Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1353 articles avec action protection animale

Chasse aux phoques: l'OMC doit trancher ...

Publié le par Ricard Bruno

Chasse aux phoques: l'OMC doit trancher lundi sur l'interdiction de l'Union européenne...

chasse aux phoques

L'Organisation mondiale du commerce doit rendre une décision fort attendue lundi sur l'interdiction de l'Union européenne d'importer tous produits du phoque.

Selon les chasseurs des Maritimes et ceux des communautés inuites, un tel embargo constitue une discrimination injustifiée à l'endroit des produits du phoque du Canada.

L'interdiction profite toutefois du soutien de personnalités publiques bien connues telles Brigitte Bardot, Jude Law et Pamela Anderson, entre autres.

La décision de l'OMC devrait déterminer si le bien-être des animaux est bel et bien un enjeu moral pour le public et si cela justifie ou non des restrictions commerciales.

Le Canada et la Norvège contestent l'interdiction de l'Union européenne — imposée en 2010 —, sur l'importation et la vente de fourrure et de viande, entre autres produits du phoque.

Le différend oppose les chasseurs commerciaux, qui affirment qu'il s'agit d'une façon humaine et durable de faire des profits tout en contrôlant la population de phoques à ceux qui soutiennent qu'il s'agit d'une «boucherie» cruelle et non nécessaire.

L'embargo de l'UE ne vise toutefois pas les produits du phoque issus de la chasse inuite ou d'autres communautés autochtones, pas plus que celles qui sont effectuées dans l'unique but de contrôler les populations de phoques et protéger les bancs de poissons.

Mais au dire du président d'Unuit Tapiriit Kanatami, Terry Audla, l'approche européenne est «orwellienne» et s'oriente dans la mauvaise direction.

«Ils se basent sur la moralité publique et quand vous faites ça, vous vous exposez au risque que toutes les autres industries soient elles aussi bannies. Qui peut dire ce qui est plus cruel? L'agriculture industrielle? L'industrie du porc, du boeuf, de la volaille? Qui détermine les limites?», a lancé M. Audla, dont l'organisation représente 55 000 Inuits.

Selon des données d'un rapport intérimaire confidentiel de l'OMC ayant coulé en octobre, la décision du comité risque d'être partagée.

Le groupe Seals and Sealing Network, une organisation canadienne, affirme que les conclusions préliminaires de ce rapport indiquent que l'embargo de l'UE viole les règlements de l'OMC en discriminant injustement les produits du phoque du Canada et de la Norvège et ceux de l'Europe et d'autres pays.

Or, le rapport conclut également que l'interdiction pourrait être justifiée en vertu d'une exception visant à protéger la «moralité publique».

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Claude Rochon, a rappelé la position du Canada, soit que l'embargo de l'UE viole les obligations de l'OMC du bloc européen.

Quelque 900 000 phoques sont chassés chaque année à travers le monde, selon la Commission européenne. Outre le Canada, la Norvège, le Groenland et la Namibie pratiquent eux aussi la chasse commerciale du phoque.

La saison de la chasse qui avait démarré à Terre-Neuve au printemps dernier a mené à la capture d'environ 91 000 phoques, un nombre qui s'affiche en hausse par rapport aux 69 000 chassés l'an dernier mais bien en-deçà du quota fédéral, établi à 400 000 prises.

Parmi les pays interdisant l'importation de produits du phoque, on compte notamment les États-Unis, le Mexique, la Russie et Taïwan.

Les deux parties auront 60 jours pour faire appel de la décision du groupe spécial de l'OMC chargé d'examiner ce différend.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

REQUIEM JUDICIAIRE POUR TROIS CHIENS...

Publié le par Ricard Bruno

Dieulouard. Tout commence par une macabre découverte. Le 30 mai 2012, un habitant de Dieulouard qui ramasse du bois dans une forêt du secteur tombe sur trois cadavres de chiens. Il s’agit de bergers belges. Et l’un d’eux porte une trace suspecte sur l’un de ses flancs. Peut-être un coup de couteau.

La gendarmerie est alertée et elle mène une vraie enquête pour tenter d’élucider les circonstances de la mort des trois animaux. Le propriétaire est vite identifié et il fait, tout aussi vite, figure de suspect n°1.

