Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1293 articles avec action protection animale

Corrida : Le Patrimoine Des ASSASSINS !

Publié le par Ricard Bruno

Merci à Clément
Consternant est bien le terme. Comment le ministère de la culture peut-il "couvrir" la barbarie il n a pas sa place ,sa place est ailleurs avec tout ce qu il a fait

Notre cher pays ne sait vraiment plus quoi inventer pour se ridiculiser... Une barbarie archaïque classée au patrimoine culturel...
Comment peut-on laisser croire que les Français sont d'accord avec cette décision soi-disant culturelle ? Qui a été consulté ? Tout le monde sait que l'immense majorité des Français rejette la corrida et préfèrerait sa disparition.
Les Français, insultés une fois de plus par ceux qui les gouvernent.
Donner un tel statut à cette ignominie qu'est la corrida contre un avis majoritaire c'est insulter la majorité des français qui sont contre la corrida sur leur territoire. Abject ! Honteux ! Scandalisé ! Comment ne pas l'être quand on s'en prend à ces magnifiques animaux : ne nous sommes nous pas déjà assez servis sur le dos de ces bovidés
La mafia taurine travaille avec ce gouvernement depuis le début alors que peut-on espérer de mieux de ces corrompus arrivistes et pro corrida.
Sarko, Fillon, Mitterrand ,Douillet et autres de l'Élysée étant pour la corrida et faisant passer leurs désirs avant l'avis de la majorité des français.
Comment peut-on justifier une activité qui fait souffrir pour le plaisir ? Quelle belle morale à donner aux enfants !
Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC...URGENT!

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

Le 19 juillet prochain, Nicolas Sarkozy se rendra à Agde pour parler, entre autre, des centres d'hébergement touristique. Ce sera un véritable événement dans cette station balnéaire.

Comme vous pouvez vous en douter, à cette occasion, la presse locale sera épluchée par l'entourage présidentiel. Par conséquent, Hérault tribune étant le média internet le plus lu dans tout l'agathois, s'il y a un maximum de réactions à l'article ci-dessous, il est possible que Nicolas Sarkozy en soit informé...

http://www.herault-tribune.com/articles/10423/simone-veil-condamne-la-corrida/?PHPSESSID=913f6f3bd9a361344415a6f248bd8207

Pour cela, il faut dérouler et cliquer sur "réagir à l'article" en bas à gauche.

Il n'est pas exclu non plus qu'une délégation du Comité Agathois Anti Corrida essaye d'approcher Nicolas Sarkozy afin de lui parler de cette inscription honteuse et du ralliement à notre cause de Simone Veil.

Un grand merci à l'avance pour votre contribution !

Amitiés dans la lutte.

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

Partager cet article

Repost 0

Philippe Bélaval celui par qui le scandal est arrivé !

Publié le par Ricard Bruno

 

Philippe-Belaval.jpg

La Direction du ministère de la Culture en charge de l'inscription de la corrida au Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) français est la Direction Générale des Patrimoines (DGP). Son directeur, Philippe Bélaval, a été nommé un mois après le lancement de la campagne pour l'inscription de la corrida au PCI par deux associations taurines, l'Observatoire National des Cultures Taurines (ONCT) et l'Union des Villes Taurines Françaises (UVTF). Or, Philippe Bélaval est non seulement aficionado militant, mais est membre fondateur et a été administrateur de l'ONCT. Cherchez l'erreur.


En décembre 2009, le mundillo, le  petit monde de la corrida, lançait le coup d'envoi des « démarches destinées à inscrire la Culture Taurine au Patrimoine Immatériel de l'UNESCO ». Il était explicitement précisé « Est ainsi donné en France le coup d'envoi d'une campagne [...] qui devrait aboutir à plus ou moins long terme à préserver la culture taurine de toutes les attaques dont elle est l'objet au nom de supposés "droits des animaux" »

En janvier 2010, l'administration du Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) était réorganisée en 4 grandes entités, dont la Direction Générale des Patrimoines (DGP).
La DGP comprend 7 départements transversaux, dont le Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique (ex Mission du Patrimoine ethnologique). L'une des missions de ce Département est de coordonner la mise en œuvre de la convention Unesco pour la sauvegarde du PCI. En d'autres termes, il supervise et avalise la réalisation des fameuses fiches d'inventaire, qui officialisent l'inscription d'une pratique au patrimoine immatériel français, comme la tapisserie d'Aubusson, la dentelle au point d'Alençon... ou la corrida. La fiche de la corrida a été enlevée du site du MCC pour dit-on « ne pas alimenter la polémique »(!), mais est consultable par exemple ici.

