Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un rarissime bébé otarie roux observé en Russie

Publié le par Ricard Bruno

Ce bébé otarie, repéré à l'est de la Russie, est atteint d'albinisme. Une caractéristique extrêmement rare. © Capture d'écran Instagram / Vladimir Burkanov

Ce bébé otarie, repéré à l'est de la Russie, est atteint d'albinisme. Une caractéristique extrêmement rare. © Capture d'écran Instagram / Vladimir Burkanov

Surnommée “Le Vilain Petit Canard”, une rarissime otarie albinos a été repérée par le biologiste Vladimir Burkanov début septembre sur l'île de Tyuleniy, en mer d'Okhotsk, à l’est de la Russie. Le mammifère pourrait ne pas survivre si sa colonie le rejette.

“Le Vilain Petit Canard”. C’est ainsi qu’a été surnommé un bébé otarie de l'île de Tyuleniy, en mer d'Okhotsk, à l’est de la Russie. La raison ? Le mammifère est marqué d’une fourrure rousse, due à son albinisme, relate dans une publication le biologiste Vladimir Burkanov.

Comme l’ont rapporté plusieurs médias, citant des experts sur le sujet, la probabilité qu’une otarie naisse avec cette caractéristique est d’une pour 100.000. Cette différence extrêmement rare peut conduire à un comportement de rejet par ses semblables. Si sa mère l’a visiblement “bien nourri” explique M. Burkanov, “Le Vilain Petit Canard” pourrait malheureusement très bien porter son nom et être rejeté par la colonie. L'albinisme détériore la vue, l'odorat et le rend plus vulnérable face à des prédateurs. En clair, il a plus de chance de mourir que les autres spécimens de son espèce.

D'autres cas d'otaries rousses repérés

Comme le rapporte le Daily Mail, Nafanya, une otarie de la même couleur, avait été condamnée à une mort certaine en 2011, car rejetée par les membres de sa colonie. Elle avait dû être transférée de l'île de Tyuleniy vers le Dolphinarium de Sotchi afin d’être sauvée. Une méthode remise en cause par le vétérinaire Alexis Lécu, interrogé par L'Obs en 2011, expliquant que sauver l'animal sert uniquement à "comprendre d’où vient cette mutation génétique".

Dans une deuxième publication Instagram, Vladimir Burkanov a également mentionné l’histoire d’une autre otarie albinos repérée à l'automne 2017 par son collègue Sergey Fomin dans la colonie de Severo-Zapadnoe, sur l'île Béring, à l’est de Tyuleniy. Elle a été retrouvée cet été au même endroit et pourrait être “le premier cas documenté de survie d'une otarie à fourrure du Nord d'une couleur anormale à l'âge adulte”, explique-t-il. “Le Vilain Petit Canard” n’a donc peut être pas dit son dernier mot...

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot. BB parmi étoiles de l’histoire chez Dupuis

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot. BB parmi étoiles de l’histoire chez Dupuis

La collection des étoiles de l’histoire qui est éditée chez Dupuis, se singularise par un remarquable travail de recherche à propos de personnalités qui ont fait briller le grand écran et qui ont été élevés au rang d’icônes, que ce soit pour ce qu’elles représentaient ou pour leurs parcours qui continuent toujours à fasciner.

La série qui compte pour ses débuts trois ouvrages de stars, (Charlie Chaplin, Marilyn Monroe et Brigitte bardot), s’enrichira certainement avec d’autres légendes du 7e art, d’autant que chaque livre est structuré tel une œuvre académique avec un avant-propos et une préface qui est signée par une référence du domaine (Claude Lelouch pour Charlie Chaplin, Mylène Demongeot pour Marilyn Monroe et Ginette Vincendeau pour Brigitte Bardot).

 

Brigitte Bardot. BB parmi étoiles de l’histoire chez Dupuis

Autant dire que le travail qui réalisé par Bernard Swysen au scénario des trois livres ressemble à une œuvre cinématographique qui permet d’en apprendre plus sur ces légendes du cinéma. Le scénariste qui a réalisé d’abord Charlie Chaplin avec le dessinateur Bruno Bazile, puis Marilyn Monroe et Brigitte Bardot avec Christian Paty, nous permet de plonger sans difficulté dans l’âge d’or du cinéma.

