Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

action protection animale

Karl Lagerfeld annonce un défilé dédié à la torture, pardon à la fourrure…

Publié le par Ricard Bruno

Monsieur Karl Lagerfeld…Vous qui ne jurez que par madame Carla Bruni Sarkozy….prenez exemple sur elle qui s’est déclaré totalement contre la fourrure, alors quand arrêterez-vous de prôner cette horreur qu’est la fourrure ! Pour éclairer votre lanterne voici deux courriers un premier de madame Carla Bruni Sarkozy et celui de madame Brigitte Bardot…

Bruno Ricard

 

 Karl Lagerfeld annonce un défilé dédié à la torture, pardon à la fourrure…
 Karl Lagerfeld annonce un défilé dédié à la torture, pardon à la fourrure…

Paroxysme de la cruauté, Karl Lagerfeld en collaboration avec la marque Fendi viennent d’annoncer le premier défilé de « haute fourrure » en Juillet à Paris. Ce défilé interviendra pendant la semaine de la haute couture parisienne.

Karl Lagerfeld va donc consacrer un défilé à la torture animale, torture qui nécessite de tuer 60 visons pour un manteau de 1m de long. On vous laisse faire le calcul, le défilé de Haute Fourrure sera un véritable massacre, un hymne à la cruauté, un défilé criminel qui est une honte dans notre monde qui se dit civilisé.

Quand une journaliste lui a dit sa déception de ne pas avoir retrouvé au Salon de l’agriculture la vache qu’elle avait vue l’an dernier, Karl Lagerfeld lui rétorque1 :

« Peut-être que vous l’avez mangée ! Il faut être cohérent. Comment peut-on critiquer la fourrure en mangeant un hamburger et en portant des chaussures en cuir ? Car, quand même, le cuir, c’est de la fourrure épilée ! 

Excuse-nous Karl, mais tu déclarais ta chatte Poupette comme ton héritière s’il t’arrivait quelque chose2, et tu oses dire « Il faut être cohérent » ? Voudrais-tu qu’on torture et qu’on enlève la fourrure de ta chatte ? Aucun animal, humain ou non humain, ne mérite d’être torturé et tué, que ce soit ta chatte, ou un vison, ils ont tous le droit de vivre. Karl Lagerfeld

Karl Lagerfeld, contre la torture… mais uniquement sur les humains

De plus tu as fais une publicité avec Amnesty International contre la torture. N’est-il pas un peu schizophrénique de s’indigner de la torture des animaux humains et d’aduler d’un autre côté la torture des animaux non humains ?

En moyenne 59 millions de visons sont tués chaque année...
En moyenne 59 millions de visons sont tués chaque année…

Pour aller plus loin sur la fourrure, nous vous conseillons le site Fourrure Torture et Je ne porte pas de fourrure !

  1. http://madame.lefigaro.fr/style/fendi-annonce-un-defile-de-haute-fourrure-a-paris-130315-95415 []
  2. http://www.lefigaro.fr/culture/2015/02/26/03004-20150226ARTFIG00105-karl-lagerfeld-je-designe-choupette-comme-mon-heritiere.php []
Partager cet article
Repost0

Ces députés ont subventionné des associations de chasse en 2014 avec la réserve parlementaire

Publié le par Ricard Bruno

Jean-Pierre Gorges a attribué 15 000 € à l'Association des chasseurs du bois de Motte, 5 000 € à l'Association des chasseurs d'Epeautrolles et 4 000 € à l'Association départementale des chasseurs.

Patrice Carvalho a attribué 13 408 € pour la création d'un local pour les chasseurs à Guiscard.

Christophe Priou a attribué 10 000 € à la Fédération des Chasseurs de Loire-Atlantique.
Ainsi que 33 autres députés...

Patrice Verchère a attribué 3 500 € à Chasse CLV, 1 000 € à Chasse Thel, 1 000 € à Chasse Saint Bonnet le Troncy et 1 000 € à la Société Chasseurs Tarare.

