Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1258 articles avec action protection animale

Communiqué de Thierry Hély de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

Grâce à Manu qui a pu mettre l'émission de télévision 30 millions d'amis consacrée au jeune taurillon Fadjen, sur youtube, nous pourrons ainsi prouver qu'un taureau élevé sans violence est aussi paisible et affectueux que n'importe quel autre animal. Et non pas un fauve programmé pour charger et tuer. Comme le prétendent les taurins et leur cynisme insupportable. En cela, ce reportage sera une arme redoutable pour notre combat.

Le CRAC, parrain de Fadjen, est présent dans ce reportage très bien fait. Ainsi que la FLAC.

Pour celles et ceux qui ne l'ont peut-être pas vu, voir le lien ci-dessous:

http://www.youtube.com/watch?v=IF3HWnw2Qw4


Amitiés dans la lutte !

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC
www.flac-anticorrida.org


Partager cet article

Repost 0

Une député souhaite modifier la procédure d'inscription au patrimoine culturel (corrida)

Publié le par Ricard Bruno

 

Corrida inscrite au Patrimoine immatériel de culture française


Un nouvel angle d'attaque de Muriel Marland-Militello !

"Au lendemain de la manifestation citoyenne contre l’inscription de la tauromachie au patrimoine culturel de la France qui a rassemblé samedi plus de 1200 personnes" , Muriel Marland-Militello annonce qu’elle déposera prochainement une proposition de loi pour modifier la procédure d’inscription au patrimoine culturel.

Photo discours M Marland Militello

Muriel Marland-Militello a envoyé le 30 mai un communiqué de presse annonçant le dépôt prochain d’une proposition de loi pour rendre plus transparentes et démocratiques les inscriptions au patrimoine culturel.

"La récente inscription de la tauromachie à ce patrimoine a profondément choqué l’opinion. Elle a mis également en lumière les défaillances de la procédure française, qui viennent d’ailleurs d’être reconnues par les conseillers du Ministre de la Culture.

Je vais donc déposer une proposition de loi pour que les représentants de la Nation jouent leur rôle dans l’établissement de cette liste nationale. "

La liste actuelle étant le produit d’une procédure illégitime, la députée propose également de l’abroger entièrement et de recommencer le travail avec une procédure plus transparente et plus démocratique.

Lire le communiqué

 

Partager cet article

Repost 0

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Publié le par Ricard Bruno

Muriel Marland-Militello

 

Député UMP des Alpes-Maritimes (2ème circ.)

Présidente du Groupe d'études sur le développement

de la vie associative et le bénévolat

Adjoint au Maire de Nice en charge de la politique

culturelle de la Ville

30 mai 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Une proposition de loi pour un inventaire légitime

du patrimoine culturel national

Au lendemain de la manifestation citoyenne contre l'inscription de la tauromachie au

patrimoine culturel de la France qui a rassemblé samedi plus de 1200 personnes, Muriel

Marland-Militello annonce qu'

 

elle déposera prochainement une proposition de loi pour

modifier la procédure d'inscription au patrimoine culturel

 

.

L'annonce le 22 avril dernier de la décision prise par une obscure commission administrative

d'inscrire la tauromachie au patrimoine culturel de France a

 

suscité une profonde émotion

au sein de l'opinion publique

 

, bien au delà des Français favorables à l'abolition de ces

pratiques d'un autre âge(et ceux-ci représentent déjà 2/3 des Français).

Cette annonce choquante

 

a mis en lumière le manque de transparence et de démocratie

de la procédure actuellement en vigueur en France

 

, contrairement à celles qu'appliquent

les autres pays du monde.

La procédure actuelle et ses conséquences ont

 

un effet désastreux sur l'image de la

France dans le monde

 

.

Plusieurs conseillers du Ministre de la culture, dans un entretien accordé avant la

manifestation, ont reconnu les défaillances

 

de la procédure actuelle d'inscription. Ils ont

indiqué qu'ils travaillaient à la rendre plus démocratique. Partageant totalement ce point de

vue, Muriel Marland-Militello va déposer une proposition de loi pour

 

moderniser la procédure

d'inscription

 

.