En effet, en feuilletant le livre Brigitte Bardot, on se rend compte que les auteurs ont voulu offrir au lectorat une touche de divertissement, à travers des dessins qui sont si bien illustrés puisque l’on n’a pas de mal à reconnaître Brigitte Bardot ou toutes celles et tous ceux qui ont croisé sa route. Tout y passe ; les amours de « BB », sa famille, ses amis, ses rencontres et tous les potins qui ont fait la une des magazines people, jusqu’à son combat pour la protection et la défense des animaux.

L’ouvrage est construit de manière intelligente et instructive se termine par la filmographie et la discographie de l’artiste, des affiches de ses films et un texte manuscrit qui écrit des mains de B.B elle-même au sujet de sa fondation.

Le livre qui englobe 218 pages peut aussi constituer un outil pédagogique pour permettre aux plus jeunes et aux moins jeunes de revivre la vie des étoiles de l’histoire.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot pièce de théâtre l'invitation au château ! la seule pièce que BB à faites !

Publié le par Ricard Bruno

Rarissime programme exceptionnel, signé de l'époque par tous les artistes présents dont Brigitte Bardot !  ©Collection privée Bruno Ricard 
Rarissime programme exceptionnel, signé de l'époque par tous les artistes présents dont Brigitte Bardot !  ©Collection privée Bruno Ricard 

Rarissime programme exceptionnel, signé de l'époque par tous les artistes présents dont Brigitte Bardot ! ©Collection privée Bruno Ricard 

Photo de presse ne t b Brigitte Bardot pièce de théâtre l'invitation au château Studio Lipnitzki 12cm x 17,5cm

Photo de presse ne t b Brigitte Bardot pièce de théâtre l'invitation au château Studio Lipnitzki 12cm x 17,5cm

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot les remercie d'avoir rendu hommage au textile roannais

Publié le par Ricard Bruno

L’exposition L’Aura des masques à Ambierle, qui rend hommage à tous ceux qui ont produit des masques pendant la crise sanitaire, a reçu une lettre signée de la main de… Brigitte Bardot.

Marie Pierre Alizay, conseillère à la culture et Claudie Beney pour la Maison de Pays, sont fières d’exposer la lettre que Brigitte Bardot leur a envoyée pour la robe de mariée qui sera exposée jusqu’à la fin du mois de septembre.

Marie Pierre Alizay, conseillère à la culture et Claudie Beney pour la Maison de Pays, sont fières d’exposer la lettre que Brigitte Bardot leur a envoyée pour la robe de mariée qui sera exposée jusqu’à la fin du mois de septembre.

C’est une belle surprise. Reçue en fin de semaine à Ambierle, cette lettre écrite de la main de Brigitte Bardot remercie les personnes qui ont préparé l’exposition L’Aura des masques. Cette dernière met en lumière le savoir-faire textile de la région Roannaise qui, lors de la crise sanitaire, a été fortement mobilisée pour confectionner des masques.

La robe de mariée de 1959 en vichy rose de Brigitte Bardot

 

Mais au-delà de son aspect sanitaire, l’exposition rend également hommage à la création textile et à la couture en exposant des tissus ayant servi à confectionner les vêtements de célébrités, comme Michèle Obama, Mick Jagger ou Brigitte Badot.

C’est le modèle de sa robe mariée de 1959 en vichy rose, plus précisément le tissu Zephir bob de la maison Déchelette-Despierres d’Amplepuis, qui a été réalisé par la filière textile du Lycée Carnot, que Brigitte Bardot a salué dans sa lettre.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

LA FBB RECUEILLE HEIDI, 16 ANS, MALTRAITÉE ET ABANDONNÉE

Publié le par Ricard Bruno

LA FBB RECUEILLE HEIDI, 16 ANS, MALTRAITÉE ET ABANDONNÉE

Je ne supporte pas la maltraitance sur les animaux, ça me mets hors de moi, lisez cette triste histoire de cette pauvre chienne de 16 ans abandonnée comme une merde...pauvre chienne qui n'a connue que la misère...😡😡😡

Partager cet article

Repost0

Le mépris - Jean-Luc Godard - critique

Publié le par Ricard Bruno

Le mépris - Jean-Luc Godard - critique

Un "movie-movie" (film sur un film) où la question "qu’est-ce que l’amour" devient "qu’est-ce que le regard ?". Un long métrage intemporel de Godard.

