Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux États-Unis, la maltraitance animale est désormais un crime passible de prison

Publié le par Ricard Bruno

Donald Trump a signé le 25 novembre un projet de loi établissant la cruauté envers les animaux comme un crime fédéral.

Mike Pence et son chien Conan, de l'armée américaine qui a participé au raid qui a tué le leader de l'ISIS Abu Bakr al-Baghdadi. À la Maison Blanche, lundi 25 novembre 2019, à Washington.

Mike Pence et son chien Conan, de l'armée américaine qui a participé au raid qui a tué le leader de l'ISIS Abu Bakr al-Baghdadi. À la Maison Blanche, lundi 25 novembre 2019, à Washington.

La Maison Blanche a déclaré le 25 novembre que le président américain avait signé un projet de loi, qui définit désormais la maltraitance animale comme un crime passible jusqu’à 7 ans de prison.  

Le président Donald Trump a déclaré que le projet de loi empêcherait les gens de partager des images de tout type de cruauté envers les animaux, c’est-à-dire tout comportement dans lequel un animal “est écrasé, brûlé, noyé, étouffé, ou autrement soumis à des blessures corporelles graves”.

Ce qui était déjà le cas en 2010 dans la loi de Prévention à la Cruauté et Torture animale. Mais désormais les coupables ne seront pas seulement sanctionnés pour la diffusion de la vidéo, mais aussi pour leurs actes. 

En France, quelles sont les sanctions ? 

En France, les sanctions sont présentes mais moins sévères: toute personne qui détient un animal et le maltraite encourt seulement une amende de 750 euros. Même si la personne inflige publiquement toute sorte de maltraitance. 

Cependant lorsqu’il s’agit d’un acte de cruauté grave envers un animal domestique,  apprivoisé ou tenu en captivité, la personne coupable encourt une amende de 30.000 euros et jusqu’à deux ans de prison. À titre complémentaire, il peut également être décidé d’interdire la possession d’un animal de compagnie

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Le dernier rhinocéros de Sumatra de Malaisie est mort

Publié le par Ricard Bruno

Le dernier rhinocéros de Sumatra de Malaisie est mort

Le dernier rhinocéros de Sumatra en Malaisie est mort d’un cancer samedi. Par sa perte, c’est l’espèce entière qui s’éteint dans le pays. Cela fait suite au décès du dernier mâle rhinocéros de Sumatra en Malaisie en mai, comme nous vous le rapportions alors. Seuls 80 individus seraient encore en vie, tous en Indonésie.

Imam, le rhinocéros femelle de 25 ans avait été capturé en 2014. Cinq plus tard, elle sera donc morte d’un cancer dans l’état de Sabah.

Toujours est-il que "Iman a reçu les meilleurs soins et la meilleure attention depuis sa capture en mars 2014 jusqu'à son décès. Personne n'aurait pu faire plus ", a déclaré Christine Liew, ministre du Tourisme, de la Culture et de l'Environnement de l'État de Sabah.

Dès 2015, le rhinocéros de Sumatra avait été déclaré éteint à l'état sauvage en Malaisie. Sa population ravagée par des décennies de braconnage et de perte d’habitat. Aujourd’hui, l’animal est menacé bien au-delà du territoire malaisien. En effet, il peut être affirmé que l’espèce est en danger d’extinction.

Ce risque d’extinction est en grande partie dû à l’isolement. En effet, sa population est dangereusement basse. De plus, les femelles peuvent développer des kystes et des fibromes dans leurs voies de reproduction si elles restent trop longtemps sans s'accoupler.

C'est pourquoi, dès 2018, différentes organisations se sont mobilisées pour la conservation de l’espèce au travers de la collaboration “the Sumatran Rhino Rescue”. Leur objectif étant de localiser et capturer des rhinocéros pour qu’ils se reproduisent. La mission est toujours en cours.

L’espoir est en vie car un rhinocéros femelle a été capturé et semble en bonne santé reproductive. Il faut désormais lui trouver de la compagnie.

Il faut agir vite car comme les experts le rappellent, les chances de survie des rhinocéros de Sumatra sont déjà précaires. En effet, à chaque décès, c’est plus de 1% de la population qui disparaît. Le combat continue.

