Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Corrida, Courrier de Mr Hernri Jean Servat au journal Midi Libre

Publié le par Ricard Bruno

Je tiens personnellement à féliciter HJS de son engagement sans faille contre l'horreur que représente la corrida.

Bruno Ricard

Web Master

 

num-risation0007

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot, Prince et la fillette qui n' a jamis été défigurée

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Photo-671.jpg

Photo-672.jpg

Photo-673.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Sommet du mont blanc...Non à la corrida !

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

Sylvain Perret, le Délégué de la FLAC/ile de France, encore une fois, nous étonne ! Nous portons à votre connaissance son compte rendu. Egalement en pièce jointe PDF.

Nous allons bien évidemment alerter les médias. A diffuser sans modération !  Bravo à lui ! 

A bientôt dans la lutte !

Thierry Hély
Chargé de communication de la
FLAC


CORRIDA: le pire du Patrimoine atteint son point culminant !

 

Mercredi 17 août 2011, 9h30, sommet du Mont Blanc, 4810 m.

Dans cet univers glacé à l’oxygène raréfié, le message choque :

 

CORRIDA : HONTE DU PATRIMOINE

 

Incongru dans cet endroit magnifique ? Certainement ! Sylvain Perret, militant anti-corrida au sein de la FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas) a monté cette banderole au point culminant de notre pays « pour que soit dénoncé au plus haut point de notre Patrimoine son élément le plus bas ».

clip_image002.jpg

 

« Mon but est de faire invalider l’inscription de cet immonde spectacle à notre beau Patrimoine. Les Français ne veulent pas être associés à une pratique qu’ils rejettent massivement. »

 

Sylvain est parti depuis St Gervais avec une amie, Olivia. Au lieu de dormir en refuge, ils ont choisi de bivouaquer, ajoutant aux difficultés de l’ascension le port du matériel (tente, sacs de couchage, tapis de sol, réchaud, nourriture) et l’inconfort des nuits sur le glacier de tête rousse, à 3270m d’altitude.

Partis à 2h30 du matin, ils ont d’abord franchi le tristement célèbre « couloir de la mort » qui mène au refuge du Goûter, à 3800m. Là ils ont chaussé les crampons et se sont encordés pour s’élancer sur les pentes de neige du Dôme du Goûter, à plus de 4300m. Après une courte pause à la cabane Vallot à 4360m, il leur restait encore plus de 500m de dénivelé à franchir. Olivia n’a pas souhaité continuer la progression, et c’est en « solo » que Sylvain a terminé l’escalade, franchissant la vertigineuse arête des bosses puis la longue et aérienne arête terminale qui mène au point culminant de l’Europe : les 4810 m du Mont Blanc.

clip_image004.jpg

 

Plus de 1600m de dénivelé pour porter au plus haut ce message.

 

«  Le contraste entre la magnificence de l’endroit et l’horreur de la corrida doit faire prendre conscience de l’incongruité de cette inscription au patrimoine français. Au nom de la FLAC et des 70% de Français opposés à la tauromachie, je demande solennellement aux Instances du Ministère de la Culture de retirer cette barbarie de la liste de notre Patrimoine immatériel ».

 clip_image010.jpg

La honte devant l’arête des bosses et la face Nord, depuis le refuge Vallot (4360m)

  

Partager cet article

Repost0

Prince...La vérité sur ce chien...

Publié le par Ricard Bruno

Vous vous souvenez, de Prince, le bull-terrier sanguinaire qui a défiguré une fillette il y a quelques semaines ?



