Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CITES 2016 : "un goût d’inachevé" pour la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Une "pyramide" de défenses d'éléphants prises aux braconniers, au Kenya.

Une "pyramide" de défenses d'éléphants prises aux braconniers, au Kenya.

La 17ème conférence des Parties à la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), qui se tient depuis deux semaines à Johannesburg (Afrique du Sud) s'est terminée ce mercredi sur un sentiment d'inachevé.

Tous les trois ans, 183 Etats membres se livrent à un bras de fer pour décider du sort des espèces menacées d’extinction et déterminer si elles peuvent faire ou non l’objet d’un commerce international. Christophe Marie, Porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, participe depuis 16 ans à cette conférence. Il déplore un engagement trop faible des Parties.

Paris Match. Après cette CoP17, certaines espèces, même menacées, continueront d’être commercialisées…
Christophe Marie. Cette CITES nous laisse un gout d’inachevé. La recrudescence du braconnage et la chute des populations d’éléphants sur le continent africain auraient dû tirer la sonnette d’alarme mais la CITES s’est contentée de poser un pansement sur une hémorragie. Le sang des éléphants coulera toujours après cette CoP17. Il faut urgemment reclasser toutes les populations d’éléphants à l’Annexe I de la CITES et interdire tout commerce international de l’ivoire. La majorité des pays africains y sont favorables, mais l’Union européenne a voté contre cette proposition, c’est incompréhensible et absolument scandaleux.

A lire aussi :Sous les balles des braconniers les éléphants d'Afrique se meurent

Certaines ONG, comme le WWF, se sont pourtant félicitées du rejet de cette proposition de transférer toutes les populations d’éléphants à l’Annexe I
La position du WWF n’est pas nouvelle. L’objectif de cette organisation n’est pas de protéger les espèces mais de défendre une gestion qui passe par le commerce et la chasse. Nous n’avons pas du tout la même politique. D’ailleurs, à cette CoP, le WWF défendait également le transfert à l’Annexe II du Faucon pèlerin. Heureusement il n’a pas été suivi par les Parties, malgré le forcing opéré par le Koweït et le Qatar grands adeptes de la chasse avec rapaces.

Parmi les espèces les plus menacées, qui figurent parmi les « gagnants » de cette CITES ?
Les avances sont nombreuses pour les espèces marines qui depuis quelques CoP déjà bénéficient d’une meilleure protection, comme de nombreux reptiles également. Le transfert du perroquet gris « du Gabon » est une autre excellente nouvelle puisque cette espèce, inscrite à la CITES, est l’une des plus commercialisée. Désormais, elle ne le sera plus. Quant au macaque de Gibraltar (magot) transféré à l’Annexe I, il s’agit d’une réelle victoire à laquelle nous travaillons depuis 2010.

<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr">

#CoP17 belle victoire pour le singe "magot", la proposition (Maroc/UE) de transférer l'espèce à l'Annexe I est adoptée à l'unanimité ! pic.twitter.com/rqrsXoI4Jq

Ces dernières années, des dizaines de magots introduits illégalement en France ont été saisis et pris en charge par notre Fondation qui a cofinancé une structure d’accueil adaptée à leurs besoins. Brigitte Bardot s’est entretenue plusieurs fois avec le Roi du Maroc à ce sujet, nous espérons que cette proposition adoptée en Afrique du Sud sera un frein au trafic dont les magots sont victimes.

Quelles pressions les Etats ont-il exercé ?
La CITES a refusé la proposition de la Namibie et du Zimbabwe d’exclure leur population d’éléphants de toute protection pour faciliter le commerce de l’ivoire, elle n’a pas autorisé non plus le Swaziland à commercialiser la corne de rhinocéros blancs.

CITES 2016 : &quot;un goût d’inachevé&quot; pour la Fondation Brigitte Bardot

Le transfert des pangolins d’Asie et d’Afrique à l’Annexe I est l’une des grandes victoires de cette CoP car, d’après l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature), il s’agit des mammifères les plus lourdement trafiqués au monde.

