Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1353 articles avec action protection animale

Brigitte Bardot : sa lettre choc à Nicolas Hulot

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : sa lettre choc à Nicolas Hulot

Une fois n'est pas coutume, Brigitte Bardot est contente. Habituée des coups de gueule envers les plus puissants quand il s'agit des de défendre les animaux, l'ex-sex symbol vient de signer une lettre sous forme de véritable déclaration d'amour à Nicolas Hulot nommé fraîchement ministre par Emmanuel Macron.

"Bravo, grâce à vous nous allons enfin améliorer le sort des animaux sauvages qui vous attendent depuis trop longtemps", écrit Brigitte Bardot dans le texte publié sur son compte Twitter ce samedi 3 juin.

Elle en profite pour alerter le ministre de la Transition écologique et solidaire sur la chasse du loup. Elle compte bien lui présenter sa méthode pour cela, visiblement pleine d'espoir. "Avec vous, cher Nicolas, nous allons enfin sortir de ces débats hystériques qui opposent l'homme et l'animal afin de redonner la paix à ceux qui la méritent", s'enthousiasme-t-elle avant d'écrire de sa main "à bientôt, je vous embrasse". Une lettre qui laisse présager une relation apaisée.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Boulogne Billancourt: un chien meurt étouffé dans le coffre d’une voiture !

Publié le par Ricard Bruno

Dans ma propre ville, un pauvre chien meurt étouffé dans une voiture en plein soleil !

C'est à vomir, que le propriétaire si on peut appeler cela un propriétaire soit retrouvé et sévèrement condamné, il ne peut en être autrement...

Bruno Ricard

Un chien est mort étouffé dans la voiture non-aérée de son propriétaire, dimanche, jour de grande chaleur, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

C’est une employée de l’hôtel La Villa Sorel, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) qui a fait l’horrible découverte. Dimanche, en fin d’après-midi, elle découvre un chien à l’agonie dans le coffre d’une voiture garés en face de l’hôtel.

Un chien à l’agonie plusieurs heures dans une voiture

Au début, l’employée de la Villa Sorel, à Boulogne-Billancourt, ne s’est pas inquiétée plus que ça. Alors qu’elle surveille l’entrée de l’hôtel, une voiture stationnée juste devant se met à remuer.

C’est seulement quand des passants viennent la voir pour lui signaler des bruits étranges, qu’elle s’approche de la voiture. Et là, elle découvre avec effroi un chien à l’agonie dans le coffre de la voiture selon Le Parisien.

En effet, le chien, enfermé là en ce dimanche ensoleillé et particulièrement chaud, était en train d’étouffer. Il a probablement essayé de sortir de la voiture dans un premier temps. En effet, selon Le Parisien, des témoins affirment que le chien avait la gueule en sang.

Son propriétaire introuvable

Epuisé, il se serait ensuite laissé mourir, poussant quelques couinements. Ce sont ces petits couinements qui ont attiré l’attention des passants dans la rue. L’employée de la Villa Sorel a alors immédiatement contacté la police.

Quand les autorités sont arrivées sur place quelques minutes plus tard, il était déjà trop tard. Après avoir brisé la vitre de la voiture, ils n’ont pu que constater que le chien était trop faible pour être ré-animé.

L’animal n’avait pas de tatouage. Mais la police espère retrouver son propriétaire grâce à l’immatriculation de la voiture.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot soutient le maire du Luc contre le cirque Muller

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot soutient le maire du Luc contre le cirque Muller

Un bras de fer est engagé au Luc, depuis hier, entre le maire, Pascal Verrelle, et les gérants du cirque Muller, qui s'est installé pour donner des spectacles comportant des animaux sauvages ces samedi, dimanche et lundi.

L'élu se bat, depuis mercredi, pour empêcher la tenue des représentations, un arrêté municipal pris il y a plusieurs mois stipulant l'interdiction de la présence d'animaux dans les cirques accueillis sur le territoire communal.

Ce jeudi matin, c'est un soutien de poids qui est venu se ranger au côté de la municipalité lucoise.

Brigitte Bardot, qui a contacté le maire, Pascal Verrelle, par téléphone, lui a affirmé qu'elle mettait tout en oeuvre afin de réussir à mobiliser les défenseurs de la cause animale.

