Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1239 articles avec action protection animale

Elle refuse un shooting photos car on lui demande de porter de la fourrure

Publié le par Ricard Bruno

Elle refuse un shooting photos car on lui demande de porter de la fourrure

Ruby Jean Wilson ne s'attendait pas à créer une telle hystérie sur les internets. La raison ? La jeune mannequin a refusé de prendre la pose durant un shooting lorsqu'elle a appris qu'elle devait porter de la fourrure animale. Une expérience qu'elle a partagée sur ses réseaux sociaux afin de boycotter les créateurs favorisant la maltraitance animale.

Il y a quelques semaines, le mannequin australien Ruby Jean Wilson a eu la mauvaise surprise de découvrir que le shooting pour lequel la jeune femme avait signé incluait de la fourrure animale. Celle qui lutte quotidiennement pour la protection animale ne pouvait pas accepter - et qu'importe l'impact sur sa carrière - ce projet professionnel. Ses valeurs étant en totale contradiction avec la marque en question, Ruby a décidé de quitter le plateau et de rester fidèle à ses convictions. Mais la jeune femme n'en est pas restée là. Elle a raconté son histoire sur son compte Facebook, en espérant que cette expérience sensibilise la fashion sphère

 
Ruby Jean Wilson
il y a environ 4 mois

Today I found myself in a difficult position where (through no fault of my agents) I got to a shoot to discover it was a fur look book.

After sitting for a while having my makeup done and thinking to myself that it was too late to step down and not wanting to inconvenience the whole team by leaving, I decided that it wasn't something I wanted to be a part of.

I explained the situation and left the shoot.

..."Aujourd'hui, je me suis retrouvée dans une position difficile (et ce n'est pas la faute de mes agents). Je me suis rendue à un shooting photos et j'ai découvert qu'il s'agissait d'un book pour de la fourrure. Après être restée assise un long moment pendant qu'on me maquillait, en pensant qu'il était trop tard pour faire marche arrière et pour déranger tout le staff en partant, j'ai décidé que ce n'était pas un projet auquel je voulais faire partie. J'ai expliqué cette situation et je suis partie. J'encourage mes amis de la mode sur Facebook à reconsidérer les causes auxquelles ils apportent leur soutien, à réaliser que si nous ne prenons pas la parole et ne refusons pas certaines choses en tant que mannequins / designers / créateurs, les choses ne changeront jamais. Je ne suis pas parfaite et ma vision du monde change au fur et à mesure mais c'est pas à pas que l'on s'améliore. C'est la seule façon dont les choses changent aujourd'hui et changeront demain. Malgré l'anxiété que j'ai éprouvée en prenant cette décision, je me suis sentie tellement mieux en refusant de faire cette chose avec laquelle je ne suis pas d'accord. Et je suis persuadée que la fourrure animale est démodée, pas nécessaire et uniquement utilisée à des fins financières.
J'estime que travailler au sein de l'industrie de la mode ne doit pas nous obliger à répondre à tous les caprices des créateurs ou de tous ceux qui te payent. On doit décider tous ensemble de ce qui n'est plus cool. À vrai dire, je pense qu'en tant que mannequins, nous avons besoin de commencer très vite à dire non à des choses comme la fourrure. #LaFausseFourrureCestPareil #LaModeCestPourSamuser"

Bientôt la fin de la fourrure animale ?

Depuis quelques mois, on remarque que de nombreuses enseignes abandonnent peu à peu la fourrure animale. Dernièrement, The Kooples rejoignait le mouvement.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot nous ouvre les portes de sa maison de Saint-Tropez : BB un mythe, un univers, un atout

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot vit toujours à la Madrague, elle se montre peu. Une équipe de France 3 Côte d'Azur est allée à sa rencontre.

Brigitte Bardot vit toujours à la Madrague, elle se montre peu. Une équipe de France 3 Côte d'Azur est allée à sa rencontre.

Brigitte Bardot, un mythe, une légende. La star vit tranquille dans son petit village de pêcheurs devenu centre incontournable de la Jet Set : Saint-Tropez.  Emporté par une tornade de notoriété, c'est tout un univers autour de la star. BB nous accueille chez elle.

Saint-Tropez années 50. A partir de la fin de cette décennie, plus rien ne sera plus jamais pareil dans ce petit port varois. Une femme, rêve de nombreux hommes fait basculer l'histoire du lieu. Brigitte Bardot affole les esprits et le Var.

BB, dont les parents possédaient déjà une maison à Saint-Tropez, n’a pas tardé à acquérir une résidence qui devient très vite un lieu de curiosité : la Madrague.

