Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Brigitte Bardot arrive à Williamstown...

Publié le par Ricard Bruno

 

Le capitaine Luis Pinho et son équipage sont arrivés sans encombre à Williamstown, Victoria, après un voyage de quatre jours en partance de Fremantle, dans l’ouest de l’Australie, où le Brigitte Bardot a subi des réparations pendant trois mois.Le Brigitte Bardot arrive à Williamstown

Le ponton du Brigitte Bardot s’est brisé après avoir été heurté par une puissante vague au cours d’un orage dans l’océan Austral en décembre dernier et il a dû être escorté pendant 1 500 miles jusqu’à Fremantle par le Steve Irwin, le navire amiral de Sea Shepherd. Ce contretemps a écarté notre navire éclaireur-intercepteur rapide de l’opération Divine Wind, la campagne de défense des baleines de Sea Shepherd dans l’océan Austral. La campagne de Sea Shepherd a permis que la flotte des baleiniers japonais ne tue que 26 % des baleines qu’elle avait prévu de massacrer comparé aux 17 % de l’année précédente lorsque le Brigitte Bardot, qui portait alors le nom de Gojira, avait réussi à pourchasser et à localiser le Nisshin Maru, le navire-usine hors-la-loi.

Le capitaine Watson a pris des mesures afin de s’assurer que notre navire éclaireur ne se retrouve pas en position de vulnérabilité si d’autres problèmes surviennent, et nous aurons deux navires éclaireurs rapides pour la prochaine campagne dans l’océan Austral en plus des navires Bob Barker et Steve Irwin.

Le Brigitte Bardot est maintenant amarré à Seawerks Dock, à Williamstown, Victoria, avec le Steve Irwin. Le Bob Barker se trouve à Hobart et il s’en ira pour Sydney en juin. Le Brigitte Bardot partira à la mi-juin pour le Pacifique Sud afin d’entamer une campagne contre le shark finning (découpe des ailerons des requins).

Sea Shepherd Conservation Society prévoit de se rendre en Antarctique en décembre prochain avec une flotte de quatre navires.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Elevage de chiots de Montichiari : il faut en finir avec l'expérimentation animale

Publié le par Ricard Bruno

 

 
Elevage de chiots de Montichiari : il faut en finir avec l'expérimentation animale

Par Christophe Marie
Fondation Brigitte Bardot
  

C'est samedi dernier en Italie. Des militants de la cause animale ont manifesté et procédé à l'extraction des chiots élevés par "Green Hill", une entreprise qui pourvoie des animaux aux laboratoires scientifiques. Pour Christophe Marie, membre de la fondation Brigite Bardot, il faut mettre fin à l'expérimentation animale.

Des chiots libérés par des militants de la cause animale, à Montichiari, le 28 avril 2012 (FermareGreenHill/FlickR/cc)

Des chiots libérés par des militants de la cause animale, à Montichiari, le 28 avril 2012 

  

Samedi 28 avril. Derrière les barbelés, enfermés dans des bâtiments, 2.500 beagles attendent d’être sacrifiés sur l’autel de la science. La scène pourrait se dérouler à Mézilles, dans l’Yonne, où un élevage intensif de chiens mobilise chaque année contre lui de nombreux opposants à l’expérimentation animale. Seulement, nous sommes à Montichiari en Italie, où plus de mille militants se sont réunis devant les grilles de la compagnie "Green Hill" pour dénoncer l’expérimentation animale.

 

Depuis plusieurs années déjà, les activistes-humanistes agissent avec force et efficacité en Italie, contre les pourvoyeurs d’animaux de laboratoire. L’ancienne ministre du Tourisme, Michela Vittoria Brambilla (lien en italien), milite à leurs côtés pour dénoncer la vivisection. Elle a visité cet élevage et son témoignage éclaire sur le quotidien de ces malheureux cobayes.

