Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1295 articles avec brigitte bardot

Publication de la bio dessinée Brigitte Bardot (série Les étoiles de l'histoire).

Publié le par Ricard Bruno

Publication de la bio dessinée Brigitte Bardot (série Les étoiles de l'histoire).

Après Charlie Chaplin et marilyn Monroe, les éditions Dupuis proposent dès demain le tome 3 de la collection Les étoiles de l'histoire. Ce volume est consacré à l'ex-comédienne Brigitte Bardot.

Cette collection dirigée par Bernard Swysen entend proposer un regard inédit et empreint d'humour sur des légendes du cinéma. "Pour les amateurs d'Histoire, de l'art cinématographique et de ses légendes, et pour tous ceux qui aiment avoir la tête dans les étoiles..."

La bio dessinée d'environ 135 pages est vendue autour de 22 euros et présentée ainsi :

BB est une légende. Plus qu'un sex-symbol, Brigitte Bardot aura servi de modèle pour Marianne et incarné la France aux yeux du monde entier. Collectionnant les films comme les amants, l'amour et le désespoir, de Roger Vadim à Gainsbourg, elle incarne l'idéal féminin et la liberté sexuelle nouvelle de toute une époque. En évitant la caricature, Bernard Swysen et Christian Paty manient l'humour à hauteur humaine pour décrire la femme derrière la légende. Ils se consacrent ainsi autant à sa carrière artistique qu'à son engagement pour la cause animale.

Publication de la bio dessinée Brigitte Bardot (série Les étoiles de l'histoire).

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot : "Quitte à mourir, au moins mourons heureux !"

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : "Quitte à mourir, au moins mourons heureux !"

ernard Swysen et Christian Paty racontent la vie de BB en bulles et en couleur. L’occasion d’un entretien avec une star qui défend bec et ongles la nature et les animaux. Extraits.

Paris Match. Comment s’est passée votre collaboration avec les auteurs ?
Brigitte Bardot.C’est Bernard Swysen, le scénariste, qui a eu l’idée de l’album. Evidemment, il s’est un peu renseigné dans mes Mémoires et dans mes livres, mais je l’ai vraiment laissé faire sa bande dessinée comme il en avait envie.

 

Vous n’aviez pas de méfiance ? Dans votre vie, on a raconté beaucoup de choses inexactes sur vous…
C’est parce que j’ai fait confiance aux gens. Evidemment, j’ai été déçue, beaucoup… mais parfois, pas du tout. Et sur ce coup-là, je n’ai pas été déçue.

 

Voir aussi : Avec Brigitte Bardot et Michel Piccoli sur le tournage du "Mépris" de Jean-Luc Godard

(...)

On a l’impression qu’aujourd’hui chacun judiciarise la moindre différence d’opinion. C’est aussi votre sentiment ?
Dès qu’on dit quelque chose qui n’est pas langue de bois, on a un procès. Onfray en a eu, Zemmour aussi… Moi j’en ai une collection. Je les ai tous perdus… C’est d’une intolérance totale ! On n’a plus le droit de s’exprimer. D’ailleurs, maintenant, pour être sûr qu’on est bien bâillonnés, ils nous foutent des masques…

Comment analysez-vous le comportement des Français pendant le confinement ?
Je trouve qu’il y a eu une grande exagération. Il y a déjà eu des jours graves avant… Bien sûr, il y a eu beaucoup de victimes, mais on est quand même obligés de vivre. On ne peut plus continuer à être interdits de restaurant, de plages. Quitte à mourir, au moins mourons heureux ! Plutôt que confinés avec nos masques et nos frayeurs.

(...)

Le pangolin a été mis en cause dans la pandémie. Ça vous a surprise ?
Le pauvre pangolin ! Mais le pauvre ! Il n’y en aura bientôt plus… Moi, je serais au gouvernement, j’interdirais l’importation en France de la viande de brousse, celle qu’on peut acheter sur les marchés dans les villages africains, mais aussi porte de la Chapelle. Un jour, on va se retrouver avec le même problème que les Chinois…

(...)

