Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des associations au service de nos animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Il existe actuellement environ 53 00 associations animales dans le monde. Qui sont-elles ? Que font-elles ? Comment les aider ? La réponse avec trois des plus grands groupes de défense et de protection animale en France.
Des associations au service de nos animaux

Un animal meurt torturé toutes les douze secondes en France, un toutes les trois secondes en Europe et vingt-cinq (au minimum) chaque seconde dans le monde (d’après International Campaigns qui milite, entre autres, pour la libération des animaux de laboratoire). Ces chiffres alarmants conduisent les amoureux des animaux à se battre bec et ongles pour protéger nos amies les bêtes. Pétitions, campagnes de sensibilisation, images chocs… tous les moyens sont bons pour attirer l’attention des citoyens et des autorités afin de punir les crimes et de venir à bout des pratiques abusives qui ne répondent pas au respect de la protection animale. Car, en effet, le Code rural est clair : « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». Désigné comme responsable de son animal, le propriétaire doit entretenir son compagnon, le faire évoluer dans un environnement sain et veiller à son alimentation ainsi qu'à son hygiène.


Petite-fleche2 SPA

En France, la SPA (Société protectrice des animaux) fait office de leader dans le domaine de la protection animale, plus particulièrement contre l’abandon et la maltraitance. D’abord exclusivement dédiée à la protection des chevaux, l’association s’est très vite étendue aux animaux de compagnie, notamment aux chiens et aux chats. À son actif, elle cumule aujourd'hui une charte de l’animal déposée en 1976, la création d’une revue, Animaux Magazine, en 1983, un groupe parlementaire créé à l’Assemblée nationale en 1987, une cellule anti-trafic, un service européen, un site internet (www.spa.asso.fr), sans oublier ses nombreux refuges et dispensaires. Les cinquante-six refuges de l’Hexagone recueillent chaque année quarante cinq mille chiens et chats, les soignent, les stérilisent et les aident à retrouver une famille. Une dizaine de dispensaires sont entretenus par plus de trois mille bénévoles, mille cent délégués enquêteurs et des centaines de jeunes ambassadeurs qui s’investissent dans la vie de l’association, particulièrement contre le trafic d’animaux, la chasse aux phoques, le commerce de la fourrure et, bien sûr, en faveur du bien-être des bêtes. Soutenir financièrement la SPA, c’est lui donner les moyens de créer des campagnes de sensibilisation fortes visant à modifier des textes de loi ou à en créer de nouveaux, et assurer concrètement les soins quotidiens aux animaux recueillis dans les centres.

Petite-fleche2 30 millions d’amis

30 millions d’amis

La fondation 30 millions d'amis se bat également pour la protection des bêtes et agit en faveur des animaux en danger, qu’ils soient sauvages ou domestiques, par le biais d’une émission de télévision, mais aussi d’une revue (depuis 1978). Cette association vise à informer le plus large public possible que les animaux ont des droits et que les hommes ont des devoirs envers eux. À titre d’exemple, la fondation sauve des animaux (lions, hippopotames…) détenus illégalement dans les cirques ; elle a mis fin au commerce des peaux de chats, créé un Visa cinématographique qui garantit les bonnes conditions de tournage des films animaliers, limité à huit heures la durée de transport des animaux d’abattoirs, mis fin au scandale des chiens martyrs qui servaient d’appât à la pêche aux requins sur l’île de La Réunion et participe activement au développement du programme Valitox®, une méthode alternative à l’expérimentation animale.

Petite-fleche2 Fondation Brigitte Bardot

Fondation Brigitte Bardot

L’ex-icône du cinéma français a créé une fondation qui lutte contre la souffrance animale en France et à l’étranger. Cette structure participe entre autres à la réintroduction d’espèces animales dans leur milieu naturel, crée des centres de réhabilitation pour la faune sauvage et tente de mettre en place de nouvelles lois visant à la protection des animaux. En France, la fondation Brigitte Bardot se bat contre les animaux captifs des cirques, vient en aide aux sans-abri et à leurs animaux de compagnie, recueille et soigne les animaux abandonnés ou en danger, combat l’hippophagie (consommation de viande de cheval), l’élevage des poules en batterie et la vivisection (dissection d’un animal vivant à visée expérimentale).
Thinkstock

D’autres associations (WWF, PETA, LPO…) se consacrent à différentes causes animales spécialisées. Si vous remarquez un comportement anormal envers un animal dans votre entourage ou votre voisinage (hurlements, pleurs, malnutrition, combat…), vous devez le signaler à la gendarmerie qui se rendra sur place, éventuellement accompagnée d’une de ces associations.

