Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1239 articles avec action protection animale

Politique et animaux...

Publié le par Ricard Bruno

 

Ces candidats à la présidentielle ne se sont pas encore prononcés sur les 30 propositions du manifeste AnimalPolitique

Soumis par Samuel L214
 

Le 27 février 2017,
8 politiciens (EM!, FN, LFI, LFQO, LO, LR, NPA, PS) ont penché contre les animaux

Ces candidats à l'élection présidentielle ne se sont pas positionnés sur les 30 propositions du manifeste AnimalPolitique.
(https://www.animalpolitique.com/)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Ces candidats à la présidentielle ne se sont pas encore prononcés sur les 30 propositions du manifeste AnimalPolitique on Facebook
 

Conférence sur la politisation de la cause animale à Toulouse

Soumis par Samuel L214
 

Le 24 février 2017,
7 politiciens (EELV, FPLV, LFI, PA, PG) ont agi pour les animaux

Quelles place pour les animaux dans le débat politique ?
Débat public à Toulouse le 22 février 2017 en présence de Samuel Airaud pour L214 Ethique et Animaux, Gérard Charollois pour la Convention Vie et Nature, Douchka Markovic et Fabienne Roumet pour la commission condition animale d'EELV, Matthias De Lozzo et Anne Stambach-Terrenoir, membres de la France insoumise, Héléna Besnard et Hélène Thouy pour Le Parti Animaliste.
Photos Romain Main, Mégane Lebeault.

Vidéo : Le Chaperon vert :
Partie 1 :

Partie 2 (débat) :

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Conférence sur la politisation de la cause animale à Toulouse on Facebook
 

Benoît Hamon souhaite créer un Comité national d'éthique des abattoirs

Soumis par Samuel L214
 

Le 13 février 2017,
Benoît Hamon (PS) a penché pour les animaux

Positif mais nécessite d'être précisé (composition, rôle des organisations de protection animale, moyens, pouvoirs, garanties contre les conflits d'intérêt...)

Dixième mesure : Création d'un Comité national d'éthique des abattoirs pour mettre fin aux souffrances animales

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Benoît Hamon souhaite créer un Comité national d'éthique des abattoirs on Facebook
 

La plateforme présidentielle PS-EELV propose d'améliorer la condition des animaux

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 24 février 2017,
Benoît Hamon (PS) ont penché pour les animaux

Semble positif mais nécessite d'être précisé

Bien–être animal
Une législation protectrice et créatrice de droits nouveaux, la fin des exploitations d'élevage industrielles.

(dernier point du projet de plateforme présidentielle)

→ Lire la suite

share on Twitter Like La plateforme présidentielle PS-EELV propose d'améliorer la condition des animaux on Facebook
 

Jean-Luc Mélenchon ne se rendra pas au Salon de l'agriculture et dénonce le « niveau extrêmement élevé de violence » que notre modèle agricole inflige aux animaux

Soumis par Samuel L214
 

Le 25 février 2017,
Jean-Luc Mélenchon (LFI) a agi pour les animaux

un défi à l'idée qu'on peut se faire d'une relation de l'être humain à son environnement et en particulier de son rapport aux êtres sensibles que sont les animaux compte-tenu du niveau extrêmement élevé de violence contre-nature qui est infligée à ces malheureuses bêtes (...) Alors non, je n'irai pas au Salon car je désapprouve absolument, totalement et radicalement le modèle d'agriculture productiviste
(extrait du discours de Jean-Luc Mélenchon à la Journée de l'Ecologie de LFI)

→ Lire la suite

share on Twitter Like Jean-Luc Mélenchon ne se rendra pas au Salon de l'agriculture et dénonce le « niveau extrêmement élevé de violence » que notre modèle agricole inflige aux animaux on Facebook
 

Rama Yade veut abolir la corrida

Soumis par Samuel L214
 

Le 15 janvier 2017,
Rama Yade (LFQO) a agi pour les animaux

109. Abroger les jeux et spectacles cruels (notamment les corridas), plus en phase avec la prise de conscience contemporaine de respecter le bien-être animal.
(extrait du projet de société de Rama Yade)

→ Lire la suite

share on Twitter Like Rama Yade veut abolir la corrida on Facebook
 

Manifeste du CRAC Europe pour l'abolition de la corrida

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 21 janvier 2017,
98 politiciens ont agi pour les animaux

