Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

81 articles avec brigitte bardot et la protection animale

Châtenet (17) : d’autres chevaux du centre Fidji’s paradise saisis...

Publié le par Ricard Bruno

Le parquet de Saintes avait ordonné, courant août, le placement des 110 équidés, chevaux et ânes,

Le parquet de Saintes avait ordonné, courant août, le placement des 110 équidés, chevaux et ânes,

Trois chevaux, enfermés dans le noir depuis une quinzaine de jours, ont été découverts dans un triste état dans le centre d’accueil. Une enquête pénale est en cours 

Les opérations de saisie des équidés de l’association Fidji’s paradise se poursuivent à Châtenet.  Les associations Equilvive, Alternative animale, 30 millions d’amis et la Fondation Brigitte Bardot devaient, ce mardi, en récupérer 85. Mais seulement 29 restaient sur la propriété. Il en manquerait donc, paraît-il confiés à des familles.

Tous les bâtiments ont été fouillés. Et trois chevaux, enfermés dans le noir depuis une quinzaine de jours, ont été découverts dans un triste état. 

Commencées le 17 août, ces opérations sont conduites par les services de la Direction départementale de protection des populations (DDPP) en présence d’un vétérinaire judiciaire et d’une douzaine de gendarmes.

Courant août, le parquet de Saintes avait  prononcé une réquisition de placement de ces bêtes, 110 au total. Une enquête pénale est en cours dans cette affaire.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Brigitte Bardot , présidente de la fondation qui porte son nom, a adressé ce vendredi une lettre ouverte à Catherine Nayl, la directrice de l'information de TF1, et aux deux présentateurs du débat, Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau.

La grande militante pour la cause animale dénonce "l'indifférence des journalistes et le mépris affiché face aux milliers de personnes qui se mobilisent" et demande à TF1 "de prendre mesure de cette indignation".

Ainsi, Brigitte Bardot souhaite qu'au minimum une question sur la cause animale soit posée lors du débat des 5 principaux candidats à l'élection présidentielle qui aura lieu lundi soir sur TF1 , "afin de connaître les engagements des candidats sur ce sujet".

Ce n'est évidemment pas la première fois que l'actrice interpelle les médias sur le sujet.

Lors de la primaire de la droite et du centre, elle avait appelé les journalistes à "animaliser le débat" et avait souhaité la création d'un secrétariat d'Etat à la condition animale. 

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Partager cet article

Repost 0

Pamela Ander­son : bien­tôt derrière des barreaux...Pour la bonne cause !

Publié le par Ricard Bruno

Pamela Ander­son : bien­tôt derrière des barreaux...Pour la bonne cause !

Brigitte Bardot peut être fière. A son tour très enga­gée dans la défense des animaux, l'ex-sirène d'Alerte à Malibu s'apprête à faire le buzz avec une opéra­tion très spécia­le…

Elle n’est plus vrai­ment actrice. Ce n’est qu’en échange d’un joli chèque qu’elle a fina­le­ment accepté de faire une appa­ri­tion dans l’adap­ta­tion ciné­ma­to­gra­phique d’Alerte à Malibu, sur les écrans en juin. De son propre aveu, elle a égale­ment passé l’âge de s’ef­feuiller dans les maga­zines ou sur scène. Sa présence dénu­dée en couver­ture de Play­boy, en décembre 2015, ne sera pas renou­ve­lée. Et pour­tant, à l’ap­proche de ses 50 ans qu’elle fêtera le 1er juillet prochain, Pamela Ander­son conti­nue de faire de sa vie une véri­table perfor­mance !

Débarquée en France pour un séjour de plusieurs semaines, le 25 janvier dernier, Pam, cham­pionne de la petite foulée en maillot rouge échan­cré, a succes­si­ve­ment visité un camp de réfu­giés à Grande-Synthe (près de Dunkerque), célé­bré la 40e édition des trophées The Best de Massimo Gargia, dans les salons plus confor­tables du Fours Seasons George V (à Paris), puis embrassé le richis­sime entre­pre­neur alle­mand Hermann Bühl­be­cker, four­rure synthé­tique sur les épaules, sur les bords du Rhin (à Cologne). Hale­tant speed dating !

Mais qu’on ne s’y trompe pas : c’est en tant que star enga­gée dans l’hu­ma­ni­taire et ambas­sa­drice de la Peta, asso­cia­tion soute­nant la cause animale, que l’in­sub­mer­sible sirène d’Alerte à Malibu refait surface devant les photo­graphes. Pamela est la plus grande fan de notre Brigitte Bardot natio­nale, mais à la diffé­rence de son aînée, elle ne se vit pas en bête traquée. A la réclu­sion, elle préfère la surex­po­si­tion, détour­nant habi­le­ment flashs et projec­teurs sur ses combats.

