Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

actualites fondation brigitte bardot

À Cambronne-lès-Ribécourt, venez adopter votre chat… à la police municipale

Publié le par Ricard Bruno

Pendant trois mois, la commune a mené une opération de stérilisation des félins, accompagnée d’une campagne d’adoption. Une première réussie dans le département.

Cambronne-lès-Ribécourt, jeudi. Punky est la dernière des neuf chats capturés à rejoindre son nouveau foyer après sept jours passés dans les locaux de la police municipale. LP/Alexis Bisson

Cambronne-lès-Ribécourt, jeudi. Punky est la dernière des neuf chats capturés à rejoindre son nouveau foyer après sept jours passés dans les locaux de la police municipale. LP/Alexis Bisson

Comment lutter contre la prolifération des félins au-delà de la seule stérilisation ? Dans l'Oise, la commune de Cambronne-lès-Ribécourt a peut-être trouvé la solution grâce… à sa police municipale.

Depuis novembre et jusqu'à ce début du mois de février, les deux agents ont mené leur première campagne de stérilisation sur le territoire. Une opération similaire à celle menée par d'autres villes du département, à une différence près : ici, une fois « pucés » et stérilisés, les chats ne sont pas relâchés mais proposés à l'adoption dans les locaux de la police municipale. Une première dans le département.

Et ça fonctionne. Pour cette première campagne, menée avec le concours de la fondation Brigitte-Bardot, sept félins (sur neuf capturés) ont trouvé un nouveau foyer après parfois des années d'errance. Il y a Pupuce, Pixel, Plume, Pépito et Pépita ou un autre rebaptisé… Police.

« Je vais lui donner du bonheur »

Il y a aussi Punky qui, ce jeudi, après sept jours passés dans les locaux de la police municipale est déjà blottie dans les bras de Marilyne, sa nouvelle propriétaire.

« Ça fait longtemps que je pensais à prendre un chat, confie cette habitante de Compiègne. Quand ma fille m'a envoyé sa photo, je me suis dit Il faut que je la prenne. Je vais lui donner beaucoup de bonheur, elle le mérite après toutes ces années à errer. Savoir qu'elle a eu cette histoire-là, ça m'a convaincue. Même si elle n'avait pas été belle, je l'aurais prise. »

 

Cambronne-lès-Ribécourt, jeudi. Marilyne, ici aux côtés de Naguine Boulnois, a adopté Punky, la dernière femelle capturée. LP/Alexis Bisson

Cambronne-lès-Ribécourt, jeudi. Marilyne, ici aux côtés de Naguine Boulnois, a adopté Punky, la dernière femelle capturée. LP/Alexis Bisson

« On est super étonnés d'avoir réussi à placer tous ses chats, apprécie Naguine Boulnois, policière municipale, à l'initiative de cette campagne d'adoption, avec son collègue Olivier Fontaine. Les gens ont joué le jeu. C'est bien pour les chats, c'est bien pour la salubrité publique… Pour nous, c'est quelque chose de prenant, mai ça en vaut la peine. »

« On n'aurait jamais pensé à un tel succès »

Face à la prolifération des chats dans deux secteurs de la commune, Naguine Boulnois, par ailleurs amoureuse des animaux, n'a pas eu beaucoup de mal à convaincre la maire (SE) de Cambronne-lès-Ribécourt, Geneviève Drela.

« Il fallait absolument agir, confie l'élue. Mais remettre les bêtes à la nature après la stérilisation, ça nous semblait compliqué. Autant donner une chance à ces animaux. Mais on n'aurait jamais pensé à un tel succès. »

Reste que cette première opération n'a pas réglé complètement la problématique des chats errants dans la commune. Une deuxième campagne doit être menée aux côtés de la fondation Brigitte-Bardot. La SPA de Compiègne, qui organise ce week-end une Saint-Valentin des animaux, a également été sollicitée.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Rewild

Publié le par Ricard Bruno

Rewild
Rewild

REWILD dénonce la saisie illégale de 50 perroquets gris du Gabon effectuée par la police de l’environnement (OFB).

Des agents de l'OFB, accompagnés par la gendarmerie nationale, ont réalisé une opération coup de poing le 30 janvier au zoo de Pont-Scorff, saisissant cinquante perroquets gris du Gabon au mépris de la loi , l’opération s'étant appuyée sur des motifs fallacieux.

Plus précisément, et alors que des négociations en cours avec le Gabon devaient bientôt aboutir à la réintroduction des oiseaux dans leur milieu naturel, le gérant du centre a été accusé de les y avoir acheminés depuis leur précédent refuge sans disposer de l'autorisation administrative prétendument requise.

