Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fadjen au tour de France 2013 bretagne ! B R A V O !

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost0

Boycottez totalement les cirques avec animaux!

Publié le par Ricard Bruno

eeeeeeeeee.jpg

Cet éléphant a été frappé et tué par un bus au Mexique après son évasion d'un cirque. S'il vous plaît, boycotter tous les cirques avec des animaux!

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost0

Un homme encorné à Pampelune : l'effrayante soif de violence des hommes

Publié le par Ricard Bruno

23 blessés. Voici le bilan du dernier encierro de Pampelune. Parmi eux, un homme a été encorné en début de parcours, touché en deux endroits du torse. Les images sont particulièrement impressionnantes. Pour Christophe Marie de la fondation Brigitte Bardot, cette tradition n'a aucun sens et ce spectacle est très malsain.

 

 

À chaque encierro c’est la même comédie, les encornés sont élevés au rang de "martyr" d’une tradition stupide qui consiste à lâcher les taureaux, devant une foule hystérique, dans des rues fermées où il n’y a qu’une issue fatale : les arènes de la ville.

Je ne vais pas m'apitoyer... 

 

Ce vendredi, les caméras de la TVE étaient présentes pour retransmettre, en direct, le 6e lâcher de taureaux. Il ne faut pas se leurrer, si les spectateurs sont aussi nombreux c’est précisément parce qu’ils veulent voir du "spectacle". Chutes de taureaux et blessures des touristes font partie du folklore. D’ailleurs, lorsque le 1er incident s’est produit, les caméras ont arrêté de suivre la course pour se focaliser sur le jeune espagnol transformé en pantin désarticulé, dénudé à coups de cornes, un spectacle affligeant et d’une inutile violence.

 

Il n’y a pas de quoi se réjouir devant ces accidents, mais finalement pas de quoi s’apitoyer non plus puisque la "victime" a fait le choix de participer à cette course, contrairement au taureau qui n’a pas d’autre choix, lui, que courir dans un mouvement de panique vers son lieu de torture et de mort.

 

Ces courses de taureaux rappellent aussi les courses de chevaux, comme le tristement célèbre Palio de Sienne en Italie, où les malheureux animaux sont envoyés "à la casse" dans des rues étroites et glissantes, provoquant de nombreuses chutes et fractures ouvertes tellement photogéniques…

 

Jubiler devant tant de violence, c'est insupportable

 

À ceux qui dénoncent ces jeux violents, les aficionados leur répondent que personne ne les oblige à participer ni même regarder donc, pour résumer, il suffit de fermer les yeux et ignorer. Le problème est que le taureau n’a pas cette liberté, et c’est justement parce qu’il n’est pas en mesure de s’opposer que les militants des droits des animaux mènent le combat.

 

Ce voyeurisme malsain me rappelle une triste expérience, en octobre 2011 dans les arènes de Rodilhan, nous étions quelques dizaines à faire bloc pour tenter d’empêcher une novillada. Alors que nous étions roués de coups, les spectateurs jubilaient, certains baissant le pouce pour donner leur "bénédiction" à la mise à mort, encourageant ainsi nos bourreaux à redoubler de violence. Lorsque nous avons déposé plainte, un gendarme clairvoyant nous a dit que nous avions offert un spectacle jouissif pour les aficionados.

 

Effectivement, ce qui nourrit ces traditions primaires, c’est la violence, rien d’autre, qu’elle soit dirigée envers l’homme ou l’animal. La délinquance est maquillée de "tradition" ou de "culture" pour la rendre légitime et respectable, mais les jeux du cirque ne sont jamais loin… L’abolition non plus car un jour l’évolution aura raison de la tradition !

 

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Israël : La fondation vient en aide à "Safe Haven for Donkeys in the Holy Land"

Publié le par Ricard Bruno

 La Fondation Brigitte Bardot vient en aide aux associations "Safe Haven for Donkeys in the Holy Land", Spay Israel, Cat Lovers’s Society , Let Animals Live à Haifa, Max et Tania, « Friends on Four » et Pegasus

9.jpg

"Safe Haven for Donkeys in the Holy Land"

La Fondation vient en aide à l'association  "Safe Haven for Donkeys in the Holy Land" qui a pour objectif le sauvetage des ânes dans une région du monde où la maltraitance à leur encontre est encore trop fréquente. 165 animaux ont pu être sauvés grâce à cette association qui possède une unité de traitement mobile et une clinique ouverte 7 jours sur 7.  Les soins prodigués ici sont nombreux et variés. Les blessures de harnais, la malnutrition, la déshydratation côtoient les infections dues aux parasites et  les maladies plus sérieuses telles que le tétanos.

