Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

brigitte bardot

Brigitte Bardot : des photos de «la petite fiancée de Paris-Match» exposées à Antibes

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : des photos de «la petite fiancée de Paris-Match» exposées à Antibes

A Antibes, dans les Alpes-Maritimes, une expositions inédite sur Brigitte Bardot est à découvrir à l'hôtel du Cap Eden Roc jusqu'en octobre. L'actrice française, qui était très proche de la rédaction de Paris-Match, est la star de cette exposition où figurent une vingtaine de clichés légendaires du magazine hebdomadaire. 

Brigitte Bardot sous tous les angles. Jusqu'en octobre, une exposition inédite sur l'actrice est à découvrir à l'hôtel du Cap Eden Roc d'Antibes, dans les Alpes-Maritimes. Iconique, sublime, "BB", celle qui se surnommait elle-même "la petite fiancée de Paris-Match" est la star de cette exposition où figurent une vingtaine de clichés légendaires. Pour l'occasion, Europe 1 a pu découvrir cette expo en avant-première.

"Paris-Match", gardien de sa mémoire

Sur place, on y trouve des photos de la jeune fille encore peu connue posant en tenue de danseuse classique au mythe Bardot courant sur le port de Saint-Tropez. Il faut savoir que l'actrice française connaissait bien la rédaction de Paris-Match, tous les photographes en étaient évidemment fous amoureux. Elle se réfugiait même dans les locaux pour échapper aux paparazzis, comme le raconte Marc Brincourt, ancien rédacteur en chef et à l'origine de l'exposition.

Partager cet article
Repost0

Picture vinyle Harley Davidson (Exclusivité Boutique) limité à 500 exemplaires !

Publié le par Ricard Bruno

Picture vinyle Harley Davidson (Exclusivité Boutique) limité à 500 exemplaires !

Livraison à partir du 28 juin 2024

Edition limitée à 500 exemplaires mis en vente (21 à 520)

Exclusivité Boutique Brigitte Bardot.

Imprimé recto verso avec deux visuels différents

Brigitte Bardot "Harley Davidson" le picture vinyle 25cm collector. 

Tracklist : 

FACE A - Harley Davidson

FACE B - Contact

Picture vinyle Harley Davidson (Exclusivité Boutique) limité à 500 exemplaires !
Picture vinyle Harley Davidson (Exclusivité Boutique) limité à 500 exemplaires !
Partager cet article
Repost0

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Publié le par Ricard Bruno

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

C'est en 1953 que Brigitte Bardot éblouit pour la première fois le Festival de Cannes. Et pour cause, la belle de 19 ans s'exhibe en bikini sur la plage de la Croisette. Dès lors, elle s'y sent comme chez elle. Pablo Picasso, Jeanne Moreau, Roger Vadim... BB se rend au Festival avec ses proches du moment. Retour sur 11 clichés époque Fifties et Sixties qui sentent encore la chaleur cannoise.

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Brigitte Bardot à Cannes en 1955

Brigitte Bardot à Cannes en 1955

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Les plus beaux clichés de Brigitte Bardot au Festival de Cannes

Partager cet article
Repost0

Jour 5 : ... et si Bardot montait les marches en 2024 ?

Publié le par Ricard Bruno

Cette année encore, « L’Orient-Le Jour » vous raconte les coulisses du plus grand festival du cinéma au monde. Des cancans de bistrot au tapis rouge guindé, en passant par les soirées alcoolisées. 

Jour 5 : ... et si Bardot montait les marches en 2024 ?

Face à la gare SNCF, Monique achète croissants et viennoiseries par dizaines. Elle doit bien ça à ses nouveaux camarades des escabeaux l’ayant accueilli dans le groupe cette année. Dans la seule boulangerie aux « prix accessibles de la ville », celle qui vient de souffler ses 70 bougies se montre pourtant lassée, à presque mi-parcours du marathon cannois.

Lunettes de soleil sur le nez et banane attachée autour des hanches, elle s'apprête, pour la cinquième journée consécutive, à passer ses après-midis à parler mondanités et variétés sous un soleil tempéré.

Devant le portique de sécurité où s'installe la mamie aux mèches blondes platine, le débat autour de l’affiche officielle de cette 77e édition s’étend jusqu’aux derniers rangs de la file d’attente croissante.

 

Le gang des escabeaux s'installe à 9 heures devant les portiques tous les matins. Photo Téa Ziadé/L’Orient-Le Jour

Le gang des escabeaux s'installe à 9 heures devant les portiques tous les matins. 

