Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1293 articles avec action protection animale

La France détient le record de l'euthanasie animale

Publié le par Ricard Bruno

Attachés à un arbre sur les aires d'autoroutes, jetés vivants dans des poubelles ou sur les routes à travers la vitre d'une voiture… L'abandon d'un animal se fait parfois de bien lâches manières. Pour ceux qui en réchappent commence le parcours du combattant : récupérés par les fourrières, ils sont ensuite menés dans une cage à part des refuges de la SPA.

1-copie-20.jpg

.

Le compte à rebours commence alors : le propriétaire dispose de huit jours pour récupérer son animal. Au-delà, chiens et chats sont proposés à l'adoption, sans grande chance pour les gros chiens ou les plus vieux animaux. Mais là encore, pas question de finir sa vie dans un refuge bondé. À ceux qui l'ignoraient, 50 000 chiens et chats sont euthanasiés en France chaque année, selon les chiffres du ministère de l'agriculture et de la pêche. Un record en Europe !

 

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

La filleule d’Amy Winehouse s’engage contre la fourrure!

Publié le par Ricard Bruno

 

-1e Bromfield – filleule d’Amy Winehouse et chanteuse soul – est mise en scène dans la nouvelle affiche de PETA. La photo se veut choc et dérangeante : on y voit la jeune femme tenir un renard dépecé et ensanglanté, la tête à l’envers avec le message suivant : « Voici le reste de votre manteau de fourrure« .

 

 

489px-Dionne_BromfieldLa jeune chanteuse de dix sept ans, qui a acquis sa notoriété dans l’émission britannique Strictly Come Dancing, s’engage pour la cause animale. La jeune starlette, à la voix rappelant celle de sa défunte marraine, trouve la fourrure « Non seulement cruelle mais aussi totalement dégoutante« .

« Franchement, qui a envie de porter la peau d’un animal qui a été abusé ? En tout cas pas moi ! J’ai regardé les vidéos de PETA sur la fourrure, et je mets au défi toute personne portant de la fourrure de les regarder aussi. En voyant ces animaux terrifiés tandis qu’ils se font arracher la peau du corps juste pour que quelqu’un puisse se promener en manteau de fourrure m’a inspiré pour essayer de sensibiliser les gens au sujet du commerce de la fourrure », affirmait Dionne Bromfield.

 

774px-Dionne_Bromfield_BML_2011« Les animaux dans les élevages de fourrure passent leur vie entière confinés dans des cages exigües et crasseuses avant d’être tabassés ou gazés ou de subir l’électrocution anale« , explique l’association PETA. Le dépeçage, c’est plus de 2 millions de chats et de chiens par an et ce, uniquement sur le territoire chinois. Avant Bromfield, Joss Stone, Eva Mendes, Yelle, Olivia Munn, Natalie Imbruglia et Jamelia avaient aussiparticipé à la célèbre campagne de l’association.

 

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Victoire...Israël bannit le foie gras !

Publié le par Ricard Bruno

La Knesset a adopté un texte "interdisant l'importation et la vente de foies d'animaux ayant subi la torture". En clair, il s'agit de criminaliser la commercialisation du foie gras.

Photo d'illustration.

Un Israël sans foie gras ? C'est presque fait. La Knesset, le Parlement israélien, a adopté en première lecture et à une large majorité (59 voix contre 10) une proposition de loi "interdisant l'importation et la vente de foies d'animaux ayant subi la torture". En clair, il s'agit de criminaliser la commercialisation du foie gras. 

L'auteur de cette initiative, Dov Lipman, un député du parti centriste Yesh Atid (Il y a un avenir), a crié victoire : "Je suis très fier de faire partie d'une Knesset qui a choisi de placer les valeurs devant les intérêts et les plaisirs futiles", a-t-il déclaré. Enthousiaste, il a ajouté : "Je crois que cette loi bénéficiera non seulement aux animaux, mais aussi à l'image d'Israël. Le temps est venu de bannir d'Israël cette nourriture corruptrice des esprits." 

