Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1258 articles avec action protection animale

Iles Féroé (Danemark) Massacre des globicéphales et autres cétacés

Publié le par Ricard Bruno

 

Septembre 1990, Brigitte Bardot dénonce sur TF1 les massacres perpétrés aux îles Féroé... Le début d'un combat contre la barbarie !

Il n’est pas bon être cétacé aux îles Féroé. Chaque année, plusieurs centaines sont rabattus dans des baies où ils sont massacrés par une population en liesse. Lorsqu’ils sont repérés au large, les globicéphales se retrouvent encerclés par des bateaux de pêche qui les dirigent vers une plage où tous les hommes disponibles participeront au carnage, enfonçant d’abord un crochet dans l’évent, zone sensible chez le dauphin, puis en achevant leur victime à coups de couteau dans une mer rouge sang.

Une viande impropre à la consommation

 

Dans l'Atlantique Nord, le globicéphale noir se situe en haut de la chaine alimentaire, il stocke de nombreux polluants et métaux lourds dans son organisme. La graisse, les muscles et les organes des cétacés présentent des taux très élevés de mercure et de PCB. En 1989, 1998 et 2008 les autorités féringiennes ont délivré des recommandations de consommation du globicéphale. En 1998, la recommandation porte sur une consommation de viande et de graisse qui ne doit pas excéder 14kg/an par habitant. Ces recommandations permirent de diminuer considérablement les taux de mercure dans le sang des Féroïens adultes, mais aucune diminution ne fut observée concernant les taux de PCB à cause de la grande persistance de ces polluants. La population souffre de troubles nerveux, des cas de maladie de parkinson ont même été diagnostiqués chez des enfants de 7 ans... En 2008, la recommandation devient beaucoup plus stricte : l'usage de la viande et de la graisse du globicéphale n'est plus recommandé pour la consommation humaine. Pourtant, les massacres se poursuivent, une partie de la viande est toujours consommée mais la plus grosse partie est détruite. La "tradition" ne porte donc plus aujourd'hui sur la chasse mais uniquement sur la barbarie d'une tuerie perpétrée par des hommes, par plaisir et le besoin d'affirmer leur virilité...

Un combat de longue date pour la Fondation Brigitte Bardot

 

Le 12 septembre 1990, Brigitte Bardot présente, sur TF1, le massacre des globicéphales aux îles Féroé au cours de son émission "SOS mammifères marins". Les images sont insoutenables et provoquent de vives réactions. Le reportage sera rediffusé, en 1992, dans l’émission "SOS 3 ans déjà" qui présente le bilan de ce programme coproduit par la Fondation Brigitte Bardot et qui a connu des records d’audience.

Les images tournées à cette époque, qui ont fait le tour du monde, sont le résultat d’une investigation courageuse de l’Ethno-cétologue François-Xavier Pelletier qui a mené, en 1987, une mission de recherche de trois mois aux îles Féroé afin d’étudier et filmer la chasse aux globicéphales. Pour obtenir ces images, François-Xavier Pelletier a mis sa vie en danger, des chasseurs ayant éperonné et coulé son bateau avant de s’attaquer au canot pneumatique dans lequel il s’était réfugié. Après une chasse à l’homme de plusieurs jours dans l’archipel, il a fini par être arrêté et jeté en prison pour le simple fait d’avoir été témoin et d’avoir filmé un massacre abominable.

Une législation défaillante

 

Concrètement, nous ne pouvons nous baser sur aucune base juridique car la directive "habitats" protège tous les cétacés, mais les îles Féroé ne faisant pas partie de l’Union européenne elles ne sont pas tenues de faire appliquer cette directive. La Convention de Berne protège également les cétacés mais les îles Féroé ne sont pas signataires. La CBI a déjà condamné ces massacres, mais c’est une condamnation symbolique puisqu’elle n’est pas compétente dans le domaine des petits cétacés. Enfin, la CITES (convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d’extinction) n’est pas plus compétente puisqu’il n’y a pas de commerce international des produits issus de cette chasse…

Agir contre la barbarie

 

A défaut de base juridique, il nous faut agir pour sauver les milliers de cétacés massacrés aux Féroé, même si cela doit passer par un affrontement direct avec les chasseurs. C’est pourquoi, la FBB a décidé de passer à l’action, aux côtés de l’organisation Sea Shepherd, pour tenter de sauver un maximum de globicéphales puis mobiliser l’opinion publique et les politiques afin de mettre un terme définitif à ces tueries.