Crée en 2001 par Lucy Fensom, le sanctuaire est situé sur 3 hectares de terrain loué ou prêtés par les villages-israéliens et palestiniens limitrophes. Lucy s’émeut souvent de voir son équipe composées de  vétérinaires musulmans, Chrétiens et juifs travailler avec les propriétaires palestiniens dans le but commun d’aider les animaux.

10.jpg

Spay Israel

L’association Spay Israel œuvre depuis huit ans pour promouvoir la stérilisation des chats et des chiens et offre des soins à bas prix dans ses cliniques de Jerusalem et Rechovot. Elle se dédie également à des campagnes de stérilisations d’animaux errants et a gagné une solide réputation comme association de protection animale.

Aujourd’hui, Spay Israel doit élargir son action dans des zones encore plus démunies, comme le nord et le sud du pays. La Fondation lui vient en aide en concrétisant l'achat d'une clinique mobile (un ancien bus converti en ambulance), celle-ci permet la stérilisation/vaccination de 2 500 chats et chiens par an.

Cat Lovers’s Society

Cat Lovers’s Society, créée en 1996 est aidée par la municipalité de Haifa (dans le nord du pays) pour stériliser des chats mais le budget alloué est bien en dessous des besoins.

Le refuge, qui emploie 5 personnes dont un vétérinaire, compte actuellement 400 chats. Sa clinique permet de stériliser les chats errants mais aussi de soigner les animaux dont les propriétaires ont peu de moyens.

L’association fait des campagnes de sensibilisation pour la stérilisation et l’adoption et a une « hot line » pour les appels d’urgence. La Fondation vient en aide à la Cat Lovers’s Society en lui permettant de faire des campagnes de stérilisations.

Let Animals Live à Haifa

L’association fonctionne avec des bénévoles depuis 1991. Elle possède un refuge de 80 chiens et une petite clinique attenante où des soins et des stérilisations à bas prix sont effectués. L'aide de la Fondation  a permit l’aménagement d’une extension au refuge pour y loger les chiots et l'achat de lits en bois pour tous les chenils.

Max et Tania

Sur un terrain loué à cet effet et sur lequel il vit précairement,  Max soigne les chats à toutes heures du jour et de la nuit. Son épouse Tania a perdu son travail, mais malgré les aléas et la menace d’expulsion qui pèse sur eux, tout leur temps et argent vont pour les chats et la recherche d’une solution plus stable et durable pour accueillir leurs petits protégés. La Fondation leur apporte une aide alimentaire pour les 200 chats qu'ils soignent chez eux plus les nombreuses colonies qu’ils nourrissent, soignent et stérilisent.

« Friends on Four »

L’association « Friends on Four » qui existe depuis 1994, possède un refuge avec 450 chiens, 100 chats et 17 ânes. Elle a reçu un prix du Ministère de l’environnement en 2000 pour son extraordinaire travail , c’est le plus grand refuge en Israël. Malheureusement, l'aide gouvernementale qu'elle recevait a été récemment réduite suite à son refus de pratiquer l'euthanasie. La Fondation Brigitte Bardot lui apporte une aide alimentaire

Pegasus

L’association a été établie en 2007 et a sauvé plus de 900 équidés depuis lors dans tout le territoire (Israel et territoires palestiniens). La plupart des chevaux et ânes ont trouvé un nouveau foyer. L’association travaille en collaboration avec le ministère de l’environnement sans qu’il y ait un contrat formel d’établi. Mais le ministère profite du sanctuaire pour la réhabilitation des animaux confisqués ou trouvés abandonnés dans un état nécessitant des soins et du repos. Il y a actuellement 50 résidents au sanctuaire. Les ânes sont encore couramment utilisés comme animaux de labeur et bien que les propriétaires aient besoin d’eux pour gagner leur vie, ils sont souvent mal nourris, supportent des charges trop lourdes, sont infectés de maladies, et obligés à travailler de longues heures sous le soleil avec peu (ou pas) d’accès à l’eau ou l’ombre. Pegasus fait donc aussi un travail d’éducation.