S'agissant d'un patrimoine national,

 

les représentants de la Nation doivent donner leur

assentiment

 

à ces inscriptions. Conformément au renforcement du rôle du Parlement

voulu

par le Président de la République et la majorité présidentielle depuis la réforme

constitutionnelle de juillet 2008,

 

les commissions culture de l'Assemblée nationale et du

Sénat devront s'exprimer sur chaque inscription

 

.

La liste actuelle étant le produit d'une procédure illégitime, elle est elle-même illégitime.

Elle doit donc être abrogée et le travail d'inventaire doit recommencer au plus vite en

suivant cette nouvelle procédure transparente et démocratique.

Nous vous remercions par avance de l’écho que vous pourrez donner à cette

information.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Massacre aux île Féroé...

Publié le par Ricard Bruno

L'horreur continue et l'Europe s'en fout, le génocide se poursuit...

 

Interview de Christophe Marie, porte parole de la fondation Brigitte Bardot et l'association She Shepeard.

Résumé : Chaque été, les Iles Féroé se livrent au massacre de centaines de dauphins dans les eaux du nord de l'Europe. Une tradition ancestrale devenue totalement absurde selon les associations. Attention, certaines images peuvent choquer.

 

Vidéo : http://videos.tf1.fr/jt-20h/massacre-de-dauphins-aux-iles-feroe-6049428.html

 

Bruno Ricard

 

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour,

Nous portons à votre connaissance le communiqué de presse de Muriel Marland-Militello, Député UMP et membre du Comité d'Honneur de la FLAC.

Merci
Cordialement

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

06 23 94 84 83

Muriel Marland-Militello


Député UMP des Alpes-Maritimes (2ème circ.)
Présidente du Groupe d'études sur le développement
de la vie associative et le bénévolat
Adjoint au Maire de Nice en charge de la politique
culturelle de la Ville
30 mai 2011

COMMUNIQUE  DE PPRESSE

Une proposition de loi pour un inventaire légitime
du patrimoine culturel national

Au lendemain de la manifestation citoyenne contre l'inscription de la tauromachie au
patrimoine culturel de la France qui a rassemblé samedi plus de 1200 personnes, Muriel
Marland-Militello annonce qu'elle déposera prochainement une proposition de loi pour
modifier la procédure d'inscription au patrimoine culturel.

L'annonce le 22 avril dernier de la décision prise par une obscure commission administrative
d'inscrire la tauromachie au patrimoine culturel de France a suscité une profonde émotion
au sein de l'opinion publique, bien au delà des Français favorables à l'abolition de ces
pratiques d'un autre âge(et ceux-ci représentent déjà 2/3 des Français).

Cette annonce choquante a mis en lumière le manque de transparence et de démocratie
de la procédure actuellement en vigueur en France, contrairement à celles qu'appliquent
les autres pays du monde.

La procédure actuelle et ses conséquences ont un effet désastreux sur l'image de la
France dans le monde.

Plusieurs conseillers du Ministre de la culture, dans un entretien accordé avant la
manifestation, ont reconnu les défaillances de la procédure actuelle d'inscription. Ils ont
indiqué qu'ils travaillaient à la rendre plus démocratique. Partageant totalement ce point de
vue, Muriel Marland-Militello va déposer une proposition de loi pour moderniser la procédure
d'inscription.

S'agissant d'un patrimoine national, les représentants de la Nation doivent donner leur
assentiment à ces inscriptions. Conformément au renforcement du rôle du Parlement voulu
par le Président de la République et la majorité présidentielle depuis la réforme
constitutionnelle de juillet 2008, les commissions culture de l'Assemblée nationale et du
Sénat devront s'exprimer sur chaque inscription.

La liste actuelle étant le produit d'une procédure illégitime, elle est elle-même illégitime.
Elle doit donc être abrogée et le travail d'inventaire doit recommencer au plus vite en
suivant cette nouvelle procédure transparente et démocratique.