Un témoignage l’accable. Celui d’un homme qui vient de lui racheter sa maison et qui a vu les animaux de leur vivant : « Ils étaient enfermés dans une cage dans le garage. Je n’ai vu ni gamelle, ni eau. Pour moi, ils étaient malheureux », a-t-il déclaré aux gendarmes.

Agé d’une quarantaine d’années, handicapé à 80 %, le propriétaire s’est défendu en soutenant la thèse de l’empoisonnement par des voisins. Il prétend avoir retrouvé ses trois chiens en train de vomir du sang à l’arrière de sa camionnette.

Mais cela ne colle pas avec les constatations des gendarmes qui ont joué les experts et n’ont découvert aucune trace de sang dans le véhicule. D’où le renvoi ce vendredi du propriétaire des chiens devant le tribunal correctionnel de Nancy pour des « actes de cruautés sur des animaux ». Mais aussi pour s’être débarrassé des cadavres en les jetant au milieu d’une forêt. Car c’est une infraction.

Infraction qu’il ne conteste pas. Vivant d’une maigre pension d’invalidité, il affirme qu’il n’avait pas les moyens financiers de faire autre chose des dépouilles des bergers belges. Pour le reste, le fait de les avoir maltraités, il nie. Enfin, son avocat nie. Car lui ne s’est pas présenté à la barre. « Cela n’aurait pas changé grand chose qu’il vienne. Car lorsqu’il parle, on ne comprend pas un mot. Il a été gravement intoxiqué au monoxyde de carbone en 1996. Il a été quatre mois dans le coma et ne s’en est jamais remis », indique son défenseur, Me Alexandra Vautrin.

Morts non élucidées

Cela ne provoque pas plus d’émotion que ça de l’autre côté de la barre. Persuadée que le prévenu a tué ses chiens, Me Agathe Géhin réclame 1.000 € de dommages et intérêts au nom de la Fondation Brigitte Bardot. La vice-procureur, Christelle Pouey-Santalou, requiert, elle, 500 € d’amende et 5 ans d’interdiction de détenir des animaux.

Me Vautrin plaide la relaxe. Avec un argument massue : le vétérinaire qui a examiné les cadavres des bêtes, n’a pas constaté de traces de sévices. D’autre part, il n’a pas été en mesure de déterminer la cause des trois morts qui restent mystérieuses. Conséquence : le tribunal a relaxé le propriétaire des chiens pour les actes de cruautés. Il l’a en revanche condamné pour « jet de cadavres d’animaux », c’est l’intitulé exact du délit. Jugement : 1.500 € d’amende avec sursis. A cela s’ajoute 1 € symbolique pour la fondation Brigitte Bardot.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

L'horreur continue des tigres massacrés...signez la pétition...

Publié le par Ricard Bruno

Voilà pourquoi je vous demande de signer et partager cette pétition ....

 
Faisons cesser ce carnage ......

Stop aux chinois qui se fournissent de ces

tigres ......`

 

That's why I'm asking you to sign this petition and share ....

 
Let's stop this carnage ...... Stop the Chinese who provide these tigers ......

 

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PETITION

Ferme d'élevage du tigre en Chine ...

Farm Tiger in China .........


AU MINIMUM 500 000 SIGNATURES à vous d'agir pour que je puisse agir avec une forte mobilisation.

AT LEAST 500,000 SIGNATURES you to act for me to act with a strong mobilization pour que les tigres ne perdent pas leurs rayures et faire cessez ces monstuausités sur les tigres .

that tigers do not lose their stripes and to cease these monstuausités on tigers.

Que le président chinois prenne des mesures immédiates urgentes pour faire cesser cela.

The Chinese President to take immediate emergency measures to stop it .

https://www.facebook.com/PlaneteTigre

 

 

 

La Chine a normalement interdit l'utilisation d'os de tigre en 1993 afin de protéger l'espèce, mais le "vin de tigre" est toujours bel et bien commercialisé dans le pays. Un marché qui ne serait pas inconnu du gouvernement, bien au contraire. Selon l'enquête menée par l'EIA, le vin serait désormais fabriqué à partir de carcasses de tigres élevés en captivité qui ne sont pas détruites après leur mort. L'agence accuse même la Chine d'avoir notifié (de façon "secrète") en 2005 que toute ferme élevant plus de 500 tigres est en droit de commercialiser du vin de tigre. La loi établie en 1993 serait alors tout simplement contournée, par le fait de ne pas mentionner les os de tigre dans la liste des ingrédients. Sans surprise, ceci a largement stimulé le développement de fermes d'élevage de tigres.En faisant appliquer la loi, nous enraillerons également le braconnage dans les milieux naturels.