Partager cet article

Repost0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

Il y a quelques années, le journaliste Henry-Jean Servat (membre du Comité d'Honneur de la FLAC), nous demandait d'écrire en masse à Paris Mach afin de dénoncer leur propagande tauromachique. Etant chroniqueur dans cet hebdomadaire, il nous précisait que 80 % de ce magazine était pro-taurin. Rien que ça ! C'est pour cette raison qu'il comptait sur nous ! Et là, dans le numéro 3241 de cette semaine, ils en remettent une couche (page 90) en consacrant deux pages entières au torero français Juan Bautista. Sans l'ombre d'une critique sur cette pratique cruelle si controversée.
Les deux tiers des français qui sont pour l'interdiction de la corrida (sondage IPSOS 2010), ils s'en contrefoutent complètement !  Bonjour l'honnêteté professionnelle !  CA SUFFIT !!!

Par ailleurs, jusqu'à maintenant, l'émission tauromachique de France 3/sud "Signe du taureau", était mensuelle et dotée de la signalétique "Interdit aux moins de 10 ans".  Désormais, non seulement la signalétique a disparu, mais en plus, cette émission sur la torture tauromachique est devenue hebdomadaire...  Encore un effet pernicieux de l'inscription de la corrida à notre Patrimoine... Merci le Ministère de la Culture...

Adresses mail pour écrire à Paris Match:

pminfo@hfp.fr

benoit.leprince@lagardere-active.com

Merci à l'avance pour votre contribution !

Amitiés dans la lutte

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

Partager cet article

Repost0

Les Estivales de la question animale...

Publié le par Ricard Bruno

 
Communiqué
Les Estivales de la question animale
à Marlhes dans la Loire (42), à 25 km de Saint-Étienne, du samedi 30 juillet au samedi 6 août

Bonjour,

je vous envoie la présentation ci-dessous des Estivales de la question animale qui débutent à la fin de ce mois, dont je trouve le programme très intéressant ; chaque année, ces rencontres donnent lieu à des discussions passionnantes et des riches rencontres entre individus, et confrontent pacifiquement des manières parfois très différentes de voir le monde. Il n’est pas besoin d’être militant-e pour être intéressé-e par les questions abordées, bien sûr, et les Estivales sont ouvertes à toute personne, animaliste ou non.

Bref, je vous encourage à venir : ce sont des vacances ­ tant il est vrai que réfléchir ensemble avec bienveillance peut constituer des vacances de l’esprit, lorsque celui-ci se sent à l’aise pour vagabonder et aborder des contrées inhabituelles et de manière inusuelle ! Mais aux Estivales, on ne fait pas que réfléchir, à vrai dire, si on le souhaite on vit plus ou moins ensemble et on gère collectivement les repas ou le ménage, par exemple (il est bien évidemment possible de ne participer qu’aux discussions).

Au plaisir j’espère de vous y rencontrer !

yves

Les Estivales de la question animale

Les Estivales de la question animale sont des rencontres organisées chaque été en France depuis 2002, dans une ambiance à la fois studieuse et détendue. L’événement est ouvert à toute personne intéressée par la question animale, c’est-à-dire celle de l’ensemble des êtres sensibles ou sentients.

Les Estivales 2011 se dérouleront à Marlhes dans la Loire (42), à 25 km de Saint-Étienne, du samedi 30 juillet au samedi 6 août.

Le programme 2011 est en ligne, mais je vous le livre aussi ci-dessous.

Samedi 30 juillet

Accueil des participants

Dimanche 31 juillet

- "Point sur l’action menée en Europe et au Canada, qui a conduit à l’adoption du règlement européen fermant les portes de l’UE aux produits issus de la chasse aux phoques et autres pinnipèdes.", par Christophe Marie, directeur du bureau de la protection animale de la Fondation Brigitte Bardot.

- "La droite et les animaux", par David Olivier, militant, co-fondateur des Cahiers antispécistes.

