Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bb et la protection animale

Brigitte Bardot à Tomi Tomek: «Tu es la femme que j’aime le plus»

Publié le par Ricard Bruno

L’actrice française devenue militante de la cause animale voue une admiration sans borne à Tomi Tomek, hyperactive l’an dernier dans son refuge «SOS Chats» de Noiraigue.

 

Tomi Tomek a encadré des photos félines de Brigitte Bardot.

Tomi Tomek a encadré des photos félines de Brigitte Bardot.

Pour un message d’amour, c’en est un: «Ma Tomi d’amour, tu es la femme que j’aime et que j’admire le plus». Le courrier manuscrit est adressé à Tomi Tomek, militante de la cause animale et fondatrice il y a 40 ans de l’association «SOS Chats», qui gère un refuge à Noiraigue (NE). Qui lui voue tant d’admiration? Brigitte Bardot!

Tomi Tomek sait comment médiatiser ses combats, comme le faisait avant elle l’écologiste vaudois Franz Weber (1927-2019), qui a emmené Brigitte Bardot sur la banquise en 1977 pour défendre les bébés phoques. T.T. est l’amie des stars sensibles à la cause animale: parmi elles, le musicien genevois Alain Morisod et le présentateur français Michel Drucker répondent toujours présents.

Le message adressé à Tomi Tomek est très affectueux, avec des «ronron» et des «miaou»

Le message adressé à Tomi Tomek est très affectueux, avec des «ronron» et des «miaou»

 

Sa plus fidèle alliée, c’est Brigitte Bardot. «On est en contact depuis 1985», précise Tomi Tomek. À travers les combats communs, une amitié s’est tissée entre B.B. et T.T., deux femmes qui ne se sont jamais rencontrées. «On s’écrit régulièrement et on s’envoie des petits cadeaux», écrit Tomi Tomek.

«Bravo pour ce que tu fais»: le dernier courrier de Brigitte Bardot a surpris Tomi Tomek: «Elle a tellement de courriers à rédiger à Noël, avec une chambre remplie de cadeaux pour ses fans, que je ne m’attendais pas à cette carte», rapporte la pasionaria des chats.

Une photo des photos de B.B. accrochée au refuge «SOS Chats».

Une photo des photos de B.B. accrochée au refuge «SOS Chats».

 

Pour Tomi Tomek, l’année écoulée est marquée par la situation des animaux errants aux Émirats arabes unis, en marge de l’Expo universelle de Dubaï. Un combat qui a attiré l’attention des employés du pavillon suisse, tous unis avec elle pour sauver une famille de félins.

Une jeune chatte errante incarne cette lutte: «Sprüngli», baptisée ainsi en référence à une marque de chocolat suisse. Entrée au pavillon suisse pour y trouver à manger, cette minette y a trouvé un refuge avec ses quatre chatons, avec l’aval de Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse.

Tomi Tomek et la cause animale: le combat d’une vie.

Tomi Tomek et la cause animale: le combat d’une vie.

 

«Sprüngli» et sa progéniture ont été adoptés officiellement pour être rapatriés en Suisse une fois régularisés et vaccinées. Mais cette famille à poils n’est pas la seule sauvée par Tomi Tomek, laquelle n’a pas cessé de marteler que les chats errants étaient capturés pour être abandonnés au cœur du désert.

Nicolas Bideau l’a dit le mois dernier au «Matin-Dimanche»: les organisateurs de l’Expo ont récupéré les chats errants sur le site pour les placer dans des familles adoptives. Initiatrice d’une pétition, Tomi Tomek est reconnaissante: «Avec les preuves que nous avons fournies, ils ont même convaincu la Belgique de faire quelque chose».

Deux semaines avant sa carte de vœux, Brigitte Bardot a déjà envoyé une fleur à Tomi Tomek pour les 40 ans de son association.

Deux semaines avant sa carte de vœux, Brigitte Bardot a déjà envoyé une fleur à Tomi Tomek pour les 40 ans de son association.