Si nous atteignons plus de 500 000 signatures, je présenterai personnellement cette pétition aux instances politique en place( groupe de travail Chinois à l'Assemblée nationale, Ambassadeur de Chine en France, ministre de l'Écologie et Premier ministre Monsieur Jean marc Ayraut)

 


China normally prohibits the use of tiger bones in 1993 to protect the species , but the " wine of the Tiger" is still very much marketed in the country . A market that is not unknown to the government, on the contrary. According to the survey conducted by the EIA , the wine is now made ​​from carcasses of captive-bred tigers are not destroyed after death. The agency even accuses China of notification ( in a " secret " ) in 2005 that any farm with more than 500 tigers is entitled to sell wine tiger. The law established in 1993 would be easily circumvented by the failure to mention the tiger bone in the list of ingredients. Unsurprisingly, this has greatly stimulated the development of farms tigres.En enforcing the law, we also enraillerons poaching in natural environments.

If we reach more than 500 000 signatures , I personally will present this petition to the political institutions in place ( group of Chinese work in the National Assembly , Chinese Ambassador to France , Minister of Ecology and Prime Minister Jean marc Ayraut )...

Tigre-1.jpgTigre-2.jpgTigre-3.jpgTigre-4.jpgTigre-5.jpgTigre-7.jpg


Partager cet article

Repost 0

Pétition 30 millions d'amis...A SIGNER !

Publié le par Ricard Bruno

Signez la pétition Pour un nouveau statut juridique de l'animal

Le Code civil, pilier du droit français, ne prévoit que 2 régimes juridiques : celui des "Personnes" et celui des "Biens" incluant les animaux. Au regard de ce texte, il n'y a donc aucune différence entre une table et un animal ! Comment, alors, protéger efficacement les animaux ?

À travers cette pétition, la Fondation 30 Millions d’Amis demande à la Garde des Sceaux de :

  • Modifier d’urgence le Code civil
  • En créant une 3ème catégorie pour les animaux, distincte des "Personnes" et des "Biens"
  • Reconnaissant les animaux comme des êtres vivants et sensibles

Aujourd'hui, avec vous, nous pouvons gagner ce combat. Le mouvement est en marche et prend de l'ampleur... Mais nous avons besoin d'1 million de signatures pour faire entendre la voix des animaux aux pouvoirs publics et au législateur !

POUR SIGNER LA PETITION C'EST ICI

Partager cet article

Repost 0

DANEMARK : UNE HONTE

Publié le par Ricard Bruno

This is a HORRIBLE "gathering" that takes place once a year in Denmark.

Not much we can do,,, just inform people, hoping that ONE day it'll STOP!!!

 ATTA.jpg

 

Cela fait très mal, que faire ?  qui peut répondre ?

ATT2.jpg

 

INCROYABLE QUE CELA PUISSE EXISTER !

ATT3.jpg

Que faire, sinon le dénoncer, en diffusant au maximum ces images.

ATT5.jpg

 

DANEMARK : UNE HONTE

 

FAIS LE PASSER, EN ESPERANT QUE QUELQU'UN PUISSE FAIRE QUELQUE CHOSE POUR Y REMEDIER TERRIBLE ! AUCUN DOUTE : LA PIRE DES BETES SUR LA PLANETE EST BIEN L'ETRE HUMAIN !

BIEN QUE ÇA SEMBLE INCROYABLE, CHAQUE ANNEE, CE MASSACRE BRUTAL ET SANGUINAIRE SE REPRODUIT DANS LES ILES FEROE, QUI APPARTIENNENT AU DANEMARK. LE DANEMARK, UN PAYS SUPPOSE 'CIVILISE', MEMBRE DE L'UNION EUROPENNE.

 

TROP PEU DE PERSONNES SUR TERRE CONNAISSENT CET EVENEMENT HORRIBLE ET DEPOURVU DE SENSIBILITE QUI SE REPETE CHAQUE ANNEE.