Nous vous remercions par avance de l’écho que vous pourrez donner à cette
information.

Partager cet article

Repost 0

Action contre les corrida...

Publié le par Ricard Bruno

Lien de l'évènement Facebook :http://www.facebook.com/laure.gheron#!/event.php?eid=118095634941463#wall_posts

...................................................................................................................................................................

Contactez Jean-Marc Ayrault


Jean-Marc Ayrault, député maire de Nantes est accusé de retenir une centaine de votes de députés socialistes contre la Corrida. Si nous parvenons à le convaincre de les libérer, une loi contre la Corrida deviendra envisageable à court terme.
Voici son adresse mail: jmayrault@assemblee-nationale.fr

Lie pour le joindre à la ville de Nantes :
...http://www.nantes.fr/dialoguer/contacter-la-ville

Adresses :
Assemblée nationale
126 rue de l'Université
75355 Paris 07 SP

Permanence parlementaire
47 Place de Preux
BP 50 351
44816 Saint-Herblain Cedex
Téléphone : 02 40 43 13 18
Télécopie : 02 40 46 15 07

Téléphone personnel de Jean-Marc Ayrault :
02 40 43 13 18
09 65 03 59 76

Exemple de courrier :
Bonsoir,
Je viens de recevoir un message du blog Brigitte Bardot "
http://brigitte-bardot.over-blog.net/" me prévenant que vous retenez une centaine de votes de députés socialistes contre la corrida.
j'en appel a votre bon cœur et sensibilité du respect des droits de tout être vivant, de bien vouloir débloquer ces votes.
La corrida est un loisir on ne peut plus barbare, ou l'animal est la victime de cruauté, souffre et meurt pour uniquement satisfaire des plaisirs sadiques d'une poignée de fan de ce spectacle morbide indigne de notre civilisation actuelle.
N'oubliez pas 2012 les "Taureaux voterons"

Dans l'attente de votre réponse, espérée favorable à ma requête
Recevez mes salutations respectueuses

Adresse et coordonnées
Signature.


Partager cet article

Repost 0

Trafic international de chiots démantelé par les douanes

Publié le par Ricard Bruno

 

À l'occasion des opérations menées dans le Vaucluse avec l'appui de la BNEVP, 154 chiots en transit ont été saisis par les douaniers. Crédits photo: DR.
À l'occasion des opérations menées dans le Vaucluse avec l'appui de la BNEVP, 154 chiots en transit ont été saisis par les douaniers. Crédits photo: DR.

Pas moins de 9000 animaux maltraités ont été acheminés clandestinement depuis la Slovaquie vers le Vaucluse.

Des animaux élevés en batterie dans de sordides fermes d'abattage, transportés comme du bétail depuis l'Europe de l'Est alors qu'ils sont à peine sevrés et mutilés sans anesthésie avant d'être bradés sur le marché français... Au terme de plus d'un an de filatures et d'investigations documentaires, le Service national de douane judiciaire (SNDJ) a démantelé un trafic de chiots d'une exceptionnelle ampleur organisé depuis la Slovaquie. Pas moins de 9000 chiots au total, réduits à l'état de marchandises, ont transité par la filière clandestine vers un chenil du Vaucluse où ils étaient revendus à des particuliers avec des documents d'identité et sanitaires falsifiés. Les toutous n'étaient notamment pas protégés contre le virus de la rage. Outre le gérant du chenil qui a affiché un chiffre d'affaires de 4,2 millions d'euros depuis 2008, un vétérinaire complice soupçonné d'avoir établi des certificats de complaisance a été interpellé et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer.

Une plainte de la Société protectrice des animaux (SPA), déposée en 2008, est à l'origine de cette ahurissante «dog connection».