Lundi 1er août

- "La question animale en Colombie", plus particulièrement à travers la relation aux ânes dans la région nord atlantique, par Nicolas Roman Borre, réalisateur.

- Projection du court-métrage "Le compagnon déloyal" en présence du réalisateur. Les chiens sont-ils devenus les nouveaux maîtres des hommes, prêts à céder à tous leurs caprices et à dépenser des fortunes pour eux ? Au-delà des apparences, quelle est la réelle nature sociologique de notre relation avec les canidés et quel lien éthique unit notre espèce à la leur ? Projections d’autres courts-métrages : "Déchirement" (expérimental) ; "Laissez l’iguane tranquille" (Reportage) ; "Ludique macabre" (Fiction).

Mardi 2 août

- "Réflexion sur le rôle des élevages bio, "éthiques", développement durable, etc., en tant que secteur crucial de l’esclavage animal", par Marco Reggio, militant italien pour la libération animale.

- "Les poules pondeuses en France : conditions de vie, lois, recherche scientifique, situation européenne...", par Brigitte Gothière, porte-parole de L214.

Mercredi 3 août

- "La violence sociale à l’encontre du végétarisme pour les animaux. État des lieux et analyse de la végéphobie", par Sara Fergé et Yves Bonnardel, militants contre le spécisme.

- "L’Initiative Citoyenne pour les Droits des Végétariens", présentation.

Jeudi 4 août

- "Débat pour l’abolition de la viande : quelle pertinence ? quelles stratégies ?", présentation et débat collectifs.

- après-midi libre

Vendredi 5 août

- "Réflexions et discussions sur la sentience des invertébrés", discussion collective.

- "Spécisme, sexisme, racisme. Intersectionnalité des discriminations." par Jonathan, militant de Lausanimaliste, auteur d’une recherche en sociologie dans ce domaine.

Samedi 6 août

Bilan des Estivales 2011 et perspectives...

Informations pratiques

Cette année, les Estivales auront lieu à la Maison Familiale et Rurale de Marlhes, dans la Loire, à 25 km de Saint-Etienne et à 80 km de Lyon, du 30 Juillet au 6 Août.
Des TGV sont directs de Paris jusqu’à Saint-Etienne (3h).
A partir de St Etienne, il est possible de prendre un car pour Marlhes au prix de 2 euros.

Il est fortement conseillé de réserver, par téléphone ou par mail.
- Logement

Dormir sur place
Il est possible de dormir sur place, dans des chambres d’internat, de quatre à six lits (certains lits sont superposés) pour 10 euros/nuit. Il faut apporter vos draps et vos couvertures. Les animaux ne sont pas acceptés dans les chambres.

Dormir en camping
Vous pouvez également dormir sous tente, dans le camping situé à 6 km de la MFR pour 10 euros/nuit pour une tente de deux personnes. Vous pouvez contacter M. ou Mme Guichard pour réserver dès maintenant au 04 77 61 04 37 ou au 04 77 39 08 27. Les animaux sont acceptés.

Dormir en gîte
Plusieurs gîtes sont situés sur la commune de Marlhes. Vous pouvez d’ores et déjà joindre les propriétaires pour obtenir des informations sur les tarifs et réserver. Pour des informations plus précises, rendez-vous sur ce site.

- Tarifs
Pass accès toutes conférences : 10 euros
Logement dans une chambre sur place : 10 euros/personne et par nuit
Repas : 5 euros/jour (petit déjeuner inclus)

Il n’est pas obligatoire de réserver mais c’est plus confortable pour l’équipe d’organisation de prévoir votre venue. Vous pouvez téléphoner ou envoyer un message.
Il est possible de payer d’avance, en envoyant un chèque à l’ordre des Editions Sentience à l’adresse suivante : Editions Sentience, 9 Place Colbert, 69001 Lyon.

Pour les enfants et les personnes à faibles revenus qui en font la demande, un tarif réduit est proposé.