 

Résumé : Le scénariste Paul Javal mène une vie heureuse avec sa femme Camille. Un jour, le célèbre producteur américain Jeremy Prokosch lui propose de travailler à une adaptation de l’Odyssée, réalisée par Fritz Lang à Cinecittà. Le couple se rend alors sur les lieux du tournage et rencontre l’équipe. Prokosch fait bientôt des avances à Camille sous les yeux de Paul. Cette tentative de séduction va sonner le glas de leur couple…

Critique : Fondé sur le roman d’Alberto Moravia, Le mépris raconte le lent et progressif déchirement d’un couple en Italie. Une sorte de voyage translpin qui finit mal. Camille (Brigitte Bardot) a peu à peu l’impression que son mari (Michel Piccoli) ne la regarde plus, ne l’aime plus. Alors que son époux doit s’atteler à la réécriture d’un scénario en train de se tourner à Cinecittà, le doute puis le mépris vont naître chez Camille. Et de là, l’incompréhension puis la colère de Paul ; d’ailleurs pas nécessairement innocent dans l’affaire. Le couple n’y survivra pas.
Au cœur du couple, au centre même de l’amour, le regard. Dès la première image du film, une voix off en parle déjà : "Le cinéma, disait André Bazin, substitue à notre regard un monde qui s’accorde à nos désirs. Le Mépris est l’histoire de ce monde." Godard annonce ce qui sera pour lui finalement non le nœud de l’amour, mais l’amour même : le regard. Pour Jean-Luc Nancy, "égard et regard sont à peu près le même mot : le re-gard indique le recul propice à l’intensification de la garde, de la prise en garde." [1]
L’égard que traque Camille chez son mari est constant, elle veut convoquer l’œil de celui-ci, le provoquer parfois aussi. Pour elle, son époux la trahit dès lors qu’il a cessé de l’observer, "son regard est pareil au regard des statues". [2] Ces mêmes statues antiques qui traversent le film de part en part, rappelant l’odyssée homérique vécue par le couple. Regard sans trou ni profondeur, alors même que le mot a aussi le sens de : "Ouverture destinée à faciliter les visites, les réparations." Ce couple n’a-t-il pas oublié, à un moment donné, de se visiter face à face et de consolider ses failles humaines ?
Les célèbres phrases "Tu les trouves jolies mes fesses ?", "Je t’aime totalement, tendrement, tragiquement" crient la dépendance du regard de l’Autre ; dépendance à être aimé, mais aussi à exister. "Chaque regard nous fait éprouver concrètement (...) que nous existons pour tous les hommes vivants", disait Sartre [3]. Une des réussites du Mépris est le point de vue même de Godard, personnel, réflexif, incisif, signant là un de ses chefs-d’œuvre, en dépit des quelques problèmes rencontrés au cours du tournage.
Les producteurs du film ne voulaient pas de scènes de sexe dans Le Mépris. Godard, fidèle à lui-même, fit mine d’accepter, tout en contournant l’ordre. La première séquence (post-générique) dévoile une Brigitte Bardot complètement dénudée sur un lit, "cul nu". Le regard y est au rendez-vous, voire au garde à vous. Et l’inoubliable musique de Georges Delerue [4] de contempler, caresser et traverser le corps de Bardot, illuminant à tout instant, comme la foudre, une tragédie décidément atemporelle.

Notes : Combien de cinéastes ont, suite au Mépris de Godard, débuté leurs films par une femme nue vue de dos ? Parmi les exemples les plus intéressants : Carrie (1976) de Brian De Palma, Moloch (1999) d’Alexandre Soukourov et Eyes wide shut de Stanley Kubrick - ce dernier racontant quasiment la même odyssée que celle du Mépris.

Source de l'article : Cliquez ICI

Le mépris - Jean-Luc Godard - critique

Partager cet article

Repost0

Nos amis les animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost0

Association Papaye...des News !

