Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brigitte Bardot cette semaine dans la presse...

Publié le par Ricard Bruno

Le Parisien n°20746 du 25 05 2011 

img144.jpg

img145.jpg

France Dimanche n°3377 du 20 au 26 05 2011

France-Dimanche-n-3377-du-20au-26-05-2011.jpgFrance-Dimanche-n-3377-du-20au-26-05-2011--1-.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Le lancement du "Brigitte Bardot"

Publié le par Ricard Bruno

      

Brigitte Bardot et Paul Watson    

                                                       

Moi et Paul Watson

Reportage sur concernant le Bateau baptisé « Brigitte Bardot »cliquez sur le lien suivant :

http://www.m6replay.fr/#/info/le-1945/27778

Laissez passer la publicité qui dure quelques secondes et allez directement à 16mm50, vous verrez ce magnifique bateau pirate orné d’une « Brigitte Bardot » façon vengeresse des animaux.

Paul Watson pour son association « Sea Shepherd »  et Christophe Marie pour la fondation « Brigitte Bardot » étaient présent lors du lancement.

Un trimaran destiné à lutter contre les "contrebandiers des mers" et défendre les espèces marines, a été baptisé mercredi à la Ciotat (Bouches-du-Rhône) du nom de l'actrice française Brigitte Bardot.

La Fondation Brigitte Bardot et l'association de défense de l'environnement Sea Shepherd se sont associées pour financer l'achat de ce trimaran, dont la première mission sera de lutter contre la pêche illégale au thon rouge dans les eaux libyennes, dès le 1er juin.

La proue du bateau est décorée d'une jeune femme blonde en train de nager avec un trident, aux côtés d'un drapeau représentant le logo de l'association Sea Sheperd.

En l'absence de l'actrice, c'est Albert Falco, le plongeur vétéran de la Calypso, le navire mythique du commandant Cousteau, qui a brisé une bouteille de champagne sur l'étrave du bateau.

"Le +Brigitte-Bardot+ représente une nouvelle étape dans la coopération de nos deux organisations en faveur de la sauvegarde des espèces marines", s'est félicité Christophe Marie, directeur du bureau protection animale à la Fondation Brigitte Bardot.

Sous le nom de "Gojira", ce bateau avait participé l'hiver dernier à une campagne en Antarctique contre les massacres de baleines, avant d'être repeint pour être rebaptisé mercredi, a expliqué pour sa part Lamya Essemlali, présidente de Sea Sheperd France.

Préalablement utilisé pour le transport de personnes en Afrique du Sud, le trimaran mesure 35 mètres et navigue à une vitesse maximum de 24 noeuds, soit plus de 44 km/h.

Quinze personnes peuvent monter à bord du "Brigitte-Bardot", qui servira de "bateau éclaireur" au "Steve-Irwin", un autre navire de l'association, long de 60 mètres et disposant d'un hélicoptère.

"L'intérêt du +Brigitte-Bardot+, c'est qu'il est très rapide, ce qui nous sera très utile pour intercepter les braconniers", a souligné Mme Essemlali.

Pour se préparer à la campagne libyenne, les équipages et officiers du pont ont reçu des gilets pare-balles dans l'éventualité où les braconniers seraient armés, précisent encore les deux associations.

"Les forces de l'Otan et la commission européenne seront tenues informées des infractions constatées", soulignent-elles.

Après sa mission en Libye, le "Brigitte-Bardot" se rendra en août dans les Iles Féroé afin de lutter contre les massacres des dauphins, une opération financée par la Fondation créée par l'actrice française et placée sous l'expertise du cétologue François-Xavier Pelletier.

Cofondateur de Greenpeace, Paul Watson, président de Sea Sheperd, et Brigitte Bardot se connaissent depuis 1977, année au cours de laquelle ils s'étaient retrouvés sur la banquise canadienne pour dénoncer le massacre des bébés phoques.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot donne son nom à un navire...

Publié le par Ricard Bruno

Cet après-midi, l'association de défense des animaux Sea Sheperd va inaugurer à La Ciotat (Bouches du Rhône) son nouveau bijou, un navire furtif qui sera baptisé Brigitte Bardot.