Voici quelques extraits d’un article du Post rétablissant l’atroce vérité :
Brigitte BARDOT a décidé d’intervenir personnellement dans ce fait divers en fonction de sa parfaite connaissance des faits réels, contrairement à tout un pays qui depuis plus d’un mois, s’abreuve de gros titres aussi faux que sordides. Les médias ont ils reçu des pressions pour taire la vérité ou bien ont ils délibérément choisi le mensonge, l’affabulation et les Unes autrement plus rémunératrices ? Certains journaux du Nord et LE POST ont déjà évoqué la chronologie exacte, je vous la rappelle :
FILLETTE DEFIGUREE PAR UN BULL TERRIER ? FAUX.
Les impostures et inexactitudes de ce fait divers tel qu’il a été largement relayé dans les Médias, peuvent conduire non seulement à la mise à mort totalement injustifiée de Prince, le Bull Terrier, et remettent gravement en cause l’intégrité de l’information et la déontologie journalistique.
INFO ? NON = INTOX.
- Dès le lendemain de « l’attaque » d’une petite fille par un Bull Terrier, l’hedomadaire local, « La Semaine du Boulonnais » (Groupe LA VOIX DU NORD), recueille cette déclaration du Docteur qui avait pris en charge la fillette la veille et qui sera publiée dans son édition du 20/07/2011 :
« La petite fille gardera certainement quelques petites cicatrices. Elle ne devrait pas avoir de lésions irréversibles. Elle n’aura pas besoin de greffe de peau ». Tant mieux, mais ….une défiguration à vie ? un nez en moins ? une oreille arrachée ? Les parents se sont ils moqués des médias ?
Les parents de la fillette ont immédiatement porté plainte contre le Docteur pour divulgation d’un secret médical : http://www.lavoixdunord.fr/actualite/L_info_en_continu/Littoral/2011/07/24/article_boulogne-les-parents-de-la-fillette-mord.shtml
C’est inqualifiable. La presse est-elle contrainte, encore aujourd’hui, d’abreuver ses lecteurs d’articles parfaitement fallacieux et erronés parce que les parents exigent que la vérité soit dissimulée ? Seuls dans le Nord, certains journaux ont décidé, depuis ce jour, de remplacer « défigurée » par « mordue ».
L’annonce de la défiguration d’une enfant a déchaîné les passions dans les Rédactions et a donné lieu, à une débauche d’éditos percutants et de titres chocs sanguinolents, barbares, et, reconnaissons-le, racoleurs à outrance. Comment ne pas avoir envie de rétablir la vérité ? Ces Rédactions ont elles subi des pressions pour se taire ? Pire : ont-elles délibérément préféré ignorer la déclaration du médecin, afin d’éviter l’inévitable chute des ventes : la bonne santé d’un enfant est moins « vendeur » ? N’est il pas tentant de continuer de s’acharner sur un chien qui ne peut se défendre et qui ne demandera pas de dommages et intérêts ?
Encore aujourd’hui, la logorrhée parfaitement infondée et l’inondation de reportages mensongers se perpétue tous médias confondus et les conséquences vont en être effroyables : les titres qui évoquent encore « la petite fille défigurée » condamnent ce chien à mort et quiconque possède un Bull est pointé du doigt.
Une Société aux abois et c’est un chien qu’on assassine :
le Bull Terrier, Prince, tel que tous les autres chiens l’auraient fait, a rappelé à l’ordre et donné un avertissement à deux enfants qui le harcelaient (propre déclaration de l’un des 4 adultes le lendemain de l’accident « Au cours d’une fête avec des amis, à 23h, il a grogné et on a demandé plusieurs fois aux enfants de le laisser tranquille ». (nouvelle version depuis qu’ils ont un Avocat : « ils prenaient un café dans le calme à 20h30 entre amis et les enfants dormaient »).
Les « petites cicatrices » prouvent qu’en aucun cas, il n’y a eu acharnement de la part du chien, tel qu’il l’a été matraqué dans les reportages. Il n’y a jamais eu l’agression violente plusieurs fois soutenue par les parents : ce chien s’est défendu car il a eu peur, car il a eu mal, car il a été surpris dans son sommeil , c’est un coup de crocs de défense de la part d’un chien fatigué par le bruit, par les enfants, et en aucun cas une morsure d’attaque. Que ceux qui voudraient qu’un animal reste zen dans ces conditions investissent dans un poisson rouge.
Résumé des inepties véhiculées sur Prince :
On l’accuse d’avoir connu le goût du sang alors que le rapport d’enquête prouve le contraire : ce chien a été abandonné sans boisson ni nourriture pendant 15 jours auprès d’un homme décédé chez lui de mort naturelle. Pendant 3 semaines, personne ne n’est soucié ni de cette personne ni de son chien. Le 15ème jour ce chien a essayé de se nourrir d’un cadavre en décomposition par pur instinct de survie, ce qui n’a rien à voir avec de la chair humaine. Plus d’un chien n’aurait jamais attendu 15 jours ! Pendant 7 ans avec ce 1er maître, aucun problème n’a été causé par ce chien, pas plus que pendant les 10 mois qu’il a passé à la SPA ensuite (voir photos et vidéos). J’aimerais que le propriétaire des deux York qui aboyaient sur lui, à la plage de Boulogne S/Mer, puisse témoigner de la peur qu’ils ont faite à Prince, qui s’est réfugié dans les jambes de la bénévole SPA qui le promenait. Ce chien a toujours été réputé pour son calme, pour n’aimer rien de plus que des promenades à la plage, au Soleil, et pas trop vite, avant de rejoindre son box à la SPA où il se recouchait sans jamais se plaindre en attendant la promenade du lendemain.
A présent, 4 adultes incapables de surveiller 2 enfants qui harcèlent un chien, à 23h au cours d’une fête dans un studio, demandent la mort de ce chien après avoir inventé de toutes pièces une défiguration à vie. C’est inadmissible.
Ce chien dérange car il a été à 2 reprises le témoin gênant des tares et des carences de notre Société : une société qui laisse mourir un homme sans même s’inquiéter de son absence, et une société où les parents et les maîtres refusent d’admettre leurs défaillances. Et dans les deux cas, on rejette la faute sur un chien, c’est affligeant.
La pétition prouve que 10.500 personnes l’ont compris.
Et si à la place on parlait plutôt de la cupidité des pseudo-maîtres du pauvre Prince ? C’est vendeur aussi non ?
Et toi, tu te comportes comment vis-à-vis de la presse ?
 