 

- See more at: http://www.fondationbrigittebardot.fr/international/actions-dans-le-monde/israel#sthash.2zWEQHYr.dpuf

 

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Baby et Népal à Monaco: Brigitte Bardot promet 10 tonnes de fourrage

Publié le par Ricard Bruno

 

Les deux éléphantes Baby et Népal

À Saint-Tropez, du côté de la Madrague, on se réjouissait jeudi de l’issue de cette affaire. "La priorité c’est qu’on leur foute la paix et qu’on cesse de les trimballer !", déclarait Brigitte Bardot au cours d’un entretien avec les responsables de sa fondation.

Christophe Marie, en charge du dossier depuis le début, est également "rassuré" de constater que le transfert à Roc Agel permettra aux deux mastodontes de bénéficier d’un espace plus vaste qu’au parc de La Tête d’Or avec zones de repos et vue mer! Espace également doté de tous les moyens prévus pour mener à bien les futurs tests et analyses afin de savoir précisément ce qu’il en est du statut sanitaire des éléphants.

"Si les tests de tuberculose s’avéraient hélas positifs, la Fondation a présenté un protocole de soins. Ce n’est pas parce qu’un animal est malade qu’il faut l’achever. De plus Baby et Népal ne seront plus exposées au public et isolées d’autres animaux, donc ne présentant pas de risque de contagion", anticipe d’ores et déjà Christophe Marie.

Pour conclure ce happy end, Brigitte Bardot, par le biais de sa fondation, a promis la livraison de 10 tonnes de fourrage à la rentrée. D’ici là, son cheval de bataille côté pachydermes demeure la lutte contre le braconnage en Afrique centrale. Ceci en lien direct avec la récente mission confiée à Nicolas Hulot par le président François Hollande. Il avait été interpellé en mars dernier par BB qui demandait « l’intervention de l’armée française ».

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

L'Inde bannit les tests sur les animaux pour les cosmétiques

Publié le par Ricard Bruno

Tout comme 28 pays membres de l'Union européenne et Israël, l'Inde vient d'interdire les tests sur les animaux pour les cosmétiques. Une décision saluée par de nombreuses associations.

Il y a quelques jours seulement, l'Inde est devenu le premier pays d'Asie du sud à interdire les tests sur les animaux pour les cosmétiques, rapporte India Today.

Une décision -prise à l'unanimité par le bureau indien de normalisation- qui fait suite à une forte pression exercée sur le gouvernement par des associations telles que Humane Society International, People for the Ethical Treatment of Animals (PETA), et Cruelty Free International.

Une porte-parole de Humane Society Intenational, Troy Seidle, a ainsi déclaré: "La décision de l'Inde montre la voie à tous les pays qui sont encore indécis quant à une éventuelle interdiction de l'expérimentation animale dans les produits cosmétiques. Ces pays devraient prendre des mesures dès maintenant, suivre l'exemple de l'Inde et de la fin de cruauté dans les produits de beauté."

Une réglementation qui ne concerne pas l'importation

Les entreprises devront dès à présent, prouver au Central Drug Standards Control Organisation que leurs tests sont conformes à cette nouvelle réglementation, interdisant toute technique d'expérimentation animale pour les cosmétiques.

Toutefois, elle concerne uniquement les produits fabriqués dans le pays et n'affecte pas les importations. A l'instar d'Israël et des 28 pays membres de l'Union européenne, les organisations demandent désormais à l'Inde d'interdire également les produits qui viennent de l'extérieur, s'ils sont testés sur les animaux.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Arno Klarsfeld s'engage pour les animaux: les politiques, eux, sont rongés par les lobbies

Publié le par Ricard Bruno

 

LE PLUS. En France, nous avons les Droits de l'Homme, mais toujours rien sur les droits des animaux.Sur Le Plus, Arno Klarsfeld a lancé un appel : il faut inscrire ces droits dans la Constitution pour venir à bout, notamment, de la corrida et la chasse à courre. David Chauvet, vice-président de l’association "Droits des Animaux", lui répond.