Michel Zumkeller a attribué 3 000 € à l'Association Chasse privée de Chaux, 2 000 € à la Fédération de Chasse 90 et 1 000 € à l'ACCA de Châtenois-les-Forges.

Vincent Burroni a attribué 4 000 € à "La Bécasse" et 3 000 € à la Société de chasse "La Macreuse".

Christian Assaf a attribué 4 000 € 4 000 € aux "Chasseurs Balarucois".

Alain Marleix a attribué 5 000 € à l'A.C.C.A de Riom Les Montagnes, 2 500 € à l'A.C.C.A de Vedrines Saint Loup, 2 500 € à l'A.C.C.A de Sainte Anastasie, 2 500 € à l'A.C.C.A de Saint Poncy, A.C.C.A de Saignes, 2 500 € à l'A.C.C.A de Marcenat, 2 500 € à l'A.C.C.A de Claux, 2 500 € à l'A.C.C.A de Cheylade, 2 000 € à l'A.C.C.A de Barriac Les Bosquets, 1 000 € à l'A.C.C.A de Neussargues, 1 000 € à l'A.C.C.A de Saint Marc.

Christian Kert a attribué 5 000 € aux "Chasseurs d'Aix".

Franck Reynier a attribué 5 000 € à la Fédération départementale des chasseurs de la Drôme.

Jean-Pierre Vigier a attribué 8 000 € pour la construction d'un local de chasse à Saint-Privat-du-Dragon, 3 000 € à l'ACCA de Saugues, 3 000 € à l'ACCA de Saint-Hilaire, 3 000 € à l'ACCA de Saint Just Prés Brioude, 3 000 € à l'ACCA de Pinols, 2 500 € à l'ACCA de Saint-Cirgues, 2 000 € à l'ACCA de Saint Jean de Nay.

Élie Aboud a attribué 1 000 € au Club des Chasseurs.

Pierre Aylagas a attribué 1 000 € à l'Amicale des chasseurs de sanglier de Montbolo.

Marcel Bonnot a attribué 1 000 € à l'ACCA Montjoie-le-Château.

Luc Chatel a attribué 2 000 € à la Fédération départementale des Chasseurs de Haute-Marne.

Dino Cinieri a attribué 1 000 € à la Chasse communale Boisset St Priest et 1 000 € à la Chasse communale de Caloire.

Laurence Dumont a attribué 1 500 € à l'Association Nationale des gibiers d'eau - Fédération des chasseurs du Calvados

Alain Marc a attribué 1 000 € à l'Association communale de Chasse agréée de Buzeins, 1 000 € à l'Association communale de chasse agréée de Trémouilles, 1 000 € à la Société communale de chasse de Broquies et 1 000 € à la Société communale de Chasse de Séverac Le Château.

Damien Meslot a attribué 2 000 € à la Fédération Départementale de Chasse du Territoire de Belfort et 1 000 € à l'Association Communale de Chasse Agréée de Belfort.

Frédéric Roig a attribué 3 000 € à Frédéric Roig pour "Environnement, Salon de la chasse".

Pascale Got a attribué 2 000 € à l'ACCA Parempuyre.

Régis Juanico a attribué 2 000 € à l'Association de Chasse de Saint-Victor-sur-Loire.

François Vannson a attribué 2 000 € à la Société de Chasse de Tendon.

Gilbert Collard a attribué 8 00 € à l'Amicale des Chasseurs Saint Gillois.

Lucien Degauchy a attribué 1 000 € à la Société de Chasse de Le Meux.

Sophie Dion a attribué 1 000 € à l'Association communale de chasse agrée de la Côte d'Arbroz.

Serge Janquin a attribué 1 000 € à la Société de chassse la plaine de Labuissière.

Jean-Pierre Maggi a attribué 1 500 € à la Société des Chasseurs de Coudoux.

Pierre Morel-A-L'Huissier a attribué 1 000 € à la Société communale de chasse de St Hubert - St Chély d'Apcher.

Ségolène Neuville a attribué 1 000 € à l'ACCA Catllar.

