Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

266 articles avec bb et la protection animale

Brigitte Bardot s'inquiète du sort des chiens errants...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a demandé mardi l'aide du président de la Commission européenne José Manuel Barroso après la récente adoption par les députés roumains d'une loi autorisant l'euthanasie des chiens errants, en "le suppliant d'agir contre ces tueries".

"Monsieur le Président, je compte sur votre intervention immédiate auprès de la Roumanie. Il faut encourager la stérilisation des animaux errants, nous le faisons dans de nombreux pays avec succès", a écrit l'ancienne actrice dans une lettre rendue publique par sa fondation. "Je vous supplie de nous aider, d'agir contre ces tueries qui sont une honte et salissent l'image de l'Europe", a-t-elle ajouté, en "attirant son attention" sur la déclaration écrite du Parlement européen, adoptée le 13 octobre 2011, sur la gestion de la population canine dans l'Union européenne. Cette déclaration invite les Etats membres à adopter des mesures "telles que des lois en matière de contrôle de la population canine et contre la cruauté envers les animaux".

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Anti-corrida: Bardot condamne "la sauvagerie" des gendarmes

Publié le par Ricard Bruno

L'ancienne comédienne prend la défense des manifestants anti-corrida dans un communiqué. "Le droit d'exprimer son opposition" à la torture de taureaux doit être respecté, souligne-t-elle.

Brigitte Bardot a également annoncé son intention de porter plainte au nom de sa fondation pour traîner en justice "ceux qui ont blessé les protecteurs des animaux (BFMTV)

Brigitte Bardot a également annoncé son intention de porter plainte au nom de sa fondation pour traîner en justice "ceux qui ont blessé les protecteurs des animaux 

Brigitte Bardot prend la défense des manifestants anti-corrida. L'ancienne comédienne française, au nom de sa Fondation, condamne "sévèrement", dimanche dans un communiqué, "la brutalité et la sauvagerie avec lesquelles les forces de l'ordre et certains aficionados ont attaqué lesmanifestants anti-corrida" à Rion-des-Landes, samedi.

"Si la barbarie de tortures de taureaux et de sanglantes mises à mort est tolérée dans certaines régions au nom d'une tradition obsolète, ridicule, indécente et sadique, le droit d'exprimer pacifiquement son opposition doit être également et légalement respecté dans une démocratie", estime-t-elle.

Alors que les militants de la Fondation Brigitte Bardot, du CRAC Europe et d'Animaux en péril, ont illégalement envahi samedi les arènes de Rion-des-Landes, avant d'en être délogés par les gendarmes, huit blessés ont été comptabilisés parmi les manifestants, dont un plus gravement sorti dimanche matin du coma artificiel dans lequel il avait été plongé.

"Il y a zéro blessés parmi les gendarmes, zéro parmi les aficionados et huit parmi les militants. Il suffit de faire le compte pour savoir de quel côté venaient les violences", souligne le porte-parole de la Fondation, Bruno Jacquelin.

 

Une plainte au nom de sa fondation

 

Le colonel Fabrice Spinetta, chef du groupement des Landes, avait évoqué samedi une foule de manifestants "très agressive", dont les organisateurs "ne voulaient rien écouter". "De mémoire de Landais, on n'avait jamais vu quelque chose comme ça par ici", avait-il fait remarquer.

"Ca a été très violent. Ils se rebellaient" puis "ont projeté des barrières contre les portes des arènes puis balancé des fumigènes à l'intérieur", avait pour sa part témoigné Bernard Dehez, adjoint au maire de Rion-des-Landes, chargé de l'organisation de la corrida de samedi.

"Les gendarmes ont dû former un cordon de sécurité pour évacuer les spectateurs qui ont eu très peur", avait-il ajouté annonçant la volonté du club taurin de porter plainte notamment pour "dégradations" et "mise en danger de la vie d'autrui".

Brigitte Bardot annonce également son intention de porter plainte au nom de sa fondation pour traîner en justice "ceux qui ont blessé les protecteurs des animaux. Quels qu'ils soient", gendarmes ou aficionados, souligne Bruno Jacquelin.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot: «Parce que ce sont des cons...»

