Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1224 articles avec action protection animale

L'abattoir d'Alès fermé temporairement après la diffusion d'une vidéo sur les conditions d'abattage des animaux

Publié le par Ricard Bruno

Dans une vidéo, publiée par l'association de défense des animaux L214, on découvre les terribles conditions dans lesquelles sont tués cochons, vaches, chevaux et moutons. 

Les abattoirs d'Alès (Gard), le 30 août 2013.
Les abattoirs d'Alès (Gard), le 30 août 2013

Sur la vidéo, publiée par l'association L214, on découvre les terribles conditions dans lesquelles sont tués cochons, vaches, chevaux ou encore moutons. Ces images révèlent des "risques sanitaires considérables", avec des animaux "maculés de matière fécale", selon le vétérinaire Gilbert Mouthon, un expert auprès des tribunaux contacté par le Point.

Les sanctions peuvent aller jusqu'à la fermeture définitive

"Une inspection des [services de l'Etat chargés des services vétérinaires] avait été effectuée le 4 septembre dans le cadre des visites annuelles programmées, a indiqué la préfecture du Gard, dans un communiqué envoyé mercredi à francetv info. Plusieurs des manquements repérés dans [la vidéo] avaient été constatés, bien que non comparables aux extraits diffusés."

Dans la foulée, Max Roustan a ordonné le lancement d'une enquête administrative interne "sur d'éventuels manquements aux normes d'abattage des animaux". "Si des fautes sont reconnues, des sanctions seront prises pouvant aller jusqu'à la fermeture définitive de l'abattoir d'Alès", indique le communiqué. 

Partager cet article

Repost 0

COMMUNIQUÉ DE L’ÉQUIPE ANTI PARCS MARINS

Publié le par Ricard Bruno

COMMUNIQUÉ DE L’ÉQUIPE ANTI PARCS MARINS

Comme vous avez pu le constater, nous avons appris cet après-midi le décès de l’orque Valentin. Nous nous joignons à la douleur des soigneurs, qui n’y sont pour rien dans ce drame et ont malgré tout fait le maximum pour garder les animaux en vie ces derniers jours. Nous savons que les salariés qui s’occupent des animaux à Marineland les aiment profondément, et s’occupent d’eux avec toute l’attention et l’amour possible. Nous n’avons jamais eu de doute là-dessus. Nous sommes plutôt rassurés de savoir que malgré leur détention forcée, ces animaux sont tout de même entre les mains de soigneurs aimant pour s’en occuper. Ils essayent tant bien que mal chaque jour d’améliorer leur vie en captivité, et de ce fait, nous ne pouvons pas leur en vouloir. Les personnes que nous pointons du doigt ne sont pas ces soigneurs, mais les dirigeants du parc, qui se font des millions d’euros sur le dos des animaux. Pour eux, seul le bénéfice compte. Même si les soigneurs à Marineland donnent tout pour les animaux du parc, les ordres et les décisions se font malheureusement dans les bureaux. Par ailleurs, nous ne pouvons accepter de savoir que si ces animaux ne s'étaient pas trouvés pas dans ces bassins, rien de tout cela ne serait arrivé. Pouvez-vous imaginer leur stress et leur angoisse cette nuit-là ? À l’agonie, coincés derrière des vitres, sans aucune échappatoire ? Nous craignons malheureusement d’autres décès dans les jours à venir. Le stress, l’eau souillée, et la perte de Valentin sont des facteurs qui pourraient causer aux orques de nombreux problèmes de santé, mais également des problèmes psychologiques importants. A noter que Freya, l'orque matriarche, est décédée il y a moins de 4 mois et que chaque perte est une épreuve pour chacun d'entre eux ! Même si les familles d’orques que nous pouvons observer en captivité sont bien souvent constituées par des inséminations artificielles, ces animaux cohabitent ensemble toute leur vie. Nous pouvons donc bien évidemment imaginer le choc émotionnel pour ces orques quand un des leurs disparaît brutalement. Nous pensons qu'il est largement plausible que Valentin ait souffert de la perte de sa maman il y a 4 mois. Aujourd'hui, les orques doivent faire le deuil de deux de leurs compagnons de vie. Pour information, l’orque Wikie refuserait de s’alimenter depuis plusieurs jours, ce qui est très inquiétant. Etant la demi soeur de Valentin, il y a des chances que son état empire suite à la mort de celui ci... Nous comptons suivre de près cette affaire et espérons que les dirigeants auront une transparence concernant l'état des orques (avec preuves). Nous tenons encore une fois à adresser notre soutien aux soigneurs, mais également à toutes les personnes qui sont dans le combat de la captivité et qui ont été fortement affectés par la mort de Valentin, et des dizaines d’autres animaux présents au parc. C’est dans cette dure épreuve que nous devons rester soudés, et ne pas perdre notre espoir ni notre motivation ! Les vrais amoureux des orques les aiment libre et oublient leur égoïsme de pouvoir les avoir sous la main... Il est temps qu'on leur rende la liberté qu'ils méritent... En hommage à VALENTIN, après 19 ans de servitude...