Source e l'article et vidéo : Cliquez ICI

 

Partager cet article

Repost0

"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

France 5 a diffusé ce soir le film culte de Jean-Luc Godard adapté du roman d’Alberto Moravia. Un drame moderne sur fond de tragédie antique, porté par Brigitte Bardot, Michel Piccoli et par la sublime bande originale de Georges Delerue, dans le somptueux décor de la villa Malaparte.

« Le cinéma, disait André Bazin, substitue à notre regard un monde qui s’accorde à nos désirs. Le mépris est l’histoire de ce monde.» C’est par cette phrase qu’est introduite la première scène du Mépris, diffusé ce soir sur France 5.

« Et mes fesses, tu les aimes mes fesses ? »

Plus de cinquante ans après sa sortie, il reste l’un des films clés de l’oeuvre de Jean-Luc Godard et sans doute le rôle le plus marquant de la carrière de Brigitte Bardot. Tous les éléments étaient réunis pour en faire un film culte, détaillés dans sa célèbre bande annonce : « La femme, l’homme, l’Italie, le cinéma, avec Brigitte Bardot et Michel Piccoli, l’Afla Romeo, la statue grecque, le revolver, (…) la gifle, la chambre à coucher, le baiser… ». Le Mépris raconte l’effondrement du couple formé par Paul (Michel Piccoli), un scénariste chargé de terminer l’écriture d’une adaptation d’Ulysse préparée par le réalisateur Fritz Lang (dans son propre rôle), et de sa femme Camille (Brigitte Bardot). Lorsque Paul pousse cette dernière à monter seule à bord de la voiture d’un acteur le temps d’un trajet, Camille y voit une preuve que son mari cherche à faire d’elle un objet de désir pour vanter son égo. Et le mépris s’installe. Un film qui parle d’amour et de malentendu, mais également de cinéma et d’image, où Bardot et Piccoli ont bien failli ne jamais apparaître. Frank Sinatra et Kim Novak étaient en effet pressentis pour jouer Paul et Camille. Après un désistement de Sinatra, Carlo Ponti, l’un des producteurs du film, propose Marcello Mastroianni ainsi que Sophia Loren, avec qui il est marié. Ce sont finalement les acteurs français qui assureront les rôles de ce film à grand budget (dont le cachet de Brigitte Bardot représentait quasiment la moitié), une co-production internationale qui va avec son lot de contraintes : une fois le montage du film terminé, le producteur Sam Levine aurait sommé Jean-Luc Godard d’y ajouter des scènes de nu, déclarant « Non, non, ça ne va pas, je veux voir le cul de Bardot. », pour attirer le public. Une injonction qui donnera lieu à la réplique la plus célèbre du film, la fameuse « Et mes fesses, tu les aimes mes fesses ? » Une histoire moderne sur fond de tragédie grecque, portée par la froideur de Bardot, le décor sublime de la villa Malaparte et la bande originale signée Georges Delerue, à redécouvrir ce soir.

Le mépris de Jean-Luc Godard, ce soir à 20h50 sur France 5

 

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot dans "Le Mépris"

"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot
"Le Mépris", ce qu'il faut savoir sur le film culte avec Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost0

L’acteur Michael J. Pollard (Bonnie et Clyde, Star Trek) est mort à l’âge de 80 ans

Publié le par Ricard Bruno

L’acteur Michael J. Pollard (Bonnie et Clyde, Star Trek) est mort à l’âge de 80 ans

L'acteur Michael J. Pollard, qui a notamment joué dans "Bonnie et Clyde" ou encore "Star Trek", est mort à l'âge de 80 ans.

Amoureux du cinéma, son visage vous dit peut-être quelque chose. Michael J. Pollard, connu pour son rôle dans Bonnie and Clyde, aux côtés de Warren Beatty et Faye Dunaway, est mort mercredi à l'âge de 80 ans. Une annonce faite par son ami auprès du Hollywood Reporter. Michael J. Pollard est mort d'une attaque cardiaque. 

Né le 30 mai 1939 dans le New Jersey, Michael J. Pollard a fait des études de théâtre avant de faire ses débuts à Broadway, en 1958. L'acteur a fait des apparitions dans de nombreuses séries, comme Perdus dans l'espace, en 1966, et Star Trek. En 1967, Michael J. Pollard a tourné dans Bonnie et Clyde, où il incarnait C. W. Moss, qui a fait partie du gang de criminels. Une performance qui lui avait obtenu une nomination aux Oscars. 

