Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Abattoir halal dans la Creuse...

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Brigitte Bardot intervient auprès du Président de la Communauté de Communes de Guéret Saint-Vaury pour mettre en échec le projet.

Dans une lettre adressée à Michel Vergnier, Président de la Communauté de Communes de Guéret Saint-Vaury, Brigitte Bardot dénonce une « effroyable régression », une « insupportable barbarie infligée aux bêtes sacrifiées ».

S’appuyant sur un récent rapport d’expertise scientifique de l’INRA, la Présidente de la Fondation Brigitte Bardot rappelle que les bovins peuvent mettre jusqu’à 14 minutes pour perdre conscience après avoir eu la gorge tranchée : « Quatorze minutes durant lesquelles la vache s’étouffe dans son sang, c’est inhumain, dégueulasse, d’infliger cette torture inutile aux animaux et je ne peux pas croire que les éleveurs acceptent cela ou alors c’est vraiment qu’ils n’ont aucune empathie envers leurs bêtes. »

Consultez la brochure ci-jont

LES MILIEUX SCIENTIFIQUES AVEC NOUS LA CRUAUTE DE L’ABATTAGE RITUEL

- Pour le Président du Syndicat des Vétérinaires d’Ile-de-France : « les images de ces pauvres bêtes étouffant et souffrant pour rien ne peuvent que révolter un homme en général et un vétérinaire en particulier, habitué qu’il est à diminuer la douleur de ses patients grâce aux anesthésiques et antalgiques » ;
- Le Syndicat National des Vétérinaires d’exercice libéral a adopté, de son côté, une motion demandant « le recours à des méthodes permettant de mettre un terme à la longue agonie des animaux égorgés lors des abattages rituels » ;
- La position de la Fédération des Vétérinaires d’Europe est encore plus directe : « Du point de vue de la protection des animaux et par respect pour l’animal en tant qu’être sensible, la pratique consistant à abattre les animaux sans étourdissement préalable est inacceptable, quelles que soient les circonstances ».

LES CONSOMMATEURS TROMPES

Ce type d’abattage se généralise pourtant au point que, dans les abattoirs d’Île-de-France, 100% des bêtes destinées à la consommation générale sont égorgées en toute conscience !

Ces abattages concernent tous les consommateurs puisqu’aujourd’hui, 60% de la viande issue d’animaux égorgés selon le rite musulman et plus de 70% de la viande issue d’animaux égorgés selon le rite juif se retrouvent dans le circuit classique à l’insu des consommateurs.

La Fondation Brigitte Bardot dénonce cette généralisation de l’abattage rituel et invite ses sympathisants à ne plus consommer de viande car il est désormais impossible de connaître les conditions d’abattage des animaux donc, dans le doute, le mieux est encore de s’abstenir pour ne pas être complice !

Consultez le site dédié à l'abattage rituel

Vidéo réalisée par la Fondation

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40347

Partager cet article

Repost0

Mort d'Henri Tisot : sa grande amie Brigitte Bardot dévastée...

Publié le par Ricard Bruno

Henri Tisot, 74 ans, nous a quittés dans la nuit de vendredi à samedi à 3 heures du matin dans sa résidence de Sanary-sur-Mer, dans le Var. Son amie Brigitte Bardot est dévastée. Elle réagit à cette disparition dans les colonnes de Var Matin :

"C'est un choc terrible. Je savais qu'il avait bientôt rendez-vous avec son cardiologue pour un pontage mais, je ne m'attendais pas du tout à cette disparition soudaine...Nous étions très proches. Il émanait de lui une joie de vivre extraordinaire et un sens de l'humour exceptionnel. Sauf lorsqu'il était confronté à la souffrance animale... Il me soutenait dans tous mes combats. Je perds quelqu'un que j'aimais infiniment."

Très sensible à la cause animale, Henri Tisot soutenait l'icône des années 60 dans ses combats. Lorsqu'en octobre, BB évoque son intention de se présenter

face à son ennemi n°1 Nicolas Sarkozy

 aux prochaines élections présidentielles, Henri Tisot publie une lettre ouverte à l'activiste pour l'encourager. Il y soulève plusieurs questions d'ordre écologique (protection des animaux) et idéologique (nécessité pour la France de quitter l'Union Européenne) et renouvèle sa confiance en Brigitte Bardot : "Chère Brigitte, si vous avez des velléités de vous présenter aux responsabilités, vous n'avez besoin de personne que de vous-même. Gardez surtout vos béquilles qui vous permettront de balayer devant vous à coups de canne."