Contacts

Site : http://question-animale.org
Courriel : info(at)question-animale.org
Téléphone : 06.15.11.18.80.
Page facebook : les estivales de la question animale

 

Source : http://www.millebabords.org/spip.php?article18010

Partager cet article

Repost0

Communication du CRAC Europe

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis de combat,

 

Un grand merci à toutes et à tous pour votre participation à l’action menée contre le ministère de l’inculture et contre nos responsables aficionados : messieurs Fillon et Sarkozy. Continuons à maintenir la pression ! Nous n’avons jamais eu en France un gouvernement aussi gangréné par la mafia des arènes. Jeudi dernier sur BFM TV, Bruno le Maire, ministre de l’agriculture répondait aux questions de M. Bourdin de la façon suivante : « je suis un fana de corrida mais je n’y vais pas tant que je suis ministre car dans ma fonction je suis en charge du bien-être animal ! » Félicitons M. Le Maire pour sa grande déontologie ! Il aime voir des animaux se faire torturer à mort pour son plaisir mais il se retient car il est en charge du bien-être animal ! Dans quel pays vivons-nous ??? Vous pouvez écrire au ministre de l’agriculture et lui demander par exemple, bien qu’il soit un grand amateur de torture animale, de demander à son collègue Mitterrand de retirer la corrida du patrimoine culturel immatériel français ? Ou lui demander tout simplement de démissionner car nous avons honte de tels ministres…

 

http://agriculture.gouv.fr/contact,1227

 

Toujours au sujet du patrimoine !

Une nouvelle action contre le ministre de l’inculture : École Duperre à Paris le 22 juin :
http://www.youtube.com/watch?v=dVSPpxubBbc&feature=channel_video_title

 

Bravo aux militants !

 

Le 23 juillet prochain, nouvelle étape dans l’action « Sitting Bull » à Nîmes initiée en 2010 par One Voice, le CRAC Europe et leurs 25 partenaires. Venez nombreux à 11h00 à Nîmes sur les marches de la mairie pour témoigner votre indignation !

 

Enfin, si vous êtes adhérents d’un parti politique, Pierre Lortic, adhérent et militant au PS vous propose de signer sa lettre ouverte ci-dessous. La liste sera alphabétique et précisera l’appartenance à un parti politique, l’objectif étant bien entendu de mettre la pression sur les deux partis majoritaires, susceptibles, dès demain si ils en ont la volonté, de mettre l’abolition de la corrida à l’ordre du jour de l’assemblée nationale. Les propositions de loi sont déjà déposées !

 

Nous sommes militants dans des partis politiques différents.

Nous sommes aussi engagés dans la protection animale.

C'est pourquoi, répondant à une provocation du lobby tauromachique, et en cohérence avec une éthique partagée, nous voulons affirmer solennellement notre commune opposition à la cruauté de ces spectacles.

Nous déclarons donc publiquement que nous n'apporterons pas notre suffrage à quel (le) canditat (e) que ce soit qui n'ait pas clairement pris position contre la corrida.

Citoyens responsables et engagés, nous assumons.

En 2012, les taureaux voteront.

 

Si ce texte vous convient, vous pouvez me renvoyer votre accord afin d’apparaître comme co-signataire de cette lettre ouverte.

 

A bientôt pour la suite !

 

Bien à vous

Jean-Pierre Garrigues

Vice-président du CRAC Europe

www.anticorrida.com

Tél. 06 75 90 11 93

Partager cet article

Repost0

Rencontre magique Brigitte Bardot et Charlotte Julian !

Publié le par Ricard Bruno

Magnifique rencontre aujourd'hui avec Charlotte Julian avec qui j'ai déjeuné cela ne s'invente pas au "BB café" !

Charlotte m’a parlé longuement de Brigitte et de sa rencontre magique avec elle !

C’était le jour où Brigitte fêtait ses 39ans.

Sur la photographie sur la gauche est présent Jean Max Rivière.

Charlotte Julian fut remarquée à ses débuts en 1972 avec l'air célèbre « Fleur de province » qu'elle chantait d'ailleurs à l'antenne en sabots. Plus tard, on lui devra également l'interprétation de « Zoubida ».

Originaire de Perpignan, elle suit les cours du Conservatoire de Musique et de Beaux-Arts de Perpignan. Très jeune, elle souhaite devenir chanteuse et comédienne. Elle participe à tous les concours de chants de la région et anime les petits bals. Elle décide de monter à Paris pour faire carrière. Elle passe en 1970 à l'émission télévisée "Le petit conservatoire de Mireille". Après deux ans de cabarets, elle rencontre le producteur Jean-Marc Rivières qui lui fait enregister Fleur de province.