Ce succès lointain acquis avec l’appui du consul général de Suisse à Dubaï tombe à pic pour «SOS Chats», une association qui fêtera ses 40 ans le 16 janvier prochain. La fête ne se déroulera pas à Noiraigue, mais à Prilly (VD), la ville de l’actrice Lauriane Gilliéron, Miss Suisse 2005 et marraine de «SOS Chats».

https://www.lematin.ch/story/brigitte-bardot-a-tomi-tomek-tu-es-la-femme-que-jaime-le-plus-873160879006

Source de l'article : Cliquez ICI

FONDATION BRIGITTE BARDOT : PROTECTION ANIMALE ET ACTION SOCIALE

Publié le par Ricard Bruno

FONDATION BRIGITTE BARDOT  : PROTECTION ANIMALE ET ACTION SOCIALE

La Fondation Brigitte Bardot apporte chaque année son aide à des milliers de personnes dans le besoin, afin de leur permettre de soigner et protéger leurs animaux (prise en charge des soins vétérinaires, don de croquettes, laisses, couvertures, gamelles…). La Fondation Brigitte Bardot assure notamment un service d’assistance aux personnes sans domicile fixe de Paris et Ile-de-France se présentant dans ses locaux à Paris : une aide alimentaire (croquettes) et la prise en charge des soins vétérinaires de l’animal peuvent alors être accordées de façon suivie.

Consciente que détresse humaine et misère animale sont souvent liées, la Fondation Brigitte Bardot a élaboré un livret s’adressant aux bénévoles et salariés œuvrant sur le terrain auprès des personnes en situation de précarité détenant des animaux (associations de maraudes, organismes d’action sociale, centres d’hébergement d’urgence…). Ce livret contient des informations et recommandations élémentaires afin de les aider à détecter les situations nécessitant une surveillance ou une intervention, et à orienter les personnes pour assurer une meilleure protection de leurs animaux.

Malheureusement, rares sont les centres d’hébergement accueillant les animaux, qui sont pourtant la compagnie la plus précieuse et un soutien fondamental pour nombre de personnes se retrouvant à la rue. A Paris, quelques centres d’accueil acceptent les animaux et facilitent ainsi l’accès de leurs propriétaires à des services essentiels.

 