« C’est l’affiche la plus laide qu’on a eu depuis au moins 20 ans », râle Martine, sa voisine de palier, tout aussi passionnée. De cette photographie extraite de Rhapsodie en août, long métrage du grand cinéaste japonais Akira Kurosawa - présenté en ces mêmes lieux en compétition officielle en 1991 -, les deux femmes ne retiennent que la déception de ne toujours pas voir Brigitte Bardot honorée par la manifestation qui a fait d’elle l’étoile qu’elle a été.« On a mis en avant Belmondo, Anna Karina, Mastroianni puis Deneuve, mais jamais B.B. ! Et pourquoi ? Parce qu’elle dérange, parce qu’elle n’est pas la langue de bois ! », ajoutent en cœur les festivalières en n’évoquant qu'à demi-mot les positions controversées de l’ancienne gloire des sixties, aujourd’hui enfermée dans sa maison de Saint-Tropez. « Elle est libre de penser ce qu’elle veut ! », renchérit Jeanine, assise deux marche-pieds plus loin. C’est certain, la ville de Cannes ne risque pas de pencher à gauche.

Tinkerbell, le chihuahua star de la Croisette. Photo Téa Ziadé/L’Orient-Le Jour

Tinkerbell, le chihuahua star de la Croisette.

Debout, deux jeunes adolescentes ricanent, filment discrètement la scène sur leurs téléphones. De Bardot, elles ne savent rien. Ni couleur politique, ni combats sociaux. Et ce n’est peut-être pas si mal…

Made in Cannes

Au lever du jour, la Croisette, toujours plus fêtarde, est encore quasi-vide. Au milieu des boutiques fermées et des bistrots prêts à accueillir les premières âmes décaféinées, Aurélien assure l’ouverture du tabac qu’il a hérité de ses grands-parents. Sur la devanture des 30 mètres carrés lui servant de local sont placardés clichés et autographes d’un autre temps. Delon et Darc, Johnny et Adeline, Gainsbarre et Birkin, tous les couples mythiques passés par le festival sont représentés pour tenter d’attirer une clientèle adepte de kitsch.

« Ne prenez surtout pas de photos ! Il faut que les gens viennent admirer ces raretés de leurs propres yeux ! », scande le jeune homme qui vient tout juste d'avoir 20 ans, en sortant une carte postale à l'effigie de Bardot et de Vadim, torrides amoureux sur le sable brûlant de la plage de la Bocca en 1956.

B.B. sur la plage de la Bocca en 1953. Photo AFP

B.B. sur la plage de la Bocca en 1953. 

Le 23 avril de cette année-là, B.B. arrive dans la capitale du cinéma avec une valise et des illusions plein la tête. Sur le quai de la station de train, une poignée de photographes l’attendent timidement. Ce n’est pas encore la star que tout le monde veut voir mais au bout du deuxième jour, un détail va tout changer. Une teinture surtout.

Désormais blonde après une longue soirée passée avec le coiffeur du Carlton, Brigitte passe du statut de jeune première à celui de femme fatale. Les producteurs américains craquent, Vadim obtient le financement qu’il recherchait désespérément. Le tournage de Et Dieu créa la femme peut enfin commencer. Le reste de l’histoire est connu de tous...

Salma, Selena et enfin, Rachida !

Retour au présent. Le soleil presque couché, la voix de Barbara Carlotti berce les premiers convives décidés à investir le tapis rouge alors que les Miss France oubliées débarquent en farandole. Comme un signe voulant les rappeler à l'ordre, l'icône almodovarienne Rossy de Palma - qui est visiblement allée chercher de l’inspiration dans le dressing de Geneviève de Fontenay - vient perturber, fleur rouge dans la poitrine, un public conquis par les maniérismes de la dernière prima donna ibérique.

Rossy de Palma, fantasque diva. Photo Loic Venance/AFP

Rossy de Palma, fantasque diva.

Clope au bec, Leos Carax ignore la foule jusqu'à mépriser une Elsa Zylberstein crispée et une Charlotte Gainsbourg refusant d'ôter ses binocles fumées. Sans doute pour éviter de croiser la plus people des ministres de la Culture, entourée d’une bande de lycéens pour une cause ou une autre. Il faut bien prétendre s’investir entre deux galas.