Un credo applaudi à tout rompre par l'ensemble des associations israéliennes de défense des animaux. En 2003 déjà, celles-ci avaient obtenu de la Haute Cour de justice une décision selon laquelle le gavage était contraire aux lois de protection des animaux, rendant du même coup cette pratique illégale sur l'ensemble du territoire israélien. Deux ans plus tard, après l'expiration du délai de grâce accordé par la justice, le ministère de l'Agriculture démantelait la filière de production du foie gras. Un secteur qui rapportait alors 16,5 millions de dollars et employait 500 personnes, faisant d'Israël le quatrième producteur de foie gras au monde. 

La consommation personnelle autorisée

Une décennie plus tard, un nouveau pas est donc franchi. Si la loi est votée en deuxième et troisième lecture, Israël deviendra le deuxième État au monde, après la Californie, à bannir de l'assiette de ses citoyens ce mets de fête. En toast, rôti ou à la vapeur, les restaurateurs devront le rayer de leurs cartes et menus. Les supermarchés et les boutiques de produits fins ne pourront plus le présenter à leur clientèle. Reste pour les accros au foie gras, ceux qui ne peuvent vraiment pas s'en passer, une consolation. La consommation personnelle n'est pas interdite. Ils pourront donc, à l'occasion de voyages en France, en Hongrie, voire en Bulgarie, rapporter leur dose nécessaire, en bloc ou en tranches. Et à condition que le ministre des Finances Yaïr Lapid, dirigeant du parti Yesh Atid, et les douanes ne décident pas des mesures dissuasives : taxes onéreuses ou limitation de la quantité permise.

Que va-t-il se passer lors de l'entrée en vigueur de la loi ? Verra-t-on comme à Chicago, où la consommation de foie gras fut interdite pendant deux ans, une guerre entre partisans et adversaires, avec soirées à la gloire du produit prohibé dans des locaux discrets et ventes sous le manteau. Alors qu'en face des adversaires déterminés saccageaient des restaurants défiant l'interdiction ? Verra-t-on la diffusion d'un badge : "Touche pas à mon foie gras" ? Pour l'instant, c'est calme plat. Les Israéliens sont plus occupés à trouver des solutions face à la vie chère et au chômage en hausse ces derniers mois.

Click here to find out more!Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Sauvée d'une usine à chiots, Adora devient une chienne de thérapie

Publié le par Ricard Bruno

chien de thérapie, pitbull

L'histoire d'Adora est aussi belle qu'émouvante. Cette chienne a vécu l'enfer pendant de nombreuses années. Mais aujourd'hui, loin d'en vouloir humains qui l'ont tant fait souffrir, elle leur vient en aide.

5 ans en enfer

Adora a passé 5 ans dans une usine à chiots, enchaînant gestation sur gestation. Le corps déformé par un tel rythme, la chienne avait à peine le temps de s'occuper de ses petits qu'on les lui enlevait.

5 ans de souffrance, passés sans presque jamais voir la lumière du jour, sans jamais connaître la joie de courir dans l'herbe.

Mais un beau jour, le destin de cette belle femelle Pit Bull a basculé.

La Humane Society de Pennsylvanie a secouru Adora, et lui a permis de connaître enfin le bonheur, au sein de la merveilleuse famille qui l'adoptée. Des humains qui ont su voir en elle toute sa bonté, et sa capacité à aider les autres. Adora est ainsi devenue une chienne de thérapie.

Une vraie princesse

Incroyablement sociable et câline, la chienne qui ne connaît pas le sens du mot "rancune" rend visite à des enfants malades, et ses maîtres espèrent que sa gentillesse contribueront à changer la si mauvaise réputation dont souffrent les Pitbull.

Quand elle ne vient pas en aide aux autres, Adora vit le plus paisiblement du monde sa vie de chien libre et aimé.

Mais il y a quelques jours, la chienne a encore vécu une douloureuse épreuve... Souffrant d'une tumeur cancéreuse, elle a dû être opérée. Mais Adora va bien, assurent ses maîtres, qui s'occupent d'elle comme d'une véritable petite princesse.