Le lion était également au cœur des débats
Il est impératif d’agir avec fermeté contre la chasse aux trophées et autre « chasse en boîte » pratiqué en Afrique du Sud sur des lions tenus captifs. Ces chasses pratiquées par de riches clients qui prennent plaisir à tuer des espèces menacées et à s’afficher auprès de leurs trophées sont obscènes, elles devraient être interdites et même faire l’objet de poursuites..

A lire aussi : Un chasseur allemand tue le plus grand éléphant d'Afrique

Encore un rendez vous manqué pour cette CITES qui n’est pas parvenu à faire interdire cette forme de commerce. Une proposition de classer le lion à l’Annexe I avait pourtant été déposée. Elle n’a pas été adoptée. Un groupe de travail, auquel nous avons participé, s'est efforcé de « limiter la casse » en proposant un quota zéro pour le commerce des lions sauvages. Mais pour la Fondation Brigitte, il est toujours difficile d’accepter les compromis car la monnaie d’échange se paie par la vie d’animaux.

PM – Ségolène Royal s’est engagée auprès de Brigitte Bardot à ne plus autoriser l’importation de trophées de lions en France

CM –Notre Présidente lui en avait fait la demande, la ministre de l’Environnement le lui a confirmé dans un courrier. Le travail mené cette année avec ses équipes, que ce soit avant la conférence ou pendant, nous a particulièrement satisfait. La délégation française n’a jamais été aussi attentive aux attentes des ONGs, c’est une première. Espérons que la collaboration soit aussi fructueuse en vue de la CoP18 qui aura lieu en 2019 au Sri-Lanka.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien

Publié le par Ricard Bruno

Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien

Le chien d’Hannah souffrait de convulsions qui ne faisaient qu’empirer avec le temps, au point de le rendre pratiquement handicapé.

Ne supportant plus de voir son fidèle compagnon souffrir chaque jour davantage, la jeune femme a dû prendre l’une des plus difficiles décisions qu’il soit : lui dire au adieu.

Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien

À cette occasion, Hannah a publié sur internet une série de photos poignantes, prises via l’application Snapchat durant le tout dernier jour passé en compagnie de son fidèle compagnon. La publication est suivie du message suivant :

"Les chiens sont trop géniaux pour qu’on les laisser s’en aller, mais parfois, ça arrive et ils vous pardonneront".

Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien

Ces émouvants clichés – retraçant une dernière journée pleine d’amour et d’affection envers le pauvre toutou – sont pour Hannah une manière d’entamer le deuil de la douloureuse perte de son animal de compagnie…

Comme elle l’explique en légende de l’une des photos : « Puisque c’est son dernier jour, on fera en sorte que ce soit le meilleur jour de sa vie. »

Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien
Dans un hommage poignant, elle photographie la dernière journée de vie de son chien

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot...une femme exceptionnelle !

Publié le par Ricard Bruno

Come vous avez pu vous en douter Brigitte Bardot a reçu énormément de courrier du monde entier, sans compter les cadeaux, et dons pour sa fondation, ce la l'a beaucoup touchée..

De plus hier lors de la vente d'une partie des souvenirs de Philippe Bouvard une lettre que BB avait envoyé à l'intéressé a fait un prix record avec 1200 euros sans les frais ! soit environ 1500euros ttc. Plusieurs enchérisseurs se sont disputés ce lot exceptionnel...

Bruno Ricard

Brigitte Bardot...une femme exceptionnelle !
Lettre Brigitte Bardot à Philippe Bouvard : Prix obtenu : 1200 euros sans les frais !

Lettre Brigitte Bardot à Philippe Bouvard : Prix obtenu : 1200 euros sans les frais !