Centre d’accueil Adresse Coordonnées Précisions
LA CLOCHE 16, rue de Beauce, 75 003 Paris
M° Filles-du-Calvaire
ou Arts-et-Métiers
07 69 24 56 91
paris@lacloche.org
www.lacloche.org
Tout public (animaux acceptés)
Jeudi 15h30-17h30
Orientation vers des commerçants offrant des services (recharge de batterie de téléphone, toilettes,
micro-ondes, coupes de cheveux, etc.) et vers les activités et événements de l’association
ITINÉRANCES – ASSOCIATION
AURORE
61, boulevard de Magenta, 75 010 Paris
M° Château-d’Eau, Gare-del’Est
ou Jacques-Bonsergent
01 40 05 54 87
itinerances@aurore.asso.fr
Jeunes adultes en errance de 18 à 30 ans (animaux acceptés)
Lundi, mardi, jeudi et vendredi 14h-17h30
• Accueil, orientation, collation, douches, laverie
Sur rendez-vous :
• Accompagnement individualisé 10h-13h
ESI LA MAISON DANS
LE JARDIN – SAMU SOCIAL
DE PARIS
35, avenue Courteline, 75012 Paris
M° Saint-Mandé
01 41 74 84 50 Tout public (animaux acceptés)
Lundi, mardi, mercredi, vendredi 8h30-20h (dernières entrées 18h30)
• Rencontre avec un travailleur social
• Permanence juridique lundi 9h-17h
• Accueil social et insertion
• Permanences CPAM et consultations médicales
• Douches, laverie
Sur rendez-vous :
• Ateliers (bricolage, musique…) jeudi après-midi
ESI LA MAISON DANS
LA RUE – CENTRE D’ACTION
SOCIALE PROTESTANT
18, rue de Picpus, hall B, 75 012 Paris
M° Nation
01 40 02 09 88 Hommes et femmes majeurs sans hébergement stable, sans enfant (animaux laissés à l’entrée)
Du lundi au vendredi 8h-12h et 14h-17h (sauf mercredi matin)
• Accueil, écoute et accompagnement social
• Orientation
• Cafétéria
• Internet
• Douches, laverie
• Permanence sociale lundi et jeudi 8h-12h
Sur rendez-vous :
• Permanence juridique
• Permanence CPAM et consultations généralistes sur RDV
• Consultations psychologiques
LA CITÉ DES DAMES –
ADSF / FONDATION ARMÉE
DU SALUT
75 013 Paris – Adresse sur demande 01 86 46 01 20 / 01 78 10 79 25 Femmes isolées exclusivement, animaux de compagnie acceptés
24h/24 et 7j/7
Accueil de jour 9h30-18h30
Halte de nuit 20h-8h (dans la limite des places disponibles, sur inscription avant 18h)
• Accueil inconditionnel
• Café, collation
• Accès informatique
• Écoute, évaluation, orientation sociale et médicopsychologique
LA CLOCHE 24, rue Louise Weiss, 75 013 Paris
M° Chevaleret
07 69 24 56 91
paris@lacloche.org
www.lacloche.org
Tout public (animaux acceptés)
Jeudi 15h30-17h30
• Orientation vers des commerçants offrant des services (recharge de batterie de téléphone, toilettes, micro-ondes, coupes de cheveux, etc.) et vers les activités et événements de l’association
ESI CENTRE RENÉ-COTY –
CASVP
6, avenue René-Coty, 75 014 Paris
M° Denfert-Rochereau
01 43 27 54 15 Public parisien sans domicile sauf mineurs non accompagnés (animaux admis dans le sas d’entrée hors chiens de catégories 1/ chien d’attaque et 2/ chien de garde et de défense)
Du lundi au vendredi 8h30-13h et 14h-17h
• Accueil de jour
• Consultations médicales généralistes et soins infirmiers
• Douches, coiffure, pédicure, laverie
LE FLEURON SAINT JEAN Port Javel bas, 75015 Paris 01 45 58 35 35 Capacité pour l’accueil de 50 hommes, animaux acceptés
Hébergement en cabines doubles
Admission via le samu social (appel au 115 ou demandes via assistance sociale)
Accompagnement administratif et social
Consultations médicales généralistes
Accompagnement pour l’insertion professionnelle
LA CLOCHE 128, avenue de Saint-Ouen 75 018 Paris
M° Porte-de-Saint-Ouen
07 69 24 56 91
paris@lacloche.org
www.lacloche.org
Tout public, animaux acceptés
Jeudi 14h30-16h30
Orientation vers des commerçants offrant des services (recharge de batterie de téléphone, toilettes, micro-ondes, coupes de cheveux, etc.) et vers les activités et événements de l’association
RE-PAIRE SANTÉ –
ADSF AGIR POUR LE
DÉVELOPPEMENT DE LA
SANTÉ DES FEMMES
18, rue Bernard-Dimey, 75 018 Paris
M° Porte-de-Saint-Ouen
01 78 10 79 25
contact@adsfasso.org
Femmes en situation d’exclusion, avec ou sans enfant, animaux acceptés
Du lundi au vendredi 10h-17h
Sur rendez-vous :
• Accueil de jour
• entretiens avec professionnels de santé, kit d’hygiène, suivi parcours de soins
LA CLOCHE 85 bis, rue de Ménilmontant, 75 020 Paris
M° Ménilmontant
07 69 24 56 91
paris@lacloche.org
www.lacloche.org
Tout public (animaux acceptés)
Jeudi 14h30-16h30
• Orientation vers des commerçants offrant des services (recharge de batterie de téléphone, toilettes, micro-ondes, coupes de cheveux, etc.) et vers les activités et événements de l’association
CHRS LA MARCOTTE – Œuvre Falret 1 bis rue de Limoges 78000 Versailles 01 39 51 01 00 Accueil de femmes seules 18-30 ans.
Accueil pour 6 mois, renouvelable jusqu’à 24 mois.
Studettes individuelles pour personnes avec animaux
Admission via l’assistance sociale
Centre de stabilisation
ADOMA- hôpital Perray Vaucluse – Pavillons Vendemiaire – Brumaire – Frimaire
12 rue Pierre Médéric 91360 Epinay-sur-Orge 01 70 99 07 59 Accueil d’hommes et de femmes
Accepte uniquement les chiens (sauf cat 1), Les chiens dorment en chenils
Admission via le SIAO 75