En 2010, notre Fondation a financé une campagne menée par l’organisation Sea Shepherd Conservation Society, placée sous l’expertise de François-Xavier Pelletier.

4 semaines en mer pour protéger les cétacés

 

Durant 4 semaines, l'équipage du "Golfo Azzuro" s'est opposé aux massacres, notamment en déposant balises destinées à éloigner les cétacés des côtes féringiennes. Le détail de la mission est consultable dans le Journal de Bord.

Au retour de la mission, médiatisation et action politique...

 

A notre retour, nous avons dénoncé ce massacre à travers différents médias (RTL, Paris-Match, RFI, TF1, etc.) et avons organisé une conférence de presse à Paris.

Nous avons également organisé un rassemblement devant l’ambassade du Danemark, en présence de Paul Watson, rencontré de nombreux députés européens puis fait une présentation au Parlement européen pour demander une sanction de l’UE à l’encontre du Danemark.

L'action s'est poursuivie en 2011 avec l'intervention du "Brigitte Bardot", nouveau fleuron de la flotte Sea Shepherd.

Durant la durée de la mission, que ce soit en 2010 ou en 2011, aucun grind n'aura été organisé... mais les massacres auront très vite repris après le départ des bateaux d'interception.

 

Partager cet article

Repost 0

Une éléphante saisie par les gendarmes !

Publié le par Ricard Bruno

 

NON AU CIRQUE AVEC ANIMAUX

Zavatta-fils-elephant.jpg

Une éléphante saisie par les gendarmes près de Dijon Kenya, une éléphante de 24 ans, a été confisquée au cirque Zavatta, son propriétaire, à la suite de plaintes d'associations de protection des animaux. Elle a été saisie vendredi par les gendarmes près de Dijon (Côte d'Or). L'intervention des gendarmes en présence du procureur a eu lieu vers 6h sur le parking d'un hypermarché à Quetigny, près de Dijon, où le cirque était stationné. Accompagnés d'une dépanneuse, les militaires ont saisi le camion dans lequel dormait l'éléphant femelle baptisé Kenya et l'ont emmené. Les gendarmes et le magistrat sont intervenus dans le cadre d'une condamnation prononcée le 11 mars 2008 par la cour d'appel de Reims (Marne) qui ordonnait la confiscation de l'animal au profit de l'Etat. Suite à une plainte déposée par des associations de défense des animaux, le propriétaire du cirque avait été reconnu coupable de maltraitance sur l'éléphant, cantonné dans un van trop petit pour lui. Il avait également été condamné à six mois de prison ferme et 500 euros d'amende pour "récidive d'ouverture non-autorisée d'établissement présentant au public des animaux non domestiqués sans certificat". D'après le quotidien local le Progrès, Kenya devrait couler des jours heureux dans une réserve de l'Ardèche. Plus d'une fois depuis 2007, l'animal avait défrayé la chronique, suite aux essais successifs et infructeux des associations pour la retirer du cirque.

Partager cet article

Repost 0

Paris: la Manif pour tous lâche des poules

Publié le par Ricard Bruno

Des militants de la Manif pour tous ont procédé aujourd'hui à un lâcher de poules devant l'Assemblée nationale. Bilan: 4 poules écrasées, 400 qui refusent de sortir du camion et la fondation Brigitte Bardot qui pique une colère.

C'était une opération commando préparée dans le plus grand secret. Tout a commencé par un coup de fil. "Vous n'êtes pas sur écoute ?". Une fois rassuré, l'interlocuteur de La Manif pour tous donnait rendez-vous près de l'Assemblée nationale.