L'ancienne actrice, ardente défenseuse de la cause animale, a en effet décidé de s'associer à l'association de Paul Watson, qui s'est spécialisée dans les commandos spectaculaires pour lutter contre les "braconniers des mers". "Si je n'avais pas de béquilles, une double arthrose des hanches et que j'avais vingt ans de moins, je monterais à bord avec eux", a déclaré Brigitte Bardot au "Parisien".

"Monter à bord" ? Du Brigitte Bardot, of course ! C'est en effet ainsi qu'a été nommé le nouveau navire de Sea Sheperd, aux airs de trimaran futuriste. L'association en possédait un du même type, coulé l'année dernière en Antarctique lors d'une expédition.

C'est que ces expéditions commandos peuvent être dangereuses : "les membres de l'équipage sont équipés de gilets pare-balles, car ils risquent leur vie au cours de ces opérations", rappelle Brigitte Bardot dans son entretien au "Parisien".

Quant aux activités à venir du Brigitte Bardot, il "sera en quelque sorte un justicier des mers et les membres de l'équipage seront mes pirates de cœur", a déclaré BB. "Ils interviendront dans les eaux libyennes pour couper les filets des pêcheurs illégaux de thon rouge. Ils effectueront aussi des missions pour empêcher le massacre de baleines et lutter contre le génocide des globicéphales en août aux îles Féroé".

Et non seulement Brigitte Bardot a accepté que son nom soit donné au bateau, mais elle a également accepté que sa fondation en co-finance l'achat, rapporte "Le Parisien", se disant "comblée de fierté par cette idée magique" et saluant dans un courrier l'initiative de Paul Watson, le fondateur de l'association : "Vous êtes la force et le courage, moi l'amour et la détermination et ensemble nous vaincrons".

Source : http://www.closermag.fr/News-people/Dernieres-News/Brigitte-Bardot-donne-son-nom-a-un-navire-photos

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot, son courage, ses combats...B R A V O !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot ne cesse de se donner des défis à relever. Son combat pour la cause animale est quotidien et peu importent les obstacles : cette super-héroïne de l'extrême chausse ses bottes, ses collants et sa cape, et fonce, quitte à s'exprimer avec parfois beaucoup de véhémence.

 

Aujourd'hui, la star française de 76 ans - à la tête de sa fondation éponyme - s'allie à l'écologiste Paul Watson, qu'elle connaît depuis toujours (ils se sont rencontrés en 1977 sur la banquise lors d'une campagne contre la chasse aux bébés phoques), en vue de lutter contre les braconniers de la mer.

Interrogé par Le Parisien, cet ancien membre fondateur de Greenpeace, qui inaugure ces jours-ci son nouveau navire à l'effigie de la comédienne, a confié : "Elle se bat depuis plus de trente ans pour protéger les mammifères marins et j'ai voulu honorer son travail en associant son nom à ce bateau."

Flattée, Brigitte Bardot - récemment très affectée par le décès de son ex-mari Gunter Sachs - a même décidé de cofinancer l'achat du navire. Lors de sa réponse positive à la demande écrite de Paul Watson il y a quelque temps, elle avait écrit : "Vous êtes la force et le courage, moi l'amour et la détermination et ensemble nous vaincrons."

En accord avec son image de femme de caractère décidée à exterminer tous les ennemis des animaux, elle a déclaré au quotidien : "Le Brigitte Bardot sera en quelque sorte un justicier des mers et les membres de l'équipage seront mes pirates de coeur. Ils interviendront dans les eaux libyennes pour couper les filets des pêcheurs illégaux de thon rouge. Ils effectueront aussi des missions pour empêcher le massacre de baleines et lutter contre le génocide des globicéphales en août aux îles Féroé."

En véritable redresseuse de torts, celle qui a récemment dénoncé un trafic de chiens avec Dany Saval a livré son plan d'attaque sérieux : le bateau a été construit de telle sorte qu'il pourra échapper "aux poursuites" et l'équipe portera des "gilets pare-balles" !

A cause de ses béquilles, de sa double arthrose et de son âge, elle ne pourra monter sur le pont... mais nous sommes certains qu'elle surveillera de près les opérations.