Le directeur général des patrimoines, nommé donc en janvier 2010 par le Président de la République, était et est toujours Philippe Bélaval, dont on peut lire les étapes biographiques ici ou .

Mais sur la question de la corrida, qu'on cherche à tout prix à nous présenter comme une simple formalité, Philippe Bélaval est tout sauf neutre.
C'est un aficionado - un passionné de corrida - militant.

Le quotidien Les Échos écrivait le 3 février 2010, dans un article intitulé « Philippe Bélaval Premier directeur général des Patrimoines de France » : « Le Toulousain [se] rend [à Bilbao] dès que possible assister aux corridas, l'un de ses innombrables passe-temps qu'il assume au point d'accrocher des clichés de taureaux au ministère. »

Il est membre actif de l'association La Querencia, association taurine créée à Paris en 1986, qui publie un bulletin, Paris Afición.
Philippe Bélaval a rédigé nombre d'articles ou d'éditoriaux pour ce bulletin, et a dans ce cadre rendu compte des temporadas (saisons de corridas) en 2001, en 2002, en 2004, en 2005, ou en 2010

Plus du tiers de son Bilan de la temporada 2004 était consacré à l'opposition à la corrida en Espagne ou en France.
On peut y lire :
« Les corridas de l'année 2004 se sont déroulées dans un contexte anti-taurin d'une ampleur sans précédent. »
Ainsi que :
« On le voit bien, toutes ces affaires, d'Espagne ou d'ailleurs, ont un point commun : les anti-taurins y sont toujours à l'initiative et l'aficion, elle, est réduite à se défendre comme elle le peut sur un terrain qu'elle n'a pas choisi. Le péril est extrême si la tendance n'est pas inversée. »

Dans le n° 99 de juillet 2006 de Paris Afición, M Bélaval écrivait un long article (p 8 à 16) intitulé : « Faire face, oui mais comment ? ». Il s'agissait, on l'aura compris de faire face à l'opposition à la corrida, préoccupation manifestement au premier plan chez le futur Directeur Général des Patrimoines. Il y faisait référence à « une certaine revalorisation des valeurs ou pratiques minoritaires, au nom du droit à la différence ou encore de ce qu’il est convenu d’appeler "l’exception culturelle"», et enchaînait « C’est concrètement peu de chose, il faut le reconnaître, mais c’est peut-être une chance pour la tauromachie de conserver un minimum de rayonnement. »

André Viard, le président de l'ONCT, a été à l'occasion invité à La Querencia, et a de son côté publié, sur son site Terres taurines, un article écrit en 2004 par Philippe Bélaval pour Paris Afición (probablement parce qu'il y est cité à deux reprises).

La Fédération des Sociétés Taurines de France avait organisé en octobre 2006, à l'occasion de son 90ème congrès, un colloque sur « La préservation de la corrida ». Le samedi 28 octobre, Philippe Bélaval y prononçait une intervention intitulée « La corrida est une culture ». Tiens tiens...

En janvier 2011, le Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique (qui dépend donc de la DGP) co-organisait un colloque intitulé « Droit et patrimoine culturel immatériel ».
Philippe Bélaval y intervenait en premier pour prononcer une introduction. L'un des thèmes était « PCI et conflits de valeurs », avec deux interventions consacrées à « PCI et éthique », dont l'une s'intitulait tout simplement : « Les cultures taurines », et était présentée par Frédéric Saumade, ethnologue mentionné sur la fameuse fiche d'inventaire.

