Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Adada investit l’ancien centre équestre à « La Combe Haute » pour ses 325 ânes

Publié le par Ricard Bruno

Selon l’association, 5.000 € par mois sont nécessaires pour assurer les soins de l’ensemble des ânes accueillis par Adada;

Selon l’association, 5.000 € par mois sont nécessaires pour assurer les soins de l’ensemble des ânes accueillis par Adada;

Sur 70 ha de prés, ce sont quelque 325 ânes qui vivent paisiblement sur Ambert et le Livradois-Forez. Un véritable sanctuaire constitué par l’association Adada qui se bat, depuis 1968, pour assurer un quotidien paisible à ces animaux, parfois victimes de leur succès.

Adada s'étend et pérennise ses actionsDepuis 2003, ce ne sont pas moins de 398 ânes qui ont été placés par Adada dans des familles d'accueil. Et le passage à la centaine supérieure n'est vraiment pas loin. « Deux vont partir ces jours-ci », précise Marinette Panabière, l'infatigable présidente depuis 1999 de l'Association nationale des amis des ânes, reconnue d'utilité publique depuis 2008.

Infatigable et motivée au regard de l'activité de cette association, créée en 1968 par le peintre corrézien Raymond Boissy dans le but de réhabiliter l'âne afin d'éviter sa disparition. Les années passant, l'association apporte ses conseils aux propriétaires et adhérents avant de devoir changer son fusil d'épaule. « On s'est rendu compte qu'il y avait plein de problèmes », explique Marinette Panabière.

Dans des états épouvantables

Devenu à la mode, l'âne était en effet confronté au danger de l'abandon et à la malnutrition. « On achète un ânon, petite peluche vivante, et, quand elle grandit, on n'en veut plus », poursuit-elle. Et les histoires ne manquent pas au fil de ces années d'expérience. « Il y en a qui arrivent dans des états épouvantables. Il y a six ans, on avait vu sur internet une annonce pour un âne à vendre pour la boucherie… Il s'était blessé et ne pouvait plus faire de randonnées ». La pauvre bête est récupérée et soignée. L'amputation ne pourra être évitée mais grâce à la mobilisation d'Adada et de son faisceau de soutien, une prothèse sera conçue par le CHU de Clermont-Ferrand pour que l'animal retrouve les champs ! Outre cette veille sur internet, l'association intervient aussi sur signalement, en lien avec les mairies, les familles ou la DDPP (Direction départementale de la protection des populations).

Depuis, ce sont 325 ânes et mulets de tous âges, qui sont soignés et (ré)éduqués au refuge, au point de faire du territoire un sanctuaire des ânes. Face à ce nombre, en augmentation, Adada dispose de 36 prés et d'un refuge à vocation nationale, à proximité d'Ambert, à la Gravière d'Auzelles où sont accueillis 32 ânes, uniquement des mâles. Le reste est réparti majoritairement sur Ambert, Bertignat, Saint-Just-de-Baffie, Vertolaye… et la place manque encore.

Face à ce besoin, l'association et son millier d'adhérents, s'est doté, en août 2016, grâce au soutien financier d'une fidèle donatrice belge, d'un ancien centre équestre à « La Combe Haute ». De quoi pérenniser encore l'association et y installer ses pensionnaires sur les 20 ha de terrains (pour un total de 70 ha pour l'ensemble occupé par l'association). « Il y a aussi des granges pour le foin, une carrière, une salle de réunion, des box », souligne Marinette Panabière qui cherche désormais un responsable sur place.

n'a pas fait tout ça pour que ça s'arrête

« Toute seule, je ne peux plus », lâche-t-elle, éprouvée par le décès en février dernier de son époux, Étienne, qui l'aidait efficacement dans cette rude tâche. « On n'a pas fait tout ça pour que ça s'arrête », reprend-elle aussitôt. Des premiers travaux ont déjà été effectués tant sur l'assainissement que pour la pose de clôture. Mais les bénévoles manquent encore pour achever ce travail. Deux journées de mobilisation seront d'ailleurs organisées les 23 et 24 septembre prochains.

En attendant, l'association continue d'informer les futurs propriétaires, responsabiliser et encourager les adoptions. Mais avant de partir dans les familles, Trogentil, Théou, Jeanot, Hercule ou Nana passent au moins six mois au refuge afin de voir s'ils peuvent être adoptés, « le temps aussi de faire les papiers, de les soigner ». Et le protégé ne rejoint une famille que si celle-ci a déjà un autre âne ou un équidé à domicile. 450 € de participation aux frais sont demandés. « On voit où va l'âne et, deux fois par an, on prend des nouvelles. L'adoptant n'a pas le droit de vendre, ni de placer l'âne », précise Marinette Panabière.