Greta Thunberg est courageuse, elle se fait pourrir, insulter mais elle continue

Vous n’avez pas de petite lueur d’espoir pour le monde, quand même ?
Non ! Moi, je m’en fous, j’ai 85 ans, ce n’est pas moi que ça va gêner, c’est les générations futures.

Voir aussi : Brigitte Bardot, la meilleure amie des animaux

Donc le combat ne vaut plus le coup d’être mené ?
Il faut y aller quand même. On ne vit que d’espoir… Il y a beaucoup de jeunes maintenant – avec la petite Greta Thunberg qui a remué un peu tout ça – qui ont pris conscience de ce qui va leur tomber sur le coin de la gueule si rien ne change.

Elle vous a plu, Greta ? Vous vous êtes reconnue en elle ?
J’ai trouvé qu’elle était courageuse, elle se fait pourrir, insulter mais elle continue. Ça me rappelle un peu moi au début. Elle s’est pris la critique, mais elle s’en fout !

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le numéro 3708 de Paris Match, en vente dans les kiosques et sur Ipad.

« Brigitte Bardot », de Bernard Swysen et Christian Paty, éd. Dupuis, 136 pages, 22 euros.

« Brigitte Bardot », de Bernard Swysen et Christian Paty, éd. Dupuis, 136 pages, 22 euros.

Partager cet article

Repost0

Les Étoiles de l’Histoire, initiales BB...

Publié le par Ricard Bruno

Elle succède, si l’on peut dire, à Marilyn Monroe dans la série de Dupuis Les Étoiles de l’Histoire. BB est une icône comme le cinéma français n’en jamais connu d’autre. Question peut-être d’époque, de style de films, mais surtout de personnalité, de volonté et de talent quoiqu’on en dise. Un talent d’actrice qu’elle aura du mal à faire valoir, de femme libre et de conviction qu’elle paya souvent cher. Bardot a été, et est encore, l’égérie d’un pays, puis celle d’une cause, enfin celle d’hommes qui ont pas obligatoirement fait son bonheur mais au moins une partie de sa renommée, Gainsbourg, Vadim, Distel, Sami Frey, Bécaud. On en oublie mais Bernard Swysen (qui a réalisé avec Ptiluc Hitler) et Christian Paty (L’Odyssée de Pénélope) les passent tous en revue dans leur nouvelle biographie dessinée pleine d’informations, de détails. Qui est vraiment Brigitte Bardot ? Une question à laquelle tente de répondre l’album. Fillette et jeune fille dans un milieu huppé, elle connait la guerre et la folie des années cinquante. La suite, c’est un longue histoire d’un mythe pas simple, avec ses hauts et ses nombreux bas souvent tristes pour une femme attachante et sincère.

Les Étoiles de l’Histoire, initiales BB...

Paris septembre 1934, son père, industriel, aurait aimé un garçon. Brigitte a très vite une nounou pour cause de pleurs incessants. Puis une autre pas des plus sympas. C’est près de ses grands-parents qu’elle trouve enfant son bonheur. La famille s’agrandit, la guerre arrive avec l’exode de 1940, l’Occupation à Paris. Brigitte se met à la danse et commence alors une formation à laquelle ses parents participent peu. 1945 une nouvelle gouvernante et la possibilité d’entrer au Conservatoire. Le hasard s’en mêle, elle pose pour une couverture d’hebdomadaire que remarque la grande prêtresse de la mode Hélène Lazareff, épouse de Pierre homme de presse de renom. Les parents grondent face aux photos de leur fille dans Elle. Un certain Vadim, assistant de Marc Allégret, la rencontre. Amour à 18 ans et première tentative de suicide parce que ses parents veulent l’envoyer en pension, la saga Bardot commence.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Bernard d'Ormale commente l'exposition « Brigitte Bardot » à Saint Tropez en 2017

