Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1224 articles avec action protection animale

Maltraitance de chiens: prison avec sursis pour trois frères à Limoges

Publié le par Ricard Bruno

 

Le tribunal correctionnel de Limoges a condamné vendredi trois frères de la Haute-Vienne à des peines de prison avec sursis pour avoir élevé plusieurs dizaines de chiens dans des conditions indignes et sans respect des règles sanitaires, en les exposant à une "souffrance".

Le tribunal correctionnel de Limoges a condamné vendredi trois frères de la Haute-Vienne à des peines de prison avec sursis pour avoir élevé plusieurs dizaines de chiens dans des conditions indignes et sans respect des règles sanitaires, en les exposant à une "souffrance".

Le tribunal correctionnel de Limoges a condamné vendredi trois frères de la Haute-Vienne à des peines de prison avec sursis pour avoir élevé plusieurs dizaines de chiens dans des conditions indignes et sans respect des règles sanitaires, en les exposant à une "souffrance".

Georges Javaud 69 ans, un grand amateur de chasse qui rêvait d'avoir une meute, a été le plus lourdement condamné, à six mois avec sursis, tandis que ses frères Robert, 62 ans et Alain, 55 ans, ont écopé de quatre mois avec sursis, notamment pour "l'utilisation d'un mode de détention inadapté (pour garder les chiens) pouvant être cause de souffrance ou blessure".

Les trois hommes et un quatrième frère, relaxé, avaient été dénoncés par les services vétérinaires et des associations de protection des animaux, qui avaient constaté les tristes conditions de vie de la fratrie, mais aussi de quelque 80 chiens habitant leur masure, à Peyrat-le-Château (Haute-Vienne).

Les chiens de race Beagle étaient élevés au milieu d'immondices, de déjections et pour la plupart malades, certains à l'état sauvage. Le 24 novembre, les gendarmes ont saisi une soixantaine de chiens, le reste ayant pris la fuite à leur arrivée.

Le tribunal a ordonné vendredi la saisie de la vingtaine d'animaux restants, qui seront remis à l'association 30 millions d'amis, partie civile dans cette affaire.

Les trois frères ont aussi été condamnés à des amendes de 80 euros et à verser des dommages et intérêts de 1.000 euros aux associations qui avaient dénoncé les faits - 30 millions d'amis, la SPA et la Fondation Brigitte Bardot.

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Agneau Pascal

Publié le par Ricard Bruno

Trop de sang versé au nom de la religion...

Les Musulmans versent le sang du sacrifice lors de l'Aïd-el-Kebir, Juifs et Catholiques font de même avec l'agneau Pascal.

 

La Fondation Brigitte Bardot est déjà intervenue, à plusieurs reprises, auprès de l'Archevêché de Paris et du Consistoire Central de France (voir document PDF sur la colonne de droite) pour tenter de sensibiliser les représentants des cultes juif et catholique sur le sacrifice de l'agneau Pascal pratiqué, en France, sur de jeunes animaux conscients au moment de leur égorgement.

 

L'archevêque de Paris et le Grand Rabbin de France refusent le dialogue

 

Alors que les autorités musulmanes acceptent de dialoguer (le recteur de la Grande Mosquée de Paris ayant même reçu Brigitte Bardot et ses collaborateurs pour parler abattage rituel), Monseigneur André Vingt-Trois et le Grand Rabbin Gilles Bernheim ne se donnent même pas la peine de répondre aux lettres de Brigitte Bardot.

 

"Je ne comprends pas pourquoi, à notre époque, les fêtes religieuses sont si souvent associaciées à la mort, au sacrifice d'innocentes victimes"

 

Extrait de la lettre de Brigitte Bardot

aux autorités juives et catholiques :

 

"N’oublions pas qu’en France, 80 % des ovins sont abattus sans étourdissement préalable, les consommateurs mangent donc, à leur insu, de la viande d’animaux égorgés en toute conscience et dans la souffrance.

 

Des camions surchargés d’agneaux traversent actuellement notre pays. Ils sont plusieurs centaines à mourir chaque jour, piétinés, étouffés, entassés les uns contre les autres. Les bêtes qui auront survécu aux terribles conditions de transport seront égorgées par millions.

