Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

action protection animale

VIDEO. Jeanne Mas à la rencontre d'Etienne, le taurillon échappé d'un abattoir

Publié le par Ricard Bruno

21 juin 2022 - Jeanne Mas remet un chèque à Christophe Marie, directeur adjoint de la Fondation Brigitte Bardot pour la pension du taurillon Etienne dans une ferme de Seine-Maritime •

21 juin 2022 - Jeanne Mas remet un chèque à Christophe Marie, directeur adjoint de la Fondation Brigitte Bardot pour la pension du taurillon Etienne dans une ferme de Seine-Maritime •

La chanteuse Jeanne Mas, engagée dans la cause animale, a rendu visite au jeune bovin pris en charge par la Fondation Brigitte Bardot et mis en pension dans une ferme de Seine-Maritime.

L'histoire avait fait la une des médias. En plein été, au début du mois d'août 2021, un jeune taureau du nom d'Etienne s'était échappé d'un abattoir de Fleurs, dans le département de la Loire. Le taurillon s'était ensuite dirigé dans le centre-ville de la commune en courant dans les rues avant de se réfugier, apeuré, dans un bois.

Les pompiers avaient ensuite anesthésié l'animal, le rendant impropre à la consommation pendant 35 jours. Des défenseurs des animaux avaient alors lancé une pétition et une cagnotte pour tenter, dans ce délai, de sauver Etienne de la mort.  Près de 30.000 internautes s'étaient mobilisés et le jeune bovin n'était finalement pas retourné à l'abattoir.

Alertée, la Fondation Brigitte Bardot avait pris en charge Etienne et l'avait conduit en Normandie, entre Rouen et Dieppe, dans l'une des fermes partenaires de la fondation.

 

Jeanne Mas émue par le sort d'Etienne

Le 21 juin 2022, un peu moins d'un an après le sauvetage du taurillon, la chanteuse Jeanne Mas a rendu visite à Etienne, dans la ferme de Patrick Dufour où il est en pension, aux côtés d'autres animaux victimes de négligences et/ou de maltraitance.

"Ce qui est très touchant, c'est de savoir que tous ces animaux ont été sauvés et qu'aujourd'hui, ils peuvent vivre en paix et en sécurité"

Jeanne Mas
Jeanne Mas communique avec Etienne, le jeune bovin sauvé de l'abattoir

Le cas du taurillon Etienne ne l'a pas laissé indifférente : " Ce qui m'a émue, c'est cette envie de vivre de la part de ce qu'on considère comme un animal destiné à l'abattoir, son envie de vivre qui l'a poussé  à sortir du camion et à prendre la fuite pour sauver sa vie, sauver sa peau…"

"Et je crois qu'Etienne a eu beaucoup de chance d'être tombé sur une équipe de pompiers qui l'ont anesthésié plutôt que de l'abattre. Et la fondation Bardot a pu lui trouver  cet endroit magnifique où il va pouvoir grandir et vivre."

La chanteuse, qui milite depuis des années pour la cause animale (elle a longtemps été végétarienne avant de devenir vegan) soutient les actions de la Fondation Brigitte Bardot.

Lors de ses derniers concerts, Jeanne Mas a vendu de nombreux objets personnels, comme des bijoux et vêtements de scène, au profit d'Etienne.

Dans l'herbage de la ferme après avoir rencontré pour la toute première fois son protégé, Jeanna Mas a remis un chèque au directeur adjoint de la Fondation Brigitte Bardot.
Un don qui permettra de financer les deux prochaines années de pension d'Etienne.

Source de l'article et vidéos : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Procès de l’élevage d’agneaux Grimal et de ses 2 vétérinaires

Publié le par Ricard Bruno

Procès de l’élevage d’agneaux Grimal et de ses 2 vétérinaires

Hier après-midi s'est tenu le procès de l'élevage intensif d'agneaux appartenant à la société Grimal (Aveyron), et de ses 2 vétérinaires, au tribunal judiciaire de Rodez.

Nous avions dévoilé en juin 2020 des images de cet élevage, un des plus gros élevages d’engraissement d'agneaux de la zone roquefort avec près de 120 000 animaux par an.