L'histoire de la chienne a ému de nombreux internautes. Plus de 2 000 personnes suivent ses aventures sur Facebook. La belle a même un compte Instagram, et c'est un vrai bonheur de voir toutes ces photos sur lesquelles elle semble si heureuse.

 

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Encore un dauphin échoué à Sea World Texas !

Publié le par Ricard Bruno

Cette vidéo, postée sur YouTube par PETA, montre un dauphin ensanglanté qui se tord sur le sol, juste à côté d’un bassin du SeaWorld de San Antonio (Texas).

PETA déclare que des invités, qui avaient passé la nuit à Sea World, étaient en train de nourrir les dauphins juste avant l’ouverture du parc. C’est alors que le dauphin a sauté hors de son bassin.

Des témoins ont raconté à PETA que 2 dauphins étaient en train d’effectuer des tours pour les visiteurs lorsqu’ils se sont heurtés.
L’un d’eux a été projeté sur le béton, hors de son enclos. Les images nous montrent un dauphin très seul. Une femme se tient à son côté et le désigne de la main, puis tourne les talons. Un homme se retourne et revient sur ses pas. Une jeune fille accourt avec une bouteille d’eau à la main. La vidéo est trop courte pour juger de la situation, mais de toute évidence, le dauphin semble mal en point. Il a du sang sur le rostre.

Les témoins ont été repoussés à l’écart de la zone par le personnel. D’après eux, le dauphin gisant au sol a finalement été emmené dans un bassin d’isolement pour récupérer.

Cette vidéo, téléchargée lundi dernier, apparaît sur le web quelques jours seulement après qu’un globicéphale se soit échoué au SeaWorld d’Orlando, en Floride.

seaworld_texas1

Rappelons que ce genre d’incidents est assez fréquent.
A la fin des années 90, Monique, une delphine du Zoo d’Anvers, s’était brisée l’échine sur le bord du bassin.
Plus récemment, en septembre 2011, la petite Néa, âgée de 4 ans, s’est brisé le crâne contre celui d’un autre dauphin lors d’un show, au Brookfield Zoo.

nea_brookfield_dolphin

A tous ces incidents qui démontrent, s’il était encore besoin, toute l’horreur de la vie en captivité, les gestionnaires des parcs marins répondent invariablement avec les mêmes mensonges : conservation, pédagogie, recherches..

Lire aussi :

http://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/07/29/dauphin-echoue-lors-dun-show-a-sea-world/

 

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Christophe Lepretre en grève de la faim à Mimizan pour les taureaux !

Publié le par Ricard Bruno

 

SOUTENONS TOUS CHRISTOPHE LEPRETRE!

1-copie-19.jpg

Facebook : c'est ICI

Son blog : c'est ICI

 

SAnti corrida

Partager cet article

Repost 0

Manifestation anti corrida à Mimizan !

Publié le par Ricard Bruno

Anti-corrida.jpg

Partager cet article

Repost 0

Il torture son nouveau chien après avoir égorgé son labrador en mars

Publié le par Ricard Bruno

 

Saint-Étienne. Âgé de 20 ans, récidiviste, le tortionnaire vient d’être une nouvelle fois hospitalisé d’office en psychiatrie. Son jeune chien, de race akita inu, est actuellement soigné dans une clinique vétérinaire à Villars.

 

Hayko est un jeune chien de race akita inu. Comment est-il arrivé chez son futur tortionnaire, à Saint-Étienne ? Nul ne le sait encore.

Toujours est-il que lundi après-midi, les services de police ont été alertés par des riverains de la rue Borie, pour les hurlements de douleur d’un chien et des traces de sang retrouvées dans les escaliers de l’immeuble.

Un jeune homme de 20 ans a ouvert la porte de son appartement sans résistance et les policiers ont découvert le chien, grièvement blessé aux pattes, à l’arrière-train et à l’œil. Dans la salle de bains, un rasoir, une paire de ciseaux et un couteau portant des traces de sang, ont été saisis.