Nous, soussignés, considérant que l’existence et la recrudescence de la barbarie tauromachique ne sont pas dignes d’un pays civilisé et sont en contradiction avec l’esprit républicain et démocratique, demandons l’abrogation de l’alinéa 7 de l’article 521.1 du Code pénal, qui tolère que des sévices graves et des actes de cruauté soient infligés à des animaux sous couvert de tradition locale.
(extrait du manifeste)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Manifeste du CRAC Europe pour l'abolition de la corrida on Facebook
 

Pétition pour interdire l'abattage des vaches gestantes

Soumis par Samuel L214
 

Le 15 février 2017,
2 politiciens ont agi pour les animaux

Abattre des vaches gestantes est tout simplement intolérable. Il n'y a rien de plus à en dire. Il faut s'assurer que cette pratique ne soit plus acceptée, dès que possible. Nous soutiendrons ce combat, n'hésitez pas à nous solliciter dans cette optique.
(extrait du commentaire de soutien de Charlotte Marchandise à la pétition de L214)

→ Lire la suite

lire la suite

Ces eurodéputés ont voté en faveur du CETA qui prévoit notamment l'augmentation des quotas d'importation de viande bovine et porcine

Soumis par Samuel L214

 

Le 15 février 2017,
16 politiciens (GC, LR, MoDem, UDI, UDI-PR) ont agi contre les animaux

aujourd'hui, le Canada ne peut exporter chaque année vers l'Europe que 4.162 tonnes de boeuf sans hormone sans payer de droits de douane. Avec le Ceta, ce quota passera à 45.840 tonnes. Idem pour le porc sans ractopamine, dont le quota passera de 5.549 tonnes/an à 75.000 tonnes/an.
(extrait de l'article de Julien Baldacchino, France Inter)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Ces eurodéputés ont voté en faveur du CETA qui prévoit notamment l'augmentation des quotas d'importation de viande bovine et porcine on Facebook

 

Ces eurodéputés demandent d'interdire la circulation d"animaux sauvages "de cirques" au sein de l'UE

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 14 février 2017,
2 politiciens ont agi pour les animaux

Ces dernières années, l'éthique et la sécurité de l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques soulèvent de plus en plus d'inquiétudes, ce qui a conduit plusieurs États membres à apporter des modifications à la législation en vigueur. Dix-huit d'entre eux ont d'ores et déjà décrété l'interdiction totale ou partielle de l'utilisation de ces animaux.
La Commission va-t-elle faire usage des pouvoirs que lui confère la législation sur la santé animale pour instaurer une interdiction des mouvements d'animaux sauvages de cirque au sein de l'Union européenne [?]

(extrait de la question écrite)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Ces eurodéputés demandent d'interdire la circulation d"animaux sauvages "de cirques" au sein de l'UE on Facebook

 

Gilbert Collard souhaite que l'État s'engage aux côtés des chasseurs pour tuer davantage de sangliers

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 14 février 2017,
Gilbert Collard (RBM) a agi contre les animaux

M. Gilbert Collard attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur la surpopulation des sangliers dans le Gard. (...) Il souhaite que les représentants de l’État s'associent aux chasseurs et aux agriculteurs pour enrayer un fléau désormais reconnu. Enfin, il souhaiterait savoir si les barèmes d'indemnisation seront revus à la hausse, afin de réparer également les préjudices économiques précédemment évoqués ainsi que les pertes de récolte et d’assolement.
(extrait de la question)
Du fait des lâchers et des hybridations avec des cochons "domestiques" à la fécondité bien supérieure dans les années 70 et 80, les chasseurs portent une responsabilité historique dans l'importance de la population actuelle de sangliers et de cochongliers (ou "sanglochon", "sanglichon"...). Il serait bien plus juste de demander à indemniser les agriculteurs avec l'argent des fédérations de chasseurs plutôt qu'avec celui de l'État, en partie issu des impôts de l'ensemble des citoyens, dont 98% ne chassent pas.
La chasse ayant montré son inefficacité en matière de gestion des populations de sangliers, il conviendrait de s'orienter vers d'autres solutions comme le développement de méthodes contraceptives.