Les agneaux étaient entassés dans des bâtiments sordides sans accès à l'extérieur. Certains souffraient de boiteries et peinaient à se déplacer. D'autres agonisaient lentement et mouraient avant même d'atteindre quatre mois, âge auquel ils auraient dû être envoyés à l'abattoir.

Suite à notre enquête et notre plainte, le parquet, appuyé par la Brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires (BNEVP), a pris l’affaire au sérieux. Il a procédé à des perquisitions et des gardes à vue aussi bien concernant Grimal que le cabinet vétérinaire.

De nombreux délits poursuivis…

L’élevage et ses 2 cogérants sont poursuivis pour :

  • mauvais traitements commis sur les animaux par un professionnel (délit) ;
  • tromperie sur la qualité du produit (délit) ;
  • administration irrégulière de médicaments vétérinaires (délit) ;
  • absence de tenue d'un registre d'élevage (contravention).

Fait rare, les 2 vétérinaires de l'élevage sont aussi poursuivis, notamment pour :

  • absence de surveillance sanitaire ou de suivi régulier par manque de registre d'élevage et de traitements (délit) ;
  • aide au mésusage ou à l'abus de médicament (délit) ;
  • prescription de médicament vétérinaire contenant des antibiotiques d'importance critique sans avoir réalisé les examens et analyses préalables obligatoires (délit) ;
  • délivrance de médicaments vétérinaires sans ordonnances et dans des quantités importantes (délit)...

Nous attendions de ce procès des sanctions fermes et dissuasives : les élevages ne sont pas des zones de non-droit !

… mais des réquisitions symboliques

Malheureusement, les peines requises par le procureur de la République sont extrêmement faibles au regard des infractions poursuivies :

  • 10 000 €, dont 5 000 € avec sursis, pour chacun des 2 vétérinaires ;
  • 8 000 €, dont 4 000 € avec sursis, pour Grimal ;
  • 5 000 €, dont 2 500 € avec sursis, pour chacun des 2 cogérants de l'élevage.

Tout n’est pas joué. La décision est maintenant entre les mains du tribunal, et nous espérons qu’il ira plus loin. Prononcera-t-il une condamnation symbolique ou une sanction proportionnée ? Réponse le 14 septembre prochain.

Quoi qu’il en soit, nous poursuivons sans relâche notre travail, avec vous à nos côtés, pour dénoncer et mettre fin à ce système effroyable pour les animaux. Surveillez votre boite mail mardi !

À bientôt,

Sourcez : L'équipe de L214

Partager cet article
Repost0

Anglet : la fondation Bardot appelle à prendre soin des animaux domestiques

Publié le par Ricard Bruno

Lisa Lou du Crac et Daniel Raposo, sur le stand installé à la Barre, à Anglet, samedi 11 juin.

Lisa Lou du Crac et Daniel Raposo, sur le stand installé à la Barre, à Anglet, samedi 11 juin.

La fondation Brigitte Bardot a tenu un stand samedi 11 juin à La Barre pour appeler à ne pas abandonner chiens et chats durant l’été et à en prendre soin

Pour Daniel Raposo, délégué pour les Pyrénées-Atlantiques de la fondation Brigitte Bardot, « un animal domestique ne s’abandonne pas. On ne laisse pas un chien dans une voiture où la température monte à 70° sous le soleil et on doit veiller à faire stériliser les chats pour éviter une multiplication de portées dans l’année. La fondation Brigitte Bardot apporte un soutien à ceux qui souhaitent faire stériliser leur animal ». »

Adopter plutôt qu’acheter

Les messages diffusés sur ce stand abordaient d’autres questions en rapport avec les animaux. Toute une documentation était disponible invitant à ne pas acheter un animal mais à l’adopter. Il y avait également des appels aux boycotts des delphinariums et cirques à animaux.