À l'heure dite, quelques minutes avant le début des questions au gouvernement, des militants anti-mariage gay ouvrent les portes de deux camionnettes de location pour tenter de déverser 450 poules devant l'entrée de l'Assemblée. En vain. Ont-elles senti le coup fourré ? Est-ce un geste politique ? La plupart des poules ont refusé de quitter leur camion. Et, les gendarmes devenant pressants, les deux camions sont repartis avec leur chargement, une trentaine de poules seulement ayant goûté au plaisir de fouler les pavés de la place du Palais Bourbon.

Voir l'image sur Twitter

Scène suivante: devant des touristes dubitatifs, slalomant au milieu des voitures de ministres venus participer à la séance du jour dans l'hémicycle, une poignée de policiers et de gendarmes tentent de mettre la main sur les poules, mais sans y parvenir.
Pendant ce temps-là, les deux camions caquetant s'en allaient vers la place Vendôme pour déverser les gallinacées devant le ministère de la Justice, avant que l'opération ne soit annulée in extremis. Une partie des poules seront finalement abandonnées.
"On vient d'avoir un appel du commissariat du 16e arrondissement de Paris pour nous demander de venir récupérer 60 poules au Bois de Boulogne", a indiqué le porte-parole de la fondation Brigitte Bardot, Christophe Marie. Selon ses informations, deux poules ont été écrasées devant l'Assemblée nationale et deux autres au Bois de Boulogne. "On va porter plainte, c'est complètement irresponsable d'utiliser des animaux de cette manière", s'émeut-il.

Impossible de savoir ce soir où sont passées les quelque 300 poules qui n'ont pas terminé leur journée à l'Assemblée ou au Bois de Boulogne.

"Le but était de rappeler au gouvernement que nous ne nous endormons pas. Nous dénonçons le fait que le ministère de la famille ne nous reçoive pas depuis des mois malgré nos demandes", a expliqué Héloïse Pamart, une porte-parole de La Manif pour tous. Sans être en mesure de dire quel était au juste le sens de ce recours aux gallinacées.

source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Etats-Unis: La justice saisie pour déterminer si les chimpanzés sont légalement des hommes

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Un couple de chimpanzés.

JUSTICE - Une organisation de défense des animaux a saisi la justice au nom de Tommy, un chimpanzé actuellement en cage...

Les chimpanzés peuvent-ils prétendre aux droits de l'homme? Une organisation de défense des animaux vient en tout cas de saisir la justice américaine pour faire établir qu'ils sont «légalement des personnes».

Le «Non Human Rights Project», a saisi lundi la justice à Johnstown, dans l'Etat de New York, au nom de Tommy, un chimpanzé actuellement en cage sur un terrain pour caravanes dans la localité toute proche de Gloversville. Elle prévoyait de faire de même mardi à Niagara Falls (Etat de New York) au nom de Kiko, un chimpanzé sourd, à Niagara Falls, propriété d'un particulier, et jeudi pour deux autres primates, Hercules et Leo, propriétés d'un centre de recherches à Long Island.

«Notre dossier sera entendu, tôt ou tard»

L'association, qui se présente comme la seule organisation travaillant à la défense «des espèces autres que la nôtre», demande à la justice de reconnaître aux chimpanzés leur «liberté de mouvement», et d'ordonner qu'ils soient envoyés dans un sanctuaire pour primates en Amérique du Nord, afin qu'ils puissent vivre «parmi les leurs dans un univers aussi proche que possible de l'état sauvage».

L'association a fait la demande d'un mandat d'habeas corpus, qui énonce la liberté fondamentale de ne pas être emprisonné sans jugement. Elle souligne que les tribunaux de New York avaient permis aux esclaves d'utiliser le mandat (d'habeas corpus) pour établir qu'ils n'étaient pas une propriété et avaient droit à la liberté. «Notre dossier (...) établit clairement pourquoi ces êtres autonomes, au comportement complexe, ont le droit légal de ne pas être emprisonnés», affirme l'association à propos des chimpanzés.