Au bras de son époux, accessoirement archi-milliardaire, Salma Hayek prend possession des 60 mètres lui étant entièrement concédés, en attendant la sortie des voitures blindées du casting d’Emilia Perez de Jacques Audiard, en lice pour la Palme d’or.

Avec près d’une demi-heure de retard, c’est entre la présidente Iris Knobloch et le délégué générale Thierry Frémaux que Rachida Dati accueille un cru cinq étoiles composé, entre autres, de Zoe Saldana, d’Edgar Ramírez et de Selena Gomez, la Geri Halliwell de l’époque.

Selena Gomez sur les marches, le 18 mai 2024. Photo Sameer Al Doumy/AFP

Selena Gomez sur les marches, le 18 mai 2024.

Jour 5 : ... et si Bardot montait les marches en 2024 ?

Brigitte Bardot sur la Croisette en 1953. Photo AFP

Face à la gare SNCF, Monique achète croissants et viennoiseries par dizaines. Elle doit bien ça à ses nouveaux camarades des escabeaux l’ayant accueilli dans le groupe cette année. Dans la seule boulangerie aux « prix accessibles de la ville », celle qui vient de souffler ses 70 bougies se montre pourtant lassée, à presque mi-parcours du marathon cannois.

Lunettes de soleil sur le nez et banane attachée autour des hanches, elle s'apprête, pour la cinquième journée consécutive, à passer ses après-midis à parler mondanités et variétés sous un soleil tempéré.

Devant le portique de sécurité où s'installe la mamie aux mèches blondes platine, le débat autour de l’affiche officielle de cette 77e édition s’étend jusqu’aux derniers rangs de la file d’attente croissante.

Le gang des escabeaux s'installe à 9 heures devant les portiques tous les matins. Photo Téa Ziadé/L’Orient-Le Jour Le gang des escabeaux s'installe à 9 heures devant les portiques tous les matins. Photo Téa Ziadé/L’Orient-Le Jour

« C’est l’affiche la plus laide qu’on a eu depuis au moins 20 ans », râle Martine, sa voisine de palier, tout aussi passionnée. De cette photographie extraite de Rhapsodie en août, long métrage du grand cinéaste japonais Akira Kurosawa - présenté en ces mêmes lieux en compétition officielle en 1991 -, les deux femmes ne retiennent que la déception de ne toujours pas voir Brigitte Bardot honorée par la manifestation qui a fait d’elle l’étoile qu’elle a été.« On a mis en avant Belmondo, Anna Karina, Mastroianni puis Deneuve, mais jamais B.B. ! Et pourquoi ? Parce qu’elle dérange, parce qu’elle n’est pas la langue de bois ! », ajoutent en cœur les festivalières en n’évoquant qu'à demi-mot les positions controversées de l’ancienne gloire des sixties, aujourd’hui enfermée dans sa maison de Saint-Tropez. « Elle est libre de penser ce qu’elle veut ! », renchérit Jeanine, assise deux marche-pieds plus loin. C’est certain, la ville de Cannes ne risque pas de pencher à gauche.

Tinkerbell, le chihuahua star de la Croisette. Photo Téa Ziadé/L’Orient-Le Jour Tinkerbell, le chihuahua star de la Croisette. Photo Téa Ziadé/L’Orient-Le Jour

Debout, deux jeunes adolescentes ricanent, filment discrètement la scène sur leurs téléphones. De Bardot, elles ne savent rien. Ni couleur politique, ni combats sociaux. Et ce n’est peut-être pas si mal…

Made in Cannes

Au lever du jour, la Croisette, toujours plus fêtarde, est encore quasi-vide. Au milieu des boutiques fermées et des bistrots prêts à accueillir les premières âmes décaféinées, Aurélien assure l’ouverture du tabac qu’il a hérité de ses grands-parents. Sur la devanture des 30 mètres carrés lui servant de local sont placardés clichés et autographes d’un autre temps. Delon et Darc, Johnny et Adeline, Gainsbarre et Birkin, tous les couples mythiques passés par le festival sont représentés pour tenter d’attirer une clientèle adepte de kitsch.

« Ne prenez surtout pas de photos ! Il faut que les gens viennent admirer ces raretés de leurs propres yeux ! », scande le jeune homme qui vient tout juste d'avoir 20 ans, en sortant une carte postale à l'effigie de Bardot et de Vadim, torrides amoureux sur le sable brûlant de la plage de la Bocca en 1956.