Mais j'ai gardé le meilleur pour la fin.
Philippe Bélaval, Directeur Général des Patrimoines au Ministère de la Culture et de la Communication, est membre fondateur et a fait partie du premier Conseil d'Administration (avril 2008 - juin 2010) de l'Observatoire National des Cultures Taurines, l'association des lobbyistes taurins qui se targue d'avoir obtenu l'inscription de la corrida au PCI français ! D'ailleurs, la fiche d'inventaire de la corrida, avalisée par Philippe Bélaval pour l'inscription au PCI français, a été rédigée par François Zumbiehl, également fondateur et administrateur de l'ONCT. Dame, entre copains, faut s'entraider. On remarquera qu'une version ultérieure de la liste des membres fondateurs, sur le même site (la Fédération des Sociétés Taurines Françaises), a fait disparaître comme par enchantement  le nom de Philippe Bélaval...
Sur une question aussi polémique que la corrida, ceci s'appelle un conflit d'intérêt. C'est une raison suffisante pour suspendre l'inscription de la corrida au PCI et réouvrir les débats.

Ah, oui : Philippe Bélaval est membre du Conseil d’État depuis 1979. Une casquette qu'il compte sans doute faire jouer, si le gouvernement persiste à faire la sourde oreille, lorsque les recours déposés contre l'inscription au PCI parviendront à la haute juridiction administrative.

Les citoyens peuvent faire part de leurs observations à la DGP sur cette adresse mail : <communication.dgpat@culture.gouv.fr>.

Addendum le 24 juin 2011

 

La FSTF confirme que Philippe Bélaval est fautif

Le paragraphe "le meilleur pour la fin" contenait plusieurs liens renvoyant sur des pages du site de la FSTF, la Fédération des Sociétés Taurines Françaises. Or, nous constatons que ces liens sont devenus invalides. Bel aveu.

Rappelons que la FSTF est une association 1901 réunissant des clubs taurins, et forme avec deux autres associations 1901, l'UVTF (Union des Villes Taurines Françaises), et l'ONCT (Observatoire National des Cultures Taurines), l'essentiel du lobby tauromachique français.
Son site héberge des "associations amies". Jusqu'à présent s'y trouvait l'ONCT. Mais voici soudain que ce dernier a disparu de la liste de ces associations, comme par enchantement (il faut dire que le président de la FSTF se nomme Roger Merlin).
Il figure toujours dans la rubrique "Associations hébergées" du plan du site (le webmaster de la FSTF n'est manifestement pas une flèche). Mais si on clique sur "OBSERVATOIRE NATIONAL DES CULTURES TAURINES" : plus rien, "Page Web introuvable", erreur "HTTP 404".

Évidemment, les pages du site dédiées à l'ONCT contenaient deux éléments devenus un tantinet gênants :
- la liste des membres fondateurs de l'ONCT, avec Philippe Bélaval ;
- la liste du premier Conseil d'administration (avril 2008-juin 2010), avec Philippe Bélaval figurant parmi les membres parisiens, au côté notamment de François Zumbiehl, rédacteur de la fiche d'inventaire de la corrida pour l'inscription au PCI.

Mais rassurons-nous, ces pages sont toujours visibles (avec simplement les fichiers "image" en moins).

La liste des membres fondateurs, obsolète, est :
- pour l'instant encore dans le "cache" ici :
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:v7qjSWRy_tEJ:www.torofstf.com/onct/onct_fondateurs.html
- et enregistrée pour la postérité ici :
http://ddata.over-blog.com/3/92/63/91/belaval-onct_fondateurs.htm
La liste du premier Conseil d'administration, obsolète, est :
- pour l'instant encore dans le "cache" ici :
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:iBpoy0xlVvYJ:www.torofstf.com/onct/onct_cons-admin.html
- et enregistrée pour la postérité ici :
http://ddata.over-blog.com/3/92/63/91/belaval-onct_cons-admin.htm
Et pour être complet, la liste "expurgée" des membres fondateurs, obsolète, est :
- pour l'instant encore dans le "cache" ici :
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:KE4UDSV7J3IJ:www.torofstf.com/essais%2520site%2520onct/observatoire_fondateurs.html
- et enregistrée pour la postérité ici :
http://ddata.over-blog.com/3/92/63/91/ONCT-fondateurs-rev.mht

Cette manoeuvre d'épuration constitue un élément à charge qui sera précieux pour la suite des recours contre cette inscription : les opposants à la corrida disent un grand merci à la FSTF !