Jacques Pélissard a attribué 1 000 € à l'ACCA de Savigna.

Bernard Perrut a attribué 1 000 € à la Société de Chasse de Saint Bonnet des Bruyères et 1 000 € à la Société de Chasse de Saint-Didier-sur-Beaujeu.

Valérie Rabault a attribué 1 500 € à une ACCA.

Martial Saddier a attribué 1 500 € à l'ACCA d'Onnion.

Gilles Savary a attribué 1 500 € à l'ACCA Giscos Mr Latrille.

Fernand Siré a attribué 1 000 € à l'Association Communale de Chasse Agréée de Caudiès de Fenouillèdes et 1 000 € à l'Association Communale de Chasse Agréée de Saint Laurent de la Salanque.

 
Partager cet article
Repost0

Sea Shepherd France - Officiel

Publié le par Ricard Bruno

Sea Shepherd France - Officiel

Le 17 juin 2010, nous rendions à la Méditérranée 800 thons rouges braconnés pour une valeur marchande de près d'un million d'euros. La justice vient de nous donner raison. Merci à tous ceux qui nous soutienent et qui ont contribué à rendre cette mission possible.

"On les a vu partir comme des chevaux de course, c'était magnifique !!" - l'un des 4 plongeurs de Sea Shepherd qui a coupé les filets à sa sortie de l'eau... les larmes aux yeux.

VICTOIRE LEGALE !! Operation Blue Rage 1 - le 17 juin 2010, Sea Shepherd libérait 800 thons rouges braconnés au large de la Lybie et les rendait à la Méditérranée. (Chargée de campagne, Lamya Essemlali, Présidente Sea Shepherd France/Co-directrice Sea Shepherd Global)

La compagnie maltaise Fish & Fish "propriétaire" des thons avait alors déposé plainte réclamant près d'1 million d'euros de dommages et intérêts à Sea Shepherd pour la perte financière et les dommages causés aux... filets de près de 30 mètres de profondeur coupés par les plongeurs de Sea Shepherd (les filets sont restés attachés aux bouées et n'ont pas coulé au fond de la mer).

Nous nous réjouissons que la Justice nous ai finalement donné raison. La Compagnie Fish &Fish est déboutée et ets condamnée à nous rembourser les frais légaux engagés pour notre défense.

NB : A l'annonce de notre action, les pêcheurs traditionnels de MAlte avaient fait un communiqué de presse pour nous féliciter. En effet, ces petits pêcheurs sont mis sur le carreau par ces énormes compagnies d'engraissement du thon rouge dont les bateaux prennent en un seul coup de senne, autant de thons que toute la flotte traditionelle de Malte en une saison.
Soutien des pêcheurs traditionnels de Malte à l'action de Sea Shepherd :http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-100630-1.html

Partager cet article
Repost0

Petite, ou plutôt GRANDE victoire au tribunal

Publié le par Ricard Bruno

Petite, ou plutôt GRANDE victoire au tribunal

Suite aux requêtes rédigées par notre avocate et à toutes les pièces fournies,
le tribunal décide de nous donner raison et annule les 2 autorisations accordées par la préfecture à l'élevage de visons
Ces autorisations donnaient la possibilité à l'éleveur d'exploiter 5000 visons