"Il faut lancer un appel à la population : n'allez pas à ces spectacles, il faut que cette horreur s'arrête. Ce sont des numéros ridicules, méchants, qu'on impose à des bêtes enfermées toute leur vie. C'est grâce à des gens comme ce maire que nous parviendrons à stopper cela."

Appel à la manifestation

Militante de longue date pour la cause animale, Brigitte Bardot a tenu à rappeler qu'elle "n'avait rien contre le monde du cirque en général. J'ai de l'admiration pour ces artistes, qui ont un courage formidable. Je ne lutte que contre ceux qui maltraitent des animaux qui n'ont rien à faire dans ces spectacles ridicules."

Brigitte Bardot appelle "tous ceux qui sont contre les animaux dans les cirques" à venir "manifester devant l'entrée du cirque Muller, samedi, à 17 heures."

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Poules en cage : la cruauté au menu du groupe Panzani

Publié le par Ricard Bruno

Nouvelle enquête de L214 : Groupe Panzani, l'enfer des cages

Poules en cage : la cruauté au menu du groupe Panzani

Nouvelle enquête de L214

Aujourd’hui, L214 rend publiques des images épouvantables d’un élevage industriel de 160 000 poules élevées en cages, appartenant à l'entreprise Geslin, lui-même fournisseur du Groupe Panzani et de sa marque Lustucru Sélection.

Les images sont édifiantes : poules déplumées (certaines n'ont quasiment plus aucune plume), blessées dans un état dramatique (cloaque purulent), poux grouillant sur les oeufs, cadavres de poules en décomposition dans les cages. Des conditions de vie révoltantes pour les poules et inquiétantes du point de vue sanitaire. L’élevage comporte également des manquements à la réglementation notamment par l’absence de litière. L214 porte plainte contre l’élevage.

→ Voir la vidéo

Interpellez le groupe Panzani !

Les privations comportementales sévères sont inhérentes à l'élevage en batterie. S'ajoutent ici des infractions à la réglementation, des défauts de soin et d'hygiène, accroissant encore la souffrance des animaux. Nous sommes nombreux à juger qu'enfermer des poules dans des cages est inacceptable. Mettons ensemble un point final à cette forme d'élevage particulièrement cruelle.

Nous avons besoin de vous pour interpeller le groupe Panzani qui continue de s'approvisionner auprès d'élevages en cage et le mettre face à ses responsabilités. Cette entreprise doit bannir les oeufs de poules élevées en cage comme l’ont fait de nombreuses autres sociétés, notamment ses concurrents Barilla et Giovanni Rana. Merci de signer la pétition !

Partager cet article

Repost 0

Les dernières prises de position politique concernant les animaux...

Publié le par Ricard Bruno

 

Colloque au Sénat “La question animale : un enjeu majeur du XXIe siècle”

Soumis par Samuel L214
 

Le 22 mai 2017,
3 politiques ont agi pour les animaux

La question animale est un enjeu politique majeur. Qu’il s’agisse de la souffrance dans les élevages, les abattoirs, les cirques, les zoos, ou à travers l’expérimentation animale ou la corrida, la sensibilité des animaux non-humains est de mieux en mieux reconnue et appelle à repenser notre rapport avec les êtres vivants qui nous entourent.
Programme
Pour y répondre, Jean Desessard, sénateur de Paris, président du Groupe écologiste du Sénat, et Brigitte Gothière, porte-parole de l’association L214 - Éthique & animaux, ont convié des personnalités du monde politique, scientifique et universitaire à un colloque destiné à faire un point sur l’évolution de la connaissance autour de la question animale et à dresser un panorama des initiatives pour engager notre société vers un nouveau modèle de développement.
(extraits de la présentation de l'événement)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Colloque au Sénat “La question animale : un enjeu majeur du XXIe siècle” on Facebook
 

La chasse : « Une communion avec la terre, avec la nature, un hommage de la civilisation à la loi de la jungle »

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 1 février 2017,
Édouard Philippe (DVD) a agi contre les animaux

François Baroin, lui, chasse. C’est plus qu’un sport, la chasse. C’est un art de vivre. Une communion avec la terre, avec la nature, un hommage de la civilisation à la loi de la jungle. Une passion sociale, qui se partage avec son chien et ses amis. Pour être un bon chasseur il faut être patient, adroit et discret. A l’affût. Et François Baroin est, dit on, un bon chasseur.
(extrait de l'article d'Édouard Philippe, Libération)