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Gilbert Collard souhaite que l'État s'engage aux côtés des chasseurs pour tuer davantage de sangliers on Facebook

 

Younous Omarjee interroge la Commission européenne sur la légalité des importation de primates de l'Île Maurice à des fins d'expérimentation

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 23 janvier 2017,
Younous Omarjee (UO) a agi pour les animaux

de nombreux primates exportés par Maurice dans l'Union européenne, ont au moins l'un des deux parents qui était initialement un individu sauvage avant d'être capturé.
L'Union européenne autorise-t-elle l'importation de primates de l'île Maurice à des fins de recherche lorsque l'un des parents est né dans la nature?
Et si oui comment cela est-il compatible avec l'article 10 de la directive 2010/63/UE?

(extrait de la question écrite)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Younous Omarjee interroge la Commission européenne sur la légalité des importation de primates de l'Île Maurice à des fins d'expérimentation on Facebook

 

Lionel Tardy souhaite pour les facteurs de piano une dérogation à l'interdiction du commerce de l'ivoire d'éléphants et de la corne de rhinocéros

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 7 février 2017,
Lionel Tardy (LR) a penché contre les animaux

Pas agressif mais négatif.

l'arrêté du 16 août 2016 relatif à l'interdiction du commerce de l'ivoire d'éléphants et de la corne de rhinocéros sur le territoire national (...) serait en cours de modification, notamment pour imposer aux détenteurs de pièces en ivoire de prouver leur ancienneté. Une telle mesure toucherait les facteurs de pianos
Compte tenu de ces éléments, il souhaite donc connaître ses intentions sur une éventuelle modification de l'arrêté précité.
(extraits de la question écrite)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Lionel Tardy souhaite pour les facteurs de piano une dérogation à l'interdiction du commerce de l'ivoire d'éléphants et de la corne de rhinocéros on Facebook

Jean-Louis Masson dénonce l'abattage sans "étourdissement" préalable et demande à minima un étiquetage indiquant le mode d'abattage

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 16 février 2017,
Jean Louis Masson (D&R) a agi pour les animaux

Au cours de ce colloque, l'Ordre des vétérinaires français a clairement rappelé le principe selon lequel « tout animal abattu doit être privé de conscience d'une manière efficace, préalablement à son égorgement ». De son côté, la Fédération vétérinaire européenne demande « l'étourdissement pour tous, sans exception ».
Ainsi, l'égorgement d'un gros bovin dure de sept à dix minutes avant la perte de conscience de l'animal, c'est horrible. (...) Il lui demande donc si la viande casher ou halal ne devrait pas être obligatoirement étiquetée afin que les consommateurs ne soient pas pris en otage à leur insu.
(extraits de la question)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Jean-Louis Masson dénonce l'abattage sans "étourdissement" préalable et demande à minima un étiquetage indiquant le mode d'abattage on Facebook
 

Marie-Francoise Perol-Dumont demande des aides fiscales et des actions de communication publiques en faveur de la filière cuir

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 23 février 2017,
Marie-Françoise Perol-Dumont (PS) a agi contre les animaux

Dans le contexte de crise actuel, les acteurs de ces professions ont fait part de leurs suggestions pour conforter la filière cuir et l'aider à maintenir son niveau d'excellence, à savoir une fiscalité attractive facilitant la création et la transmission d'entreprises, (...) la communication auprès des consommateurs sur l'achat de cuir de qualité, (...)... Autant de pistes pour développer la filière et renforcer son attractivité. Elle lui demande donc son opinion sur ces suggestions et comment il entend y répondre.
(extrait de la question de Marie-Françoise Perol-Dumont)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Marie-Francoise Perol-Dumont demande des aides fiscales et des actions de communication publiques en faveur de la filière cuir on Facebook
 

Laurent Wauquiez demande des mesures pour lutter contre les maltraitances animales dans les abattoirs

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 17 janvier 2017,
Laurent Wauquiez (LR) a agi pour les animaux

M. Laurent Wauquiez alerte M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur les conditions d'abattage des animaux. Un certain nombre de révélations relatives aux conditions d'abattage des animaux ont été dénoncées. Effectivement, celles-ci dévoilent l'intensité de la violence avec laquelle les animaux concernés sont abattus. Certes une commission d'enquête a été mise en place mais aucune mesure concrète n'a encore été prise. Dès lors, il souhaite savoir si des mesures précises seront prises pour lutter contre ce type de maltraitances animales.
(question écrite de Laurent Wauquiez, député de Haute-Loire)