 

CE MASSACRE SANGUINAIRE EST LE FRUIT DE JEUNES HOMMES QUI Y PARTICIPENT POUR DEMONTRER QU'ILS ONT ATTEINT L'AGE ADULTE !

C'EST ABSOLUMENT INCROYABLE QUE RIEN NE SOIT FAIT POUR QUE CETTE BARBARIE CESSE. UNE BARBARIE CONTRE LE 'CALDERON', UN DAUPHIN SUPER INTELLIGENT ET SOCIABLE QUI FAIT QU'IL S'APPROCHE DES GENS PAR CURIOSITE.

ATT6.jpg

 

HONTE AU DANEMARK !

 

Ambassade Royale du Danemark

77 Avenue Marceau, 75016 Paris

Téléphone : 01 44 31 21 21

paramb@um.dk

 

frankrig.um.dk

 

 


Partager cet article

Repost 0

Serge le lama, une star ? Il faut interdire l'exploitation...

Publié le par Ricard Bruno

Serge le lama, une star ? Il faut interdir l'exploitation d'animaux dans les cirques

 

LE PLUS. Après sa virée dans le tramway, Serge le lama est devenu la nouvelle mascotte de la cité bordelaise. Et le cirque propriétaire de l'animal a décidé de profiter de ce succès inopiné. En effet, le camélidé a donné le coup d'envoi dimanche 10 novembre du match Bordeaux-FC Nantes. Christophe Marie Avatar de Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, s'insurge d'une telle provocation.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Rodilhan 2013...il y a deux semaines...

Publié le par Ricard Bruno

©Montage Bruno Ricard 

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

 

 Nous comptons sur vous pour réagir à ces deux articles très importants du Midi Libre.  Il faut qu'il y ait un maximum de réactions et de votes favorables à la cause des taureaux!

 

 

 

 http://www.midilibre.fr/2013/11/04/eglise-et-tauromachie-deux-mondes-incompatibles,778572.php

 

 

 

 http://www.midilibre.fr/2013/11/03/pourquoi-l-europe-compose-avec-les-eleveurs-de-toros,778324.php#xtor=EPR-2-[Newsletter]-20131104-[Zone_info]

 

 

 

 http://www.flac-anticorrida.org/24-intellectuels-se-mobilisent-pour-le-statut-des-animaux/

 

 Dans cet article, vous découvrirez le formidable édito de Laurent Joffrin dans Le Nouvel Observateur de cette semaine.  C'est tellement exceptionnel que nous vous invitons à le remercier en lui adressant un mail.  Et SURTOUT un grand merci à 30 millions d'amis, à l'origine de la prise de position de ces 24 intellectuels !

 

 ljoffrin@nouvelobs.com

 

 Merci à l'avance pour votre contribution !

 

 Amitiés et à très bientôt dans la lutte.

 

 Thierry Hély

 Pour le bureau de la FLAC

 www.flac-anticorrida.org <http://www.flac-anticorrida.org>

 

 >>  retrouvez la FLAC sur Facebook http://www.facebook.com/pages/FLAC-F%C3%A9d%C3%A9ration-des-Luttes-pour-lAbolition-des-Corridas/247731155277342

 

 

 http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/

Partager cet article

Repost 0

Rodilhan 2013, le compte-rendu...

Publié le par Ricard Bruno

mise en ligne : 3 novembre 2013

Ce dimanche 27 octobre marque une nouvelle page historique du mouvement anti-corrida français. Jamais la petite commune de Rodilhan n’a connu un tel séisme ! Devenue un symbole majeur de la brutalité des tortionnaires en 2011, il vient d’être confirmé deux ans plus tard qu’à Rodilhan, dans les rues comme dans les arènes, la seule façon de dialoguer avec un anti-corrida, c’est de lui cogner dessus, ou de le gazer à bout portant.

Le potentat local Serge Reder a transformé son village en camp retranché : 200 aficionados protégés par 250 gendarmes et CRS pour empêcher l’accès à des arènes pratiquement vides, tout ça pour que de jeunes crétins en costume puissent torturer des veaux. Incompréhensible !

Le bouclage total de Rodilhan dès 8 heures du matin a empêché les amateurs éventuels de torture animale qui n’avaient pas réservé de prendre leurs places le jour même, aucune vente par correspondance n’ayant été mise en place pour éviter que les anti-corridas n’achètent des billets dans le but d’envahir les arènes (le maire de la ville en fait des cauchemars depuis deux ans…).

