Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

271 articles avec bb et la protection animale

Lettre ouverte de "Brigitte Bardot"

Publié le par Ricard Bruno

Brunlettre ouverte de BB le 10 11 2010

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Abattage rituel

Publié le par Ricard Bruno

LETTRE DE BRIGITTE BARDOT à l'intention de Monsieur Sakozy cliquez ci dessous :

http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/tele/rep1/2010/bardot-sarkozy-president-abattage-rituel-102010.PDF

 

OMERTA sur l'abattage rituel qui se généralise : Nicolas Sarkozy n'a pas tenu ses promesses. Brigitte Bardot Présidente de la République ?

Bardot accuse Nicolas Sarkozy de tromper les consommateurs français

« Je dois bien admettre que vous êtes incapable de faire ce que vous dites et de tenir vos engagements, c'est déplorable, scandaleux, mais c'est ainsi ! », c’est en ces termes que Brigitte Bardot s’adresse une nouvelle fois au chef de l’Etat qui s’était engagé, à deux reprises auprès de la FBB, à « trancher » en imposant l'étourdissement des animaux lors des abattages juifs et musulmans.

Brigitte Bardot poursuit : « Non seulement vous n'avez rien fait, mais vos ministres de l'Intérieur successifs ont tranché à votre place en s'opposant fermement à la généralisation de l'étourdissement des animaux avant leur saignée. Par votre faute, les bêtes sont égorgées conscientes dans nos abattoirs, elles ont la gorge tranchée mais restent sensibles à la douleur jusqu'à leur perte de connaissance... Ces procédés barbares sont indignes, inacceptables à notre époque prétendue civilisée ! »

Autre motif d’indignation, la généralisation de l’abattage sans étourdissement préalable des animaux qui représente un détournement manifeste de la réglementation communautaire. L’Union européenne s’en préoccupe et propose un étiquetage spécifiant la méthode d’abattage (avec ou sans étourdissement).

Image d'abattage rituel sans étourdissement préalable
@OABA



Brigitte Bardot Présidente de la République ?

Image d'abattage rituel sans étourdissement préalable« Votre ministre Brice Hortefeux a déclaré qu'il s'opposerait à cette mesure de transparence pour le consommateur. Ses services vont plus loin encore puisqu'ils travaillent actuellement à un « référentiel halal » qui interdirait toute forme d'insensibilisation des animaux. Le comble est que les autorités musulmanes n'en demandent pas tant puisqu'elles reconnaissent que rien dans les textes sacrés ne s'oppose à ce que l'animal soit étourdi avant sa saignée. Nous sommes ici bien au-delà de la collaboration et cela ne grandit pas notre Nation ! » accuse Brigitte Bardot qui annonce en conclusion : « Puisque vous faites le contraire de ce que vous dites et que vos ministres cachent la vérité aux Français, je vais étudier la proposition de « l’Alliance Ecologiste Indépendante » d'être leur candidate pour les élections présidentielles de 2012... Il faut bien qu'une voix se lève pour défendre les animaux puisque tout le monde, à droite comme à gauche, s'en fout ! »
 

Une proposition de loi pertinente

Le sénateur Nicolas About vient de présenter une Proposition de loi « visant à limiter la production de viande provenant d’animaux abattus sans étourdissement » (http://www.senat.fr/leg/ppl09-711.html).

Pour Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot : « Nous soutenons cette Proposition de loi car il nous parait déplacé de parler de « liberté des cultes » lorsqu’on méprise la « liberté de conscience », les Français ont le droit d’être informés et doivent pouvoir bénéficier d’une certaine transparence. Pourquoi le consommateur musulman ou juif pourrait-il choisir et acheter son produit en toute connaissance de cause (certification halal ou casher) alors qu’on prive le consommateur lambda de ce choix ? »

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot au secours des chats errants...

Publié le par Ricard Bruno

 

Brigitte Bardot vole au secours des chats errants

Brigitte Bardot vole au secours des chats errants

Le sex-symbol des années soixante signe la pétition d’une association sauveuse de minets.

storybild

Brigitte Bardot s'engage pour les animaux depuis plusieurs décennies. (DR)

Après moins d’une semaine d’existence, la pétition contre la chasse aux matous errants lancée par l’association «SOS Chats» trouve déjà un soutien taille XXL. «Sex symbol» des années 60, la mythique Brigitte Bardot a signé, vendredi, le document. «Elle a réagi hyperrapidement», commente, ravie, Tomi Tomek, présidente de l’association pro-minous basée à Noiraigue (NE). Selon cette dernière, l’autorisation de chasser toute l’année les chats errants, qui figure dans la Loi fédérale suisse, conduit à un massacre inutile de félins. En effet, un animal muni d’une puce ne se distingue pas d’un chat sauvage, affirme-t-elle.