→ Lire la suite

share on Twitter Like Laurent Wauquiez demande des mesures pour lutter contre les maltraitances animales dans les abattoirs on Facebook
 

Marie-Lou Marcel demande d'augmenter les tirs de loups

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 21 février 2017,
Marie-Lou Marcel (PS) a agi contre les animaux

L'actuel cadre réglementaire ne permet pas de réagir rapidement puisque le quota de 32 loups à prélever jusqu'à juin 2017 était déjà atteint en décembre 2016. (...) C'est la raison pour laquelle elle lui demande de bien vouloir lui préciser quelles sont les intentions du Gouvernement en la matière.
(extrait de la question écrite)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Marie-Lou Marcel demande d'augmenter les tirs de loups on Facebook
 

Alain Suguenot demande d'augmenter les tirs de loups

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 31 janvier 2017,
Alain Suguenot (LR) a agi contre les animaux

Devant l'accroissement de ces attaques et l'élargissement des zones de colonisation, beaucoup d'éleveurs demandent un accroissement du nombre de prélèvement de loups (...) Face à l'accroissement du nombre d'attaques, il lui demande les mesures qu'elle entend prendre afin de remédier à cette situation.
(extrait de la question écrite)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Alain Suguenot demande d'augmenter les tirs de loups  on Facebook
 

Stéphane Travert demande davantage de tirs contre les étourneaux

Soumis par Thierry Lherm
 

Le 17 janvier 2017,
Stéphane Travert (PS) a agi contre les animaux

Il souhaiterait savoir comment la lutte contre cette espèce classée nuisible pourrait encore s'accentuer.
(extrait de la question écrite)

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Stéphane Travert demande davantage de tirs contre les étourneaux on Facebook
Devenez vous-même lanceur d'alerte !
L214 - Éthique & Animaux

Politique & Animaux est animé par
l'association de protection animale
L214 - Éthique & Animaux ←

Partager cet article

Repost 0

ACTION D'INTRUSION AU SALON DE L'AGRICULTURE 2017 !

Publié le par Ricard Bruno

ACTION D'INTRUSION AU SALON DE L'AGRICULTURE 2017
Aujourd'hui nous nous sommes introduits avec des pancartes imprimées sur nos t-shirts ("Elevage la honte !" et photos d'abattoirs) dans la vitrine mondiale de l'élevage francais, devant le lobby laitier, pour perturber cette fête hyprocrite morbide. Enlevés de force pour avoir dénoncé l'appropriation, le meurtre avec préméditation, et la marchandisation des animaux pour les caprices de lâches oppresseurs censés être moralement responsables
Lait : viol, meurtre. Elevage abolition !

Partager cet article

Repost 0

Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis

Publié le par Ricard Bruno

Depuis plusieurs mois, une centaine de poneys, brebis et moutons étaient laissés à l’abandon dans une commune du Pays de Bray.

Depuis plusieurs mois, une centaine de poneys, brebis et moutons étaient laissés à l’abandon dans une commune du Pays de Bray.

Un propriétaire malveillant a laissé à l’abandon depuis plusieurs mois une centaine de ses bêtes. Les habitants de la commune de Saint-Saire dans le pays de Bray ont prévenu les autorités. C’est le vendredi 17 février 2017 que le calvaire de ces animaux a pris fin.

Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis
Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis

La fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis ont dépêché une équipe pour sauver les bêtes en souffrance. Des gendarmes de la brigade de Neufchâtel et quatre agents de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) ont participé à cette action. C’est la DDPP qui a lancé la procédure.

Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis

Errant dans un terrain à peine clôturé
Pendant des mois poneys, moutons et chèvres étaient laissés sans soins dans un terrain de 7 hectares à peine clôturé.