Nettement moins réprimés

«Les trafics de chiots sont en pleine expansion car ils génèrent des bénéfices importants et sont nettement moins réprimés que la contrebande d'armes ou de drogue, explique Daniel Miglietta, inspecteur régional dirigeant l'antenne du SNDJ à Marseille. Les suspects encourent deux ans d'emprisonnement et 37.500 euros d'amende. Sous la houlette d'insaisissables clans mafieux, des élevages s'improvisent donc dans les campagnes de Russie, d'Ukraine, de Hongrie ou encore de Roumanie pour proposer des stocks de chiots en fonction de la mode du moment… »

Actuellement, la filière slovaque faisait des promotions sur des livraisons de jack-russels, de yorkshires, de chihuahuas ou encore de labradors. Transbahutés dans des camions par lots de 40 à 100 dans des états de stress et de fatigue importants, les chiots, mal alimentés et mal hydratés, étaient achetés à peine 20% des prix du marché, oscillant officiellement entre 800 et 2000 euros selon la race de la bête. Le chenil, qui fonctionnait en flux tendu, en importait environ 3000 par an. «Nombre d'entre eux étaient bien trop jeunes, n'ayant même pas atteint l'âge légal de quatorze semaines pour être vendus, déplore Daniel Miglietta. Certains avaient encore les yeux mi-clos et cherchaient à téter leur mère qui se trouvait à des milliers de kilomètres.» Cette séparation précoce fait encourir de graves déséquilibres chez les sujets les plus fragiles, qui peuvent présenter des troubles du comportement à l'âge adulte. Avec un cynisme achevé, les animateurs du réseau avaient intégré dans leurs calculs un taux de décès de 10% du cheptel. À l'occasion des opérations menées dans le Vaucluse avec l'appui de la Brigade nationale des enquêtes vétérinaires et phytosanitaires (BNEVP), 154 chiots en transit ont été saisis. Des prélèvements sanguins ont été effectués, établissant leur trop jeune âge et l'absence de toute vaccination.

Les douaniers ont par ailleurs pu mettre en évidence des violences commises contre les animaux, notamment l'ablation de la queue sans anesthésie pour que certains spécimens répondent aux canons de leur race.

Près de 3000 maîtres ayant acheté en toute bonne foi ces chiens trafiqués ont été récemment contactés afin que leurs chers protégés soient contrôlés par les services vétérinaires. Et que leur bonne condition de vie soit établie.

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/05/24/01016-20110524ARTFIG00752-trafic-international-de-chiots-demantele-par-les-douanes.php

Partager cet article

Repost 0

Jour J- 4 avant la grande manifestation au Palais Royal contre la Corrida

Publié le par Ricard Bruno

Source Fondation Brigitte Bardot

 

Tauromachie au patrimoine de la torture : chronologie


Le 22 avril 2011, les milieux taurins se gargarisent, la tauromachie vient en effet d’être recensée au patrimoine culturel immatériel de la France… Brigitte Bardot intervient aussitôt sur RTL et se dit scandalisée : « ce sont des choses barbares et sanguinaires, qui n'ont rien à voir avec la culture française ».


 

Intervention de Brigitte Bardot sur RTL




Le 23 avril, la Fondation Brigitte Bardot intervient aux JT de France 3 et de TF1 pour dénoncer la décision du ministère de la Culture qui glorifie un acte de cruauté, passible de 30 000 € d’amende et de 2 ans d’emprisonnement, qui ne relève pas de la « culture » mais bien de la torture animale.

 


Intervention de la FBB sur France 3 le 23 Avril 2011




Intervention de la FBB sur TF1 le 23 Avril 2011 : Cliquez ci-dessous




Le 25 avril, Brigitte Bardot adresse une lettre ouverte à Frédéric Mitterrand, ministre de « l’Inculture », et déclare « vous venez de faire la plus grosse connerie de votre vie ! ». La Présidente de la Fondation Brigitte Bardot invite le ministre à revenir sur sa décision : « Seuls les imbéciles ne changeant pas d’avis il serait encore temps de revenir sur cette scandaleuse décision, mais à croire votre manière de vous comporter je crains que votre Q.I. n’atteigne pas la moyenne nécessaire à ce démenti urgent. »


Vous pouvez consulter cette lettre ici.