Publié dans brigitte bardot

Partager cet article

Repost 0

Henry-Jean Servat : Nouveau livre "Le Style Bardot"

Publié le par Ricard Bruno

Henry-Jean Servat : Nouveau livre &quot;Le Style Bardot&quot;

Merci à Henry-Jean Servat de m'avoir convié et fait parvenir pour le 29 septembre dernier un carton d'invitation pour le lancement de son nouveau livre sur Brigitte Bardot..

Hélas je n'ai pas pu être présent étant donné que j'étais à Saint-Tropez...

Bruno Ricard

Publié dans brigitte bardot

Partager cet article

Repost 0

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

Publié le par Ricard Bruno

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

Il y a une dizaines de jours, l’association One Voice révélait les souffrances infligées aux lapins angora dans les élevages français. L’enquête choc de l’association, tournée entre février et juillet derniers, montrent des animaux se faisant arracher leurs poils brutalement qui hurlaient de détresse. Brigitte Bardot n’a pas manqué de réagir au nom de sa fondation et s’est jointe à l’appel demandant l’interdiction de ces élevages et du commerce de la laine angora.

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

Dans un communiqué, la grande défenseuse des animaux explique :

J’en appelle officiellement au gouvernement, à Stéphane Le Foll en particulier, afin de faire cesser immédiatement et définitivement le martyre atroce que subissent les lapins angoras. […] Nous demandons avec d’autres associations l’interdiction de l’élevage des lapins angoras et du commerce de leur laine. Il est indécent que la France accepte encore que de tels supplices soient infligés aux animaux sans que les responsables gouvernementaux du bien-être animal ni les services vétérinaires ne soient intervenus depuis longtemps.

L’industrie française de l’angora est composée d’une trentaine d’exploitations qui mettent chaque année 3,5 tonnes d’angora sur le marché. On retrouve cette matière principalement en pelote de fils ainsi que dans certaines lignes de vêtements signées par les plus grandes maisons de couture.

One Voice montre ainsi que l’intégralité des produits étiquetés « angora français » provient de ces élevages révoltants où les lapins vivent un véritable calvaire.

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

Si l’usage veut que « l’épilation » s’effectue en deux fois pour permettre aux lapins de supporter l’hiver, les enquêteurs ont observé que plusieurs animaux, privés de leur fourrure, ont succombé au froid.

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

One Voice a déposé une plainte pour actes de cruauté à l’encontre du principal éleveur français et a lancé une pétition demandant la fin de l’élevage des lapins angoras. Pour la signer, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot, découragée, estime avoir "tout fait pour tenter l'impossible"

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, découragée, estime avoir &quot;tout fait pour tenter l'impossible&quot;

Brigitte Bardot se déclare "découragée" par l'indifférence "implacable" du gouvernement face à la souffrance des animaux et se console en se disant qu'elle aura "tout fait" durant sa vie pour tenter l'impossible.

"Oui, je suis découragée car j'assiste au déclin d'un monde, mais je me console en me disant que j'aurai tout fait durant ma vie pour tenter l'impossible", dit la présidente de la fondation de protection animale qui porte son nom, dans un entretien au magazine Animaux Bonheur paru mardi.

"Il n'y a pas de loi évolutive de protection animale. Toutes les lois les soumettent à une exploitation de plus en plus inhumaine, de plus en plus contraignante, et mortelle trop souvent", poursuit BB. "Le gouvernement reste sourd, implacablement indifférent", déplore Brigitte Bardot qui interpelle régulièrement la présidence de la République dans des lettres ouvertes à propos de la cause animale, tout récemment sur les conditions d'élevage des lapins angora.

"Les politiques ont-ils encore du coeur?", interroge-t-elle. Cependant, l'ancienne actrice se félicite que "les mentalités évoluent, prenant conscience de ce qu'est un animal". "Le fait que des gens connus soient révoltés par la souffrance endurée par les animaux, deviennent vegan ou végétariens, donne un bel exemple", estime Brigitte Bardot.

La présidente de la Fondation Bardot "voit l'avenir robotisé, complètement mécanisé, bétonné, pollué, envahi par des êtres qui n'auront plus rien d'humain, et où l'animal aura disparu".

