Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1293 articles avec action protection animale

Zoo de Beauval: NON AU DELPHINARIUM !

Publié le par Ricard Bruno

Zoo de Beauval: NON AU DELPHINARIUM !

LIEN DE LA PETITION CLIQUEZ : ICI

Le Zoo de Beauval, situé dans le Loir et Cher sur la commune de St Aignan sur Cher, envisage la création d'un delphinarium pour leur nouveauté 2017.

Les connaissances scientifiques permettent d'affirmer aujourd'hui, que les cétacés sont des êtres sensibles extrêmement intelligents. Leur imposer de vivre dans un environnement dénué de vie, rempli d'eau salée reconstituée et chlorée, diminue par deux leur espérance de vie. Peu d'entre eux ont déjà dépassés les 50 ans en captivité et pourtant celle-ci est censée permettre aux animaux d'atteindre leur âge maximal. Cette diminution pose donc question sur la nécessité de les maintenir captifs si ce n'est pour permettre à l'entreprise de gagner plus d'entrer et donc plus d'argent, le Zoo de Beauval en a t-il réellement besoin ?

Le dressage de ces animaux repose essentiellement sur le contrôle de la nourriture, la punition par frustration, l'isolement ou la mise en contact avec un congénère dominant. Cet enferment permanent combiné aux méthodes de dressage, les séparations ou encore les naissances non viables sont psychologiquement violentes pour ces animaux et cela les maintient très souvent dans un état de stress permanent, ainsi, pour les calmer, l'usage de produits anxyolitiques sont largement utilisés sans compter les anti-inflammatoires et autres antibiotiques eux aussi largement utilisé. La promiscuité de leur bassin ne leur permettent pas de fuir les conflits et donc, de devoir subir, parfois jusqu'à la mort, les morsures et divers sévices corporels d'autres congénères, chose qui n'arrive JAMAIS en milieu naturel.

Divers pays comme le Brésil, l'Australie, le Royaume Uni, le Chili, la Hongrie, la Suisse, L'Argentine, Israël ...ont décidés d'exclure les delphinariums de leur territoire et l'Inde a même déclaré les dauphins comme des "personnes non-humaines". La France doit, elle aussi, suivre cette voie, et bannir petit à petit cette captivité qui tue ! Merci de soutenir cette pétition ! SIGNEZ !

Cette pétition sera envoyée au Directeur du Zoo de Beauval, Mr Delord et à Mme la Ministre de l'écologie, Ségolène Royal.

Partager cet article

Repost 0

TAIZ Jardins zoologiques...situation critique !

Publié le par Ricard Bruno

TAIZ Jardins zoologiques...situation critique !
TAIZ Jardins zoologiques...situation critique !
TAIZ Jardins zoologiques...situation critique !

Within the past twenty four hours images have be...en sent in relating to Taiz Zoo that we have known about since 2013. I think its safe to say that no matter what anyone tries in relation to the male lion, this lion we'll consider already dead. There is nothing that can be done for this male lion, even locating a suitable vein for intravenous fluids, foods, Etc would be impossible to locate. We have contacted our Arabic agency in Egypt for a more detailed look into this case. Locating help or even pushing help into Taiz Zoo is going to be somewhat difficult. The zoo is located in the Taiz city of Yemen, see here: http://www.yementourism.com/servic…/touristguide/detail.php… and civil war is raging out of control... Genocide has been reported to be ongoing in the area. The current situation is bleak. [LION IS DEAD]

From what we have been told the area is currently under armed militant control, and has been since 2013. Road blocks have been set up around Taiz by militants that are stopping aid from coming into the city., and surrounding villages. We're unsure as to how many animals remain in this alleged zoo, or if anymore animals are suffering in these horrific conditions.

The zoo and all surrounding areas is under the control of heavily armed Houthis rebels. What I.A.R.F.A are now trying to undertake is locating a head militant of the Houthis and basically pleading for a food pallet to be allowed in with medicines. Should Houthis rebel leaders allow this, then we'll fund that immediately, sending the necessary funding to Egypt, and then shipping the food and medical supplies out. That's easier said than done though.