Bruno Ricard
 
Merci à Ploum

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Communiqué du CRAC Europe...

Publié le par Ricard Bruno

MERCI DE REDIFFUSER CE MESSAGE LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE
  
Chers amis de combat,
  
la dernière phase de notre campagne d'affichage 2011 a démarré hier à Carcassonne avec la mise en place de 32 panneaux de 4 mètres sur 3 dans la ville. Lors de notre conférence de presse du 17 août, les médias suivants étaient présents :
Midi-Libre
La Dépêche du Midi
L'Indépendant
Chérie FM
TV Carcassonne
  
Nous recensons aujourd'hui deux articles de presse et une intervention TV (liens ci-dessous). Un autre article devrait suivre dans l'Indépendant. Un grand merci à Marie José Garcia, présidente du Comité Audois pour l'Abolition de la Corrida (CAAC) pour son aide et son soutien dans l'organisation de cette action.
  
  

 

http://www.midilibre.fr/2011/08/17/l-offensive-des-anti-corrida-a-une-semaine-de-la-feria,373081.php

Ci-dessous les dernières informations concernant l'action de Mimizan. Bravo à Anne qui se reconnaîtra pour son fantastique travail de préparation de l'évènement. Soyons nombreux!

Le Maire de Mimizan a décidé d’accréditer l’organisation d’une corrida, le 27 août prochain, dans son arène. Cette corrida constituant la première mise à mort taurine dans cette ville, elle est parfaitement illégale, conformément à l’article 521-1, alinéa 7, puisque Mimizan ne peut arguer d’une quelconque tradition taurine espagnole ininterrompue !

Malgré l’intervention de Brigitte Bardot et du préfet , malgré les fortes réticences des commerçants, malgré une première manifestation d’opposition (médiatisée) réunissant de nombreuses associations européennes le 23 juillet dernier, malgré de nombreuses demandes de citoyens de toute la France, le Maire ne veut rien entendre, et maintient la corrida.

Nous – les associations anti-corrida – seront donc présents le 26 août à Mimizan, plage de la Garluche, afin de réaffirmer haut et fort notre opposition à cette corrida illégale, à ce spectacle public de torture et d’agonie, qui jette l’opprobre sur une ville toute entière, du seul fait de l’entêtement d’un Maire par ailleurs semblant peu conscient de la gravité et de l’ignominie de son autorisation.

A ce jour le ton monte entre les pros corrida de Mimizan et les antis corrida venant à la manifestation.

Plus profondément, nous nous érigeons de toutes nos forces contre l’inscription inique de la tauromachie au patrimoine immatériel de notre pays par le Ministre de la Culture, au mépris du sondage IFOP 2010 attestant que trois quart des citoyens français, y compris ceux des régions taurines, réclament l’interdiction de la corrida sur l’ensemble de notre territoire. 

Nous demandons à tous ceux qui luttent et refusent cette barbarie de se mobiliser, et de nous rejoindre dans cette ultime tentative d’éviter le massacre de 6 animaux innocents !!

Rendez-vous à tous à 15h, plage de la Garluche, Mimizan, le 26 août !!