La justice peut accepter ou non de se saisir du dossier, mais si elle refuse, l'organisation a déjà prévu de se pourvoir en appel. «Notre dossier sera entendu, tôt ou tard», a-t-elle affirmé.

 

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Sauvetage de 200 animaux destinés à un réseau de restauration chinoise

Publié le par Ricard Bruno

diapo11_3--1-.jpg

diapo02_32.jpg

La Fondation Brigitte Bardot est intervenue, dimanche 1er décembre 2013, dans un abattoir clandestin de la Courneuve (93).

Une opération menée dimanche par la police de la Courneuve, assistée par la DDPP et la Fondation Brigitte Bardot, a permis de démanteler un réseau d'abattage clandestin destiné à alimenter des restaurants chinois.

"L'abattoir", installé dans un bâtiment de l'Avenue Paul Vaillant Couturier, comptait pas moins de 200 animaux (poules, oies, canards principalement, mais aussi lapins) toujours vivants, alors qu'une quinzaine d'animaux avait déjà été tuée.

Outre l'abattage clandestin, sans étourdissement des animaux, de nombreuses infractions sanitaires ont été relevées par les services vétérinaires. En plus de la viande, de nombreux œufs entreposés ne disposaient pas du marquage réglementaire précisant la méthode de production, aucune traçabilité pour ces filières décidément peu regardantes sur la provenance et l'état sanitaire des animaux.

Pour Christophe Marie, Porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot :"La gravité des faits a mobilisé les forces de l'ordre, les services vétérinaires et notre Fondation pour une opération coup de poing qui est un succès total. Tous les animaux ont été pris en charge par la Fondation Brigitte Bardot, ils étaient entassés sans eau ni nourriture, dans la pénombre. Le poste d'abattage était couvert de sang, du sol au plafond, aucune hygiène, une odeur nauséabonde..."

 

"L'intervention qui a débuté vers 9h du matin s'est achevée vers 16h, après une prise en charge de tous les animaux présents. Lorsque nous avons pu libérer tous les oiseaux dans nos volières de soin, nous avons pu voir les canards déployer leurs ailes avant de se diriger, assoiffés, vers le plan d'eau. Une plainte a été déposée et notre Fondation se porte partie civile pour acte de cruauté sur animaux."

Source : Cliquez IC

Idiapo04 11diapo03 17

diapo05 7diapo07_8.jpg

diapo08_1.jpgdiapo09_3.jpg

diapo10_6.jpgdiapo11_3.jpg

Partager cet article

Repost 0

Chasse aux phoques: l'OMC doit trancher ...

Publié le par Ricard Bruno

Chasse aux phoques: l'OMC doit trancher lundi sur l'interdiction de l'Union européenne...

chasse aux phoques

L'Organisation mondiale du commerce doit rendre une décision fort attendue lundi sur l'interdiction de l'Union européenne d'importer tous produits du phoque.

Selon les chasseurs des Maritimes et ceux des communautés inuites, un tel embargo constitue une discrimination injustifiée à l'endroit des produits du phoque du Canada.

L'interdiction profite toutefois du soutien de personnalités publiques bien connues telles Brigitte Bardot, Jude Law et Pamela Anderson, entre autres.

La décision de l'OMC devrait déterminer si le bien-être des animaux est bel et bien un enjeu moral pour le public et si cela justifie ou non des restrictions commerciales.

Le Canada et la Norvège contestent l'interdiction de l'Union européenne — imposée en 2010 —, sur l'importation et la vente de fourrure et de viande, entre autres produits du phoque.

Le différend oppose les chasseurs commerciaux, qui affirment qu'il s'agit d'une façon humaine et durable de faire des profits tout en contrôlant la population de phoques à ceux qui soutiennent qu'il s'agit d'une «boucherie» cruelle et non nécessaire.

L'embargo de l'UE ne vise toutefois pas les produits du phoque issus de la chasse inuite ou d'autres communautés autochtones, pas plus que celles qui sont effectuées dans l'unique but de contrôler les populations de phoques et protéger les bancs de poissons.