L’avenir des bêtes


Les animaux ont été placés dans des refuges de la fondation Brigitte Bardot ou dans des associations partenaires.
Le parquet de Dieppe a ouvert une enquête. Le propriétaire a déjà été condamné il y a plusieurs années. Interrogé par nos confrères du réveil de Neufchâtel, Le directeur du  pôle protection animale précise :

compte tenu du manque de traçabilité des animaux on pouvait craindre qu’ils partent vers des filières clandestines

Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis

Partager cet article

Repost 0

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Publié le par Ricard Bruno

Au Kenya, dans le parc national de Tsavo West, un homme s’illustre chaque jour par son dévouement incroyable. Au volant de son camion-citerne, il vient abreuver les animaux souffrant de la sécheresse.


Avec plus de 11 000 litres d’eau dans son camion, Patrick fait office de père Noël journalier pour les animaux de la savane. Alors qu’aucune goutte de pluie n’est tombée du ciel depuis plusieurs mois, la faune kényane se retrouve en danger de mort par manque d’eau.


Heureusement, Patrick Kilonzo Mwalua se dévoue chaque jour pour parcourir le parc national de Tsavo West afin de rejoindre les endroits les plus secs de la région. Les troupeaux de buffles, d’antilopes, de zèbres et autres éléphants n’attend que lui pour pouvoir étancher leur soif.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Auprès de The Dodo, l’homme au camion se confie sur son initiative : « Il n’y a carrément plus d’eau, donc les animaux dépendent des humains. Si on ne les aide pas, ils mourront ». Dès qu’il arrive à son camion, les animaux sont aux aguets, ils savent que l’homme va leur donner de l’eau : « La nuit dernière, j’ai trouvé 500 buffles qui attendaient l’eau. Quand je suis arrivé, ils pouvaient sentir l’eau. Ils sont venus jusqu’à moi. Ils ont commencé à boire alors que je me tenais juste là, ils étaient si excités ».

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Mais comment ce simple fermier est-il devenu le sauveur de tout une faune ? Une prise de conscience qui l’a amené a lancé un projet de conservation appelé « Les Volontaires de Tsavo ». En plus d’abreuver les animaux, il visite les écoles pour sensibiliser les enfants à prendre soin de la vie sauvage, comme s’il s’agissait de leur héritage.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Pour mener à bien sa mission, il a dû louer ce camion-citerne pour desservir plusieurs endroits asséchés de la région. Et pour financer son projet, il peut s’appuyer sur le crowdfunding, via le site GoFundMe, et trois Américaines qui pilotent le tout depuis leurs ordinateurs.


L’une d’entre elles, Angie Brown, originaire du Connecticut, explique sa mobilisation pour cette problématique auprès de The Dodo : « J’ai visité le Kenya en décembre 2015, bien que je ne connaissais pas Patrick à l’époque, et que je ne l’avais pas rencontré ». Quand elle entendit parler de la sécheresse, elle se connecta sur Facebook et trouva Cher Callaway (originaire de l’Utah) et Tami Calliope (originaire du Vermont).

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Cher Callaway avait déjà travaillé  avec Patrick sur plusieurs projets pour la protection des animaux au Kenya : « Son engagement envers la vie sauvage et son héritage sont incommensurables. Il risque sa vie au milieu de la nuit pour délivrer de l’eau dans les régions asséchées ».

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Jusqu’à maintenant, la recherche de fonds est un vrai succès d’après Angie Brown mais ce n’est pas suffisant pour assurer une réussite pérenne au projet. En réalité, elles espèrent pouvoir lui acheter son propre camion qui lui permettrait d’avaler encore plus de kilomètres à travers la savane.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Incroyable cette histoire, n’est-ce pas ?

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition  !
Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition  !

Je ne mange pas de viande de cheval !

Le cheval, la plus noble conquête de l'homme ne doit plus finir dans nos assiettes. Honte à l'Italie, la France et la Belgique, principaux consommateurs de viande de cheval en Europe !

"Ceux qui aiment les chevaux , les aiment vivants et libres dans les prés, pas dans leur assiette" Brigitte Bardot.

Je soutiens le texte de Brigitte Bardot, je signe la pétition.

" Vous qui aimez les chevaux,

Qui les montez professionnellement ou pour le loisir, vous qui les aimez forts, beaux, nobles, puissants, dociles ou farouches, acceptez-vous qu’une fois réformés, ces animaux si nobles soient pour la plupart envoyés aux abattoirs pour finir en lasagnes ?