«Quand Brigitte a reçu la pétition, elle n’a pas hésité une seconde à la signer», explique Frank Guillou, secrétaire personnel de «BB». Le système de régulation suisse, précise-t-il, est étonnant de la part d’un pays qui n’est pas «sous-développé». Il évoque des campagnes de stérilisation auxquelles a parfois participé la «Fondation Brigitte Bardot», comme alternative efficace à l’autorisation de chasser. Egalement signataire de la pétition, le Conseiller national Luc Barthassat se réjouit de la signature de «BB». Il attendra de voir l’ampleur de la mobilisation pour décider d’une éventuelle intervention sur le sujet à Berne.

Source : http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Brigitte-Bardot-vole-au-secours-des-chats-errants-23513683

Partager cet article

Repost 0

Scoop : Abattage rituel : la France complice doit être sanctionnée !

Publié le par Ricard Bruno

SCOOP...Courrier de Brigitte Bardot en bas de l'article


 

                             Abattage rituel : la France complice doit être sanctionnée !

 

 

« Je veux, maintenant, que les abattoirs halal s’engagent, concrètement et rapidement, dans la voie d’une généralisation de l’étourdissement préalable » (extrait d’une lettre de Nicolas Sarkozy à Brigitte Bardot datée du 22 décembre 2006). En septembre 2007, le président français renouvelle son engagement auprès de la FBB et assure qu’il « tranchera », dans ce débat et face aux cultes, pour imposer l’étourdissement des animaux avant tout type d’abattage, y compris lors des abattages juifs et musulmans.

 

Les mensonges du Président

 

Pourtant, lorsque la réglementation européenne a été révisée, en 2009, et alors que plusieurs pays œuvraient à la suppression de la dérogation autorisant l’abattage sans étourdissement préalable, non seulement les engagements du Président n’ont pas été tenus mais, pire encore, la France a été le fer de lance des pays favorables au maintien de cette exception.

 

Michèle Alliot-Marie, alors ministre de l’Intérieur, a reconnu avoir mené un lobby auprès des instances européennes, allant jusqu’à déclarer : « je suis convaincue qu’une simple posture de neutralité passive ne peut suffire, ma conviction en matière de liberté religieuse c’est qu’il faut un engagement positif de l’Etat et de ses institutions pour garantir concrètement cet exercice ». La ministre, qui semble ignorer que la France est un Etat laïque, ne cache pas son mépris pour les défenseurs des animaux lorsqu’elle ajoute : « l’Etat doit protéger les traditions cultuelles : je pense à l’abattage rituel que rien ne doit pouvoir remettre en question, même au nom de droits reconnus à la protection animale »… Tout est dit !

 

Brice Hortefeux, grand défenseur du halal et du casher

 

L’actuel ministre de l’Intérieur ne vaut pas mieux que son prédécesseur. Il s’est réjoui d’avoir pu mettre en échec la proposition autrichienne d’imposer l’étourdissement des animaux pour la norme halal. Plus grave encore, les services de Brice Hortefeux travaillent actuellement à un « référentiel halal » qui interdirait toute forme possible d’atténuation de la douleur animale. Un comble quand on sait que les autorités musulmanes n’en demandent pas tant considérant que rien, dans les textes sacrés, ne s’oppose à l’insensibilisation des animaux au moment de leur mise à mort. Le ministre de l’Intérieur a donc choisi le camp des intégristes plutôt que défendre la position du Recteur de l’institut musulman de la Mosquée de Paris, basée sur les doctrines libérales de l’islam.

 

Le 6 septembre 2010, Brice Hortefeux va plus loin encore dans la provocation en s’opposant au Parlement européen qui souhaite instaurer un étiquetage visant à informer le consommateur sur les conditions d’abattage. Le ministre déclare aux autorités juives qui le reçoivent : « Vous pouvez compter sur ma mobilisation et celle des députés français au Parlement européen pour que le projet n’aboutisse pas ». Le gouvernement met donc tout en œuvre pour tromper les consommateurs qui ne souhaitent pas acheter des produits issus d’animaux abattus sans étourdissement préalable.

 

Halal, casher… pas de quoi être fier !

 

Pourtant, si le ministre se montre volontiers aux dîners organisés par le CFCM (conseil français du culte musulman) ou le CRIF (conseil représentatif des institutions juives de France), peu de chance de le rencontrer sur une chaîne d’abattage pour voir le résultat de ses manigances qui condamnent des millions d’animaux à être égorgés sans étourdissement, entraînant une souffrance extrême et une longue agonie pour des bêtes toujours conscientes, sensibles à la douleur, parfois plus de 10 minutes après avoir eu la gorge tranchée.