 

Source : http://www.purepeople.com/article/brigitte-bardot-en-mode-justiciere-des-mers-elle-passe-a-l-abordage_a80514/1

Partager cet article
Repost0

Trafic international de chiots démantelé par les douanes

Publié le par Ricard Bruno

 

À l'occasion des opérations menées dans le Vaucluse avec l'appui de la BNEVP, 154 chiots en transit ont été saisis par les douaniers. Crédits photo: DR.
À l'occasion des opérations menées dans le Vaucluse avec l'appui de la BNEVP, 154 chiots en transit ont été saisis par les douaniers. Crédits photo: DR.

Pas moins de 9000 animaux maltraités ont été acheminés clandestinement depuis la Slovaquie vers le Vaucluse.

Des animaux élevés en batterie dans de sordides fermes d'abattage, transportés comme du bétail depuis l'Europe de l'Est alors qu'ils sont à peine sevrés et mutilés sans anesthésie avant d'être bradés sur le marché français... Au terme de plus d'un an de filatures et d'investigations documentaires, le Service national de douane judiciaire (SNDJ) a démantelé un trafic de chiots d'une exceptionnelle ampleur organisé depuis la Slovaquie. Pas moins de 9000 chiots au total, réduits à l'état de marchandises, ont transité par la filière clandestine vers un chenil du Vaucluse où ils étaient revendus à des particuliers avec des documents d'identité et sanitaires falsifiés. Les toutous n'étaient notamment pas protégés contre le virus de la rage. Outre le gérant du chenil qui a affiché un chiffre d'affaires de 4,2 millions d'euros depuis 2008, un vétérinaire complice soupçonné d'avoir établi des certificats de complaisance a été interpellé et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer.

Une plainte de la Société protectrice des animaux (SPA), déposée en 2008, est à l'origine de cette ahurissante «dog connection».

Nettement moins réprimés

«Les trafics de chiots sont en pleine expansion car ils génèrent des bénéfices importants et sont nettement moins réprimés que la contrebande d'armes ou de drogue, explique Daniel Miglietta, inspecteur régional dirigeant l'antenne du SNDJ à Marseille. Les suspects encourent deux ans d'emprisonnement et 37.500 euros d'amende. Sous la houlette d'insaisissables clans mafieux, des élevages s'improvisent donc dans les campagnes de Russie, d'Ukraine, de Hongrie ou encore de Roumanie pour proposer des stocks de chiots en fonction de la mode du moment… »

Actuellement, la filière slovaque faisait des promotions sur des livraisons de jack-russels, de yorkshires, de chihuahuas ou encore de labradors. Transbahutés dans des camions par lots de 40 à 100 dans des états de stress et de fatigue importants, les chiots, mal alimentés et mal hydratés, étaient achetés à peine 20% des prix du marché, oscillant officiellement entre 800 et 2000 euros selon la race de la bête. Le chenil, qui fonctionnait en flux tendu, en importait environ 3000 par an. «Nombre d'entre eux étaient bien trop jeunes, n'ayant même pas atteint l'âge légal de quatorze semaines pour être vendus, déplore Daniel Miglietta. Certains avaient encore les yeux mi-clos et cherchaient à téter leur mère qui se trouvait à des milliers de kilomètres.» Cette séparation précoce fait encourir de graves déséquilibres chez les sujets les plus fragiles, qui peuvent présenter des troubles du comportement à l'âge adulte. Avec un cynisme achevé, les animateurs du réseau avaient intégré dans leurs calculs un taux de décès de 10% du cheptel. À l'occasion des opérations menées dans le Vaucluse avec l'appui de la Brigade nationale des enquêtes vétérinaires et phytosanitaires (BNEVP), 154 chiots en transit ont été saisis. Des prélèvements sanguins ont été effectués, établissant leur trop jeune âge et l'absence de toute vaccination.

Les douaniers ont par ailleurs pu mettre en évidence des violences commises contre les animaux, notamment l'ablation de la queue sans anesthésie pour que certains spécimens répondent aux canons de leur race.