 

L'air est lourd, irrespirable, mais les lucarnes doivent rester fermées "pour ne pas contaminer les cobayes" m'explique-t-on. Les chiens de "Green Hill" n'auront jamais la possibilité de sortir de ces cages, de voir la lumière du soleil, de respirer à pleins poumons. Ils ne sauront jamais ce que signifie "courir dans l'herbe". Utilisées comme des machines pour produire autant d'infortunés comme elles, les "reproductrices" s'occupent avec une tendresse désespérée de leurs petits, certaines que, cette fois encore, viendra quelqu'un qui les emportera.

 

Ceux qui les emportent leur réservent l’enfer, chiots devenus cobayes, victimes d’une recherche aveugle, inutile et moralement indéfendable.

 

Samedi 28 avril, pour les opposants à la vivisection qui se retrouvent face à ce camp terrifiant, la douleur est trop forte pour rebrousser chemin et abandonner tous ces chiens à leur triste sort. C’est donc tout naturellement que certains, dans un élan de compassion, franchissent les barbelés pour sortir de leur enfer quelques femelles reproductrices et leurs chiots.

 

Lorsqu’ils ressortent des bâtiments, les rescapés blottis contre eux, les militants peuvent compter sur une formidable solidarité, les mains se tendent pour faire passer les chiots du camp vers la liberté. L’émotion est palpable, elle est puissante et semble toucher toutes les personnes présentes, peut-être même les policiers qui semblent rester à l’écart au moment du sauvetage.

 

Citoyens résistants

 

Alors que 12 militants sont arrêtés et risquent de lourdes peines, Brigitte Bardot intervient auprès de la ministre italienne de la Justice. Pour elle, ces citoyens "sont les résistants d’aujourd’hui", ils ont agi sans préméditation et ne doivent pas être condamnés "car ils ont fait preuve d’humanisme dans un monde où la lâcheté et l’égoïsme prédominent".

 

Après avoir été examinés par un vétérinaire, les chiots semblent en bonne forme mais certains d'entre eux resteront à jamais silencieux, puisqu’on leur a coupé les cordes vocales. Dans les laboratoires, le silence est d’or, les animaux expérimentés peuvent souffrir… mais en silence !

 

Les militants, eux, risquent de fortes condamnations pour leur geste d’empathie et de générosité. "Green Hill" estime sa perte à 250.000 euros (lien en italien), un chiffre totalement fantaisiste. Le but ici est de casser le mouvement d’opposition à la vivisection, en broyant les individus qui osent s’opposer et entrer en résistance.

 

Solidarité envers les militants

 

En Italie, cette action a été fortement médiatisée, la solidarité s’organise au-delà des frontières et sera marquée, le 8 mai 2012, par de nombreux rassemblements dans les principales capitales européennes. À Paris, l’action pacifiste et solidaire est prévue place du Trocadéro, sur le parvis des Droits de l’homme, tout un symbole.

 

Outre soutenir les citoyens italiens, le but de cette action est de réclamer la fermeture de l’élevage "Green Hill" de Montichiari, de tous les élevages d’animaux pour les laboratoires d’expérimentation, militer pour le développement et la validation de méthodes substitutives qui mettront un terme définitif à cette torture animale institutionnalisée.

 

L’espoir vient d’Italie mais n’oublions pas que la France reste le pays de l’Union européenne où il y a le plus grand nombre d’animaux sacrifiés dans les laboratoires… plus de 2 millions chaque année !

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

Institut pour la justice...

Publié le par Ricard Bruno

 

Cher ami,

Vous connaissez sans doute des personnes qui sont encore indécises pour le second tour des élections, dimanche prochain.

Peut-être même avez-vous des doutes, vous aussi.

Si c'est le cas, alors je vous demande de regarder cette vidéo de toute urgence, et de la diffuser le plus largement possible à vos amis, votre famille, vos contacts sur Internet.

Certains voudraient faire croire à la population que l'avenir pour vous sera à peu près le même, que ce soit l'un ou l'autre des candidats qui gagne.

Mais c'est un énorme mensonge.

En réalité, notre pays s'engagera dimanche prochain dans des voies diamétralement opposées, selon celui qui l'emportera.