Son prochain happe­ning promet. Un an après avoir dénoncé le gavage des oies à l’As­sem­blée natio­nale, dans un hémi­cycle curieu­se­ment bondé, la pulpeuse star vient de répondre favo­ra­ble­ment à une propo­si­tion de l’hu­mo­riste Rémi Gaillard. En novembre dernier, le roi du canu­lar sur Inter­net s’était enfermé dans une cage de la SPA de Mont­pel­lier, afin de sensi­bi­li­ser le public au sort des animaux aban­don­nés. Son objec­tif : faire adop­ter les 300 bêtes du refuge ou récol­ter au mini­mum 50 000 euros pour que leurs condi­tions de vie soient amélio­rées. Au terme de 5 jours et 4 nuits passés dans une cage, Rémi en était ressorti, avec plus de 200 000 euros de dons.

Ce 31 janvier, le risque-tout n’a pas hésité à inter­pel­ler Pamela, via Twit­ter. Accep­te­rait-elle de s’en­fer­mer à son tour dans une cage ? Réponse de l’in­té­res­sée : « Où et quand bébé ? Je te suis – faisons-le – Et pourquoi pas durant le Festi­val du Film de Cannes ? »

On leur décerne déjà la palme du don de soi !

Source de l'article : Cliquez ICI

Pamela Ander­son : bien­tôt derrière des barreaux...Pour la bonne cause !

Partager cet article

Repost 0

La Fondation Brigitte Bardot a 30 ans !

Publié le par Ricard Bruno

 Bientôt une surprise pour les 75 000 donateurs qui ont déjà permis trois décennies de combats aux côtés de la fondation Brigitte Bardot !

La Fondation Brigitte Bardot a 30 ans !

Partager cet article

Repost 0

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

Publié le par Ricard Bruno

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

Il y a une dizaines de jours, l’association One Voice révélait les souffrances infligées aux lapins angora dans les élevages français. L’enquête choc de l’association, tournée entre février et juillet derniers, montrent des animaux se faisant arracher leurs poils brutalement qui hurlaient de détresse. Brigitte Bardot n’a pas manqué de réagir au nom de sa fondation et s’est jointe à l’appel demandant l’interdiction de ces élevages et du commerce de la laine angora.

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

Dans un communiqué, la grande défenseuse des animaux explique :

J’en appelle officiellement au gouvernement, à Stéphane Le Foll en particulier, afin de faire cesser immédiatement et définitivement le martyre atroce que subissent les lapins angoras. […] Nous demandons avec d’autres associations l’interdiction de l’élevage des lapins angoras et du commerce de leur laine. Il est indécent que la France accepte encore que de tels supplices soient infligés aux animaux sans que les responsables gouvernementaux du bien-être animal ni les services vétérinaires ne soient intervenus depuis longtemps.

L’industrie française de l’angora est composée d’une trentaine d’exploitations qui mettent chaque année 3,5 tonnes d’angora sur le marché. On retrouve cette matière principalement en pelote de fils ainsi que dans certaines lignes de vêtements signées par les plus grandes maisons de couture.

One Voice montre ainsi que l’intégralité des produits étiquetés « angora français » provient de ces élevages révoltants où les lapins vivent un véritable calvaire.

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

Si l’usage veut que « l’épilation » s’effectue en deux fois pour permettre aux lapins de supporter l’hiver, les enquêteurs ont observé que plusieurs animaux, privés de leur fourrure, ont succombé au froid.

Lapins angoras brutalisés : Brigitte Bardot demande la fin de ce « martyre atroce »

One Voice a déposé une plainte pour actes de cruauté à l’encontre du principal éleveur français et a lancé une pétition demandant la fin de l’élevage des lapins angoras. Pour la signer, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : son coeur est “en deuil”

Publié le par Ricard Bruno

En pensant aux moutons tués pour l’Aïd el Kébir, sa “colère gronde”
Brigitte Bardot : son coeur est “en deuil”

Toujours aussi enga­gée dans la cause animale et pour ses opinions poli­tiques, Brigitte Bardot a livré son message de colère en vue de la fête de l’Aïd el Kébir.

La tris­tesse ne lui fait pas perdre son franc parler. Aujourd’­hui, Brigitte Bardot a pour­tant le coeur en berne. En ce lundi 12 septembre, jour de fête chez les musul­mans qui célèbrent l’Aïd el Kébir, l’ex-icône broie, elle, du noir en pensant aux animaux qui seront tués. Comme le veut la tradi­tion, les croyants sont amenés à manger, ce jour, la viande du sacri­fice, du mouton ou de la chèvre. Une pratique qui horri­pile Brigitte Bardot.

