Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

brigitte bardot et la protection animale

L’ÉDITORIAL DE BRIGITTE BARDOT

Publié le par Ricard Bruno

L’ÉDITORIAL DE BRIGITTE BARDOT

« L'homme a peu de chances de cesser d'être un tortionnaire pour l'homme, tant qu'il continuera à apprendre sur l’animal son métier de bourreau. »

Marguerite Yourcenar
 

C’est un grand chamboulement mortel qui nous avertit de nos multiples erreurs, de nos ravages, de notre suprématie si fragile face à un minuscule virus contre lequel aucune des armes les plus sophistiquées et destructrices, qui faisaient notre abominable force, ne pourront nous protéger. La démographie affolante de l’homme n’avait qu’un seul prédateur, l’homme. Ce sont donc les hommes qui se détruiront massivement, ce qui redonnera à la planète la chaîne écologique qu’ils n’auraient jamais dû déséquilibrer.

Pour tenter de vaincre ce qui parait invincible, les savants, les biologistes, les chercheurs du monde entier expérimentent leurs trouvailles chimiques sur tous les animaux du monde, c’est la course au vainqueur, au futur Nobel qui aura trouvé le Graal, sauveur laissant derrière lui des milliers de cadavres qui auront souffert, agonisé, hurlé de leurs souffrances sous l’œil froid et attentif du vainqueur. Ces animaux, pauvres cobayes dont on prend la vie pour sauver celle des hommes qui les martyrisent, les chassent, les mangent, les dépouillent, les exposent et les font travailler durement. C’est injuste !

Tant de choses sont injustes dans notre société où seule la réussite financière a de la valeur. Voilà ce qui nous mène : « la course au pognon, au pouvoir d’achat, à la réussite coûte que coûte, robotise l’être qui était humain. Cette déshumanisation bétonnée, suralimentée et superficialisée nous désensibilise de l’essentiel ».

Les religions qui devraient élever nos âmes, nous guider vers l’empathie, la sensibilité, la générosité, la pitié, la méditation, sont les premières à nous inculquer le goût du sacrifice animal. Les rituels Halal et Casher chez les musulmans et les juifs et l’agneau Pascal chez les catholiques. Je suis catholique et choquée par cette tradition cruelle qui m’éloigne de ces simagrées traditionnelles inventées par les hommes pour s’en foutre plein la panse le jour de Pâques.

 

TOUT ÇA N’EST PAS BIEN JOLI

A ce propos, je tiens à dire à ceux qui se sont désabonnés de notre journal, le trouvant trop dur, choquant, insupportable, que nous sommes aussi choqués, épuisés, horrifiés par ce que nous vivons quotidiennement, par ce que nous voyons pour de vrai, par toutes ces abominations que l’être humain fait subir aux animaux que nous devons dénoncer pour que le monde soit averti de ce qu’il ignore.

A bientôt,

Brigitte Bardot
Présidente

Cet éditorial a été publié dans l'Info-Journal numéro 113 (2ème trimestre 2020).

LETTRE OUVERTE : L’EXTENSION D’UN ÉLEVAGE PORCIN PROVOQUE LA COLÈRE DE BRIGITTE BARDOT !

Publié le par Ricard Bruno

LETTRE OUVERTE : L’EXTENSION D’UN ÉLEVAGE PORCIN PROVOQUE LA COLÈRE DE BRIGITTE BARDOT !
L’extension d’un élevage porcin provoque la colère de Brigitte Bardot qui interpelle le Préfet du Pas-de-Calais « ces élevages nous plongent dans la honte, on ne peut accepter de faire subir cette infamie à des êtres sensibles, plus intelligents que nombre d’humains dépourvus… d’humanité et de compassion » :