→ Lire la suite

share on Twitter Like La chasse : « Une communion avec la terre, avec la nature, un hommage de la civilisation à la loi de la jungle » on Facebook
 

Législatives 2017 : 5 partis engagent leurs candidats à soutenir les 30 propositions du manifeste AnimalPolitique

Soumis par Samuel L214
 

Le 23 mai 2017,
AEI, Le Trèfle, MHAN, PA, Parti Pirate ont agi pour les animaux

→ Lire la suite

share on Twitter Like Législatives 2017 : 5 partis engagent leurs candidats à soutenir les 30 propositions du manifeste AnimalPolitique on Facebook
 

Arrêté visant à mettre fin à la détention des orques et dauphins dans les delphinariums

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 3 mai 2017,
3 politiques (PS) ont agi pour les animaux

La reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite. Ainsi, seuls les orques et les dauphins actuellement régulièrement détenus peuvent continuer à l'être, sans ouvrir à de nouvelles naissances.
(extrait de l'objet de l'arrêté)
Pour assurer la protection des espèces, améliorer le bien-être et supprimer la souffrance animale, la détention en captivité de spécimens de cétacés est interdite, à l'exception des spécimens de l'espèce Orcinus orca et de l'espèce Tursiops truncatus régulièrement détenus à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté au sein d'établissements dûment autorisés sur le territoire national.
(extrait de l'article 1 de l'arrêté)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Arrêté visant à mettre fin à la détention des orques et dauphins dans les delphinariums on Facebook
 

Le ministre de l'Intérieur incite à compliquer la mise en œuvre des arrêtés municipaux visant à interdire les cirques détenant des animaux

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 7 avril 2017,
3 politiques (PS) ont agi contre les animaux

Mon attention est régulièrement appelée par les professions circassiennes et foraines, et les organisations qui les représentent, sur les difficultés qu'elles rencontrent de plus en plus fréquemment dans l'exercice de leur profession, du fait notamment de l'interdiction par certaines municipalités de leur implantation ou de leur éloignement du centre des villes. (...) il vous revient, ainsi qu'aux sous-préfets d'arrondissement sous votre autorité, d'être attentif aux sollicitations que peuvent vous adresser les organisations professionnelles représentatives (...) Je vous remercie de me tenir informé des difficultés que vous pourriez rencontrer dans la mise en oeuvre de ces instructions
(extrait de la circulaire du Ministère de l'Intérieur aux préfets de département et au préfet de police des Bouches-du-Rhône)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Le ministre de l'Intérieur incite à compliquer la mise en œuvre des arrêtés municipaux visant à interdire les cirques détenant des animaux on Facebook
 

Conférence à Nantes sur la politisation de la cause animale

Soumis par Samuel L214
 

Le 24 mai 2017,
4 politiques ont agi pour les animaux

Au cours de cette soirée, et en vue des élections législatives de juin 2017, nous discuterons de la place de la question animale en politique.
– Quels sont les enjeux et les stratégies à mettre en œuvre ?
– Comment avancer pour que la question animale ait enfin la place qu’elle mérite : une place centrale dans la politique humaine ?
– Comment construire efficacement afin d’obtenir au plus vite des droits fondamentaux pour les plus vulnérables d’entre nous ?

(extrait de la présentation par le CNPA)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Conférence à Nantes sur la politisation de la cause animale on Facebook

Partager cet article

Repost 0

Cirque Joseph Bouglione : les spectacles avec les animaux, c’est fini !

Publié le par Ricard Bruno

Cirque Joseph Bouglione : les spectacles avec les animaux, c’est fini !

Cirque Joseph Bouglione : les spectacles avec les animaux, c’est fini !

Publié le 19 mai 2017 à 13:24 Aujourd'hui | 676 vues

Bonne nouvelle pour les défenseurs de la cause animale. Le cirque Joseph Bouglione ne présente plus de numéros avec des animaux. 