B.B. sur la plage de la Bocca en 1953. Photo AFPB.B. sur la plage de la Bocca en 1953. Photo AFP

Le 23 avril de cette année-là, B.B. arrive dans la capitale du cinéma avec une valise et des illusions plein la tête. Sur le quai de la station de train, une poignée de photographes l’attendent timidement. Ce n’est pas encore la star que tout le monde veut voir mais au bout du deuxième jour, un détail va tout changer. Une teinture surtout.

Désormais blonde après une longue soirée passée avec le coiffeur du Carlton, Brigitte passe du statut de jeune première à celui de femme fatale. Les producteurs américains craquent, Vadim obtient le financement qu’il recherchait désespérément. Le tournage de Et Dieu créa la femme peut enfin commencer. Le reste de l’histoire est connu de tous...

Salma, Selena et enfin, Rachida !

Retour au présent. Le soleil presque couché, la voix de Barbara Carlotti berce les premiers convives décidés à investir le tapis rouge alors que les Miss France oubliées débarquent en farandole. Comme un signe voulant les rappeler à l'ordre, l'icône almodovarienne Rossy de Palma - qui est visiblement allée chercher de l’inspiration dans le dressing de Geneviève de Fontenay - vient perturber, fleur rouge dans la poitrine, un public conquis par les maniérismes de la dernière prima donna ibérique.

Rossy de Palma, fantasque diva. Photo Loic Venance/AFPRossy de Palma, fantasque diva. Photo Loic Venance/AFP

Clope au bec, Leos Carax ignore la foule jusqu'à mépriser une Elsa Zylberstein crispée et une Charlotte Gainsbourg refusant d'ôter ses binocles fumées. Sans doute pour éviter de croiser la plus people des ministres de la Culture, entourée d’une bande de lycéens pour une cause ou une autre. Il faut bien prétendre s’investir entre deux galas.

Au bras de son époux, accessoirement archi-milliardaire, Salma Hayek prend possession des 60 mètres lui étant entièrement concédés, en attendant la sortie des voitures blindées du casting d’Emilia Perez de Jacques Audiard, en lice pour la Palme d’or.

Avec près d’une demi-heure de retard, c’est entre la présidente Iris Knobloch et le délégué générale Thierry Frémaux que Rachida Dati accueille un cru cinq étoiles composé, entre autres, de Zoe Saldana, d’Edgar Ramírez et de Selena Gomez, la Geri Halliwell de l’époque.

Selena Gomez sur les marches, le 18 mai 2024. Photo Sameer Al Doumy/AFPSelena Gomez sur les marches, le 18 mai 2024. Photo Sameer Al Doumy/AFP

Idole d’une génération préférant aduler les très lisses interprètes-Cendrillons de 35 ans aux punkettes d’autrefois, la star américaine réussit l’exploit en ce samedi après-midi de réunir quelque 2 500 admirateurs hystériques et en pleine puberté.

« J’ai rarement entendu autant de cris de jeunes gens à l'unisson ! C’est rare de voir des personnes sous l'âge de la retraite ici ! », s’amuse à dire Monique en découvrant l’existence même de la chanteuse aux 428 millions d’abonnés. « Ça m'a rappelé la folie qui existait autour de B.B. ! L’époque a bien changé… »

Partager cet article
Repost0

ARTE consacre sa soirée du lundi 27 mai à Brigitte Bardot avec la diffusion de deux films...

Publié le par Ricard Bruno

ARTE consacre sa soirée du lundi 27 mai à Brigitte Bardot avec la diffusion de deux films...
VIE PRIVÉE DE LOUIS MALLE

ARTE consacre sa soirée du lundi 27 mai à Brigitte Bardot avec la diffusion de deux films : A 20h 55 La Vérité (1960) d’Henri-Georges Clouzot, titre fameux qui offrit à Bardot plus grand rôle dramatique, et Vie privée de Louis Malle (1962) à 23h.