La corrida, une torture animale qu'il faut interdire ? Ici à San Fermin Fiestas, en Espagne, le 6 juillet 2013 (Barrientos/SIPA)

La corrida, une torture animale qu'il faut interdire ? Ici à San Fermin Fiestas, en Espagne, le 6 juillet 2013

ANIMAUX. De nos jours, la catastrophique condition animale préoccupe une part de plus en plus grande de nos concitoyens, ce qui se traduit parfois par un engagement de la part de personnalités médiatiques. On ne peut que se réjouir lorsque des personnages comme Arno Klarsfeld prennent leur plume pour plaider la cause des animaux.

 

L’auteur invoque Pythagore, qui, comme d’autres philosophes de l’antiquité – tels Empédocle, Plutarque, Celse ou Porphyre - n’était pas indifférent au sort des animaux, ce qui démontre que la question ne date pas d’hier.

 

Aujourd’hui, alors que la violence sur les animaux est de moins en moins tolérée, et qu’on en parle de plus en plus, on pourrait s’attendre à ce que leur sort s’améliore. Pourtant il n’en est rien. C’est même le contraire. Pourquoi ? La réponse, à laquelle Arno Klarsfeld fait allusion à la fin de son article, est aussi banale que préoccupante.

 

La classe politique est rongée par les lobbies

 

Ce qui bloque en France, c’est la classe politique. Dans son immense majorité, elle est au mieux inconsciente de l’importance morale et sociale de la question animale, au pire acquise aux lobbies qui persécutent les animaux, par électoralisme ou par clientélisme.

 

La question qui se pose est évidemment celle du fonctionnement démocratique de notre pays, rongé par les lobbies. Ceux de la viande, de la chasse ou de la corrida sont bien placés dans les instances du pouvoir. Le lobbyiste officiel des chasseurs, Thierry Coste, peut même se vanter ouvertement de ses exploits, sans que personne ne réagisse. Bref, une République exemplaire.

 

Les animaux ne sont pas rentables électoralement

 

Il est vrai que la cause animale intéressera nos politiques quand elle sera devenue rentable électoralement. Mais cela doit interroger les défenseurs des animaux. Pas seulement les militants associatifs, mais aussi les simples citoyens qui, s’ils veulent voir un jour s’alléger le fardeau des animaux, doivent interpeller élus et candidats sur la question. Ils peuvent aussi penser à l’alléger eux-mêmes, ce fardeau, en oubliant la viande, même si, concédons-le, les publicitaires ne leur faciliteront pas la tâche.

 

A l’heure où notre pays tolère que certains, tels des enfants idiots, s’amusent à torturer les animaux, dans les arènes ou ailleurs, méditons sur cette maxime de Kundera :

 

"Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux."

 

Le moins qu’on puisse dire au sujet de ce test, c’est que nos chers politiques l’ont raté.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Nouvelle vente aux enchères...BB par Aslan...

Publié le par Ricard Bruno

3-copie-7.jpg

Alain ASLAN Brigitte Bardot, circa 1969 gouache sur papier contrecollée sur carton Signé en bas à droite 53 x 38,5 cm

 

 Marine, Bretagne, Voyage

Vendredi 26 juillet à 17h00 à PLEURTUIT

LIEU DE VENTE

Domaine du Montmarin la richardais

35730 Pleurtuit

vendredi 26 juillet de 10h00 à 16h00

Domaine du Montmarin 35730 Pleurtuit

(Dinard-Saint-Malo

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Départ de Baby et Népal: dans la fraîcheur...

Publié le par Ricard Bruno

Départ de Baby et Népal: dans la fraicheur (et la discrétion) de la nuit....