Il a été démontré par nos avocats au cours d'une audition de 5 heures, que la règlementation avait été scrupuleusement respectée. Malgré cela, le procureur a décidé de laisser l'opération se poursuivre, interrompant ainsi une quarantaine sanitaire et causant un stress supplémentaire inutile à des animaux qui y sont très sensibles. Les perroquets sont à présent en route vers l'Angleterre... aux antipodes du Gabon.

Depuis la reprise du zoo de Pont Scorff il y a 6 semaines, REWILD qui a pour objectif d’utiliser le parc comme centre de réhabilitation pour accueillir des animaux issus du trafic avant de les réintroduire dans leur milieu naturel, fait l’objet d’un nombre de contrôles et de mises en demeure confinant au harcèlement.

Exemple de cette mise au ban, les agents de la Police de l'Environnement ont eu l'interdiction de la part de leur direction, de travailler avec Rewild. Les animaux issus du trafic restent donc condamnés à terminer dans des zoos.

Tout cela révèle à quel point le projet REWILD dérange le milieu de la captivité animale ainsi que certains agents en charge de le contrôler.

Déterminés à faire valoir nos droits et à exiger l’application de la loi, dont l’objet devrait toujours aller dans l'intérêt de la biodiversité, nous utiliserons toutes les voies de recours pour contester une saisie abusive dont l'objectif réel est de tenter de nuire à notre crédibilité.

REWILD et ses partenaires continueront de se soumettre de bonne grâce et en toute transparence aux contrôles des autorités et de respecter la règlementation en vigueur, mais veilleront aussi à ce que tous, zoos et agents de contrôle soient soumis aux mêmes exigences.

#Rewild #RéEnsauvageonsLeMonde

rewild.ong

Partager cet article
Repost0

Limousin : le premier sanctuaire pour éléphants « à la retraite » des cirques et des zoos va ouvrir ses portes

Publié le par Ricard Bruno

Dès cette année, à Bussières Galant dans le Limousin, un parc de 29 hectares accueillera les éléphants des cirques désormais de plus en plus interdits par les villes. Un havre de paix les attend pour une retraite bien méritée !

Alors que Paris interdit désormais les cirques avec des animaux sauvages, on est en droit de se demander ce qu’il adviendra des animaux des cirques ! Pour les éléphants, nous avons un début de réponse ! Le département de la Haute-Vienne accueillera bientôt le premier sanctuaire européen pour éléphants !

Ce parc de 29 hectares situé à Bussières Galant, au sud de Limoges, accueillera les pachydermes sauvés des cirques ou maltraités dans certains zoos. Situé dans le Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin, il devrait permettre aux éléphants de vivre une retraite bien méritée et entourés ! Baptisé Elephant Haven (Le refuge des éléphants) devrait accueillir les premiers pensionnaires dès cette année.

Il n’est pas toujours possible de relâcher les animaux de cirque dans la Nature. Trop habitués à l’homme et parfois détenus dans de mauvaises conditions, le retour à la vie sauvage pourrait leur être fatal. Il faut donc des structures capables de les accueillir sur le long termeet de les soigner comme il se doit.

Un éléphant d’Afrique peut vivre jusqu’à 70 ans ! Ce sanctuaire financé en partie par la Fondation Brigitte Bardot veut sensibiliser les hommes à la misère de ces éléphants. Bien sûr, tous les cirques ne maltraitent pas les animaux mais défiler devant un public reste contre la nature animale !

Des professionnels au service des éléphants

Elephant Haven sera dirigé par Tony Verhulst et Sofie Goetghebeur, deux anciens soigneurs du Zoo d’Anvers spécialisés dans les pachydermes. Ils souhaitent offrir à leurs protégés une « maison de retraite » pour couler des jours paisibles.

Ils espèrent également pouvoir les resociabiliser et les relâcher quand ce sera possible et dénué de tout danger pour l’animal. Ce lieu devrait être ouvert au public, dans l’espoir de le sensibiliser au respect de l’animal, de son environnement. Mais également pour sensibiliser plus largement au bien-être animal. La construction du sanctuaire est déjà en cours de réalisation, mais il est possible de les soutenir via plusieurs réseaux de crowdfunding ou en faisant un don directement au parc ! Une première européenne en France pour la protection des éléphants ! En voilà une super nouvelle !

 

Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...