Paris, le 8 juin 2021

Monsieur le Préfet,


L’extension d’un élevage de porcs à Robecq, multipliant par trois le nombre d’animaux détenus en bâtiment sur caillebotis, soulève le cœur, l’indignation et la colère des défenseurs des animaux, de l’environnement et des habitants de cette commune rurale.
Comment peut-on trouver normal d’enfermer des milliers de cochons dans des bâtiments industriels où ils ne peuvent exprimer leur comportement naturel ? Animaux mutilés, castrés à vif, confinés dans un environnement hostile et carcéral.
Ces élevages nous plongent dans la honte, on ne peut accepter de faire subir cette infamie à des êtres sensibles, plus intelligents que nombre d’humains dépourvus… d’humanité et de compassion.
Monsieur le Préfet, ne prenez pas exemple sur les élevages intensifs de Bretagne dont les conséquences sur la nature sont désastreuses, en plus de l’être sur la condition animale. Cette «ferme-usine» scandalise, vous devez entendre les arguments du collectif« Respire», que je soutiens, et agir en conséquence.
Je compte sur vous pour stopper cette escalade vers le toujours plus intensif, le toujours plus polluant, le toujours plus de souffrances et détresses animales.
Monsieur le Préfet, donnez un exemple d’humanité dans ce monde déshumanisé, je place mon espoir en vous.

 

Brigitte Bardot
                                                                                       
 Présidente 

ENSEMBLE, EXIGEONS LA FIN DE LA MALTRAITANCE ANIMALE !

Pétition officielle 100% sécurisée, lancée par la Fondation Brigitte Bardot 

Source : Fondation Brigitte Bardot

Brigitte Bardot : Le serment fait aux animaux

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot interpelle la ministre contre la chasse en enclos le 25 05 2021 sur Europe 1

Publié le par Ricard Bruno

Soirée Brigitte Bardot vendredi 28 mai sur France3

Publié le par Ricard Bruno

Vendredi 28 mai 2021
23h30 - 00h45 
(Durée : 1h15mn)
 

 

Résumé :
Pour la première fois, Brigitte Bardot se confie et revient sur le combat de sa vie : la défense des animaux. En 1973, à l'apogée de sa gloire et de sa beauté, la comédienne abandonne le cinéma pour la défense des animaux. Elle s'est dépouillée de tous ses biens au nom de sa cause, a aiguisé ses griffes ; elle, la star traquée, qui se dit plus animale qu'humaine. Pendant des décennies, elle a combattu sur tous les fronts et remporté des victoires fondatrices. Et la star, qui dans les années 60 a contribué à l'émancipation des femmes, a inoculé son virus en faveur des animaux à toute la société.

Brigitte Bardot son coup de gueule contre la chasse en enclos Europe1 le 25 05 2021 !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot à la ministre Barbara Pompili : "Il est temps d'agir et d'interdire la chasse en enclos"

Publié le par Ricard Bruno

TRIBUNE - Dans le JDD, Brigitte Bardot appelle le gouvernement à mettre fin à "la chasse en enclos sur des animaux captifs", qui est "un massacre et une menace pour la biodiversité".

Brigitte Bardot à la ministre Barbara Pompili : "Il est temps d'agir et d'interdire la chasse en enclos"

La tribune de Brigitte Bardot - "Dimanche 23 mai sur France 5, Hugo Clément présente une enquête inédite sur une pratique scandaleuse qui reste méconnue en France : 'Le Monde opaque des enclos de chasse'. Madame la ministre, comme une majorité de Français la chasse dans son ensemble me fait horreur, mais la chasse en enclos sur des animaux captifs, dans l'incapacité de fuir, est d'une lâcheté plus effroyable encore, une honte pour les hommes qui s'y adonnent et pour nos dirigeants qui laissent faire.

La chasse en enclos montre tout le sadisme des personnes qui prennent plaisir à tuer, avec d'autant plus de facilité que les victimes sont enfermées, encerclées.

Brigitte Bardot "Rebelotte au 13h de TF1 !"

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot "Rebelotte au 13h de TF1 !"

Interviews exclusive pour le blog Brigitte Bardot De Pascal Louvrier pour son livre "Vérité BB"

Publié le par Ricard Bruno

Interviews exclusive pour le blog Brigitte Bardot De Pascal Louvrier pour son livre "Vérité BB"

Interview Pascal Louvrier « Vérité BB », TohuBohu Éditions.

Bruno Ricard : Pourquoi avoir écrit un ouvrage sur Brigitte Bardot ? quel élément déterminant ou déclencheur t’a fait écrire ce livre ?

