Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

brigitte bardot et la protection animale

Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo
Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo
Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo
Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo
Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo
Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo
Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo
Brigitte Bardot et Jean-Paul Belmondo
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot à Tomi Tomek: «Tu es merveilleuse».

Publié le par Ricard Bruno

Les deux militantes sont plus unies que jamais dans leur lutte pour la cause animale. Direction Dubaï!

La photo de TT commentée par BB.

La photo de TT commentée par BB.

La relation entre l’ancienne actrice française Brigitte Bardot et la fervente militante neuchâteloise Tomi Tomek se raffermit au fil des combats. La preuve avec un mot tendre rédigé à la main au dos d’une photo de Tomi Tomek parmi des chats: «Ma Tomi, tu es merveilleuse», lui écrit BB.

«On croirait un conte de fées», écrit Brigitte Bardot en commentant la photo et en espérant qu’un «pauvre chat si maltraité va retrouver avec toi, sa douceur et ses "ronrons"». Pour Brigitte Bardot, 86 ans, «la liberté est la valeur de la vie»., comme elle l’écrit à sa complice neuchâteloise de 68 ans.

Vraiment touchée

«Je suis vraiment touchée, elle est adorable», commente Tomi Tomek, à la réception de ce courrier. Ce qui les unit, après plusieurs combats communs, c’est la défense des chats et des chiens exterminés à Dubaï en prévision de l’Exposition universelle qui doit débuter le 1er octobre prochain.

Dans un courrier commun, la fondation «SOS Chats» de Noiraigue et la «Fondation Brigitte Bardot» de Paris se sont adressées en anglais à Razan Al Mubarak, fondatrice du «Fond de conservation des espèces Mohamed bin Zayed» et directrice de l’«Agence pour l’environnement - Abou Dabi», le plus grand régulateur environnemental de la région du Golfe. Ce n’est pas la première démarche entreprise: Tomi Tomek a déjà publié les photos chocs d’un chien affamé.

Chien amputé

«À Dubaï, selon les défenseurs des animaux, les chats sont assoiffés et affamés, quand ils ne sont pas abattus», assure Tomi Tomek, en évoquant les images d’un chien amputé d’une patte et d’un chat attaché à une brique. «Nous observons que les auteurs d’actes aussi brutaux et criminels font rarement l’objet d’enquêtes et de poursuites», reprennent Tomi Tomek et Brigitte Auloy, directrice internationale de la «Fondation Brigitte Bardot»

Une vidéo insoutenable a été publiée sur «YouTube», qui montre un chat lancé contre un mur et un autre en cage donné en pâture à deux chiens. Tomi Tomek se porte garante de sa véracité, sans dévoiler son auteur qu’elle sait menacé. «Il a produit et veut partager ce reportage pour montrer au monde ce qui se passe en ce moment dans la ville de Dubaï», indique Tomi Tomek.


Très dévoué à la cause animale, le Youtubeur est courageux dans un pays où la critique est punissable. «Cette vidéo est insoutenable mais c’est la réalité de l’impunité accordée aux Émiriens et à tout crime lié aux animaux», prévient une informatrice de Tomi Tomek. Selon ses informations, les coupables ont été identifiés, sermonnés, mais pas condamnés.

 

L’an dernier, c’est pour sauver les chevreuils du cimetière bâlois du Hörnli que Brigitte Bardot s’était investie aux côtés de Tomi Tomek, en s’adressant à la présidente du Grand Conseil de Bâle-Ville. «Il n’est pas utile d’ajouter la violence à la violence», écrivait-elle dans un courrier daté du 18 novembre dernier.

 

À Dubaï, Tomi Tomek lui renvoie l’ascenseur en prenant ce dossier en main. Leur amitié épistolaire remonte à 1985, mais les deux militantes ne se sont jamais rencontrées: elles communiquent par lettres, BB étant réfractaire aux e-mails. Après des années de vouvoiement, elles ont cassé la glace, jusqu’à ce «tu es merveilleuse» de l’été 2021.

 

 

Yvelines. Les derniers renards de La Celle-Saint-Cloud graciés par la justice

Publié le par Ricard Bruno

La justice a décidé de suspendre l’arrêté du préfet des Yvelines qui prévoyait l’abattage d’une famille de renards à La Celle-Saint-Cloud.

Le tribunal administratif de Versailles (Yvelines) a suspendu l’arrêté qui prévoyait l’abattage de renards, à La Celle-Saint-Cloud.

Le tribunal administratif de Versailles (Yvelines) a suspendu l’arrêté qui prévoyait l’abattage de renards, à La Celle-Saint-Cloud.

Le tribunal administratif de Versailles vient de suspendre l’arrêté du préfet des Yvelines qui demandait l’abattage d’une famille de renards à La Celle-Saint-Cloud. Ce jeudi 26 août, la justice a ordonné que la campagne de capture soit immédiatement stoppée, donnant ainsi raison à l’association pour la protection des animaux sauvages. L’Aspas était à l’origine de la procédure.