I.A.R.F.A has communicated to many Yemen followers on our main site, and off site, calling for help in locating someone or people in higher command holding the city. As ridiculous as at may sound, its the only way in which this issue can/may be resolved. Simply turning up or sending anyone to the city, isn't going to help. The Houthis could take environmentalists prisoner, or even kill them, there is also a possibility that on entering the outskirts, no-one will be allowed to go any further. So what we're working on is trying to build a rapport, communication and basically asking for some leniency here, and working on a fact finding mission to establish just what is going on here, how many animals are suffering, are there anymore animals, and what help can be sent in.

Further to this we must also ensure that any aid sent in isn't stolen by the Houthis which rely on funding to fuel their civil conflict: Read more here http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-29319423 The war has been raging on since the end of 2013, 2014 into 2015 and is continuing as we speak. Arabic I.A.R.F in Egypt have stated the Houthis have practically killed every single animal within this zoo via starvation, a report also confirmed by locals leaving the city. No food or medicine is reaching the zoo, or anyone for that matter. The situation is critical. A petition isn't going to help either.

International Animal Rescue Foundation World Action South Africa do have experience in this type of rescue and more than enough experience at building bonds and trusts in areas of danger relating to zoos. Unfortunately this type of rescue, or even trying to build a rapport can take time, further to this when too many people interfere or try to disrupt the workings, or operational procedures - its the animals in the end that suffer.

This isn't the first time Taiz Zoo has been brought to our attention, and furthermore we don't know if this lion is even still alive. A video sent to us from the Arabic Saba News Agency in 2013 depicts we believe the same lion hereto: https://www.youtube.com/watch?v=El1KBqFz9j0 As one can see the lion is in extreme distress, further to this we're uncertain on a few things relating to aid, and if this zoo does actually have any further animals within it.

The Al Jazera Network confirmed the Houthis have turned this zoo into a cemetery, so again we are proceeding with "extreme caution", and will be wanting to see up to date proof of animal suffering before any of our own private aid is sent for food and medicine. Many people may think this is a little selfish, unfortunately its not. The images could have been posted by a rebel or rebels pretending to be the zoo owners, of which we could be sending funding, food or medicine to rebels thus inflicting more fear onto innocents. This is how complex the current situation is.

A report that has been confirmed is as follows:
[Locals and SABA journalists confirmed]

1. All communications in and out of the zoo in the way of telephone and cell phone masts have been destroyed by rebels.
2. Al-Qaeda rebels are in operation within Taiz, with (unconfirmed reports of 'Islamic State Insurgents fighting the Houthis'.
3. The zoo and surrounding buildings have been destroyed, only a small remainder of the zoo has been left in tact.
4. An unconfirmed report has stated that gun-men went into the zoo killing animals and burning anything that relates to Christianity down, animals that were shot dead, were then set on fire.
5. The current area (city) holds 3-4 fractions and government combatants fighting one another.

EDIT: The male lion from news reports has been reported as now dead.

As one can see from points 1-5 this is going to be a very difficult situation to resolve, and it may not be resolved. If Houthis rebels that control most of the city don't allow aid or help in, then sadly we cannot do a singe thing. Action could have been taken by us in 2013 and 2014, unfortunately keeping communications ongoing is difficult as many telephone lines, and cell phone masts have been destroyed. Banks in the area have allegedly been looted too. So we're unable to send our "own monies" directly into the area. Food poverty is high, there remains little food stalls to even provide food. Our only hope is via pushing help in from Egypt if we're able too.

I.A.R.F.A knows the exact location of Taiz Zoo, however there is no way whatsoever of telephoning, emailing or even sending anyone near the zoo. All communication sent us have come from native citizens leaving the city. With further comm's sent to us via concerned members of the public. Again we have known about this zoo for some years, so please don't send to us anymore requests for help.

NB: Please note I.A.R.F.A do not require funding, and we also please advise that everyone whom see's funding links set up in Arabic or any Eastern EU language to proceed with "extreme caution". We would also like to remind the public that building trust is the main game here to push help into this zoo. Attacking rebels that we need help from (so to say), isn't going to achieve anything. Racist remarks aimed at Yemen citizens isn't going to help either. Demanding that we simply walk into a war zone, or even send a fact mission into a war zone isn't going to achieve a single thing either. We are also aware that planes which are seen flying over the area are also being shot out off the sky. So as you can read, and view in the links the area is under heavy control.

IMAGE 1: Seriously malnourished lion. (possibly dead)
IMAGE 2: Same lion with carers administering an unknown treatment
IMAGE 3: Unidentified lion (possibly the same in images 1-2) taken sometime back in 2013.
IMAGE 4: Current situation in Taiz, suicide bombings are common ISIL aka (ISIS) are in operation within the area.