Michael J. Pollard a également tourné dans Les pétroleuses, aux côtés de Brigitte Bardot et Claudia Cardinale, en 1971, ainsi que dans Arizona Dream d'Emir Kusturica en 1993. L'acteur n'avait plus tourné depuis 2012, suite à son rôle dans le thriller The Woods

M-C. C 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Alain Delon film par film : tout Delon

Publié le par Ricard Bruno

Alain Delon film par film : tout Delon

Film après film, le tout classé par décennies, la journaliste et cinéphile Isabelle Giordano revient sur les choix artistiques du légendaire acteur français Alain Delon.

Le survol de ce beau livre nous rappelle que dès ses débuts, à la fin des années 50, il a su sélectionner les meilleurs rôles et s’entourer des plus grands artistes européens.

Il a été dirigé par Antonioni, Visconti, René Clément, Jean-Pierre Melville, Alain Cavalier, Jean-Luc Godard… et il a tourné avec les Jean Gabin, Claudia Cardinale, Lino Ventura, Brigitte Bardot, Annie Girardot et Burt Lancaster, entre autres vedettes.

« Écrire sur Delon, c’est participer à la construction d’un mythe vivant, écrit l’auteure. C’est côtoyer un acteur intimement lié aux 50 dernières années du cinéma français. De ses débuts fracassants avec Plein soleil à ses retrouvailles avec Belmondo dans Une chance sur deux, en passant par Rocco et ses frères, Le guépard ou La piscine. »

Cet ouvrage présente les moments phares d’une époque révolue du cinéma français.

Alain Delon film par film. Isabelle Giordano. Albums hors série. Gallimard Loisirs. 240 pages.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Le mépris (F5) : Un tournage sous tension pour Brigitte Bardot et Jack Palance

Publié le par Ricard Bruno

A l'occasion de la diffusion du Mépris sur France 5 hier soir, retour sur les coulisses d'un tournage sous tension pour Brigitte Bardot qui a du dévoiler ses fesses, et pour Jack Palance, qui a balancé une bobine à la tête de Jean-Luc Godard.

«Au commencement, il y a un vulgaire et joli roman de gare de Moravia, plein de sentiments classiques et désuets, en dépit de la modernité des situations» expliquait Jean-Luc Godard en 1963 à la sortie du Mépris, diffusé ce soir sur France 5. Dans ce chef d’œuvre beau et triste, il raconte la fin d'un amour entre un scénariste, Paul Javal (Michel Piccoli) et sa femme, Camille (Brigitte Bardot). Paul a accepté de terminer le scénario du film Ulysse réalisé par Fritz Lang (dans son propre rôle). Le couple le rejoint à Capri en Italie et fait la connaissance du producteur américain Jeremy Prokosh (Jack Palance). Paul encourage Camille à passer du temps seul avec lui et s'attire le mépris de sa femme. Les rapports des époux se dégradent peu à peu.

Jean-Luc Godard infect sur le plateau

Quand elle tourne Le Mépris, Brigitte Bardot est une immense star et pendant le tournage à Capri, elle est harcelée par de nombreux paparazzis. Habituée à des rôles plus légers, elle a hésité avant d'accepter le rôle. Elle y livre pourtant sa plus belle performance. Pendant le tournage, les relations entre le cinéaste culte de la Nouvelle Vague et ses acteurs sont ultra-tendues. Brigitte Bardot et Jack Palance doivent jouer sans avoir de véritables indications sur leur personnages. Qui plus est, ils n'ont aucun retour sur leur prestation. Jean-Luc Godard se montre agressif et tyrannique envers eux. A tel point que lors d'une scène, l'acteur américain jette une bobine de film à Godard, qui joue un assistant de Fritz Lang, dans un élan de colère. Ce geste impulsif n'était pas du tout prévu dans le scénario, mais est finalement conservé au montage.

 

Le fesses de B.B.