APPEL AUX MILITANTS :

Week end anti-corrida du 26/27 août à Mimizan (40-Landes)

 

Suite à la manifestation qui a eu lieu le 23 juillet contre la corrida espagnole prévue le 27 août à 17h00 organisée sur Mimizan par l’association d’aficionados de la région (comportant 250 personnes), Monsieur le Maire, Christian Plantier, maintien la corrida où 6 taureaux seront massacrés.

De nombreuses actions diverses effectuées par des militants contre cette future corrida ainsi que des interventions d’associations de protections animales n’y font rien… Monsieur Plantier dit rester « serein » malgré que le ton monte entre antis et pros…

Voici la dernière interview d’hier (le 5/08) sur une radio locale de Monsieur Plantier sur le sujet, à écouter à partir de 8 minutes. Il veut rester dans la légalité et la légalité est de laisser cette corrida avoir lieue ect…

http://www.frequencegrandslacs.fr/son/JournalRV05aout2011.mp3

Mimizan possède une arène de 2 000 places et pour info la corrida précédente avait eu lieu en 2009 avec mise à mort d’un taureau.

INFORMATIONS CONCERNANT L’ORGANISATION DU WEEK END DU 26/27 AOUT ANTI CORRIDA SUR MIMIZAN :

 

Lien facebook de l’évènement : http://www.facebook.com/event.php?eid=243802215640311

 

Un car partira de Paris le vendredi à 7h30 précises arrivée prévue à Mimizan dans l'après-midi pour la manifestation. 

A titre exceptionnel, les personnes qui ne pourraient venir à cause de leur animal, peuvent amener leur petit chien s'ils le gardent sur les genoux, sachant que le car en accepte qu'un nombre réduit (voir avec les administrateurs en mp).

Aux habitants de la banlieue lointaine, merci d'utiliser le premier train pour venir au lieu de rdv. Car il faudrait que le car décolle à 6h30 max de Paris. 

Coût aller/retour par personne : 20€ (à régler impérativement à la montée dans le car).

Un arrêt sera prévu au péage d'Orléans et de Bordeaux pour les personnes désirant monter dans le car au départ des ces villes. Bordeaux-Mimizan :10€

Un minibus de 8 places partira de Vannes pour Mimizan le 26, prix : 20€/personne aller-retour.

Manifestation à 15h00, organisée par le réseau Animavie, financée par le Crac Europe pour la protection de l'enfance, la fondation BB, Flac ainsi que des militants administrateurs de cet évènement sur facebook.

Nous passerons la nuit sous la tente sur un terrain local. Merci aux personnes ayant de la place sous leur tente de l'indiquer par commentaire sur cette page.

Tractages et actions (à titre individuel) prévus le samedi, veuillez contacter les administrateurs en MP, nous ferons le point avec vous sur place. 

AVIS A TOUS : BESOIN DE GENS POUR FILMER et PHOTOGRAPHIER L'INTEGRALITE DES EVENEMENTS SVP

La corrida est prévue le samedi 27/08 à 17h00. 

Consignes et recommandations :

- Nous insistons sur le fait que cet évènement est ciblé contre la corrida et ne serait être le lieu d'autres revendications (contre chasse, vivisection, pour véganisme, etc).
- Porter une tenue vestimentaire neutre, des tee-shirts du CRAC Europe (et peut être des autres associations qui participent au financement) vous seront proposés pour la journée du 26. 
- Le 27, il est impératif de n'arborer aucune couleurs, afin de mieux se fondre dans la masse...
- Prévoir de l'eau, et le repas du midi. Pour les autres repas, nous irons faire les courses au supermarché local.
- Prévoir une tente et matériel de couchage.
- Prévoir le nécessaire pour recharger les batteries des caméras 

- Nous vous demandons de ne pas répondre aux éventuelles provocations des pros-corrida afin de préserver notre image.

MERCI.

Enfin, vous trouverez ci-dessous un communiqué de madame Muriel Marland-Militello qui a remis au Dalaï Lama un taureau blanc pour son engagement pour l'abolition de la torture tauromachique.
 
 
Découvrez également les infos de l'Amérique latine sur : http://www.anticorrida.com/international/amerique-du-sud/
 
A bientôt pour la suite des actions!
 