Enfin, banderoles et affiches appelaient à l’interdiction de la corrida. Aux yeux de Lisa Lou, déléguée pour les Landes et les Pyrénées-Atlantiques du Crac (Comité radicalement anti corrida), cela constitue un combat majeur. « Nous organiserons le samedi 23 juillet, une grande manifestation à partir de 14 heures, au départ de la gare de Bayonne, contre les corridas. Il y aura le journaliste Hugo Clément et Azurena Bernard, Miss Côte basque 2021. », indique-t-elle.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Mexique: suspension confirmée des corridas à Mexico, plus grandes arènes du monde

Publié le par Ricard Bruno

Après le dépôt d'une plainte contre les spectacles taurins par une association, la justice avait déjà suspendu provisoirement les corridas pendant plusieurs jours dans la capitale mexicaine.

Un juge mexicain a confirmé ce vendredi la suspension sine die des corridas dans les arènes de Mexico, les plus grandes au monde.

Les partisans de la tauromachie peuvent faire appel de cette décision qui frappe la place de Mexico, d'une capacité de 50.000 personnes.

Le juge statuait sur une plainte de l'association Justicia Justa contre la tauromachie dans la capitale mexicaine. Il avait déjà ordonné le 27 mai une suspension provisoire, le temps d'écouter les arguments des uns et des autres. Les milieux taurins ont affirmé qu'ils poursuivraient leur "défense légale" des "coutumes et traditions mexicaines".

Une tradition qui date de la conquête espagnole au XVIe siècle

L'examen de leur éventuel recours pourrait prendre des mois. La décision du juge fédéral va donc très certainement entraîner l'annulation du prochain spectacle prévu le 2 juillet, la "Pamplonada". Il s'agit d'un lâcher de taureaux dans les alentours des arènes, semblable à la San Fermin de Pampelune dans le nord de l'Espagne.

Les partisans de la prohibition estiment que la loi traite les taureaux comme des "choses" et qu'elle ignore la souffrance animale.

Outre une tradition qui remonte à la conquête espagnole au XVIe siècle, les milieux taurins mettent en avant leur poids économique (343 millions de dollars et 80.000 emplois en 2018, d'après les derniers chiffres officiels disponibles).

La tauromachie interdite dans 5 États mexicains

En décembre, le Congrès local de la ville de Mexico avait interdit les spectacles taurins, sans vote en séance plénière. Cinq des 32 États du Mexique ont déjà interdit ces spectacles.

Le débat existe ailleurs en Amérique latine. Il est interdit de tuer le taureau à Bogota et Quito. Le Venezuela a annulé certaines corridas. Au Pérou, la justice s'est prononcée contre l'interdiction.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Bruno Ricard aux 12 coups de midi sur TF1

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour à tous

Emission de ce jour sur TF1 "Les 12 coups de midi" où j'ai pu parler de la fondation et de Brigitte Bardot...

Bruno Ricard 

Le footballeur Kurt Zouma condamné à des travaux d'intérêt général pour maltraitance de chat

Publié le par Ricard Bruno

Le footballeur Kurt Zouma condamné à des travaux d'intérêt général pour maltraitance de chat

Le footballeur Kurt Zouma condamné à des travaux d'intérêt général pour maltraitance de chat

Le joueur de l’équipe de France de football Kurt Zouma a été condamné ce mercredi 1er juin par la justice britannique à des travaux d'intérêt général après la publication d’une vidéo qui le montrait en train de maltraiter son chat.

La sentence est tombée : le défenseur international français Kurt Zouma a été condamné ce mercredi 1er juin par la justice britannique à 180 heures de travaux d'intérêt général pour avoir maltraité son chat, après la diffusion le 8 février dernier d'une vidéo devenue virale qui avait provoqué des réactions indignées. Le joueur de 27 ans, qui avait plaidé coupable d'avoir donné un coup de pied et une claque à son animal, s'est également vu interdire par la Thames Magistrates' Court, à Londres, de détenir un chat durant cinq ans.

Le défenseur des Bleus avait présenté ses excuses dès le lendemain de la parution de la vidéo. « Je tiens à m'excuser pour mes actions. Il n'y a pas d'excuses pour mon comportement, que je regrette sincèrement. Je veux également dire à quel point je suis profondément désolé pour tous ceux qui ont été bouleversés par la vidéo. Je tiens à assurer à tous que nos deux chats vont parfaitement bien et sont en bonne santé », avait réagi dans un communiqué l'international français (onze sélections), qui a rejoint West Ham depuis Chelsea en août dernier.

