Sea Shepherd France - Officiel

Publié le par Ricard Bruno

Sea Shepherd France - Officiel

Le 17 juin 2010, nous rendions à la Méditérranée 800 thons rouges braconnés pour une valeur marchande de près d'un million d'euros. La justice vient de nous donner raison. Merci à tous ceux qui nous soutienent et qui ont contribué à rendre cette mission possible.

"On les a vu partir comme des chevaux de course, c'était magnifique !!" - l'un des 4 plongeurs de Sea Shepherd qui a coupé les filets à sa sortie de l'eau... les larmes aux yeux.

VICTOIRE LEGALE !! Operation Blue Rage 1 - le 17 juin 2010, Sea Shepherd libérait 800 thons rouges braconnés au large de la Lybie et les rendait à la Méditérranée. (Chargée de campagne, Lamya Essemlali, Présidente Sea Shepherd France/Co-directrice Sea Shepherd Global)

La compagnie maltaise Fish & Fish "propriétaire" des thons avait alors déposé plainte réclamant près d'1 million d'euros de dommages et intérêts à Sea Shepherd pour la perte financière et les dommages causés aux... filets de près de 30 mètres de profondeur coupés par les plongeurs de Sea Shepherd (les filets sont restés attachés aux bouées et n'ont pas coulé au fond de la mer).

Nous nous réjouissons que la Justice nous ai finalement donné raison. La Compagnie Fish &Fish est déboutée et ets condamnée à nous rembourser les frais légaux engagés pour notre défense.

NB : A l'annonce de notre action, les pêcheurs traditionnels de MAlte avaient fait un communiqué de presse pour nous féliciter. En effet, ces petits pêcheurs sont mis sur le carreau par ces énormes compagnies d'engraissement du thon rouge dont les bateaux prennent en un seul coup de senne, autant de thons que toute la flotte traditionelle de Malte en une saison.
Soutien des pêcheurs traditionnels de Malte à l'action de Sea Shepherd :http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-100630-1.html

Partager cet article
Repost0

Le « choix de Sophie » d'une vache laitière...

Publié le par Ricard Bruno

Les vaches, comme les humains et tous les autres mammifères, ne produisent du lait que lorsqu'elles ont enfanté. En élevage, chaque année les vaches « laitières » sont inséminées pour donner naissance à un veau. Mère et nouveau-né sont séparés après 24h, malgré l'intensité du lien qui les unit.

Le récit ci-dessous raconte l'histoire d'une vache ayant donné naissance à des jumeaux et qui tenta de sauver l'un de ses petits, en effectuant un choix similaire à celui du personnage de Sophie dans le roman de William Styron, "Le choix de Sophie". Devant la menace de perdre ses deux enfants dans un camp d'extermination, Sophie avait été contrainte d'en livrer un dans l'espoir de sauver l'autre.

Les vaches laitières sont des mamans privées de leurs petits. Avant le verre de lait, il y a la douleur d'une mère et la détresse d'un nouveau-né.

Par le vétérinaire Holly Cheever

Par le vétérinaire Holly Cheever

" J'aimerais vous raconter une histoire touchante et vraie. Après avoir obtenu mon diplôme à l'école vétérinaire de Cornell, j'ai fréquemment exercé dans les exploitations laitières de Cortland. J'y étais appréciée du fait de la douceur de mes interventions sur les vaches.

L'un de mes clients me sollicita un jour pour résoudre un mystère : la veille, dans une prairie, l'une de ses vaches Brune des Alpes avait mis bas pour la cinquième fois dans sa vie. Une fois rentrée à la ferme avec son nouveau-né, son veau lui fut retiré, et elle, conduite en salle de traite. Mais son pis était vide, et il le resta pendant plusieurs jours.

Après la naissance de son veau, cette vache aurait dû produire près de 47 litres de lait par jour. Cependant, et en dépit du fait qu'elle se portait bien par ailleurs, son pis restait vide. Elle partait au pré le matin après la première traite, revenait pour la traite du soir, et restait la nuit en prairie – c'était un temps où les bovins étaient autorisés à profiter un minimum de certains plaisirs au cours de leur vie – mais jamais son pis n'était gorgé de lait comme celui d'une vache qui a mis bas.

Je fus appelée deux fois sur place pendant la première semaine suivant son accouchement, mais je ne trouvai aucune explication. Finalement, le onzième jour, l'éleveur m'appela : il avait trouvé la réponse : la vache avait donné naissance à des jumeaux, et par un « choix de Sophie », elle avait livré l'un de ses veaux à l'éleveur et gardé l'autre dans un bois en bordure de prairie. Chaque jour et chaque nuit, elle retrouvait et nourrissait son petit – le seul qu'elle ait jamais pu garder auprès d'elle.
Malgré mes efforts pour convaincre l'éleveur de laisser la mère et son petit ensemble, il lui fut enlevé et envoyé dans l'enfer des box à veaux.