Les numéros avec des tigres et autres animaux sauvages, c’est terminé ! André-Joseph Bouglione, l’un des petits-fils de Joseph Bouglione, et son épouse Sandrine Bouglione, ont fait le choix, depuis septembre 2016, de mettre un terme aux représentations utilisant des animaux. « Nos animaux commençaient à vieillir : soit nous reprenions des jeunes et l’on repartait pour 10 ou 20 ans. Soit nous trouvions une solution pour faire autre chose », explique André-Joseph Bouglione à la Fondation 30 Millions d’Amis.

Pour ces artistes, cette décision difficile a été prise « par amour des animaux » mais aussi « par respect du public ». « J’ai vu un sondage qui indiquait que 80 % des Français étaient sensibles à la cause animale. Notre métier, c’est de faire un spectacle pour la famille. Si une très large majorité des familles est sensible à la cause animale, on ne peut pas continuer à faire un spectacle qui les dérange. Je ne me voyais pas continuer à présenter des animaux à des gens qui ressentent une gêne morale en venant au cirque », explique-t-il.

« Je n’ai pas le droit à l’échec »

Les animaux ont été replacés dans des lieux d’accueil. « Ce sont des lieux de retraite en France. Nous n’avons gardé que les chevaux vieillissants. Nous avions des tigres, des chameaux, etc. en tout cela représentait une soixantaine de têtes », confie le petit-fils de Joseph Bouglione au site 78actu. Le couple a donc dû imaginer un tout nouveau spectacle. Présenté depuis quelques semaines au public, celui-ci plonge les spectateurs dans un univers fantastique « à la Tim Burton avec aussi un côté Monty Python ». Pour le cirque, le défi est grand. « Aujourd’hui, je suis condamné à ce que mon cirque sans animaux marche, pour la cause animale ! Les gens qui m’ont félicité m’ont fait remarquer que je n’ai pas le droit à l’échec. Il faut montrer que cela fonctionne ! »

André-Joseph Bouglione espère que d’autres cirques feront de même. « La plupart des cirques ne devraient pas avoir d’animaux car ils les traitent mal. C’est mon opinion. Je n’ai pas la prétention de dire aux autres cirques qu’ils doivent arrêter les animaux. Mais je pense que ma démarche peut forcer le cirque traditionnel à se remettre en question car il y a des problèmes depuis 20-30 ans. J’aimerais ne pas être tout seul à faire cela dans mon coin, à avoir cette prise de conscience citoyenne. »

Aujourd’hui, une quarantaine de villes ont interdit les cirques présentant des numéros avec des animaux. Une pétition demandant « l’interdiction progressive de l’exhibition des animaux sauvages dans les spectacles itinérants » a été lancée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Fondation Brigitte Bardot et 30 millions d'amis : 27 chevaux sauvés à Martigues

Publié le par Ricard Bruno

Fondation Brigitte Bardot et 30 millions d'amis : 27 chevaux sauvés à Martigues

Le 23 amis dernier, la Fondation 30 Millions d’Amis et la Fondation Brigitte Bardot sont venues en aide à 27 équidés victimes de négligences à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. Elles les ont pris en charge et leur apportent désormais les soins nécessaires pour leur permettre d’aller mieux.

Triste spectacle la semaine dernière à Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Une trentaine de chevaux amaigris et négligés ont été retrouvés sur un petit terrain de la commune. Livrés à eux-mêmes, les animaux vivaient dans la saleté, avec peu de nourriture et de l’eau sale. Face à cette situation, la Direction départementale de la protection des populations est intervenue avec la police municipale. Elle a demandé aux fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot de prendre en charge les 27 équidés.

13 ont rejoint le sanctuaire pour équidés maltraités de la Fondation 30 Millions d’Amis et le reste a été accueilli par la Fondation Brigitte Bardot. Parmi les chevaux sauvés, de nombreuses juments pleines ou qui avaient mis bas récemment étaient présentes, ainsi que des poulains âgés de quelques jours à 2 ans.

« Ces chevaux étaient contraints de rester sur une surface minuscule où ils vivaient au milieu de leurs excréments » raconte Laetitia Bos, de la Fondation 30 Millions d’Amis. « Ils ont tous les pieds très longs ! Même les poulains de 2 ans ont des sabots immenses ! Sans compter que lorsque nous sommes arrivés, les pauvres bêtes étaient en plein cagnard, sans possibilité de se mettre à l’ombre… »

Les bénévoles des deux Fondations vont désormais prendre soin de ces équidés et les aider à aller mieux.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Une chienne retrouvée massacrée le visage en lambeaux sur un balcon

Publié le par Ricard Bruno

Une chienne retrouvée massacrée le visage en lambeaux sur un balcon

L’association Les amis de Sam a alerté les internautes de leur découverte choquante, mardi dans une résidence à Aix-en-Provence.