Sur Twit­ter, l’ac­trice a déclaré qu’en “ce jour de sacri­fice musul­man de l’Aïd el Kébir” son coeur “est en deuil” et que sa “révolte gronde”. Selon BB, ce sont “des dizaines de milliers de moutons qui sont égor­gés dans des condi­tions de souf­frances atroces”. Elle qui a dédié le reste de sa vie à la protec­tion des animaux mais qui s’est égale­ment illus­trée par des posi­tions poli­tiques parfois extrêmes, estime que ces sacri­fices d’ani­maux ensan­glantent “la terre de France et nos esprits”. Ce message posté en début de jour­née à été “liké” plus de 280 fois et partagé à 350 reprises.

Si les admi­ra­teurs de Brigitte Bardot et de son combat sont nombreux, il existe égale­ment autant d’avis contraires. Il y a quelques mois déjà, suite à l’at­ten­tat de Nice puis de l'assis­tant du prêtre de Saint-Etienne-de-Rouvray, l’an­cienne icône de beauté avait mélangé les événe­ments et déclaré “Stop à l’Aïd el Kébir”. La grande fête des musul­mans n’est visi­ble­ment pas du goût de BB.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 1

Brigitte Bardot: les Mille vaches, «l’esclavage animalier à son comble»

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, présidente de la Fondation du même nom, propose toujours d’accueillir les « vaches en trop » de la ferme dite des Mille vaches, qui en compte près de 850 en ce moment, alors que l’arrêté initial d’exploitation en autorisait 500.
Brigitte Bardot: les Mille vaches, «l’esclavage animalier à son comble»

Brigitte Bardot, pourquoi êtes-vous opposée aux Mille vaches ?

C’est une stabulation industrielle où tout se fait à la chaîne, comme dans une usine, ce qui est parfaitement contraire aux attentes naturelles dont ont besoin les animaux. Un article du Code rural précise que pour les animaux privés de liberté, il est impératif de leur donner des conditions de vie les plus proches possibles de leurs milieux naturels. C’est scandaleux, humainement parlant de faire subir à ces pauvres vaches le même traitement qu’à des objets de consommation.

Hormis le nombre de vaches (845 actuellement), cette exploitation laitière ne diffère pas sensiblement d’autres fermes, de 100, ou 200 vaches par exemple, mais qui ne sortent pas non plus en pâture. Faut-il dénoncer tous les élevages de ce type, alors qu’ils deviennent la « norme » ?

Oui, il faut dénoncer tous les élevages non conformes aux lois naturelles, punis par les articles du Code rural. Il n’y a qu’une norme à respecter, celle de la nature.

Comprenez-vous les éleveurs qui justifient les regroupements d’élevages, et donc l’augmentation des cheptels, par le fait qu’ils sont désormais seuls sur l’exploitation, que leur femme travaille ailleurs, qu’ils ne peuvent être tout le temps à s’occuper des vaches, à les sortir dans les prés puis les ramener à la salle de traite deux fois par jour, etc ?

Si les éleveurs n’ont plus le temps de s’occuper de leurs vaches, qu’ils changent de boulot ou de femmes. On est responsable pour toujours de ce qu’on a apprivoisé. Les vaches donnent leur lait, plus leurs vies, en échange de quoi nous nous devons de les laisser, le peu de temps qu’elles vivent, dans un environnement adapté à leurs besoins physiologiques.

La Fondation est-elle toujours prête à accueillir les vaches « en trop » de l’exploitation des Mille vaches, au cas où la justice mettrait en demeure l’exploitant à revenir à 500 vaches ? Où pourraient-elles être accueillies, alors que chaque élevage laitier en France a passé un contrat avec une laiterie, qui n’accepte pas un dépassement des quantités de lait prévues dans ce contrat ?

Nous nous proposons d’accueillir exceptionnellement les vaches qui seraient délivrées de l’enfer des Mille vaches, afin de leur éviter l’abattoir et de leur donner une vie convenable. Nous avons des fermes d’accueil qui ne travaillent que pour nous et ne sont pas soumises aux quotas laitiers. Toutes ces histoires de quotas, de coopératives nous privent de ce qui était le charme de nos campagnes, aller directement acheter le lait à la ferme, vivre simplement et librement. Tout est réglementé, exploité, avec des normes anormales qui nous pourrissent la vie et celle des vaches. Le progrès est synonyme de déshumanisation et de barbarie parfois.

Source : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Quand Secret Story provoque la colère de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Quand Secret Story provoque la colère de Brigitte Bardot

Si vous êtes des fidèles de Secret Story, ces images ne vous auront probablement pas échappé. La semaine, lors du premier prime diffusé sur NT1, les habitants de la Maison des secret se sont retrouvés dans le noir confrontés à des animaux et notamment à une chèvre qui semblait avoir aussi peur que les candidats eux-mêmes.