Le maître, placé en garde à vue, a ensuite été hospitalisé d’office en psychiatrie.

Quant à Hayko, il a été transporté par les pompiers dans une clinique à Villars. Si ses jours ne sont pas en danger, il pourrait être énucléé avant d’être recueilli dans le refuge de la fondation Brigitte Bardot, en Normandie.

Une plainte a d’ailleurs été déposée, au nom de la fondation, par Christine Crépinge, enquêtrice pour les départements de la Loire et la Haute-Loire, pour actes de cruauté.

Le pire, c’est que le jeune maître tortionnaire, est récidiviste.

Le 27 mars dernier, sa compagne avait prévenu les services de police. C’est elle qui avait reçu les policiers, un bébé dans les bras. Dans le salon, gisait un jeune coupé labrador, sur un canapé, sous un sac-poubelle. Assommé avec une clé à pipe, le pauvre animal avait été égorgé avec un couteau. À l’issue de sa garde à vue, là encore, le jeune homme avait été hospitalisé d’office. Mais comment a-t-il pu se retrouver à nouveau en possession d’un animal, quelques mois après ces précédents faits ?

D’autant plus que le voisinage, qui a d’ailleurs alerté lundi les services de police et la fondation Brigitte Bardot, évoque des sévices habituels de la part de ce jeune maître.

Une enquête permettra sans doute aussi de découvrir comment Hayko, chien de pure race, né le 6 avril 2012 dans l’Ondaine et acquis pour 1 000 euros par une jeune femme de Saône-et-Loire a pu atterrir chez son tortionnaire, à Saint-Étienne.

 

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Le chien qui avait mordu un enfant à Ramatuelle recueilli près de Nice

Publié le par Ricard Bruno

 

1-copie-18.jpg

Le chien qui avait mordu au visage un petit garçon dans un camping de Ramatuelle dans le Var vient d'être placé dans un refuge de Saint-Laurent-du-Var, près de Nice.

"Jules", un golden retriever, devrait ainsi échapper à l'euthanasie, comme l'avait notamment réclamé Brigitte Bardot.

Le président de la Société de défense des animaux Patrick Villardry, pompier professionnel et éducateur canin reconnu, a obtenu du propriétaire de l'animal le droit de le prendre en charge. L'animal sera castré puis éduqué.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Des braconniers massacrent 89 éléphants au Tchad! un scandale !

Publié le par Ricard Bruno

ATTENTION LES IMAGES SONT CHOQUANTES!

 

Des braconniers massacrent 89 éléphants au Tchad, dont plus de 30 femelles pleines

Christina M. Russo
Traduit par Florence Calvez 
July, 24, 2013

A scene of terror: the bodies of 89 elephants were found in Chad following a massacre by poachers. Photo courtesy of SOS Elephants in Chad.
Une scène de terreur : les corps de 89 éléphants ont été trouvés au Tchad après un massacre par des braconniers. Photos reproduites avec l’aimable autorisation de SOS Eléphants au Tchad. 

Au cours de ce qui est le pire massacre d’éléphants en Afrique cette année, des braconniers ont récemment tué 89 éléphants jusqu’à 89 éléphants au Tchad. Stéphanie Verginault, Présidente de SOS Eléphants au Tchad, a déclaré que les éléphants ont été massacrés sur une période de deux jours à la fin de la semaine dernière près de Tikem, à la frontière sud ouest entre le Tchad et le Cameroun. Au moins 30 des éléphantes étaient pleines. Des images d’un programme télévisé d’information montrent ce qui a l’air d’être une éléphante encore reliée à son cordon ombilical à terre. En dehors de cela 12 petits ont aussi été massacrés. 