Mais au dire du président d'Unuit Tapiriit Kanatami, Terry Audla, l'approche européenne est «orwellienne» et s'oriente dans la mauvaise direction.

«Ils se basent sur la moralité publique et quand vous faites ça, vous vous exposez au risque que toutes les autres industries soient elles aussi bannies. Qui peut dire ce qui est plus cruel? L'agriculture industrielle? L'industrie du porc, du boeuf, de la volaille? Qui détermine les limites?», a lancé M. Audla, dont l'organisation représente 55 000 Inuits.

Selon des données d'un rapport intérimaire confidentiel de l'OMC ayant coulé en octobre, la décision du comité risque d'être partagée.

Le groupe Seals and Sealing Network, une organisation canadienne, affirme que les conclusions préliminaires de ce rapport indiquent que l'embargo de l'UE viole les règlements de l'OMC en discriminant injustement les produits du phoque du Canada et de la Norvège et ceux de l'Europe et d'autres pays.

Or, le rapport conclut également que l'interdiction pourrait être justifiée en vertu d'une exception visant à protéger la «moralité publique».

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Claude Rochon, a rappelé la position du Canada, soit que l'embargo de l'UE viole les obligations de l'OMC du bloc européen.

Quelque 900 000 phoques sont chassés chaque année à travers le monde, selon la Commission européenne. Outre le Canada, la Norvège, le Groenland et la Namibie pratiquent eux aussi la chasse commerciale du phoque.

La saison de la chasse qui avait démarré à Terre-Neuve au printemps dernier a mené à la capture d'environ 91 000 phoques, un nombre qui s'affiche en hausse par rapport aux 69 000 chassés l'an dernier mais bien en-deçà du quota fédéral, établi à 400 000 prises.

Parmi les pays interdisant l'importation de produits du phoque, on compte notamment les États-Unis, le Mexique, la Russie et Taïwan.

Les deux parties auront 60 jours pour faire appel de la décision du groupe spécial de l'OMC chargé d'examiner ce différend.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

REQUIEM JUDICIAIRE POUR TROIS CHIENS...

Publié le par Ricard Bruno

Dieulouard. Tout commence par une macabre découverte. Le 30 mai 2012, un habitant de Dieulouard qui ramasse du bois dans une forêt du secteur tombe sur trois cadavres de chiens. Il s’agit de bergers belges. Et l’un d’eux porte une trace suspecte sur l’un de ses flancs. Peut-être un coup de couteau.

La gendarmerie est alertée et elle mène une vraie enquête pour tenter d’élucider les circonstances de la mort des trois animaux. Le propriétaire est vite identifié et il fait, tout aussi vite, figure de suspect n°1.

Un témoignage l’accable. Celui d’un homme qui vient de lui racheter sa maison et qui a vu les animaux de leur vivant : « Ils étaient enfermés dans une cage dans le garage. Je n’ai vu ni gamelle, ni eau. Pour moi, ils étaient malheureux », a-t-il déclaré aux gendarmes.

Agé d’une quarantaine d’années, handicapé à 80 %, le propriétaire s’est défendu en soutenant la thèse de l’empoisonnement par des voisins. Il prétend avoir retrouvé ses trois chiens en train de vomir du sang à l’arrière de sa camionnette.

Mais cela ne colle pas avec les constatations des gendarmes qui ont joué les experts et n’ont découvert aucune trace de sang dans le véhicule. D’où le renvoi ce vendredi du propriétaire des chiens devant le tribunal correctionnel de Nancy pour des « actes de cruautés sur des animaux ». Mais aussi pour s’être débarrassé des cadavres en les jetant au milieu d’une forêt. Car c’est une infraction.

Infraction qu’il ne conteste pas. Vivant d’une maigre pension d’invalidité, il affirme qu’il n’avait pas les moyens financiers de faire autre chose des dépouilles des bergers belges. Pour le reste, le fait de les avoir maltraités, il nie. Enfin, son avocat nie. Car lui ne s’est pas présenté à la barre. « Cela n’aurait pas changé grand chose qu’il vienne. Car lorsqu’il parle, on ne comprend pas un mot. Il a été gravement intoxiqué au monoxyde de carbone en 1996. Il a été quatre mois dans le coma et ne s’en est jamais remis », indique son défenseur, Me Alexandra Vautrin.