 

En France, le consommateur est trompé par les distributeurs et publicitaires qui veulent faire du halal un label de qualité alors que c’est un label… de cruauté !

 

Quick devient halal

 

La chaine de fast-foods « Quick » est devenue l’un des pourvoyeurs du halal en le proposant d’office à ses clients qu’ils soient, ou non, de confession musulmane. Le caractère dérogatoire de la réglementation est clairement bafoué, détourné, avec la complicité active et l’hypocrisie de nos dirigeants qui prennent soin de ne surtout pas intervenir. Les clients peuvent, eux, intervenir en choisissant d’aller voir ailleurs…

 

L’appel à la Commission européenne

 

Le 16 septembre, la Fondation Brigitte Bardot est de nouveau intervenue auprès du Commissaire John Dalli afin que la Commission européenne sanctionne la France pour non respect de la règlementation communautaire. En effet, si la réglementation prévoit une dérogation à l’obligation d’étourdir les animaux avant leur saignée, cette exception est en passe de devenir la règle générale en France. L’égorgement des bêtes en toute conscience se banalise, les viandes issues de ces abattages cruels sont imposées à tous (y compris dans la restauration collective) sans aucune indication pour le consommateur !

 

Dans le doute, abstenez-vous !

 

A un journaliste qui l’interrogeait récemment sur l’atteinte aux convictions religieuses ou philosophiques des consommateurs trompés, Brigitte Bardot a répondu : « Pour ne porter atteinte à aucune conviction religieuse ou philosophique, le mieux est encore de ne consommer aucun produit d’origine animale, c’est ce que je conseille à tous car je n’accepte plus d’entendre parler, comme me l’a écrit le ministre de l’Agriculture il y a quelques jours encore, de « protection » des animaux d’abattoirs, c’est ridicule et même ignoble quand on connaît le traitement des bêtes dans ces lieux de mort et de souffrance. »

 

Là aussi, tout est dit !

 

 

 

Source : http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article7258Scoop

..............................................................................................................

 

SCOOP!

 

 Courrier de madame Brigitte Bardot envoyé à la commission Européenne

 

Com europ-enne - Plainte contre la France[1] 

 

Partager cet article

Repost 0

Courrier à l'intention de madame Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Lettre de remerciements reçue par Brigitte Bardot le 03 08 2010 de la part de l'association Espagnole de protection animale "adda".

Bruno Ricard

Photo 079

Partager cet article

Repost 0

Combats d'animaux

Publié le par Ricard Bruno

Suite à l'interdiction des corridas en Catalogne, Brigitte Bardot demande à Jean-François Copé que le Parlement ouvre le débat.

Suite à l'interdiction des corridas en Catalogne, Brigitte Bardot demande demande à Jean-François Copé d’inscrire, à l’ordre du jour, la proposition de loi « Marland-Gaillard » enregistrée le 13 juillet dernier à l’Assemblée nationale, déjà cosigné par 58 députés, et visant à punir les sévices graves envers les animaux sans exception pour les courses de taureaux (corridas) et combats de coqs.



« Monsieur le Député,

Vous n’êtes pas sans savoir que le Parlement de Catalogne vient, dans un souci de démocratie, de répondre à l’attente des Catalans majoritairement hostiles aux corridas.

Si les Français sont, eux-aussi, majoritairement opposés aux combats d’animaux et autres jeux cruels, ils ne bénéficient pourtant pas de la même écoute au sein de leur parlement.

C’est pourquoi je tiens à m’associer à la démarche de Muriel Marland-Militello, courageuse députée de votre groupe, qui vous a publiquement interpelé afin d’inscrire à l’ordre du jour la proposition de loi « Marland-Gaillard », enregistrée le 13 juillet dernier à la Présidence de l’Assemblée nationale.

Ce texte, déjà cosigné par 58 députés, vise à punir les sévices graves envers les animaux sans exception pour les courses de taureaux (corridas) et combats de coqs.

Monsieur le Député, la France ne peut se priver d’un débat parlementaire sur ce sujet et nous sommes très nombreux aujourd’hui à compter sur vous afin que cette proposition de loi soit, enfin, débattue à l’Assemblée.

Etre humain, c’est faire preuve de compassion, manifester de la sensibilité. Or, il n’y a aucune humanité dans ces jeux du cirque où des pervers prennent plaisir à voir souffrir un animal torturé à mort.