Mme Vergniault a été informée du massacre par son équipe base au Tchad ainsi que par des fonctionnaires gouvernementaux. Les braconniers, que l’on soupçonne soudanais ou tchadiens, étaient lourdement armés et se déplaçaient à cheval. Mme Vergniault dit que jusqu’à 50 braconniers étaient impliqués dans le massacre. Un grand nombre de braconniers ont été repérés au Tchad en janvier ; Le ministre de l’Environnement du Tchad, selon certaines sources, a été informé de leur présence à ce moment-là. Mme Vergniault déclare que les braconniers se dirigent à présent vers une zone plus proche de la frontière avec le Cameroun où, dit-elle, plus de 800 éléphants sont toujours sans protection. 

Céline Sissler-Bienvenu, Directrice France et Afrique francophone pour le Fonds international pour la protection des animaux (International Fund for Animal Welfare, IFAW) dit que les communautés locales ont déjà demandé de l’aide aux autorités tchadiennes pour résoudre le conflit local portent sur les éléphants. Cependant, aucune aide n’a été apportée “ce qui explique peut-être pourquoi le massacre d’éléphants n’a pas été signalé pendant plusieurs jours. L’abattage des éléphants par les braconniers a pu être vu comme une sorte de soulagement pour les fermiers locaux qui n’arrivent pas à protéger leurs cultures et leurs moyens de subsistance qui sont régulièrement abimés par les troupeaux d’éléphants qui cherchent simplement de la nourriture. » Mme Sissler-Bienvenu dit que la zone où les éléphants ont été tués – comme beaucoup de zones où les éléphants vagabondent au Tchad – n’était pas protégée. 

Nicole Mollo, Directrice des Opérations des Parcs Africains basée aux Etats-Unis, une ONG qui réhabilite et renforce des parcs nationaux en difficulté, dit que le massacre près de Tikem et, malheureusement « très typique de la tendance que nous observons et que nous continuerons d’observer jusqu’à ce que tous les éléphants d’Afrique aient disparu – à moins que nos méthodes de protection ne changent. [En ce qui concerne les pratiques de conservation actuelles], le statu quo ne fonctionne pas.» 

On ne sait pas clairement où se trouvent les braconniers en ce moment. Aucune arrestation n’a été signalée. Les autorités tchadiennes ont dénoncé le massacre, qui fait suite à un récent massacre d’éléphants au Cameroun, tuant 28 éléphants. 

L’ivoire des éléphants sera probablement exporté illégalement en Thaïlande ou en Chine, où il est utilise pour faire des bijoux, des figurines, et des souvenirs. 

La Chine est l’un des huit pays actuellement placé sur une liste de surveillance par la CITIES (Convention Internationale sur le Commerce d’Espèces en Voie d’Extinction), qui vient de terminer son sommet global. La CITIES a demandé à ces pays – dont la Thaïlande, le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda – de soumettre des plans détaillant comment ils allaient arrêter l’actuel trafic d’ivoire. Des progrès doivent être faits d’ici 2014. 

D’autres pays, cependant, comme le Cameroun, la République Démocratique du Congo (RDC) et le Tchad, n’ont pas été épinglés par la CITIES alors que c’est là que se produisent un grand nombre de braconnages en Afrique. Un certain nombre d’associations de conservation ont trouvé la démarche de CITIES complètement inadéquate. Rosalind Reeve de la David Shepherd Wildlife Foundation dit que “son échec à combattre le moteur fondamental des abattages devient une grave négligence internationale. 



Dead mother with calf still attached to umbilical cord. The Chairman of SOS Elephants Chad, Stephanie Vergniault, told mongabay.com that this calf was likely born during the shooting attach by poachers only to perish. Photo courtesy of SOS Elephants in Chad.
Une femelle morte avec son petit encore attaché à son cordon ombilical. La Présidente de SOS Eléphants Tchad, Stéphanie Vergniault, a déclaré à mongabay.com que le petit était sans doute né pendant la fusillade uniquement pour périr. 



Officials stand next to the body of slaughtered elephant, one of some seven dozen. Photo courtesy of SOS Elephants in Chad.
Des fonctionnaires à côté du corps d’un éléphant massacré, un parmi plusieurs dizaines. Photos reproduites avec l’aimable autorisation de SOS Eléphant au Tchad. 



 

Source Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0