De même, le public peut également parrainer un âne via un contrat de parrainage (50 € par mois, déductibles des impôts). 230 environs ont été signés.

Salariés
Adada compte actuellement 19 salariés, entre les soigneurs (10), les personnes chargées de l'entretien ou du secrétariat. Depuis son installation, l'association a employé 80 personnes.
Finances
Avec un chiffre d'affaires d'environ 650.000 €, Adada ne bénéficie d'aucune aide publique. « Nous vivons avec les dons », note Marinette Panabière : la Fondation Brigitte-Bardot, 30 Millions d'Amis ou des donateurs ainsi que les cotisations d'adhérents. L'association note aussi son impact sur l'économie de la région, estimant à 560.000 € par an les dépenses effectuées sur le territoire. Animations
Afin de financer ses actions, Adada organise des manifestations, démonstrations, randonnées, concours d'attelage… À l'initiative de Marie-Anne Hauchard, adhérente et membre du Golf de Royat-Charade, 44 golfeurs ont participé à une compétition caritative au profit d'Adada, le 11 juin dernier.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Chienne retrouvée massacrée sur un balcon: le propriétaire jugé pour actes de cruauté envers un animal

Publié le par Ricard Bruno

Chienne retrouvée massacrée sur un balcon: le propriétaire jugé pour actes de cruauté envers un animal

Un homme de 59 ans était renvoyé mercredi devant le tribunal correctionnel d'Aix pour sévices graves et actes de cruauté envers un animal.

L'association Les amis de Sam avait révélé le 23 mai dernier la découverte d'une petite chienne massacrée et la gueule en lambeau sur un balcon dans une résidence aixoise. 

« Arrivé sur les lieux, on aperçoit une chienne au troisième étage en sang sur le balcon, le sang dégouline jusqu'en bas. D'après des témoins la chienne a été prise à coup de tire bouchon » avait expliqué l'association sur Facebook.

Après avoir emmené le petit Jack russell, nommé Bonnie, chez le vétérinaire, il recevra 5 points sous cutanés et 17 points cutanés.

Le refuge avait alors décidé de déposer plainte pour actes de cruauté.

Le propriétaire reconnaît les faits

"Jean Luc, les épaules basses reconnaît les faits. Plus tard, il dira même que ce qu'il a fait ce soir-la est inacceptable, impardonnable", relate La Provence.

Le retraité, suivi pour dépression, ne réussira pas à expliquer son geste et déclarera avoir trop bu et ne se souvenir de rien.

Toujours selon le quotidien, l'homme sera même effaré à la vue des photos des sévices qu'il a fait vivre à l'animal. 

Le procureur a requis deux mois de prison avec sursis, l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans et la confiscation de ses chiens.

Avant de préciser, comme le rapporte le journal, qu'au "vue des désagréments constatés pendant le temps de l'enquête, [il] ne souhaite pas que ces chiens soient confiés à la Fondation Brigitte Bardot ni aux Amis de Sam".

Une déclaration qui aurait créé de vives réactions, l'association Les Amis de Sam s'étant occupée depuis le début des chiens. 

Décision du tribunal le 16 août.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Paris : les bœufs du jardin d’acclimatation recueillis par Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Paris : les bœufs du jardin d’acclimatation recueillis par Brigitte Bardot

Ils ont grandi avec deux générations de visiteurs du jardin d’acclimatation (XVIe), menant leur tranquille vie de bovins dans un enclos de nature aux portes de Paris. Ce mercredi soir, pour la première fois depuis 19 ans, Pipo et Pacha ont pris la route… et leur retraite. Direction la Normandie, non loin de la Mare Auzou, le tout premier refuge créé dans l’Eure par Brigitte Bardot, il y a 25 ans pour y recueillir les animaux d’élevages sauvés des abattoirs ou de l’abandon de leurs éleveurs. Aujourd’hui, les différents refuges ouverts par la Fondation accueillent 700 bovins, rescapés d’un probable trajet direct pour l’abattoir. « Nous avons aussi un millier de moutons, 300 chèvres et 150 cochons, auxquels nous garantissons une retraite à vie », souligne Romy Turpin, responsable juridique de la Fondation, et chargée des animaux de ferme.