 

Charlotte Julian apparaît aux côtés de Patrick Bruel dans P.R.O.F.S, un film français de 1985 réalisé par Patrick Schulmann.

 

En 1990, elle chante en duo avec Patrick Topaloff.

 

En 2011, Charlotte Julian participera à la tournée «Âge tendre et Têtes de bois» saison 6 qui fait un succès depuis 2006. Elle partagera notamment la scène avec Demis Roussos, Michel Orso, Alice Dona, Annie Cordy, Jean-Jacques Lafon, Julie Pietri… Du 22 octobre au 1er novembre 2011, Charlotte Julian sera sur la croisière « Âge Tendre » sur le bateau MSC Fantasia, avec environ 40 artistes dont Michèle Torr, Hervé Vilard, Sheila et Demis Roussos.

 

Biographie après la photographie

  Charlotte-Julian-et-Brigitte-Bardot-pour-les-39ans-copie-1.JPG

Biographie de Charlotte Julian

 

Partager cet article

Repost0

Alerte sur des produits vétérinaires !

Publié le par Ricard Bruno

Attention ! ce message s’adresse aux propriétaires de chiens qui utilisent ou envisagent d’utiliser les anti-tiques et anti-puces de la marque ProMeris des laboratoires Pfizer  ainsi que certains colliers anti-puces du type Preventic ou bien certains bains anti-démodéciques contenant

de l’amitraz tels que le Mitaban.

 

ProMeris  a été introduit sur le marché  à l'automne 2007, et présenté comme le premier produit pour les chiens à utiliser de la métaflumizone. Les Laboratoires Pfizer avaient pris le contrôle de ProMeris en 2009  quand ils ont  acquis Wyeth / Fort Dodge Animal Health . Pfizer est également le créateur du produit « Révolution » utilisé pour contrôler les puces, une espèce particulière de tiques, le ver du cœur, les mites d'oreille, et la gale sarcoptique.

ProMeris avait récemment reçu l’agrément des autorités pour le traitement de la démodécie généralisée, appelée aussi  gale démodécique (le traitement n'est pas nécessaire pour la forme localisée). 

Jusqu’à présent les traitements contre la démodécie généralisée consistaient à donner de fortes doses d'ivermectine (l'ingrédient actif de «Heartgard ») tous les jours pendant de longues périodes, et à  donner au chien  des bains hebdomadaires ou bihebdomadaires avec du Mitaban, un produit potentiellement toxique. ProMeris s’avérait donc beaucoup plus pratique, ne nécessitant que l'application topique tous les deux à quatre semaines, et était donc perçu comme une avancée considérable par l’ensemble des professionnels du monde canin.

Patatras ! Une étude publiée en mars dans la revue scientifique américaine  Veterinary Dermatology  qui a été réalisée par l’Université de l’Etat de Caroline du Nord conclut que le produit antiparasitaire pour chien ProMeris "peut déclencher chez l’animal traité une variante de PF" (pemphigus foliacé, une maladie auto-immune de la peau dont on parlera dans une prochaine news sur les troubles du nez et du coussinet plantaire). 

Les lésions commencent à l'endroit de l'application, parfois des mois après la première application, et peuvent ensuite s’étendre à d'autres zones du corps. Les immunosuppresseurs sont parfois nécessaires pour traiter ces lésions dues au ProMeris. Alors que la plupart des chiens connaissent une rémission complète après traitement, les lésions peuvent réapparaître dans quelques cas, même sans application ultérieure de ProMeris.

Les labradors, les golden retriever et autres chiens de grande race semblent avoir un risque accru pour cette réaction indésirable. Il est important pour les vétérinaires d'être au courant des résultats de cette étude très sérieuse, afin d'éviter un diagnostic erroné.

L'amitraz, l'un des ingrédients actifs du ProMeris, est un inhibiteur de la monoamine oxydase (IMAO). D’autres produits contiennent de l’amitraze tels que les colliers Preventic ou bien encore le Mitaban.

Les produits contenant de l'amitraze ne doivent jamais être utilisés ensemble.

L'amitraz peut être dangereux lorsque les produits qui en contiennent sont combinés avec des antidépresseurs comme le Prozac (fluoxétine), ou avec d’autres  inhibiteurs IMAO, comme l’Anipryl (L-déprényl, sélégiline). 