 

Ces derniers mois, ce sujet a fait couler beaucoup d’encre.

Courant mai, une habitante avait découvert qu’une famille de renards avait élu domicile dans sa propriété. Les semaines suivantes, des habitants du quartier s’étaient plaints de la mort de chats ou de poules. L’abattage avait été annoncé puis validé par arrêté du préfet des Yvelines, le 9 août dernier. Sept goupils devaient être capturés puis tués, notamment pour des raisons sanitaires ; risque de gale sarcoptique ou encore échinococcose alvéolaire.

Tout cela avait entraîné de nombreuses protestations dans les rangs des défenseurs de la cause animale. Une pétition, toujours en ligne, avait été lancée. À ce jour, elle flirte avec les 38 000 signataires.

« Irréversible »

Entre-temps, le Conseil d’État avait annulé le classement du renard dans la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts dans le département des Yvelines. Et puis, Brigitte Bardot était sorti du bois, le mercredi 18 août, indignée que dans l’Oise, un arrêté ait été publié prévoyant l’abattage de 3 000 renards d’ici le mois de mars 2022.

C’est dans ce contexte que l’Aspas, dont le siège social est situé à Strasbourg (dép. 67 – Bas-Rhin), s’est présentée au tribunal administratif de Versailles.

Face au juge des référés, l’association a fait valoir l’urgence de la situation. Urgence logique puisque tout nouvel acte serait irréversible.

« Le risque sanitaire n’est pas établi »

Dans sa plaidoirie, le porte-parole de l’association a soutenu qu’il n’était pas démontré « que la présence du renard entraînerait une pression excessive sur la petite faune sauvage […] Le risque sanitaire invoqué n’est pas établi. La gale sarcoptique est peur répandue et ne représente aucune gravité pour l’homme. L’échinococcose alvéolaire est très rare, surtout présente dans l’Est de la France et le Massif central et ne se transmet pas par contact direct avec le renard mais par l’intermédiaire des végétaux contaminés par leurs excréments. »

« Pas de dommage important »

Dans sa décision, le tribunal a estimé que « la disparition de deux chats domestiques ainsi que de poules, en nombre indéterminé, ne caractérisait pas un dommage important. »

Du point de vue sanitaire, le juge a conclu que les deux maladies visées étaient très peu fréquentes dans les Yvelines. Et que la destruction des renards « ne constituait pas un moyen efficace pour éviter leur propagation. »

Sur son site, L’Aspas a immédiatement crié victoire. « Elle celle de tout un collectif de citoyens, d’associations, de personnalités qui se sont massivement mobilisés ces dernières semaines pour sauver ces renards. »

Contactée, la préfecture des Yvelines nous a indiqué qu’elle n’interjetterait pas appel de cette décision.

Selon l’association, il resterait trois renards en vie sur les sept qui avaient élu domicile à La Celle-Saint-Cloud.

Source de l'article : Cliquez ICI

Yvelines. Le préfet autorise l’abattage de sept renards et provoque la colère des défenseurs des animaux

Publié le par Ricard Bruno

Yvelines. Le préfet autorise l’abattage de sept renards et provoque la colère des défenseurs des animaux

Sept renards sont soupçonnés d’avoir tué des chats à La Celle-Saint-Cloud (Yvelines). Après des plaintes de riverains, le préfet a pris un arrêté le 9 août dernier autorisant l’abattage des animaux, rapporte Le Parisien. Pour expliquer ce choix, la préfecture a également indiqué à nos confrères que les bêtes « peuvent participer à la transmission de la gale sarcoptique et de l’échinococcose alvéolaire ». Deux ont déjà été capturées et sont mortes.

 

Une pétition et un référé au tribunal

En juin dernier, la mairie avait annoncé sur son site Internet l’arrivée de deux piégeurs. La pétition « Non à l’abattage des renards du bois de Beauregard à La Celle Saint-Cloud » avait alors été lancée sur le site Change.org pour sauver et déplacer cette famille de renards. Selon le quotidien francilien, elle a ensuite été partagée par des associations de défense des animaux comme One Voice, La Fondation Brigitte Bardot et 30 Millions d’amis. Ce mardi 24 août, elle rassemble près de 38 000 signatures.

 

Par ailleurs, l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) a annoncé sur sa page officielle Facebook avoir déposé un référé au tribunal administratif de Versailles avec l’espoir de faire annuler l’arrêté préfectoral, complète Le Parisien.

