Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trafic d'animaux : " Sept louveteaux sauvés"...

Publié le par Ricard Bruno

L'évènement est inédit au refuge de Coat-Fur, à Lescouët-Gouarec : sept louveteaux viennent de rejoindre les dix pensionnaires des lieux. Après avoir été séparés de leur mère et confinés dans un appartement, ces bébés loups s'apprêtent à retrouver des conditions de vie dignes de leur espèce.
Ils ont pointé le bout de leur museau le lundi 15 juin. Arrivés du Sud-Ouest de la France dans un camion affrété par la Fondation Brigitte Bardot, sept louveteaux d'un mois et demi ont posé la patte à Lescouët-Gouarec sous l'oeil bienveillant de Willy Bigot, responsable du refuge de Coat-Fur. Un lieu unique en France, qui offre, en leur évitant l'euthanasie, une seconde chance aux loups réformés du spectacle, de parcs animaliers, victimes de maltraitance mais aussi saisis chez des trafiquants, dresseurs ou particuliers dans l'illégalité. C'est ce dernier cas de figure qui a conduit ces bébés loups à être placés à Coat-Fur.
 
Trop jeunes pour être traumatisés
Une première pour le refuge, qui n'avait jusqu'ici recueilli que des animaux adultes aux parcours chaotiques. Leur courte vie n'en est pas moins triste : séparés de leur mère dix jours après leur naissance pour favoriser « l'imprégnation » (*), ils vivaient confinés dans un appartement. « Ils sont heureusement trop jeunes pour être traumatisés », indique Willy Bigot, qui se réjouit de les voir désormais s'ébattre en pleine nature, dans l'un des huit vastes enclos que compte le refuge. Leur maman, une louve européenne de 4 ans, était également du voyage. Éloignée trop longtemps de ses petits, il n'a pas été possible de les lui rendre. Très stressée à son arrivée au refuge, elle a été installée dans un enclos mitoyen de celui des louveteaux ; elle y côtoie aussi deux des dix autres pensionnaires des lieux, des loups arctiques dont elle se rapproche peu à peu. Le papa, un loup canadien, a lui aussi été saisi mais pas encore placé. « Il s'agit d'une affaire de trafic animalier qui touche cinq départements, il faut le temps aux enquêteurs de remonter toutes les pistes, de faire des recherches ADN sur les animaux », explique Willy Bigot, écartant pour le moment la possibilité d'accueillir un autre loup : « Avec 18 loups au refuge, on est au complet ! ».
 
Un enclos de 8.000 m² pour préserver la meute
 
Pour permettre à la meute de louveteaux - quatre mâles et trois femelles - de rester unie, le responsable du site a programmé la construction d'un nouvel enclos de 8.000 m², entièrement financé par la Fondation Brigitte Bardot, indéfectible soutien du refuge depuis sa création en 2006. « Notre challenge, c'est de conserver cette meute le plus longtemps possible sans en séparer les individus », indique Willy Bigot. Pour l'heure, les petits loups, qui viennent d'avoir deux mois, ne pensent qu'à s'amuser. « On commence quand même à reconnaître les dominants et les dominés », confie le soigneur. Qui prédit que dans une dizaine de mois, leur caractère de loup se révélera pleinement. Il ne sera alors plus question de penser à jouer avec eux... * Cette technique vise à priver l'animal de l'éducation de sa mère en la remplaçant par celle de l'homme afin de « fixer » dans sa conscience l'idée que l'homme est un congénère, à qui il doit s'identifier.
 
Pratique Visites, de 14 h à 18 h, les mercredi, samedi et dimanche jusqu'au 30 septembre ; du mercredi au dimanche en juillet et août. Contact : tél. 06.12.26.31.41. Site internet : www.refugedesloups.org
 
Partager cet article
Repost0

La Fondation Brigitte Bardot prête à recueillir près de 300 bêtes de la ferme des « 1000 vaches »

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Brigitte Bardot prête à recueillir près de 300 bêtes de la ferme des « 1000 vaches »
Partager cet article
Repost0

VIDEO. Les pompiers sauvent un chien des flammes à Antibes-les-Pins

Publié le par Ricard Bruno

Merci à Muriel pour cette information...

Merci à Muriel pour cette information...

 

Un incendie a ravagé un studio, mercredi vers 10h 30, rue du Jardin-Secret à Antibes-les-Pins. Les pompiers ont sauvé un chien alors qu'il tentait de s'échapper.