Ce verdict passe pour une petite victoire, puisque même si les autorisations sont annulées, l'éleveur bénéficie d'encore 6 mois pour régulariser sa situation.... Cherchez l'erreur ! Imaginons un chauffard multi récidiviste à qui les forces de l'ordre diraient "vous venez de commettre une infraction, mais nous vous laissons un délai pour apprendre à conduire et respecter le Code de la route" Cela parait aberrant ! Mais, nous nous devons de ne rien lâcher et, nous pouvons tout de même nous féliciter de cette avancée, car au début de cette procédure rien n'était gagné, loin de là! Ce qu'il faut savoir c'est qu'en France la justice n'a les pleins pouvoirs et il ne suffit pas d'un coup de baguette pour faire fermer un tel élevage. Le Juge a des pouvoirs, mais strictement encadrés par le Code: il peut annuler ce qu'a fait le Préfet, lui enjoindre de faire des choses, voire prendre certaines mesures. Par contre, il y a des choses qu'il ne peut pas faire à sa place. Et c'est bien là le problème. Dans une procédure comme celle dans laquelle nous nous sommes lancés, il y a extrêmement peu de réussite, vu le terrain juridique auquel on s'est attaqué, sans compter que le Tribunal Administratif valide plus souvent qu'il n'annule ce qu'a fait l'État. Ce n'est pas de la complaisance, mais plutôt de la confiance qu'il a en nous et par les documents et études que nous lui avons apportés : généralement, les arrêtés préfectoraux sont inattaquables, car censés être établis par des personnes compétentes). Nous pouvons donc dire que c'est une petite, mais nous pouvons surtout dire que c'est la naissance d'une GRANDE VICTOIRE ! Et ce, grâce à tout ce qui a été fait par nous tous, qui sommes CONTRE l'ignominie de ces élevages de la mort et particulièrement celui d'Emagny en très grande partie illégal ; - les pétitions signées, - le sondage en ligne [plus de 39.000 clics pour la fermeture contre moins de 300 pour le maintien de ce couloir de la mort], - mais aussi les médias locaux qui ont très bien relayé cette sombre et sordide affaire pour la mettre au grand jour. - Et pour finir les 3 manifestations unitaires et internationales que nous avons menées au cours de ces 3 dernières années. LA FIN DOIT ÊTRE POUR BIENTÔT ! France3 le jour du verdict

Source : http://www.emagny-elevage-visons.fr/

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot au secours d’ours russes alcooliques

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot au secours d’ours russes alcooliques
Big Hearts FoundationLes deux ours sont nourris avec de la malbouffe et de l’alcool donnés par des clients et des passants, amusés de les voir ivres.
Coup d'oeil sur cet article
 

La Fondation Brigitte-Bardot et la Big Hearts Foundation se sont mobilisées afin de venir à en aide à deux ours alcooliques enfermés dans une cage depuis 20 ans à Sotchi, en Russie. Les animaux sont dans un état si pitoyable qu’ils risquent de mourir si rien n’est fait.

La cage étant située à l’extérieur d’un restaurant, les deux mammifères sont nourris avec de la malbouffe et de l’alcool donnés par des clients et des passants, amusés de les voir ivres. Le propriétaire, Dzhenkis Uzaroshvili, n’y voit aucun problème, puisque selon lui la bière est bénéfique pour les deux ours en raison du climat.

«Les ours ont une plus forte réaction à l’alcool que les humains, ils peuvent mourir», a affirmé Anna Kogan, la fondatrice de Big Hearts Foundation au quotidien britannique The Independant.

Par ailleurs, l’un des ours est complètement aveugle en raison des phares de voitures.

Selon la BBC, en février, la justice russe a ordonné que le mâle soit confisqué. Une décision qui doit être appliquée au plus tard en mars. Toutefois, en raison de leur dépendance à l’alcool, aucun centre pour animaux en Europe n’est prêt à accueillir les deux animaux, les dépenses engendrées par leur condition particulières étant jugées trop élevées.

Mardi, Mme Kogan a affirmé à l’agence de presse russe Tass, que les coûts du traitement de désintoxication seraient payés par l’organisme londonien et la Fondation Brigitte-Bardot. Il ne restait plus qu’à trouver un endroit pouvant les recevoir.
Brigitte Bardot
Brigitte Bardot

Finalement, mercredi, le sanctuaire pour ours Libearty, en Roumanie, s’est porté volontaire. Selon Anne Kogan, le sanctuaire serait en mesure d’assurer les soins nécessaires puisque le personnel a déjà eu à traiter des ours danseurs également alcooliques.