 

Au cours de l’histoire, de nombreuses pratiques religieuses ont encouragé les pires instincts de l’homme, nous devons aujourd’hui refuser ces comportements archaïques et apprendre à défendre de nouvelles valeurs, basées sur le respect de la vie. L’homme a un devoir, celui de se comporter avec… humanité !"

 

Pour Pâques, préférez-les en chocolat !

 

Dans son Info-Journal n°80, du 1er trimestre 2012, la Fondation Brigitte Bardot invite Juifs et Catholiques à ne pas consommer d'animaux pour les fêtes de Pâques afin d'épargner l'agneau Pascal dont le sang n'a pas à être versé au nom de la tradition et de la religion...

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Scandaleux...Réagissez !

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

 

Aujourd'hui 4 avril, l'émission "Midi en France" fait l'apologie de l'école taurine de Béziers. Vous savez, ces écoles où l'on apprend à des enfants à se faire la main à l'arme blanche sur des veaux hurlants. Mais bien évidemment, dans ce reportage de France 3, on ne vous le montre pas... Voir ci-dessous à partir de 23, 15 (compteur).

 

http://programmes.france3.fr/midi-en-france/index.php?page=article&numsite=6548&id_rubrique=6569&id_article=20930

 

Et pourtant, la FLAC était parvenue à faire paraître un article dans le Midi Libre afin d'apporter un autre versant. Voir pièce jointe. Malgré cela, ce reportage est passé sans l'ombre d'une contradiction. C'est proprement SCANDALEUX !!!

 

Pour cette raison, chers amis, nous vous demandons d'appeler et d'écrire à la rédaction de France 3/Région pour vous indigner. Sans injures, sinon, vous ne serez pas pris en considération.

 

04 67 20 30 40

 

redaction.montpellier@francetv.fr

 

Attention, ils risquent de vous répondre que cela dépend de France 3/Paris. Le problème, "Midi en France" à Paris sont injoignables. Mais c'est tout de même France 3 et ils sont directement concernés puisque cela se passe dans le Languedoc Roussillon.

 

Merci de votre contribution car plus vous serez nombreux et plus l'impact sera fort !  Merci également de m'informer sur d'éventuelle réponses.

 

A très bientôt !

 

Thiery Hély

Chargé de communication de la FLAC

 

www.flac-anticorrida.org

 

http://fr-fr.facebook.com/pages/FLAC-F%C3%A9d%C3%A9ration-des-Luttes-pour-lAbolition-des-Corridas/247731155277342

 

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/

 

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

 

 Chers amis,

Nous vous demandons un service. Ci-dessous, vous découvrirez un article du média Hérault Tribune. Il faut savoir que ce journal/internet est très lu par la classe politique héraultaise. Toutes les sensibilités peuvent s'y exprimer. Il y est question de la nouvelle adresse du siège de la FLAC à Agde et de la scandaleuse liste falsifiée des psychiatres.

http://www.herault-tribune.com/articles/12381/-agde-la-flac-federation-anti-corrida-a-desormais-son-siege-a-agde/


En bas à gauche, vous pouvez réagir en cliquant sur "réagir à l'article". Plus il y aura de réactions au sujet de cette liste fallacieuse et plus l'impact sera fort auprès des politiques. Ensuite, cet article sera inclus dans notre site afin que la FLAC dénonce ces méthodes honteuses auprès du Ministère de la Culture. Car il faut savoir que l'Observatoire taurin qui a initié ce Collectif de psychiatres est à l'origine de l'inscription de la corrida à notre Patrimoine culturel...

Un grand merci à l'avance pour votre contribution !

Pensez aussi à nous soutenir et à adhérer à la FLAC.

Je soutiens les actions contre le lobby taurin, j'adhère à la FLAC


Amitiés et à très bientôt !

Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org


 retrouvez-nous aussi sur Facebook

 

Partager cet article

Repost 0

Euro 2012 Les massacres de chiens se poursuivent en Ukraine!

Publié le par Ricard Bruno

Le 19 Mars, Brigitte Bardot écrit au Président au Président de la Fédération Française de Football.