L'équipe ANTI PARCS MARINS

Partager cet article

Repost 0

Faut-il interdire la corrida?...Bien sur que OUI !

Publié le par Ricard Bruno

On vote et on clique sur OUI

Faut-il interdire la corrida?...Bien sur que OUI !
 
La percée de la gauche radicale en Espagne pourrait-elle menacer la corrida? Aux yeux de ces élus, les spectacles taurins ne sont ni un "art", ni une "fête", rapporte le Journal du Dimanche. Ils envisageraient de supprimer les aides financières à de tels spectacles, "voire d'éradiquer les spectacles taurins". Faut-il interdire la corrida?

Partager cet article

Repost 0

Une amitié hors du commun...

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost 0

La vie de Keops est menacée. Il se bat contre une tumeur !

Publié le par Ricard Bruno

La vie de Keops est menacée. Il se bat contre une tumeur.

Faute de moyens, Jean-Pierre ne peut pas le soigner.

Il doit passer un scanner en urgence. Nous devons l’aider !

Pouraider et soutenir Jean-Pierre, cliquez ICI :

http://www.clicanimaux.com/collecte-3339-keops-a-besoin-de-passer-un-scanner-en-urgence-les-veterinaires-soupconnent-un-cancer-

 

D'abord, il y a eu cet accident.

Il s’est fait percuter par une voiture, et s'est retrouvé avec une patte fracturée. Ses propriétaires l'ont emmené chez le vétérinaire. Il a été opéré. Kéops est resté plusieurs jours en observation. Le jour de sa sortie, le propriétaire a expliqué qu’il ne pensait pas que la facture serait si élevée... "Je vais retirer de l'argent et je reviens..."

Mais il n'est jamais revenu. Kéops est abandonné.

Il se retrouve seul, sans maître, et sans avenir.

Kéops, Jean Pierre Halimi, Association Une Nouvelle Chance

Le vétérinaire a attendu dix jours avant de contacter Jean-Pierre Halimi. Sans se poser de question Jean-Pierre accepte de le prendre en charge. Kéops intègre la meute de l’association Une Nouvelle Chance.

Grâce à l'amour que lui donne Jean-Pierre, Kéops est bien intégré. Il se fait rapidement une place auprès des autres chiens, Il reprend des forces et guéri rapidement de sa blessure. Au fur et à mesure, Kéops prend même la place de chef de meute et dirige les autres chiens.

Les mois passent et Kéops ne semble pas présenter des séquelles de son accident.

Malheureusement, durant une balade, Jean-Pierre remarque un comportement étrange de la part de Kéops. D’habitude, Kéops "fugue" et revient à la fin de la balade. Ce jour là, il est très calme et il est même en retrait par rapport aux autres chiens.

Ce comportement se confirme quand Jean-Pierre retrouve Kéops au refuge, allongé et sans aucune force. Immédiatement, il l'emmène chez le vétérinaire pour un bilan de santé.

Les premiers résultats indiquent une légère anémie. Une semaine après, Kéops subi des examens complémentaires, une échographie des reins, du foie, de la rate et du cœur.

Les résultats tombent.

Kéops a une masse au niveau de la prostate.

Jean-Pierre est submergé par l’émotion, il a déjà un des ses chiens, Moéra, qui est atteint de deux cancers différents. Le vétérinaire préconise une ponction de la masse pour l’identifier et savoir si elle est cancéreuse.