 

L'histoire aux multiples rebondissements de Baby et Népal va trouver son épilogue avec le départ des deux pachydermes suspectés de tuberculose, vers Roc Agel, au dessus de Monaco, une propriété des Grimaldi 

4-copie-2.jpg

le camion qui servira au transport de Baby et Népal

L'histoire aux multiples rebondissements de Baby et Népal va trouver son épilogue avec le départ des deux pachydermes suspectés de tuberculose, vers Roc Agel, au dessus de Monaco, une propriété des Grimaldi 
  
Un dresseur est arrivé au parc il y a deux semaines, pour rééduquer les deux éléphantes, les faire manoeuvrer et évidemment monter dans le camion prévu à cet effet 

Selon nos informations, le camion arrivera au parc ce mercredi vers 16h et en repartira dans la nuit de mercredi à jeudi. Sauf dernier rebondissement, il n'y aura plus d'éléphants à Lyon jeudi matin. 
5-copie-1
Les ennuis de Baby et Népal, 42 et 43 ans, ont débuté en septembre 2010 quand des tests sanguins ont conclu à leur possible contamination par la tuberculose, conduisant les responsables du zoo du parc lyonnais de la Tête-d'Or, où elles sont hébergées depuis 1999, à les éloigner du public. 

Leur avenir s'est assombri en août 2012 quand est morte leur voisine d'enclos, Java, 67 ans, la plus vieille éléphante en captivité en Europe. Les tests pratiqués à sa mort ont montré qu'elle était atteinte de tuberculose. Aussitôt connus les résultats de l'autopsie de Java, le préfet avait ordonné l'euthanasie, au nom des risques pour la santé publique. 

Le sort des deux éléphantes avait suscité de nombreuses prises de position: outre leur propriétaire, le cirque Pinder, la princesse Stéphanie de Monaco et de nombreuses associations de défense des animaux, la Fondation Brigitte Bardot s'était fortement mobilisée. 

Brigitte Bardot elle-même avait menacé de demander "la nationalité russe" si les deux éléphantes avaient été euthanasiées, afin de "fuir ce pays qui n'est plus qu'un cimetière d'animaux". 

Finalement, elle avait été reçue en janvier par le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, qui avait annoncé que les deux éléphantes devaient bénéficier de nouveaux tests de dépistage. 

Le tribunal administratif de Lyon avait ensuite suivi les recommandations du rapporteur public et annulé l'arrêté du préfet du Rhône du 11 décembre 2012 qui demandait l'euthanasie des éléphantes. 
  
Dans le jugement, le tribunal dénonçait une "erreur manifeste d'appréciation" du préfet. Il était notamment reproché au préfet de ne pas avoir fait "procéder à l'ensemble des tests de dépistage".. 
  
Le préfet, qui avait reçu à Lyon la princesse Stéphanie de Monaco, avait entretemps déjà accepté que les deux éléphantes quittent le parc de la Tête d'Or pour être accueillies à Roc Agel, une propriété de la famille princière de Monaco dans les Alpes-Maritimes.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Happening contre l'expérimentation animale à Amiens le 20 juillet 2013 !

Publié le par Ricard Bruno

3-copie-6

 15ème Happening STOP aux animaux dans les labos organisé par le collectif International Campaigns pour les droits des animaux. 

L’objectif de cette campagne de happenings est de protester dans toutes les grandes capitales régionales de l’Hexagone contre l’utilisation d’animaux à des fins expérimentales et de tests en tout genre. Cette fois-ci, c'est à Amiens que sera dénoncée l’utilisation des animaux dans les laboratoires de la région et exigé la promotion des méthodes de recherche et de tests sans animaux.

Le happening aura lieu PLACE NOTRE DAME, à AMIENS, devant la cathédrale, SAMEDI 20 JUILLET, à partir de 14 heures. Le rendez-vous est fixé sur place dès 13H.

Événement Facebook pour vous ENGAGER (« Participants »)

Page Facebook Covoiturage pour ce happening

Participez à cette mobilisation citoyenne régionale contre l’expérimentation animale !

L’inscription est obligatoire et s’effectue pour ce happening directement auprès de info[at]international-campaigns.org

 

Engagez-VOUS pour sensibiliser un public qui ignore tout ou presque de ce qui se passe derrière les murs opaques et épais des laboratoires et pour exiger des autorités le développement et le financement massifs des méthodes de recherche et de tests sans animaux modernes, éthiques et performantes.

 

Stop aux animaux dans les labos Bordeaux 11 février 2012

Partager cet article

Repost0