Louvrier Pascal : « Derrière chaque livre se cache une femme » disait François Truffaut. Disons qu’une femme est à l’origine de Vérité BB. Je l’évoque implicitement dès la première ligne. Ensuite, j’ai considéré qu’on n’avait pas tout dit sur Bardot, qu’il y avait des zones grises. Je les ai explorées. Comme par exemple sa vie partagée avec Roger Vadim. C’est un être étrange, un peu pervers. Je considère qu’il a manipulé Brigitte, alors âgé de 16 ans. Il lui a, en quelque sorte, volé son innocence. J’en parle longuement. Elle est tombée sur des hommes violents, intéressée par sa notoriété. Certains lui ont menti. Comme Sami Frey, récrivant son enfance prétendument de bête traquée pendant la guerre. J’ai donc apporté des éléments nouveaux contribuant à affiner le portrait psychologique. Je me suis rendu compte qu’elle avait singulièrement manqué d’amour. Les machos en tweed ne l’ont pas ménagée. Ses parents ont également été très durs à son égard. Aujourd’hui, on parlerait de maltraitance. Il lui a fallu un caractère hors du commun pour résister à tout ça, en particulier à l’univers destructeur du cinéma. Comme l’a dit Pasolini, « La gloire, c’est l’autre face de la persécution ».

Bruno Ricard : Combien de temps t’a t’il fallut pour rédiger ce livre

Louvrier Pascal : Il m’a fallu trois ans pour totalement réaliser ce livre. J’ai lu certaines biographies. Je suis allé consulter les journaux de l’époque en bibliothèque. J’ai recueilli des témoignages inédits. J’ai eu la chance de rencontrer Bernard d’Ormale, son compagnon, qui m’a révélé une foultitude de détails sur celle qu’il appelle affectueusement « Brigitte ». Je lui consacre un chapitre entier. J’y tenais. C’est un homme intelligent, délicat. Il a beaucoup d’humour. J’ai, bien sûr, revu tous ses films. Certains sont des chefs-d’œuvre, comme La Vérité. Ou d’autres méconnus, comme La Lumière d’en face. Enfin, Brigitte, par mail ou par courrier, a répondu à mes questions.

Bruno Ricard : Comment t‘est venu l’inspiration ? et quel en a été le fil conducteur par la suite ?

Pascal Louvrier : L’inspiration vient toute seule. Ou jamais. J’ai écrit la vie de Brigitte comme si j’écrivais un roman, sauf que là, tout est vrai. Une fois, je l’ai imaginée sur le ponton de la Madrague, au soir de sa vie. J’ai comme écouté son cœur battre. Cette femme est tellement généreuse. Et pas qu’avec les animaux. Le fil conducteur du livre, c’est qu’elle a 100 ans d’avance ! Grâce au film Et Dieu… créa la femme, elle a plus fait pour la condition féminine que Simone de Beauvoir. Son combat pour la défense des animaux est en réalité le combat pour sauver la planète et donc sauver l’homme, ce prédateur sans limite. C’est la première écologiste de France ! Jamais idéologue, toujours pragmatique.

Bruno Ricard : BB sont deux initiales mondialement connues et reconnues si tu devais décrire Brigitte Bardot en quelques mots et de savoir ce qu’elle représente pour toi ?

Pascal Louvrier : Ce qui est unique, c’est que deux initiales suffisent à l’identifier immédiatement. C’est d’abord la liberté absolue, Brigitte. L’indépendance d’esprit, la lucidité tragique. Elle continue de déranger les pantouflards, les lâches, les sanguinaires. C’est de la dynamite. Elle possède une force de caractère incroyable, une énergie de guerrière. Et une grande générosité, j’insiste. Je le montre dans mon livre. En même temps, c’est une femme fragile et parfois durement éprouvée par son combat pour en finir avec la maltraitance animale. Dans ce domaine, on régresse en France. C’est une catastrophe. Nous sommes un pays archaïque, confiné depuis 40 ans au moins. Les lobbys nous manipulent. Les députés votent la nuit, dans un hémicycle quasi désert des lois scélérates.

Bruno Ricard : Y aura -t-il une suite à ce livre ?

Pascal Louvrier : J’ai écrit tout ce que je pouvais écrire sur la française la plus connue dans le monde.

Bruno Ricard : Qu’aimerait tu ajouter pour finir ?

Pascal Louvrier : Maintenant que le livre est publié, j’aimerais la rencontrer, lui parler. Comme ça, pour le plaisir de boire un verre de rosé avec elle, et d’entendre sa voix si singulière. Sans dictaphone, ni photo. Juste la mémoire qui filmerait.

 

 

 

 

Interviews exclusive pour le blog Brigitte Bardot De Pascal Louvrier pour son livre "Vérité BB"

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>