[NB: Its very unlikely that we or any NGO can help until all fighting has ceased in the area. Sadly that is a fact, planes are not allowed to fly into the area either. The situation is very critical]. Please note the Lion we can now report is now dead.

Jose Depre.
Chief Environmental & Botanical Officer.

Partager cet article

Repost 0

L'espagne mobilisation contre le massacre des Galgos !

Publié le par Ricard Bruno

L'espagne mobilisation contre le massacre des Galgos !
L'espagne mobilisation contre le massacre des Galgos !

Les espagnols et es bénévoles amis des animaux et des Galgos et Podencos seront nombreux ce dimanche 07 février dans toutes les grandes villes d'Espagne a défiler contre le massacre des lévriers.

Partager cet article

Repost 0

Lettre d'information du CRAC

Publié le par Ricard Bruno

La lettre d'information

vendredi 5 février 2016

2016, année historique ?

Bonjour,

Le procès du lynchage de Rodilhan a enfin eu lieu au tribunal correctionnel de Nîmes les 14 et 15 janvier 2016. Il s’est agi d’un moment historique à plus d’un titre, dont vous retrouverez les points forts dans les articles qui suivent cet éditorial. Le procureur de la République a prononcé un réquisitoire remarquable, à l’issue duquel il a demandé que des peines pouvant aller jusqu’à de la prison ferme soient infligées aux agresseurs. Il serait peu pertinent d’en commenter les détails tant que le jugement n’aura pas été rendu.

081100

En ce qui concerne Jean-Pierre Garrigues, considéré comme unique responsable de cette action héroïque, une peine symbolique a été demandée. Le jugement a été mis en délibéré au 14 avril 2016.

Le 28 janvier s’est tenu à l’Assemblée Nationale un colloque organisé par les députées Laurence Abeille (EELV) et Geneviève Gaillard (PS), auquel une vingtaine d’associations de protection animale d’importance nationale ont répondu présent : le CRAC Europe pour la Protection de l’Enfance, L214, One Voice, Peta France, la Confédération nationale des SPA, la Fondation Assistance aux animaux, la Fondation 30 Millions d’amis, la Fondation Brigitte Bardot, l’OABA, la SPA, l’ASPAS, Pro Anima, l’association Stéphane Lamart, Antidote Europe, AVF, le CIWF France, FUDA, IFAW France, Welfarm-PMAF et la LFDA. Egalement invitées, les associations AVF, Sea Shepherd et Alliance Anticorrida étaient absentes (cette dernière était représentée par F. Freund de l’OABA).

DSC06406p

Ce colloque a pour objectif d’aboutir d’ici la fin de l’année 2016 à un manifeste commun à toutes les associations qui consistera en une série de propositions concrètes visant à mettre la protection animale au coeur des enjeux politiques. Le but est de créer un groupe de pression qui soit suffisamment représentatif pour être pris en considération par la classe politique et ce, avant les prochaines grandes échéances électorales. Différents thèmes ont été définis, sur lesquels les représentants des associations vont travailler jusqu’à un prochain colloque en juin, puis un troisième en fin d’année pour une présentation officielle du manifeste au grand public et aux médias. Nous y reviendrons le moment venu.

Nous profitons de cette lettre d’information pour vous présenter les grandes lignes de notre stratégie pour 2016.

1 – Étendre les actions d’information sur les corridas aux 90% de départements hors zone tauromachique avec des stands d’information, tractage, contacts média, etc. C’est déjà le cas dans ceux de ces départements où nous avons des délégués, mais nous souhaitons propager graduellement cette offensive à tous les autres. De trop nombreux Français ignorent encore quasiment tout de la survivance de ces spectacles barbares dans le sud et de leur cortège de pratiques indignes. Un document général sera distribué, mettant en avant la réalité de la corrida, sa définition dans le Code pénal, sa radiation du Patrimoine Culturel immatériel de la France, son état de faillite permanent masqué par des fraudes fiscales, l’existence d’écoles taurines, l’accès des corridas aux enfants et la raison pour laquelle tous les Français même hors zone infectée sont concernés (ce sont leurs impôts qui financent tout cela).