Publié le par Ricard Bruno

Préambule...je rejoins totalement la position de Brigitte Bardot...hélas la plupart des gens se foute éperdument des animaux, une seule compte pour tous ces abrutis, les sacros saintes vacances, je ne parle pas non plus du chiot qui une fois grandi est jeté comme un vulgaire déchet, ne prenez pas d’animaux si vous n’êtes pas capable de les assumer...

Bruno Ricard 

...

photo couleur de BB 18,5 cm x12,5 cm (c) (4) F-copie-1

Brigitte Bardot: «Parce que ce sont des cons...»

Y a-t-il un véritable pic d’abandon l’été ?

Il y a un pic d’abandon à longueur d’année avec une accélération au moment des vacances.

Pourquoi les gens abandonnent ?

Parce que ce sont des cons, des inconscients, des égoïstes, des bornés qui ne pensent qu’à eux, qu’à leur confort, leurs vacances et pour eux l’animal est un produit jetable, on en reprendra un tout neuf à la rentrée… Et pourtant ils savent le sort réservé à l’animal abandonné, cela équivaut à une complicité de meurtre !!!

Comment procèdent-ils ? La majorité du temps est-ce sur la voie publique ? Avez-vous noté des abandons plus cruels ?

Ils abandonnent un peu partout. Le principal est de ne pas être attrapé car ils encourent une lourde sanction. Il y a des cas atroces d’abandons : attachés à des arbres loin de tout ou enfermés dans des appartements vides et isolés, des cabanes de forestiers visitées une fois par mois et encore. Dans ces cas-là les animaux sont retrouvés morts, squelettiques ou dans des états tellement détériorés qu’il est difficile de les sauver.

Les gens achètent-ils autant d’animaux qu’avant ?

Les refuges sont saturés d’animaux, souvent de race, de tous âges, de toutes tailles, tous abandonnés attendant, le désespoir au ventre, celui qui viendra le délivrer de cette incarcération à laquelle il ne comprend rien. Certains se laissent mourir de chagrin. Eh bien croyez-moi si vous voulez, il y a encore des imbéciles qui vont dans des animaleries ou dans des élevages payer la peau du cul le chien ou la chienne qu’ils trouveraient pour une bouchée de pain dans un refuge. Mais comme l’a dit Einstein : «Il y a deux infinis, l’univers et la connerie humaine».

Quand et pourquoi vous êtes vous engagée pour la cause animale, quel a été le déclic ?

Vous êtes rigolote vous ! Ça remonte au déluge, c’était en 1973 (ndlr : lorsqu’elle a arrêté sa carrière cinématographique) et depuis je ne suis jamais revenue sur ma décision. J’ai donné ma vie à la protection des animaux et elle ne sera pas encore assez longue, hélas, pour voir un réel résultat.

Faut-il accorder des droits aux animaux pour cesser de les traiter comme des objets ?

Il faut accorder des droits aux animaux. C'est révoltant qu’au XXIe siècle l’animal soit toujours considéré dans le code civil qui date de Napoléon comme un «objet pouvant se mouvoir par lui-même». Il faudrait faire évoluer ces vieux principes et remettre la juridiction de l’animal à la place qu’il mérite afin qu’il ne soit plus comparé à un objet dans les tribunaux ou lors des saisies à problèmes. Comment accorder le moindre respect et le moindre droit à un objet ?

Les questionnements concernant le traitement des animaux, leur exploitation par les humains, la problématique des droits des animaux- ne sont-ils pas en train de gagner du terrain, notamment avec la progression des militants végétariens ?

Il est très difficile de changer des habitudes millénaires, ancrées dans des traditions établies depuis la nuit des temps, mais le public semble se sensibiliser petit à petit à force de voir des images d’épouvante comme celles des abattoirs ou de l’expérimentation animale qui sont les pires que l’homme fasse subir à l’animal en accord parfait avec la législation. Les politiques eux n’en n’ont rien à cirer du moment que l’animal rapporte. Tout est industrialisé, l’élevage, les transports, la mort à la chaîne comme chez Renault. Vespasien disait «l’argent n’a pas d’odeur» aujourd’hui non seulement l’argent n’a pas d’odeur, mais le sang non plus !!! J’embrasse tous les végétariens et pas les bons à rien.


L'événement

Animaux : la saison des abandons

En dépit des campagnes de prévention et d’un important travail de sensibilisation réalisé par les associations de protection animale, l’été concentre chaque année de très nombreux abandons d’animaux domestiques.