Le film est financé par Carlo Ponti, Georges Beauregard et Joseph E.Levine, trois grands producteurs de l'époque. Ces derniers, soucieux de faire gros succès, imposent à Jean-Luc Godard de rajouter trois scènes de nu qui n'étaient pas dans le scénario, dont la séquence iconique du début où Brigitte Bardot, allongée nue sur son lit, demande à Michel Piccoli : «Et mes fesses, tu les aimes mes fesses?». Alain Levent, directeur photo du Mépris racontera plus tard : «On avait envoyé le film à Sam Levine et il a dit : -Non, non, ça ne va pas, je veux voir le cul de Bardot.”» A sa sortie, le film, interdit aux moins de dix-huit ans, attire 235 000 spectateurs : un très bon score pour Godard, mais pas pour Brigitte Bardot, habituée aux cimes du Box-Office.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...
Brigitte Bardot : Mes nouveautés dans mes collections...

Partager cet article

Repost0

INTERVENTION D'URGENCE POUR CAFÉ

Publié le par Ricard Bruno

INTERVENTION D'URGENCE POUR CAFÉ

INTERVENTION

 

D'URGENCE POUR CAFÉ

par 

ASSOCIATION PAPAYE

 

INTERNATIONAL

Il nous faut intervenir

d'urgence sur l'île de

Pongo pour endormir et

soigner Café qui a été

blessé par notre mâle

dominant Bobby.

URGENCE ! CAFÉ A BESOIN DE

VOUS !

Il a été gravement blessé au visage suite à des conflits sur l’île de Pongo générés par notre mâle alpha Bobby.

Sur cette île et à cause des manquements graves aux protocoles de l’ancienne Direction aucun dortoir d’isolement n’a été réalisé.

Notre vétérinaire n’a ainsi pas pu intervenir en direct sur notre pauvre chimpanzé et il a été administré à Café des médicaments antibiotiques par voie orale.

Cela semblait suffire à la bonne cicatrisation quand presque d’un jour à l’autre Fabrice notre responsable en charge du nourrissage et des soins des adultes des îles est alarmé par un gonflement soudain et impressionnant de la tête de Café.

La bactérie a gagné le pas sur la médicamentation orale et il nous faut le sortir de l’île en urgence pour ne pas risquer de le perdre.

Cette logistique est très compliquée à réaliser car les chimpanzés de l’île sont devenus territoriaux pour certains et ne 

permettraient pas l’accès de l’île à un étranger comme l’est pour eux le vétérinaire.

Aussi nous devons agir dans l’urgence mais avec grande prudence.

Café doit être endormi lors du nourrissage par une équipe de soigneurs pendant que ses congénères seront attirés au loin par une autre équipe de soigneurs.

Il sera porté à la pirogue où l’attendra le vétérinaire et son assistant pour le transporter jusqu’au sanctuaire.

A quoi servira l'argent

collecté ?

Aussi pour pouvoir soigner et garder au sein de notre sanctuaire le mâle adulte qu’il est, 5 à 7 fois plus fort qu’un homme, la construction d’une grande cage de haute sécurité est la seule solution.

Si pour vous aussi sa vie est précieuse nous vous remercions de bien vouloir participer à la cagnotte mise en place en urgence pour la réalisation de cette cage et pour les soins onéreux que cette intervention inédite, risquée mais urgente va générer.

Bien entendu nous vous

tiendrons informés des soins

prodigués à notre précieux

Café.

 

MERCI POUR LUI !!!

Partager cet article

Repost0

L214 : enquête...

Publié le par Ricard Bruno

"J'ai vu des veaux tués à coups de marteau parce qu’ils étaient trop maigres": l'association L214 dévoile des images d'élevages intensifs de veaux laitiers

Des veaux entassés dans un élevage d\'engraissement de veaux du Finistère, entre juillet et octobre 2019.

Cette nouvelle enquête menée par l'association L214 montre le "calvaire" de veaux nés uniquement pour stimuler la lactation des vaches dans des élevages intensifs du Finistère.

L'association L214 révèle mardi 15 octobre une nouvelle enquête sur des élevages intensifs de veaux enfermés pendant cinq mois ou abattus à deux semaines car jugés "indésirables".

Ces images, que dévoile franceinfo, ont été tournées dans un centre de tri de veaux laitiers de la société Ouest Élevage et dans trois élevages d’engraissement du Finistère, dont un élevage de 1 000 veaux. Ces veaux sont issus de l'industrie laitière. Tournées entre juillet et octobre 2019, les images ont été obtenues grâce au concours d’un lanceur d’alerte ayant travaillé comme acheteur de veaux pour cette filière.