L’usage de DL-phénylalanine (DLPA), pour traiter la douleur chronique chez les chiens, doit également être évité lors de l'utilisation des IMAO tels que l'amitraz. 

Les chats encourent aussi un risque  s’ils entrent en contact avec ces produits topiques, et même les propriétaires prenant eux-mêmes des IMAO peuvent rencontrer des problèmes en utilisant ces produits sur leurs chiens.

En conséquence, et bien qu’ils n’en n'aient pas indiqué les véritables raisons, les laboratoires Pfizer viennent d’annoncer leur intention de cesser la fabrication et la vente de leurs produits anti-puces et anti-tiques ProMeris.

Néanmoins, les commandes continueront à être honorées  jusqu'au 20 Septembre 2011. Des stocks importants pourraient donc se retrouver sur le marché bien après cette date. Prévenez donc vos amis.

NOUVEAU

 

 

 

Sur le site www.biottyphoods.com , vous trouverez aussi une méthode efficace et non toxique  pour contrôler les puces, mais aussi les tiques, les aoûtats et les phlébotomes avec des huiles essentielles. Aucun chien (ni aucun membre du foyer) ne tombera malade ou ne décèdera un jour de par l’emploi de cette méthode. Ce qui peut malheureusement arriver avec l’emploi de certains antiparasitaires chimiques s’avérant toxiques tel que vous avez pu le découvrir dans cette lettre d’information.

 

BRUNO RICARD

Partager cet article

Repost0

A apprécier sans modération...

Publié le par Ricard Bruno

qpp_KhmB5FR1elHKyWLlGA--1-.JPG

Création Bruno Ricard

Partager cet article

Repost0

Steacks hachés contaminés : Les autorités avaient déjà été alertées !

Publié le par Ricard Bruno

 

Le 10 novembre 2010, sept organisations françaises de protection animale* alertaient les autorités, lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale, sur les risques sanitaires graves dus à la présence de germes d’origine digestive, comme les E. coli, présents dans les steaks hachés.

Cette infection des viandes est accentuée par la généralisation de l’égorgement rituel des bêtes car l’impossibilité matérielle de ligaturer l’œsophage des animaux entraîne un « épanchement de matières stercoraires en provenance de l’estomac qui s’écoulent à travers la section béante de l’œsophage ».

La Fondation Brigitte Bardot a remis, fin 2010, aux ministres de l’Agriculture et de l’Intérieur, ainsi qu’au Chef de l’Etat, le dossier de presse « De la souffrance des animaux… à la tromperie des consommateurs » dans lequel l’alerte est donnée :

« Certains germes d’origine digestive pouvant être très pathogènes pour l’homme risquent ainsi d’être retrouvés dans des pièces de découpe (collier notamment) ou dans des steaks hachés préparés avec celles-ci. Avec l’abattage rituel, il y a donc un danger potentiel pour la santé humaine, tout particulièrement pour les enfants, les personnes âgées et les populations immunodéprimées ».

Ces propos ont été confortés par la déclaration de Pascale Dunoyer, Chef du bureau des établissements d’abattage à la Direction Générale de l’Alimentation, dans le bulletin de l’Académie Vétérinaire de France : « Des pratiques liées à la mise en œuvre du rituel d’abattage peuvent avoir des conséquences en termes de salubrité et de sécurité des carcasses. Nous pouvons citer à ce titre le tranchage de la trachée et de l’œsophage qui peut provoquer le déversement du contenu gastrique (voire pulmonaire) sur les viandes de têtes, de gorge et de poitrine ».

Face à ces mises en garde répétées et à l’attitude irresponsable des autorités devant ce grave problème de salubrité publique et de protection animale, la Fondation Brigitte Bardot demande au ministre de l’Agriculture de rendre publique les méthodes d’abattage des animaux en France et de ne plus s’opposer, comme il le fait actuellement, à la mise en place d’une traçabilité pour le consommateur via un étiquetage européen.

* Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs, Fondation Brigitte Bardot, Confédération Nationale des SPA de France, Conseil National de la Protection Animale, Fondation Assistance aux Animaux, Protection Mondiale des Animaux de Ferme, Société Nationale pour la Défense des Animaux.