En ce qui concerne les statistiques, il est très difficile de trouver des chiffres officiels et fiables, les animaux recueillis par les différentes structures indépendantes ne faisant pas l’objet d’un recensement national. Néanmoins, la Fondation 30 millions d’Amis estime qu’environ 274 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour en France. À l’échelle d’une année, la Fondation évalue à environ 100 000 le nombre d’animaux abandonnés dans l’hexagone, dont 60 000 l’été.

Ces chiffres édifiants et inquiétants font de la France la détentrice de ce triste record : celui du pays européen où l’on abandonne le plus d’animaux de compagnie. Pour Christophe Marie, directeur du B.P.A et porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, «s’il y a un pic l’été, les abandons d’animaux sont constants.»

Plusieurs causes sont mises en avant pour expliquer ce fléau. Certaines d’entre elles sont liées à des problèmes de société devenus courants : difficultés financières, précarité de l’emploi. D’autres relèvent de motifs privés : les divorces, l’arrivée d’un enfant, des ennuis de santé, un déménagement… Mais nombre de refuges sont également confrontés à des arguments qui n’en sont pas : «il est trop âgé, il est malade, il aboie tout le temps, il démolit tout, je n’ai plus envie de le sortir l’hiver…»

«Un objet de mode vite encombrant»

Pour Christophe Marie, les abandons sont surtout dus à la multiplication des réseaux de vente, y compris sur Internet. «Alors le chien, le chat mais aussi de nombreux animaux exotiques deviennent l’accessoire de mode qui, comme tout phénomène de mode, deviendra vite obsolète et encombrant» explique-t-il.

Dans bien des cas, la question du «Pourquoi ?» reste sans réponse. L’animal est retrouvé en divagation, abandonné en bord de route ou encore attaché à un arbre… On parle alors d’abandons sauvages.

En 2013, on estime qu’entre 50 000 et 80 000 animaux de compagnie sont déjà dans des refuges en attente d’une adoption.

Anne-Sophie Talayssat


Zoom

Mauvais traitements : que dit la loi ?

Si les mauvais traitements envers les animaux sont réprimés par le Code Rural et de la Pêche Maritime et le Code Pénal, des sanctions sont également prévues par la loi en ce qui concerne les abandons d’animaux domestiques.

Deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende

Au même titre que l’acte de cruauté envers animaux, l’abandon d’animaux, est un délit, passible de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. En cas de condamnation du propriétaire de l’animal, le tribunal peut prononcer la confiscation de l’animal et prévoir qu’il sera remis à une fondation ou à une association de protection animale reconnue d’utilité publique ou déclarée, ainsi que des peines complémentaires d’interdiction, à titre définitif ou non, de détenir un animal et d’exercer, pour une durée de cinq ans.

Dans le détail, l’article 521-1 du Code pénal (version en vigueur du 6 octobre 2006) stipule : «Le fait, publiquement ou non, d’exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.


Reportage

Des chiens et des chats arrivent tous les jours...

Kitty aura 4 ans en novembre prochain. Blottie dans sa caisse, cette chatte tigrée a le regard perdu. Sa maîtresse est en pleurs. Elle ne peut garder son animal. La raison invoquée ? «Un changement de situation.» La nouvelle maison de Kitty, c’est la SPA de Toulouse. 80 chats et une vingtaine de chatons sont déjà dans l’attente d’une adoption. Jacqueline Buzzichelli, bénévole depuis 40 ans à la SPA de Toulouse dont elle a été la présidente pendant 26 ans, met à jour son carnet. Elle parcourt le tableau des entrées et soupire : «C’est tous les jours la même chose ; des chiens et des chats sont abandonnés continuellement. Nous sommes saturés.» Sur sa feuille, la date du 5 août : 11 chats ont été abandonnés au refuge ; le 12 août : 12 chiens ; le 13 août : 4 chats et 11 chiens sont entrés…

À la SPA de Toulouse, les jours s’enchaînent et se ressemblent. Jacqueline Buzzichelli explique : «Il n’y a pas nécessairement de pic d’abandons l’été. Les animaux arrivent maintenant tout au long de l’année sans discontinuer... Il y a en revanche moins d’adoptions l’été ce qui fait que les effectifs du refuge sont plus importants en cette période de l’année.»

