Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1255 articles avec action protection animale

Singes euthanasiés à Labenne (40) : que se passe-t-il au parc animalier ?

Publié le par Ricard Bruno

C'est incompréhensible de vouloir euthanasier ces animaux, c'est scandaleux !

Bien entendu la fondation Brigitte Bardot est sur ce dossier...

Bruno Ricard

La Pinède des singes était une attraction touristique unique sur la Côte sud des Landes.

La Pinède des singes était une attraction touristique unique sur la Côte sud des Landes.

Jeudi, sur le réseau social Twitter : « 115 macaques vont être abattus à La Pinède des singes de Labenne. » C’est un jeune homme qui a prévenu ce qui allait advenir, ce vendredi, à la centaine de macaques de Java qu’il restait de la Pinède des singes. Si le nombre avancé d’animaux concernés n’a pu être vérifié, la décision a été confirmée du bout des lèvres par la préfecture des Landes...

Partager cet article

Repost 0

La corrida à l’honneur à l’Assemblée, la République en marche (arrière)

Publié le par Ricard Bruno

La corrida à l’honneur à l’Assemblée, la République en marche (arrière)

La corrida à l’honneur à l’Assemblée, la République en marche (arrière)

La torera Marie Sara vient d’être investie pour les législatives dans le Gard par La République en marche. Les défenseurs des animaux demandent son remplacement.

La corrida a toujours eu ses entrées à l’Assemblée nationale grâce à des élus aficionados. Un groupe d’études sur la tauromachie réunit des dizaines de députés de droite et de gauche, et certains n’hésitent pas à financer des associations taurines. Mais un nouveau pas risque d’être franchi avec l’arrivée possible au Palais-Bourbon de la plus célèbre porte-parole française de la tauromachie, la torera Marie Sara. L’actuelle délégataire des arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer et de Mont-de-Marsan vient d’être investie pour les législatives dans la 2e circonscription du Gard par La République en marche, le mouvement créé par le nouveau président Macron. Le signal envoyé à travers un tel adoubement est catastrophique : il témoigne d’un mépris inadmissible pour les droits des animaux.

Marie Sara est censée incarner la «société civile» si chère à Emmanuel Macron. Mais quel pan de la société représente-t-elle exactement ? Cette nouvelle venue en politique doit sa notoriété aux taureaux qu’elle a torturés et exécutés dans les arènes pendant des années. «Torturés», «exécutés», ces mots semblent trop durs ? Ils n’expriment pourtant que la réalité. Cette réalité dont vous, monsieur le Président, dites ne pas avoir peur. Alors, regardez à nouveau des images de corrida, si vous l’avez jamais fait. Observez la lance du picador qui coupe les ligaments de la nuque pour que l’animal baisse la tête, cette lance qui insiste et revient. Voyez les banderilles colorées qui continuent l’ouvrage en déchirant la chair. L’animal agonise dans l’incompréhension de ce qu’il subit, tandis que le public exulte. Au bout d’un trop long quart d’heure, l’épée s’enfonce ensuite entre les épaules du supplicié, plusieurs fois si nécessaire, et un poignard dans le crâne l’achève s’il refuse de mourir. Il paraît que c’est de l’art, une métaphore de la mort, le combat de l’homme contre sa propre animalité, ou une foutaise du genre.

Vraiment, monsieur le Président, est-ce cela la France moderne, progressiste et humaniste que vous souhaitez incarner ? Vous rendez-vous compte qu’en promouvant une pratique rétrograde et barbare, alors même que la Catalogne l’a supprimée il y a plusieurs années, alors même que le code civil français vient de reconnaître la sensibilité de l’animal, vous vous faites au contraire le porte-parole d’une France en marche… arrière ? Pire : vous vous opposez frontalement à la majorité des Français, qui rejettent désormais massivement cette pratique.

Un sondage Ifop-Alliance anticorrida affirmait en 2015 que 73 % des Français sont favorables à la suppression des corridas avec mise à mort des taureaux. «Oui, mais il y a la tradition !» répondent en chœur les défenseurs de la tauromachie. L’argumentum ad antiquitatem, philosophiquement inacceptable, est toujours le même : «Il faut préserver une belle habitude locale porteuse d’histoire et d’identité !» Même cette justification est fausse. La corrida n’a jamais été une tradition française, mais espagnole. Elle n’est arrivée en France qu’en 1853, pour faire plaisir à Eugénie de Montijo, l’épouse de Napoléon III.

Aujourd’hui, la corrida est interdite sur l’ensemble du territoire français, au nom de l’article 521 du code pénal qui interdit de pratiquer des «sévices graves» ou «actes de cruauté» envers les animaux apprivoisés ou tenus en captivité.

Des dérogations sont accordées pour quelques départements du sud de la France, au nom d’une «tradition locale ininterrompue» dont nous avons rappelé plus haut qu’elle est imaginaire.

Par ailleurs, contrairement aux arguments promotionnels, la population des départements concernés n’est pas plus favorable que le reste des Français aux massacres de taureaux en public : en 2017, un sondage Ifop-Alliance anticorrida révélait que 75 % des habitants des départements «taurins» sont opposés aux corridas.