Les sapeurs-pompiers ont sauvé le chien de la jeune femme avant de circonscrire l'incendie.

La locataire était sorti à la piscine lorsque son logement s'est embrasé.

Dans une vidéo envoyée par un internaute, le chien essaye de passer par-dessus le balcon avant que les pompiers ne le sauvent.

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot par Sabrina LAUREL...

Publié le par Ricard Bruno

J'ai découvert cet artiste de grand talent par l'intermédiaire d' Alexandre Durand-Viel, directeur du château de la Messardière (5 étoiles classé palace) à Saint-Tropez...je dois dire que Sabrina (quel beau prénom) à beaucoup de talent...

Bruno Ricard

Brigitte Bardot par Sabrina LAUREL...
Brigitte Bardot par Sabrina LAUREL...
Brigitte Bardot par Sabrina LAUREL...

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Ryan Gosling: Brigitte Bardot au mascu­lin !

Publié le par Ricard Bruno

Ryan Gosling: Brigitte Bardot au mascu­lin !

Ryan Gosling: Brigitte Bardot au mascu­lin!

Le 22 juin, Ryan Gosling a publié une lettre ouverte dans laquelle il accuse l’en­tre­prise Cotsco de maltrai­ter les poules exploi­tées dans des condi­tions drama­tiques. Ryan Gosling est un véri­table amou­reux des animaux. Il y a quelques temps, il avait même dit de son chien, George, qu’il était “le plus grand amour de sa vie”. Eva Mendes a dû appré­cier. En 2003 déjà, il avait inter­pellé la chaîne de Fast Food KFC, pour lui deman­der un meilleur trai­te­ment de ses poulets. Dix ans plus tard, il s’as­so­ciait à la PETA pour faire front contre l’écor­nage des veaux dans les exploi­ta­tions laitières. Peu après, il publiait une tribune pour faire la lumière sur les condi­tions d’éle­vage des porcs. Voilà qu’il remet ça. Ce sont encore les galli­na­cés qui attirent sont atten­tion. Il fait suite ici à une vidéo de l’as­so­cia­tion The Humane Society of the United States, publiée un peu plus tôt sur Youtube, qui montrait des poules pondeuses en batte­rie. Celles-ci sont clai­re­ment maltrai­tées, en partie déplu­mées, atta­chées à leurs cages de toutes façons si petites qu’elles ne peuvent pas bouger. Un trai­te­ment que le comé­dien ne peut pas tolé­rer, et qui l’a fait réagir à travers une lettre ouverte adres­sée direc­te­ment à l’en­tre­prise Cotsco, objet du repor­tage. En rappe­lant les images choc de la vidéo, Ryan Gosling dénonce la publi­cité menson­gère mettant en scène des vola­tiles en liberté dans des pâtu­rages et invite au chan­ge­ment. “Vous avez déjà mis un terme à l’en­fer­me­ment des bovins, ne pensez-vous pas que les poules méritent la même compas­sion?” inter­roge-t-il. On ne sait pas si l’in­ter­ven­tion de Ryan Gosling suffira à faire bouger les choses, mais s’il gagne aussi ce combat, il pour­rait bien finir par prendre le relais de notre Brigitte Bardot natio­nale.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Yulin : une chinoise fait 2500km pour sauver 100 chiens d’une mort certaine

Publié le par Ricard Bruno

Yulin : une chinoise fait 2500km pour sauver 100 chiens d’une mort certaine
Yulin : une chinoise fait 2500km pour sauver 100 chiens d’une mort certaine

Yang Xiaoyun ne pouvait plus rester de marbre face à la barbarie exercée chaque année par une minorité de chinois au nom de la tradition. Ce 21 juin, la petite ville de Yulin fêtait, en effet, son fameux festival où chiens et chats sont torturés avant d’être mangés. Cette dame de 65 ans va pourtant traverser la Chine pour venir en aide à ces animaux en tentant d’en sauver un maximum selon ses maigres moyens.

 

La semaine dernière, le monde entier entrait en débat sur les réseaux sociaux concernant le festival annuel de Yulin, en Chine, où plus de 10.000 chiens et de nombreux chats sont sacrifiés sur l’autel de la tradition. Si énormément d’occidentaux se sont indignés de cette pratique jugée barbare alors même que nos usines à viande tournent à plein régime, beaucoup ignorent que l’origine du mouvement de contestation contre le festival de Yulin émane également des quatre coins de la Chine elle-même. Ainsi, des millions de chinois réclameraient la fin de la pratique, soutenus par de nombreux députés au pouvoir. Ceux-ci réclament aujourd’hui un soutien international pour faire pression sur leur gouvernement afin de faire interdire un nouveau massacre en 2016.