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Gers : Brigitte Bardot s'oppose au retour des toros à Seissan

Publié le par Ricard Bruno

Gers : Brigitte Bardot s'oppose au retour des toros à Seissan
Gers : Brigitte Bardot s'oppose au retour des toros à Seissan

Alors qu'un rendez-vous taurin est prévu dimanche 5 septembre à Seissan, Brigitte Bardot a adressé une lettre au maire de la commune gersoise. En sa qualité de présidente d'une fondation dédiée à la protection des animaux, elle s'offusque de la tenue de ce rassemblement. La municipalité ne souhaite pas donner suite à "ces provocations".

Les arènes du Soleil d’or de Seissan donnent rendez-vous aux toros et aux aficionados le 5 septembre prochain après une année plutôt calme. Cependant, ce retour des fêtes taurines ne fait pas l’unanimité, notamment du côté des associations de protection animale.

"Je reçois aujourd’hui de nouveaux témoignages concernant l’organisation d’une corrida avec mise à mort de jeunes taureaux après qu’ils ont subi les sévices habituels infligés lors de ces jeux cruels", indique la Fondation Brigitte Bardot dans une lettre signée de son illustre présidente et destinée au maire de Seissan. "Monsieur le maire, les arènes où la torture d’un animal est montrée en spectacle se vident, et c’est tant mieux ! Aujourd’hui vous prenez le parti de la barbarie et le contresens de l’histoire… J’espère que vous démentirez de nouveau mes propos pour ne pas transformer les arènes de Seissan en abattoir."

 

Une tradition "bien ancrée"

En réalité, il s’agit d’un encuentro, et non d’une novillada formelle, avec deux novillos mis à mort sur les cinq présents. Trois d’entre eux ne seront pas mis à mort, précise-t-on du côté de l'organisation.

Le maire de Seissan, François Rivière, ne souhaite pas entrer dans la polémique et ne répond pas directement aux accusations portées par l’association. Mais il souhaite tout de même "défendre les traditions de la région".

"Depuis dix ans, on a toujours fait des spectacles taurins à Seissan", balaye le maire. D’après lui, la levée de boucliers des associations ne repose sur rien de concret. "On est en république, et de surcroît dans une région de tradition taurine, ce n’est pas interdit", affirme-t-il.

Les associations, quant à elles, mettent en avant un évènement qui "ne s’inscrit nullement dans la tradition du village". Ce à quoi François Rivière répond qu’à Seissan, "la tradition taurine est bien ancrée".

Les arènes du Soleil d’or pourraient être le théâtre d’une certaine tension le 5 septembre. Et les associations de défense des animaux d'espérer que le maire fasse machine arrière. Affaire à suivre... 

Source de l'article : Cliquez ICI

Brigitte Bardot pousse un nouveau de gueule et soutient la cause des renards !

Publié le par Ricard Bruno

En un mot comme en CENT... B R A V O  Brigitte, tu ne lâche RIEN, tu es une vraie combattante de la cause animale, tu as une fondation formidable qui fait un énorme travail.

Tu as et tu le sais mon plus profond respect et mon soutien indéfectible, tu en a où il faut pas comme tout ces politicards à la mord moi le nœud qui s'en tamponne de la cause animale !

On est tous avec toi

Ton ami

Bruno  

Brigitte Bardot pousse un nouveau de gueule et soutient la cause des renards !

Ne lui demandez surtout pas de lever le pied ! Très active dans son engagement contre la maltraitance animale, Brigitte Bardot n'en finit plus de rédiger des lettres ouvertes au gouvernement. Mercredi 18 août 2021, l'ancienne actrice a récidivé une nouvelle fois en publiant un nouvel écrit dans Le Parisien.

Brigitte Bardot est de nouveau très en colère. Après son coup de gueule contre la chasse en enclos et la publication récente de son "Requiem pour les animaux" sur son compte Twitter, l'ancienne actrice s'emporte à nouveau. Cette fois, c'est un arrêté préfectoral autorisant l'abattage de 3 000 renards dans l'Oise qui l'a faite sortir de ses gonds. "Je suis suis scandalisée par votre arrêté condamnant à mort 3.000 renards. Ces animaux sont une richesse pour la biodiversité et de précieux alliés pour les agriculteurs. Nous n'avons pas de droit de vie et de mort sur les autres espèces, cet arrêté est une honte. Comment pouvez-vous encourager un tel massacre ?", s'indigne-t-elle en s'adressant à la préfète de l'Oise.

"Ce nouvel arrêté a été vécu comme une provocation"

Habituée à pousser des coups de gueule, parfois très virulents, Brigitte Bardot ne craint pas les représailles et compte bien pousser la femme politique à revenir sur sa décision. "J'ose croire que vous ne céderez pas à la pression des chasseurs et que vous déchirerez votre arrêté imbécile", a-t-elle conclu, visiblement très remontée. Épaulée par Christophe Marie, le porte-parole de sa fondation, celle qui a été le sex-symbol de toute une génération songe même à porter l'arrêté préfectoral et ses instigateurs en justice. "C'est un coup de gueule de sa part. Ce nouvel arrêté a été vécu comme une provocation chez les défenseurs des animaux. (...) On est en train de regarder sous quel angle on peut attaquer le texte", a assuré l'homme. Affaire à suivre donc...