Source : http://www.lepost.fr/article/2011/06/17/2525359_qui-est-philippe-belaval-le-directeur-general-des-patrimoines-responsable-de-l-inscription-de-la-corrida-au-patrimoine-immateriel.html

Partager cet article

Repost 0

Les anticorridas se disent bâillonnés...et ils les sont !

Publié le par Ricard Bruno

 Les anticorridas mobilisés par le \ 

Tous les ans les anticorridas sont mobilisés au moment de la feria. Ils étaient une trentaine venus de tout le département, et renforcés par des collègues de l'Aude à protester hier au Pont de Céret. Ces anticorridas brandissaient affiches et banderoles et distribuaient des tacts aux automobilistes en route pour la feria. Leur message était clair, il a même été affiché au-dessous du toro du pont : corrida basta, corrida torture, corrida la honte.

Aucun incident n'a été à relever, et les organisateurs (le Flac66) assurent même que de plus en plus de messages encourageants leur sont envoyés, et que les insultes, monnaie courante il y a encore quelques années sont de moins en moins d'actualité. "Nous représentons les 70% des Français qui sont contre les corridas assure une militante, le message passe de mieux en mieux".

Juste avant la fin de l'abrivado, ils étaient encore une poignée à braver l'interdiction de se rassembler dans un périmètre de 500 m autour des arènes pour manifester rapidement au pied de la statue du toréador. Durant quelques instants celui-ci arborait un masque "tête de mort" et c'est bâillonnés qu'ils posaient pour la photo. Ils estiment que ces arrêtés municipaux interdisant leur présence non loin des arènes sont une atteinte à leur liberté d'expression. "Toutes les associations, peuvent manifester comme elles le désirent, mais nous, on nous impose le silence", martèle encore une organisatrice. Là encore, à la sortie des arènes, aucune provocation n'a été à déplorer. Tout s'est déroulé dans le calme, voire l'indifférence.

Source : http://www.lindependant.fr/2011/07/10/les-anticorridas-se-disent-baillonnes,39978.php

 

Partager cet article

Repost 0

Mont de Marsan...ville Taurine !

Publié le par Ricard Bruno

A Mont de Marsan, ville taurine, ce ne sont pas des fêtes qu'il va y avoir mais une monstruosité !

(Merci à Denise) 

 

Régie des fêtes - ville de Mont de Marsan - fêtes de la madeleine - Programme des fêtes 2011

http://regiefetes.montdemarsan.fr/lutece/jsp/site/Portal.jsp?page_id=35

Réagissez sur le site de la ville de Mont de Marsan à la régie des fêtes : re­giedesfetes@montdemarsan.fr  


Mont-de-Marssan.jpg

Partager cet article

Repost 0

Manifestation contre la corrida à Mimizan le 23 07 2011 !

Publié le par Ricard Bruno

                   mail

A vos agendas !

Manifestation contre la corrida
le 23 Juillet à Mimizan Plage

rendez-vous à 15h face à la plage de la Garluche,
croisement des Avenues Maurice Martin et Côte d’Argent

Plus de renseignements sur le site animavie


 
 

Dixièmes « Estivales de la question animale »
Dimanche 31 Juillet à Marlhes

Rendez-vous à 10h à Marlhes dans la Loire (42), à 25 km de Saint-Etienne pour assister à l'intervention, de Christophe Marie, directeur du bureau de la protection animale à la Fondation Brigitte Bardot :
« Point sur l’action menée en Europe, et au Canada, qui a conduit à l’adoption du règlement européen fermant les portes de l’UE aux produits issus de la chasse aux phoques et autres pinnipèdes »
Tous les renseignements sur le site des Estivales de la question animale