Près de 3000 maîtres ayant acheté en toute bonne foi ces chiens trafiqués ont été récemment contactés afin que leurs chers protégés soient contrôlés par les services vétérinaires. Et que leur bonne condition de vie soit établie.

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/05/24/01016-20110524ARTFIG00752-trafic-international-de-chiots-demantele-par-les-douanes.php

Partager cet article
Repost0

Jour J- 4 avant la grande manifestation au Palais Royal contre la Corrida

Publié le par Ricard Bruno

Source Fondation Brigitte Bardot

 

Tauromachie au patrimoine de la torture : chronologie


Le 22 avril 2011, les milieux taurins se gargarisent, la tauromachie vient en effet d’être recensée au patrimoine culturel immatériel de la France… Brigitte Bardot intervient aussitôt sur RTL et se dit scandalisée : « ce sont des choses barbares et sanguinaires, qui n'ont rien à voir avec la culture française ».


 

Intervention de Brigitte Bardot sur RTL




Le 23 avril, la Fondation Brigitte Bardot intervient aux JT de France 3 et de TF1 pour dénoncer la décision du ministère de la Culture qui glorifie un acte de cruauté, passible de 30 000 € d’amende et de 2 ans d’emprisonnement, qui ne relève pas de la « culture » mais bien de la torture animale.

 


Intervention de la FBB sur France 3 le 23 Avril 2011




Intervention de la FBB sur TF1 le 23 Avril 2011 : Cliquez ci-dessous




Le 25 avril, Brigitte Bardot adresse une lettre ouverte à Frédéric Mitterrand, ministre de « l’Inculture », et déclare « vous venez de faire la plus grosse connerie de votre vie ! ». La Présidente de la Fondation Brigitte Bardot invite le ministre à revenir sur sa décision : « Seuls les imbéciles ne changeant pas d’avis il serait encore temps de revenir sur cette scandaleuse décision, mais à croire votre manière de vous comporter je crains que votre Q.I. n’atteigne pas la moyenne nécessaire à ce démenti urgent. »


Vous pouvez consulter cette lettre ici.

Article sur corrida publié dans Paris Match le 27 Avril


Le 27 avril, interrogé par l’AFP, le ministre répond à Brigitte Bardot qu’il n’a « pas de sympathie particulière pour la tauromachie, ni pour la chasse à courre, ni pour la mise à mort des animaux pour la fourrure, ni pour le transport des animaux dans des conditions dégradantes », Frédéric Mitterrand ajoute : « L'inscription de la tauromachie dans un simple inventaire patrimonial qui est fait chaque année par le ministère de la Culture n'a pas d'autre valeur que d'appartenir à un inventaire, ça ne veut absolument pas dire que le ministère de la Culture soutiendra ou soutiendrait la candidature de la tauromachie au patrimoine immatériel de l'Unesco. » Le lendemain, le ministre est l’invité de Christophe Barbier sur LCI, là il est encore plus catégorique sur la tauromachie, à la question « vous ne la présenterez pas pour le patrimoine immatériel de l’UNESCO ? » Frédéric Mitterrand répond : « Jamais, jamais, jamais » et ajoute « j’ai le plus grand respect pour les combats de Brigitte Bardot ». Ce respect le ministre le confirmera par une lettre adressée à notre présidente et un appel téléphonique à la Madrague au cours duquel Brigitte Bardot et Frédéric Mitterrand s’entendront sur le fait que la corrida ne fait nullement partie du patrimoine « culturel » des Français.

L’action se poursuit

En dépit de ce sévère camouflet infligé aux pro-corridas, ce qui est légitime car la tauromachie est un acte de barbarie, la FBB souhaite toutefois maintenir la pression auprès du ministère de la Culture tant que la corrida restera inscrite à l’inventaire du patrimoine culturel de la France.