Parmi ces militants chinois, dont on entend relativement peu parler en occident, on trouve le personnage inspirant de Yang Xiaoyun, une institutrice à la retraite qui voue sa vie à la préservation animale. Âgée de 65 ans, cette dame s’occupe d’un refuge canins de fortune dans la ville de Tianjin au Nord-Est de la République Populaire. À l’approche du festival, elle a quitté sa province pour traverser l’énorme territoire chinois de part et d’autre pour se rendre à Yulin afin de secourir un maximum de chiens. Elle va y dépenser pas loin de 1000 euros (70 000 yuans), une somme assez importante en Chine rurale, pour sauver une centaine de chiens d’une mort certaine.

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-5

Son parcours est symbolique à double titre. Yang Xiaoyun rappelle que la consommation de viande de chien est une pratique relativement marginale et géographiquement limitée en Chine. De plus, ces militants démontrent que cette détermination à faire évoluer leurs traditions n’est pas une volonté occidentaliste mais bien un souhait interne à la République Chinoise, au même titre que sur des questions de Droits de l’Homme. Dès lors, le mouvement international d’indignation apparait plus comme un soutien collectif en faveur des chinois progressistes plutôt qu’une volonté étrangère d’ingérence morale.

Dans un pays où le militantisme reste marginal et opprimé, la médiatisation du combat de Yang Xiaoyun apparait comme un signe positif. Tristement, les vendeurs de chiens (souvent kidnappés à d’autres chinois) profitent de cette vague de compassion pour alimenter un nouveau business non plus lié à l’alimentaire mais à la revente des chiens. Yang Xiaoyun n’est en effet pas la seule chinoise à racheter quelques chiens pour leur éviter la torture. Le gouvernement va-t-il tendre l’oreille et faire interdire ces pratiques ? Rien n’est certain bien que tout indique que les chinois avancent pas à pas dans cette direction.

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-16

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-7

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-10

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-9  rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-2

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-4

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-21

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-1

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-24

rescued-dogs-yulin-dog-meat-festival-china-12

Partager cet article
Repost0

Exclusif seulement sur ce Blog..."Jean-Pierre Mocky parle de Brigitte Bardot"...

Publié le par Ricard Bruno

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

FLAC...CONFERENCE A BEZIERS ! COMPTE RENDU !

Publié le par Ricard Bruno

DSC_0034 copie


DSC01780p

Chers amis,
 


Vous trouverez ci-dessous le compte rendu de la conférence que donna le Professeur Hubert MONTAGNER et le Psychologue clinicien Joël LEQUESNE à Béziers le 20 juin dernier. Conférence qui fut riche en émotion !

http://flac-anticorrida.org/conference-du-professeur-hubert-montagner-lhorreur-imposee-a-lenfance/

Dans la mesure où des juristes ont l'intention de diffuser ce lien aux autorités compétentes, politiques et médiatiques, si vous laissiez un commentaire afin de marquer votre indignation, mais sans injures, cela aurait plus de poids.

Un grand merci à l'avance pour votre contribution !


Bien amicalement.

Thierry Hély
Président de la FLAC
www.flac-anticorrida.org


 

>> retrouvez la FLAC sur Facebookhttp://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/


https://twitter.com/FLACinfos

http://flac-anticorrida.org/une-petition-pour-la-democratie/

06 23 94 84 83

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot et Saint-Tropez "Les plages des Sixties"...

Publié le par Ricard Bruno

Saint-Tropez, la révolution BB

mercredi 24 juin à 7h45 (43 min)

Caché dans les replis de la French Riviera, le petit port de Saint-Tropez était un secret jalousement gardé par quelques initiés. Jusqu'à ce que Brigitte Bardot, sex-symbol planétaire, achète la Madrague. Saint-Trop' devient alors une zone franche de la dolce vita dans la France étriquée du général de Gaulle...

Reportage a voir et revoir sur ARTE en cliquant ICI : http://www.arte.tv/guide/fr/042856-003/les-plages-des-sixties?autoplay=1

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0