Info Journal fondation Brigitte Bardot 4ème trimestre 2021

Publié le par Ricard Bruno

n°119 du 4ème trimestre 2021

n°119 du 4ème trimestre 2021

Info Journal fondation Brigitte Bardot 4ème trimestre 2021
Info journal junior n°69 du 4ème trimestre 2021

Info journal junior n°69 du 4ème trimestre 2021

Brigitte Bardot sa lettre à la ministre de l'enseignement supérieur

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte, je n'ai qu'un mot à te dire B R A V O


Tu es une sainte, tu ne lâche RIEN, ton combat pour nos amis, les animaux est notre combat à tous, à ceux qui ferme les yeux sur la souffrance animale tu leur ouvre les yeux, tu leur mets des coups de pieds au cul, tu bouscule les bien-pensants, tu déranges celles et ceux qui ferme les yeux sur l'horreur des expérimentations.


À jamais à tes côtés...


Ton ami


Bruno  

Brigitte Bardot sa lettre à la ministre de l'enseignement supérieur

La colère de Brigitte Bardot contre Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation: "La France doit sortir de cette impasse honteuse qu'est l'expérimentation animale"

Publié le par Ricard Bruno

Dans une lettre ouverte, Brigitte Bardot s'adresse à Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, et pousse un coup de gueule concernant l'expérimentation animale toujours pratiquée en France..

La fondatrice de la fondation portant son nom écrit: "Il y a quatre ans, je vous ai adressé un appel resté sans réponse. Ce silence méprisant est intolérable, insupportable, je vous interpelle aujourd’hui publiquement en espérant que vous sortirez de votre mutisme face à l’abomination qu’est l’expérimentation animale." Et d'ajouter : "Au moment où la condition animale semble enfin être prise en compte par certains de nos dirigeants, les victimes silencieuses des laboratoires semblent abandonnées à leur supplice quotidien, réduites à n’être qu’outils de recherche, objets d’une science sans conscience." "Madame la Ministre, nous n’avons pas le droit moral de fermer les yeux sur le sort de ces martyrs oubliés, mutilés pour tester des produits ménagers ou pour une recherche dont la pertinence est aujourd’hui contestée au sein même d’instances scientifiques.", a-t-elle poursuivi. Et d'écrire: "La France doit sortir de cette impasse honteuse qu’est l’expérimentation animale, elle doit porter ce message au moment même où elle prend la présidence de l’Union européenne. Elle doit traduire en actes la résolution adoptée, le 15 septembre dernier, par le Parlement européen qui demande à la Commission européenne et aux Etats membres de financer « la mise au point, la validation et l’introduction de méthodes d’expérimentation permettant de se substituer, rapidement, à l’expérimentation animale ». En attendant cette indispensable évolution, j’apporte mon soutien aux courageux citoyens qui s’opposent aux élevages de la honte, je pense aux militants présents devant les portes du camp de Gannat ou celui de Mézilles, dont les murs cachent des milliers de chiens élevés pour subir les pires sévices." "Chaque année, 5000 chiens sont ainsi sacrifiés en France, c’est une honte, une trahison envers le meilleur ami de l’homme…", regrette Brigitte Bardot. Et de conclure: "Madame la Ministre, vous avez le pouvoir d’agir c’est donc un devoir pour ne pas être complice et ne plus tolérer l’intolérable."

