Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Kalaweit France...et La fondation Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Kalaweit France...et La fondation Brigitte Bardot...

Un immense merci à la Fondation Brigitte Bardot qui va financer l'achat de 80 hectares de forêt à Bornéo!! Consciente de l'importance de protéger l'habitat de la faune sauvage, la Fondation Brigitte Bardot a souhaité contribuer à la protection de l'habitat des populations des gibbons sauvages. Elle aide aussi Kalaweit pour le financement de la nourriture des 297 gibbons que nous avons actuellement dans nos 2 sanctuaires, et qui représentent aussi un coût important pour Kalaweit.

A huge thank you to the Fondation Brigitte Bardot who will finance the purchase of 80 hectares of forest in Borneo !! The Fondation Brigitte Bardot is highly aware of the importance to protect the wildlife habitat and wanted to contribute to the protection of the habitat of wild gibbons. She also continues to finance the food for our 297 gibbons who are in our sanctuaries, and that represents an important cost for Kalaweit.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Le mépris ce soir à 21h00 sur TV5

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot dans Le Mépris, de Jean-Luc Godard.

Brigitte Bardot dans Le Mépris, de Jean-Luc Godard.

Le plus remuant des cinéastes de la Nouvelle Vague adapte le roman d'Alberto Moravia avec fidélité quant au propos, et avec une remarquable justesse formelle. L'histoire se déroule dans le milieu du cinéma, où Paul (Michel Piccoli) travaille comme scénariste, ayant remisé ses ambitions d'écrivain au profit d'une sécurité financière -relative- qui l'oblige à subir des producteurs comme Prokosh (Jack Palance), lequel l'a engagé pour reprendre et terminer le scénario d'Ulysse, un film mythologique réalisé par Fritz Lang (qui joue son propre rôle). Le décor de la villa Malaparte, à Capri, est idyllique. Mais Camille (Brigitte Bardot) ne semble pas heureuse d'y avoir accompagné Paul. Le malentendu, le mépris sont entrés dans la vie du jeune couple... Avec la musique sublime de Georges Delerue, un grand film qui reste en nous bien après le générique final.

DRAME DE JEAN-LUC GODARD. AVEC MICHEL PICCOLI, BRIGITTE BARDOT, JACK PALANCE. 1963. ****(*)

Ce lundi 19 septembre à 21h00 sur TV5.

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Kipoutti a été tabassé en pleine rue par son maître à Meudon

Publié le par Ricard Bruno

C’est un animal dans un sale état qu’ont récupéré les forces de l’ordre à Meudon, dimanche. Le chien venait d’être sévèrement battu par son maître.

C’est un animal dans un sale état qu’ont récupéré les forces de l’ordre à Meudon, dimanche. Le chien venait d’être sévèrement battu par son maître.

Il le frappait à coups de pied et de laisse. Un homme de 81 ans a été interpellé dimanche dernier à Meudon pour des faits de violences sur son chien. Alors qu’il semblait se défouler sur l’animal, l’homme est interrompu par une bénévole de la Fondation Assistance aux Animaux qui a assisté à une partie de la scène. Elle empêche alors l’octogénaire de s’enfuir et appelle la police. Kipoutti, un caniche de 15 ans, est lui au sol et ne parvient plus à se relever.

Emmené d’urgence à la clinique vétérinaire de Clamart, il souffre de nombreuses contusions, d’une côte fêlée et « est en état de choc » d’après l’association de protection des animaux, qui déposé plainte pour acte de cruauté. Le propriétaire du chien a lui été entendu par le commissariat de Meudon dans la journée de lundi.

700 cas de maltraitance depuis le début de l’année

Ces faits de violences se multiplient, selon la Fondation, qui tire la sonnette d’alarme. « Il nous arrive de recueillir plusieurs animaux battus par jour, confie Anne-Claire Chauvancy. On a de plus en plus de cas. Sur toute l’année dernière, 700 animaux avaient été recueillis, victimes de violences. Sur les 6 premiers mois de cette année, on est déjà à 700 ! » Ces cas concernent des chiens, des chats, mais aussi des animaux de ferme, ayant tous fait l’objet de saisies judiciaires après que de mauvais traitements ont été constatés.