Les obsèques du comédien et imitateur, célèbre pour ses parodies du discours du général De Gaulles, auront lieu mercredi 10 août à 14H30 en l'église Notre Dame de la Seyne-sur-Mer et seront suivies par son inhumation. Brigitte Bardot ne pourra probablement pas s'y rendre en raison de sa mobilité réduite, comme elle n'avait pu, en mai, se rendre aux obsèques de son ancien mari Gunther Sachs.

Source : http://www.purepeople.com/article/mort-d-henri-tisot-sa-grande-amie-brigitte-bardot-devastee_a85068/1



Henri Tisot termine par ces quelques mots : "Chère Brigitte, je vous embrasse comme je vous aime, à la folie."



Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Henri Tisot s'en est allé..

Publié le par Ricard Bruno

Henri Tisot, le fameux imitateur de « Qui vous savez », est décédé à 74 ans
 
alison algrim et henri tisot-copie-1
©Photo Bruno Ricard© exposition Brigitte Bardot en 2009
moi-et-henri-tisot-le-29-09-2009--1--copie-1.JPG
Bruno Ricard et Henri Tisot exposition Brigitte Bardot en 2009
 ©Photo Bruno Ricard©
 

L’acteur et imitateur Henri Tisot, célèbre pour ses parodies du Général de Gaulle, est décédé dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 août, dans sa résidence de Sanary-sur-Mer (Var). Âgé de 74 ans, il ne souffrait d’aucune pathologie particulière mais a été victime d’un malaise, a précisé son entourage.

Henri Tisot entre au Conservatoire national supérieur d’art dramatique chez Béatrix Dussane puis à la Comédie-Française en 1957 d’où il est renvoyé trois ans plus tard. Il se fait alors connaître en imitant le général de Gaulle, qu’il se gardait bien de nommer en parlant de « qui vous savez ». Son sketch « L’Autocirculation » brocarde la politique algérienne du chef de l’État. Le 45 tours tiré du spectacle se vend alors à un million d’exemplaires, une diffusion exceptionnelle pour un disque comique. L’enregistrement de « La Dépigeonnisation », un autre sketch, se vend à 300 000 exemplaires suscitant cette réflexion de la part du Général : « Tisot baisse, je vais encore me retrouver tout seul ! ».

Henri Tisot joue dans de nombreux films au cinéma et à la télévision. Il interprète pour l’ORTF, le rôle de Lucien Gonfaron dans le fameux feuilleton de Jean Canolle, Le Temps des copains, qui passionna les téléspectateurs entre octobre 1961 et 1962. En 1979, il incarne Louis XVI dans La nuit de l’été .

À partir des années 1980, il joue surtout au théâtre, notamment du Feydeau aux côtés de Robert Lamoureux et Pierre Mondy. Il est également actif en tant que conteur pour enfants.

Converti

Henri Tisot s’affiche clairement en fervent partisan du gaullisme. Le titre de son blog est des plus explicites : « Plus gaulliste tu meurs » (1). En 2010, il publie au Éditions du Cerf :  

De Gaulle et moi – quelle aventure !

Converti au christianisme après avoir fréquenté la franc-maçonnerie, Henri Tisot publie des livres et monte des spectacles où il est question de son expérience spirituelle. Dans son livre La Rencontre d’Amour , il évoque l’enseignement chrétien et mystique qu’il a reçu du Père Albert, un homme religieux qui était aussi gardien au musée du Louvre.

Henri Tisot étudie aussi l’hébreu pendant 15 ans auprès du rabbin Albert Abécassis pour accéder à la Torah à sa source. De là viennent ses inlassables allers et retours entre l’Ancien Testament et les Évangiles.

En septembre 2008, lors de la venue du pape Benoît XVI au Collège des Bernardins pour son discours au monde de la culture, Henri Tisot est un des représentants de la scène théâtrale invités par le cardinal André Vingt-Trois.

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Important à lire impérativement...

Publié le par Ricard Bruno

A LIRE ATTENTIVEMENT ET FAIRE SUIVRE

Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Cela peut servir ! Prenez quelques minutes pour lire ceci et peut-être sauver une vie et contribuer à faire connaître le danger que représente l'Accident Vasculaire Cérébral.