Appelée en urgence par les résidents d’un immeubles à Aix pour une cas de maltraitance, l’association a découvert une véritable scène d’horreur.

« Arrivé sur les lieux, on aperçoit une chienne au troisième étage en sang sur le balcon, le sang dégouline jusqu'en bas. D'après des témoins la chienne a été prise à coup de tire bouchon », explique Les amis de Sam sur Facebook, «  les forces de l'ordre ne sont jamais venues. C’est grâce à l'aide des habitants du secteur que la chienne à pu être récupérée pour que l'on puisse la mener d'urgence chez le vétérinaire. Il y avait aussi un petit mâle qui est aussi venu avec nous. »

La chienne a été massacrée par son propriétaire. Multiples plaies profondes sur le visage, des lambeaux de peaux manquent à l’appel.

 

Chez le vétérinaire, la pauvre bête est anesthésiée pour être recousue et vérifier la présence ou non d’hémorragie interne.

Le petit jack russell recevra finalement 5 points sous cutanés et 17 point cutanés.

« Elle a été perfusée pendant la nuit car elle avait perdu beaucoup de sang », précise l’association « les deux chiens sont atteints de surdité de naissance. »

Les deux jacks nommés, par l’association, Bonnie et Clyde ont chacun été accueilli par des famille d’accueil.

L’association a déposé plainte mercredi pour actes de cruauté.

( Attention les images peuvent heurter la sensibilité. )

Source de l'article : http://www.nicematin.com/faits-divers/une-chienne-retrouvee-massacree-le-visage-en-lambeaux-sur-un-balcon-141070?idprob=7017_70130
Source de l'article : http://www.nicematin.com/faits-divers/une-chienne-retrouvee-massacree-le-visage-en-lambeaux-sur-un-balcon-141070?idprob=7017_70130

Source de l'article : http://www.nicematin.com/faits-divers/une-chienne-retrouvee-massacree-le-visage-en-lambeaux-sur-un-balcon-141070?idprob=7017_70130

Partager cet article

Repost 0

Singes euthanasiés à Labenne (40) : que se passe-t-il au parc animalier ?

Publié le par Ricard Bruno

C'est incompréhensible de vouloir euthanasier ces animaux, c'est scandaleux !

Bien entendu la fondation Brigitte Bardot est sur ce dossier...

Bruno Ricard

La Pinède des singes était une attraction touristique unique sur la Côte sud des Landes.

La Pinède des singes était une attraction touristique unique sur la Côte sud des Landes.

Jeudi, sur le réseau social Twitter : « 115 macaques vont être abattus à La Pinède des singes de Labenne. » C’est un jeune homme qui a prévenu ce qui allait advenir, ce vendredi, à la centaine de macaques de Java qu’il restait de la Pinède des singes. Si le nombre avancé d’animaux concernés n’a pu être vérifié, la décision a été confirmée du bout des lèvres par la préfecture des Landes...

Partager cet article

Repost 0

La corrida à l’honneur à l’Assemblée, la République en marche (arrière)

Publié le par Ricard Bruno

La corrida à l’honneur à l’Assemblée, la République en marche (arrière)

La corrida à l’honneur à l’Assemblée, la République en marche (arrière)

La torera Marie Sara vient d’être investie pour les législatives dans le Gard par La République en marche. Les défenseurs des animaux demandent son remplacement.

La corrida a toujours eu ses entrées à l’Assemblée nationale grâce à des élus aficionados. Un groupe d’études sur la tauromachie réunit des dizaines de députés de droite et de gauche, et certains n’hésitent pas à financer des associations taurines. Mais un nouveau pas risque d’être franchi avec l’arrivée possible au Palais-Bourbon de la plus célèbre porte-parole française de la tauromachie, la torera Marie Sara. L’actuelle délégataire des arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer et de Mont-de-Marsan vient d’être investie pour les législatives dans la 2e circonscription du Gard par La République en marche, le mouvement créé par le nouveau président Macron. Le signal envoyé à travers un tel adoubement est catastrophique : il témoigne d’un mépris inadmissible pour les droits des animaux.