Source de l'article : Cliquez ICI

 
 

Ourse tuée en Ariège par un chasseur : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre des "primaires sanguinaires"

Publié le par Ricard Bruno

Ourse tuée en Ariège par un chasseur : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre des "primaires sanguinaires"

Brigitte Bardot, défenseure des animaux, a publié un communiqué sur Twitter après la mort d'une ourse tuée par un chasseur en Ariège le 20 novembre. 

La défenseure des animaux pousse un énorme coup de gueule contre les chasseurs à l'origine de la mort de l'ourse Cannelles en Ariège. Elle a publié un communiqué ce jeudi 25 novembre sur Twitter. "Pourquoi ?" C'est la question que pose Brigitte Bardot en préambule. Elle évoque "un véritable scandale, une ignominie honteuse dont se glorifient les chasseurs". L'ex star des années 60 n'en doute pas : "C'est purement et simplement un meurtre". Brigitte Bardot rappelle un principe déontologique qui s'impose aux chasseurs. Il est conseillé de "ne pas abattre de "femelles suitées" c'est à dire ayant derrière elle des petits en bas âge". 

Un chasseur septuagénaire s'était retrouvé face à l'animal pendant une battue aux sangliers sur la commune de Seix en Ariège le 20 novembre dernier. Il avait tué l'ouse de deux balles laissant ses deux oursons orphelins. Blessé aux jambes, l'homme avait été hospitalisé.

Pourquoi toute cette haine ?

Elle évoque le précédent avec la mort de Canelle, une ourse tuée en novembre 2004, et son petit ourson orphelin. "Ces deux pauvres maman ourses qui ne faisaient de mal à personne ont été abattues avec lâcheté par des primaires sanguinaires." Le chasseur septuagénaire avait été gravement blessé aux jambes par l'animal.

Brigitte Bardot partage son immense émotion en conclusion : "Le petit corps de Caramelles sera lui aussi transporté en hélicoptère comme celui de Canelle, dans un filet... ça donne envie de pleurer ! Pourquoi toute cette haine ?" 

Ourse tuée en Ariège par un chasseur : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre des "primaires sanguinaires"

Le parquet de Foix annonçait aujourd'hui l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour "destruction d'une espèce protégée". L'information judiciaire est aussi ouverte pour "chasse illégale dans une réserve". Le chasseur n'aurait pas dû se trouver à cet endroit. Une pétition pour interdire les battues dans les zones à ours, lancée la plateforme Mesopinions.com a recueilli près de 50 000 signatures. 

Source de l'article : Cliquez ICI

 

La question du jour. Regretterez-vous les cirques avec des animaux sauvages ?

Publié le par Ricard Bruno

Il sera interdit de présenter des animaux sauvages au public d’ici à deux ans prévoit la proposition de loi contre la maltraitance animale qui a été adoptée jeudi 18 novembre par le Sénat. Commentant ce vote, la majorité LREM-Agir vante une nouvelle « étape historique du combat pour la cause animale »​, à l’unisson des associations de protection. Et vous ?

Lyon, novembre 2020. Les cirques ne pourront plus présenter d’animaux sauvages d’ici à deux ans.

Lyon, novembre 2020. Les cirques ne pourront plus présenter d’animaux sauvages d’ici à deux ans.

La majorité en avait fait un cheval de bataille, au diapason des préoccupations de la société : le Parlement a adopté définitivement jeudi 18 novembre, via un ultime vote du Sénat quasi unanime, une proposition de loi contre la maltraitance animale.

 

Ce dernier vote a été acquis par 332 voix pour, une contre (celle de Nathalie Goulet, Union centriste) et dix abstentions.