A quelques semaines d’engager les grands travaux de sa « métamorphose » annoncée, le plus ancien parc de loisirs français a fait appel à la Fondation Brigitte Bardot pour accueillir les deux bœufs de sa ferme pédagogique, qui ne reviendront pas après transformation. « Tous les parcs ou les éleveurs ne se préoccupent pas de trouver une solution pour leurs animaux, donc c’est une bonne chose », note Romy Turpin.

Mais que deviendront les autres ? La plupart ont été provisoirement confiés à d’autres parcs et reviendront d’ici le mois d’avril, pour la réouverture. « La ferme continuera d’exister et va même s’améliorer, mais il n’y aura plus de gros animaux », explique Christophe Jalladeau, qui pilote l’équipe de soigneurs du jardin parisien (géré par LVMH propriétaire du Parisien). La ferme qui compte aujourd’hui environ 300 bêtes à poils et à plumes, retrouvera ses 150 canards, ses chèvres, ses lapins etc., mais « les deux aurochs sont partis dans la région Nantaise, dans des parcs où ils resteront définitivement, et seulement 2 des 4 ânes reviendront », confirme Christophe Jalladeau. « L’idée du futur jardin, c’est de créer des espaces thématiques, par exemple l’un sera dédié à la biodiversité mondiale, et la volière rénovée accueillera beaucoup d’espèces exotiques. Un autre espace sera consacré au monde rural. Nous aurons par exemple des petits moutons d’Ouessant, les lapins auront de vrais enclos et non plus des clapiers, et tous les animaux bénéficieront d’un double enclos, pour qu’ils puissent s’y réfugier mettre en retrait ».

A la lisière du Bois de Boulogne, les 20 ha d’espace vert garderont bien leur rivière enchantée, leur petit train si bucolique, leurs attractions traditionnelles et leurs enclos d’animaux de ferme, mais le site remodelé sur le thème « Paris nature », qui a attiré 1,8 million de visiteurs en 2016 prévoit de rendre sa place à la nature.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Un chien retrouvé pendu à Peillon...

Publié le par Ricard Bruno

Un chien retrouvé pendu à Peillon...

Après avoir disparu en octobre 2016, Link, un jeune cane corso de 2 ans, a été retrouvé, mi-juin, pendu par un câble électrique à seulement quelques kilomètres de son domicile. Ce sont des voisins, qui, alertés par le bruit d’animaux, ont découvert la pauvre bête suspendue à un arbre, en train de se faire dévorer par des renards.

La gendarmerie, alertée, s’est ensuite rendue sur place pour constater les faits. Une enquête est ouverte.

La propriétaire, Linda Carlès, habitante de Borghéas Supérieur, est encore sous le choc: "Quand je me suis aperçue que Link avait disparu, je ne me suis pas inquiétée tout de suite. Cela lui arrivait de s’échapper et de revenir quelques heures après. Mais au bout de plusieurs jours, j’ai plutôt pensé qu’on l’avait enlevé, c’était un beau chien de race."

Un avis de recherche est alors lancé sur les réseaux sociaux, en vain. "Quand on m’a appelé pour me dire que mon chien avait été retrouvé pendu tout près de chez moi, je n’ai pas réalisé tout de suite, choquée par la brutalité et la cruauté d’un tel acte."

Dépôt de plainte et "BB" partie civile

Linda dépose plainte à la gendarmerie, l’association de Brigitte Bardot s’est portée partie civile pour avoir accès au dossier et avec l’association de la SPA, elles suivent cette affaire de près. Car des zones d’ombre restent à éclaircir pour comprendre ce qui a pu arriver à la pauvre bête.

Vengeance ? Acte isolé ? "Je ne sais pas, je n’ai jamais eu de problème avec “Link”. Avec les voisins, ça se passait bien, c’était un chien adorable. "

Link a été retrouvé à Borghéas Supérieur, à l’ancien chenil, près de la piste. "Il faut connaître le coin pour aller là-bas, c’est un endroit assez reculé. Et il faut quand même avoir une sacrée force pour pouvoir le soulever", explique Linda. Le chien qui avait presque atteint sa taille adulte faisait une trentaine de kg.

Des analyses ADN

Une demande a été faite pour pouvoir réaliser des analyses ADN sur le câble électrique avec lequel Link a été pendu. Mais serait-il mort avant d’avoir été pendu?