2 – Poursuivre et étendre les actions des chargés de mission qui vont à la rencontre des députés afin de recueillir leur position sur la question de l’abolition de la corrida. Dans l’optique du manifeste évoqué au début de cet éditorial, nous souhaitons que soient identifiés à l’occasion des rendez-vous qui seront pris ceux des élus qui se montreront également ouverts à d’autres formes d’améliorations de la condition animale.

3 – Poursuivre les actions de terrain classiques. Les lieux où se tiendront ces actions pacifiques seront annoncés par nos moyens habituels d’information. Ils concerneront en priorité des communes qui sont restées jusque-là peu ou pas atteintes, même si certaines visées dans les années précédentes nous reverront sous une forme ou sous une autre.

4 – Promouvoir un message d’unité. Le CRAC Europe ne revendique en aucune façon d’être le meneur principal de ce combat, mais simplement l’une des forces agissantes parmi toutes les autres. C’est tous unis que nous parviendrons à notre but : l’abolition. Cette abolition, elle viendra avec l’aide de l’ensemble des militants qui oeuvrent à l’obtenir, depuis le simple soutien financier jusqu’à la présence sur le terrain ou les rencontres avec les élus.

Roger Lahana
Vice-président du CRAC Europe

Prochains événements

Stand d’information anti-corrida à Arles le 06/02/16 Stand d’information anti-corrida à Arles le 06/02/16
Manifestation anti-corrida à Magescq le 14/02/16 Manifestation anti-corrida à Magescq le 14/02/16
Manifestation anti-corrida à St Etienne du Grès le 28/02/16 Manifestation anti-corrida à St Etienne du Grès le 28/02/16

Derniers comptes rendus

Compte-rendu Riscle, 24 janvier 2016 Compte-rendu Riscle, 24 janvier 2016
CR Antibes 09/01/16 CR Antibes 09/01/16
Stand d’Arles, 9 janvier 2016 Stand d’Arles, 9 janvier 2016

Dernières actus

Concours International de dessins « Taureaux oui, toreros non » Concours International de dessins « Taureaux oui, toreros non »
L’Office du Tourisme d’Arles supprime de son site l’inscription de la corrida au PCI L’Office du Tourisme d’Arles supprime de son site l’inscription de la corrida au PCI
Procès de Rodilhan, revue de presse Procès de Rodilhan, revue de presse
Rodilhan, que justice soit faite Rodilhan, que justice soit faite
Procès de Rodilhan, J-1 Procès de Rodilhan, J-1
Aidez les taureaux
Don & Adhésion Don & Adhésion
Suivez-nous
Suivez le CRAC Europe sur FacebookSuivez le CRAC Europe sur TwitterSuivez le CRAC Europe sur YouTube


 

Comité Radicalement Anti Corrida
B.P. 10244
30105 ALÈS Cedex

Partager cet article

Repost 0

Aider Francine Néago à vivre décemment et à sauver les orangs-outans

Publié le par Ricard Bruno

Aider Francine Néago à vivre décemment et à sauver les orangs-outans

L'engagement n'a pas d'âge : FRANCINE NEAGO, 85 ans toujours dans l'action pour les Orangs-outans.
La primatologue spécialiste mondiale des Orangs-outans est réfugiée au Samu social à Paris et lance un appel à l'aide pour sauver sa fondation à Sumatra (Indonésie).
Francine NEAGO est une grande dame Française née à Paris en 1930, médecin et primatologue, spécialiste mondiale de l'étude et de la protection des Orangs-outans avec une bibliographie riche de 11 ouvrages références sur le sujet. Après 55 années passées sur le terrain en Amérique du sud, en Indonésie et en Malaisie, où elle a créé deux fondations pour la préservation de la flore et de la faune, Francine NEAGO est de retour en France pour tenter de préserver sa retraite et sauver sa fondation de Sumatra : Noah and his Ark (Noé et son arche).

Seule à Paris, démunie et privée de toutes ressources financières depuis fin 2015 (mais en parfaite santé physique et mentale), elle est actuellement hébergée par le SAMU Social de Paris à l'hôpital Jean Rostand et lance un appel à l'aide pour la soutenir et tenter de sauver sa fondation.

Pétition Adressée à

Laurent Fabius

Aider Francine Néago à vivre décemment et à sauver les orangs-outans...