Son cahier à la main, Jacqueline est soudain interrompue par l’entrée de la police municipale dans le hall d’accueil. Un agent arrive de Drémil-Lafage, à l’est de Toulouse. Au bout de la laisse, un bâtard maigre et hagard. Il divaguait dans la commune. S’est-il enfui ? A-t-il été abandonné ? Dans tous les cas, il faudra lui trouver une place. L’agent confie : «Ce chien était dans la rue ; il devait sans doute chercher à boire ou à manger. Dans le département, c’est tous les jours que l’on récupère des animaux perdus ou abandonnés.» «Le pire, c’est les chats» ajoute-t-il. «Les gens partent et les abandonnent complètement.»

Derrière les grilles, l'attente

C’est comme ça tous les jours. Brutus, Blacky, Athos, Dandy arrachés à une famille, et se retrouvent ici, derrière les grilles du refuge. Dans les allées de la SPA, en dépit de la chaleur écrasante d’août, la plupart des recalés sont sur le qui-vive, en attente d’un regard, d’une caresse, d’un maître. Dans le bâtiment K 12, Falco est vif et donne de la gueule. Sa taille aussi en impose. Pourtant, si on pose la main sur la grille, ce jeune husky croisé berger vient vite offrir une reliche affectueuse. De l’autre côté du refuge, Winny, un labrador croisé de 3 ans, s’apprête à sortir en balade avec une bénévole du refuge. Dans ses yeux humides, toute la douleur du monde.

Certains les abandonnent. D’autres les recueillent… Mardi dernier, Nicole, Michel et leur fils Cédric âgé de 13 ans, ont fait le déplacement depuis Saint-Lys, à l’ouest de Toulouse, pour adopter un chien. «Cela fait 2 ans que l’on a le projet d’accueillir un animal» confie le père de famille. «En venant à la SPA, nous avons le sentiment d’être utiles et nous espérons avoir un coup de cœur particulier». C’est finalement Jessie que Nicole, Michel et Cédric vont adopter. Cette chienne croisée berger malinois âgée de 2 ans et demi était au refuge depuis le 11 juin dernier suite à la séparation d’un couple. «Très joueuse et câline» selon sa nouvelle maîtresse, Jessie est aujourd’hui la plus heureuse des chiennes.

En 2012, le refuge de Toulouse a accueilli 1 291 chats. 359 ont été adoptés. Sur 1 876 chiens, 1 015 ont été retrouvés à la SPA par leurs maîtres et 517 ont été adoptés. Les autres attendent…

6 impasse Marie-Laurencin à Toulouse, tel.05 61 47 60 00.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot plaide en faveur des animaux avec Michel Drucker...

Publié le par Ricard Bruno

 

Partager cet article

Repost 0

Corrida de Mimizan (40) : Brigitte Bardot écrit à Christian Plantier

Publié le par Ricard Bruno

La protectrice des animaux accuse le maire de Mimizan...

de non assistance à personne en danger.

000000000000000

Deux militants anticorrida, dont Christophe Leprêtre, président de l'association Animavie, sont en grève de la faim depuis deux semaines afin de protester contre l'organisation d'une corrida à Mimizan le 24 août

Brigitte Bardot vient d'adresser un courrier à ce sujet au maire de la commune, Christian Plantier. "Vous avez le devoir d'agir car votre immobilisme s'apparente au délit de non-assistance à personne en danger", écrit-elle. 

L'actrice annonce deux manifestations soutenues par sa fondation le jour de la corrida dans le but d'informer les touristes "de cette boucherie à ciel ouvert organisé à Mimisang". Elle prévient que "la mobilisation est forte, le ras-le-bol et l'indignation des militants aussi".

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot prend la défense des phoques de la Somme

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte-Bardot-a-Geneve-en-2005.jpg

Brigitte Bardot à Genève en 2005

Les quelque 600 phoques installés depuis peu entre Mers-les-Bains (Somme) et Zuydcoote (Nord) mettent les passions à vif. Les pêcheurs en colère les accusent d'abîmer les engins de pêche et d'aggraver la raréfaction des poissons. "Le gisement de soles a diminué de 15% en deux ans, selon des chiffres de l'Ifremer", clame Fabrice Gosselin, fondateur d'un "collectif" contre la prolifération des phoques d'Etaples (Pas-de-Calais).