Publié le par Ricard Bruno

Chers membres de la Famille Papaye,
 
J'espère que vous avez passé un bel été loin de l'angoisse du COVID...
 
C'est une nouvelle rentrée qui vient à nous avec son lot de surprises et de joie j'espère en tout cas.
 
Pour notre part, Mary et moi préparons le salon Terr'Animalia qui se déroulera ce week-end à Fayence (83), nous espérons agrandir notre famille durant ces 2 jours d'informations. 
 
Le 24 septembre nous repartons toutes les deux pour le sanctuaire, nous avons hâte comme vous devez vous en douter !!!  Nous reviendrons le 10 octobre si tout va bien, donc pas de panique si nous ne vous donnons pas de nouvelle durant cet période.
 
Nous pensons fort à vous tous alors prenez grand soin de vous !!
 
Papayement vôtre.
 
 
 
Dorothée Prak
Association Papaye International

46 Hameau du Val de Gilly  83310 Grimaud

Port. 06.17.39.06.80

 

https://www.association-papaye-france.fr

https://www.facebook.com/association.papaye.france.officiel.21/ 

https://www.helloasso.com/associations/association-papaye-international

  

Soutenir Papaye International au quotidien sans débourser un centime ? C'est possible en remplaçant son moteur de recherche sur internet par LILO.
LILO est un moteur de recherche anti-pub qui redistribue les revenus de la pub à des ONG : 
https://www.lilo.org/fr/association-papaye/
Association Papaye...des News !
Association Papaye...des News !

Partager cet article

Repost0

Le Parti socialiste va-t-il empêcher le référendum pour les animaux?

Publié le par Ricard Bruno

Au 18 août 2020, il manque 56 signatures de parlementaires pour lancer réellement le projet de référendum pour les animaux. Parmi ces signatures manquantes, il y a celles des parlementaires socialistes, qui s’alignent ici sur la Droite farouchement opposée à tout débat démocratique et populaire au sujet des animaux.

Le Parti socialiste va-t-il empêcher le référendum pour les animaux?

Le projet de référendum concernant six mesures en faveurs des animaux connaît une réelle dynamique, étant porté à la base par les associations de protection animale. Il a déjà obtenu le soutien de 500 000 personnes, ce qui est considérable puisque il n’y a eu pour l’instant aucune réelle campagne à destination du grand public.

Le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, qui est député, a apporté sa signature à ce projet de Référendum d’initiative partagé en faveur des animaux. C’est une bonne chose, il a pris ses responsabilités. Mais il n’est pas suivi par son parti.

À l’Assemblée nationale, le groupe Socialistes et apparentés compte 28 membres, mais seulement 4 d’entre eux signent pour la possibilité d’un référendum : Olivier Faure donc, ainsi qu’Alain David, Régis Juanico et Marietta Karamanli. Merci à eux !

En ce qui concerne le Sénat, c’est pire. Le groupe Socialiste et républicain compte 71 membres, dont seuls 5 signent pour la possibilité d’un référendum : Corinne Féret, Bernard Jomier, Angèle Préville, Laurence Rossignol et André Vallini. Merci à eux !

Si l’ont fait les comptes, cela fait 65 sénateurs + 24 députés, soit 89 parlementaires liés au PS qui pourraient apporter leur signature. Et il n’en manque pour l’instant que 56, alors que le plein semble avoir déjà été fait ailleurs (LREM, écologistes divers, France insoumise, etc.)

Le Parti socialiste porte ici une responsabilité majeure en bloquant la possibilité du référendum (et avant cela de pétition citoyenne), qui représente pour tout le mouvement de la protection animale une occasion importante de s’adresser à la population française.

Que la Droite y soit opposée, c’est dans l’ordre des choses, car elle incarne par définition une hostilité au mouvement démocratique et populaire. C’est la raison pour laquelle Gérard Larcher, le président du Sénat, qui est une figure de la Droite, s’est illustré ces derniers jours par une lettre de soutien à la chasse, « notamment à la chasse aux chiens courants », dans laquelle il laisse sous entendre son opposition au référendum (tout en prenant les formes sur le plan constitutionnel).