Article sur corrida publié dans Paris Match le 27 Avril


Le 27 avril, interrogé par l’AFP, le ministre répond à Brigitte Bardot qu’il n’a « pas de sympathie particulière pour la tauromachie, ni pour la chasse à courre, ni pour la mise à mort des animaux pour la fourrure, ni pour le transport des animaux dans des conditions dégradantes », Frédéric Mitterrand ajoute : « L'inscription de la tauromachie dans un simple inventaire patrimonial qui est fait chaque année par le ministère de la Culture n'a pas d'autre valeur que d'appartenir à un inventaire, ça ne veut absolument pas dire que le ministère de la Culture soutiendra ou soutiendrait la candidature de la tauromachie au patrimoine immatériel de l'Unesco. » Le lendemain, le ministre est l’invité de Christophe Barbier sur LCI, là il est encore plus catégorique sur la tauromachie, à la question « vous ne la présenterez pas pour le patrimoine immatériel de l’UNESCO ? » Frédéric Mitterrand répond : « Jamais, jamais, jamais » et ajoute « j’ai le plus grand respect pour les combats de Brigitte Bardot ». Ce respect le ministre le confirmera par une lettre adressée à notre présidente et un appel téléphonique à la Madrague au cours duquel Brigitte Bardot et Frédéric Mitterrand s’entendront sur le fait que la corrida ne fait nullement partie du patrimoine « culturel » des Français.

L’action se poursuit

En dépit de ce sévère camouflet infligé aux pro-corridas, ce qui est légitime car la tauromachie est un acte de barbarie, la FBB souhaite toutefois maintenir la pression auprès du ministère de la Culture tant que la corrida restera inscrite à l’inventaire du patrimoine culturel de la France.

Le 28 avril, 50 députés de toute tendance politique adressent un appel au ministre de la Culture via un communiqué de presse au titre accusateur « la torture inscrite au patrimoine immatériel français ». Les élus interrogent le ministre « Comment un acte d’une telle portée sociétale et politique peut-il avoir été dicté par une commission technique non spécifiquement missionnée à cette fin ? » et se disent indignés « contre une telle reconnaissance vis-à-vis de ce qui demeure une exception scandaleuse et fragile à la pénalisation des cruautés et sévices faits aux animaux en France ». En conclusion, les députés exigent « le retrait immédiat de cette inscription inique qui élève au rang de culture l'indignité d'une cruauté assouvie en toute connaissance de cause sur des êtres vivants doués de sensibilité. Il siérait mieux à la République de promouvoir et de valoriser le respect du vivant plutôt que la mise en spectacle d'actes de cruauté sur des animaux, étrangère à toute forme de culture. »

Le 2 mai, une lettre ouverte est publiée en plein page de l’édition nationale du « Parisien » signée par sept organisations de protection des animaux (aux côtés de l’Alliance Anticorrida, à l’initiative de cette lettre, se sont rassemblées les Fondations Brigitte Bardot, Assistance aux Animaux, 30 Millions d’Amis, mais aussi la Confédération des SPA de France, la Ligue pour la protection du cheval et l’Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs). Appel lancé au ministre de la Culture : « Au nom de nos 719.000 membres, nous vous demandons de procéder à l'annulation de ce classement qui constitue une régression majeure et ternit l’image de notre pays ». Pour les associations : « cette inscription serait le fruit du travail d’une commission présentée comme « indépendante » mais en réalité exclusivement composée de personnes favorables à la corrida, voire directement impliquées dans l’activité tauromachique. Il s’agit donc là d’une décision totalement arbitraire »




28 mai – Rassemblement devant le ministère de La Culture

Afin de permettre au public de témoigner son émotion face à cette scandaleuse décision mais aussi de s’opposer fermement au maintien de la tauromachie à l’inventaire du « patrimoine culturel immatériel de la France », la Fondation Brigitte Bardot invite ses sympathisants à venir manifester, le samedi 28 mai à 15 heures, place du Palais Royal à Paris… Sous les fenêtres du ministre !