Si comme moi cet état de faits vous répugne et vous écœure, REAGISSEZ en signant cette pétition, afin que nous formions un groupe soudé, puissant et assez déterminé pour exiger du gouvernement L’ABOLITION de L’HIPPOPHAGIE en France et le changement du statut du cheval d’animal de rente à « animal de compagnie ».

Votre soutien m’est indispensable et urgent.
Je compte sur vous de toutes mes forces.
Merci

Brigitte Bardot "

Pourquoi ne faut-il pas manger de viande de cheval

Un de mes premiers combats après celui des phoques en 1977 fut de m’attaquer à un commerce infâme et inhumain : celui de la viande de cheval. C’est Roger Macchia, Président du C.H.E.M., qui à l’époque me fit découvrir la barbarie des transports de chevaux entre la Pologne et la France et celui non moins ignoble entre le continent américain et la France.

Que ce soit par train, par camion ou par cargo, le résultat est le même. Entassés, piétinés les uns par les autres, sans boire ni manger, arrivant blessés, agonisants ou morts, nous sommes le réceptacle d’animaux horriblement mutilés qu’il faut parfois gruter pour les déposer plus morts que vifs sous le couteau des tueurs.

Et pourtant, le cheval est « la plus noble conquête de l’homme », le compagnon indispensable de l’être humain, que ce soit pour les transports, les travaux des champs, le sport, les loisirs mais hélas aussi pour les guerres où ils ont donné leur vie pour notre liberté !

le cheval, comme le chien, est un ami de toujours. Le cheval ne doit pas faire partie du bétail, sauf pour la Belgique, la Hollande, l’Italie et bien sûr la France, ces 4 pays qui, honteusement, continuent à s’empiffrer d’une agonie et d’une douleur obscènes !

Le France devient une véritable poubelle. On nous envoie ce qui reste des chevaux qui, après une vie de labeur au service de l’homme, mériteraient une retraite autre que l’abattoir. J’ai vu de mes propres yeux l’épouvante dans leurs yeux à Gorizia en Italie à la frontière slovène, en 2000, alors qu’ils transitaient, venus des pays de l’Est, pour entrer dans la Communauté Européenne ! Cela me hante !

Pourtant les pays de l’Est sont « pauvres » en comparaison du luxe dans lequel nous nous vautrons. Eux, ne mangent pas de cheval, pas plus que les pays du continent américain. Ils ont cette dignité !

C’est vers 1866, dans un contexte de famine et de pauvreté que les Parisiens affamés commencèrent à se nourrir de tout ce qui était « mangeable », à commencer par les chevaux !

Nous n’en sommes plus là, il me semble.

Nous regorgeons d’aliments, nous crevons de cholestérol et d’obésité, nous ne pensons qu’à bouffer. Notre physique est le reflet de notre âme, de notre cœur. Nous sommes devenus robotisés, déshumanisés, et « ignorants » par commodité. Les emballages plastifiés des supermarchés nous présentent la chair des chevaux bien rangée, bien « appétissante » pour ceux qui ne savent pas la détresse, la douleur, la souffrance qu’ont enduré ces pauvres bêtes avant de finir dans ces présentoirs.

Lorsque j’ai fait un scandale auprès de la Corée du Sud lors de la Coupe du Monde de football en 2002 parce qu’ils mangent du chien et qu’ils se conduisent de manière barbare et atroce, j’ai été non seulement menacée de mort mais on m’a répondu que « chez moi » en France on mangeait bien du cheval alors que j’aille me faire voir !

Mettons-nous enfin aux normes des autres pays de l’Union Européenne qui ne mangent pas de cheval.

Aujourd’hui, j’en appelle à vous tous. Je vous supplie de ne plus manger de cheval pour arrêter cet infâme commerce indigne d’êtres dits « humains ».

Au 21ème siècle, alors que nous sommes des phares, qui donnons exemple à d’autres, nous ne pouvons pas, nous ne devons pas continuer d’accepter une barbarie aussi écœurante, aussi lamentable.

Tolstoï a dit : « Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille ».

Supprimons les abattoirs de chevaux, peut être le monde sera t’il moins sanguinaire !

Brigitte Bardot

 

Pour ne plus voir de telles images, Pour que cette barbarie cesse enfin, JE DIS NON A L'HIPPOPHAGIE !

 

En signant cette pétition, je soutiens la proposition de loi déposée à l’Assemblée Nationale par le député Nicolas Dupont-Aignan, visant à modifier le statut juridique du cheval en le faisant passer d’animal de rente à animal de compagnie.

Cliquez ICI pour télécharger la pétition papier.

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Vous aimez les Animaux ? Alors ne portez plus de fourrure

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Vous aimez les Animaux ? Alors ne portez plus de fourrure

Partager cet article

Repost 0

Condition animale: Brigitte Bardot interpelle les politiques

Publié le par Ricard Bruno

Paris - L'ancienne actrice française Brigitte Bardot accuse les politiques français de ne rien faire pour mettre un terme à "l'atroce souffrance" des animaux dans les abattoirs, les élevages et les cirques, dans une tribune mercredi, à deux mois de l'élection présidentielle.

"Les gouvernements passent et la douleur (des animaux) reste !", écrit l'égérie de la cause animale, appelant les "politiques, ceux qui ont le pouvoir et ne font rien", à se "bouger un peu". 

"Qu'avez-vous fait, ô ministres intègres, depuis les images dantesques des découpages à vif des animaux dans les abattoirs, passées à la TV ' Vous avez fait du bla-bla-bla, rien de concret, immédiat, afin de mettre un terme urgent à ces scandaleuses atrocités qui se perpétuent jour après jour", lance-t-elle dans ce texte diffusé via son compte Twitter. 

 
 

Brigitte Bardot interpelle également les "conseillers vertueux" sur les "images cruelles" de visons d'élevage "jetés aux chiens" qui "ont scandalisé l'opinion publique" et sur "l'atroce souffrance des lapins encore épluchés vivants". 

Une association française militant pour le bien-être animal et l'abolition de la consommation de viande, L214, a diffusé ces derniers mois plusieurs vidéos choc montrant différents cas de maltraitance animale dans des abattoirs en France qui ont suscité l'émoi. 

Leur diffusion a conduit à des inspections, à des fermetures d'abattoirs et au lancement d'une enquête parlementaire sur la souffrance des animaux de boucherie. 

Quant aux "animaux sauvages incarcérés dans les cirques, esclaves soumis d'un dressage douloureux, qu'attendez-vous pour les interdire comme l'ont déjà fait la plupart des pays de l'UE, à commencer par la proche Belgique '", demande l'ancienne actrice. 

"En cette période électorale, le public vous jugera sur vos actes concernant aussi les animaux dont personne ne parle dans les beaux discours dont vous nous saoulez !", avertit Brigitte Bardot, en rappelant que le code pénal "condamne la cruauté et la maltraitance envers les animaux". 

Source de l'article : Cliquez ICI

Condition animale: Brigitte Bardot interpelle les politiques

Partager cet article

Repost 0

Condition animale: Brigitte Bardot interpelle les politiques

Publié le par Ricard Bruno

Paris - L'ancienne actrice française Brigitte Bardot accuse les politiques français de ne rien faire pour mettre un terme à "l'atroce souffrance" des animaux dans les abattoirs, les élevages et les cirques, dans une tribune mercredi, à deux mois de l'élection présidentielle.

"Les gouvernements passent et la douleur (des animaux) reste !", écrit l'égérie de la cause animale, appelant les "politiques, ceux qui ont le pouvoir et ne font rien", à se "bouger un peu". 

"Qu'avez-vous fait, ô ministres intègres, depuis les images dantesques des découpages à vif des animaux dans les abattoirs, passées à la TV ' Vous avez fait du bla-bla-bla, rien de concret, immédiat, afin de mettre un terme urgent à ces scandaleuses atrocités qui se perpétuent jour après jour", lance-t-elle dans ce texte diffusé via son compte Twitter. 

 
 

Brigitte Bardot interpelle également les "conseillers vertueux" sur les "images cruelles" de visons d'élevage "jetés aux chiens" qui "ont scandalisé l'opinion publique" et sur "l'atroce souffrance des lapins encore épluchés vivants". 

Une association française militant pour le bien-être animal et l'abolition de la consommation de viande, L214, a diffusé ces derniers mois plusieurs vidéos choc montrant différents cas de maltraitance animale dans des abattoirs en France qui ont suscité l'émoi. 