Kéops, Jean Pierre Halimi, Association Une Nouvelle Chance

Lors de la ponction, la masse fait ressortir principalement du pus, laissant penser à une infection et non un cancer. En attendant de nouveaux examens, Kéops doit prendre un traitement d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires. Parallèlement, des échantillons sont envoyés en laboratoire pour trouver le bon traitement.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, Kéops est toujours affaibli, la masse est toujours présente et les factures des vétérinaires s’accumulent. Les derniers examens indiqueraient que Kéops a un sarcome, une forme de tumeur rare et complexe à diagnostiquer, au niveau de la prostate et qu’il est inopérable.

Kéops, Jean Pierre Halimi, Association Une Nouvelle Chance

La prochaine étape est le scanner pour confirmer qu’il s’agit d’un sarcome, et entamer un traitement de chimiothérapie pour tenter de vaincre cette tumeur.

Il ne faut pas perdre espoir. Kéops, venait de retrouver goût à la vie.

Il a envie de se battre. Nous ferons tout avec vous pour le sauver et aider Jean-Pierre.

Malheureusement, Les frais engagés pour Kéops sont importants et il est impossible pour l’association Une Nouvelle Chance d’en assumer le coût. La trésorerie est dans le rouge.

Jean-Pierre Halimi fait appel à votre générosité pour apporter le bon traitement à Kéops.

Pour cela, 861 euros sont nécessaires.

Vos dons et Appels du Cœur permettront de financer :

- Le scanner à venir = 400 €
- Les échographies de Kéops = 348 €
- Les traitements = 113 €

Kéops, Jean Pierre Halimi, Association Une Nouvelle Chance

Merci à tous pour votre soutien !

Jean-Pierre Halimi et son association Une Nouvelle Chance

 

« Mes très chers amis,

Tant d’années d'amour, de partage, de joie, de chagrin, m'ont accompagnés depuis la création de mon bébé Une Nouvelle Chance.

Je vivais avec cinq chiens en appartement, Internet balbutiait. Je me suis lancé seul, sans argent. Un combat de titan, m'a permis d'avoir cette maison et Je passe mon temps seul avec la meute, à soutenir et à faire vivre une association qui a une bonne réputation.

Je ne prends ici plus que des vieux chiens, afin de moins souffrir lors de leur départ, comme si c'était possible.

En fait, Une Nouvelle Chance c'est mon bébé. Il ne me rend heureux qu'à moitié. Je dois assurer mes arrières et surtout celui des chiens.
Après tant d’années, il est temps de reprendre des forces, pour aller de l'avant, et continuer le combat, contre les idiots qui jettent leur animal.

JE VOUS AIME TOUS SI FORT. »

Nous avons été très touchés par son témoignage. Nous avons souhaité vous le faire partager à nouveau.

Dans ce monde où il se trouve en première ligne face à toute la misère animale, c’est grâce à des gens comme vous que Jean-Pierre tient.

Merci du fond du cœur pour l’affection et le soutien que vous saurez lui apporter, à lui et à ses chiens !

Une Nouvelle Chance, c'est : 

  • Plus de 670 chiens placés en 15 ans.
  • 200 euros de subventions annuelles de la mairie.
  • 15 chiens trouvés attachés au portail le matin.
  • 22 chiens trouvés sur la route, et qui ont retrouvé leur maître.
  • 15 heures de travail journalier bénévolement.

 

Partager cet article

Repost 0

Marineland dévasté par les intempéries : Bardot et Peta appellent à fermer "cette prison"

Publié le par Ricard Bruno

Depuis les intempéries survenues dans le sud de la France, les animaux du parc Marineland barbotent dans l'eau boueuse. De quoi provoquer l'indignation des associations de défense des animaux, qui commencent à se mobiliser.

 

Le parc Marineland a souffert des violentes intempéries qui ont frappé les Alpes-Maritimes. Dans les bassins, les animaux pataugent dans une eau boueuse et les installations électriques sont par ailleurs fortement endommagées. Une situation jugée "très grave" par l'ONG Peta, qui a exhorté, dans un communiqué envoyé lundi, le plus grand parc marin d'Europe à relâcher les animaux : "La situation des animaux détenus à Marineland est très grave, et il faut agir immédiatement. Si les orques et les autres animaux vivaient dans leur environnement naturel marin, ils pourraient nager pour échapper à l'eau boueuse dans laquelle ils sont actuellement pris au piège jusqu'à se mettre hors de danger (...) Le parc Marineland ne peut décemment décider de garder ces animaux esclaves dans ces conditions périlleuses : il doit les relâcher immédiatement". Peta France a lancé une pétition sur son site officiel, afin que les animaux marins du parc soient placés dans des milieux naturels préservés.