La Droite, unie et cohérente dans ses choix, entend bien s’opposer à la protection animale et voit d’un très mauvais œil le référendum pour les animaux. Elle compte d’ailleurs dans ses rangs le Président Emmanuel Macron lui-même, défenseur de la chasse, à propos duquel le Président de la Fédération des chasseurs Willy Schraen relate souvent sa proximité et l’a encore fait très récemment. La Droite compte également dans ses rangs le ministre de la justice Eric Dupont-Morreti, lui aussi ardent défenseur de la chasse, qui préface un livre du Président de la Fédération des chasseurs, farouchement opposé au référendum.

Dans ces conditions, il est d’autant moins acceptable pour les parlementaires se revendiquant de la Gauche de refuser leur signature, car ils se mettent ici à la remorque de la Droite la plus réactionnaire, opposée à un mouvement populaire, celui de la protection animale.

Historiquement, il y a toujours eu de riches personnes soutenant les initiatives pour les animaux. Cependant, il faut bien voir que le mouvement de la protection animale est porté en pratique par une base extrêmement populaire, et particulièrement féminine. Il s’agit de personnes dont le dévouement pour les animaux est sans faille, malgré peu de moyens et une opposition souvent agressive.

Ne pas voir cela aujourd’hui, l’ignorer, c’est se mettre à l’écart de la Gauche, de sa tradition, de son parcours historique et de ses valeurs démocratiques et populaires.

Que les parlementaires socialistes aient des interrogations, des craintes, voire des réticences à propos des mesures ou de certaines mesures soumises par le référendum pour les animaux, c’est une chose. Cependant, le sujet est sur la table et il est porté par un mouvement populaire. Alors les parlementaires de gauche n’ont pas le choix : ils doivent assumer le débat démocratique et permettre le référendum, pour apporter ensuite leurs arguments.

> Lire également : Pourquoi donc le journal L’Humanité mène-t-il campagne contre le «référendum pour les animaux»?

En attendant, en continuant à refuser d’apporter leur signature, les parlementaires socialistes confisquent le débat. Ils porteraient une lourde responsabilité si le projet de référendum venait à échouer. Gageons que le « RDV de la Gauche d’après » organisé par le PS du 28 au 30 en guise d’université d’été soit un lieu d’échanges et de remise en cause pour les parlementaires qui s’entêtent à faire le jeu de la Droite la plus réactionnaire.

Source de l'article : Cliquez ICI : https://agauche.org/2020/08/19/le-parti-socialiste-va-t-il-empecher-le-referendum-pour-les-animaux/

Partager cet article

Repost0

Découvrez les origines brésiliennes du tube "Tu veux ou tu veux pas"

Publié le par Ricard Bruno

Comment "Nem Bem Qénotem" est devenu la chanson chantée par Marcel Zanini, Brigitte Bardot, Amel Bent ou encore Elodie Frégé ?

Dans la catégorie "Rendons à César ce qui lui appartient", intéressons-nous à cette chanson : Tu veux ou tu veux pas ? Son premier interprète fut le musicien de jazz, clarinettiste, Marcel Zanini, qui a 97 ans aujourd’hui. Il est devenu célèbre, tout comme son bob et sa moustache, avec ce morceau enregistré en un quart d’heure en 1969… Résultat : 1 million de 45 tours vendus à l’époque, du jamais vu pour un jazzman…

Dans la foulée, Brigitte Bardot, puis plus récemment Amel Bent ou Elodie Frégé ont proposé leurs versions. Mais cette chanson très populaire n’est pas du tout née en France. Pour remonter à l’origine de Tu veux ou tu veux pas, il faut aller au Brésil. À Rio, en 1967, l’auteur compositeur Carlos Imperial écrit Nem Bem Qénotemun morceau qu’il confie au chanteur brésilien Wilson Simonal. Ce dernier n'est pas devenu populaire en France contrairement à d’autres grandes voix brésiliennes. Il a tout de même été le premier, après son créateur, à enregistrer ce qui est devenu un classique : la chanson Pais Tropical.  

Publié dans ACTUALI

Partager cet article

Repost0