Pour signer la pétition : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Chat brûlé : 2 ans de prison ferme, récit de l’audience

Publié le par Ricard Bruno

Chat brûlé : 2 ans de prison ferme, récit de l’audience

Vendredi 29 janvier 2016 au soir, au cours d’une dispute conjugale, Sébastien Lebras, un niçois âgé d’une trentaine d’années, empoigne le chat du foyer et l’arrose d’alcool avant de le brûler vif. Puis, il le jette par la fenêtre de l’appartement, qui est situé au 7ème étage. Ce lundi 1er février, le tortionnaire a été jugé pour ses actes en comparution immédiate. Et le verdict a été sévère.

Il faut dire que le sort de l’animal a été particulièrement violent et douloureux : ayant survécu à la chute, le corps carbonisé et les os en miettes, il a agonisé en hurlant pendant une heure et demie sur le bitume, jusqu’à ce que des voisins du couple l’emmènent dans une clinique vétérinaire où il sera euthanasié. « Je connais les gens qui ont emmené ce pauvre chat aux urgences. Ils ont appelé un vétérinaire puis la Police mais à chaque fois il leur a été répondu que seuls ses maîtres peuvent le faire. Mais comme ses propriétaires n’ont rien fait, ils ont emmené le chat aux urgences. Le pauvre avait tellement mal que les doses normales n’arrivaient pas à l’endormir avant de le piquer », témoigne Anna, une résidente de l’immeuble du drame, sur les réseaux sociaux.

Chat brûlé : 2 ans de prison ferme, récit de l’audience

Griffin avait 3 ans

Ce lundi 1er février, une cinquantaine de personnes sont réunies devant le Palais de Justice de Nice, dans le calme, pour faire savoir leur indignation et leur « soutien au petit chat martyr ». Vers 15 heures, son meurtrier est apparu à la barre.

A l’intérieur de la salle d’audience, la propriétaire de Griffin (c’était le nom de ce jeune matou de 3 ans) est en larmes. « Après la description des faits par la compagne du prévenu et l’ex mari de celle-ci, on assiste à un essai de « défense-éclair » (deux minutes montre en main), par un avocat de la défense visiblement bien en peine pour trouver quelques circonstances atténuantes à son client », raconte Ghislaine Lecocq, une militante animaliste qui a assisté aux débats.

Un « bourreau », selon le Procureur

Suivent les réquisitions de Madame la Procureur, qui affirme que Sébastien Lebras a agit avec « préméditation » et n’a fait montre ni d’empathie, ni de remords, tout en indiquant que l’expertise psychiatrique le concernant n’évoque aucune maladie mentale, simplement une « immaturité ». La représentante du Parquet demande une peine sévère (2 ans de prison ferme, obligation de suivre unetraitement contre l’alcool -car il était sous son emprise au moment des faits-), tandis que la dizaine d’associations de protection animale qui s’étaient portées parties civiles réclament des dommages et intérêts (500 € chacune).

Chat brûlé : 2 ans de prison ferme, récit de l’audience

Verdict sévère

Chat brûlé : 2 ans de prison ferme, récit de l’audience

Après une délibération d’une trentaine de minutes, le « bourreau » (terme employé par la Procureur) est condamné pour « actes de cruauté envers un animal » et « violences volontaires aggravées » sur sa compagne et sur l’ex-mari de cette dernière. Sa peine est de 30 mois de prison, dont 6 avec sursis, assortie d’une mise à l’épreuve avec obligation de soins et d’une interdiction à vie de posséder un animal ainsi que d’approcher les victimes. Son incarcération est immédiate. L’homme a cela dit fait appel, affirmant par le biais de son avocat que « le feu était accidentel ». Il dort néanmoins en prison ce soir.

« J‘espère que l’histoire terrible de Griffin fera jurisprudence, et que certains prendront conscience qu’on ne fait plus ce qu’on veut à un animal. Nous sommes nombreux, vigilants, et nous ne laisserons rien passer ! », conclut pour sa part Ghislaine.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Moskvarium de Moscou : livraison de 17 cétacés

Publié le par Ricard Bruno

Moskvarium de Moscou : livraison de 17 cétacés
Moskvarium de Moscou : livraison de 17 cétacés
Moskvarium de Moscou : livraison de 17 cétacés
Moskvarium de Moscou : livraison de 17 cétacés