Le 28 avril, 50 députés de toute tendance politique adressent un appel au ministre de la Culture via un communiqué de presse au titre accusateur « la torture inscrite au patrimoine immatériel français ». Les élus interrogent le ministre « Comment un acte d’une telle portée sociétale et politique peut-il avoir été dicté par une commission technique non spécifiquement missionnée à cette fin ? » et se disent indignés « contre une telle reconnaissance vis-à-vis de ce qui demeure une exception scandaleuse et fragile à la pénalisation des cruautés et sévices faits aux animaux en France ». En conclusion, les députés exigent « le retrait immédiat de cette inscription inique qui élève au rang de culture l'indignité d'une cruauté assouvie en toute connaissance de cause sur des êtres vivants doués de sensibilité. Il siérait mieux à la République de promouvoir et de valoriser le respect du vivant plutôt que la mise en spectacle d'actes de cruauté sur des animaux, étrangère à toute forme de culture. »

Le 2 mai, une lettre ouverte est publiée en plein page de l’édition nationale du « Parisien » signée par sept organisations de protection des animaux (aux côtés de l’Alliance Anticorrida, à l’initiative de cette lettre, se sont rassemblées les Fondations Brigitte Bardot, Assistance aux Animaux, 30 Millions d’Amis, mais aussi la Confédération des SPA de France, la Ligue pour la protection du cheval et l’Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs). Appel lancé au ministre de la Culture : « Au nom de nos 719.000 membres, nous vous demandons de procéder à l'annulation de ce classement qui constitue une régression majeure et ternit l’image de notre pays ». Pour les associations : « cette inscription serait le fruit du travail d’une commission présentée comme « indépendante » mais en réalité exclusivement composée de personnes favorables à la corrida, voire directement impliquées dans l’activité tauromachique. Il s’agit donc là d’une décision totalement arbitraire »




28 mai – Rassemblement devant le ministère de La Culture

Afin de permettre au public de témoigner son émotion face à cette scandaleuse décision mais aussi de s’opposer fermement au maintien de la tauromachie à l’inventaire du « patrimoine culturel immatériel de la France », la Fondation Brigitte Bardot invite ses sympathisants à venir manifester, le samedi 28 mai à 15 heures, place du Palais Royal à Paris… Sous les fenêtres du ministre !

Ce rassemblement unitaire, déjà soutenu par une centaine de structures, bénéficie d’un site internet complet, à consulter et à faire connaître, avec pétition en ligne : http://www.patrimoine-corrida.fr/

Nous comptons sur votre mobilisation, la victoire est possible, elle est à notre portée, il faut plus que jamais unir nos forces et nous opposer à la banalisation, la normalisation de la barbarie… Oui à la culture, NON à la torture !



Clip diffusé dans les cinémas des villes taurines





Reportage au JT de France 2 du 03 Mai 2011 avec intervention de Brigitte Bardot


Partager cet article
Repost0

Portefeuille LANCEL Brigitte Bardot...le muste de l'été, so chic

Publié le par Ricard Bruno

Portefeuille LANCEL Brigitte Bardot

LANCEL

L'histoire de la marque Lancel      

Lancel, la grande marque de luxe est fondée en 1876 par Alphonse Lancel. Initialement, la célèbre marque Lancel est spécialisée dans les pipes et les accessoires pour fumeurs. Dès le XIXème siècle, Lancel se lance avec succès dans l'art de la maroquinerie, et développe un véritable un savoir faire.     

La marque Lancel crée de nombreuses innovations remarquables, dans un souci constant de qualité, tels que : le briquet  automatique, le sac parapluie, la malle Aviona... La marque Lancel s'installe place de l 'Opéra à Paris, un endroit chic et luxueux qui correspond parfaitement à la conception de la marque qui assure son statut de maroquinerie haut de gamme.      

En 1997, le créateur Marc Lelandais prend la tête de la Maison Lancel avec réussite. Commence alors l'ère moderne de Lancel, avec des campagnes publicitaires où l'on peut voir des stars de grand renom. Alice Taglioni, Laure Manaudou, Isabelle Adjani redonnent au sacs Lancel une image d'accessoires de stars.           

Les must de la marque Lancel       
La célèbre maroquinerie Lancel regorge de it-bags et d'accessoires de stars.    

