Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

270 articles avec bb et la protection animale

Le parc animalier ferme, la préfecture abat des dizaines de singes !

Publié le par Ricard Bruno

Scandaleux, honteux ! ils on osés abattre plus de 150 singes qui ne demandaient qu'à vivre, des solutions existaient et bien non le préfet a donné ordre de les abattre !

J'en suis écœuré...

Bruno Ricard

  1. Honte au préfet Frédéric Périssat et au ministre Nicolas Hulot qui n'a rien fait pour stopper cette barbarie !
  2. https://twitter.com/Prefecture40
    frederic.perissat@landes.gouv.fr
Le parc animalier ferme, la préfecture abat des dizaines de singes !

Les macaques de Java du parc animalier de la Pinède des singes de Labenne (Landes), placé en liquidation judiciaire en 2016, ont tous été euthanasiés vendredi.

Une "tuerie"

Cette décision a été dénoncée par la Fondation Brigitte Bardot, qui avait demandé au préfet du département de suspendre cette "tuerie".

En vain: "L’abattage d’un certain nombre de macaques de Java [...] est en cours", a confirmé la préfecture des Landes, peu avant midi, sans préciser le nombre de macaques concernés ni les raisons exactes de cette décision.

150 macaques abattus?

"Ce sont les services vétérinaires qui procèdent à ces euthanasies sur la commune de Labenne", selon la préfecture.

En cause, un "herpès mortel pour l'homme" dont seraient porteurs les animaux tués.

Défaut de gestion du parc

Le parc avait été mis en liquidation en raison, notamment, de graves défauts de gestion - comme la non-maîtrise de la reproduction des animaux. Ces singes étaient passés de 60 à 165 en très peu de temps, souvent mal soignés.

La préfecture n'a pas souhaité commenter la "lettre ouverte" de la Fondation Brigitte Bardot, qui dénonçait une "scandaleuse tuerie de 150 macaques, totalement disproportionnée face au problème sanitaire rencontré".

Aucun animal ne devait mourir

L’association de protection des animaux s’étonne, parce qu'elle avait reçu en 2016 l’assurance qu’un "repreneur avait été trouvé pour assurer la poursuite de l’activité et le maintien des animaux" sur le site de Labenne.

Après la fermeture de la Pinède des singes, motivée à l’époque par la protection des personnes et du bien-être animal, les singes avaient été pris en charge par des responsables du zoo de Labenne.

Source de l'article  : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot répond à la lettre ouverte des soigneurs de Marineland

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot répond à la lettre ouverte des soigneurs de Marineland

Dans un communiqué publié ce vendredi, la Fondation Brigitte Bardot a répondu aux soigneurs de Marineland, dénonçant la "supposée souffrance du dauphin empêché de se reproduire".

Alors que l'arrêté encadrant les conditions de captivité des cétacés et interdisant leur reproduction n'en finit plus de faire réagir professionnels et associations, la Fondation Brigitte Bardot est montée au créneau.

Dans un communiqué publié ce vendredi, l'association répond à la lettre ouverte des soigneurs de Marineland, dans laquelle ces derniers s'insurgent contre l'interdiction de reproduction de leurs dauphins et orques, estimant que "cette décision est choquante car elle apparaît dans un arrêté défendant le bien-être animal alors qu’elle le met en péril".

>> LIRE AUSSI. Les soigneurs de Marineland s'expriment pour la première fois dans une lettre ouverte

 

"Cette soudaine émotion des soigneurs face à une supposée souffrance du dauphin empêché de se reproduire est surprenante, sachant qu’ils ne manifestent par ailleurs aucune compassion lorsqu’il s’agit d’arracher les jeunes à leur mère pour alimenter les programmes d’échanges entre delphinariums.

Si la hiérarchie au sein du groupe est en effet essentielle pour les cétacés, en bassin il ne s’agit pas d’une famille mais d’individus forcés à cohabiter, sans lien particulier, dans un environnement artificiel qui ne répond à aucun besoin biologique de l’espèce.