En 2009 et 2011 Brigitte Bardot avait déjà saisi les autorités Ukrainienne (copie des courriers ci-contre). Le 19 Mars, Notre présidente s'adresse cette fois au Pésident de la Fédération Français de Football, à quelques semaines de l'Euro 2012.

Monsieur le Président,

Malgré mes appels répétés et la promesse écrite du gouvernement ukrainien, les tueries de chiens continuent à Kiev, Odessa et d’autres villes. Rien ne semble pouvoir faire arrêter ces massacres accélérés par la prochaine venue des équipes de foot et de leurs supporters.

Je vous supplie donc d’intervenir pour condamner les massacres d’animaux errants provoqués en grande partie par le désir de nettoyer les rues avant le ‘grand évènement’ de juin. Ce n’est pas un geste politique mais d’humanité que je vous demande. Les photos que je vous joins attestent de ce carnage. Elles ont été prises à Odessa, je viens de les recevoir… Empoisonnements et agonie sous les yeux des enfants. Avez-vous vraiment envie d’y aller et faire comme si de rien n’était ?

Des milliers de personnes se déchaînent sur les réseaux sociaux, la presse internationale est alertée et la voix de millions de protecteurs partout dans le monde s’élève contre de tels actes. L’Ukraine est maintenant réputée pour sa cruauté et son indifférence. Ne rien dire est se faire complice d’une telle situation dénoncée publiquement et internationalement.

Dans l’attente de votre réaction, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

 

Brigitte Bardot

Présidente

 

Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Deux articles intéressants sur la manif de Nîmes !

Publié le par Ricard Bruno

Entre 1.500 et 3.000 manifestants pour la défense des animaux à Nîmes

 

Près de 1.500 personnes, selon la préfecture, 3.000 selon les organisateurs ont participé samedi à Nîmes à une "marche pour les animaux", dans le cadre de la campagne présidentielle, à l'appel de sept associations de protection animale.

En tête du cortège avait été disposée une banderole où l'on pouvait lire : "Nos voix pour les animaux". Les manifestants avaient été appelés à se vêtir de noir et nombre d'entre eux portaient un tee-shirt de cette couleur sur lequel était inscrit en blanc "ma voix pour les animaux".

Dans le cortège qui s'est ébranlé de la gare avant de contourner le centre-ville par les boulevards, on pouvait également voir des comédiens déguisés en lapin ou en grenouille montés sur échasses ou encore ayant enfilé des masques, grandeur nature, de têtes de taureaux.

Plusieurs dizaines d'associations étaient représentées lors de cette marche organisée notamment par la Société protectrice des animaux (SPA), l'alliance anticorrida, la fondation Brigitte Bardot, l'OABA (Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs), l'association de protection animale L214 et la fondation assistance des animaux.

Brigitte Bardot a adressé un message écrit aux participants de cette marche dans lequel elle a fait part du "ras-le-bol des animaux qui ne votent pas, sont exterminés sans aucune idée politique selon les us et coutumes des uns ou des autres".

"Je souhaite que cette formidable levée de boucliers contre l'inadmissible manière dont sont traités les animaux dans notre pays ait une répercussion auprès des élections présidentielles", a-t-elle ajouté en concluant sur une citation de Gandhi : "on juge aussi une nation à la manière dont elle traite ses animaux".

Source : Cliquez ici

                        ......................................

        Nîmes : les défenseurs des animaux entrent en campagne

 

Leur objectif était de mettre la pression sur les candidats à l’élection présidentielle. Et la démonstration de force n’est pas passée inaperçue, hier après-midi dans le centre-ville de Nîmes. Pancartes revendicatives en main, tee-shirts noirs arborant l’inscription "Ma voix pour les animaux" pour la plupart, ils sont venus nombreux (800 selon les premiers décomptes des forces de l’ordre, presque 3000 pour Claire Starozinski, fondatrice de l’alliance anti corrida) pour exiger du futur Président une franche amélioration de la condition animale.