14 dauphins et 2 globicéphales viennent d'être livrés de Taiji au Moskvarium de Moscou après plus de 10 heures de vol. 17 cétacés avaient été chargés dans l'avion mais il n'y en avait plus que 16 à l'arrivée : l'un des dauphins est mort en route.
La presse russe se réjouit de cet achat massif et n'évoque nulle part l'origine de ces malheureux, capturés à Taiji dans une mer de sang puis pré-dressés à la Dolphin Base pour être utilisés dans des séances de delphinothérapie .
"...Les animaux ont été transportés par avion cargo IL-76 dans des sarcophages individuels remplis d'eau de mer à une température optimale sous la supervision de spécialistes. La surface de leur corps a été enduite de vaseline pour éviter une évaporation excessive. Lors de leur arrivée à l'aéroport de Vnukovo, les deux globicéphales et les 14 dauphins étaient cliniquement sains".
Le gigantesque delphinarium où ils finiront leur vie d'esclaves a été récemment construit à Moscou par le milliardaire God Nisanov. Il ne fait pas partie de la World Assocation of Zoos and Aquaria (WAZA) et de ce fait, n'est nullement concerné par l'interdiction faite aux membres de cette association d'importer des victimes de la Baie sanglante. Rappelons que les orques Narnia, Nord et Malishka y sont également détenues jusqu'à leur mort. Vladimir Poutine a déjà honoré ce parc d'attractions d'une visite en famille.
A ce rythme, les chasses à Taiji ne se termineront que lorsque tous les dauphins y auront été massacrés.
Merci et bravo à l'association russe Save the Dolphins - déjà très active dans le sauvetage des dauphins Zeus et Delfa - de nous informer régulièrement et tenter de sensibiliser le public russe àl'horreur de la captivité.
https://www.facebook.com/dolphinprojectrus
http://savedolphins.net/…/29/taiji-dolphins-arrived-in-mos…/
http://www.dauphinlibre.be/les-cetaces-de-moscou/
http://captive-russian-orcas.tumblr.com/

Partager cet article

Repost 0

La police de New York crée une unité spéciale contre la maltraitance animale

Publié le par Ricard Bruno

La police de New York crée une unité spéciale contre la maltraitance animale

Le procureur du Queens a décidé d'investir plus que jamais dans la traque des auteurs de maltraitance sur les animaux en créant la première unité spéciale dédié à ce crime.

"De tels actes criminels ne peuvent pas être tolérés si nous souhaitons être considérés comme une société civilisée", estime Richard Brown, le procureur du Queens à New York. Et par "actes criminels", il fait référence à la maltraitance animale, prise très au sérieux par les Etats Unis depuis l'année dernière. En effet, après avoir été reclassée comme un crime de catégorie A par le FBI, elle va désormais faire l'objet d'une attention toute particulière de la part des autorités de ce comté grâce à la création d'une unité spéciale en charge de la traque des personnes coupables de cruauté envers les animaux. "Ces atrocités, qui comme l’ont montré des études, peuvent conduire à des crimes contre des êtres humains, représentent des actes criminels à l’encontre de victimes animales innocentes", a justifié le procureur dans un communiqué officiel le 11 janvier dernier.

Comme l'explique Richard Brown dans ce même document, ces actes de cruauté animale vont "de la négligence et de l'abandon aux blessures physiques graves et à la mort, incluant les activités organisées tels que les combats de chiens ou de coqs mis en scène de façon inhumaine pour le plaisir et la bourse des spectateurs et parieurs tandis que les animaux sont poussés à se battre jusqu'à en perdre la vie."

Une femme en charge

Cette unité spéciale baptisée Animal Cruelty Prosecutions Unit aura à sa tête une femme, Nicoletta J. Caferri, haut-gradée de la police new-yorkaise et bien connue de la ville pour son investissement dans la cause animale. Elle avait notamment fait le buzz dans la grosse pomme en faisant condamner un homme qui avait abandonné son chien dans un parc puis un autre dont le chien souffrait de malnutrition sévère et n'avait même plus la force de marcher lorsque les agents de police l'avaient amener dans un foyer pour animaux.
"Niki est la candidate idéale pour diriger toute nouvelle section, se félicite Richard Brown. C'est une avocate en appel accomplie, véritablement passionnée par son travail qui fait preuve d'un investissement inégalable et extraordinaire lorsqu'il s'agit de faire respecter la loi fédérale concernant la cruauté animale et de protéger les victimes."