Quant à la reproduction, faut-il rappeler qu’elle se fait par insémination artificielle chez les orques ? Si les soigneurs du Marineland d’Antibes se préoccupent soudainement de répondre aux besoins naturels des dauphins qu’ils maintiennent prisonniers, alors qu’ils leur offrent enfin la liberté!

La Fondation Brigitte Bardot soutient l’arrêté de Ségolène Royal et veillera à ce que le prochain gouvernement ne le remette pas en cause."

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Accueil des lions du Buffalo Circus : la Fondation Brigitte Bardot n'est “pas en position de force”

Publié le par Ricard Bruno

Accueil des lions du Buffalo Circus : la Fondation Brigitte Bardot n'est “pas en position de force”

La Fondation Brigitte Bardot, qui est intervenue auprès des autorités suite à l'annonce d'une possible euthanasie d'un lion qui a attaqué "son" dompteur à Doullens, dimanche dernier, est sans base légale pour agir.

La Fondation Brigitte Bardot, qui est intervenue auprès des autorités suite à l'annonce d'une possible euthanasie d'un lion qui a attaqué "son" dompteur à Doullens, dimanche dernier, est sans base légale pour agir.

Par Célia Mascre

La Fondation Brigitte Bardot a proposé, dans un tweet, d'accueillir le lion qui a sauté sur un dompteur du Buffalo Circus dimanche dernier à Doullens, dans la Somme, après être intervenu auprès des autorités afin qu'il ne soit pas euthanasié. Mais la fondation, qui se dit également prête à accueillir le deuxième lion du cirque, n'a pas de base légale pour agir.

"En l'absence de défaut de certificat de capacité du côté du cirque, nous ne pouvons pas faire grand chose... Nous ne sommes pas en position de force. À moins que le cirque ne décide d'abandonner les lions, il me paraît difficile de pouvoir les accueillir", déplore Christophe Marie, porte-parole de la fondation. 

La fondation est dans un premier temps intervenue auprès des autorités pour que le lion ne soit pas euthanasié. "Mais nous voyons mal le dompteur continuer à faire son numéro dans de telles circonstances", poursuit M. Marie.

Contacté, le cirque n'a donné aucune réponse quant à un éventuel abandon. Si tel était le cas, les lions seraient accueillis près de Lyon, par l'association Tonga Terre d'Accueil

La fondation est également intervenue afin que des dispositions soient prises aux niveaux national et même européen. "Nous souhaitons que l'État interdise ce genre d'exhibitions totalements abérantes", conclut M. Marie.

Le maire de Doullens, lui, a refusé de prendre un arrêté interdisant la présence de cirque avec animaux sauvages sur sa commune.
Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot lance un appel sur Twitter pour gracier un lion condamné à l'euthanasie

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot lance un appel sur Twitter pour gracier un lion condamné à l'euthanasie

La plus célèbre des Tropéziennes a lancé ce mardi un appel sur Twitter pour épargner la vie d'un lion qui a attaqué son dresseur dimanche, lors d'un numéro de cirque. Interpellant politiques et médias, Brigitte Bardot, via sa fondation, se dit prête à recueillir l'animal.

Dimanche, lors d'une représentation du cirque "Buffalo Circus" dans la Somme, un lion a sauté à la gorge de son dompteur devant une centaine de spectateurs. 

Sur place, une femme a filmé la scène. 

Lien de l'article et vidéo : Cliquez ICI

Il n'y aura pas d'euthanasie

Mais la pensionnaire de la Madrague ne devait pas être au courant des dernières nouvelles de nos confrères de France bleu... Lesquels ont interrogé ce lundi les proches du dompteur attaqué qui témoignent: "Le jeune lion est bien traité, bien nourri et il n'est pas question de l'euthanasier." L'animal devrait ainsi rester au cirque et reprendre ses numéros quand son dompteur sera remis de ses blessures.

Ce qui n'empêche pas la Fondation Brigitte Bardot de mettre en garde et d'alerter sur les souffrances des animaux en captivité.  