Découvrez à travers notre série de quatre reportages, l'univers et l'impact de Brigitte Bardot dans la cité des pêcheurs. Recluse depuis de nombreuses années, elle a aussi ouvert sa porte à l'une des équipes de France 3 Côte d'Azur dans sa maison de la Garrigue.

Episode 1 : la cause animale

Discrète varoise depuis des décennies, Brigitte Bardot a fait des émules. Portrait d'une femme influencée par la star et par son engagement contre la souffrance animale. Maryline Pons-Riffet est représentante de la Fondation Bardot, un militantisme et un combat quotidien.

 

/4 A la rencontre de Brigitte Bardot - La cause animale aryline Pons-Riffet est représentante de la fondation Bardot, un militantisme et un combat quotidien. Intervenants : Marylin Pons-Riffet Correspondante de la Fondation Bardot dans le Var et Serge Muller Directeur du cirque Franco-Belge  - MALORY Francis, DEQUIDT Alexandre, MILLOIS Philippe et ESPANOL Céline

Episode 2 : une expo dédiée à BB

Un mythe qui  vit paisiblement dans le village varois de Saint-Tropez. BB qu'on ne voit pas beaucoup mais qui s'expose toute cette année au Musée de la gendarmerie et du cinéma, nous nous y rendons avec un guide de choix, son mari, Berrnard D'Ormale, qui partage sa vie à la Madrague.

A la rencontre de Brigitte Bardot -
Un mythe, vit paisiblement dans le village varois de Saint-Tropez. Brigitte Bardot, est au coeur de notre série de la semaine, BB qu'on ne voit pas beaucoup mais qui s'expose toute cette année au musée de la gendarmerie et du cinéma, nous nous y rendons avec un guide de choix, son mari, Berrnard D'ormale, qui partage sa vie à la Madrague. Intervenants : Bernard D'Ormale Mari de Brigitte Bardot, Gwenaëlle Van Butsele Conservateur du Musée de la Gendarmerie et du Cinéma à Saint-Tropez - MALORY Francis, DEQUIDT Alexandre, MILLOIS Philippe et ESPANOL Céline

Episode 3 : une femme aux atouts... Touristiques !

La dame vit toujours à la Madrague. Elle se montre peu mais elle continue de marquer de son image un village qui en fait un attrait touristique.

A la rencontre de Brigitte Bardot - 3/4 Des attraits touristiques
La belle vit toujours à la Madrague, elle est devenue un point d'intérêt touristique. - MALORY Francis, DEQUIDT Alexandre, MILLOIS Philippe et ESPANOL Céline  http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/brigitte-bardot-nous-ouvre-portes-sa-maison-saint-tropez-bb-mythe-univers-atout-1210789.html

Episode 4 :

La belle nous a exceptionnellement ouvert les portes de sa maison.

REPORTAGE A VENIR.

Une série signée : MALORY Francis, DEQUIDT Alexandre, MILLOIS Philippe et ESPANOL Céline.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Braconnage au zoo de Thoiry : la Fondation Brigitte Bardot porte plainte !

Publié le par Ricard Bruno

Braconnage au zoo de Thoiry : la Fondation Brigitte Bardot porte plainte !

Après le massacre, dans la nuit de lundi à mardi, d’un rhinocéros blanc au zoo de Thoiry, la Fondation Brigitte Bardot* porte plainte pour acte de cruauté.

"C’est une situation inédite, extrêmement préoccupante, la justice et l’Etat doivent être intraitables. La faune africaine a été pillée et les parcs zoologiques sont désormais des cibles pour les braconniers.

...

Le trafic ne se limite pas à l’Afrique vers l’Asie, on trouve désormais des cornes de rhinocéros à Paris, vendues comme aphrodisiaques et pour la médecine chinoise… La corne du rhino Vince pourrait donc très vite se retrouver sur le marché, sans même avoir à sortir de France…"

*La Fondation Brigitte Bardot participe depuis 20 ans à la CITES (convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d’extinction) et travaille avec les équipes de l’ONCFS dédiées à la lutte contre le trafic d’espèces protégées.

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Un rhinocéros tué pour sa corne en France...

Publié le par Ricard Bruno

Vince, le rhinocéros tué au sein du domaine de Thoiry

Vince, le rhinocéros tué au sein du domaine de Thoiry

"Vince", un rhinocéros du zoo de Thoiry (Yvelines), a été abattu de trois balles dans la tête dans la nuit de lundi à mardi et sa corne principale a été sciée, a-t-on appris auprès des gendarmes et du parc. "Les soignants avaient quitté le box des rhinocéros lundi à 17H00. Ils sont revenus mardi, à 9H40. Entre temps, un animal avait été tué et ses deux cornes sciées", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la brigade des recherches de la gendarmerie de Mantes-la-Jolie (Yvelines), chargée de l'enquête.