"Ce qu’on attend c’est qu’il ne soit plus considéré comme un objet mais comme un être vivant en tant que tel, assène Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot. Derrière chaque défenseur de la cause animale, il y a un électeur. S’il manque 1 ou 2% à certains candidats au soir du premier tour, c’est qu’ils n’auront pas répondu à  nos attentes."

Unis pour la cause



Leurs attentes justement, les organisateurs de la manifestation les avaient communiquées aux différents candidats, sous la forme d’un manifeste commun, malgré le côté hétéroclite des associations présentes, de la confédération nationale des SPA à l’association végétarienne de France en passant par C.ré.do pigeon, qui milite pour une régulation douce de ces volatiles. "Ce qui est important, c’est qu’on est uni pour défendre cette cause, on est là pour que les candidats se rendent comptent qu’on a une base commune, souligne Christophe Marie. Et aujourd’hui, la mobilisation est très intéressante."

Les réponses -quand il y en a eu-, sur les thèmes notamment de l’application plus rigoureuse des lois existantes, sur l’expérimentation animale, sur la corrida, sur l’éducation animale à l’école ou sur la chasse, ont été diffusées à la fin de la manifestation, sur le parvis de la Maison carrée. "Nous ne sommes pas là pour dire pour qui voter, mais pour dire sur ce sujet-là Monsieur Sarkozy a dit ça, ou Monsieur Poutou a dit ça, et après ce sera aux gens de se déterminer, explique Claire Starozinski. Chacun son libre arbitre." Q

Quant à ceux qui répondent que la cause animale ne fait pas forcément partie des priorités du pays, la réplique des associations fuse : "À chaque fois, il y a toujours plus important, déplore Claire Starozinski. Mais la douleur des animaux, c’est intolérable, il faut faire entendre leur voix." "On n’est pas là pour dire que c’est prioritaire sur le reste, mais la détresse animale existe, et on doit la combattre comme on combat les autres détresses", conclut Christophe Marie.

Détails sur le manifeste et les réponses des candidats à la présidentielle sur le site www.allianceanticorrida.fr

Source : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot au secours du programme VALITOX/Evatox...

Publié le par Ricard Bruno

Une lettre de la Fondation Brigitte Bardot et signée par sa célèbre fondatrice, Brigitte Bardot, a été envoyée à Mr John Dalli Commissaire Européen (Santé et politique des consommateurs) afin de presser la validation du programme VALITOX/Evatox.

 

Fichier PDF : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC !

Publié le par Ricard Bruno

  

Chers amis,

Deux grandes figures du féminisme rejoignent la FLAC.
 Download.jpg

 

Olivia Cattan, Présidente de "Paroles de femmes" et Fadila Mehal, Présidente des "Marianne de la diversité", toutes deux activement engagées contre les violences faites aux femmes, nous ont rejoints.

>> lire l'article sur ces deux femmes exceptionnelles :

http://www.flac-anticorrida.org/feminisme-rejoignent-flac/

Une délégation de la FLAC, qui avait été invitée à la soirée du 6 mars 2012 intitulée "Appel à la résistance", a eu la chance de rencontrer Fadila Mehal. Elle signa notre manifeste pour l'abolition de la corrida et accepta d'intégrer notre Comité d'Honneur. Comité qui compte désormais 33 personnalités de tous horizons.

 

Comité d’Honneur.

 

Merci à Sylvain Perret et Thomas Locquet, membres FLAC/Ile de France, de s'être rendus à cette soirée.

Ces deux signatures sont précieuses et hautement symboliques. Preuve que toutes les violences, quelles qu'en soient les victimes, doivent être combattues.

 

Une autre cyber-info suivra qui relatera la présence de la FLAC dans de nombreux médias.

 

Nous comptons toujours sur vous pour nous soutenir et adhérer à la FLAC. C'est Indispensable pour poursuivre notre combat. Merci à l'avance !

 

Adhérer à la FLAC.

 

Amitiés et à très bientôt dans la lutte !

 

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org  

 

>> Suivez-nous aussi sur Facebook   

 

Partager cet article

Repost 0

Polémique sur le halal : et la souffrance animale dans tout ça ?