Monsieur le Président, beaucoup de ceux qui ont voté pour vous le 7 mai l’ont fait dans des circonstances qu’il est inutile de rappeler ici. Parmi vos électeurs d’un jour, il y avait de très nombreux défenseurs des droits des animaux. Si vous voulez être le président rassembleur que vous annoncez, ne vous enfermez pas dans des calculs électoraux déconnectés de la volonté des Français et des vérités éthologiques les plus basiques qui disent toute l’indignité de la tauromachie.

Monsieur Macron, il est temps encore de remplacer votre candidate dans la 2e circonscription du Gard. Faites-le pour prouver que, même si l’écologie et les droits des animaux sont des sujets secondaires pour vous, vous n’y êtes pas non plus complètement insensible. Des millions de Français attendent de vous un tel geste.

La corrida sera abolie un jour. Peut-être ne serez-vous pas le président qui pourra s’en enorgueillir. Mais ne soyez pas, au moins, celui qui l’aura remise en lumière.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Simon Casas et Marie Sara s'invitent à notre soirée... Médiatisation assurée !

Publié le par Ricard Bruno

Simon Casas et Marie Sara s'invitent à notre soirée... Médiatisation assurée ! C'était le but pour notre cause...
Corrida BASTA !
Simon Casas et Marie Sara s'invitent à notre soirée... Médiatisation assurée !

Partager cet article

Repost 0

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Publié le par Ricard Bruno

PROJECTION-DÉBAT SUR LA CORRIDA EN PLEIN FESTIVAL DE CANNES !

 
COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Fédération anticorrida basée à Agde dans l'Hérault.

PROJECTION-DÉBAT SUR LA CORRIDA EN PLEIN FESTIVAL DE CANNES.

Le 24 mai prochain, à Cannes, une projection-débat sur la corrida aura lieu en présence de personnalités.  http://flac-anticorrida.org/projection-debat-sur-la-corrida-en-plein-festival-de-cannes/

 

Parmi les personnalités invitées :  Pedro ALMODOVAR, aficionado notoire et Président du Jury. Ainsi que Pierre LESCURE, président du Festival de Cannes. Dans un esprit de dialogue et d'ouverture, le monde taurin a été également convié à cet évènement. En particulier, les deux figures emblématiques de la corrida en France : le directeur des arènes de Nîmes, Simon CASAS et l'ancienne torera, Marie SARA.

Avec un invité surprise...

Nous précisons que le film anticorrida du cinéaste Jérôme LESCURE qui précédera le débat, avait été soutenu à sa sortie par l'Hôtel NEGRESCO.

LE PARLEMENT EUROPEEN/EELV est impliqué officiellement dans cette projection-débat.

A cette occasion, un hommage sera rendu à Danielle DARRIEUX, membre du comité d'honneur de la FLAC, qui vient de fêter cette année son centenaire. http://flac-anticorrida.org/danielle-darrieux-soutient-flac/

 

Lors de cette soirée, le film extraordinaire aux millions de vues dans le monde entier de l'agence de communication BETC, sera projeté sur écran géant. http://flac-anticorrida.org/une-grande-agence-de-communication-et-la-flac-condamnent-la-corrida/

Entrée libre.

Lieu de rendez-vous pour les médias :

Hôtel Cannes Palace

14 avenue de Madrid

06400 Cannes

Contact : Thierry Hély : 06 23 94 84 83

                 Roger Lahana :  06 11 54 02 83

 

Merci.

 

Thierry Hély

Président de la FLAC

www.flac-anticorrida.org

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot répond à la lettre ouverte des soigneurs de Marineland

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot répond à la lettre ouverte des soigneurs de Marineland

Dans un communiqué publié ce vendredi, la Fondation Brigitte Bardot a répondu aux soigneurs de Marineland, dénonçant la "supposée souffrance du dauphin empêché de se reproduire".

Alors que l'arrêté encadrant les conditions de captivité des cétacés et interdisant leur reproduction n'en finit plus de faire réagir professionnels et associations, la Fondation Brigitte Bardot est montée au créneau.

Dans un communiqué publié ce vendredi, l'association répond à la lettre ouverte des soigneurs de Marineland, dans laquelle ces derniers s'insurgent contre l'interdiction de reproduction de leurs dauphins et orques, estimant que "cette décision est choquante car elle apparaît dans un arrêté défendant le bien-être animal alors qu’elle le met en péril".

>> LIRE AUSSI. Les soigneurs de Marineland s'expriment pour la première fois dans une lettre ouverte

 

"Cette soudaine émotion des soigneurs face à une supposée souffrance du dauphin empêché de se reproduire est surprenante, sachant qu’ils ne manifestent par ailleurs aucune compassion lorsqu’il s’agit d’arracher les jeunes à leur mère pour alimenter les programmes d’échanges entre delphinariums.

Si la hiérarchie au sein du groupe est en effet essentielle pour les cétacés, en bassin il ne s’agit pas d’une famille mais d’individus forcés à cohabiter, sans lien particulier, dans un environnement artificiel qui ne répond à aucun besoin biologique de l’espèce.