Pensez un instant au raisonnement complexe élaboré par cette maman. Premièrement, elle se rappelait la perte de ses précédents petits et la conséquence de rentrer avec eux à la ferme : ne plus jamais les revoir (une situation déchirante pour toute mère mammifère). Deuxièmement, elle formule un plan et l'exécute : si ramener son veau à la ferme signifie le perdre inévitablement, alors elle installera et cachera son autre petit dans les bois, comme les biches, jusqu'à son retour. Troisièmement – et je ne sais comment l'expliquer – au lieu de cacher les deux veaux, ce qui aurait attiré la suspicion de l'éleveur (une vache gestante quittant la ferme le soir, la même vache revenant au matin non-gestante mais sans progéniture), elle lui en a donné un et gardé l'autre. J'ignore comment elle a pu faire cela – il aurait été plus probable qu'une maman désespérée tente de cacher ses deux petits.

Tout ce que je sais, c'est qu'il se passe derrière ces yeux magnifiques beaucoup plus de choses que nous, humains, n'avons jamais voulu voir. En tant que maman, qui ai pu élever mes quatre enfants, et n'ai pas eu à souffrir de la perte d'un seul d'entre eux, je ressens sa douleur."

Holly Cheever, Docteur en médecine vétérinaire

Vice Presidente du New York State Humane Association

traduit du site AllCreatures.org

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

G.L.A.M.A...Adhésion...

Publié le par Ricard Bruno

G.L.A.M.A...Adhésion...

ADHESION - DONS - GLAMA Queridos amigos de los animales, de los Galgos y Podencos de GLAMA, Aquí tenéis nuestros datos bancarios de la cuenta del Banco CAJAMAR en España: ES 81 30580832442720019437 BIC CCRIES2AXXX A partir del cual pueden efectuar un giro internacional SEPA, gratuito tanto para ustedes como para la asociación, sin gastos bancarios. Chers amis des animaux, des Galgos et Podencos de GLAMA, Voici nos coordonnées bancaires du compte de Banco CAJAMAR Espagnol de GLAMA : ES 81 30580832442720019437 BIC CCRIES2AXXX A partir duquel vous pouvez effectuer un virement international SEPA, gratuit pour vous comme pour l'association sans frais bancaires. ******************************** Igualmente, a través de Paypal, que es el mismo que el de nuestro correo electrónico : glama@asso-glama.com Egalement, le lien Paypal, qui est le même que celui de notre messagerie électronique : glama@asso-glama.com ******************************** Para cualquier otro tipo de pago, cheque, envío o efectivo, sean tan amables de escribirnos a nuestro correo electronico. Pour tous les autres moyens de paiements, par chèque, mandat ou espèces, veuillez nous écrire sur notre courriel. ******************************** Asociacion GLAMA, Papeleria Cristina, Apartado 13, Ctra Cartama 29120 Alhaurin El Grande ESPANA. tfn : 0034 951 193 865. Para estar socio, 12 euros cada año. Pour être membre, 12 euros chaque année ! Gracias! Merci ! Lili, Vice Présidente-trésorière de GLAMA.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Pourquoi devenir végétarien...

Publié le par Ricard Bruno

La vérité en face, regardez les animaux qui finissent dans votre assiette, des images très dures, mais ouvrez les yeux c'est la réalité !

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

NEWSLETTER BRIGITTE BARDOT

Publié le par Ricard Bruno

NEWSLETTER BRIGITTE BARDOT


 

Chers Clients,
Voici une nouvelle parution dans le magazine Madame FIGARO du mois de Mars .
Dear Customers,
Here is a new publication in the magazine Madame FIGARO of March .
NEWSLETTER BRIGITTE BARDOT
NEWSLETTER BRIGITTE BARDOT

Voici une nouvelle parution dans le magazine AIR FRANCE Madame
du mois de Mars .


Here is a new publication in the magazine AIR FRANCE Madame
of March .

NEWSLETTER BRIGITTE BARDOT
NEWSLETTER BRIGITTE BARDOT

Voici une nouvelle parution dans le magazine GRAZIA du 27 Février .

Here is a new publication in the magazine GRAZIA of February, 27th .

NEWSLETTER BRIGITTE BARDOT
NEWSLETTER BRIGITTE BARDOT

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0