Morts non élucidées

Cela ne provoque pas plus d’émotion que ça de l’autre côté de la barre. Persuadée que le prévenu a tué ses chiens, Me Agathe Géhin réclame 1.000 € de dommages et intérêts au nom de la Fondation Brigitte Bardot. La vice-procureur, Christelle Pouey-Santalou, requiert, elle, 500 € d’amende et 5 ans d’interdiction de détenir des animaux.

Me Vautrin plaide la relaxe. Avec un argument massue : le vétérinaire qui a examiné les cadavres des bêtes, n’a pas constaté de traces de sévices. D’autre part, il n’a pas été en mesure de déterminer la cause des trois morts qui restent mystérieuses. Conséquence : le tribunal a relaxé le propriétaire des chiens pour les actes de cruautés. Il l’a en revanche condamné pour « jet de cadavres d’animaux », c’est l’intitulé exact du délit. Jugement : 1.500 € d’amende avec sursis. A cela s’ajoute 1 € symbolique pour la fondation Brigitte Bardot.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

L'horreur continue des tigres massacrés...signez la pétition...

Publié le par Ricard Bruno

Voilà pourquoi je vous demande de signer et partager cette pétition ....

 
Faisons cesser ce carnage ......

Stop aux chinois qui se fournissent de ces

tigres ......`

 

That's why I'm asking you to sign this petition and share ....

 
Let's stop this carnage ...... Stop the Chinese who provide these tigers ......

 

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

Ferme d'élevage du tigre en Chine ...

Farm Tiger in China .........


AU MINIMUM 500 000 SIGNATURES à vous d'agir pour que je puisse agir avec une forte mobilisation.

AT LEAST 500,000 SIGNATURES you to act for me to act with a strong mobilization pour que les tigres ne perdent pas leurs rayures et faire cessez ces monstuausités sur les tigres .

that tigers do not lose their stripes and to cease these monstuausités on tigers.

Que le président chinois prenne des mesures immédiates urgentes pour faire cesser cela.

The Chinese President to take immediate emergency measures to stop it .

https://www.facebook.com/PlaneteTigre

 

 

 

La Chine a normalement interdit l'utilisation d'os de tigre en 1993 afin de protéger l'espèce, mais le "vin de tigre" est toujours bel et bien commercialisé dans le pays. Un marché qui ne serait pas inconnu du gouvernement, bien au contraire. Selon l'enquête menée par l'EIA, le vin serait désormais fabriqué à partir de carcasses de tigres élevés en captivité qui ne sont pas détruites après leur mort. L'agence accuse même la Chine d'avoir notifié (de façon "secrète") en 2005 que toute ferme élevant plus de 500 tigres est en droit de commercialiser du vin de tigre. La loi établie en 1993 serait alors tout simplement contournée, par le fait de ne pas mentionner les os de tigre dans la liste des ingrédients. Sans surprise, ceci a largement stimulé le développement de fermes d'élevage de tigres.En faisant appliquer la loi, nous enraillerons également le braconnage dans les milieux naturels.

Si nous atteignons plus de 500 000 signatures, je présenterai personnellement cette pétition aux instances politique en place( groupe de travail Chinois à l'Assemblée nationale, Ambassadeur de Chine en France, ministre de l'Écologie et Premier ministre Monsieur Jean marc Ayraut)

 


China normally prohibits the use of tiger bones in 1993 to protect the species , but the " wine of the Tiger" is still very much marketed in the country . A market that is not unknown to the government, on the contrary. According to the survey conducted by the EIA , the wine is now made ​​from carcasses of captive-bred tigers are not destroyed after death. The agency even accuses China of notification ( in a " secret " ) in 2005 that any farm with more than 500 tigers is entitled to sell wine tiger. The law established in 1993 would be easily circumvented by the failure to mention the tiger bone in the list of ingredients. Unsurprisingly, this has greatly stimulated the development of farms tigres.En enforcing the law, we also enraillerons poaching in natural environments.