«Nous avons été contactés par des organisations de défense des animaux de Russie et avons été d’accord pour prendre en charge les deux ours», a déclaré jeudi à l'AFP Liviu Cioineag, directeur de l'association Milioane de prieteni qui dirige le sanctuaire roumain. Il précise que le transfert pourrait avoir lieu en avril

«Nous attendons une décision définitive de la justice russe visant la saisie de ces deux bêtes et autorisant leur transfert. En attendant, nous cherchons la meilleure solution pour leur acheminement vers la Roumanie», a ajouté M. Cioineag.
 
Le refuge accueille actuellement 79 ours sauvés de la captivité, dont deux en provenance d’Albanie et un des États-Unis.
 
 
Partager cet article
Repost0

These elderly Chinese women wake up at 4am daily to feed 1,300 dogs

Publié le par Ricard Bruno

Thanks to five elderly women from Weinan, Shaanxi Province of China, over 1,300 stray dogs have been saved from the pound, fed and taken care of for the last six years. With so many dogs depending on them, these plucky women, who are in their 60s and 70s, wake up at 4am to prepare 400 kilograms of dog food every single day.

The dog shelter was established in 2009 by 60-year-old Wang Yanfang, who was moved to act when she witnessed many strays taken away by the local authorities. Thus far her volunteering work has been solely supported by donations.

Despite their good intentions, each of the ladies has been bitten several times. Talk about biting the hand that feeds!

Partager cet article
Repost0

Aidons la Section Extrémismes Violents à faire son travail

Publié le par Ricard Bruno

Le CRAC Europe et ses partenaires ont la preuve formelle d’être surveillés par le Bureau de la Lutte Antiterroriste (BLAT). Plus précisément, les fonctionnaires de la Police Judiciaire qui nous suivent font partie de la section Extrémismes Violents et Analyse Transverse, située à Issy-les-Moulineaux.

Les « clients » habituels de cette section sont les djihadistes, les groupuscules ultra-violents d’extrême-droite ou d’extrême-gauche et les bandes intégristes recourant aux enlèvements, aux attentats et aux meurtres. En quoi sont donc concernés les militants non violents de la cause animale qui se contentent de manifester en scandant des slogans et en demandant un débat à l’Assemblée nationale pour faire évoluer les lois dans le respect de la démocratie ? Mystère et paranoïa.

Aidons la Section Extrémismes Violents à faire son travail

Il est vrai que les aficionados nous traitent de façon récurrente de terroristes alors que nous ne les avons jamais ne serait-ce que touchés, dans aucune de nos actions depuis des décennies (crier des slogans ou déployer des banderoles ne sont pas encore considérés comme du terrorisme, en France).

Il est vrai que parmi ces aficionados qui nous traitent de terroristes se trouvent des parlementaires qui devraient pourtant connaître la définition qu’en donne la loi et constater qu’aucune de nos actions n’en relève.

Il est vrai que ces parlementaires peu soucieux de ce que dit la loi ont demandé sans fondement juridique la dissolution du CRAC Europe à un autre aficionado qui se trouve être ministre de l’Intérieur.

Il est vrai que c’est de ce ministre que dépend le BLAT et la fameuse section Extrémismes Violents et Analyse Transverse.

Pas besoin d’être un spécialiste d’analyse transverse pour en déduire pourquoi cette section nous surveille, nous lit et probablement nous écoute.

Aidons la Section Extrémismes Violents à faire son travail

Cela dit, les vrais spécialistes des extrémismes violents qui travaillent dans cette section doivent être plus que perplexes de nous voir débarquer dans leurs dossiers, eux qui traquent à longueur d’année des gens autrement plus dangereux que nous, tels que des criminels fanatisés, des kidnappeurs illuminés, des lapideurs surexcités, des mutilateurs hallucinés, des tortionnaires décérébrés et des poseurs de bombes tarés.

Qu’est-ce que nous venons faire là-dedans ? Nous n’avons jamais frappé, enlevé, torturé, tué ou dynamité le moindre aficionado. Nous ne les avons même pas menacés de quoi que ce soit. En revanche, nous avons été régulièrement les victimes de leurs violences et de leurs menaces de mort.