LE CIRQUE: LA VÉRITÉ DES ANIMAUX MALTRAITÉS

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Coup de gueule contre Trump !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Coup de gueule contre Trump !

Partager cet article

Repost 0

Election présidentielle : Quel candidat pour la cause animale ?

Publié le par Ricard Bruno

En France (ici dans le Nord, en novembre 2015), 40 millions de lapins sont élevés en cages dépourvues de tout aménagement.

En France (ici dans le Nord, en novembre 2015), 40 millions de lapins sont élevés en cages dépourvues de tout aménagement.

Vidéos choc à répétition, révélations des conditions d’élevage, actes de maltraitance… : les Français ne veulent plus fermer les yeux sur la souffrance des animaux.

Selon un sondage Ifop réalisé pour la Fondation 30 millions d’amis daté du 17 mars 2017, la cause animale est un enjeu important pour 80% des personnes sondées (soit 4 Français sur 5). 72% des futurs électeurs interrogés souhaitent que les candidats s’engagent sur des mesures concrètes en matière de protection des animaux et 39% estiment que ces dernières «pourraient avoir une influence sur leur vote» (+10% par rapport à 2012). Le collectif Animal Politique, qui regroupe 26 associations -L214, PETA, Fondation Brigitte Bardot, 30 Millions d’amis, CRAC Europe, Sea Shepherd…-, a rédigé un Manifeste riche de 30 propositions en novembre 2016 afin d’interpeller chaque candidat et connaître leur engagement. A deux semaines du premier tour, le point avec Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot.

Paris Match. Les 11 candidats ont-ils tous répondu au Manifeste Animal Politique ?
Christophe Marie. Parmi les favoris, on attend toujours la réponse d’Emmanuel Macron… Mais la plupart se sont positionnés, que ce soit à travers le Manifeste ou par l’envoi d’un courrier. Il y a enfin une parole politique et publique évidente sur la condition animale.

Est-ce la première fois ?
Oui. Lors des présidentielles de 2012, le scandale de l’abattage rituel a éclaté. Le Front National s’en est immédiatement emparé pour des mauvaises raisons et cela a créé une crispation autour du sujet animaux. Il est devenu tabou, on n’a pas pu le faire avancer auprès des autres candidats. Aujourd’hui, grâce à de nombreux intellectuelles et au travail des associations, l’animal est devenu un vrai sujet de société. Le traitement médiatique a évolué, le débat n’est plus marginalisé ou ridiculisé. Les politiques ne peuvent plus afficher leur mépris ou faire l’impasse. Preuve que les choses ont changé : la plupart des candidats se positionnent pour la mise en place d’un étourdissement obligatoire avant l’abattage. Il n’y a plus de clivage gauche-droite sur ce point. C’est une vraie nouveauté.

Sur quel autre point sont-ils d’accord ? 
D’une manière générale, l’élevage en cage est également remis en cause. Dans le courrier qu’il nous a adressé, François Fillon souhaite, à terme, l’arrêt des cages aménagées. Jean-Luc Mélenchon élargit la problématique aux lapins (99% d’élevages en cage en France). Il parle très régulièrement des animaux, propose qu’ils aient leur place dans la constitution en tant qu’êtres vivants…

Benoît Hamon a autour de lui des personnalités pro-animaux"

L’abolition de la corrida n’est pourtant pas inscrite dans son programme…
Ce qui me gêne le plus, c’est qu’il ferme le débat parlementaire. Selon lui, le sujet ne devra pas être abordé au Parlement parce qu’il y a d’autres priorités. La force du Parlement c’est justement de pouvoir légiférer !

Un candidat s’est-il engagé à protéger l’animal dans sa globalité ?
Non, aucun ne porte toutes nos revendications. Mais Benoît Hamon a autour de lui des personnalités pro-animaux comme Laurence Abeille. Il a aussi Yannick Jadot, qui s’est retiré en sa faveur, et qui avait signé les 30 engagements que nous proposions.