Ce rassemblement unitaire, déjà soutenu par une centaine de structures, bénéficie d’un site internet complet, à consulter et à faire connaître, avec pétition en ligne : http://www.patrimoine-corrida.fr/

Nous comptons sur votre mobilisation, la victoire est possible, elle est à notre portée, il faut plus que jamais unir nos forces et nous opposer à la banalisation, la normalisation de la barbarie… Oui à la culture, NON à la torture !



Clip diffusé dans les cinémas des villes taurines





Reportage au JT de France 2 du 03 Mai 2011 avec intervention de Brigitte Bardot


Partager cet article

Repost 0

un chien laminé à coups de barre de fer...

Publié le par Ricard Bruno

Cambrai : un chien laminé à coups de barre de fer, quatre mois ferme requis contre son maître.

 

«Tout ça pour un chien...!» Forcément. La phrase est lâchée par un fidèle des audiences du tribunal correctionnel de Cambrai.

Certes compatissant à la douleur qu'a pu éprouver Chanel, ce beagle laminé par son maître à coups de barre de fer. Mais bon. L'homme se demande quand même si tout ce tapage n'est pas un tantinet disproportionné quand, chaque semaine, comparaissent ici des trafiquants de drogue, des voleurs, des violeurs...

L'affaire qui s'apprête à être plaidée, ce vendredi matin, attise pourtant la curiosité. France  3 a déployé les moyens d'un direct. Des avocats de Paris ont fait le déplacement. Ils interviennent au nom de la SDA, bien entendu, mais aussi de la SPA, de la Fondation Brigitte Bardot, de Trente millions d'amis, de l'Association Stéphane Lamart... Déterminés à ce que Y. R. paie au prix fort les "sévices" qu'il a fait subir à sa chienne.

Le 18 mars dernier, l'apéro s'éternise au domicile de Y.R., à Bertry. Chanel, l'un des deux chiens du foyer (l'autre étant appelé Dior), s'est terrée derrière un meuble du salon, et la compagne de Y. R. aimerait bien l'en déloger. Mais elle n'y parvient pas. Et appelle donc à la rescousse. Le ton autoritaire de Y. R. n'y suffit pas, et Chanel montre même les crocs. Alors le maître saisit-il un paquet de croquettes pour l'amadouer. Le cabot se laisse attirer. Saisie, Chanel est attachée. Et là, Y.R., dans ce qu'il expliquera être «un coup de folie», laisse parler la colère.

Une colère brutale. La présidente du tribunal relève que c'est armé du manche métallique arraché au tricycle de l'un de ses enfants que Y. R. se met à tabasser la chienne. Qu'il «finit» à coups de pied et de poing. Si bien que, alertés par une voisine témoin de la scène et horrifiée par les hurlements de douleur poussés par la bête, c'est gisant dans une mare de sang que les gendarmes découvrent Chanel, les yeux révulsés, respirant difficilement. Le véto diagnostiquera un grave traumatisme crânien et le pronostic vital sera même engagé plusieurs heures durant. «J'ai buté mon chien, je fais ce que je veux, c'est le mien!>: c'est en ces termes, consignés par les militaires, que Y. R. s'exprimera dans le fourgon qui le mène à la brigade. Certes, fortement alcoolisé, ses paroles ont dépassé sa pensée, se défend-il. «J'ai tout de suite compris que ce que je venais de faire n'était pas bien».

Mais il n'y a pas que les paroles qui aient été de trop. Les actes, eux, «frisent la cruauté». L'avocate de la SDA est ainsi «sidérée» que le prévenu n'exprime aujourd'hui «aucun regret, aucun remord». Un «détachement» qui émeut également la défense de la SPA. Le conseil de Trente millions d'amis s'étonne: «Il n'y a pas plus docile qu'un beagle! Si le chien grognait, c'est qu'il avait peur. Et s'il avait peur, c'est qu'il craignait son maître, sans doute pour avoir déjà été victime de violence». Et de stigmatiser le manque de discernement de ce père de famille, ancien commercial au chômage, «qui doit à ce titre montrer le bon exemple». Du côté de la Fondation Brigitte-Bardot, on estime que le chien «a servi de défouloir». Et l'on explique que «comme les animaux ne peuvent pas déposer plainte, il faut bien que des associations s'en chargent». C'est l'avocat de l'Association Stéphane Lamart qui se montre le plus virulent, qualifiant le prévenu de «tortionnaire», à qui il convient désormais d'interdire de détenir un animal.