La corrida n’est pas une tradition en France, j’invite les incultes qui prétendent que cette boucherie fait partie de notre « culture » à lire ces citations de deux hommes qui, eux, font partie intégrante de la culture française :

« Torturer un taureau pour le plaisir, pour l’amusement, c’est beaucoup plus que torturer un animal, c’est torturer une conscience» - Victor Hugo

« La corrida n’est ni un art, ni une culture, mais la torture d’une victime désignée avec, autour, des badauds qui regardent» - Emile Zola

Monsieur le Député, je compte infiniment sur votre soutien et vous assure de toute ma considération."

Brigitte Bardot
Présidente
Source : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Corrida: Brigitte Bardot écrit à Copé...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a écrit aujourd'hui au député Jean-François Copé, président du Groupe UMP à l'assemblée nationale, pour s'associer à une proposition de loi visant à interdire la corrida.

Deux députées, la socialiste Geneviève Gaillard et Muriel Marland-Militello (UMP), ont déposé début juin une proposition visant à interdire corridas et combats de coq, dans une démarche bi-partisane rare à l'Assemblée.

Dans sa lettre à Jean-François Copé rendue publique aujourd'hui, Brigitte Bardot affirme "s'associer à la démarche de Muriel Marland-Militello, courageuse députée de votre groupe". "M. le député, la France ne peut se priver d'un débat parlementaire sur ce sujet et nous sommes très nombreux aujourd'hui à compter sur vous afin que cette proposition de loi soit, enfin, débattue à l'Assemblée", dit la présidente de la Fondation Bardot.

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/07/29/97001-20100729FILWWW00561-corrida-bardot-ecrit-a-cope.php

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot salue la décision de la Catalogne d'interdire les corridas

Publié le par Ricard Bruno

Hier, le Parlement catalan a voté à 68 voix contre 55, l'interdiction des corridas dans la communauté autonome d'Espagne. Une décision que Brigitte Bardot, fervente protectrice des animaux, accueille comme une "victoire".

Dès le premier janvier 2012, plus aucune corrida ne sera autorisée en Catalogne. Un événement auquel Brigitte Bardot a immédiatement réagi, évoquant "une victoire de la démocratie sur les lobbies tauromachiques, une victoire de la dignité sur la cruauté".

L'ancien sex-symbol se bat depuis toujours pour l'interdiction de cette pratique. En juillet dernier, elle avait lancé un appel à Carla Bruni contre la tauromachie, l'invitant à convaincre son mari de l'interdire en France. "La corrida est d’un sadisme incroyable, nous n’en sommes plus aux jeux du cirque et il faut mettre un terme immédiat à cette torture animale" déclare Brigitte Bardot sur le site de sa fondation. Et d'ajouter : "Après le succès légitime de cette initiative législative populaire, nous recourrons à l’initiative citoyenne prévue par le traité de Lisbonne car faire abolir la barbarie partout en Europe est un devoir moral".

Ce droit permet aux citoyens, s'ils sont au moins un millions à soutenir la même cause, de soumettre à la Commission européenne une proposition sur des questions présentant pour eux un intérêt et relevant des domaines de compétence de l'UE.

Source : http://www.news-de-stars.com/brigitte-bardot/brigitte-bardot-salue-la-decision-de-la-catalogne-d-039-interdire-les-corridas_art36000.html

Partager cet article

Repost 0

Loups : Brigitte Bardot accuse le Préfet des Alpes-maritimes d'encourager des comportements meurtriers.

Publié le par Ricard Bruno

Depuis 2008, un régime d'exception a été instauré afin d'autoriser les bergers à tuer les loups, sous certaines conditions, en dehors des périodes de chasse.
Suite à une nouvelle autorisation délivrée à 8 bergers par le préfet des Alpes-Maritimes (été 2010), Brigitte Bardot a souhaité réagir et condamner cette décision du Préfet qui "encourage des comportements meurtiers". Rappelons en effet que le loup reste une espèce protégée et vulnérable. Même si aucun loup n'a encore été abattu offciellement, nul doute qu'un jour cela se produira.

Alors qu'un pays comme l'Italie a su trouver des solutions pour faire cohabiter loups et éleveurs, la France se résume encore une fois à un état meurtrier.

Lettre de Brigitte Bardot :

bb-prefet-loup

 Source : Fondation Brigitte Bardot

Bruno Ricard

 

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot au secours des ours...

Publié le par Ricard Bruno

De nombreuses propositions affluent pour sauver «Urs» et «Berna», menacés d'euthanasie. La dernière en date est celle de Brigitte Bardot, révoltée par les événements!