En quelques minutes, vous comprendrez. Pour voir la vidéo, cliquez ici : www.rassemblementjustice2012.fr/bilan/

Bien cordialement,

Laurence Havel
Institut pour la Justice





Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Publié le par Ricard Bruno

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas

 

 http://www.objectifgard.com/2012/04/29/semi-marathon-de-nimes-les-anti-corridas-se-meleront-a-la-foulee/  

Pour la première fois à Nîmes, des athlètes militants anti-corridas de la FLAC participeront à un semi marathon le 1er mai prochain. En savoir plus grâce au lien ci-dessous.

 

http://www.flac-anticorrida.org/?s=semi+marathon  

 

Cette démarche pacifique de la FLAC s'inscrit parfaitement dans sa campagne "Sport sans cruauté". Voir lien ci-dessous. Les athlètes porteront un tee-shirt de notre Fédération "CORRIDA BASTA !" jusqu'à l'arrivée dans l'enceinte même de l'amphithéâtre romain.

 

http://www.flac-anticorrida.org/nos-campagnes/sports-sans-violence/

 

Départ du parvis des arènes: 9 h 00

 

Les journalistes pourront nous rencontrer à partir de 7 h 30 sur ce même parvis des arènes.

 

Contacts: 06 23 94 84 83

                  06 42 97 99 35

 

Merci

Cordialement

 

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org  

Partager cet article
Repost0

Expérimentation animale - 30 beagles libérés en Italie

Publié le par Ricard Bruno

Expérimentation animale - 30 beagles libérés en Italie
Les militants arrêtés par la police...

Le 28 avril 2012, une manifestation a été organisée en Italie contre l'élevage "Green Hill", grand pourvoyeur de laboratoires de vivisection...

Après la diffusion (notamment sur les réseaux sociaux) des images de cette libération, il a été facile à la police d'identifier les militants et les arrêter. Bien sûr, la Fondation Brigitte Bardot est solidaire de l'action menée par ces citoyens italiens, c'est pourquoi Brigitte Bardot est aussitôt intervenue auprès de la ministre de la Justice pour demander la libération immédiate des courageux militants.

L'appel de BB : "ces citoyens sont les résistants d'aujourd'hui"

La lettre de Brigitte Bardot est disponible en PDF sur cette page, colonne de droite, en voici des extraits :

"Des citoyens italiens ont pu s’introduire dans ce camp pour libérer, symboliquement, une trentaine de chiots qui n’auraient jamais vu la lumière du jour, condamnés à la torture et à la mort. Ces citoyens sont les résistants d’aujourd’hui, ils peuvent compter sur mon soutien le plus total car il n’est pas possible d’accepter cette scandaleuse vivisection, nous n’avons pas le droit de fermer les yeux devant l’enfer promis à ces millions d’animaux cobayes sacrifiés pour une science sans conscience. Treize militants ont été arrêtés, ils ont agi sans préméditation, avec le cœur et la raison, ils ne doivent pas être condamnés car ils ont fait preuve d’humanisme dans un monde où la lâcheté et l’égoïsme prédominent."

Animaux cobayes condamnés à l'enfer de la vivisection

"Mes pensées aujourd’hui vont vers ces courageux militants et ces beagles sortis de l’enfer, sauvés de l’Auschwitz auquel on condamne leurs frères" Brigitte Bardot

 

 

Une action de longue date contre la barbarie

 

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Le chanteur Eric Charden est décédé...

Publié le par Ricard Bruno

ADIEU L'ARTISTE...MADE IN NORMANDIE...

Le chanteur Eric Charden est décédé dimanche matin à l'âge de 69 ans, a annoncé son service de presse.

AGE TENDRE ET TETE DE BOIS AU ZENITH DE MONTPELLIER STONE ET CHARDEN PHOTOPQR / MAX BERULLIER / MIDI LIBRE DECES D' ERIC CHARDEN SUITE A UN CANCER

 

Le chanteur, né le 15 octobre 1942 à Haïphong au Vietnam, a succombé à "une longue maladie" et "laisse avec Stone, sa complice de toujours, un dernier album 'Made in France' auquel il tenait énormément et dont il était très fier", ajoute Aidem communication.