Aidons la Section Extrémismes Violents à faire son travail

Aussi, et parce que nous sommes des citoyens dignes de ce nom, nous allons aider un peu la section Extrémismes Violents et Analyse Transverse à établir qui sont les vrais extrémistes violents dans le maquis, peut-être confus à leurs yeux, du monde glauque de la tauromachie.

Les photos qui illustrent cet article leur sont destinées. Elles montrent :

1 – Des individus en bande organisée qui commettent des violences physiques répétées sur des militants anti-corrida non violents assis par terre. C’était à Rodilhan le 8 octobre 2011. Les malfaiteurs, bien que parfaitement identifiés et reconnaissant les faits, ne sont toujours pas jugés deux ans et demi après avoir perpétré leur forfait. En revanche, certains de ceux qui s’opposent à eux de façon non violente ont été cités à comparaître en un délai record devant le tribunal de grande instance du département le plus taurin de France.

Ne me faites pas dire que la justice serait manipulée par des politiciens peu scrupuleux au service des intérêts partisans d’une minorité extrémiste. Ce serait la preuve que nous sommes devenus une république bananière où l’arbitraire s’applique impunément.

Aidons la Section Extrémismes Violents à faire son travail

2 – Des scènes de torture rituelle pratiquées en public sur des herbivores sous prétexte de tradition venue d’âges obscurs où torturer était légal. Les tortionnaires, bien que parfaitement identifiés et reconnaissant les faits, se pavanent en public sans être inquiétés. Leurs spectateurs qui les adulent comme des héros sont, selon la loi, complices de sévices graves et actes de cruauté sur des animaux mais ne sont pas poursuivis par la justice non plus.

Ces spectacles de torture ont été interdits par la loi en France pendant un siècle (de 1853 à 1951) en raison de leur barbarie épouvantable mais n’en ont pas moins été pratiqués en toute illégalité pendant cette longue période. Ils sont toujours interdits de nos jours, sauf dans onze départements du sud du pays dont les habitants ont bafoué la loi de façon ininterrompue depuis le 19e siècle en déployant une violence extrême à l’encontre des forces de l’ordre totalement dépassées. Pour ces populations séditieuses et délinquantes, une exception a été votée en 1951, faute de pouvoir leur faire respecter l’ordre républicain.

Ne me faites pas dire que, de ce fait, les citoyens français ne sont pas égaux devant la loi et qu’il y aurait deux lois différentes qui s’appliquent dans notre république suivant le lieu où l’on se trouve. Ce serait la preuve que le Conseil constitutionnel se torche avec la Constitution qu’il est supposé défendre.

 

Aidons la Section Extrémismes Violents à faire son travail

Messieurs de la section Extrémismes Violents et Analyse Transverse, nous tenons à votre disposition les identités des principaux extrémistes violents dits « aficionados » pris en flagrant délit, ainsi que les preuves irréfutables et multiples de leur comportement factieux depuis 160 ans.

Nous disposons de tous les éléments utiles pour identifier plus généralement la localisation des membres du groupe terroriste extrémiste fanatisé connu sous la dénomination « Aficion ». Nous pouvons vous communiquer tous les lieux de leurs séances de violences en réunion, ainsi que les dates auxquelles se tiennent ces séances. Vous allez rire : ces informations sont librement disponibles dans les médias. Il est possible que vous ne lisiez pas les bons.

Nous avons également des dossiers étayés sur les arnaques fiscales, détournements de subventions, opérations mafieuses, financement occulte, corruptions et autres pratiques illégales commises par certains membres de cette mouvance qui intéresseront votre activité « Analyse Transverse ». Bien que l’ensemble de ces malversations soit connu publiquement et régulièrement dénoncé depuis des décennies, et bien que les faits soient avérés puisqu’aucune plainte en diffamation n’est jamais venue les contester, rien n’a été fait à notre connaissance par vos services pour y mettre fin.