Ce film, moins connu que d’autres réalisés par Malle ou interprétés par Bardot (qui travaillèrent ensemble à trois reprises), mérite d’être redécouvert, en version restaurée (superbe photographie couleur de Henri Decaë). Vie privée demeure assez sous-estimé et même méprisé dans la carrière de Malle. Ce ne fut pas un grand succès, ni public, ni critique. Pourtant, Bardot l’a toujours présenté comme son film préféré, malgré des souvenirs de tournage nuancés, car il était celui qui exprimait avec le plus de justesse sa véritable personnalité, sans trucages, en montrant qui elle était vraiment dans la vie, mais aussi tout ce qu’elle devait endurer en raison de son immense célébrité. Pourtant, Vie privée n’est pas un documentaire, genre cinématographique auquel Malle s’est confronté de nombreuses fois tout au long de son oeuvre. Plutôt une fiction documentée, et un film-portrait. L’idée initiale du film était une adaptation libre de Catherine de Heilbronn de Kleist dont il ne reste pas grand-chose si ce n’est le thème de la destruction de la pureté initiale. Jill (Brigitte Bardot) est d’origine bourgeoise, passe une adolescence insouciante dans un décor de conte de fées, un château au bord du lac de Genève. Devenue actrice par hasard, elle perdra définitivement son innocence et sa joie de vivre, détruite par la société moderne et les médias qui ont fait d’elle un mythe. Le projet se transforme bientôt en étude sur la vie privée d’une star. Il prend comme point de départ des éléments autobiographiques confiés par la star elle-même au réalisateur et son co-scénariste Jean-Paul Rappeneau. Tout ce que l’on voit ou presque dans Vie privée, de manière plus ou moins romancée, est rééllement arrivé à Brigitte Bardot lors de son ascension au firmament des stars mondiales. Elle déclencha autant d’amour, de popularité que de jalousie auprès de certaines personnes. Car Brigitte Bardot, à l’apogée de sa gloire, était bien plus qu’une vedette du grand écran : elle symbolisait la féminité, l’évolution des mœurs et une liberté que rien ni personne ne pouvait lui contester. Le scénario se construit autour des confidences de Bardot, qui évoque ses démêlés avec les paparazzi, les agressions et les témoignages de haine dont elle est victime, ses liaisons passionnelles et turbulentes, sa dépression, sa tentative de suicide, son désir précoce d’abandonner son métier d’actrice. Malle et Rappeneau, après avoir rassemblé toute la documentation possible autour du « mythe BB », se demandent comment articuler le lien entre fiction et réalité. L’idée maîtresse de Malle et Rappeneau pour Vie privée est de se consacrer exclusivement au personnage de Jill, d’évacuer la peinture du monde du cinéma et de ne pas réaliser un film à clé. Vie privée n’est peut-être pas un titre aussi important que Le Feu follet ou Lacombe Lucien dans l’œuvre de Louis Malle, mais il témoigne d’une modernité qui fut mal comprise en son temps, et demeure incontournable pour tous les admirateurs de Brigitte Bardot.

 

 

Avant sa diffusion sur ARTE, Vie privée est actuellement disponible gratuitement sur ARTE.tv, jusqu’au 31 août 2024.

Dans la collection « les courts des grands », on peut également voir Paparazzi (1964), court métrage de dix-huit minutes de Jacques Rozier consacré à Brigitte Bardot sur le tournage du Mépris de Jean-Luc Godard. Disponible jusqu’au 3 juillet 2024.

 

Sur la conception et le tournage de Vie privée, on peut lire Louis Malle, le rebelle solitaire de Pierre Billard (Plon, 2003) qui se montre paradoxalement plus sévère que moi envers le film.

Partager cet article
Repost0

"Formidable": Brigitte Bardot adresse ses félicitations à Eden Golan la candidate israélienne à l'Eurovision

Publié le par Ricard Bruno

"Formidable": Brigitte Bardot adresse ses félicitations à Eden Golan la candidate israélienne à l'Eurovision
"Formidable": Brigitte Bardot adresse ses félicitations à Eden Golan la candidate israélienne à l'Eurovision

Elle a visiblement été séduite par Eden Golan. L'iconique Brigitte Bardot a adressé ce lundi sur X un message de félicitations à la candidate israélienne qui a terminé à la 5e place de l'Eurovision. 

"Je tiens à féliciter la formidable Eden Golan. Merveilleuse! Talentueuse! Courageuse!", a écrit la star depuis sa maison à Saint-Tropez. Et de poursuivre: "Quel bel exemple elle a donné au monde, quelle dignité. Bravo!"

L'Eurovision a été remporté par l'artiste suisse Nemo avec sa chanson "The Code" devenant le premier artiste non binaire à être sacré dans la compétition, à l'issue d'une édition 2024 marquée par une vive controverse sur la participation d'Israël, en pleine guerre dans la bande de Gaza

.Avec sa veste à plumes roses et rouges et sa jupe satinée rose, Nemo a recueilli 591 points, dépassant le favori croate, Baby Lasagna et ses 547 points. L'Ukraine a terminé troisième (453 points) et la France avec Slimane quatrième (445 points).