 Lors d...'un barbecue, Julie trébuche et fait une chute. Elle affirme aux autres invités qu'elle va bien et qu'elle s'est accroché les pieds à cause de ses nouveaux souliers. Les amis l'aident à s'asseoir et lui apportent une nouvelle assiette. Même si elle a l'air un peu secouée, Julie profite joyeusement du reste de l'après-midi... Plus tard le mari de Julie téléphone à tous leurs amis pour dire que sa femme a été transportée à l'hôpital.....Julie meurt à 18h. Elle avait eu un Accident Vasculaire Cérébral lors du barbecue. Si les personnes présentes avaient été en mesure d'identifier les signes d'un tel accident, Julie aurait pu être sauvée. Un neurologue dit que s'il peut atteindre une victime d'AVC dans les trois heures, il peut renverser entièrement les effets de la crise. Il affirme que le plus difficile est que l'AVC soit identifié, diagnostiqué et que le patient soit vu en moins de trois heures par un médecin. Reconnaître les symptômes d'un AVC : Poser trois questions très simples à la personne en crise : 1. * Lui demander de SOURIRE. 2. * Lui demander de lever LES DEUX BRAS. 3. * Lui demander de PRONONCER UNE PHRASE TRES SIMPLE (ex.. Le soleil est magnifique aujourd'hui). Si elle a de la difficulté à exécuter l'une de ces tâches, appelez le 112 et décrivez les symptômes au répartiteur. Selon un cardiologue, si tous ceux qui reçoivent cet e-mail l'envoient à leur tour à 10 personnes, une vie au moins pourrait être sauvée par jour.

Merci à toutes et à tous ON FAIT BIEN SUIVRE DES BLAGUES, DES PPS, ON PEUT BIEN FAIRE SUIVRE DES CHOSES UTILES, PENSEZ-Y !

 

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost0

L'animal dans la Constitution Européenne !

Publié le par Ricard Bruno

 

L'animal dans la Constitution Européenne

 

NUL ne peut se prévaloir de l'exception culturelle sur le territoire européen pour favoriser le maintien ou l'extension de pratiques violentes et de discriminations arbitraires à l'endroit du monde animal, notamment dans le divertissement.

 

Nul ne peut invoquer ou revendiquer l'exception culturelle sur le territoire européen pour permettre l'embrigadement de la jeunesse dans des pratiques indéniablement génératrices de sévices graves et d'actes de cruauté à l'endroit du monde animal...

 

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost0

Corrida : Brigitte Bardot met en garde le maire de Mimizan face aux prévisibles débordements !

Publié le par Ricard Bruno

 

Dans une nouvelle lettre adressée, ce jour, au maire de Mimizan, la Présidente de la Fondation Brigitte Bardot demande l’annulation de la première corrida espagnole prévue dans la ville, le 27 août prochain, pour éviter d’importants troubles à l’ordre public.

Plus d’informations sur les précédentes actions de la Fondation Brigitte Bardot contre la barbarie de "Mimisang".

Téléchargez la lettre en pdf

Paris, le 4 août 2011

Monsieur Christian Plantier
Maire de Mimizan
2 Avenue de la Gare
40200 Mimizan

Monsieur le Maire,

Je regrette votre silence à ma lettre du 21 juillet concernant la corrida espagnole qui sera prochainement organisée à Mimizan, et déplore très vivement votre refus d’admettre que les arènes de votre ville ne sont, traditionnellement, pas le théâtre de la torture animale et du meurtre.

Face à votre mépris, les militants s’activent et s’organisent aux côtés des organisations reconnues comme ma Fondation. Il est plus que dommageable d’avoir refusé le dialogue car vous avez ainsi favorisé une radicalisation du mouvement dont vous devrez, dorénavant, assumer les actes et en prendre la responsabilité.

Nous n’acceptons plus que la barbarie soit banalisée et fêtée lors des corridas, c’est une honte, une insulte à l’humanité alors il est parfaitement légitime que certains en aient marre des bonnes paroles et décident d’agir, même si cela doit passer par un affrontement direct.
Cette opposition, cette résistance à la torture et au meurtre montre que l’homme peut encore, parfois, faire preuve d’empathie et de compassion, c’est pourquoi je ne condamnerai jamais ceux qui viennent en aide aux plus faibles, bien au contraire.

Monsieur le Maire, par votre attitude, vous avez choisi de prendre le risque d’entraîner d’importants troubles à l’ordre public, cela est désastreux et détestable. Mimizan est déjà rebaptisée par beaucoup Mimisang… L’image de votre ville en souffre sérieusement et les commerçants en sont les premiers touchés.

Il est encore temps d’annuler ces jeux barbares, il est encore temps d’apaiser les tensions et mettre un terme au conflit qui ne fera que s’amplifier dans les prochains jours pour devenir, j’en ai peur, incontrôlable…

Je compte sur vous, votre sagesse et votre réflexion, ne me décevez pas.