Source de l'article : Cliquez ICI

Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !

Publié le par Ricard Bruno

Durant plusieurs numéros du journal "le Monde" du 10 08 2021 au 16 08 2021 a consacré une série estivale à Brigitte Bardot.

Bruno Ricard   

Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Brigitte Bardot dans le journal le monde durant 6 jours !
Partager cet article
Repost0

Centre Corse : Brigitte Bardot, marraine officielle de l'association un Nid à Toi(t)

Publié le par Ricard Bruno

Centre Corse : Brigitte Bardot, marraine officielle de l'association un Nid à Toi(t)
Centre Corse : Brigitte Bardot, marraine officielle de l'association un Nid à Toi(t)

Depuis mars 2018, l'association (dont le siège social est à Ponte-Leccia) gère de nombreux félins en famille d'accueil, a créé une chatterie sur la commune de Castirla (pour de jeunes chats adultes et sociaux en attente d'adoption) et s'occupe également de stériliser et soigner des chats libres dans les villages du Centre Corse.

 

C'est d'ailleurs comme cela que les actions de l'association sont arrivées jusqu'à Brigitte Bardot. Une bénévole qui intervenait dans un des villages de l'intérieur a parlé d'Un Nid à Toi(t) à l'un des habitants. Il se trouve que celui-ci est un ami proche de Brigitte Bardot. Il a donc décidé de lui parler des actions de l'association et de l'engagement de ses bénévoles pour la cause animale.

"BB" a donc accepté volontiers d'être la marraine de l'association - ce qui semble être une première pour une association insulaire - et devrait - si les conditions le permettent - venir rencontrer les bénévoles d'Un Nid à Toi(t) d'ici l'automne prochain.

Source de l'article : Cliquez ICI

Oise. Brigitte Bardot s'indigne de l'abattage de 3.000 renards dans une lettre ouverte

Publié le par Ricard Bruno

Ce mercredi, la Fondation Brigitte Bardot a adressé une lettre ouverte à la préfète de l'Oise. La présidente se dit "scandalisée" par l'arrêté prévoyant l'abattage de 3000 renards.

Brigitte Bardot se dit « scandalisée » par l’arrêté publié par la préfecture de l’Oise, dans une lettre ouverte publiée mercredi 18 août 2021. (Illustration

Brigitte Bardot se dit « scandalisée » par l’arrêté publié par la préfecture de l’Oise, dans une lettre ouverte publiée mercredi 18 août 2021. (Illustration

« Cet arrêté est une honte » lâche Brigitte Bardot. Ce mercredi 18 août 2021, la Fondation partage un courrier à l’attention de Corinne Orzechowski, lui demandant de faire marche arrière.

Une semaine plus tôt, la préfète lançait une consultation publique pour l’abattage de 3.000 renards dans le département, d’ici mars 2021. Si cette dernière avait déjà fait réagir les associations et les citoyens – qui s’expriment dans une pétition à plus de 40.000 signatures, c’est au tour de Brigitte Bardot de prendre la défense des bêtes.

 

Oise. Brigitte Bardot s'indigne de l'abattage de 3.000 renards dans une lettre ouverte

« La pression des chasseurs »

« Ces animaux sont une richesse pour la biodiversité et de précieux alliés pour les agriculteurs, écrit Brigitte Bardot, votre arrêté assassin n’est qu’une soumission au lobby de la chasse. »

Pour la préfecture, si l’abattage de ces 3.000 animaux permettrait de réguler leur population et de réduire le risque sanitaire qu’ils représentent pour l’homme et les autres espèces domestiques, la présidente de la Fondation parle d’arguments « ridicules ».

« La Terre ne connaît qu’une espèce nuisible et destructrice, c’est la nôtre ! Le renard doit être protégé et non exterminé car il assure un équilibre naturel » défend Brigitte Bardot, avant de conclure : « j’ose croire que vous ferez preuve de bon sens et que vous déchirerez votre arrêté imbécile. »

 

Une polémique estivale

Cette nouvelle prise de position ravive la polémique entre la préfecture de l’Oise et les associations de défense des animaux.

La semaine passée, alors que la préfecture lançait sa consultation publique, l’association Agir pour le vivant et les espèces sauvages (AVES) relevait qu’un premier arrêté avait été publié le 23 juillet dernier. Mais ce dernier était simplement affiché en mairie, sans consultation publique – ce qui est obligatoire. Il concernait huit secteurs de l’Oise, pour l’abattage de 1.370 animaux. Cette première version de l’arrêté a donc été retirée puis réécrite.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>