Pour le CRAC Europe
Jean-Pierre Garrigues
Vice-président et trésorier
www.anticorrida.com : à visiter régulièrement!
http://www.ladepeche.fr/article/2011/08/18/1148189-les-anti-corridas-passent-a-l-action.html  

Partager cet article

Repost0

Faut-il sauver Prince (ou le délit de fuite devant sa responsabilité)

Publié le par Ricard Bruno

 

Il y a plusieurs semaines un fait divers a marqué l'actualité. Un chien a mordu une fillette au visage. Voilà pour la version basique. Mais ce fait divers s'est depuis développé en un vaste débat sur le fait d'euthanasier ou non le chien mordeur.
Je dis que c'est un bon débat, parce qu'il pose tout de même une question d'importance pour le chien : doit-il ou non rester en vie ? Je regrette toutefois que ce débat occulte la vraie question qui devrait être posée : qui est responsable ?

Commençons par la bonne nouvelle (quoiqu'en dise les "journalistes" dont le métier semble être devenu l'art de mentir pour faire du sensationnel) : la petite n'est pas défigurée, elle a été opérée, elle n'aura pas besoin de greffe de peau, éventuellement d'une chirurgie plastique pour camoufler les cicatrices, mais cela nous ne le saurons que dans quelques mois. Seul le journal de Boulogne a eu la sincérité de le publier.

Ensuite, si vous le voulez bien, sortons du faux débat qui oppose partisans de l'animal (Brigitte Bardot en tête, et je n'écris pas ici pour expliquer, réagir, défendre ou attaquer ses propos mais bien pour sortir de ce débat et aborder le sujet sous un autre angle) et ceux qui prennent Prince pour une bête malfaisante (lu dans les commentaires publiés sur Le Post).
Sortons de ce débat car, à mon sens, ce n'est pas le bon angle d'approche. En effet, il met de la passion là où la raison devrait se montrer suffisante. Il ne s'agit pas de dire j'aime ou je n'aime pas les chiens. Il s'agit d'analyser les causes de l'accident et de remettre les justes responsabilités à leur place.
Vous n'êtes pas d'accord ? Ca ne vous parait pas être une démarche sensée ?

Commençons par Prince : un bull terrier qualifié unanimement de brave chien gentil qui vivait gentiment avec son maître. Maître qui décède chez lui. Le chien reste seul 15 jours en compagnie du cadavre (pas de quoi être traumatisé déjà) et finit par se nourrir sur le corps de son maître. (un chat n'aurait pas eu autant de patience et aurait commencé à se nourrir au bout de 2 ou 3 jours, mais le chat est plus "sauvage" que le chien, comme chacun sait). Personnellement, je n'y vois rien de choquant, d'inquiétant, de dangereux. Le chien n'a pas le culte du cadavre, le respect dû au mort qui n'appartient qu'à la seule conscience humaine.

Ce chien est ensuite mis dans un refuge, 7 ou 8 mois en cage, les bénévoles l'adorent, le vétérinaire comportementaliste le trouve très équilibré et gentil.

Arrive une famille qui insiste pour prendre CE chien, même si le refuge rechigne à cause de la présence d'enfants; Prince est un bull terrier, un chien vieillissant, peu habitué à la présence d'enfants, qui est resté enfermé 7 ou 8 mois. La famille obtient gain de cause et emmène ce chien chez eux. Cela devrait être le début d'une nouvelle vie pour Prince, et d'une jolie histoire d'amour entre une famille et son chien. Sauf que...

Sauf qu'une semaine seulement après avoir adopté le chien (qui n'est donc pas habitué à son nouvel environnement, qui n'est donc pas totalement à l'aise), ils décident d'inviter des amis pour le repas. Rien de mal à cela, on ne va pas s'arrêter de vivre parce qu'on a pris un chien. Certes. Certes, festoyons, buvons, parlons fort, laissons les enfants aller câliner (chahuter ?) le chien qui stresse et ne peut pas se réfugier dans un endroit à lui dans lequel il serait tranquille. Si j'ai bien compris en fait de maison il s'agit d'un studio, le canapé est le lit de la famille, il n'y a pas d'endroit dédié au chien, dans lequel il peut se retirer, s'isoler, se mettre au calme. Le chien a grogné une première fois sur un enfant et aucun adulte, aucun parent, ne s'est posé la question de savoir s'il fallait isoler le chien, ce chien qu'ils ne connaissent pas (pour les parents de la fillette) ou très peu (pour les adoptants du chien. une semaine ne permet pas de connaitre à fond un animal). Et surtout, ne surveillons pas les enfants pour les empêcher de s'en approcher, ce serait quand même con de devoir surveiller ses gosses alors qu'on est en intérieur en train de s'amuser entre amis.