Quand a-t-il été pendu ? "On a un doute sur la date de cet acte de cruauté, on ne sait pas encore s’il a été pendu en octobre, quand il a disparu, et le froid de l’hiver l’aurait conservé, ou s’il l’a été peu de temps avant sa découverte ?". Si tel est le cas, où était Link pendant ces mois d’intervalle entre sa disparition et cette macabre découverte?

L’enquête suit son cours et devra répondre à ces nombreuses questions qui restent pour le moment sans réponse.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Le parlement flamand interdit l’abattage rituel des animaux

Publié le par Ricard Bruno

Cette interdiction qui s’appliquera en 2019 fait suite à une décision similaire prise par le Parlement wallon. Dans deux ans, l’étourdissement sera alors obligatoire pour la plupart des espèces animales via le procédé de l’électronarcose. 

Le parlement flamand interdit l’abattage rituel des animaux

 

Les abattoirs de Flandres (région flamande) où vivent la moitié de la communauté juive de Belgique (40 000 personnes), disposent d’un an et demi pour préparer leurs personnels et leurs infrastructures au nouveau dispositif légal et à la nouvelle méthode d’abattage. La Wallonie avait adopté un texte similaire en mai dernier. Cette interdiction de l’abattage rituel a provoqué l’ire des communautés juives et musulmanes qui considèrent la mesure comme étant discriminatoire. Ne restera que la région de Bruxelles où vivent 20 000 Juifs qui tolérera l’abattage rituel sans étourdissement.

L’abattage rituel juif  impose que les animaux soient conscients au moment de la shrita (où on leur tranche la gorge). Cette pratique est jugée cruelle par les abattoirs non casher mais l’électronarcose l’est encore plus estiment les défenseurs d’un rituel vieux de plus de 4000 ans.

La liste des pays européens interdisant l’abattage rituel comme la Suisse, la Suède,  la Pologne et le Danemark s’allonge.

Cette loi fera au moins une heureuse en la personne de Brigitte Bardot, qui a lancé début 2011 une campagne contre l’abattage rituel en France.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...

Publié le par Ricard Bruno

Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...
Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...
Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...
Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...

La réserve F. Brigitte Bardot fait plus de 134 hectares à Bornéo. Elle va s'agrandir, et fait partie de la zone protégée créée par Kalaweit de Pararawen (au total actuellement 185 hectares)

The Brigitte Bardot reserve (134 ha) is part of the conservation area created by Kalaweit named Pararawen (185 ha for now) 🇮🇩Kawasan Brigitte Bardot (134 ha) adalah bagian dari kawasan yang di bangun Kalaweit (total 185 ha) di Kalimantan...

 

Source Internet + Site de l'organisation : Cliquez ICI

Merci à Muriel S

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Aladin n°345 de juillet 2017

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Aladin n°345 de juillet 2017

Article et photographies sur plus de 3 pages du plus grand collectionneur au monde de Brigitte Bardot...

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot à la une de Discovery magazine (été 2017)

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot à la une de Discovery magazine (été 2017)
Brigitte Bardot à la une de Discovery magazine (été 2017)

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Info journal de la fondation BB + Info journal Junior du 2ème trimestre 2017

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Info journal de la fondation BB + Info journal Junior du 2ème trimestre 2017
Brigitte Bardot : Info journal de la fondation BB + Info journal Junior du 2ème trimestre 2017

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot et Simone Veil...

Publié le par Ricard Bruno

Simone Veil en 1975 en train d'interviewer Brigitte Bardot : lavalliere, imprimé vintage et chignon sur le côté,

Simone Veil en 1975 en train d'interviewer Brigitte Bardot : lavalliere, imprimé vintage et chignon sur le côté,

Un jour, une histoire - Simone Veil, l'instinct de vie

Le 30 06 2017 à 20h55 sur France 2

Le journaliste retrace le parcours de Simone Veil à travers les lieux qui ont marqué sa vie : Auschwitz, les prisons françaises, l'Assemblée nationale... Celle qui fut la ministre de la Santé à l'origine de la loi IVG -loi relative à l'interruption de grossesse volontaire du 17 janvier 1975- et devint la première présidente du Parlement européen en 1979 fait partie des personnalités préférées des Français. Des témoignages de ses trois fils, de ses petits-enfants, de ses collaborateurs et de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, permettent de mieux la connaître.

 

http://www.programme.tv/c14623679-un-jour-une-histoire/simone-veil-l-instinct-de-vie-84507526/

Dessin au crayon par Hervé Le Fur

Dessin au crayon par Hervé Le Fur

Brigitte Bardot et Simone Veil...

Partager cet article

Repost 0