Ne me faites pas dire que vous êtes des fantoches à la botte d’un pouvoir autiste. Vous allez prouver à la face du monde que ce n’est pas le cas en agissant enfin contre les seuls vrais extrémistes violents de ce dossier : les aficionados. Sinon, ce serait la preuve que tout ce que je n’ai pas voulu dire plus haut serait la vérité.

Crédit photos : Aurélien Sauvons Les Animaux (Rodilhan), Jérôme Lescure (premier taureau), Roger Lahana (second taureau).

Source de l'article : http://annagaloreleblog.blogs-de-voyage.fr/2014/03/20/aidons-la-section-extremismes-violents-a-faire-son-travail/

Je rajouterais à ce superbe article le fait que celles et ceux qui comme moi ont déposé plainte pour violences policières n'ont toujours pas été entendu par la justice de ce pays! Ces violences ont eu lieu également à Rodilhan

1) http://brigitte-bardot.over-blog.net/article-corrida-de-rodilhan-2013-reponse-de-la-gendarmerie-121601206.html

2) http://brigitte-bardot.over-blog.net/article-manifestation-contre-la-corrida-a-rodilhan-2013-120848703.html

Partager cet article
Repost0

Les Félins de Caunes poursuivent leurs actions...

Publié le par Ricard Bruno

Les Félins de Caunes poursuivent leurs actions...

Suite à la réunion de l'association «Les félins de Caunes» du 7 février, l'Association est fière d'annoncer que 40 félins ont été stérilisés grâce aux bons de l'association et 18 autres félins ont été stérilisés par les bons de la Fondation Bardot. L'association caunoise tient à préciser que désormais ces chats stérilisés sont protégés juridiquement par l'association et par la Fondation Brigitte Bardot. Donc toute disparition douteuse peut entraîner des poursuites judiciaires (Répression des actes de cruauté Art. 521-1 du Code Pénal). Ce bilan positif est dû à l'action des bénévoles de l'Association mais aussi grâce aux subventions allouées par la Fondation Bardot, la mairie de Caunes-Minervois et les dons financiers ou d'objets divers offerts par des généreux donateurs anonymes. Bien sûr, les membres de l'association souhaitent continuer la campagne de stérilisation car de nombreux chats sont encore errants et, non castrés, la surpopulation guette le village. Aussi, par cet article, l'association fait un appel à cotisation auprès de la population pour avoir plus d'adhérents et à des bienfaiteurs qui en retour s'ils le souhaitent pourraient devenir parrain d'un chat errant du village. L'Association sera également présente au prochain vide grenier organisé par l'Amicale Laïque de Caunes Minervois prévu le 15 mars. Pour cela, nous avons besoin de vous. Vous pouvez laisser aux Félins de Caunes des petits objets divers, livres, vêtements etc, qui seront vendus au profit de notre association. Les dons s'effectuent par chèque et s'adressent au siège de l'Association soit : Mairie de Caunes Minervois : 1, place de la mairie 11 160 Caunes Minervois. Des tirelires sont présentes à la Boulangerie, au supermarché Vival et chez Karine Coiffure sur notre commune. Le bureau tient à remercier ces commerçants. Toutes aides ou dons nous sont précieux pour continuer la campagne et assurer ainsi un bien être pour les amis à quatre pattes et pour les habitants du village. Par avance, merci à tous et à tous ceux qui soutiennent l'association et qui ont déjà participé aux efforts. Pour tout renseignement, contactez le 06 88 14 95 99 ou le 06 70 29 22 62.

Source : Cliquez ICI : http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/20/2052584-les-felins-de-caunes-poursuivent-leurs-actions.html

Partager cet article
Repost0

Fondation Brigitte Bardot manifestation le 21 février devant le salon de l'agriculture

Publié le par Ricard Bruno

Je serais présent aux côtés de la Fondation Brigitte Bardot pour une manifestation le 21 février devant le salon de l'agriculture, pour dénoncer une fois de plus la multiplication des fermes/usines intensives en France !

Fondation Brigitte Bardot manifestation le 21 février devant le salon de l'agriculture
Partager cet article
Repost0