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Grande mobilisation contre la chasse aux loups

Publié le par Ricard Bruno

Grande mobilisation contre la chasse aux loups
Grande mobilisation contre la chasse aux loups
Grande mobilisation contre la chasse aux loups
Grande mobilisation contre la chasse aux loups
Grande mobilisation contre la chasse aux loups

Ce samedi 16 janvier, la Fondation Brigitte Bardot a participé à la grande manifestation unitaire rassemblant des militants de toute la France pour dénoncer le "plan loups" du gouvernement qui passe, non pas par la "gestion" mais par l’élimination de cet animal.

Nous étions près de 3000 personnes dans les rues de Lyon, nombreuses organisations représentées, quelques personnalités engagées et de très nombreux anonymes qui dénoncent d’une seule voix l’extermination d’une espèce européenne protégée.

4 raisons de protéger le loup

  • Un atout pour la biodiversité

Le retour du loup en France est naturel. L’occupation des sols a beaucoup changé, notamment en lien avec le passage de l’agriculture extensive à l’agriculture intensive. La superficie forestière française a plus que doublé depuis le milieu du XIXe siècle pour atteindre le niveau qu’elle occupait à la fin du Moyen Age. La présence de grands carnivores et donc inévitable, c’est même un atout pour la biodiversité animale et végétale compte tenu de la prédation exercée par le loup sur les cervidés, marcassins…

  • Un animal protégé

Par la Convention de Berne et la directive Habitats, le loup est une espèce protégée en Europe. La France ne peut déroger à la protection stricte du loup qu’à la triple condition de démontrer l’existence de dommages importants, l’absence d’autre solution satisfaisante et le maintien, dans un état de conservation favorable, des populations de l’espèce dans son aire de répartition naturelle… aucune de ces trois conditions n’est respectée par la France.

  • Les attaques concernent, prioritairement, des troupeaux non protégés

En France, la population de loup est estimée à 300 individus. En Italie elle est d’un millier et 2000 loups seraient présents en Espagne. Pourquoi le pastoralisme serait-il incompatible avec la présence du loup en France alors qu’il l’est partout ailleurs ? Les éleveurs disposent de différents moyens de protection des troupeaux mais ne les mettent pas en place. La Fondation Brigitte Bardot a mené une expérience sur un troupeau d’ovins ayant subi des attaques de loups dans les Vosges : l’installation du "Turbo Fladry", clôture mobile composée d’un fil électrique équipé de feuilles brillantes et sonores, s’est révélée efficace puisqu’aucune autre attaque n’a été constatée.

  • L’Etat ne doit plus se soumettre au chantage des éleveurs

En septembre 2015, la séquestration des responsables du Parc national de la Varoise par les éleveurs a fait plier le Préfet de la Savoie qui a autorisé l’abattage de 6 loups, d’ici la fin de l’année, par les chasseurs. Peu de temps après, le Préfet des Hautes-Alpes a signé un arrêté habilitant plus de 1000 chasseur à tuer 8 loups pour calmer la colère des éleveurs qui venaient d’emmurer la Préfecture de Gap.

La politique de destruction des loups en France est dictée par la seule pression exercée par les éleveurs, en bafouant ouvertement les réglementations nationales et européennes. La France n’est pas crédible lorsqu’elle revendique la défense d’espèces africaines menacées tout en menant une politique d’extermination du loup et d’autres espèces en danger présentes sur son territoire.

Le communiqué de presse de Cap Loup du 15 janvier 2016 : Non à la chasse aux loups ! ICI

La pétition Cap Loup ICI

La page Facebook de l'événement ICI

Source de l'article : Cliquez ICI

Grande mobilisation contre la chasse aux loups
Grande mobilisation contre la chasse aux loups
Grande mobilisation contre la chasse aux loups
Grande mobilisation contre la chasse aux loups

Partager cet article

Repost 0

La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...

Publié le par Ricard Bruno

Première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...suivit d'un repas le soir entre amis pour fêter l'adoption de "Isis" de l'association GLAMA (fondatrice Françoise Botrel) , avec Joëlle Valois de "Galgos éthique Europe"...Marraine de GLAMA : Brigitte Bardot...Parrain...Bruno Ricard

La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...

La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...

La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...
La première Vegan Place de 2016 à Paris ce 23 janvier...

Partager cet article

Repost 0