A l’heure actuelle, Kipoutti ne parvient toujours pas à se relever. Sa garde a été confiée à la Fondation Assistance aux Animaux, qui le recueillera dans un de ses refuges avant une éventuelle adoption

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Polémique : le cirque au conseil municipal de Serres-Castet

Publié le par Ricard Bruno

Six membres de la fondation Brigitte Bardot ont manifesté contre les cirques avec animaux, lors du conseil municipal de jeudi à Serres-Castet.

Six membres de la fondation Brigitte Bardot ont manifesté contre les cirques avec animaux, lors du conseil municipal de jeudi à Serres-Castet.

Des membres de la Fondation Brigitte Bardot ont interrompu le dernier conseil municipal pour protester contre l’accueil, par la commune, de cirques avec animaux.

Source de l'article ; Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

TPMP n'aime pas les animaux !

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour

Il y a quelques jours de cela on me prévient de regarder directement cette chaine « hautement culturelle » notamment cette émission « TPMP » ils y parlent du scandale des restaurants KFC (une horreur) plusieurs chroniqueurs disent je les cite « c’est très bon », une honte de déclarer de telles inepties, une horreur quand on sait comment sont élevés ces pauvres animaux…je m’empresse de leur laisser quelques commentaires sur leur page Facebook…bien sur cela ne leur plait pas et me le font savoir, ils me confirme que TPMP n’aime pas les animaux ! Voyez leur réponse ! Hallucinante…je vous laisse juge…

Bruno Ricard

capture d'écran sur le mur Facebook de Bruno Ricard

capture d'écran sur le mur Facebook de Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : son coeur est “en deuil”

Publié le par Ricard Bruno

En pensant aux moutons tués pour l’Aïd el Kébir, sa “colère gronde”
Brigitte Bardot : son coeur est “en deuil”

Toujours aussi enga­gée dans la cause animale et pour ses opinions poli­tiques, Brigitte Bardot a livré son message de colère en vue de la fête de l’Aïd el Kébir.

La tris­tesse ne lui fait pas perdre son franc parler. Aujourd’­hui, Brigitte Bardot a pour­tant le coeur en berne. En ce lundi 12 septembre, jour de fête chez les musul­mans qui célèbrent l’Aïd el Kébir, l’ex-icône broie, elle, du noir en pensant aux animaux qui seront tués. Comme le veut la tradi­tion, les croyants sont amenés à manger, ce jour, la viande du sacri­fice, du mouton ou de la chèvre. Une pratique qui horri­pile Brigitte Bardot.

Sur Twit­ter, l’ac­trice a déclaré qu’en “ce jour de sacri­fice musul­man de l’Aïd el Kébir” son coeur “est en deuil” et que sa “révolte gronde”. Selon BB, ce sont “des dizaines de milliers de moutons qui sont égor­gés dans des condi­tions de souf­frances atroces”. Elle qui a dédié le reste de sa vie à la protec­tion des animaux mais qui s’est égale­ment illus­trée par des posi­tions poli­tiques parfois extrêmes, estime que ces sacri­fices d’ani­maux ensan­glantent “la terre de France et nos esprits”. Ce message posté en début de jour­née à été “liké” plus de 280 fois et partagé à 350 reprises.