Ce déploiement démesuré des forces de l’ordre a choqué les habitants eux-mêmes, pris en otages dans leur propre ville par leur propre maire. Et ce ne sont pas les prochains impôts locaux qui vont les calmer, puisque l’addition sera à la charge de la commune et non de l’Etat (50 000 euros environ !).

Nous étions donc 800 manifestants ce dimanche 27 octobre dans les rues de Rodilhan, soit 1/3 de la population du village !

Vers 8h30, les premiers manifestants arrivaient sur le parking qui nous avait officiellement été réservé aux abords d’un complexe sportif. Les premiers policiers se mettaient également en place et procédaient à la fouille minutieuse de chaque personne qui passait.

Avant de commencer, Jean-Pierre Garrigues s’est adressé aux manifestants, certains venus de très loin puisqu’il y avait même une délégation américaine. Il a expliqué que nous allions nous répartir en groupes afin d’avoir des personnes présentes à chacun des barrages mis en place par la police tout autour du village. Il a aussi mis en garde les groupuscules de tous bords contre toute utilisation politique de ce rassemblement. Puis nous avons rendu hommage à Ghania, militante à la fois discrète et courageuse, qui nous a malheureusement quittés il y a quelques semaines. Cette manifestation lui était dédiée, elle qui avait été bouleversée par la violence des tortionnaires le 8 octobre 2011 alors que nous étions enchaînés avec elle dans les arènes de cette même commune.

JPEG 

La parole a ensuite été donnée à Carole Davis, venue nous transmettre le soutien des associations américaines en cette journée historique, en même temps que l’appel au boycott contre la France que celles-ci venaient de lancer.

Puis les groupes ont été formés, le cortège s’est mis en route et chacun est allé se positionner là où il devait l’être. Deux groupes ont réussi à s’approcher jusqu’à cent mètres des arènes par des rues laissées désertes, sur un terrain vague. C’est là que les premiers gazages ont eu lieu, ainsi que des tirs de flashballs, à bout portant (une militante a eu un trou au-dessus de la cheville). Pendant plusieurs heures, les autres groupes appelés en renfort n’ont pu rejoindre la position avancée, les voies d’accès ayant été barrées entre temps.

Plusieurs blessés ont été pris en charge par la Croix Rouge, tous dans nos rangs…
Mais quel que soit le degré de violence des forces de l’ordre et le gaz qui nous brûlait les yeux, la gorge, la peau même, nous revenions chaque fois nous rassoir juste devant eux. Certains groupes de CRS ont même gazé des gens assis par terre qui leur tournaient le dos, ce qui semblait n’avoir aucune justification.

Ils avaient sous-estimé notre motivation, car ce qui nous animait, c’était notre détermination à pouvoir accéder aux arènes pour empêcher la torture…. Alors certes, les assauts des autorités nous obligeaient parfois à reculer de quelques mètres, mais nous revenions. Et nous revenions. Encore et toujours.

C’est alors que l’avocat président de la séance de torture (celui qui dit quand il faut achever le pauvre veau, et qui attribue les oreilles et/ou la queue) a été aspergé de faux sang, symbole du sang qu’il a sur les mains… Il riait jaune le pauvre, essayant de se donner une contenance, mais il n’en menait pas large, humilié qu’il était d’avoir été touché…

Lorsque la fanfare est arrivée, un groupe de militants a fait barrage et les a obligés à reculer et à retourner jusqu’à leurs voitures. Nous leur avons signifié que nous ne les laisserions partir que lorsque tout serait fini, et nous nous sommes assis devant les voitures pour les empêcher de se rendre aux arènes.