Un veau marin engloutit au moins 750 kilos de poissons par an. Un phoque gris, plus d'une tonne. L'objectif, explique Fabrice Gosselin, est de rappeler aux pouvoirs publics que les textes qui protègent les deux espèces prévoient si besoin des clauses de "contrôle" des populations.

Il parle de "quotas" de phoques à fixer pour permettre la survie des activités de pêche traditionnelles, les individus en surnombre devant être selon lui déplacés à quelques centaines de kilomètres. Une solution jugée peu efficace par des associations comme Picardie Nature et la Coordination mammologique du Nord de la France, qui soulignent que les animaux déplacés peuvent revenir rapidement.

Qu'à cela ne tienne, Fabrice Gosselin assure qu'"en Grande-Bretagne, pour une population de 140.000 phoques, on en élimine de 4.000 à 8.000 par an depuis 1992".

Le député-maire UMP du Touquet, Daniel Fasquelle, ayant donné son appui aux pêcheurs, Brigitte Bardot, présidente de la Fondation de protection de l'animal, a publié une lettre ouverte datée du 10 juin pour dénoncer "la connerie, la lâcheté et la cruauté humaine". "Tant que je vivrai, pauvre 'collectif' et autre petit député minables, personne ne touchera aux phoques de France", tonne l'ancienne actrice.

Fort du mandat qu'une nouvelle réunion du collectif en juillet lui a donné, Fabrice Gosselin prévient : "Nous n'allons pas nous laisser faire. Nous allons être reçus, sans doute fin septembre, par le patron de la DREAL (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) du Nord/Pas-de-Calais, et nous comptons bien voir ensuite le ministre de la Mer, Frédéric Cuvillier", qui se trouve être un élu de Boulogne-sur-Mer.

A force d'être chassées pour leur graisse, leur chair et leur peau, le phoque gris et le veau marin avaient pratiquement disparu des parages picards et flamands au début du XXe siècle. Leur retour a encore renforcé l'image de la côte picarde, déjà connue pour son air iodé et ses espaces naturels. Les ballades pour aller voir les phoques à marée basse font désormais partie du parcours touristique.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot veut recueillir le chien...

Publié le par Ricard Bruno

1-copie-15.jpg

L’euthanasie de Jules, le golden retriever qui a mordu le petit Kyandro, vendredi dans un camping de Ramatuelle, ne pouvait laisser Brigitte Bardot passive.

Si elle qualifie d’ "abominable" cette histoire et ne nie pas les traumatismes subis par l’enfant, l’amie des animaux monte au créneau ce lundi à Saint-Tropez pour se faire l’avocate du chien âgé d’un an et demi.

"Le golden retriever est une des races les plus douces. Je ne sais pas exactement ce que le petit a fait, mais Jules était accroché à un arbre, dans la chaleur, au sein d’un environnement qui ne lui était pas familier. Sa réaction ne peut être que liée à la peur et non à une folie meurtrière... Là où il est actuellement à la fourrière de Ramatuelle, même les policiers municipaux se seraient pris d’amour pour lui. On ne tue pas les assassins d’enfants alors pourquoi faire payer ce chien qui n’est même pas responsable de ses actes ? Ce serait abject... ", plaide Brigitte.

 

Cet appel fait suite au refus des parents de voir leur chien adopté par sa Fondation."Nous avons deux abris qui sont comme des paradis sur terre. Demain c’est la Sainte-Brigitte. J’aimerais y voir un signe pour qu’un miracle se produise et que Jules, qui a été élevé par ces gens comme un enfant de la famille, y finisse ses jours paisiblement", supplie Brigitte.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot et sa fondation soutiennent Sylvie Goy-Chavent

Publié le par Ricard Bruno

4-copie-3.jpg

Abattage rituel : la Sénatrice Sylvie Goy-Chavent menacée de mort et accusée d'antisémitisme... La Fondation Brigitte Bardot lui apporte son soutien et dénonce ces attaques scandaleuses, mensongères.

Pour Brigitte Bardot :

"Combattre l’égorgement des bêtes, sans étourdissement préalable, ce n’est pas faire preuve d’antisémitisme ou de racisme mais faire preuve d’humanité et d’évolution."