Quant à la reproduction, faut-il rappeler qu’elle se fait par insémination artificielle chez les orques ? Si les soigneurs du Marineland d’Antibes se préoccupent soudainement de répondre aux besoins naturels des dauphins qu’ils maintiennent prisonniers, alors qu’ils leur offrent enfin la liberté!

La Fondation Brigitte Bardot soutient l’arrêté de Ségolène Royal et veillera à ce que le prochain gouvernement ne le remette pas en cause."

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Manuel Macron : Un pro de la corrida !

Publié le par Ricard Bruno

Manuel Macron : Un pro de la corrida !

Marie Sara portera les couleurs de "La République En Marche"  dans la 2e circonscription du Gard, elle a été investie par Emmanuel Macron le nouveau président de la république Française... 

Emmanuel Macron envoie des signes aux défenseurs de la cause animale... Un bras d'honneur pour être clair ! Ré-ouverture des chasses présidentielles de Chambord, sollicitation d'une Femme torera à cheval pour une investiture aux législatives dans le Gard. A ceux qui rejettent mon commentaire avec à la bouche l'avenir de la France dans l'Europe, je dis : justement ! N'a-t-il rien de mieux à faire que de ré-ouvrir Chambord, Est-ce rassembleur pour l'adhésion aux reformes nécessaires, que de traiter par le mépris une majorité très large de concitoyens qui rejettent la tauromachie ? A tous je suggère de ne pas mettre un turbo à l'arrogance déjà installée à l'Elysée, d'y mettre plutôt un régulateur de vitesse, aux législatives !

Merci à Raoul Bareiss qui a écrit ce texte, je n’aurais pas fait mieux !

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Emission "Grands reportages" "Trafic et exploitation des animaux"

Publié le par Ricard Bruno

Emission "Grands reportages" "Trafic et exploitation des animaux"

Partager cet article

Repost 0

Accueil des lions du Buffalo Circus : la Fondation Brigitte Bardot n'est “pas en position de force”

Publié le par Ricard Bruno

Accueil des lions du Buffalo Circus : la Fondation Brigitte Bardot n'est “pas en position de force”

La Fondation Brigitte Bardot, qui est intervenue auprès des autorités suite à l'annonce d'une possible euthanasie d'un lion qui a attaqué "son" dompteur à Doullens, dimanche dernier, est sans base légale pour agir.

La Fondation Brigitte Bardot, qui est intervenue auprès des autorités suite à l'annonce d'une possible euthanasie d'un lion qui a attaqué "son" dompteur à Doullens, dimanche dernier, est sans base légale pour agir.

Par Célia Mascre

La Fondation Brigitte Bardot a proposé, dans un tweet, d'accueillir le lion qui a sauté sur un dompteur du Buffalo Circus dimanche dernier à Doullens, dans la Somme, après être intervenu auprès des autorités afin qu'il ne soit pas euthanasié. Mais la fondation, qui se dit également prête à accueillir le deuxième lion du cirque, n'a pas de base légale pour agir.

"En l'absence de défaut de certificat de capacité du côté du cirque, nous ne pouvons pas faire grand chose... Nous ne sommes pas en position de force. À moins que le cirque ne décide d'abandonner les lions, il me paraît difficile de pouvoir les accueillir", déplore Christophe Marie, porte-parole de la fondation. 

La fondation est dans un premier temps intervenue auprès des autorités pour que le lion ne soit pas euthanasié. "Mais nous voyons mal le dompteur continuer à faire son numéro dans de telles circonstances", poursuit M. Marie.

Contacté, le cirque n'a donné aucune réponse quant à un éventuel abandon. Si tel était le cas, les lions seraient accueillis près de Lyon, par l'association Tonga Terre d'Accueil

La fondation est également intervenue afin que des dispositions soient prises aux niveaux national et même européen. "Nous souhaitons que l'État interdise ce genre d'exhibitions totalements abérantes", conclut M. Marie.

Le maire de Doullens, lui, a refusé de prendre un arrêté interdisant la présence de cirque avec animaux sauvages sur sa commune.
Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Emmanuel Macron investit une ancienne torera aux législatives !

Publié le par Ricard Bruno

De mieux en mieux ! quelle honte !

Quand je vous disais que la politique et le monde animal venant de Macron est une catastrophe !

Bruno Ricard

Emmanuel Macron investit une ancienne torera aux législatives !

L’ancienne torera Marie Sara a été personnellement sollicitée par Emmanuel Macron pour devenir candidate La République En Marche! dans la 2e circonscription du Gard. Une proposition que la femme de 52 ans a accepté:

«Ça a été un peu une surprise, j’ai hésité pendant quelques heures, c’est un engagement sérieux, un changement de vie», a-t-elle précisé.

Celle qui est aussi éleveuse de taureaux et directrice des arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer sera opposée au député FN sortant Gilbert Collard, lui aussi un grand amateur de corrida.

«J’ai l’habitude de descendre dans les arènes, c’est un bel adversaire, je sais qui est Gilbert Collard» a-t-elle ajouté.

Les autres candidats ne sont pas encore connus.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Macron et la protection animale...

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>