L'Israélienne Eden Golan, sifflée à plusieurs reprises par des opposants à la guerre à Gaza, est arrivée en cinquième position avec 323 points pour sa chanson "Hurricane". 

Partager cet article
Repost0

Quelle histoire ! - Brigitte Bardot et le Brésil sur Europe 1!

Publié le par Ricard Bruno

Quelle histoire ! - Brigitte Bardot et le Brésil  sur Europe 1!

Nouveau rendez-vous musical avec Joe Hume ! Dans quelle histoire, il revient aujourd'hui sur la carrière de Brigitte Bardot. 

Emission à écouter en cliquant ICI

Partager cet article
Repost0

Nouveauté : Double vinyle - BB !

Publié le par Ricard Bruno

 Nouveauté : Double vinyle - BB !

A l'occasion de l'anniversaire de la star française la plus emblématique du cinéma, retrouvez le meilleur de Brigitte Bardot en chansons. L'artiste a choisi elle même les titres de ce double vinyle pour fêter ses 90 printemps, l'occasion de replonger dans sa discographie légère et enjouée et de renouer avec l'époque BB. 
Star internationale, la plus belle femme du monde nous fait revivre avec nostalgie et grand bonheur sa passion de la musique.

FACE A

  1. Sidonie - Sur un poème de Charles Cros
  2.  Everybody Loves My Baby
  3. Je me donne à qui me plaît - Album Version
  4. Pas davantage - Album Version
  5. El Cuchipe - Album Version
  6. Les amis de la musique - Album Version
  7. You Are The Sunshine Of My Life


FACE B

  1. La madrague
  2. Une histoire de plage - Album Version
  3. Les Cheveux Dans Le Vent - Album Version
  4. Maria Ninguen - Album Version
  5. Moi je joue - Album Version
  6. Ciel de lit - Album Version
  7. C'est une bossa nova - Album Version
  8. Le soleil - Album Version


FACE C

  1. Harley Davidson
  2. Bonnie And Clyde
  3. Je t'aime moi non plus - Original Mix 1967
  4. Le diable est anglais - Album Version
  5. Ay Que Viva La Sangria - Album Version
  6. Mister Sun - Album Version


FACE D

  1. Nue Au Soleil - Album Version
  2. Tu veux ou tu veux pas? - Album Version
  3. Leçon De Guitare - Album Version
  4. Le soleil de ma vie
  5. La chasse - Album Version
  6. Toutes les bêtes sont à aimer
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot « scandalisée » par l’arrêté autorisant à abattre des chiens errants en Aveyron

Publié le par Ricard Bruno

La préfecture de l’Aveyron a pris le 10 avril 2024 un arrêté autorisant l’abattage des chiens errants sur plusieurs communes. Cette décision a déclenché la colère de la fondation Brigitte Bardot, qui dénonce un arrêté « criminel » et appelle Gérald Darmanin à « réagir ».

Brigitte Bardot, l’ancienne star du cinéma français, s’est transformée en militante des droits des animaux alors qu’elle s’adresse à l’UE au siège de la Commission européenne à Bruxelles, le 9 juin 2006.

Brigitte Bardot, l’ancienne star du cinéma français, s’est transformée en militante des droits des animaux alors qu’elle s’adresse à l’UE au siège de la Commission européenne à Bruxelles, le 9 juin 2006.

L’appel de Brigitte Bardot au 1er ministre

🚨 « Qu’est devenue la France pour tolérer de tels procédés intolérables ? »

✍️ Profondément scandalisée, Brigitte Bardot, présidente de la FBB, écrit vendredi 3 mai, à Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, pour dénoncer un arrêté « criminel » du préfet de l’Aveyron, autorisant l’abattage par balle des chiens errants dans le département.

Alors que partout dans le monde la FBB lutte pour faire cesser les tueries d’animaux errants, c’est en France que cette décision inhumaine a été prise. De la corrida à la chasse à courre, la France est en retard en matière de bien-être animal.

👉 Brigitte Bardot appelle donc le ministre de l’Intérieur à devenir son allié dans sa lutte. Ce dernier n’étant pas insensible à son combat, ayant déjà pris des mesures pour améliorer la condition des animaux, notamment par la création d’une brigade spécialisée dans la lutte contre la maltraitance animale.

https://www.fondationbrigittebardot.fr/elementor-34619/

#FondationBrigitteBardot #FBB #ProtectionAnimale #StopCruautéeAnimale

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>