Brigitte Bardot
Présidente

 

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40346

Partager cet article

Repost0

Courses de cochons, d’ânes, de chèvres… Les animaux ne sont pas des jouets !

Publié le par Ricard Bruno

 

Comme chaque année à même époque, les festivités se multiplient dans les villages de France avec son lot de courses d’animaux chahutés par la foule.

Dernier exemple en date, à l’occasion de la fête des moissons de Saint Laurent des Autels (49), une course de cochons sera organisée dimanche 7 août.

La Présidente de la Fondation Brigitte Bardot est intervenue, aujourd’hui, auprès du Maire de Saint Laurent des Autels, pour lui demander d’annuler cette « attraction » qui entraîne un stress inutile pour les animaux.

Extrait de la lettre de Brigitte Bardot à Alain Gibouin :

« Cela peut sembler dérisoire j’en suis consciente, pourtant est-il utile, nécessaire, de stresser ces animaux chahutés par la foule ?

Il faut apprendre à respecter l’animal et le considérer, enfin, comme un être sensible et non comme un simple objet. Même si ces cochons ne sont pas torturés à mort comme les taureaux de corrida ou réduits à l’esclavagisme comme les animaux de cirque, nous devons tout de même nous préoccuper de leur « bien être ».

Il ne s’agit que d’une attraction parmi d’autres, il est donc tout à fait possible et plus que souhaitable de faire la fête sans malmener d’animaux.

Les cochons subissent les pires sévices dans les élevages où ils sont castrés à vif, mutilés, entassés dans des hangars sordides d’où ils ne sortiront que pour partir à l’abattoir dans des camions de la mort qui nous font honte et nous arrachent le cœur.

J’ai conscience qu’une course de cochons parait bien innocente comparée à toute cette horreur quotidienne, pourtant, tout est lié et c’est parce que l’homme en est arrivé à considérer l’animal comme une chose qu’il a perdu toute humanité !

Monsieur le Maire, je compte sur vous, votre réflexion et votre intervention, et vous souhaite ainsi qu’à vos administrés une jolie fête des moissons… sans cochons ! 
»

Comme Brigitte Bardot, vous pouvez également intervenir auprès du Maire de Saint Laurent des Autels pour lui demander de faire annuler cette course de cochons : sg.mairie.slda@orange.fr

 

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40345

 

Partager cet article

Repost0

Masclat. Le troupeau affamé est délivré par une bénévole de « la fondation Brigitte Bardot » !

Publié le par Ricard Bruno

 

Masclat , dans le Lot.
Des animaux étaient cloîtrés dans un bâtiment agricole délabré... Il y avait un taureau, des vaches, des chèvres, des chevreaux... Ils étaient condamné à périr sans eau ni nourriture jusqu'à ce qu'une bénévole de la Fondation Brigitte Bardot, Audrey,  intervienne, selon La Dépêche.

Audrey a essayé d'entrer en contact avec l'agriculteur, mais elle a dû pénétrer dans la propriété privée sans autorisation pour libérer les animaux dans les prés de la ferme... Mais quelques temps après, l'éleveur les faisait rentrer à nouveau dans la grange.

Selon Audrey, le troupeau était « dans un état pitoyable ». Une vache et 5 veaux avaient mangé toute la paille et avalaient ensuite leurs excréments ! Un chevreau était mort, au sol, dans la cour de la ferme... Il y avait aussi sur place un chien famélique et des carcasses d'animaux... La bénévole et des voisins ont donc alertés la gendarmerie, les services vétérinaires et la mairie.

L'an dernier aussi, on avait trouvé des carcasses d'animaux devant la grange...

Hier, la bénévole était encore sur place pour surveiller les animaux et l'éleveur... Mais elle s'est déjà rendue à la gendarmerie pour porter plainte contre l'éleveur qui l'aurait aussi menacée avec une barre de fer... Elle va écrire au procureur pour la maltraitance des animaux. Sa fondation pourrait aussi porter également plainte. Elle espère ainsi « faire bouger les choses »...

Source : http://www.lepost.fr/article/2011/08/03/2562009_masclat-le-troupeau-affame-est-delivre-par-une-benevole-de-la-fondation-brigitte-bardot.html

Partager cet article

Repost0

Expérimentation animale...

Publié le par Ricard Bruno

Expérimentation animale : Deux actions à soutenir en septembre.

 

Mobilisation à Mézilles (89) contre un élevage de chiens pour les labos !

Comme l’année passée, la Fondation Brigitte Bardot participera, le 10 septembre 2011, à la marche contre l’exploitation animale organisée à Mézilles.