 

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Communiqué de la FLAC

Publié le par Ricard Bruno

 

http://www.flac-anticorrida.org/france3-apologie-torture/

 

http://www.laprovence.com/article/arles/une-vraie-fausse-liste-de-psys-pro-corrida-cree-la-polemique

 

http://www.midilibre.fr/2012/03/18/une-liste-de-soutiens-qui-fait-douter-la-flac,472916.php

 

A l'attention de Monsieur le Député Elie ABOUD

 

Monsieur le Député,

 

D'abord, au nom de la FLAC, je tiens à vous remercier de nous avoir permis d'être présents lors de la réunion du 19 avril dernier et de nous avoir laissé la parole.

 

Seul petit regret dans le compte rendu qui est paru sur votre blog: vous ne faites aucune allusion à l'entretien de près d'une demi-heure, soyez-en remercié, que vous m'avez accordé à votre permanence le lendemain après-midi. Lors duquel, vous sembliez sensible à l'aspect "enfants qui peuvent assister à des corridas". A fortiori après vous avoir appris que Simone Veil venait de dénoncer publiquement cet aspect choquant de la corrida. Voir lien ci-dessous.

 

http://www.flac-anticorrida.org/simone-veil-abolition-corrida/

 

Autre point également discutable dans votre compte rendu: le fait d'affirmer qu'économiquement, lors de la feria, la corrida est indispensable. Alors que sur les 900 000 personnes qui viennent à Béziers pour la feria afin de s'amuser, il n'y en a que 5 % qui se rendent aux arènes. Et à chaque fois que des corridas furent tentées hors feria, faute de monde, ce fut systématiquement un échec retentissant. Conclusion: il n'y a que des corridas autour du 15 août à Béziers grâce à l'afflux touristique. Preuve absolue que c'est bien la corrida qui a besoin de la feria et non l'inverse...

 

En espérant avoir à nouveau le plaisir de vous rencontrer, veuillez croire, Monsieur le Député, à l'assurance de toute notre considération.

 

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org  

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Huit chiens maltraités à Calonne-Ricouart : la fondation Brigitte-Bardot est intervenue

Publié le par Ricard Bruno

 

La fondation Brigitte-Bardot est encore intervenue sur le secteur hier. Cette fois-ci, à Calonne-Ricouart, rue de Frévent. ...

 

 

« Aboiements, fortes odeurs, chiens qui se sauvaient sur la route... On a reçu des plaintes du voisinage », explique l'enquêteur diligenté par la fondation dédiée à la protection des animaux.

 

Ce dernier a demandé, hier après-midi, la présence de la police - « pour la sécurité. On ne sait jamais. » - au domicile des propriétaires concernés.

Deux chiens (un mâle et une femelle), malinois croisés berger allemand, ont été retrouvés avec six chiots de 4 mois « dans une maison totalement insalubre. » Il ajoute que « les animaux vivaient dehors sans abri, sans eau ni nourriture à disposition, attachés à une longe de 2 mètres alors que la loi oblige au minimum 4 mètres. » Les propriétaires ont fait acte d'abandon. Les animaux, très amaigris, ont été transportés chez le vétérinaire par l'enquêteur. Une plainte sera déposée par la fondation.

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article
Repost0

HALAL, LE MESSAGE D'UN VETERINAIRE

Publié le par Ricard Bruno

VIANDE HALLAL SUSPECTE ALAIN DE PERETTI, VETERINAIRE

 

POUR INFO... EN METTANT LA POLITIQUE DE COTE.

 

 

 

AUTANT SAVOIR CE QUE NOUS MANGEONS, PUISQUE C'EST UN PROFESSIONNEL QUI NOUS MET EN GARDE.

 

 

On en apprend tous les jours - mais je ne savais pas ces détails sanitaires ( je n'y avais même pas pensé !!! ). Je pensais uniquement au coté "souffrance" de l'animal. Ceci laisse encore plus à réfléchir sur le contenu de nos assiettes ....