«C'était paraît-il la première fois. Mais quelle fois!, s'emporte le procureur. Pourtant, le beagle n'a rien d'un molosse. Comme en témoignent leurs noms, Chanel et Dior, les chiens étaient plutôt gentils et dociles, sinon les aurait-on appelés Stalone et Van Damme! On dit qu'une personne capable de taper son chien est capable de taper un homme. Y. R. l'a déjà prouvé, condamné pour avoir tapé sa femme». Et de requérir six mois de prison, dont deux mois avec sursis. Soit quatre mois ferme.

Sans avocat pour le représenter, Y. R. est de retour à la barre en toute fin d'audience. Avec une assurance pouvant apparaître comme une forme de provocation, dans un français impeccable, il répond à l'arsenal d'arguments déployés par les parties civiles. Pour dire que, bien sûr qu'il «regrette». Et que s'il n'a pas pris de nouvelles de Chanel et Dior, qui lui ont été retirés, c'est que les gendarmes le lui ont «déconseillé». «J'aimais mes chiens, conclut-il. Ça n'aurait jamais dû arriver. Je ne suis pas un monstre.» L'affaire a été mise en délibéré au 10 juin.

Partager cet article

Repost 0

Afrique du Sud: babouins abattus dans des plantations certifiées durables.

Publié le par Ricard Bruno

Les babouins sont abattus dans des plantations certifiées éco-responsables  

Les babouins sont abattus dans des plantations certifiées éco-responsables

 

Le problème ce n'est pas les babouins mais les monocultures industrielles. En Afrique du Sud, les plantations de bois certifiés FSC s'étendent déjà sur 1,3 millions (!) d'hectares. Des écosystèmes entiers ont été détruits pour laisser place aux interminables rangées d'arbres exotiques et d'eucalyptus. En conséquence, les animaux ont perdu leur habitat, les habitants ont dû quitter leurs terres.


Cela ne remplit EN AUCUN CAS des critères sociaux et environnementaux de gestion durable des forêts. La diversité des espèces disparait, les sols s'appauvrissent. Les pins et eucalyptus provoquent l'altération de l'humus. L'essence des arbres, très inflammables, pose aussi problème. Les incendies sont fréquents dans les plantations, faisant des dizaines de victimes.


Depuis plusieurs années, population locale et ONG, notamment l'organisation sud-africaine Geasphere, protestent de concert contre les plantations industrielles. Pourtant, le Conseil de Soutien de la Forêt (FSC: Forest Stewardship Council), basé à Bonn en Allemagne, a délivré à ces monocultures son label pour leurs "gestion responsable des forêts". Ainsi, Komatiland et York Timbers voient respectivement 187.000 et 94.000 hectares de leurs plantations certifiées. Une grande partie de celles-ci sont situées dans la province de Mpumalanga.


L'écolabel FSC, certifiant plantations industrielles et massacre de babouins, se révèle dans ce cas une grave tromperie pour le consommateur.

 

« retour

 

FSC International Center
M. Andre de Freitas
Charles de Gaulle Str. 5, D-53113 Bonn
Tél: +49 228-36 766-0 - Fax: +49 228-36 766-30
E-mail: a.freitas@fsc.org

S.E. Mme Dolana Msimang, Ambassadeur de la République d’Afrique du Sud
59 Quai d'Orsay, 75343 Paris Cédex 7
Tél: +33 1 53 59 23 23 - Fax: +33 1 53 59 23 33
E-mail: info@afriquesud.net

Madame l'Ambassadeur, Monsieur de Freitas,

Source et pétition : http://www.sauvonslaforet.org/mailalert/708/afrique-du-sud-babouins-abattus-dans-des-plantations-certifiees-durables

 

Partager cet article

Repost 0