Retrouvez l'article sur notre site ici

 

Fondation Brigitte Bardot
28, rue Vineuse 75116 Paris
Tél. : 01 45 05 14 60 Fax : 01 45 05 14 80
www.fondationbrigittebardot.fr

 

Partager cet article

Repost 0

Baleines: Sea Shepherd ira dans l'océan Austral si le Japon y retourne

Publié le par Ricard Bruno

 

Sea Shepherd, la plus virulente des ONG opposées à la chasse aux baleines, retournera dans l'océan Austral harceler les navires japonais l'hiver prochain si le Japon décide d'y retourner pour capturer des cétacés, a affirmé mardi son fondateur, Paul Watson.

"Nous essayons de comprendre quelles sont les intentions des Japonais", a expliqué le militant canadien, à bord de son catamaran le Brigitte-Bardot, amarré à Saint-Helier (Jersey) à l'occasion de la 63e session annuelle de la Commission baleinière internationale (CBI).

"S'ils retournent dans l'océan Austral, alors nous retournerons dans l'océan Austral", promet-il au sujet des Japonais.

Sea Shepherd, basée aux Etats-Unis, a pris l'habitude de pourchasser les navires baleiniers au pôle sud pour tenter de les empêcher de capturer des cétacés, principalement des petits rorquals.

En février dernier, les bateaux nippons sont ainsi rentrés prématurément au Japon après avoir capturé un cinquième seulement de leur objectif.

Le Japon fait partie des quelques pays qui continuent à chasser les cétacés, officiellement au titre de la recherche scientifique, en dépit d'un moratoire international en vigueur depuis 1986.

En dépit du séisme et du tsunami qui ont frappé le Japon le 11 mars, Sea Shepherd n'entend pas observer de trêve, assure Paul Watson.

"S'il y avait un tremblement de terre en Colombie, serions-nous moins durs avec les trafiquants de cocaïne? La chasse japonaise est illégale, et le fait qu'ils aient connu une catastrophe naturelle n'est pas une raison, pour nous, d'arrêter notre opposition", clame-t-il, soulignant que son "objectif, depuis le début", était "de couler économiquement la flotte baleinière japonaise".

"Nous sommes en train de le faire, chaque année ils sont plus faibles, et chaque année nous sommes plus forts", affirme-t-il, alors que certains observateurs estiment au contraire que Sea Shepherd sert plutôt la cause des baleinières en accroissant le soutien de la population japonaise à la chasse.

La délégation japonaise, comme elle le fait régulièrement depuis quelques années, a dénoncé mardi le harcèlement de l'association en lisant une déclaration et projetant des vidéos, au cours de la session plénière de la CBI.

Le commissaire japonais Kenji Kagawa a dénoncé les "actes violents et illégaux" et les "activités de sabotage" de Sea Shepherd, affirmant que ces actions mettaient en danger les équipages japonais.

Le représentant japonais a également appelé l'Australie et les Pays-Bas, deux pays qui autorisent cette organisation à enregistrer ses navires sous leur pavillon ou à utiliser leurs ports, à "prendre des mesures adéquates pour empêcher ses actes et éviter qu'ils ne se réitèrent".

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Pigeon...un être vivant méprisé...quel dommage...

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour à tous,
Cristel et moi avons capturé ce matin notre 50ème pigeon entravé (depuis avril). ça représente chaque dimanche environ 3 heures de captures dans des conditions pas toujours idéales.

Afin de vous faire comprendre le calvaire de ces pigeons, voici (en fin de texte) des photos des pattes du 50ème, pris avenue Thiers
à Nice, ce matin.

J'ai hélas entendu lors d'une réunion sur les pigeonniers, une pauvre dame venir parler de sa douleur à la vue de ces handicapés.
Elle a reçu une "volée de bois vert" verbal.Toute l'assistance a été choquée de l'entendre demander la mort pour eux .
J'ai entendu demes oreilles "mais madame, vous n'avez plus qu'à tuer les personnes en chaises roulantes!"
 