Quelle est selon vous la mesure qui pourrait être mise en œuvre rapidement et qui permettrait une réelle avancée ? 
Il faudrait appliquer les textes réglementaires existants. Le code pénal punit les mauvais traitements et les actes de cruauté, à l’exception de la corrida et des combats de coq. C’est une aberration ! L’article L214.1 du code rural impose quant à lui que les animaux soient placés par leur propriétaire dans des conditions qui répondent à leurs besoins biologiques. Alors comment justifier les cages, les cirques, les delphinariums… ? Il faut donner du sens aux textes adoptés et arrêter les incohérences. Ce sera déjà un grand pas.  

Retrouvez toutes les réponses des candidats au Manifeste AnimalPolitique

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Quarante ans après, Michelle Rodriguez succède à Brigitte Bardot auprès des bébés phoques

Publié le par Ricard Bruno

Quarante ans après, Michelle Rodriguez succède à Brigitte Bardot auprès des bébés phoques

En mars 1977, le capitaine Paul Watson emmenait l’actrice française Brigitte Bardot dans l’est du Canada pour une campagne de dénonciation de l’abattage des bébés phoques. Quarante plus tard, le fondateur de Sea Shepherd a proposé le même voyage sur place à l’actrice américaine Michelle Rodriguez et une équipe entièrement féminine.

Les braconniers ont laissé place au réchauffement climatique

Si le fameux appel de Brigitte Bardot a bien éveillé les consciences, la chasse au phoque ne s’est malheureusement jamais arrêtée – 350.000 bêtes tuées ces six dernières années, d’où la nécessité pour Sea Shepherd de le reproduire de nouveau, mais pas seulement.

>> Voir le clip de Sea Shepherd avec Michelle Rodriguez ci-dessous :

L’ONG entend alerter également sur les conséquences dévastatrices du réchauffement climatique. Elle a en effet pu constater sur place que le golfe du Saint-Laurent n’était plus gelé comme il avait l’habitude de l’être, or ce sont sur ses glaces que les phoques donnent naissance à leurs petits. «Sans la glace, il n’est pas possible de trouver les phoques», s’est alarmé Sea Shepherd.

«Ce que j’ai vu, c’est une catastrophe écologique»

Finalement, après plusieurs jours de recherche, l’équipe de l’ONG a pu trouver des bébés phoques. «Cela valait le coup de prendre des risques, ce sont de belles créatures», a déclaré Michelle Rodriguez. «Je m’attendais à voir des milliers de phoques sur un solide bloc de glace. Ce que j’ai vu, c’est une catastrophe écologique», a-t-elle toutefois déploré.

Quarante ans après, Michelle Rodriguez succède à Brigitte Bardot auprès des bébés phoques

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : l'élément déclencheur qui lui a fait arrêter le cinéma pour se consacrer aux animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : l'élément déclencheur qui lui a fait arrêter le cinéma pour se consacrer aux animaux...
À 38 ans, en pleine gloire, Brigitte Bardot décidait de tirer un trait définitif sur sa carrière. Elle révèle ce qui l'a poussé à faire ce choix et à se consacrer exclusivement à la protection des animaux. 

Brigitte Bardot n'a pas toujours été cette femme en colère, nostalgique d'une France où les émissions de télé n'étaient pas « minables », où Cyril Hanouna, « la lie de la télé », n'était pas à l'antenne, où n'existait pas Koh-Lanta « cette émission de merde ». Une France où le cinéma avait ses « héros [...], [des] personnalités qui nous faisaient rêver », à l'instar d'un Alain Delon ou d'un Claude Brasseur.