Sur Twitter, la fondation Brigitte Bardot a de son côté vivement réagi et lancé un appel à Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, afin qu'elle fasse fermer Marineland, "cette prison". Invité sur LCI, le journaliste Allain Bougrain-Dubourg - ex-compagnon de l'actrice - a réagi à la polémique. "On est dans l'incapacité de récupérer les dauphins, c'est effrayant", a-t-il déploré dès lundi. Selon lui, "les comportements, les stratégies et les opérations" des parcs marins comme le Marineland sont "inacceptables".

Sur le site du Point, Lamya Essemlali - présidente de Sea Shepherd France - a quant à elle pointé la responsabilité de l'homme, dans les disparitions de bêtes survenues ce week-end : "Ces animaux sont morts du fait qu'ils étaient enfermés. Ils sont doublement victimes des hommes : d'abord, parce qu'ils sont parqués pour notre divertissement, ensuite, parce qu'ils sont victimes du changement climatique dont nous sommes à l'origine". La présidente de l'ONG a ainsi salué le succès de la pétition citoyenne adressé à Jean Leonetti, le maire d'Antibes, appelant à la fermeture définitive du parc. 
 

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de presse du CRAC

Publié le par Ricard Bruno

samedi 10 octobre 2015

Le procès du lynchage de Rodilhan aura lieu les 14 et 15 janvier 2016 à Nîmes

Après plus de quatre ans d’attente, le procès du lynchage de Rodilhan a enfin été fixé aux 14 et 15 janvier 2016 à 9 h, au Tribunal correctionnel de Nîmes.

Les faits

Lors d’une action pacifique d’envahissement de l’arène de Rodilhan (Gard) le 8 octobre 2011, environ 70 manifestants assis enchaînés sur le sable de l’arène avaient été violemment pris à partie par une trentaine d’aficionados descendus des gradins pour les en chasser. Les militants anticorrida ont alors subi sans répliquer pendant près d’une demi-heure un déluge de coups de pieds, coups de poings, jets de lance à incendie à bout portant dans les oreilles, violences sexuelles et autres pratiques délictueuses telles que vols d’effets personnels, le tout sous les yeux du maire de Nîmes et de celui de Rodilhan. Ce dernier est descendu en personne dans l’arène pour participer au lynchage. Une vingtaine d’autres manifestants restés sur les gradins étaient également l’objet de violences et expulsés de l’arène alors qu’ils étaient munis, comme tous, de billets d’entrée. L’ensemble du lynchage a été filmé et diverses vidéos ont été aussitôt diffusées sur Internet, ce qui a donné à ces violences une forte visibilité internationale et a permis d’identifier progressivement les auteurs des violences ainsi que les victimes concernées, dont 70 avaient déposé plainte.

Quatre ans d’attente et d’atermoiements

Plusieurs annonces de dates de procès jamais suivies d’effet ont été faites dans les médias en 2013 et 2014. De fait, l’instruction était considérée comme bouclée fin 2013, puis à nouveau annoncée comme bouclée fin 2014 et enfin à la mi-2015 sans qu’aucune date d’audiencement ne soit donnée pour autant. Aussi, à l’approche d’une nouvelle séance de torture de veaux à Rodilhan le 4 octobre 2015, une campagne intitulée #RodilhanDeniDeJustice a été lancée par le CRAC Europe sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter à partir de la mi-août avec un très fort retentissement. Au bout de trois semaines, suite à une lettre ouverte datée du 31 août, Madame Beccuau, Procureur de Nîmes, a déclaré publiquement que le procès pourrait se tenir en janvier 2016, sans pour autant préciser de date certaine. La pression sur les réseaux sociaux a été maintenue, une seconde lettre ouverte a été adressée à Mme Beccuau et le jour de la nouvelle manifestation à Rodilhan organisée par le CRAC Europe, nos avocats nous informaient qu’il leur avait été proposé les 14 et 15 janvier. Quelques jours plus tard, les avocats de la partie adverse ayant accepté également ces dates, elles étaient confirmées officiellement.