"Le seul nuisible sur cette planète, c'est l'homme qui détruit tout, s'approprie tout, saccage tout, emploie sa force et son intelligence au service du déséquilibre de la chaîne écologique qui est notre survie", ajoute la star qui "puise sa force dans la souffrance des animaux, dans l'exploitation qu'on fait d'eux". Pour BB, "nous sommes bien moins civilisés qu'il y a 40 ans, dans tous les domaines".

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans brigitte bardot

Partager cet article

Repost 0

Vente aux enchères lettre de"Brigitte Bardot à Philippe Bouvard"...

Publié le par Ricard Bruno

Vente aux enchères lettre de&quot;Brigitte Bardot à Philippe Bouvard&quot;...

​Ventes aux enchères :

LE PETIT MUSÉE DE BOUVARD

Millon - Tél : 01 47 27 95 34

Salle V.V. (Paris)

3, rue Rossini - 75009

mardi, 04 octobre 2016 14:00

Lettre Brigitte Bardot à Philippe Bouvard : estimation : 800 euros/1000 euros

Publié dans brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Animaux bonheur n°10 du 24 09 2016...

Publié le par Ricard Bruno

Animaux bonheur n°10 du 24 09 2016...

Publié dans brigitte bardot

Partager cet article

Repost 0

Le 7e art à l'honneur à Drouot...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et Picasso lot n° 144

Brigitte Bardot et Picasso lot n° 144

Le 3 octobre 2016, la maison Tessier Sarrou organisera, dans le cadre de Nuit Blanche, à Hôtel Drouot, une importante vente de photographies sur le thème du cinéma.

Cette vente comblera à la fois les cinéphiles et les amateurs de photographies, puisqu’elle propose des clichés de tournage de longs métrages et des reportages photos consacrés à des stars du grand écran et aussi des négatifs de nombreux films.

Photos de Jérôme Brierre

Le programme comprend notamment un important ensemble de négatifs par Jérôme Brierre, attaché de presse et collaborateur d’Unifrance pendant 16 ans, dont deux reportages consacrés à la rencontre de monstres sacrés : Clouzot et Picasso, d’une part (estimation : 10 000 à 15 000 euros), Picasso et Bardot, d’autre part (20 000 à 25 000 euros).

Films de Jean Cocteau

Cette vente proposera également un ensemble unique de négatifs de photos de tournage de la plupart des films de Jean Cocteau (1889-1963), notamment 650 négatifs originaux du film La belle et la Bête, réalisé en 1946. Jean Marais, Josette Day ou Mila Parely apparaissent au générique du film, comme dans ces tirages (40 000 / 60 000 euros).

Les années 1950

Les plus grandes stars des années 1950 seront présentes dans cette vente au travers de reportage intimiste lors de leur voyage, rencontre et tournage de film. Un singe en hiver : photos de tournage avec Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo, Henri Verneuil et Mi­chel Audiard. La vente comprend les droits d’exploitation non exclusifs (1 000 à 1 500 euros) ; Brigitte Bardot, vie privée, vie publique. Une centaine de documents originaux : portraits, photos de tournage seront proposés par lot ou à l’unité (100 à 1 000 euros).

Les films de Sacha Guitry

Rare sur le marché, cette vacation offrira aux amateurs une sélection d’une vingtaine d’ensemble de négatifs originaux de film. Citons tout particulièrement les films de Sacha Guitry, dont les négatifs originaux (accompagnés de nombreux documents) seront proposés sur des estimations entre 2 000 et 3 000 euros. Enfin, une centaine de films seront représentés avec des photos de tournages : Metropolis, Jules et Jim, Spartacus, la mort aux trousses, etc. (entre 100 et 600 euros).

Expositions publiques - Drouot - Salle 2 : samedi 1er octobre 2016, de 11h à minuit. Vente aux enchères publiques : lundi 3 octobre 2016, 11h puis 14h.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde

Publié le par Ricard Bruno

Cet homme est un saint...