Cette dame est sortie au bord des larmes, mais j'ai entendu son message et en Avril j'ai décidé de me rendre à l'endroit qu'elle indiquait,
dans son quartier. Depuis, Cristel et moi avons pu voir de nos yeux l'étendue du désastre : PARTOUT, je dis bien PARTOUT, dans tous les
jardins publics, dans toutes les rues, des pigeons claudiquant sur une patte, ou entravés des deux pattes, les moignons parfois coupés net
(à quel prix vous comprendrez en regardant la photo de notre 50ème), ou les pattes parfois grosses comme des noix  purulentes ou horriblement inflammatoires.
Ce que ces braves personnes qui ont été choquées lors de la réunion ne savaient sans doute pas (??) , c'est qu'un pigeon cherche sa nourriture EN MARCHANT, et non pas en VOLANT! :
 
Imaginez que vous deviez toute votre vie, marcher, marcher avec des pieds hachés jusqu'àl'os par des fils de fer, ou sur des moignons à demi sanguinolents, ou marcher les deux pieds liés l'un à l'autre, vous faisant trébucher et avancer avec les bras.  VOILA CE QUE VIVENT LES
PIGEONS ENTRAVES. IL FAUT LE SAVOIR.
 
Sur les 50 capturés, nous avons dû en euthanasier la moitié, qui était vraiment incurable et impossible à délivrer (les autres ont été délivrés, soignés au synthol et relâchés)
 
Cristel et moi continuons, mais nous sommes découragées. Rien que dans le petit secteur que nous explorons, il y en a encore une trentaine à capturer, alors en extrapolant à toute la ville, et toutes les villes !! et toutes les semaines nous constatons que de nouveaux pigeons  se sont fait prendre dans les fils qui s'incrustent rapidement dans les écailles des pattes.
 
Si vous le pouvez : RAMASSEZ LES FILS que vous voyez au sol (fils de couture, de pêche, fils de poubelles municipales) . Mais les plus redoutables sont les cheveux, invisibles, qui coupent les chairs comme un rasoir.

Mme ALZIARI NEGRE a eu l'extrême bienveillance de nous promettre l'acquisition de sacs poubelles sans ficelles pour la ville,  (celles-ci une fois délitées, deviennent aussi fines que des cheveux, et entravent de nombreux pigeons). Nous les attendons avec impatience!
Un immense merci à elle !
Merci d'avoir lu jusqu'au bout, mais vraiment, nous avons dans les yeux des spectacles tellement tristes. Notre plus grande déception aujourd'hui a été de laisser un pigeon entravé des deux pattes et n'ayant plus la force de bouger, couché sur une corniche, sans avoir pu l'attraper. (les animaux qui souffrent sont plus méfiants que ceux en bonne santé et parfois nous revenons bredouilles)
 
Pour finir voici notre dernier capturé .
Vous verrez en direct comment ils se retrouvent à marcher sur les moignons : celui-ci a dû souffrir pendant plusieurs semaines avant d'en arriver là. Ses souffrances sont terminées et ça a été pour moi un soulagement de mettre fin à sa vie de misère.
 
Merci de faire passer le message : ramassez fils et ficelles que vous voyez au sol, vous empêcherez sans doute un malheureux de tomber dans l'enfer.
Bien amicalement
yolande olivain
à gauche une patte entièrement nécrosée, à droite un moignon non cicatrisé
ce pigeon se déplaçait en ramant avec ses ailes (on voit les traces de fientes le long des aile

Partager cet article

Repost 0

Corrida : Frédéric Mitterand "Je vous écoute!"

Publié le par Ricard Bruno

 

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Votez "non à la corrida" sur le site du député Muriel MARLAND-MILITELLO

Publié le par Ricard Bruno

 

Votez NON à la corrida en haut à gauche sur le site de Madame Muriel Marland-Militello.

 

http://marland-militello.fr/

taureau-corrida.jpg

 Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0