Une séquence qui n’a pas été du goût des défenseurs de la cause animale. Cela a notamment été le cas du site The HolidogTimes qui a mis en place une pétition sur Change.org pour demander « à la société de production de Secret Story, Endemol, de ne plus utiliser d’animaux vivants dans son émission ! »

Sur son site internet, The HolidogTimes a écrit « Les participants étaient en effet plongés dans le noir complet et devaient tour à tour manipuler des rongeurs et des reptiles vivants placés dans de minuscules bocaux. Bien sûr, privés de vision, leurs gestes sont imprécis et ils ne manquent pas de brusquer les animaux, très certainement en état de stress intense ». Et de préciser que l’un des candidats avait laissé tomber un lézard sur le sol comme s’il ne s’agissait que d’un simple objet.

Et de faire également à cette petite chèvre apeurée qui, placée dans le noir, a subi « un moment inconfortable et générateur de stress ».

Et la pétition est un vrai succès. Déjà plus de 15.000 signatures et le soutien de Madame Brigitte Bardot et de sa fondation. « La société de production Endemol France , qui produit cette émission diffusée sur la chaîne NT1, propriété du groupe TF1, a ainsi dépassé les limites de l’acceptable. Aucun programme télévisé de divertissement ne devrait infliger stress, angoisse voire blessures à des animaux sans défense considérés comme des accessoires et livrés en spectacle. Il est intolérable que leur sensibilité ainsi que la souffrance et la peur que génère leur utilisation soit niées »

Contactée par Jean-Marc Morandini, la direction d’Endemol a dit regretter les réactions que cette séquence a pu provoquer tout en précisant que elle avait été « réalisée en présence d’un vétérinaire départemental et du propriétaire de l’animal (prestataire professionnel et agréé) ainsi que de membres de la DDPP ( Direction départementale de la protection des populations) et ce, en respect de toutes les normes en vigueur et autorisations »nécessaires.

Quant à Christophe Beaugrand, il a écrit sur son compte Twitter « Aucun animal n’a été malmené, je suis un amoureux des animaux tout le monde le sait. Des veto et soigneurs étaient présents »

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Aïd el-Kébir : l’appel de Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

Aïd el-Kébir : l’appel de Brigitte Bardot !

Les 11 et 12 septembre 2016, ce sera la grande Fête de l’Aïd el-Kébir où des milliers de moutons seront sacrifiés pour respecter la tradition religieuse musulmane.

Brigitte Bardot et sa Fondation éponyme ont lancé un nouveau appel sur Twitter, le 29 août 2016

Partager cet article

Repost 0

En 1976, Brigitte Bardot abandonne le cinéma pour la cause animale

Publié le par Ricard Bruno

L'actrice a définitivement abandonné sa carrière au cinéma afin de combattre pour la protection des animaux, notamment les bébés phoques.

En 1977, à Memphis Tennessee, le Roi est mort. Elvis Presley avait 42 ans. Il emporte dans sa cape de satin blanc les années rock n'roll. Alors qu'au Centrafrique, Bokassa Ier enfile celle de l'empereur. Loin de ces fastes, à 4.000 kilomètres de Paris, dans la tempête de neige qui balaie l’île de Terre-Neuve, c'est la reine Bardot qui part en croisade. Ce 15 mars, BB s'en va t'en guerre sur la banquise. Plus grand chose à voir avec l'exquise Sainte Nitouche de ses débuts. Bardot a arrêté le cinéma il y a quatre ans pour se consacrer à la défense des animaux, et celle des bébés phoques.Avec l'écologiste suisse Franz Weber, elle a donc imaginé une opération quasi-militaire : empêcher la campagne de chasse annuelle des bébés phoques. Déjà 12.000 animaux tués à coups de gourdin. L’accueil est des plus violents, 200 trappeurs traquent l'actrice vite prise au piège et cette fois ça n'est pas du cinéma. La confrontation semblait inévitable. Mais au dernier moment, une tempête de neige. Bardot s'est réfugiée dans un grand chalet. Le camp des Sept Îles. Flamboyante et rageuse pour une conférence de presse improvisée. Une voix qui porte jusqu'au Canada qui proteste.

Mais BB est captive. 4.000 habitants hostiles sont réunis autour du camp. Son hélicoptère est saisi et elle est interdite de sortie du Canada. Elle tient tête. Paris appelle Ottawa. Bardot accepte de payer une amende. La police montée l'accompagne jusqu'à l’hélicoptère. Elle reviendra sur la banquise plusieurs fois. Mais aujourd'hui, elle se paye une dernière provocation. Elle profite d'une éclaircie pour faire poser son hélico en plein territoire de chasse. Dix minutes et une photo qui va faire le tour du monde. Elle serre un bébé phoque contre elle. Sur la banquise, BB venait de tracer sa nouvelle route. Tant pis pour le cinéma...Elle ne refera plus jamais marche arrière.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>