 

DEUX PLAINTES EN FRANCE

Dans les deux clips diffusés sur Snapchat et que le tabloïd britannique The Sun avait relayés, on pouvait voir Kurt Zouma poursuivre son chat dans sa luxueuse maison, lui donner un coup de pied, avant de lui lancer une chaussure et finalement lui donner une gifle sur le museau alors que l'animal est dans les bras d'un enfant. Toute la scène se déroule avec des rires en arrière-plan et des émojis rieurs incrustés sur les images. Selon The Sun, le footballeur aurait été furieux car son chat aurait accidentellement brisé un vase et arraché un luminaire.

Dans l’Hexagone, la vidéo avait suscité la colère des associations de protection animale. La Fondation 30 millions d’Amis avait condamné « cet acte odieux », demandé « que le joueur soit suspendu de l'équipe de France » et avait également « déposé une plainte contre lui » pouvait-on lire sur son site Internet. Même son de cloche du côté de la Fondation Brigitte Bardot qui avait demandé la suspension du footballeur et avait indiqué porter plainte.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

LA DAVIÈRE : UN NOUVEAU REFUGE POUR LA FBB !

Publié le par Ricard Bruno

LA DAVIÈRE : UN NOUVEAU REFUGE POUR LA FBB !
Alors que les travaux sont encore en cours, chiens, chats, chèvres et moutons profitent déjà du nouveau refuge normand qui permettra bientôt d’accueillir plus de 1000 pensionnaires.

À l’occasion des 93 ans de son ancienne propriétaire, Paulette Aubert que nous remercions très chaleureusement, une première visite a été organisée, en présence de Paris-Normandie.

L’occasion de découvrir un refuge 5 étoiles ! 
 
L'Arche de BB pourra ainsi accueillir encore plus d’animaux issus de sauvetages ou d’abandons !
 
LA DAVIÈRE : UN NOUVEAU REFUGE POUR LA FBB !
LA DAVIÈRE : UN NOUVEAU REFUGE POUR LA FBB !

Le footballeur Kurt Zouma plaide coupable d'avoir maltraité son chat

Publié le par Ricard Bruno

Kurt Zouma, joueur de l'équipe de France de football.

Kurt Zouma, joueur de l'équipe de France de football.

Le défenseur international français Kurt Zouma a plaidé coupable d'avoir maltraité son chat, mardi, devant la justice britannique, après la diffusion d'une vidéo qui avait provoqué des réactions indignées.

Son frère Yoan, 24 ans, avait filmé et partagé une vidéo où l'on voyait le joueur de West Ham de 27 ans donner un coup de pied et une claque à son chat.

Poursuivi pour complicité, Yoan Zouma a également comparu mardi matin devant le tribunal de Thames Magistrates, dans l'est de Londres, et a reconnu avoir "aidé, encouragé, conseillé ou incité son frère aîné à commettre une infraction".

Les faits qui leurs sont reprochés remontent au 6 février.

Les deux chats du joueur ont depuis été confiés à la société de protection des animaux RSPCA, qui avait lancé une procédure pour que Kurt et Yoan Zouma soient poursuivis en vertu de la législation pour la protection du bien-être animal.

Le club londonien n'avait pas suspendu son joueur et l'avait même fait jouer un match le soir de la révélation de l'affaire, provoquant une immense vague de protestation.

Le joueur avait finalement écopé d'une amende de près de 300.000 euros, la plus élevée possible, infligée par son club et l'équipementier sportif Adidas avait rompu un contrat de sponsoring avec le joueur.

West Ham avait assuré que, selon les informations dont disposait le club, les chats n'ont "subi aucune blessure physique".

Le club avait ensuite assuré que la sanction financière infligée au joueur avait été reversée à des associations de protection des animaux.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot en colère : elle dénonce “une erreur de casting” dans le gouvernement d’Élisabeth Borne

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en colère : elle dénonce “une erreur de casting” dans le gouvernement d’Élisabeth Borne
Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>