Les personnes citées à comparaître

Une vingtaine d’aficionados ont été retenus par Mme la Procureur pour répondre de leurs actes de violence. Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC Europe, considéré comme organisateur principal de cet envahissement d’arène non déclaré, sera également cité à comparaître. Les vidéos enregistrées lors du lynchage feront partie intégrante des débats.

Roger Lahana
Vice-président du CRAC Europe

Partager cet article

Repost 0

Avignon : on leur refuse un logement à cause d’un yorkshire

Publié le par Ricard Bruno

Jean-Marie Frugier, vit à l’hôtel depuis une dizaine de jours. Jean-Marie Frugier, vit à l’hôtel depuis une dizaine de jours.

 
 

En arrivant dans le Vaucluse il y a une dizaine de jours, Jean-Marie Frugier, 78 ans, accompagné de son fils Stéphane, 45 ans, sa compagne et sa fille de 4 ans, pensaient pouvoir y couler des jours heureux. Mais depuis qu’ils sont arrivés de la Réunion, les galères s’accumulent. Impossible pour eux d’avoir un logement.

La dizaine de propriétaires qu’ils ont pu contacter leur a refusé de les avoir comme locataire. « Ah… des “on vous rappellera”, ça on en a eu », déplore Jean-Marie Frugier. Certains sont prêts à accepter la famille, mais pas Dingo. Un yorkshire de 7 ans haut comme deux pommes. La loi est pourtant claire en la matière. En principe un locataire a le droit de détenir un animal domestique. Le propriétaire est en droit de le refuser uniquement s’il s’agit d’un chien dangereux… La famille Frugier lance une bouteille à la mer. Dans l’espoir que la roue tourne en leur faveur d’ici peu. Car, père et fils vivent à “l’Hôtel de l’Île” sur la Barthelasse, à Avignon. La compagne de Stéphane Frugier et sa fillette ont quitté la chambre pour trouver une place dans un foyer.

« Nous avions un peu d’argent de côté. Il est parti dans nos frais d’hébergement et dans une voiture parce que je commence un travail comme carrossier demain (aujourd’hui, Ndlr). Pour l’instant on en est à plus de 4000 euros », comptabilise Stéphane Frugier. Et de ne pas croire que leur situation va perdurer.

L’état de santé de son père pourrait en dépendre. Peu bavard, une grosse veste en laine sur les épaules, il est démoralisé. Ex-patron de restaurants à Paris où il accueillait régulièrement célébrités et politiques, il est ensuite parti en voilier jusque dans l’océan Indien. Il a fini par s’amarrer à La Réunion pour profiter de sa retraite. C’est sur cette île qu’il est devenu le maître de Dingo. Depuis ils font route ensemble.

« La seule solution serait de me jeter dans le Rhône avec mon chien »

À bout psychologiquement, il a envisagé de se séparer de son ami fidèle avant de se raviser. « Il suffit de quelques détails pour que la vie devienne infernale. La seule solution serait de me jeter dans le Rhône avec mon chien », lâche le retraité… « Ne dis pas ça papa, on va s’en sortir, reprend son fils. On ne demande pas l’aumône mais que l’on nous accepte comme nous sommes. Nous avons le droit d’avoir un abri. ».

Hier soir, par soucis d’économie, ce dernier envisageait de laisser son père à l’hôtel et d’aller dormir dans sa voiture. « Avec une couverture, ça devrait aller ».

Source de l'article : Cliquez ICI : http://www.ledauphine.com/vaucluse/2015/09/23/on-leur-refuse-un-logement-a-cause-d-un-yorkshire

Partager cet article

Repost 0

Il sauve un chien mutilé. Mais le lendemain, il se retrouve face à ÇA! Attention les images sont choquantes!

Publié le par Ricard Bruno

Wilson Martins Coutinho habite Rio de Janeiro, au Brésil, et dédie sa vie au bien-être des animaux. Il s’est fait connaître dans le monde entier pour avoir sauvé la vie de dizaines de chiens errants. Lorsqu’il intervient pour une urgence, il se retrouve généralement face à des cas horribles, où la douleur des animaux est difficilement imaginable. Mais cette fois-ci, il a dû faire face à un cas vraiment atroce.