If we reach more than 500 000 signatures , I personally will present this petition to the political institutions in place ( group of Chinese work in the National Assembly , Chinese Ambassador to France , Minister of Ecology and Prime Minister Jean marc Ayraut )...

Tigre-1.jpgTigre-2.jpgTigre-3.jpgTigre-4.jpgTigre-5.jpgTigre-7.jpg


Partager cet article

Repost 0

Pétition 30 millions d'amis...A SIGNER !

Publié le par Ricard Bruno

Signez la pétition Pour un nouveau statut juridique de l'animal

Le Code civil, pilier du droit français, ne prévoit que 2 régimes juridiques : celui des "Personnes" et celui des "Biens" incluant les animaux. Au regard de ce texte, il n'y a donc aucune différence entre une table et un animal ! Comment, alors, protéger efficacement les animaux ?

À travers cette pétition, la Fondation 30 Millions d’Amis demande à la Garde des Sceaux de :

  • Modifier d’urgence le Code civil
  • En créant une 3ème catégorie pour les animaux, distincte des "Personnes" et des "Biens"
  • Reconnaissant les animaux comme des êtres vivants et sensibles

Aujourd'hui, avec vous, nous pouvons gagner ce combat. Le mouvement est en marche et prend de l'ampleur... Mais nous avons besoin d'1 million de signatures pour faire entendre la voix des animaux aux pouvoirs publics et au législateur !

POUR SIGNER LA PETITION C'EST ICI

Partager cet article

Repost 0

DANEMARK : UNE HONTE

Publié le par Ricard Bruno

This is a HORRIBLE "gathering" that takes place once a year in Denmark.

Not much we can do,,, just inform people, hoping that ONE day it'll STOP!!!

 ATTA.jpg

 

Cela fait très mal, que faire ?  qui peut répondre ?

ATT2.jpg

 

INCROYABLE QUE CELA PUISSE EXISTER !

ATT3.jpg

Que faire, sinon le dénoncer, en diffusant au maximum ces images.

ATT5.jpg

 

DANEMARK : UNE HONTE

 

FAIS LE PASSER, EN ESPERANT QUE QUELQU'UN PUISSE FAIRE QUELQUE CHOSE POUR Y REMEDIER TERRIBLE ! AUCUN DOUTE : LA PIRE DES BETES SUR LA PLANETE EST BIEN L'ETRE HUMAIN !

BIEN QUE ÇA SEMBLE INCROYABLE, CHAQUE ANNEE, CE MASSACRE BRUTAL ET SANGUINAIRE SE REPRODUIT DANS LES ILES FEROE, QUI APPARTIENNENT AU DANEMARK. LE DANEMARK, UN PAYS SUPPOSE 'CIVILISE', MEMBRE DE L'UNION EUROPENNE.

 

TROP PEU DE PERSONNES SUR TERRE CONNAISSENT CET EVENEMENT HORRIBLE ET DEPOURVU DE SENSIBILITE QUI SE REPETE CHAQUE ANNEE.

 

CE MASSACRE SANGUINAIRE EST LE FRUIT DE JEUNES HOMMES QUI Y PARTICIPENT POUR DEMONTRER QU'ILS ONT ATTEINT L'AGE ADULTE !

C'EST ABSOLUMENT INCROYABLE QUE RIEN NE SOIT FAIT POUR QUE CETTE BARBARIE CESSE. UNE BARBARIE CONTRE LE 'CALDERON', UN DAUPHIN SUPER INTELLIGENT ET SOCIABLE QUI FAIT QU'IL S'APPROCHE DES GENS PAR CURIOSITE.

ATT6.jpg

 

HONTE AU DANEMARK !

 

Ambassade Royale du Danemark

77 Avenue Marceau, 75016 Paris

Téléphone : 01 44 31 21 21

paramb@um.dk

 

frankrig.um.dk

 

 


Partager cet article

Repost 0