C'est là où, bien sûr, tel qu'imaginé dans la tête des gens, la bête malfaisante a guetté fourbe ment le moment où les adultes étaient le plus occupés par leurs discussions pour attaquer violemment la petite au visage. Je rappelle que la petite n'est pas morte comme cela aurait dû si le chien s'était acharné sur elle. Je pense qu'il a mis un coup de dent, parce que personne n'a du l'entendre grogner (et ce n'est pas une gamine de 4 ans qui va savoir interpréter le comportement d'un chien, elle a du penser qu'il souriait), et que cela n'a pas suffit, donc il est passé au cran au-dessus et a mordu. Il aurait dû pincer, un chien stable, bien éduqué, habitué à, se contente de pincer comme une chienne punissant ses chiots. Mais il est stressé, dans un environnement inconnu, pas à l'aise, pas à l'abri, et des "gremlins" viennent l'emmerder davantage sans que personne ne s'en soucie.
Par contre, après la morsure, ils prendront le temps de le rouer de coups (sans doute pour patienter en attendant les secours).

Passons maintenant aux questions rigolotes :
- pourquoi les parents se retournent-ils contre le refuge qui a cédé le chien et non contre les propriétaires du chien, présents sur les lieux, qui étaient donc responsables de leur animal ?
- pourquoi un avocat a-t-il pris la liberté de contacter la famille et de leur proposer ses services ?
- pourquoi depuis qu'ils sont conseillés par leur avocat ont-ils modifié leur version ? (ce n'était plus 23h30 mais 20h30... on est moins avinés en début de soirée qu'en fin ? Mais alors, j'ai envie de dire : portons plainte contre les fabricants des boissons consommées ce soir-là, non ?)
- pourquoi le chien n'a-t-il toujours pas été évalué par un comportementaliste dans le délai de 15 jours prévu par la loi ?
- pourquoi depuis un mois le chien est-il à l'isolement le plus complet, sans aucun contact humain, la nourriture lui étant donnée par un tourniquet, le sol nettoyé au jet à travers les barreaux, aucune sortie ni promenade à l'extérieur du box, aucune main amie pour le caresser, rien ? Si ce n'est pour le rendre dingue et justifier ainsi une étude comportementale qui décidera de l'euthanasie ?
- pourquoi la police n'implique-t-elle pas les propriétaires de l'animal qui sont légalement responsables de lui et donc responsables de ce qui s'est passé tant aux yeux des assurances responsabilités civiles qu'aux yeux de la loi ?
- pourquoi la responsabilité des parents n'était-elle pas mentionnée ? Ils ne sont pas sensés surveiller leurs enfants ? Ils ne sont pas responsables de leurs enfants ? Dans une société où l'on trouve normal d'enlever les prestations familiales quand leur ado fait sauter les cours, les parents ne sont pas responsables de la surveillance de leur enfant de 4 ans qui est dans la même pièce qu'eux ? C'est une plaisanterie ? Je suis la seule à ne pas trouver ça logique ?

Mais comme personne n'aime les réponses à ses questions tout le monde se précipite pour faire du chien un animal fou et sanguinaire qu'il faut euthanasier, car vite, vite, effaçons la faute et cachons cette honte qui nous désigne. Le propriétaire du chien demande son euthanasie et se retourne contre le refuge, la famille de la petite demande l'euthanasie du chien et se retourne contre le refuge, mais également contre le médecin qui a, selon elle, trahit le secret médical en répondant aux questions des journalistes et en annonçant cette ignoble vérité : l'enfant n'est pas défigurée (comment voulez-vous gagner plein de sous dans un procès avec ça ?).

Personnellement, j'ai fait un tri dans tout ce fatras, et j'espère que ce chien aura la vie sauve, d'autant que je connais des gens bien, et aptes, qui sont prêts à l'accueillir dans leur foyer pour qu'il finisse sa vie tranquillement. 
Il est vrai que souvent je suis contre les euthanasies de chiens "soi-disant dangereux", en fait je suis contre à chaque fois que le chien n'est pas responsable, et qu'il est flagrant qu'il n'est pas un chien qui a viré méchant, qu'il n'est devenu mordeur que par la suite de circonstances dont il n'est en rien responsable.
J'ai 3 chiens chez moi, et je suis responsable de chacun d'entre eux.
A 9 ans je me suis fait mordre au visage par un dogue allemand, chez des amis; j'avais commis l'erreur de le surprendre pendant son sommeil. A l'époque il n'y avait pas ce concept de chiens dangereux, seulement le concept de gens responsables. Personne n'a demandé la mort du chien, chacun a reconnu et assumé ses torts, et tout s'est bien terminé pour tout le monde.