"Seule la corne principale a été volée", a-t-elle précisé, en estimant sa valeur marchande à "30.000 à 40.000 euros". L'animal abattu était un jeune mâle âgé de 4 ans, né aux Pays-Bas et arrivé à Thoiry en mars 2015. "Vince" appartenait à la sous-espèce rhinocéros blanc du Sud, "extrêmement menacée", selon le parc. Ses cornes ont été coupées "probablement à la tronçonneuse", a encore avancé le zoo. "Cet acte a été perpétré malgré la présence de cinq membres du personnel vivant sur place et de caméras de surveillance", bien qu'aucun dispositif vidéo ne filme cet endroit du parc.

La grille du parc forcée

Selon le zoo, les auteurs ont forcé l'une des grilles extérieures du parc puis ont forcé une porte métallique et ont fracturé une porte intérieure intermédiaire, avant de pouvoir accéder à la réserve des rhinocéros blancs. Les deux autres rhinocéros blancs de Thoiry, "Gracie", âgée de 37 ans, et "Bruno", âgé de 5 ans, ont été épargnés. Les cornes de rhinocéros, auxquelles sont prêtées des propriétés médicinales infondées, font l'objet d'un vaste commerce illégal.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

"Le Flic au secours des Gorilles" préface de Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

"Le Flic au secours des Gorilles" préface de Brigitte Bardot...

Vient de paraître le nouveau livre témoignage de Fabrice Martinez, fondateur de Gorilla, "Le Flic au secours des Gorilles" (Nouvelle édition 2017, 239 pages - Les Presses du Midi - 18€). Une préface de Brigitte Bardot. 

Partager cet article

Repost 0

La ville de Nice annonce la création d’une permanence anti-maltraitance animale

Publié le par Ricard Bruno

La ville de Nice annonce la création d’une permanence anti-maltraitance animale

La Ville de Nice annonce qu’elle instaure une permanence antimaltraitance animale. Ce, en collaboration avec l’Association contre la discrimination canine, le Groupe d’action pour l’amour des animaux et la Société protectrice des animaux (SPA Paris).

Cette permanence, créée par la mission "l’Animal dans la ville" a pour objectifs d’écouter, de conseiller et d’orienter toute personne voulant signaler un cas de maltraitance.

Elle sera tenue bénévolement par ces trois associations qui peuvent enregistrer les signalements, solliciter les polices municipale et nationale pour des constats de flagrant délit, déposer plainte et conseiller sur les suites à donner, notamment judiciaires.

La permanence a lieu toute l’année, les lundis, de 9 heures à 12h30 et de 13h30 à 18 heures, à la Maison pour l’accueil des victimes (6, rue Gubernatis).

 

Du mardi au vendredi, les doléances sont prises en compte et transmises aux associations par les agents d’accueil de cette Maison.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

"Bardot l'influente" sur France3 Côte d'Azur...

Publié le par Ricard Bruno

Le premier volet de cette série commence donc par "Bardot l'influente". Quelques secondes pour annoncer le sujet en début de journal et à la 14ème minute débute le reportage.
Les journalistes ont décidé de ne pas montrer l'accueil pourtant très agressif des gens du cirque sûrement pour ne pas s'exposer à des polémiques et rester objectifs...
Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Ragondin tué au parc Micaud à Besançon : la colère de B.B.

Publié le par Ricard Bruno

Mon petit mot concernant cet article...

Bravo à Brigitte Bardot..

Je m'insurge contre la fin de cet article ! traiter Brigitte Bardot de radicale de la cause animale, pauvre de vous...simplement "Mr. je journaleux Eric DAVIATTE "...Madame Brigitte Bardot à de la compassion et de l'empathie envers le monde animal...! ce qui semble vous manquer en ce bas monde !

Bruno Ricard

Ragondin tué au parc Micaud à Besançon : la colère de B.B.