Au menu figurent l’interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques et delphinariums, la fin de la vente de chiots et chatons en animalerie, et des peines durcies pour sévices ou abandon.

Il s’agit de conforter le lien entre les animaux et les hommes​, dans la lignée des législations sur les animaux depuis 1850.

La majorité LREM-Agir vante une nouvelle étape historique du combat pour la cause animale​, à l’unisson des associations de protection.

La Fondation Brigitte Bardot se félicite

La SPA a salué une avancée majeure ​avec de nouvelles mesures pour mettre fin à l’instrumentalisation de l’animal en tant qu’objet​. La France n’est plus le cancre de la protection animale en Europe​, s’est félicitée la Fondation Brigitte Bardot.

 

Le Parti animaliste applaudit aussi, espérant que la loi ne soit que le début de mesures visant à une véritable prise en considération des intérêts de tous les animaux​.

La condition animale n’est ni une lubie d’urbains en mal de nature ni une mode passagère mais un sujet auquel un nombre croissant de Français sont sensibles ​et » irréversiblement politique », avait encore clamé mardi le co-auteur de la proposition de loi Loïc Dombreval (LREM), vétérinaire de profession, lors de sa dernière adoption à l’Assemblée.

Ce très large consensus dans les deux chambres a été obtenu moyennant la mise à l’écart de plusieurs sujets de fâcherie.

La proposition de loi ne s’attaque pas à la maltraitance animale dans son ensemble​, fustigent les députés Olivier Falorni (Libertés et territoires) et Bastien Lachaud (LFI), selon qui la chasse en particulier aura été particulièrement cajolée ​pendant ce quinquennat.

Beaucoup reste à faire​, notamment contre l’élevage industriel, ce qui nécessite un changement de modèle agricole​, a plaidé le sénateur écolo Daniel Salmon.

Viendra inéluctablement le jour où nous saurons débattre de questions délicates, comme certaines pratiques de chasse, comme la corrida, comme certaines pratiques d’élevage​, veut croire M. Dombreval.

Les professionnels du cirque vont se mobiliser

Principale pomme de discorde initiale, le devenir du millier d’animaux sauvages dans les 120 cirques itinérants actuels a fait l’objet d’un compromis. Il sera interdit de les présenter au public d’ici à deux ans, et de les détenir d’ici à sept ans.

Comment on va faire pour nourrir nos animaux pendant sept ans et en même temps engager une reconversion, c’est impossible, rétorque William Kerwich, président du syndicat des capacitaires des animaux de cirque et de spectacle.

Il s’agit d’une loi arbitraire car il n’y a pas de maltraitance animale dans nos cirques, affirme-t-il, en promettant une mobilisation de la profession lundi.

La détention de cétacés dans les delphinariums – 21 dauphins et 4 orques en France – sera quant à elle exclue dans un délai de cinq ans.

Le gouvernement sera au rendez-vous afin d’aider cette transition, en vue de la reconversion des personnels et pour des solutions d’accueil pour les animaux, a promis la secrétaire d’État à la Biodiversité Bérangère Abba.

La présidente de la commission des Affaires économiques au Sénat, Sophie Primas, s’est fait l’écho de la colère des professionnels envers un texte élaboré sans et parfois contre eux. Un texte parfois dogmatique pour être médiatique​, a-t-elle taclé.

 

Source de l'article : Cliquez ICI

En Seine-Maritime, les vaches passent leur retraite dans les pensions de la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Très implantée dans ce département, la fondation recherche de nouveaux éleveurs susceptibles d’accueillir des animaux de ferme en souffrance ou rescapés des abattoirs. Reportage près de Dieppe chez l’un d’eux, Patrick Dufour.