Responsabilité : Capacité, pouvoir de prendre des décisions par soi-même. Obligation de répondre de certains actes. Obligation de réparer le préjudice causé à autrui, soit par son propre fait, soit par le fait de ceux qu'on doit surveiller.

 

Ps : Post trouvé sur Internet

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Communiqué du RAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chère sympathisante, Cher sympathisant,

-Signez la pétition contre la chasse des chamois de Bourg de Sirod

Sur la commune de Bourg de Sirod (39300), se trouve une harde de chamois. Peu farouches, ces animaux attirent de très nombreux visiteurs. Malheureusement, le nombre de chamois est en constante diminution ces dernières années. Ils étaient une trentaine d'individus il y a quelques années, ils ne sont plus qu'une dizaine actuellement. Malgré cela, cette année encore deux chamois vont être tués. Un collectif d'habitants de Bourg de Sirod, constitué de promeneurs, sportifs, touristes, photographes et autres amis de la nature, demande au Préfet d'arrêter la chasse des chamois sur la commune de Bourg de Sirod. Nous vous invitons à signer leur pétition, en cliquant sur le lien suivant : signer la pétition.

-Ecrivez à la Ministre de l'Ecologie pour protester contre le classement du renard parmi les espèces dites "nuisibles"

Si vous avez écrit à la Ministre de l'Ecologie pour protester contre les primes à la queue de renard il y a quelques semaines, vous avez probablement reçu une réponse de son Cabinet indiquant que le renard était classé parmi les espèces dites "nuisibles" pour des raisons de santé publique et de prévention des dommages agricoles. Or, ce classement est infondé (de nombreuses associations de protection de la nature dénoncent régulièrement cette imposture). Considérant qu'il n'est jamais inutile de rappeler quelques éléments démontrant l'aberration du classement du renard parmi les espèces dites "nuisibles", le RAC a rédigé une lettre à l'attention de la Ministre de l'Ecologie. Vous la trouverez en pièce jointe. N'hésitez pas à la transmettre à votre entourage. Nous vous invitons également à copier/coller son contenu pour répondre à l'email du Cabinet de la Ministre de l'Ecologie.

Nous vous remercions !

 

 
Vous pouvez adhérer au Rassemblement pour l'Abolition de la Chasse : l'adhésion individuelle est de 12 euros par an (tarif réduit à 10 euros). Il suffit de nous envoyer vos coordonnées (nom, prénom, adresse, email…) accompagnées du règlement à : RAC - Maison des associations - 181 avenue Daumesnil - 75012 PARIS
Vous recevrez plusieurs petits bulletins informatifs.


www.antichasse.com

Bruno Ricard

Web Master

 

Partager cet article

Repost0

Déclaration universelle des droits de l'animal

Publié le par Ricard Bruno

La Déclaration Universelle des Droits de l'Animal a été proclamée solennellement à Paris 

le 15 octobre 1978, à la Maison de l'Unesco à Paris. 

Son texte révisé par la Ligue Internationale des Droits de l'Animal en 1989, a été rendu public en 1990.

 

Dans la multitude des types de perception, d’action et de réaction des animaux vis à vis de leur environnement, la neurophysiologie et l’éthologie nous permettent d’entrevoir des bases communes à tous les types de comportements qui régissent les rapports entre les différentes espèces animales, que ces comportements soient innés, mémorisés, ou issus d’apprentissage. 

 

Ces mêmes disciplines scientifiques nous conduisent à constater la réalité de la souffrance de l’animal. 

La souffrance entraîne une réponse motrice (retrait, fuite), ou comportementale (cri, défense), ou neurovégétative (ulcère de contrainte), ou bien encore s’exprime par des troubles du comportement (prostration, automutilation, agressivité permanente). 

La sensibilité douloureuse, et la capacité d’y réagir pour en neutraliser ou en détourner la cause, sont des mécanismes adaptatifs de survie suffisamment répandus et essentiels pour que l’on puisse déduire qu’ils sont nécessairement apparus très tôt au cours de l’évolution du monde animal.