Publié le par Ricard Bruno

 Par Christophe Marie Fondation Bardot

Edité et parrainé par Amandine Schmitt

 

Le 16 février 2012, "Envoyé Spécial" sur France 2 a créé l’évènement en diffusant une enquête sur la viande et les conditions d’abattage des animaux de boucherie. 

Le reportage de "Envoyé spécial" diffusé le 16 février 2012.

 

Plus de 3.500.000 téléspectateurs étaient devant leur écran, ils ont été nombreux à être scandalisés d’apprendre que l’égorgement à vif des bêtes s’était généralisé en France au point d’être majoritaire. Ainsi, 100% des abattoirs en Ile-de-France (excepté un abattoir de porcs) ne font plus que de l’abattage rituel [cela a été remis en question par les professionnels du secteur - NDLR].

 

Cet électrochoc rappelle, par son ampleur, celui d’il y a tout juste 50 ans lorsque Brigitte Bardot était intervenue sur le plateau de "5 colonnes à la Une" pour dénoncer les conditions de mise à mort des animaux dans les abattoirs. Cinquante ans après, et alors que les réglementations européennes et nationales imposent désormais l’étourdissement des bêtes avant leur saignée, la situation semble être redevenue aussi dramatique pour les animaux.

 

100% des animaux abattus en Ile-de-France sont égorgés conscients

 

Le 21 février, alors que la polémique prend de l’ampleur, la Chambre d’Agriculture confirme que 100% de la viande abattue en Ile-de-France l'est selon les traditions musulmane et juive. Dans son communiqué, la Chambre d’agriculture précise que les opérateurs ont privilégié un procédé unique d’abattage rituel pour des raisons de simplification des process et poussés par la réduction des coûts… avec le "consentement coupable des services de l’Etat".

 

51% des animaux égorgés à vif en France

 

Dans un rapport de novembre 2011, le Conseil général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Espaces ruraux précise que 51% des abattages pratiqués en France sont des abattages rituels… En outre, 44% des bêtes sont égorgées à vif en totale infraction avec la réglementation, puisqu’aucune nécessité cultuelle ne peut être invoquée (les viandes se retrouvant dans le circuit classique sans aucune indication pour le consommateur).

 

Jusqu’à 14 minutes d’agonie

 

Dans son rapport d’expertise scientifique sur les douleurs animales de décembre 2009, l’INRA (Institut national de recherche agronomique) indique que les bovins, après avoir eu la gorge tranchée, peuvent mettre jusqu’à 14 minutes avant de perdre conscience…14 minutes d’agonie et de souffrance extrême !

 

Pour la Fédération des vétérinaires d’Europe, "l’abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance", avis que les défenseurs des animaux partagent bien évidemment.

 

Mais ce qui est d’autant plus incompréhensible, choquant, dans cette souffrance, c’est qu’elle n’est pas imposée par la religion musulmane, comme l’a confirmé, en février 2006 dans "Filières Avicoles", le Dr Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris et alors président du Conseil français du culte musulman : "J’ai personnellement assuré à Brigitte Bardot, lorsque je l’ai rencontrée, que l’islam n’est pas hostile à l’étourdissement mais à condition qu’il ne soit pas irréversible."

 

La réversibilité de l’étourdissement des animaux d’abattoir a été établie, en décembre 2006, par l’Académie vétérinaire de France, qui a remis un rapport au ministère de l’Agriculture, dans lequel on peut lire : "L’étourdissement électrique des animaux de boucherie, et notamment des ovins, est réversible s’il est correctement appliqué ; l’animal soumis à cette forme d’étourdissement reste vivant, mais dans un état d’inconscience et d’insensibilité à la douleur."

 

Abattoir à Ruffec le 28 février 2012 (NOSSANT/SIPA).

Abattoir à Ruffec le 28 février 2012 (NOSSANT/SIPA).

 

Discrimination

 

Aujourd’hui, les consommateurs n’ont pas le même droit à l’information. Il est en effet impossible de connaître le mode d’abattage des animaux vendus en boucherie, en grandes surfaces, dans les restaurants, les cantines, etc. Pourquoi ce refus de transparence, cette volonté de maintenir le consommateur lambda dans l’ignorance ?