Cette petite ville de l’Yonne abrite le plus important élevage de chiens, en France, pour les laboratoires d’expérimentation avec plusieurs centaines de chiots proposés comme outil de recherche. L’élevage compte 230 à 250 femelles « beagle » reproductrices (pour 21 mâles) et 50 à 60 femelles « golden » (pour 7 mâles).

La mobilisation de tous est indispensable pour faire de cette marche contre l’exploitation et la torture animale une victoire. Toutes les infos sur le blog du Collectif Contre l'Expérimentation et l'Exploitation Animale

Evènement facebook (car, covoiturage, etc.)

Mobilisation à Liège (Belgique) devant l’Université

La Coalition Anti Vivisection organise, le 17 septembre 2011, un rassemblement devant l’Université de Liège, plus gros utilisateur d’animaux de Wallonie.

L’Université de Liège utilise en effet, chaque année, de nombreux chiens, chats et autres animaux pour des expériences aussi cruelles qu’inutiles. Toutes les infos sur ce rassemblement.

Evènement facebook (infos, covoiturage).

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40343

Partager cet article

Repost0

Les associations de protection animale tirent la sonnette d'alarme

Publié le par Ricard Bruno

 

Ardennes. En l'absence de refuge départemental et face au manque de familles d'accueil dans les Ardennes, les associations doivent placer en urgence les animaux maltraités dans d'autres départements. Pire, ils doivent parfois se résoudre à les laisser chez leur propriétaire.

UNE pénurie dont on ne pouvait imaginer l'ampleur. Les associations de protection et de défense animale l'assurent, il devient quasi-impossible de trouver des familles d'accueil dans les Ardennes.
Ces dernières sont sollicitées avant adoption pour accueillir en urgence des chiens ou chats extraits de chez leurs propriétaires maltraitants.
Des placements dont la durée varie de quelques jours à plusieurs mois, le temps qu'une adoption puisse avoir lieu.
Ces extractions font suite à une enquête souvent lancée après dénonciation. Elles interviennent « trois à quatre fois par semaine », assure Dominique Crasso, enquêtrice bénévole à La Lisa.


L'association carolo a vu le nombre d'extractions exploser : « 150 il y a deux ans, 200 l'année dernière », se remémore Sabrina, présidente de la Lisa.
Dans ces conditions, le nombre de familles bénévoles, environ une dizaine, ne suffit plus à contenir l'afflux toujours croissant de chiens « extraits ».
« C'est le parcours du combattant », lance Françoise Renerte, enquêtrice à la Fondation Brigitte Bardot.
Conséquence, les associations en arrivent à faire appel à la solidarité à l'extérieur du département, via le réseau social Internet Facebook.
« Dernièrement, on a extrait un dogue argentin. Il était attaché depuis deux ans à un radiateur et battu par son propriétaire. Il fallait qu'on intervienne. Eh bien, impossible de trouver quelqu'un pour le prendre dans les Ardennes. On l'a placé pendant quinze jours chez une professionnelle (pension). Il y a une association du Pas-de-Calais qui a réussi à nous trouver une famille. Du coup, on l'a emmené dans le Nord ! »

Un refuge départemental ?


Des déplacements ou du covoiturage qui ont un coût. Pris en charge par les associations la plupart du temps, il arrive néanmoins que ce soit les bénévoles qui mettent la main à la poche. Une obligation morale pour Dominique Crasso.
Pire, les enquêteurs sont même réduits à laisser les animaux chez leurs propriétaires, sauf extrême urgence : « On essaie de les raisonner, même de les menacer. C'est un déchirement, mais que voulez-vous qu'on fasse d'autre ? On n'a pas de point de chute », avoue Françoise Renerte.
Hormis les dépannages de la SPA qui accueille parfois des animaux dans son refuge à Cliron, les protecteurs font face à un mur. Impossible de confier l'animal aux fourrières municipales car celles-ci n'acceptent que les animaux errants.
Or les propriétaires signent un acte d'abandon, avant de céder leurs droits sur l'animal à l'assoce. De ce fait, ces chiens ont un propriétaire légal.
Une solution semble toute trouvée, la création d'un refuge départemental. Un vieux serpent de mer qui semble être tombé dans les oubliettes.
Aujourd'hui, on parle beaucoup plus volontiers d'un refuge intercommunal à créer par les villes de Sedan et Charleville-Mézières.
Des projets qui se font tant attendre que la Lisa tente de son côté de construire son propre refuge. Chacun fait comme il peut, avec les moyens du bord.

Source : http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/les-associations-de-protection-animale-tirent-la-sonnette-dalarme

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0