L'éleveur Patrick Dufour, près de Dieppe (Seine-Maritime), a décidé de transformer son exploitation en pension pour bovins maltraités ou en fin de vie. LP/ Frédéric Durand

L'éleveur Patrick Dufour, près de Dieppe (Seine-Maritime), a décidé de transformer son exploitation en pension pour bovins maltraités ou en fin de vie. LP/ Frédéric Durand

En août, deux faits divers ont défrayé la chronique animalière. Dans la Loire, Étienne un taurillon s’est échappé d’un abattoir avant d’être anesthésié par les sapeurs-pompiers, ce qui a rendu sa viande inconsommable pendant trois semaines. Une mobilisation populaire, menée par l’élue stéphanoise Véronique Falzone, a alors permis de le sauver. Racheté pour 1000 euros grâce à une cagnotte participative, le jeune bovin a été rapidement transporté dans la « pension » de Patrick Dufour, près de Dieppe, en Seine-Maritime.

Quelques semaines plus tard, Sahara, un petit veau, était trouvé errant à la frontière Suisse. Il avait réussi son évasion d’un abattoir clandestin. Là encore, la petite femelle a rejoint, après un biberonnage, Étienne en Normandie. Les deux bêtes occupent aujourd’hui le même enclos en toute sécurité et à l’abri de toute agression. Ces sauvetages, les deux bovins les doivent à la Fondation Brigitte Bardot et aux pensions fondées en 2009 pour sauver des animaux maltraités afin qu’ils vivent jusqu’au bout, tranquillement.

Source de l'article : Cliquez ICI

Brigitte Bardot sans « plus aucun revenu » : sa solution pour résister et se relever

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot sans « plus aucun revenu » : sa solution pour résister et se relever

Lorsque Brigitte Bardot a souhaité créer sa fondation, la star n’avait plus un sou en poche. La défenseuse des animaux a expliqué comment elle était parvenue à rassembler la somme nécessaire lors d'une interview avec la journaliste Caroline Pigozzi de "Paris Match" retranscrite dans le livre "Pourquoi eux"

Brigitte Bardot ressemble plus à la cigale qu’à la fourmi dans les fables de Jean de la Fontaine. Lorsque la star a souhaité créer sa fondation, elle n’avait plus aucune économie. “J’ai commencé très modestement en 1986 à ‘La Madrague’, avec un avocat tropézien et une amie”, s’est-elle souvenue lors d’une interview avec la journaliste Caroline Pigozzi de Paris Match sur laquelle la reporter est revenue dans son livre intitulé Pourquoi eux : ils ont fait notre époque, à paraître aux éditions Plon, le 18 novembre prochain.

Pour obtenir le statut de fondation, Brigitte Bardot devait payer 3 millions de francs. “Or, j’étais incapable de réunir une telle somme, avait confié la mère de Nicolas-Jacques Charrier, peu attachée à l’argent, ayant dilapidé la majorité de mes gains de star, je n’avais plus aucun revenu.” L’ex-actrice, qui aurait pu interpréter une James Bond girl, s’est alors démenée pour récolter des sous : Je me suis installée pendant deux mois sur le marché de Saint-Tropez pour vendre mes souvenirs, des bracelets, des colliers, rapportés du Brésil, du Mexique, des photos que je dédicaçais, mes jupons, mes chapeaux…” Brigitte Bardot s’est aussi séparée d’objets de grande valeur, “dans la foulée, j’ai mis aux enchères à Paris, tout ce que je possédais de valeur : les bijoux précieux que m’avait offerts mon mari Gunther Sachs, ma robe de mariage avec Vadim, de l’argenterie, des meubles et même ma guitare”.

Brigitte Bardot a cédé tout ce qu’elle possédait à sa fondation

C’est lors de cette vente que celle qui a été condamnée pour injures raciales a prononcé cette phrase : “J’ai donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes, maintenant je donne ma sagesse et mon expérience aux animaux.” La Fondation Brigitte Bardot a ainsi pu voir le jour. Une fondation à laquelle la star internationale a tout cédé de sa maison de campagne de Bazoches, en passant par La Madrague dont elle n’a gardé que l’usufruit, ou encore les droits d’auteur de ses livres.

Source de l'article : Cliquez ICI

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>