 

Source : Fondation Brigtte Bardot

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot à Nicolas Sarkozy : ''La France est une fosse à purin''

Publié le par Ricard Bruno

Absente des écrans de cinéma depuis 1973, Brigitte Bardot utilise toute son énergie pour son combat pour les animaux. L'icône du Septième Art se bat pour leur cause et, avec la fondation qu'elle a créée et qui porte son nom, elle a réussi à faire plier le gouvernement plusieurs fois, en 1996, pour faire interdire la caudectomie (coupe de la queue) des chevaux, ou encore faire interdire l'importation, puis le commerce des peaux de chiens et de chats. Sa colère porte cette fois sur les corridas.

Brigitte Bardot a fait parvenir ce 16 juin une lettre ouverte au président de la République Nicolas Sarkozy. Son ton agressif et ses propos haineux ne vont pas manquer de faire polémique : "30 ans de régression ont fait de la France une fosse à purin où toute la merde des autres cultures est venue polluer la nôtre !"

Les arguments pour l'interdiction de la corrida en France de Brigitte Bardot sont les suivants : les Français sont très majoritairement hostiles à la corrida, présentée comme un jeu barbare. Elever la torture animale au rang de patrimoine "culturel" est un "aveu terrifiant du niveau zéro de la culture française", s'exclame-t-elle. "Ces actes de cruauté sont punis, en France, de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende", mais elle précise que quelques villes du sud disposent d'une dérogation pour pratiquer la corrida.

Allant très loin dans son analyse : "Monsieur Mitterrand tente de justifier l'injustifiable en parlant de pratiques observées en France, la zoophilie qui relève du même article 521-1 du code Pénal, donc punie des mêmes peines, est également une pratique perverse observée dans notre pays, aura-t-elle droit elle aussi à une inscription au patrimoine immatériel de la France ?"

Dans son coup de gueule, elle en profite pour revenir sur les pratiques lors de l'Aïd-el-Kebir qui feront couler dans quelques mois "plus de sang encore sur nos terres". L'ancienne actrice, condamnée 5 fois pour incitation à la haine raciale, avait fait l'objet de poursuites pour ses propos sur le sujet qui s'étendait à la communauté musulmane.

 

Pourquoi s'adresse-t-elle directement à Nicolas Sarkozy ? Parce que le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, fait l'autruche selon elle, soutenant ouvertement les jeux barbares encore pratiqués dans quelques villes. Sommant le chef d'Etat d'agir, elle finit par ces mots : "Montrez que vous n'êtes pas totalement dénué de courage, relevez ce pays qui se noie dans la honte !"

Brigitte Bardot s'insurge, utilisant un discours violent qui ne fera certainement pas l'unanimité, chez les amateurs de tauromachie, mais aussi chez les défenseurs du sort de ces animaux, qui ne cautionnent pas ce genre de paroles. Elle peut néanmoins se féliciter de l'action de son fondation qui, par son insistance, a réussi à faire sauver des chèvres sauvages divaguant dans le massif de la Nerthe, condamnées à l'abattage. Infatigable quand il s'agit de défendre la cause animale, elle a dénoncé, avec Dany Saval, un trafic de chiens et s'est alliée à l'écologiste Paul Watson pour lutter contre les braconniers de la mer

 

 Source : http://www.purepeople.com/article/brigitte-bardot-a-nicolas-sarkozy-la-france-est-une-fosse-a-purin_a81917/1

 

Egalement directement sur le site de la Fondation Brigitte Bardot : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40338

Partager cet article

Repost0

Le troupeau de chèvres de l'A55 va être capturé...

Publié le par Ricard Bruno

A la suite d’une réunion technique le 8 juin dernier, un accord est intervenu entre l’Etat et la fondation Brigitte Bardot. Il s’agit de mener une expérimentation visant à la capture des caprins.

La mise en œuvre de cette expérimentation s’effectuera dans les plus brefs délais, eu égard d’une part, aux risques que la divagation de ces animaux sur des zones de fort trafic routier (A55, RD9) fait encourir aux usagers de la route, et, d’autre part, aux risques sanitaires et aux dommages causés aux exploitations agricoles.

Les services de l'Etat accompagneront la démarche et participeront aux points réguliers d'avancement et d’évaluation des opérations de capture, en liaison avec toutes les autres parties prenantes.

Dans cette perspective, un premier bilan sera réalisé dans quelques semaines afin de tester l’efficacité de cette alternative et de décider de la suite à donner.

Partager cet article

Repost0