 

MESSAGE D'ALAIN DE PERETTI - VETERINAIRE au delà de toute polémique !!! Nous mangeons tous de la viande Hallal à notre insu, c'est déjà vrai pour les Franciliens avec le rachat des abattoirs de Meaux par le groupe Hallal. Nous participons aussi sans en être informé au "denier du culte" musulman, car chaque bête abattue selon ce rite rapporte des euros aux responsables de cette religion...

 

Les risques sanitaires liés à l’abattage Halal

 

Par Alain de Peretti, Docteur vétérinaire

 

On évoque toujours les problèmes posés en la matière par la souffrance animale, et par la taxe de financement occulte de l’islam par les consommateurs.

 

Ces problèmes sont, bien sûr, réels. Il en est un autre qui nous concerne tous et mérite d’être évoqué, une question essentielle et occultée : l’aspect sanitaire et de sécurité alimentaire.

 

"En effet, rappelons que dans l’abattage halal, l’animal est tourné vers la Mecque, saigné sans étourdissement ; il est pratiqué une très large incision de la gorge jusqu’aux vertèbres, sectionnant tous les organes de la zone, veines jugulaires et carotides pour la saignée, mais aussi la trachée et l’œsophage".

 

Cette pratique entraîne les conséquences anatomo-physiologiques suivantes : une régurgitation du contenu de l’estomac par l’œsophage, lequel se trouve anatomiquement juste à côté de la trachée.

 

L'animal continue de respirer, même très fort du fait de l'agonie qui peut durer jusqu'à 1/4 d'h, rappelons-le !!! Et inspire ces matières souillées riches en germes de toutes sortes ....

 

Ces matières inspirées jusqu’aux alvéoles pulmonaires larguent leurs germes dans le sang d’autant plus facilement que la paroi des alvéoles pulmonaires est très mince et que la circulation sanguine,

 

rappelons le, est toujours en cours dans cette période d’agonie, et même accélérée par le stress au niveau des organes essentiels. Un risque énorme de contamination en profondeur de la viande est donc encouru. 

 

On observe de plus, du fait du stress intense, 2 phénomènes physiologiques qui se conjuguent : la chute de tous les mécanismes de défense immunitaires, et la concentration du sang dans les organes essentiels, on peut dire que l’animal « retient son sang ». C’est un processus naturel de survie qui entraîne vraisemblablement d’ailleurs une saignée moins bonne contrairement aux allégations des tenants de cette pratique.

 

Il y a, de plus, une forte production de toxines. La longueur de l’agonie entraîne enfin des soubresauts violents accompagnés de défécation et émission d’urine, le tout éclaboussant toute la zone d’abattage !

 

On voit donc bien les conséquences pour la sécurité alimentaire des consommateurs.

 

C’est si vrai que le règlement européen, CEE 853/2004, dans son annexe, chapitre IV intitulé Hygiène de l’abattage, paragraphe 7, alinéa (a) dit : " LA TRACHÉE ET L’ŒSOPHAGE DOIVENT RESTER INTACTS LORS DE LA SAIGNÉE " ( avec une dérogation pour l’abattage rituel…).

 

Le problème est que, selon des estimations récentes, 50% environ de la viande consommée est maintenant halal. Car si les musulmans sont encore minoritaires, ils ne consomment que certains morceaux, et qu’on ne peut laisser perdre le reste de la carcasse. De plus les industriels trouvent plus simple et plus profitable de n’avoir qu’une seule chaîne d’abattage : ainsi des bêtes entières qui seront consommées hors du marché halal sont néanmoins égorgées selon ce rite oriental.

 

Conclusion : On enfreint le sacro saint principe de précaution, pour respecter une pratique exotique irrationnelle, insoutenable sur tous les plans, basée sur une superstition moyenâgeuse absurde.

 

Dans ces conditions, les actuelles dérogations à la réglementation européenne permettant l’abattage rituel sont elles acceptables ?

 

La multiplication des cas de toxi-infections alimentaires est en tous cas prévisible… et elle touchera surtout des non musulmans, inconscients de ces risques incontrôlés et dont les habitudes culinaires les amènent à consommer la viande beaucoup moins cuite.

 

Vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas... ou alors mangez de la viande bouillie.

  

Alain de Peretti, Docteur vétérinaire, pour Novopress France.

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0