 

«Outrée et très préoccupée.» Dans une lettre ouverte à la direction du Parc aux ours de Berne, Brigitte Bardot s'émeut du sort d'«Urs» et «Berna». Nés en décembre dernier, les deux oursons risquent d'être euthanasiés si aucune place d'accueil ne leur est trouvée. «Il est inacceptable d'avoir profité du charme de ces adorables créatures - également source de belles rentrées d'argent - pour ensuite les condamner à mort lorsque leur cohabitation deviendra problématique», écrit ainsi Brigitte Bardot. Offrant le concours de sa fondation pour trouver un lieu d'accueil aux deux oursons, elle lance «qu'il est impensable qu'ils soient euthanasiés».

Autres propositions sur la table
Ce n'est pas la première proposition que reçoit Marc Rosset, conservateur du Bärenpark. Franz Weber a trouvé deux places d'accueil (voir encadré) pour «Urs» et «Berna». Le député bernois Thomas Fuchs (UDC) a profité d'une rencontre avec le maire de Berlin, qui, comme notre capitale, a l'ours comme emblème, pour lui proposer de récupérer les deux plantigrades. Un conseiller municipal bernois a quant à lui déposé une motion urgente mercredi pour agrandir le Parc aux ours. «Nous sommes en train de chercher des places pour «Urs» et «Berna», explique Marc Rosset. Et je suis très confiant dans le fait que nous trouverons une solution.» Concernant les propositions qui affluent de toutes parts pour sauver les deux boules de poil, le conservateur relève que «nous les étudions et les prenons toutes en considération». Mais trouver une maison pour deux oursons, c'est plus dur que de placer deux cochons d'Inde. «Ils ont besoin de beaucoup de place, indique Marc Rosset. Et il faut une installation qui garantisse qu'ils ne s'échapperont pas.» Et le spécialiste de revenir sur les raisons qui forcent le Parc aux ours à déplacer «Urs» et «Berna». «Les mamans ours chassent leurs petits une fois qu'ils ont atteint l'âge de 2?ans. Dans la nature, les petits partent et la moitié meurt tuée par des congénères ou d'autres animaux. Mais, dans un enclos, ils ne peuvent pas s'enfuir.»

Pour Brigitte Auloy, cheffe de projet à la Fondation Brigitte Bardot, le cas d'«Urs» et «Berna» illustre les problèmes que pose la détention d'animaux sauvages en captivité. «Nous allons faire notre maximum pour sauver ces deux oursons, affirme-t-elle. Il est impensable d'imaginer qu'on les ait fait naître pour les sacrifier ensuite. Mais, même si nous trouvons une solution pour ces deux animaux, le problème se posera de nouveau dans deux ans puisqu'il y aura de nouveau des naissances au Parc aux ours. L'euthanasie de jeunes animaux dans les zoos n'est pas exceptionnelle. Cela se fait régulièrement. Mais, éthiquement, on ne peut pas accepter cela.» Marc Rosset, lui, explique que les zoos européens ont comme position de laisser faire le cours naturel des choses. «C'est bon pour les animaux d'avoir des petits. C'est un enrichissement comportemental et cela leur évite de s'ennuyer. C'est nécessaire au bien-être des animaux, même si cela implique qu'il faille tuer les petits qu'on ne peut pas placer.» Une vision très mal acceptée par pas mal de gens. «Nous avons reçu beaucoup de réactions négatives et des insultes, indique Marc Rosset. On nous a traités de meurtriers. Je trouve cela étonnant de la part de personnes qui souvent consomment de la viande et ne se préoccupent pas des milliers d'animaux tués chaque jour pour être mangés.»

 

 

«Un accueil durable»

«N'importe quel être sensible est concerné par le sort de ces deux oursons dont nous suivons la vie, réagit Judith Weber. Cela fend le coeur d'imaginer qu'ils se fassent froidement piquer.»

La Fondation Franz Webers'est démenée pour sauver «Urs» et «Berna». Elle a annoncé hier à la direction du Parc aux ours de Berne qu'elle avait trouvé un emplacement «magnifique et durable» pour les deux bêtes. Il s'agit du Refuge de l'Arche, un parc en Normandie. «C'est un terrain qui est assez vaste pour accueillir ces deux mâles qui ont grandi ensemble sans qu'il y ait de problème», s'est réjouie l'épouse de Franz Weber. Avec son terrain arborisé et vallonné de 15 000 mètres carrés et sa tanière, le lieu abrite déjà un ours bosniaque depuis plus de deux ans.

Source : http://www.lematin.ch/actu/suisse/brigitte-bardot-secours-ours-302660

 

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 > >>