Cet homme est un saint...

TOUCHANT – Leslie Robinson avait 70 ans lorsqu’il a quitté les Etats-Unis pour profiter de ses vieux jours dans l’Himalaya. Mais en passant à Tiruvannamalai, dans le Sud de l’Inde, il a changé ses plans pour fonder un refuge et sauver des milliers d'animaux.

Voici l'histoire d'un homme qui a changé sa vie, et des centaines d'autres. Il y a près de 10 ans, Leslie Robinson a pris sa retraite, bien méritée. Cet ancien consultant originaire du Michigan (Etats-Unis) avait même choisi sa destination : l’Himalaya, où il comptait passer le reste de sa vie paisiblement. Hasard ou destin, le sort en a décidé autrement. Avant de rejoindre son petit coin de paradis, Leslie a en effet fait escale à Tiruvannamalai, une ville dans le Sud de l’Inde, pendant 10 jours. Là, le jeune retraité de 70 ans s’est horrifié. Les autorités de la ville avaient prévu d’abattre les chiens errants pour contrôler leur population dans les rues.

La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde
"Je ne pouvais pas partir."Leslie Robinson, fondateur du refuge Arunachala Sanctuary "J’ai dû passer 100 ou 150 appels entre le vendredi et le lundi pour finalement réussir à empêcher l’abattage", raconte ce père de trois grands enfants, interrogé par The Better India. Seule condition posée par les autorités pour éviter le massacre : quelqu’un devait prendre la situation en charge. Et Leslie a décidé d’être cet homme. "Je ne pouvais pas partir." 
 janvier 2007, cet ami des bêtes a créé le Arunachala Animal Sanctuary and Rescue Shelter pour accueillir tous les animaux abandonnés, blessés ou dans le besoin, et leur offrir une nouvelle vie. Aujourd’hui, le refuge emploie 23 personnes à plein temps, dont trois vétérinaires, et reçoit de nombreux volontaires.

janvier 2007, cet ami des bêtes a créé le Arunachala Animal Sanctuary and Rescue Shelter pour accueillir tous les animaux abandonnés, blessés ou dans le besoin, et leur offrir une nouvelle vie. Aujourd’hui, le refuge emploie 23 personnes à plein temps, dont trois vétérinaires, et reçoit de nombreux volontaires.

La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde
800 animaux soignés chaque mois 

En plus de programmes de stérilisation et de larges campagnes de vaccination contre la rage, le refuge de Leslie offre un service d’urgence jour et nuit. Si les chiens sont ses patients les plus nombreux, le refuge accueille toute sorte d’animaux

La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde
La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde

"En quelques semaines, nous avons eu un bébé paon, des chats, des vaches, des chèvres et ‘Alex’, un ancien cheval de course", peut-on lire sur la page Facebook de ce havre de paix. Leslie et son équipe accueillent au total 800 animaux chaque mois. Grâce à une campagne d’adoption, ils ont réussi à placer 840 d’entre eux dans des foyers et ont conduit 3600 opérations de sauvetage.

La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde
"L’important dans ce que nous faisons, c’est de témoigner de l’amour." Leslie Robinson

Le refuge survit tant bien que mal grâce à des donations privées. Malgré le challenge financier et la lourde responsabilité de ces nombreuses vies, Leslie reste dévoué. "C’est difficile de tenir un endroit pareil. Mais quand vous voyez le changement des animaux, quand vous voyez qu’ils sont plus heureux et bien traités, ça en vaut vraiment la peine", affirme le fondateur.

La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde
La belle histoire du jour : à 80 ans, il consacre sa retraite à un refuge pour animaux en Inde

Heureux de son choix et déterminé à défendre ses patients à quatre pattes, Leslie résume sa méthode : "L’important dans ce que nous faisons, c’est de témoigner de l’amour – câliner, toucher, caresser, rassurer. Nous sommes convaincus que pour guérir profondément, les animaux doivent se sentir en sécurité, soignés et aimés".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0