Si les admi­ra­teurs de Brigitte Bardot et de son combat sont nombreux, il existe égale­ment autant d’avis contraires. Il y a quelques mois déjà, suite à l’at­ten­tat de Nice puis de l'assis­tant du prêtre de Saint-Etienne-de-Rouvray, l’an­cienne icône de beauté avait mélangé les événe­ments et déclaré “Stop à l’Aïd el Kébir”. La grande fête des musul­mans n’est visi­ble­ment pas du goût de BB.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 1

Aid el-kébir: 300 moutons sauvés par la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Mouton retrouvé égorgé

Mouton retrouvé égorgé

Un animal ne peut être mis à mort en dehors d’un abattoir, c’est le message qu’ont tenu a rappeler les services vétérinaires des Bouches du Rhône, à l’occasion des sacrifices de l’Aïd el-Kébir. A travers une vaste opération de répression, coordonnée par la Préfecture de police et débutée il y a plus d’un mois, les interventions se sont concentrées toute la journée de lundi sur les lieux d’abattage clandestins pour sanctionner les délits et, le cas échéant, confisquer les animaux. La Fondation Brigitte Bardot a recueilli les rescapés.

Ils pensaient égorger leurs moutons en toute impunité, les forces de l’ordre en ont décidé autrement. Plusieurs dizaines de particuliers ont été interpelés lundi, dans la région de Marseille, dans le cadre de procédures pénales visant à sanctionner les abattages clandestins lors de l’Aid el-Kébir. S’il est strictement interdit de procéder soi-même à l’abattage d’un animal, la communauté musulmane bénéficie toutefois d’un dispositif exceptionnel pour répondre à l’afflux de moutons sacrifiés sur la période. 120 000 moutons et 6 000 bovins sont mis à mort chaque année, d’après les chiffres du ministère de l’Agriculture.

A lire aussi : Mare Auzou - Le refuge de Brigitte Bardot en danger

Outre l’exception d’abattage sans étourdissement, accordée toute l’année à titre dérogatoire aux abattoirs pérennes, des sites temporaires agrées par l’Etat sont également mis en place. Pour autant, les sacrifices clandestins sont hélas loin d’être marginaux. Une circulaire de juillet 2016 du ministère de l’Intérieur demande d’ailleurs aux Préfets de « renforcer les contrôles » et d’appliquer les sanctions « avec la sévérité la plus grande ». Une peine de 30 000 euros d’amende et de deux ans de prison fermes peut être prononcée au titre d’« acte de cruauté envers un animal » (article 521-1 du Code pénal).

A lire aussi : Fondation Brigitte Bardot - Compagnons de rêve à l'adoption

Un jour de deuil et de souffrance pour Brigitte Bardot

Lorsque la Fondation Brigitte Bardot l’a recueilli, il était ligoté dans le coffre d’une voiture. Cet agneau de quelques mois aurait pu connaitre un tragique destin. Son propriétaire, accosté par les forces de l’ordre au cours d’un contrôle routier, s’apprêtait à l’égorger. C’est sans compter sur l’aide apportée par la Fondation qui s’est proposée de lui offrir une retraite bien méritée. 150 autres moutons (et quelques chèvre) ont également pu être sauvés.

« Pour moi l’Aïd est un cauchemar, un jour de deuil et de souffrance » s’émeut Brigitte Bardot, contactée par notre rédaction. « Ma Fondation a sorti de l’enfer des centaines de moutons mais je pense aux milliers d’autres, terrorisés, sacrifiés sur des balcons, dans des caves ou des baraques de chantier. » Cisaillés à la gorge sur de vulgaires palettes de chantier, dans une souffrance qu’on peut aisément imaginer, les procédé d’abattage sans insensibilisation est actuellement remis en cause au niveau national dans le cadre de l’exception prévue pour l’abattage rituel. Une proposition de loi déposée par le député Jacques Lamblin (Les Républicains), co-signée par des députés de la majorité et de l’opposition, demande l’obligation d’étourdissement des animaux en toute circonstance. Le texte s’appuie sur l’avis de l’Ordre national des vétérinaires qui a pris position contre l’abattage rituel le 24 novembre 2015, comme l’avait fait en 2006 la Fédération Vétérinaire. Elle précisait alors qu’« abattre les animaux sans étourdissement préalable est inacceptable, quelles que soient les circonstances. »

Ni un pilier de l’Islam, ni une obligation !