Quelques articles édifiants :

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/s-natrice-udi-goy-chavent-menac-e-mort-accus-e-d-antis-mitisme-elle-porte-plainte-3952

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/07/18/polemique-autour-du-rapport-sur-l-etiquetage-de-la-viande_3449122_3234.html

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/19/01016-20130719ARTFIG00316-une-senatrice-menacee-pour-un-rapport-sur-l-abattage-rituel.php

http://www.lepoint.fr/societe/loi-sur-l-abattage-rituel-une-senatrice-menacee-de-mort-19-07-2013-1706295_23.php

Encore BRAVO à Sylvie Goy-Chavent pour avoir également enregistré une proposition de loi visant à rendre obligatoire l'étourdissement des bêtes avant leur abattage, sans exception :

http://www.fondationbrigittebardot.fr/abattage-rituel/proposition-loi-etourdissement

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : "Aidez-moi à soutenir ce dur combat contre la barbarie !"

Publié le par Ricard Bruno

 

 

1-copie-11

En guerre contre le trafic mondial de la viande de cheval, l'actrice mythique a lancé un appel à l'aide et veut sensibiliser contre l'abattage de cet animal si noble à ses yeux !

La reine de la défense animale en a gros sur la patate ! Très remontée par la maltraitance que subissent les chevaux, et poussée par le récent scandale sur la viande de cheval, BB a décidé de monter au créneau et de faire passer le message dans le quotidien Nice-Matin. Attention les yeux, ce n'est pas joli à lire...

Selon Brigitte, "Les étiquetages sont mensongers ! Quelle honte !". Car non seulement les animaux sont en danger, mais les consommateurs également : "Au gré des enquêtes, le scandale est revenu en puissance. Un lucratif massacre des chevaux pour en extraire le 'Minerai', dans le jargon de ces empoisonneurs professionnels. On fait ingurgiter aux gens d'infâmes bouillies d'abats, porteurs de toxines comme la trichinose ou le clenbutérol avec lesquels certains chevaux ont été traités et qui finissent sans contrôle sur le marché".

Si la viande de cheval est un tabou en Grande-Bretagne, ce n'est pas le cas de la Belgique, de l'Italie et de la France, qui sont les trois pays qui en consomment le plus. Selon la fondation de l'actrice de 78 ans, les États-Unis vendent des chevaux réformés au Québec, là où se trouvent les abattoirs : "L'enfer de l'enfer. On trie les carcasses, et on nous expédie le tout super-congelé par tonnes de containers". Votre petit-déjeuner tient toujours bon dans votre estomac ?

Mais la filière qui la met le plus en colère se trouve en Europe : "La plus misérable et écœurante arrive des pays de l'Est qui malgré leur pauvreté ne consomment pas de cheval. Ils nous envoient donc par camions de la mort tous leurs vieux chevaux, ceux qui ne leur sont plus d'aucune utilité, entassés n'importe comment, qui après avoir passé ce dernier voyage dans des conditions inhumaines de transport arrivent parfois morts à destination". Miam...

Ces conditions scandaleuses motive davantage l'icône à ne pas relâcher le combat : "Je me bats depuis le début des années 80, avec autant de volonté et de courage que pour les phoques et pour tenter de sensibiliser l'opinion publique en dénonçant avec force cette intolérable et inhumaine habitude gastronomique". Une loi visant à modifier le statut juridique du cheval serait sur le point d'être déposée par par le député Nicolas Dupont-Aignan. Elle aurait pour but de reconnaître l'animal comme étant un domestique : "Aidez-moi je vous en supplie à faire passer cette loi si importante, aidez-moi à soutenir ce dur combat contre la barbarie, afin de mettre définitivement un terme à toute cette horreur. Que la plus noble conquête de l'homme retrouve la dignité qui lui est due. Je vous embrasse pleine d'espoir", conclut-elle.

Partager cet article

Repost 0

Lettre de réponse de Brigitte Bardot à Mr Fasquelle...

Publié le par Ricard Bruno

Je viens de recevoir la réponse adressé à Mr Fasquelle...

Découvrez en exclusivité ce courrier...

(à voir ci-dessous après le courrier de BB l'article de presse)

LETTRE-10062013 00000

Article cliquez ici


Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>