Pendant plus d’une heure ils ont été bloqués sur place, mais les CRS ont voulu évacuer le terrain vague avant que les tortionnaires ne sortent des arènes, et à coups de matraques et de gaz lacrymogènes, ils nous ont obligés à reculer

Un véhicule anti-émeute escorté de dizaines de CRS nous a repoussés hors du « champ de bataille ». Combien d’offensives, combien de replis, puis de retours vers les barricades… Cela a duré toute la journée, aux différents points de rassemblement pris d’assaut par les militants… 

Après 17 heures, et une minute de silence pour les six jeunes veaux massacrés, sur la route qui nous ramenait au parking, nous avons croisé quelques spectateurs sous escorte policière. Nous les avons hués, nous leur avons lancé à la figure les mots qui les définissent si bien : « assassins », « pervers », « tortionnaires »… Les yeux baissés et la peur au ventre, ils avançaient à pas rapides et n’en menaient pas large…. Les pétards les faisaient sursauter, ils avaient peur…ils venaient pourtant d’assister à un « spectacle » bien plus terrible, mais il est vrai qu’ils n’en étaient pas les victimes…

Même si nous n’avons pas réussi à empêcher le massacre de ces veaux par des adolescents dégénérés, ce 27 octobre est d’ores et déjà considérée comme une date historique dans nos rangs, du fait de l’ampleur de sa mobilisation, de la détermination sans faille des manifestants brutalisés et de l’écho médiatique planétaire qui en a résulté.

Difficile de s’imaginer que Serge Reder essaie de recommencer l’an prochain (s’il est réélu, ce qui est loin d’être certain, un grand nombre de ses administrés étant furieux contre lui), ou que le préfet le laisse faire (ce ne sera plus le même, l’actuel prenant sa retraite prochainement). Mais si tel devait être le cas, nous reviendrons, plus nombreux, plus déterminés, et mieux équipés pour faire face à la violence des forces de l’ordre…

JPEG 

Notons à ce sujet que nous avons reçu de la part de certains d’entre eux quelques soutiens inattendus : un gendarme nous a dit en début d’après-midi que nous avions déjà gagné, les arènes étant quasiment vides, un haut-gradé a ajouté en fin de journée : "Vous devriez avoir une médaille pour avoir fait ce que vous venez de faire." Il parlait non seulement de l’aberration de la corrida elle-même, mais aussi de notre courage face aux gaz lacrymogènes et aux coups. D’autres policiers encore nous ont assuré de la sympathie qu’ils éprouvaient pour nous.

Ceux qui nous ont brutalisés ne nous feront pas oublier ceux qui nous soutiennent. Merci à eux.

Alors, encore une fois, de la part de toute l’équipe du CRAC et des associations partenaires, la:Fondation Bardot et Animaux en Péril, un immense merci à tous les manifestants pour leur présence, leur courage et leur dignité.

Au lendemain de notre mobilisation, la classe politique nîmoise a amplement critiqué ce qu’elle qualifie de “débordements“. Le sénateur-maire de Nîmes, aficionados assumé, a même proposé sur son blog la dissolution du CRAC Europe. Avec son ami Serge Reder, Jean-Paul Fournier a en effet demandé l’organisation “d’une réunion conjointe des parlementaires, pour alerter le ministre de l’Intérieur sur les dérives inacceptables observées au sein du collectif anti-taurin à l’origine de ces agressions et d’en envisager la dissolution“.

Celle-là, c’est la meilleure de l’année !!! Ces messieurs ont la défaite amère ! Mais malheureusement pour eux, nous ne sommes ni des milices privées, ni des groupes de combat, nous ne souhaitons pas porter atteinte à l’intégrité du territoire ; nous ne prônons pas la haine, ni la discrimination, ni la violence… Nous ne sommes pas comme eux, nous ne condamnons pas une race à se faire torturer sous le fallacieux prétexte que les individus qui la composent ont été élevés pour ça ! Alors si une « organisation » devait être dissoute, je crains qu’ils ne soient les premiers concernés !

JPEG 

Restons unis et déterminés pour mettre fin à la barbarie des arènes, A très bientôt dans la lutte, l’abolition est proche !

Pour le CRAC Europe, 
Delphine Simon et Roger Lahana

L’ensemble des photos prises par Animaux en Péril sont en ligne sur leur page Facebook.

Mots clés : A la une , A lire , Comptes-rendus , CRAC Europe , Rodilhan

image précédente
image suivante

Partager cet article

Repost 0

Informations Fondation Brigitte Bardot...vous pouvez agir!

Publié le par Ricard Bruno

Pétition abattage rituel

Nouveau site adoption

Stop Vivisection

Rodilhan

Manifeste

Fourrure

Amiens

Lyon

Bordeaux

Adoptions

Partager cet article

Repost 0