 

La déclaration universelle des droits de l'animal est à consulter en intégralité sur le site de la Fondation Droit Animal, éthique et science: http://www.fondation-droits-animal.org

 

 

 

IL EST PROCLAME CE QUI SUIT :

 

Cette égalité n’occulte pas la diversité des espèces et des individus.

Article 2

Toute vie animale a droit au respect.

Article 3

1- Aucun animal ne doit être soumis à de mauvais traitements ou à des actes cruels.

2- Si la mise à mort d’un animal est nécessaire, elle doit être instantanée, indolore et non génératrice d’angoisse.

3- L’animal mort doit être traité avec décence.

Article 4

1- L’animal sauvage a le droit de vivre libre dans son milieu naturel, et de s’y reproduire.

2- La privation prolongée de sa liberté, la chasse et la pêche de loisir, ainsi que toute utilisation de l’animal sauvage à d’autres fins que vitales, sont contraires à ce droit.

Article 5

1- L’animal que l’homme tient sous sa dépendance a droit à un entretien et à des soins attentifs.

2- Il ne doit en aucun cas être abandonné, ou mis à mort de manière injustifiée.

3- Toutes les formes d’élevage et d’utilisation de l’animal doivent respecter la physiologie et le comportement propres à l’espèce.

4- Les  exhibitions,  les spectacles, les  films utilisant des animaux doivent aussi respecter leur dignité et ne comporter aucune violence.

Article 6

1- L’expérimentation sur l’animal impliquant une souffrance physique ou psychique viole les droits de l’animal.

2- Les méthodes de remplacement doivent être développées et systématiquement mises en œuvre.

Article 7

Tout acte impliquant sans nécessité la mort d’un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un crime contre la vie.

Article 8

1- Tout acte compromettant la survie d’une espèce sauvage, et toute décision conduisant à un tel acte constituent un génocide, c’est à dire un crime contre l’espèce.

2- Le massacre des animaux sauvages, la pollution et la destruction des biotopes sont des génocides.

Article 9

1- La personnalité juridique de l’animal et ses droits doivent être reconnus par la loi.

2- La défense et la sauvegarde de l’animal doivent avoir des représentants au sein des organismes gouvernementaux.

Article 10

L’éducation et l’instruction publique doivent conduire l’homme, dès son enfance, à observer, à comprendre, et à respecter les animaux.

Article premier

Tous les animaux ont des droits égaux à l’existence dans le cadre des équilibres biologiques.

Considérant que la Vie est une, tous les êtres vivants ayant une origine commune et s'étant différenciés au cours de l'évolution des espèces,

Considérant que tout être vivant possède des droits naturels et que tout animal doté d'un système nerveux possède des droits particuliers,

Considérant que le mépris, voire la simple méconnaissance de ces droits naturels provoquent de graves atteintes à la Nature et conduisent l'homme à commettre des crimes envers les animaux,

Considérant que la coexistence des espèces dans le monde implique la reconnaissance par l'espèce humaine du droit à l'existence des autres espèces animales,

Considérant que le respect des animaux par l'homme est inséparable du respect des hommes entre eux,

Partager cet article

Repost0

Commuiqué de la FLAC...Corrida B A S T A !

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

POUR INFO

Hier, la corrida de Béziers a été annulée pour cause de pluie. Robert Margé, éleveur de taureaux, dans le Midi Libre d'aujourd'hui, se lamente "lamentablement"...  On va le plaindre...  Bien fait pour eux ! Mais pour les pauvres taureaux, ce n'est que partie remise...

Cela dit, dommage que ce ne fut pas pour la grande corrida du 12 août dernier avec Sébastien Castella. 12 000 aficionados, le "fessier" (je suis poli...) courageusement assis sur les gradins, auraient été obligés de déguerpir. C'est vraiment dommage ! Nous y étions.
A bientôt

Thierry Hély



Partager cet article

Repost0

Courrier de Brigitte Bardot au maire de Boulogne sur mer...

Publié le par Ricard Bruno

Veuillez trouver ci après le courrier que Brigitte Bardot a envoyé par Fax le 12 08 2001 au maire de Boulogne sur mer.

 

Lettre-pour-la-defense-du-bull-terrier-courrier-du-12-08-2.JPG 

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost0