Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1239 articles avec action protection animale

Pétition à l'intention de Monsieur François Hoillande

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost 0

Les dernières prises de position politique concernant les animaux

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Le 3 juin 2015,
2 politiciens (PS) ont agi contre les animaux

Lea Vicens et Juan Bautista ont été reçus hier soir à l’Elysée par François Hollande, à l’occasion d’un dîner donné en l’honneur du roi d’Espagne Felipe VI. Ils étaient accompagnés par Simon Casas (de son vrai nom Bernard Domb), ancien matador français qui dirige désormais les arènes de Nîmes et de Valence. (...) Ces derniers ont donc eu l’honneur d’être accueillis sous les ors de la République, aux côtés de leur ami et soutien Manuel Valls. (...) pour « représenter la tauromachie à l’Elysée

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like François Hollande invite deux matadors et un organisateur de corridas à dîner à l'Elysée on Facebook
 


 

Laurence Abeille dénonce la réception de deux matadors à l'Elysée

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 4 juin 2015,
Laurence Abeille (EELV) a agi pour les animaux

L'amitié franco-espagnole doit se passer de corrida! Deux matadors reçus hier à l’Elysée, les anti-corrida ruminent http://t.co/EUrHGRWmGA
post Facebook de Laurence Abeille suite à la réception des matadors Lea Vicens et Juan Bautista à l’Elysée par François Hollande.

→ Lire la suite

share on Twitter Like Laurence Abeille dénonce la réception de deux matadors à l'Elysée on Facebook
 


 

La mairie de Nîmes offre une réduction de 225000 euros à l'organisateur de corridas Simon Casas

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 25 mai 2015,
Jean-Paul Fournier (LR) a agi contre les animaux

la corrida n’est plus ce qu’elle était et le nombre de ces sinistres spectacles va en diminuant. (...) Cette année, Casas bénéficiera donc d’un très beau cadeau : la redevance que sa société versait à la ville qui s’élevait auparavant à 350 000 euros, sera très largement réduite, et est désormais fixée à 125 000 euros. Un cadeau de 225 000 euros qui représentera évidemment un manque à gagner pour la ville, ce qui signifie que ce gros, très gros « coup de pouce » à la corrida est bien évidemment à la charge du contribuable et à l’encontre des intérêts du citoyen nîmois…
extrait de l'article de la FLAC

→ Lire la suite

share on Twitter Like La mairie de Nîmes offre une réduction de 225000 euros à l'organisateur de corridas Simon Casas on Facebook
 


 

Laurence Abeille visite le refuge de la Mare Auzou

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 28 mai 2015,
Laurence Abeille (EELV) a agi pour les animaux

Cet après-midi, Laurence Abeille, députée EELV du Val-de-Marne, est venue parler, sur le terrain, à la Mare Auzou, du travail qu’elle mène à l’Assemblée nationale sur les questions de préservation de la biodiversité et de la protection animale.
extrait de l'article de L'Éveil Normand

→ Lire la suite

share on Twitter Like Laurence Abeille visite le refuge de la Mare Auzou on Facebook
 


 

A Béziers, des loups en cage pour un spectacle des "Sacrés Week-ends"

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 30 mai 2015,
Robert Ménard (Sans parti) a agi contre les animaux

le spectacle n'a pas encore commencé devant le parvis du théâtre de Béziers, mais déjà, le public est massé près des cages qui abritent les acteurs du jours : Syrius, 8 ans et Anoushka, 4 ans, deux superbes loups nés en captivités.
extrait de l'article du Midi-Libre (J.M.)

→ Lire la suite

share on Twitter Like A Béziers, des loups en cage pour un spectacle des "Sacrés Week-ends" on Facebook
 


 

Proposition de résolution visant à abolir l'élevage des animaux pour leur fourrure

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 29 mai 2015,
2 politiciens ont agi pour les animaux

A. considérant que l'industrie de la fourrure tue plus de 56 millions d'animaux par an et que l'Europe est responsable à elle seule de 70 % de la production de fourrure d'élevage;
(...)
1. demande à la Commission de faire interdire les élevages d'animaux pour leur fourrure;

extrait de la Proposition de résolution

→ Lire la suite

lire la suite

share on Twitter Like Proposition de résolution visant à abolir l'élevage des animaux pour leur fourrure on Facebook
 


 

Proposition de résolution visant à mettre fin à l'élevage en batterie des lapins

Soumis par Thierry Lherm

 

Le 15 mai 2015,
4 politiciens ont agi pour les animaux

B. considérant que la plupart des lapins sont élevés en batterie, mode d'élevage qui ne respecte pas les besoins physiologiques et éthologiques des animaux (surface de vie équivalente à une feuille au format A4, insuffisance des rations de foin, la nourriture de base des lagomorphes…);
(...)
1. demande que les élevages de lapins de chair en batterie soient rapidement remplacés par des modèles d'élevage respectueux du bien-être animal tel que défini dans les articles 3 et 4 de la directive 98/58/CE du 20 juillet 1998;

extrait de la Proposition de résolution

Source : Cliquez ICI : L 214

Partager cet article

Repost 0

Manifestation à Rodilhan, le 14 juin 2015 !

Publié le par Ricard Bruno

Manifestation à Rodilhan, le 14 juin

Organisé par le CRAC Europe
11148454_990974637614575_5267932745304121178_n[1]

Tous à Rodilhan le 14 juin 2015 ! RENDEZ-VOUS 15 HEURES

Des infos complémentaires seront données dès que possible.

Normalement, aucune séance de torture tauromachique n’était prévue le 14 juin prochain à Rodilhan. L’ignoble concours de tortionnaires adolescents, « Graines de toreros », renommé sous le terme beaucoup plus discret de « bolsin » pour tenter de passer inaperçu, devait tenir sa demi-finale le 13 juin à Manduel et sa finale le 14 à Marguerittes, deux communes proches de Nîmes.

Seulement voilà : il existe, même dans le Gard, des maires qui refusent ces ignominies. Celui de Marguerittes a fait savoir qu’il était hors de question que des mises à mort aient lieu dans sa ville. Qu’il en soit remercié, il est l’honneur de cette triste région. Les organisateurs ont alors fait appel à leur grand ami et soutien Serge Reder, maire de Rodilhan, pour les dépanner. Ce dernier a aussitôt accepté.

Ni la honte d’un procès en correctionnelle qui finira bien par se tenir, où Reder sera directement mis en cause pour avoir été le complice complaisant du lynchage de 2011 qui a rendu sa ville mondialement connue, ni la pagaille monumentale qu’il a causée chaque année depuis en transformant Rodilhan en prison à ciel ouvert avec des centaines de gendarmes balançant à tour de bras des lacrymos et des grenades à déflagration pour éviter que qui que ce soit y rentre, rien de cela ne lui a donc suffi. Pour lui, qui n’en est pas à une provocation près, il est bien plus important de faire, quel qu’en soit le prix, des spectacles de torture devant quelques centaines de maniaques que de préserver la tranquillité de la bourgade qu’il administre.

Nous serons à Rodilhan le 14 juin 2015 pour dire à nouveau non à la barbarie. Il s’agira d’une manifestation déclarée. Nous ferons face une fois de plus aux forces de l’ordre dont le déploiement démesuré coûtera une fortune aux contribuables, par la faute d’un maire buté et mégalomane, alors qu’elles seraient bien plus utiles pour assurer la sécurité des citoyens face à des vrais terroristes. Le pays est toujours en plan Vigipirate maximal et les gendarmes ont certainement bien mieux à faire qu’entraver une manifestation pacifique parfaitement légale. Mais il est vrai que ceux-là viennent d’une caserne de Nîmes qui accueille depuis des années les entraînements d’une école de tauromachie où des enfants peuvent apprendre à torturer des veaux. Voilà qui ne les aide pas à se comporter de façon neutre à notre égard.

Partager cet article

Repost 0

La corrida est radiée du patrimoine culturel immatériel de la France

Publié le par Ricard Bruno


E N F I N !

V I C T O I R E ! 

Le 22 avril 2011, une information choquante pour une large partie de la population française est rendue publique : la tauromachie vient d'être inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel (PCI) de la France. Il s'agit d'une procédure qui permet, à terme, de la voir classée au patrimoine immatériel de l'UNESCO. Ce classement a été réalisé dans l'opacité la plus totale par une commission du ministère de la Culture, sous la houlette de Philippe Bélaval, aficionado convaincu, à l'époque directeur général des Patrimoines et surtout, membre fondateur de l'ONCT (Observatoire national des cultures taurines). Il a, depuis, servi de prétexte à toutes sortes de malversations fiscales de la part de certains organisateurs de corrida.

En 2013, Frédéric Mitterrand publie un livre de mémoires intitulé La récréation dans lequel il révèle les conditions dans lesquelles s'est faite cette inscription, alors qu'il était le ministre en charge de ce portefeuille. On découvre que non seulement cela s'est fait à son insu, mais que par la suite, lorsqu'il s'en est ému, c'est François Fillon en personne qui lui a interdit de faire quoi que ce soit pour annuler cette basse manœuvre :

"Stupéfaction ! Une obscure commission du ministère dont je ne soupçonnais même pas l'existence vient d'inscrire la tauromachie au patrimoine immatériel de la France, au même titre que les chants de bergers basques ou la tarte Tatin.[...] Mais la tauromachie n'est pas une tradition innocente et j'imagine le forcing auquel ont dû se livrer une poignée de fonctionnaires à consigner cette inscription. Je n'aime pas la corrida, que je trouve un spectacle cruel, et je n'ai jamais pratiqué le romantisme du torero. C'est une faute que de lui attribuer ce genre de label officiel qui laisse croire en plus qu'elle pourrait monter encore d'un échelon et être proposée au patrimoine de l'UNESCO.

" Lorsque l'inscription est annoncée, le CRAC Europe et l'association Droits des Animaux l'attaquent aussitôt (d'autres organisations également mais elles sont déclarées irrecevables pour diverses raisons). En parallèle, à l'appel du CRAC Europe, plus de deux cents associations liées à la protection animale se sont regroupées dans un collectif (patrimoine-corrida.fr) pour protester contre l'inscription d'une pratique que le Code pénal qualifie de "sévices graves et actes de cruauté envers des animaux" (article 521-1) tout en exonérant de toute poursuite ceux qui s'y adonnent dans onze département du sud du pays pour cause de "tradition locale ininterrompue".

En première instance le 3 avril 2013, le tribunal administratif de Paris suit le rapporteur public qui donne tort aux deux plaignants. Ces derniers font appel. La nouvelle audience s'est tenue le 18 mai dernier. Coup de théâtre, Mme Vrignon, rapporteur public qui a présenté les faits, est, cette fois, nettement en faveur de l'annulation de l'inscription. Le point fondamental sur lequel elle s'appuie est la surprenante décision prise en mai 2011 par le ministère de la Culture de supprimer toute mention de l'inscription sur ses sites officiels "en raison de l'émoi suscité par cette inscription".

Plusieurs associations et particuliers (dont mon éditrice) avaient interrogé le ministère à ce sujet. Il nous a été répondu que l'absence de mention de cette inscription ne signifiait pas que l'inscription devenait caduque. Un juriste souhaitant garder l'anonymat avait pris la parole lors du grand rassemblement anticorrida d'Alès en mai 2013 pour affirmer le contraire. Selon lui, la disparition des informations valait annulation de l'inscription. Son intervention avait à l'époque était accueillie avec le plus grand scepticisme. Il apparait désormais qu'elle était parfaitement recevable. C'est en effet le raisonnement qu'a suivi Mme Vrignon :

"Dans tous les cas, même si l'ambiguïté des écritures du ministre de la culture, qui nie à la fois l'existence d'une décision d'inscription faisant grief - pour ne pas fâcher les anticorrida - et le retrait ou l'abrogation de cette décision - pour ne pas froisser, cette fois-ci, les procorrida -, ne facilite pas la compréhension de ce dossier, il semble donc qu'à la date à laquelle le tribunal a statué, le 3 avril 2013, la fiche d'inventaire relative à la corrida avait disparu [...] Quels que soient les motifs, soit disant techniques, qui sont invoqués pour justifier cette absence, il y a lieu de considérer que la corrida n'a pas, depuis son retrait ou son abrogation, été réinscrite sur la liste du patrimoine immatériel français. Si le ministre souhaite que cela soit le cas, qu'il le fasse clairement savoir et qu'il en assume les conséquences.

" Cet argument a été entendu par le tribunal, qui a conclu le 1er juin 2015 à un non lieu à statuer : "La décision d'inscription de la corrida à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France doit être regardée comme ayant été abrogée". Du fait de la disparition de cette inscription sur le site du ministère en mai 2011, la plainte du CRAC Europe et de DDA s'éteint d'elle-même. La tauromachie est officiellement retirée de notre patrimoine.

Voilà qui va sérieusement contrecarrer les malversations des organisateurs de corrida qui s'en prévalaient pour tricher sur la TVA et, plus largement, la communauté des aficionados qui y voyait une reconnaissance prestigieuse et un brevet de respectabilité. Il s'agit là d'une immense victoire pour le combat anticorrida en France, voire dans le monde de plus en plus restreint de la tauromachie, et d'un pas historique de plus vers l'abolition de cette barbarie d'un autre âge.

Source : Cliquez ICI : http://www.huffingtonpost.fr/roger-lahana/la-corrida-est-radiee-du-_b_7510366.html

Partager cet article

Repost 0

Article publié depuis Overblog et Twitter et Facebook

Publié le par Ricard Bruno

12 millions d'animaux dans les laboratoires

La torture animale va continuer en Europe

12 millions d’animaux torturés chaque année dans les laboratoires en Europe.
 
Le 11 mai, le Parlement européen recevait les représentants d’associations de protection animale et les scientifiques opposés à la vivisection. La commission vient de publier sa réponse : les lois ne changeront pas. « Circulez, y a rien à voir ! » C’est en résumé ce que vient de répondre la Commission européenne aux 1,17 million de citoyens mobilisés pour abolir l’expérimentation animale. Pour Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, « les arguments avancés par la Commission ne sont pas à la hauteur de la mobilisation citoyenne, c’est une insulte à la démocratie ! D’un point de vue éthique, l’expérimentation animale est indéfendable, d’un point de vue scientifique, elle est très contestable. Nous devons aujourd’hui abolir cette science sans conscience, qu’il y ait ou non des méthodes substitutives ».
 
Dans le document publié aujourd’hui, la commission débute par un préambule encourageant : « L’union européenne attache une grande importance aux bien-être des animaux (…) Les essais sur les animaux devraient être progressivement supprimés. Il s’agit bien de la finalité ultime de la législation de l’UE dans ce domaine… ». Mais conclut : « la Commission n’a pas l’intention de présenter une proposition qui viserait à abroger la directive 2010/63/UE (qui régit l’expérimentation animale, ndlr); elle n’a pas non plus l’intention de suggérer l’adoption d’un nouveau cadre législatif. » A lire : Les élevages de la honte
Une conférence en 2016
Elle s’engage à faciliter l’approbation réglementaire des méthodes substitutives, promet une conférence en 2016 sur « la façon de progresser vers l’objectif de la suppression progressive de l’expérimentation animale ». Il y aura de nouveaux rapports, des concertations…
 
Pendant ce temps-là, dans les sous-sols des institutions médicales, des millions d’animaux -« êtres vivants doués de sensibilité »-, devront continuer de souffrir et de mourir en silence. Parce que chez les hommes, on appelle ça la démocratie. A lire : Expérimentation animale, une barbarie injustifiée

Partager cet article

Repost 0

Manifestations dans 15 villes de CHINE contre le commerce et la consommation de la viande de chiens

Publié le par Ricard Bruno

Manifestations dans 15 villes de CHINE contre le commerce et la consommation de la viande de chiens
Manifestations dans 15 villes de CHINE contre le commerce et la consommation de la viande de chiens
Manifestations dans 15 villes de CHINE contre le commerce et la consommation de la viande de chiens

Momentum is building in China to shut down the despicable dog meat trade. Over the weekend, massive protests were held in 15 cities, with advocates displaying banners and handing out leaflets calling for an end to the slaughter. Read more on this and the growing Chinese movement for all animals

Source : Humane society International : http://www.hsi.org

Partager cet article

Repost 0

Fin du « taureau à la corde » en France !

Publié le par Ricard Bruno

Fin du « taureau à la corde » en France !

C’est une belle victoire obtenue ce jour par trois associations de protection animale, qui ont réussi à mettre fin à une « tradition vieille de 150 ans » dans le Sud de la France.

L’Alliance anti-corrida, l’OABA (oeuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs) et la SPA du Pays d’Arles (refuge indépendant, qui ne dépend pas de la SPA dite « de Paris ») viennent d’annoncer ce jeudi avoir réussi à mettre fin à la tenue du « taureau à la corde » (appelé également « encierro à l’Eyraguaise »), après un « combat de 12 ans ».

La prochaine édition de cette joute taurine (qui consiste à attacher un taureau avec une corde, par les cornes, et le faire courir dans les rues de la ville) devait se tenir le 15 janvier 2015 dans les rues du petit village provençal d’Eyragues. Mais, après avoir été saisit par les associations citées plus haut, le Tribunal de Grande Instance de Tarascon a rendu son verdict ce jour : le « taureau à la corde » sera désormais interdit dans la commune, qui était la dernière en France à pratiquer cette « festivité ».

Un spectacle « hors-la-loi »

« Trois fois par an, Eyragues (Bouches-du-Rhône) se mettait hors-la-loi en organisant ce spectacle interdit par arrêté préfectoral, qui se déroulait malgré les rappels du sous-préfet et de la DDPP au maire, Max Gilles, qui enfreignaient la loi en toute impunité. Ces courses se traduisaient par des agressions diverses pouvant entraîner des blessures infligées à un taureau dont les mouvements sont entravés par une corde au niveau des cornes. La tête du taureau était projetée dans un sens, dans l’autre, vers l’avant et l’arrière par une violente traction sur la corde exercée par un groupe de personnes », expliquent les associations victorieuses, qui ont indiqué dédier cette victoire aux journalistes assassinés hier dans l’attentat contre Charlie Hebdo. « La partie adverse qui entend faire appel a osé qualifier les trois mouvements de protection animale d’« ayatollahs » et d’« associations intégristes » ! Des termes inqualifiables en ce jour de deuil national ».

Depuis 1966, un arrêté préfectoral interdisait les manifestations au cours desquelles un animal est attaché dans la ville d’Eyragues, mais il n’était pas appliqué par la municipalité. Grâce à la décision de justice rendue ce jour, il sera désormais respecté. Le « taureau à la corde » disparaît donc de France, pour le plus grand bonheur des associations qui luttent contre la corrida et qui y voient de mauvais traitements envers les animaux.

Crédits photos : Alliance Anti-Corrida/DR

Partager cet article

Repost 0

MANIFESTATION LÉVRIERS STRASBOURG 2015

Publié le par Ricard Bruno

MANIFESTATION LÉVRIERS STRASBOURG 2015

4ème édition de la Manifestation Lévriers Strasbourg 2015.

 

Chaque année, plusieurs centaines de personnes se retrouvent à Strasbourg afin de manifester contre la barbarie des Lévriers (Galgos et Podencos) en Espagne.

Petit retour en arrière sur trois années ET tout droit pour le 06 juin 2015 09 Juin 2012 : Première plus grande manifestation en faveur des Lévriers martyrs en Europe réaliser en France à Strasbourg. Cette marche aura réussi à réunir pour sa première édition plus de 600 Lévriers, 1000 personnes, 46 associations Européenne, 1 association australienne, 9 pays. Une pétition mise en place par "Le Bulletin Des Lévriers" fut remise à Mme Striffler, alors Député Européen et vice-présidente de l'inter-groupe de protection et bien être des animaux au sein de l'Europe ainsi que marraine de l'association pour être donner en main propre à Monsieur Miguel Arias Cañete, Ministre de l'agriculture Espagnol. Cette pétition avait réuni plus de 40 000 signatures. 08 Juin 2013 : Deuxième Manifestation Lévriers à Strasbourg. Elle sera une manifestation en soutien à la déclaration écrite 0006/2013 de Mme Michèle Striffler. Déclaration écrite demandant « l'arrêt immédiat de la torture et des mauvais traitements infligés aux Lévriers en Europe. » Cette deuxième manifestation aura elle aussi réuni plus de 1000 personnes dans les rues du centre ville de Strasbourg. Cette déclaration écrite n'aura recueilli que 220 signatures de Députés Européens, rendant la déclaration écrite 0006/2013 caduque ! 07 Juin 2014 : On ne lâche rien... Troisième édition de la manifestation en faveur des Lévriers martyrs. Toujours la même « niaque » et plus encore... Les choses commencent à bouger mais pas assez vite. Toujours 50 000 galgos meurent sous les coups de leur galgeros.. Les refuges et perreras sont toujours bondés de galgos mutilés, estropiés, malades, affamés... MARRE de cette barbarie, de ne pas être entendus, à peine écouté... MARRE de la non-réaction des élus (quels qu’ils soient). MARRE de récupérer de pauvres victimes de la bêtises humaine estropiés, traumatisés... Espagne réveille toi ! Honte à toi ! Nous étions encore une fois nombreux à déferler dans les rues de Strasbourg, flyers à la main pour informer, crier haut est fort notre indignation..., Tous, Ensemble, Associations confondues, parce que notre combat et le même. 06 Juin 2015 : Cette manifestation comme les précédentes sera une marche multi associations où chaque association à sa place parce que NOUS avons besoin de NOUS serrer les coudes. Pour EUX, les LÉVRIERS. Ce 06 juin 2015 prochain, TOUS ENSEMBLE, avançons pour une marche main dans la main, pattes contre pattes en plein centre-ville de Strasbourg. Impossible de ne pas être vus et entendus ! Depuis l’Espagne les voyages s’organisent pour rejoindre l’Alsace mais en France également les co-voiturages s'organisent. La Force de l’Union abat les Traditions !!!!!! Une fois de plus nous comptons sur vous tous... Sur votre présence.. Nous vous invitons à diffuser largement cette information sur les réseaux sociaux mais aussi auprès de vos amis, familles, voisins, etc… Ces victimes innocentes de la barbarie humaine et des traditions ancestrales comptent sur nous pour enfin vivre,,, Voici l'itinéraire de la manifestation du 06 juin 2015 à Strasbourg: Rassemblement parking Palais de la Musique et des Congrès - place de Bordeaux, avenue de la Paix, place de la République, place Broeglie, rue de la Mésange - Place Kléber (pause)- place Gutenberg, place du corbeau, quai des bateliers, avenue de la Marseillaise, place de la république, avenue de la Paix, place de Bordeaux, Palais de la Musique et des Congrès. TOUS à la manif, TOUS contre cette barbarie, TOUS ENSEMBLE nous serons plus fort ... 06 Juin 2015 à Strasbourg

Source : Cliquez Ici : http://www.crel.fr/news/manifestation_levriers_strasbourg_2015_news360.php

Partager cet article

Repost 0

Criblé de plomb puis enfermé dans un sac poubelle, ce chien miraculé vit désormais dans le bonheur

Publié le par Ricard Bruno

Buck est un survivant. Gravement maltraité par son maître, il a frôlé la mort. Mais, après des semaines de soins intensifs, il a pu être sauvé. Et, si il garde d’importantes séquelles de son douloureux passé, il a désormais trouvé une famille aimante, qui a fait de lui un porte-parole de la cause animale.

Ce beau chien croisé a vécu l’enfer : après avoir reçu des dizaines de plombs dans tout le corps (y compris dans les yeux), il a été enfermé dans un sac poubelle, accroché à un poteau et abandonné pour mort en pleine nuit près de Houston… Buck à eu la chance d’être découvert par des personnes sensibles à la cause animale.

Lors de sa découverte, il était couvert de sang, en hypothermie, déshydraté, et presque dans le coma. Heureusement, ses sauveurs n’ont pas baissé les bras et ont tout fait pour le sauver. Avec succès.

Ambassadeur de la cause animale

buck04

Opéré a plusieurs reprises, puis bénéficiant de plusieurs mois de rééducation, le brave chien a réussi à s’en sortir. Il est aujourd’hui en pleine forme, si ce n’est qu’il est aveugle et que certaines de ses dents sont cassées (à cause d’impacts de plomb). Ses nouveaux maîtres lui font vivre une belle vie de chien : Buck se promène, court, joue, et reçoit beaucoup d’affection.

Mais Buck (qui a aujourd’hui 3 ans) est aussi devenu un ambassadeur de la cause animale. Ses maîtres ont médiatisé son histoire, et il rend de temps à autre visite à des enfants dans des écoles, afin de les sensibiliser aux cruautés infligées aux animaux.

Buck a désormais une famille : humaine, mais aussi canine, car ses nouveaux maîtres ont sauvé d’autres animaux après lui : Buster, un croisé adopté dans une fourrière qui allait l’euthanasier ; et Thelma et Louise, deux chiots trouvés en rase campagne, couverts de peinture (quelqu’un leur avait tiré dessus avec des pistolets de paintball).

 

Son agresseur identifié

buck12

En 2014, l’enquête de police sur le dossier a permis de retrouver les anciens maîtres de Buck et de potentiellement identifier son agresseur. Le couple qui le possédait alors a expliqué aux policiers que leur voisin possède une chienne à qui il fait faire des petits pour les vendre, et qu’une nuit (le 5 janvier 2013), alors que la chienne était en chaleur, ils ont entendu Buck aboyer, puis, 6 détonations ont retenti dans la nuit, suivi de 6 autres. Ces personnes expliquent ne pas avoir pensé à vérifier si leur chien allait bien, pensant qu’il s’agissait de quelquechose qui ne les concernait pas. Et le lendemain matin, constatant la disparition de Buck, ils ont estimé qu’il était mort et ne s’en sont pas préoccupés plus que ça…

Les forces de l’ordre ont de plus recueilli des témoignages d’autres voisins qui soupçonnent l’agresseur présumé de Buck d’avoir également tué leurs chiens. Mais, faute de preuve, l’homme ne sera pas inquiété. En effet, il nie les faits, et la police n’a trouvé aucune empreinte digitale sur le sac poubelle qui contenait le pauvre chien. Sans aveux, l’homme ne peut être reconnu coupable (puisque les preuves manquent), et bien évidemment, il se défend d’avoir commis les faits.

Buck ne sera donc pas vengé par la justice, mais il a trouvé la joie et l’amour, et c’est le plus important.

buck14

Source de l'article : Cliquez ICI : http://www.planeteanimaux.com/sujet/2015/05/28/crible-de-plomb-puis-enferme-dans-un-sac-poubelle-ce-chien-miracule-vit-desormais-dans-le-bonheur/005165

Partager cet article

Repost 0

Luzay : l'arrêté autorisant l'exploitation de la maternité porcine est annulé par la justice

Publié le par Ricard Bruno

Le tribunal administratif de Poitiers vient de rendre sa décision après délibéré : il annule l'arrêté autorisant l'exploitation d'une maternité collective porcine à Luzay. Les débats, devant la juridiction, remontaient au mercredi 13 mai dernier : le rapporteur public avait préconisé cette annulation, notamment parce que la porcherie faisait peser des menaces sur les eaux profondes.

Lire dans la Nouvelle République du vendredi 29 mai

Source : Cliquez ICI : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Services/Toutes-les-DMAs/n/Contenus/DMAs/2015/05/28/Luzay-l-arrete-autorisant-l-exploitation-de-la-maternite-porcine-est-annule-par-la-justice-2344587

Partager cet article

Repost 0