Des sacrifices nécessaires ? Pour Soheid Bencheikh, mufti de Marseille de 1995 à 2005, « L’Aid el-Kébir n’est ni un pilier de l’Islam, ni une obligation ». Une position que confirment des intellectuels comme Tariq Ramadan, ou encore l’imam Al-Hafiz Basheer Ahmad Masri qui rappelle dans son ouvrage « Les animaux en Islam » que que le sacrifice d’un animal peut être remplacé par un don aux déshérités.
« Tuer [des animaux] est devenu un rituel vide, et le sens profond [de l'acte] a été oublié. (...) Ne pas être cruel envers les animaux, ou même faire preuve d'une bienveillance condescendante à l'égard de nos soi-disant "inférieurs", cela n'est que formulation négative. L'Islam demande que nous pensions et agissions de façon positive, en admettant les diverses espèces comme autant de communautés semblables à la nôtre, ayant leurs propres droits, et en ne les jugeant pas selon nos critères humains et nos échelles de valeurs (…) En fait, l'Islam est tellement concerné par la compassion pour les animaux que l'on peut se demander après tout pourquoi il nous a autorisés à les tuer pour notre nourriture. » A ce titre, Brigitte Bardot déclare : « Tuer un agneau c’est tuer l’innocence, il n’y a rien de festif à égorger un être sensible, c’est un crime qui doit être puni. ». Près de 300 moutons auront été sauvés par sa Fondation au cours des sacrifices.

Source de l'article ; Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

"Plusieurs centaines de moutons" sauvés par la Fondation Brigitte Bardot alors qu'ils allaient être égorgés illégalement

Publié le par Ricard Bruno

Image d'illustration

Image d'illustration

Dans un communiqué, la Fondation Brigitte Bardot a annoncé avoir sauvé et pris en charge plusieurs centaines de moutons sur le point d'être égorgés dans des abattoirs clandestins.

Ils allaient être égorgés illégalement. La Fondation Brigitte Bardot, assistée des forces de police et de CRS, a recueilli des centaines de moutons alors qu'ils allaient être égorgés sur des sites clandestins aux alentours de Marseille.

"Notre Fondation a ainsi fait le travail qu’auraient dû faire les responsables religieux musulmans qui se doivent de rappeler le cadre réglementaire de l’Aïd qui ne peut se faire hors abattoirs" a commenté la Fondation dans son communiqué.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Il est désormais possible de suivre un cursus spécialisé en droit animalier afin de faire évoluer la défense des animaux... Une première en France !

Publié le par Ricard Bruno

Pour la première fois en France, une université a ouvert un cursus spécialisé menant à un diplôme en droit animalier. Une excellente nouvelle pour l’évolution de la défense des animaux sur le terrain juridique.


« Depuis la loi du 16 février 2015, les animaux sont considérés comme des êtres vivants doués de sensibilité dans le code civil, et sont extraits de la catégorie des biens ». C’est par cette phrase que commence le premier cours, consacré aux statuts juridiques des animaux, donné par Jean-Pierre Marguénaud, professeur de droit privé et cocréateur de ce nouveau diplôme.

Il est désormais possible de suivre un cursus spécialisé en droit animalier afin de faire évoluer la défense des animaux... Une première en France !

C’est sur le campus de Brive-la-Gaillarde, antenne de l’université de Limoges, que 29 étudiants, entre 21 et 61 ans, ont opté pour ce nouveau cursus en droit animalier, le premier en France. En partenariat avec l’association 30 Millions d’amis, ce cursus se déroule sur deux semaines pour 54 heures d’enseignement dispensées par neuf professeurs de droit.