 

Le combat mené par la Fondation Brigitte Bardot, depuis plus de 20 ans, contre l’égorgement des bêtes vient de trouver une nouvelle dimension après la polémique soulevée par "Envoyé Spécial". La levée de l’omerta qui entourait jusqu’à présent les conditions d’abattage et la distribution des viandes pourrait entraîner des réformes, du moins si le soufflet ne retombe pas aussi vite qu’il est monté… Quoi qu’il en soit, pour éviter d’inutiles souffrances aux animaux, le meilleur moyen et le plus facile aussi est encore de ne plus en consommer !

 

Source : Cliquez ici 

Partager cet article

Repost 0

Nîmes Les défenseurs des animaux interpellent les candidats!

Publié le par Ricard Bruno

Selon plusieurs organisations françaises de protection animale, l'amélioration de la condition animale passe nécessairement par une volonté politique de lutte contre la maltraitance et les actes de cruauté.
Selon plusieurs organisations françaises de protection animale, l'amélioration de la condition animale passe nécessairement par une volonté politique de lutte contre la maltraitance et les actes de cruauté.
Un grand rassemblement est prévu samedi 24 mars à Nîmes.

Animal cobaye, objet, produit ou esclave : sept organisations françaises de protection animale, dont la SPA, la Fondation Brigitte Bardot et L214 interpellent les différents candidats sur le sort des bêtes avec un manifeste et un grand rassemblement samedi 24 mars à Nîmes. "En avril 2012, nous donnerons notre voix aux candidats qui prendront en compte la souffrance animale", ont dit les défenseurs des animaux mardi dans un communiqué commun.

Etres sensibles

Selon eux, l'amélioration de la condition animale passe nécessairement par une volonté politique de lutte contre la maltraitance et les actes de cruauté. "Il n'est plus admissible de laisser souffrir des êtres sensibles ou de leur infliger des sévices", affirment-ils. "Le manifeste envoyé fin février à l'ensemble des candidats et le grand rassemblement de samedi sont faits pour que les politiques nous donnent des réponses concrètes sur des dossiers comme l'élevage des animaux de ferme et la pêche", a déclaré de son côté Brigitte Gothière de l'association L214.

Les candidats devront répondre au manifeste avant le 20 mars, notamment à des questions sur l'éducation à la condition animale dans les programmes scolaires, les animaux sauvages et le trafic, l'expérimentation animale et la chasse, la corrida et la protection de l'enfance, le transport et l'abattage des animaux de ferme.

Organisateur de la manifestation nimoise, l'Alliance anti-corrida proposera un rassemblement "festif et grave". "Le défilé se fera en musique avec des échassiers déguisés en lapins, cerfs et grenouilles car les défenseurs des animaux aiment faire la fête. Ils savent aussi être sérieux et Jean-François Courreau, professeur à l'école vétérinaire de Maisons-Alfort, interviendra sur la souffrance animale tandis que le psychiatre Jean-Paul Richier évoquera la relation homme-animale", a annoncé l'Alliance. Christophe Marie de la Fondation Brigitte Bardot a planché sur le dossier de l'expérimentation animale.

La France, gros consommateur

"Avec deux millions d'animaux destinés à l'expérimentation animale sur les 12 millions utilisés dans les 27 Etats de l'Union Européenne, la France est le plus gros consommateur d'animaux", a-t-il précisé. Selon Brigitte Gothière, plus de 70 associations ont déjà rejoint le mouvement initié par son association, la Confédération Nationale des SPA, Fondation Assistance aux animaux, Fondation Bardot, Société protectrice des animaux, Alliance Anticorrida et OABA. Les défenseurs des animaux "décidés à faire de la souffrance animale un thème de la campagne présidentielle" ont créé pour l'occasion un site.

La Fondation 30 millions d'amis avait aussi interrogé début mars les différents candidats sur dix problématiques phares de la protection animale : abattage des animaux sans étourdissement préalable, corrida, trafics d'espèces, fourrure, expérimentation animale, chasse.... Leurs réponses seront publiées le 2 avril sur le site de 30 millions d'amis.

 

Source : Cliquez ici

voix-monde-basse-def-1-.jpg

Partager cet article

Repost 0