Marie Sara est censée incarner la «société civile» si chère à Emmanuel Macron. Mais quel pan de la société représente-t-elle exactement ? Cette nouvelle venue en politique doit sa notoriété aux taureaux qu’elle a torturés et exécutés dans les arènes pendant des années. «Torturés», «exécutés», ces mots semblent trop durs ? Ils n’expriment pourtant que la réalité. Cette réalité dont vous, monsieur le Président, dites ne pas avoir peur. Alors, regardez à nouveau des images de corrida, si vous l’avez jamais fait. Observez la lance du picador qui coupe les ligaments de la nuque pour que l’animal baisse la tête, cette lance qui insiste et revient. Voyez les banderilles colorées qui continuent l’ouvrage en déchirant la chair. L’animal agonise dans l’incompréhension de ce qu’il subit, tandis que le public exulte. Au bout d’un trop long quart d’heure, l’épée s’enfonce ensuite entre les épaules du supplicié, plusieurs fois si nécessaire, et un poignard dans le crâne l’achève s’il refuse de mourir. Il paraît que c’est de l’art, une métaphore de la mort, le combat de l’homme contre sa propre animalité, ou une foutaise du genre.

Vraiment, monsieur le Président, est-ce cela la France moderne, progressiste et humaniste que vous souhaitez incarner ? Vous rendez-vous compte qu’en promouvant une pratique rétrograde et barbare, alors même que la Catalogne l’a supprimée il y a plusieurs années, alors même que le code civil français vient de reconnaître la sensibilité de l’animal, vous vous faites au contraire le porte-parole d’une France en marche… arrière ? Pire : vous vous opposez frontalement à la majorité des Français, qui rejettent désormais massivement cette pratique.

Un sondage Ifop-Alliance anticorrida affirmait en 2015 que 73 % des Français sont favorables à la suppression des corridas avec mise à mort des taureaux. «Oui, mais il y a la tradition !» répondent en chœur les défenseurs de la tauromachie. L’argumentum ad antiquitatem, philosophiquement inacceptable, est toujours le même : «Il faut préserver une belle habitude locale porteuse d’histoire et d’identité !» Même cette justification est fausse. La corrida n’a jamais été une tradition française, mais espagnole. Elle n’est arrivée en France qu’en 1853, pour faire plaisir à Eugénie de Montijo, l’épouse de Napoléon III.

Aujourd’hui, la corrida est interdite sur l’ensemble du territoire français, au nom de l’article 521 du code pénal qui interdit de pratiquer des «sévices graves» ou «actes de cruauté» envers les animaux apprivoisés ou tenus en captivité.

Des dérogations sont accordées pour quelques départements du sud de la France, au nom d’une «tradition locale ininterrompue» dont nous avons rappelé plus haut qu’elle est imaginaire.

Par ailleurs, contrairement aux arguments promotionnels, la population des départements concernés n’est pas plus favorable que le reste des Français aux massacres de taureaux en public : en 2017, un sondage Ifop-Alliance anticorrida révélait que 75 % des habitants des départements «taurins» sont opposés aux corridas.

Monsieur le Président, beaucoup de ceux qui ont voté pour vous le 7 mai l’ont fait dans des circonstances qu’il est inutile de rappeler ici. Parmi vos électeurs d’un jour, il y avait de très nombreux défenseurs des droits des animaux. Si vous voulez être le président rassembleur que vous annoncez, ne vous enfermez pas dans des calculs électoraux déconnectés de la volonté des Français et des vérités éthologiques les plus basiques qui disent toute l’indignité de la tauromachie.

Monsieur Macron, il est temps encore de remplacer votre candidate dans la 2e circonscription du Gard. Faites-le pour prouver que, même si l’écologie et les droits des animaux sont des sujets secondaires pour vous, vous n’y êtes pas non plus complètement insensible. Des millions de Français attendent de vous un tel geste.

La corrida sera abolie un jour. Peut-être ne serez-vous pas le président qui pourra s’en enorgueillir. Mais ne soyez pas, au moins, celui qui l’aura remise en lumière.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0