Lucille Boisseau-Sowinski, cocréatrice du diplôme, explique auprès du journal Le Monde les enjeux de l’arrivée d’un tel cursus universitaire : « Le droit animalier est difficile à appréhender, dans la mesure où il touche à de nombreuses branches, qu’il s’agisse des droits civil, pénal, rural, environnemental, européen ou encore aux règles de bien-être. Actuellement, il n’est jamais enseigné dans le cursus commun de la licence ou du master en droit. »


La seule exception en France se trouve à la faculté de Strasbourg où des cours de droit animal sont donnés mais dans le cadre d’une spécialisation « animaux : sciences, droit et éthique » au sein d’un master plus général « éthique et sociétés ».

Il est désormais possible de suivre un cursus spécialisé en droit animalier afin de faire évoluer la défense des animaux... Une première en France !

Si c’est une première en France, force est de constater que l’on est encore très en retard par rapport aux États-Unis qui enseignent le droit animalier depuis une vingtaine d’années. Au pays de l’Oncle Sam, trois quarts des universités proposent d’étudier cette discipline alors qu’à l’université de Lewis & Clark à Portland (Oregon), il y a un même un master uniquement consacrée au droit animalier.


Cependant, si cette discipline peut réveiller une vocation chez les étudiants, Lucille Boisseau-Sowinski prévient du nombre très restreint de débouchés : « Les responsables juridiques d’associations ou les avocats qui prennent des dossiers de droit animal le font en général en parallèle d’autres activités. C’est pourquoi notre diplôme, ouvert aux bac +2, ne mène pas à un métier mais à des connaissances, une spécialisation complémentaire à un parcours. »


Ainsi, les 29 étudiants (24 femmes et 5 hommes) constituent une promotion très hétérogène, provenant de 17 départements. On y trouve une magistrate, un comportementaliste canin, des avocats et un professeur de philosophie aux côtés d’étudiants en sciences politiques, en droit, en éthologie ou encore des attachés territoriaux.

Il est désormais possible de suivre un cursus spécialisé en droit animalier afin de faire évoluer la défense des animaux... Une première en France !

Si une carrière en droit animalier semble délicate à poursuivre, c’est surtout la perspective protection des animaux qui motive les étudiants. Avoir les outils juridiques nécessaires à la défense des animaux est un atout non négligeable pour la poursuite de leurs idéaux.


Par exemple, Fabienne Cacciapaglia, professeure de SVT et directrice d’une association « Les EntreChats » pense que ce cursus lui servira amplement : « Le droit animalier va me fournir de solides connaissances, à la fois pour connaître les démarches que l’on peut entreprendre en tant qu’association et pour livrer aux élèves des informations claires et rigoureuses, qui vont au-delà de ma sensibilité propre. »


De son côté, Pierre Georget, étudiant en droit après avoir dirigé une entreprise de grande distribution, explique son objectif « d’aider les associations à faire des propositions juridiques qui tiennent la route et mener du lobbying auprès des parlementaires. »

Il est désormais possible de suivre un cursus spécialisé en droit animalier afin de faire évoluer la défense des animaux... Une première en France !

En espérant que l’ouverture de cette discipline se développe dans d’autres universités (il y avait 83 candidats pour ce cursus), cela semble indéniable que le droit animalier pourra aider à une meilleure protection des animaux.
Bonne initiative ce diplôme, n’est-ce pas ?

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Nouveauté 33t disque vinyle "Bonnie and Clyde"...

Publié le par Ricard Bruno

Visuel d'illustration (attention visuel no^n définitif)

Visuel d'illustration (attention visuel no^n définitif)

Brigitte Bardot : Nouveauté 33t disque vinyle "Bonnie and Clyde"...

Sortie prévue le 30 09 2016

Le petit mot de l'éditeur :

Vinyle 180 gr - inclus un voucher de téléchargement gratuit La discographie originale d’un des plus grands artistes de la Chanson continue de faire peau neuve : un son retravaillé à partir des bandes master originales.

Prix : 13,99 euros

En pré commande sur le site de la Fnac : Cliquez ICI

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0