Publié le par Ricard Bruno

Total des ventes pour la fondation Brigitte Bardot : 167.000 euros ! Encore BRAVO à Mr Guazzini et surtout BRAVO et merci aux nombreux acheteurs...leurs achats va beaucoup aider les animaux...et la Fondation Brigitte Bardot...Mille mercis...

Il est à noter que le disque de Mylène Farmer à fait plus de 6500 euros...mais talonner de près par un disque de Johnny Hallyday qui a dépassé lui les 6800 euros, plusieurs autres disques on fait et dépassé les 5000 euros!

 

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...
Brigitte Bardot Total de la vente aux enchères...

Ignorée par le président, Brigitte Bardot "engueule" Emmanuel Macron et fustige ses "silences coupables"

Publié le par Ricard Bruno

Ignorée par le président, Brigitte Bardot "engueule" Emmanuel Macron et fustige ses "silences coupables"

En juillet 2018, l'Élysée déroulait le tapis rouge à Brigitte Bardot pour "évoquer tous les aspects de la condition animale en France et ses attentes".

"Je sais que vous allez m'engueuler!", avait d'emblée lancé dans ses petits souliers Emmanuel Macron au moment d'accueillir en fin de matinée Brigitte dans le bureau présidentiel.

Une tension vite balayée par la pensionnaire de la Madrague arrivée sur la capitale avec un "drapeau blanc" et dans un état d'esprit ouvert au dialogue.

Sauf que depuis un an et demi, nulle avancée n'est venue apporter un quelconque réconfort pour la cause animale défendue bec et ongles par B.B.

RÉPONSE ATTENDUE DEPUIS DÉCEMBRE 2018

"Vous deviez nous donner réponse en décembre 2018" écrit ce lundi la présidente de Fondation qui fait la liste de tous les combats en cours qui n'avancent pas dans une longue lettre...

Avant de fustiger le président de la République pour ses "silences coupables"...

Et de conclure "Alors oui, aujourd’hui Monsieur le Président, je vous engueule. Je vous engueule de n’avoir aucune envergure, de mépriser toutes les faiblesses, toutes les souffrances humaines ou animales, de n’avoir aucune empathie, aucune compassion, aucune sensibilité, aucune humanité".

Ignorée par le président, Brigitte Bardot "engueule" Emmanuel Macron et fustige ses "silences coupables"
Ignorée par le président, Brigitte Bardot "engueule" Emmanuel Macron et fustige ses "silences coupables"

Protection animale : Brigitte Bardot « engueule » Emmanuel Macron, qui n’a, selon elle, « aucune humanité »

Publié le par Ricard Bruno

Protection animale : Brigitte Bardot « engueule » Emmanuel Macron, qui n’a, selon elle, « aucune humanité »

Brigitte Bardot estime que le président Emmanuel Macron « n’a aucune empathie, aucune compassion, aucune sensibilité, aucune humanité » 

Aussitôt écrite, aussitôt publiée sur Twitter. L’actrice Brigitte Bardot publie ce lundi une lettre ouverte à Emmanuel Macron. Un brûlot dans lequel elle critique violemment la politique du président de la République en matière de lutte contre la cruauté envers les animaux.

Protection animale : Brigitte Bardot « engueule » Emmanuel Macron, qui n’a, selon elle, « aucune humanité »

La présidente de la Fondation Brigitte Bardot a rencontré Emmanuel Macron en juillet 2018 et lui a fait quatre requêtes : la fin des égorgements dans le cadre des sacrifices rituels, la fin de la consommation de la viande de cheval, l’interdiction des élevages de poules pondeuses en cages et l’arrêt des broyages de poussins vivants.

Tout n’est que sang et violence »

« Vous deviez donner réponse en décembre 2018, j’attends toujours, malgré mes nombreuses lettres de rappel », lance l’ancienne actrice, qui, donc « engueule le président. » Selon elle, Emmanuel Macron « n’a aucune empathie, aucune compassion, aucune sensibilité, aucune humanité. » Pire, depuis son élection, « tout n’est que sang et violence », selon Brigitte Bardot, qui accuse Emmanuel Macron d’avoir pris le parti des chasseurs.

« La France stagne et régresse » en matière de souffrance animale, estime l’actrice, qui demande au président de « passer aux actes. »

Source de l'article : Cliquez ICI

Bazoches - Il était une fois... (Fondation Brigitte Bardot)

Publié le par Ricard Bruno

Présentation de la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Une journée à la Mare Auzou en Normandie (Fondation Brigitte Bardot)

Publié le par Ricard Bruno

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>