Une quinzaine de veaux tués par semaine  

La vidéo, commentée par le lanceur d'alerte, montrent des veaux, âgés de deux semaines, tout juste séparés de leur mère. Ils sont malmenés à coups de pied et de poing. Chaque semaine, ceux qui sont jugés "indésirables" - malades ou trop maigres - sont tués par un vétérinaire qui leur injecte un poison mortel au niveau de la jugulaire. Si certains ne succombent pas immédiatement, ils sont à nouveau piqués avant de s’écrouler. "Certaines grosses semaines, il arrivaient qu'on en tue une quinzaine", raconte le lanceur d'alerte.    

 

Capture d\'écran d\'une vidéo tournée dans un centre de tri de veaux, entre juillet et octobre 2019, dans le Finistère. 
Capture d'écran d'une vidéo tournée dans un centre de tri de veaux, entre juillet et octobre 2019, dans le Finistère.  (ASSOCIATION L214)

 

 

Les autres veaux sont ensuite transportés dans des élevages intensifs où ils vont être engraissés. Enfermés les premières semaines dans de petites cases individuelles sur un sol nu sans litière, ils sont ensuite parqués en groupe jusqu'à leur départ pour l’abattoir, à l’âge de cinq ou six mois. Nourris avec du lait en poudre reconstitué, leur alimentation est volontairement carencée en fer pour répondre aux attentes des consommateurs qui souhaitent une chair à la teinte pâle.

 

Un veau isolé dans une cage insalubre au sein d\'un élevage d\'engraissement de veaux du Finistère, entre juillet et octobre 2019.
Un veau isolé dans une cage insalubre au sein d'un élevage d'engraissement de veaux du Finistère, entre juillet et octobre 2019. (ASSOCIATION L214)

 

La vidéo montre les veaux entassés dans des parcs recouverts de leurs déjections, sur un sol humide. "De nombreux veaux sont atteints de teigne", assure L214, "symptomatique de l’insalubrité de l’élevage". Les images détaillent des bâtiments infestés de mouches et recouverts d'une épaisse couche de crasse, ou encore une multitude de médicaments périmés et mal conditionnés.

"Des gens s'amusent à jeter les veaux par-dessus les barrières"

"Dans ce milieu, j’ai vu des gens qui ne se préoccupaient que de l’argent, sans aucun respect pour les animaux", témoigne le lanceur d'alerte. "J’ai vu des petits tués à coups de marteau parce qu’ils étaient trop maigres et donc pas rentables, des gens s’amuser à jeter les veaux par-dessus les barrières. Et j’ai vu les lieux dans lesquels on les enferme pour les engraisser. J’étais choqué par l’état sanitaire de certains élevages et par les conditions de vie inacceptables".  

 

Le cadavre d\'un veau dans un élevage d\'engraissement de veaux du Finistère, entre juillet et octobre 2019.
Le cadavre d'un veau dans un élevage d'engraissement de veaux du Finistère, entre juillet et octobre 2019. (L214)

 

"Ici, la douceur et le bien-être animal sont restés à la porte", se désole le témoin qui se dit "choqué" et "profondément dégoûté". Il espère "que les consommateurs vont se réveiller". Il dénonce "l'omerta qui règne dans la filière viande".

L214 rappelle qu'en France, "plus d’un million de jeunes veaux, nés de vaches laitières, sont séparés de leur mère dès la naissance et, pour l’immense majorité, engraissés dans des élevages industriels dans des conditions similaires".  

Un plan concret pour sortir de l'élevage intensif

L'association lance un appel aux élus et aux responsables politiques, exigeant un moratoire immédiat sur l’élevage intensif, un plan concret de sortie de l’élevage intensif et une végétalisation d’ampleur de l’alimentation en restauration collective publique ou privée. La société Ouest Élevage, ciblée dans cette enquête, est une filiale de Laïta, entreprise coopérative laitière du Grand Ouest appartenant au géant Even. Les marques phares de Laïta sont Paysan Breton, Mamie Nova, Régilait. L’entreprise est également spécialisée dans les marques de distributeur.  

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

France Dimanche : Le hors-série "Stars des années 60" en kiosques dès aujourd’hui !

Publié le par Ricard Bruno

France Dimanche : Le hors-série "Stars des années 60" en kiosques dès aujourd’hui !

Partager cet article

Repost0