Pourtant, à 38 ans, après avoir été dirigée par les plus grands réalisateurs et séduit les plus grands acteurs - Jean-Paul Belmondo s'est désolé qu'elle ait échappé à son « pouvoir de séduction » malgré des tentatives très lourdes - Brigitte Bardot décidait de tirer un trait définitif sur sa carrière pour se consacrer entièrement à la protection des animaux. C'était en 1973, lors du tournage de L'Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-chemise, un film qu'elle « aime beaucoup ». « Il y avait une vieille femme avec une chèvre. Un jour, je discutais avec elle, qui me déclare tout de go : 'Dépêchez-vous de finir votre film, on prépare un gigantesque méchoui', en me désignant la chèvre ! Ce n'était pas possible », a-t-elle raconté dans la longue interview qu'elle a accordée à Valeurs actuelles.

Brigitte Bardot, qui a toujours ressenti le besoin de secourir « des chiens ou des chats abandonnés, efflanqués, affamés », a alors acheté l'animal de cette figurante. « Je suis rentrée avec celui-ci dans mon hôtel quatre étoiles. Je ne vous dis pas la tête du personnel... », a-t-elle raconté. C'est à cet instant qu'elle a décidé de tirer un trait sur sa carrière cinématographique : « Ça ne m'intéressait plus. » Depuis, Brigitte Bardot se consacre corps et âme à la fondation qui porte son nom et sort régulièrement de son mutisme pour défendre les animaux. Elle avait ainsi attaqué Patrick Sébastien et son « Plus grand cabaret de la honte » lorsqu'un dresseur d'ours était venu sur le plateau avec son animal qui jouait de la trompette ou s'en était récemment pris à Gérard Depardieu qui ne pense selon elle qu'à « tuer des animaux pour les bouffer » : « C'est pas non plus la panacée pour la protection des animaux. »


Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Brigitte Bardot , présidente de la fondation qui porte son nom, a adressé ce vendredi une lettre ouverte à Catherine Nayl, la directrice de l'information de TF1, et aux deux présentateurs du débat, Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau.

La grande militante pour la cause animale dénonce "l'indifférence des journalistes et le mépris affiché face aux milliers de personnes qui se mobilisent" et demande à TF1 "de prendre mesure de cette indignation".

Ainsi, Brigitte Bardot souhaite qu'au minimum une question sur la cause animale soit posée lors du débat des 5 principaux candidats à l'élection présidentielle qui aura lieu lundi soir sur TF1 , "afin de connaître les engagements des candidats sur ce sujet".

Ce n'est évidemment pas la première fois que l'actrice interpelle les médias sur le sujet.

Lors de la primaire de la droite et du centre, elle avait appelé les journalistes à "animaliser le débat" et avait souhaité la création d'un secrétariat d'Etat à la condition animale. 

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Partager cet article

Repost 0

Débat sur TF1: Brigitte Bardot veut au moins une question sur la condition animale...

Publié le par Ricard Bruno

Débat sur TF1: Brigitte Bardot veut au moins une question sur la condition animale...

Brigitte Bardot dénonce le silence "assourdissant" des candidats à la présidentielle sur la condition animale et demande qu'"au minimum une question" à ce sujet leur soit posée lors du débat prévu lundi sur TF1.

"Alors que les Français sont scandalisés, à raison, devant l'accumulation de preuves sur les actes de cruauté perpétrés dans les élevages, les transports et les abattoirs, le silence assourdissant des candidats au plus haut poste de notre pays n'est plus tolérable", écrit l'ex-actrice dans une lettre ouverte à la directrice générale adjointe de TF1 Catherine Nayl et aux présentateurs Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau.

Elle leur demande de "prendre enfin la mesure" de "l'indignation" de "millions de personnes" en posant "au minimum une question sur la condition animale afin de connaître les engagements des candidats sur ce sujet qui, pour beaucoup, fera la différence au moment du vote".

Brigitte Bardot avait déjà accusé avec véhémence les politiques de ne rien faire pour mettre un terme à "la cruauté" de la "maltraitance" des animaux dans les abattoirs, les élevages et les cirques, dans une tribune parue fin février sur son compte Twitter.

Les cinq "grands" candidats Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, François Fillon et Marine Le Pen doivent débattre lundi soir sur TF1 de trois thèmes: "Quel modèle de société?", "quel modèle économique?" et "quelle place pour la France dans le monde?".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>