Le sort du ragondin tué le 19 février dernier parc Micaud suscite beaucoup d’émotion. Effectivement, l’animal était nuisible. Effectivement, il était légal de procéder à son « prélèvement ». Brigitte Bardot, dans une lettre ouverte, écarte l’euphémisme d’un trait et se fait porte-parole de tous ceux qui ont été choqués. « Honte à la ville de Besançon, ses services d’hygiène lamentables et la lâcheté des lieutenants de louveterie d’avoir assassiné la petite ragondin Bouloute, inoffensive, apprivoisée et aimée de tous, notamment des enfants… »

Brigitte Bardot est en colère. Du coup, elle l’exprime. Elle oublie dans le même temps, et c’est dommage, d’apporter son point de vue sur le problème que pose la prolifération des ragondins dans le Doubs. Pour rappel, aussi sympathiques soient-ils, ces mammifères aux airs de peluches détruisent les berges, transmettent des maladies.

Comment régler le problème ? Brigitte Bardot ne le dit pas. Elle fonctionne à l’affect, déversant ses mots haineux à ceux qui ont pris la décision de tuer Bouloute. Et apportant son soutien à ceux qui s’en sont émus. « Baiser tendre à Robert Laurent », conclut Brigitte Bardot. Le Bisontin qui, chaque jour nourrissait la petite bestiole et qui a assisté à sa mise à mort, a son lot de consolation, le baiser d’une radicale de la cause animale.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Publié le par Ricard Bruno

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Près de Pékin, en Chine, un projet écologique inédit devrait être achevé en 2018 : un immense parc pour oiseaux migrateurs, conçu comme un aéroport naturel, où il pourront transiter et reprendre des forces entre leurs longs vols. Un sanctuaire ornithologique unique au monde.

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

C’est une première. Au sud-est de Pékin, la ville portuaire de Tianjin, quatrième ville la plus peuplée de Chine avec 15 millions d’habitants, va accueillir le tout premier parc destiné spécifiquement aux oiseaux migrateurs, sur 102 hectares.

Ce projet écologique de grande ampleur est mené par le cabinet australien d’architectes paysagistes McGregor Coxall : « Pour la ville de Tianjin, c’est aussi une manière de lutter contre la pollution », soulignent-ils. La réalisation de ce sanctuaire ornithologique unique au monde devrait être achevée en 2018.

Une zone de transit

Le parc est conçu par les architectes comme un « aéroport », où les oiseaux pourront atterrir et transiter, entre leurs longs vols migratoires, pour se reposer, se nourrir et se reproduire. Certains oiseaux peuvent en effet voler durant dix jours sans s’arrêter, sur plus de 11 000 km, sans boire ni manger ! Le parc de Tianjin constituera pour eux un havre et un lieu d’escale stratégique pour reprendre des forces, sans être dérangés ni menacés.

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Les oiseaux disposeront dans ce sanctuaire de trois grandes zones humides, reproduisant leur habitat naturel : une zone marécageuse, une autre plantée de roseaux et d’une troisième avec des chutes d’eau. Une forêt de 20 hectares doit également ceinturer et protéger le parc des constructions urbaines.

Le cabinet McGregor Coxall a travaillé en partenariat avec des ornithologues de l’organisation australienne Avifauna Research pour recréer à l’identique les écosystèmes des oiseaux. L’objectif est de contribuer à sauver plusieurs espèces de migrateurs qui sont en voie de disparition.

Migrateurs menacés

Ce sont en effet pas moins de 50 millions d’oiseaux qui empruntent chaque année la voie de migration de l’Est asiatique, représentée en vert sur la carte ci-dessous. Les oiseaux survolent 22 pays et voyagent par l’Arctique, l’Australie et la Chine.

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Mais ce périple est de plus en plus difficile et cette voie de migration est l’une des plus menacée du monde, estiment les ornithologues d’Avifauna Research. En cause : l’explosion du développement urbain en Chine, le long du littoral. « Près de 70 % de la côte chinoise est bétonnée, peu d’endroits permettent aux oiseaux migrateurs de trouver la nourriture dont ils ont besoin pour pouvoir entreprendre leur voyage, expliquent les scientifiques. Au cours des dix dernières années, les oiseaux ont perdu plus d’un million et demi d’hectares d’habitat. »

Observer les oiseaux

Ce parc écologique accueillera aussi un centre de recherche, le « pavillon de l’eau », qui sera ouvert au public. L’aéroport aux oiseaux migrateurs pourra recevoir quelque 500 000 visiteurs par an.

Le centre de recherche permettra aux visiteurs d’observer de plus près différentes espèces d’oiseaux, sans les déranger, à l’aide de caméras placées dans le parc. Un parcours de 7 km sera ouvert autour des zones humides avec une piste cyclable et des chemins de randonnée dans la forêt.

La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !
La Chine construit un aéroport pour les oiseaux !

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Communiqué de presse "Le plus grand cabaret"...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Communiqué de presse "Le plus grand cabaret"...

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>