Alors qu’il fait le tour des quartiers à la recherche de chiens errants de Rio de Janeiro, il trouve un petit chien qui est dans un état tellement misérable que Wilson, pourtant habitué à voir des chiens mutilés, a le choc de sa vie. Les images parlent d’elles-mêmes.

Le chien est dans un état déplorable. Il a une énorme inflammation sous la mâchoire. Mais le pire : il a de si gros trous dans le cou, qu’il est possible d’y enfoncer ses doigts. Le pauvre animal a été ébouillanté et lutte chaque jour depuis ce drame pour survivre malgré ce supplice.

Wilson n’a jamais vu un chien dans un tel état. Il décide de nommer la chienne Anja et l’emmène immédiatement chez lui pour la soigner le plus rapidement possible. Il n’y a pas une minute à perdre !

Les prochaines images sont difficilement supportables. Il est difficile d’imaginer les douleurs que cette chienne a dû supporter. Heureusement qu’elle a croisé le chemin de cet ami des animaux, qui est déterminé à la sauver.

À peine arrivés à la maison, Wilson anesthésie Anja, qui s’endort directement. Il peut enfin commencer son travail.

Il commence par désinfecter les plaies et coupe une partie des poils d’Anja afin de pouvoir s’occuper correctement des blessures. Wilson se retrouve alors face à quelque chose d’indescriptible.

 

Anja a des puces et des tiques plein les trous! Wilson les enlève un à un et lui fait un bandage. La torture prend fin pour elle !

En se réveillant, Anja a déjà repris du poil de la bête et montre qu’elle est une battante. Wilson se réjouit de la voir déjà manger de si bon appétit et espère qu’elle se rétablira rapidement.

Pour la première fois, Anja a un toit sûr et peut dormir à l’abri et au sec sur une couverture confortable. Les blessures l’ont épuisée et elle s’endort directement, sans craindre quoi que ce soit pour sa vie. Mais attention : les prochaines images sont vraiment difficiles à regarder !

Le lendemain, Wilson veut à nouveau désinfecter la plaie. Et là, c’est le CHOC : des vers ont infesté la blessure et se sont incrustés profondément dans les trous. Avec l’aide d’une amie, Wilson doit les enlever un à un.

Ils désinfectent une nouvelle fois la plaie et remarquent qu’après seulement 24 heures de traitement, l’inflammation a déjà diminué. Anja est décidément une vraie battante !

 

Pour la récompenser de s’être si gentiment laissée soigner, Anja reçoit une double ration de nourriture. Jusqu’au dernier morceau !

Chaque jour, Wilson nettoie la blessure de la petite chienne. Et l’horrible inflammation qu’elle avait sous la mâchoire et dans le cou n’est bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Puis, quelque chose, que personne n’avait espéré, se produit un jour : les blessures d’Anja guérissent complètement. La petite chienne a puisé dans toutes ses forces, si bien qu’elle n’a plus aucun asticot dans son cou et qu'elle ne garde même pas de cicatrice de ses blessures. Les poils n'ont plus qu'à repousser normalement !

Wilson souhaite garder la petite chienne jusqu’à ce qu’il lui trouve une famille convenable. Et comme on peut le voir, la petite coquine n’a rien contre l’idée de rester auprès de son héros quelques jours de plus. Une vraie chienne avec un coeur en or!

Si l’histoire d’Anja vous a touchée, n’hésitez pas à la partager avec vos amis. Car les gens comme Wilson sont encore trop rares dans ce monde !

Partager cet article

Repost 2

Pitié ! Pourquoi tant de cruauté et de souffrance...

Publié le par Ricard Bruno

Pitié ! Pourquoi tant de cruauté et de souffrance...

La Fondation n’a qu’une seule ennemie : la souffrance animale. Plus de 200 000 Moutons vont être égorgés à vif dans une agonie insupportable lors de l’Aïd el-Kebir . En 2014, la Fondation en a sauvé 150. Cette année encore, elle sera présente sur le terrain pour tenter d’épargner des vies. Pour mémoire, la FBB se bat depuis toujours pour l’étourdissement systématique des animaux avant tout abattage.

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0