Leur diffusion a conduit à des inspections, à des fermetures d'abattoirs et au lancement d'une enquête parlementaire sur la souffrance des animaux de boucherie. 

Quant aux "animaux sauvages incarcérés dans les cirques, esclaves soumis d'un dressage douloureux, qu'attendez-vous pour les interdire comme l'ont déjà fait la plupart des pays de l'UE, à commencer par la proche Belgique '", demande l'ancienne actrice. 

"En cette période électorale, le public vous jugera sur vos actes concernant aussi les animaux dont personne ne parle dans les beaux discours dont vous nous saoulez !", avertit Brigitte Bardot, en rappelant que le code pénal "condamne la cruauté et la maltraitance envers les animaux". 

Source de l'article : Cliquez ICI

Condition animale: Brigitte Bardot interpelle les politiques

Partager cet article

Repost 0

Le plus gros trafiquant de singes d'Afrique arrêté !

Publié le par Ricard Bruno

Le réseau Eagle, présent dans neuf pays africains, a mis la main en Guinée sur Abdourahamane Sidibe et a saisi une tonne d'ivoire en Ouganda.

En août 2015, le Guinéen Abdourahamane Sidibe avait été condamné par défaut à cinq ans de prison pour exportation illégale de nombreuses espèces protégées, dont 130 chimpanzés et 10 gorilles. La plupart de ces animaux ont été expédiés en Chine. Sidibe opérait depuis au moins 30 ans à la tête d'un gang composé de nombreux membres de sa famille. Sa combine était simple et infaillible. Il avait corrompu le patron de la Cites (la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) en Guinée, Ansoumane Doumbouva, l'homme habilité à délivrer les autorisations d'export de la faune sauvage.

Dans ce coin d'Afrique, la corruption est un sport national qui gangrène toute la société et permet, surtout aux trafiquants de tout poil, d'échapper à la justice. Mais voilà, c'était compter sans une ONG nommée Wara, créée et dirigée par la Française Charlotte Houpline. Cette association fait partie du réseau Eagle qui rassemble, dans neuf pays africains, des dizaines d'activistes décidés à épauler les autorités locales pour lutter contre le braconnage et les trafiquants. Le réseau Eagle a déjà à son actif l'arrestation de 1 500 criminels de la nature au rythme d'un par jour.

En fuite depuis deux ans

Depuis deux ans, Abdourahamane Sidibe était en fuite, se cachant dans plusieurs pays africains, arabes et asiatiques. C'est une longue traque des activistes de Wara qui a permis de le repérer et aux autorités guinéennes, avec l'aide d'Interpol, de l'arrêter. « Depuis longtemps, la Guinée a été la plaque tournante du trafic illégal organisé des singes », explique Charlotte Houpline. « Depuis six ans maintenant, nous avons travaillé dur avec les autorités guinéennes pour mettre derrière les barreaux les plus grands de ces trafiquants et des officiels corrompus qui les aident. Mais il reste encore beaucoup à faire. »

Et pourtant, le réseau Eagle se dépense sans compter. La veille de l'arrestation en Guinée, le 17 février, les activistes de Eagle-Togo étaient à l'origine d'une autre arrestation de trafiquants, en Ouganda cette fois. Les autorités de Kampala ont pris d'assaut une maison fortifiée dans laquelle elles ont pu saisir une tonne de défenses en ivoire et mettre la main sur trois trafiquants. L'un d'eux a pu s'échapper en soudoyant un fonctionnaire de police.

L'Israélien Ofir Drori, à l'origine du réseau Eagle fondé au Cameroun voici plusieurs années, est devenu l'ennemi à abattre pour les trafiquants. « Corruption, corruption et corruption, c'est de cette manière que les groupes du crime organisé opèrent, et c'est ce que nous devons combattre. Pour protéger nos éléphants et nos rhinocéros, nous devons pratiquer une chasse et nous sommes déterminés à chasser ces criminels et à combattre la corruption pour les mettre derrière les barreaux », s'exclame-t-il.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Une honte !

Publié le par Ricard Bruno

Une honte !

C est une plaisanterie, poursuivi pour defaut de permis de détention chien cat mais pas.pour acte de barbarie.... la justice me fait vomir

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>