On retient notamment le sac "Sceau" qui fait partie des pièces incontestablement Lancel.    
Crée en 1987, le sac "Sceau" d'Elsa Lancel reste aujourd'hui la plus grande réussite de la maison.      
Le sac "Premier Flirt", réalisé sur le modèle du sac "Sceau" a remporté un vif sucès.      
Récemment, la ligne d'exception "Adjani" inspirée par Isabelle Adjani a fait parler d'elle ! Toutes les fashionistas s'arrachent le sac Lancel porté épaule en cuir façon croco. La ligne Adjani est vite devenu un véritable   must have.  

Les égéries de la marque Lancel     
Isabelle Adjani, Laure Manaudou, Alice Taglioni...Brigitte Bardot...   

www.lancel.com

Publié dans Lancel

Partager cet article
Repost0

Une chienne tueuse de poules abattue à coup de fusil à Saint-Yrieix

Publié le par Ricard Bruno

 

Une plainte vient d'être déposée à la brigade de Saint-Yrieix-la-Perche par la propriétaire d'une chienne, abattue le 15 mai dernier.

 

Vers 11h45, Florence Fressengeas se rend chez ses parents, au Moulin du Puy, avec ses deux chiennes, un beauceron croisé Rottweiler et un beauceron. La propriétaire laisse ses chiens à l'extérieur de la maison quelques minutes et entend un coup de feu.

Elle sort et découvre dans une mare de sang le Beauceron croisé Rottweiler. Le voisin vient d'abattre l'animal d'un coup de fusil de chasse.

Il donne une explication à la propriétaire : il y a plusieurs mois, le même animal avait tué des poules et il avait annoncé à l'époque que s'il revenait, il s'en chargerait.

La propriétaire de l'animal a alerté la fondation Brigitte Bardot. La procédure a été transmise au Parquet de Limoges. « Le voisin n'a pas à tirer comme ça sur un chien. Il était effectivement chez lui, en train d'attaquer des poules. J'ai été choquée, j'étais dans un état terrible. En plus il ne comprend même pas son acte ! »

Contacté, le tireur affirme au contraire comprendre son acte et même l'assumer... « J'assume totalement. Bien sûr que j'ai tué le chien pour défendre ma volaille. Le même chien m'avait tué 8 poules la dernière fois. J'avais prévenu la fille de mon voisin de tenir attaché et muselé son Rottweiler. Dimanche 15 mai, je suis revenu de la fête de Saint-Paul. J'ai entendu ma femme crier : le chien était dans le parc des poules, il y avait déjà un poulet de crevé. Il en avait attrapé un autre et se sauvait. J'avais un fusil de chasse à portée de main, je lui ai tiré dessus et je l'ai tué. Je l'avais averti de ne pas ramener sa chienne. »

Source : http://www.lepopulaire.fr/editions_locales/limoges/une_chienne_tueuse_de_poules_abattue_a_coup_de_fusil_a_saint_yrieix@CARGNjFdJSsBERgMChU-.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Corrida : Frédéric Mitterrand est accusé de faire « une grosse connerie » par BB

Publié le par Ricard Bruno

 

Brigitte Bardot n’est pas connue pour avoir sa langue dans sa poche. Elle l’a prouvé une nouvelle fois mardi en déclarant dans une lettre adressée à Fréderic Mitterrand  qu’il commettait « la plus grosse connerie » de sa vie en inscrivant la tauromachie au patrimoine culturel de la France.

Cette lettre a été rendue publique par sa fondation. Elle ne ménage pas le ministre de la culture et lui écrit en ces termes : « A peu de temps des présidentielles, vous avez probablement voulu vous mettre au diapason du minable gouvernement qui vous emploie auquel vous venez de porter l'estocade définitive et sans appel ».

L’ancienne femme fatale estime qu’"en inscrivant la tauromachie à l'inventaire du patrimoine culturel de la France » Frédéric Mitterrand  fait « la plus grosse connerie » de sa vie. Elle lui demande ensuite "de revenir sur cette scandaleuse décision".

C’est le 22 avril que la tauromachie a été recensée au patrimoine culturel immatériel de la France le auprès du ministère de la Culture. Cette reconnaissance a également été vivement critiquée par l'Alliance anticorrida.

Source : http://www.lepost.fr/article/2011/05/23/2503691_corrida-frederic-mitterrand-est-accuse-de-faire-une-grosse-connerie-par-bb.html

Partager cet article
Repost0