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost0

LETTRE OUVERTE DE BRIGITTE BARDOT À DIDIER GUILLAUME SUR LA STÉRILISATION DES CHATS ERRANTS EN FRANCE

Publié le par Ricard Bruno

LETTRE OUVERTE DE BRIGITTE BARDOT À DIDIER GUILLAUME SUR LA STÉRILISATION DES CHATS ERRANTS EN FRANCE

LETTRE OUVERTE DE BRIGITTE BARDOT À DIDIER GUILLAUME SUR LA STÉRILISATION DES CHATS ERRANTS EN FRANCE

Dans cette lettre ouverte publiée le 22 mai 2020, notre Présidente, Brigitte Bardot, interpelle Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation concernant la stérilisation des chats errants !

Elle rebondit également, sur les propos scandaleux de Willy Schraen, visant à piéger les chats autour des habitations...

 

Monsieur le Ministre,

Le 29 avril 2019, je vous alertais d’un problème grave auquel nos organisations n’arrivent plus à faire face, celui de la prolifération des chats en métropole, des chiens et chats en Outre-mer.

Ma Fondation investit d’importants moyens financiers pour gérer, par la stérilisation, ces colonies suivies par des protecteurs dont le dévouement force l’admiration. 

Pendant que nous agissons concrètement, le Président de la fédération nationale des chasseurs suggère que les chats soient piégés. Par ses propos imbéciles, Willy Schraen reflète ce que sont les chasseurs qui, en plus de flinguer tout ce qui est dans la ligne de mire de leur fusil (y compris vététistes, jardiniers, promeneurs…), ne supportent pas la concurrence d’un animal. 

On connait la connivence entre les chasseurs, le gouvernement et la présidence. Nous sommes en profond désaccord mais dressons toutefois un même constat : il est urgent de réguler la population féline, non pas en posant des pièges mais en stérilisant les animaux comme cela est désormais imposé en Belgique. 

Il est de votre responsabilité de rendre obligatoire la stérilisation des chats sur l’ensemble du territoire comme l’ont fait la Wallonie depuis le 1er novembre 2017, Bruxelles depuis le 1er janvier 2018 et la Flandre depuis le 1er avril 2018. 

En Outre-mer il est tout aussi urgent d’élargir aux chiens cette stérilisation obligatoire car leur reproduction incontrôlée font d’eux des victimes, dans ces îles qui n’ont plus rien de paradisiaque mais sont un véritable enfer pour les animaux. 

Inutile de tergiverser pendant des années encore, réduire par la stérilisation le nombre d’animaux errants est une démarche responsable, de salubrité publique et de préservation de la biodiversité. 

Ma Fondation est volontaire mais ne peut agir seule. Il est de votre ressort de fixer un cadre légal, ne rien faire encourage les comportements coupables des Willy Schraen et consorts. 

Monsieur le Ministre la balle est dans votre camp, saisissez-là, elle n’est pas mortelle comme celles de Willy Schraen…

Brigitte Bardot
Présidente

LETTRE OUVERTE DE BRIGITTE BARDOT À DIDIER GUILLAUME SUR LA STÉRILISATION DES CHATS ERRANTS EN FRANCE

Michel Piccoli est mort...

Publié le par Ricard Bruno

Michel Piccoli est mort...
Michel Piccoli est mort...
Michel Piccoli est un acteur français, né le 27 décembre 1925 à Paris 13ᵉ. Il est également producteur, réalisateur et scénariste, décédé le 12 mai 2020 à l'âge de 94ans...
Le comédien Michel Piccoli est mort à 94 ans. Le septième art perd l’un de ses meilleurs représentants. Sa filmographie est jalonnée de grands succès qui sont devenus des classiques du cinéma, mais aussi de nombreux films d’auteurs salués par la critique. 

Fils d'Henri Piccoli, violoniste, de lointaine origine tessinoise et de Marcelle Expert-Bezançon (1892-1990), Michel Piccoli a suivi une formation de comédien au cours Simon.

Après une apparition dans Sortilèges de Christian-Jaque en 1945, il débute au cinéma dans Le Point du jour de Louis Daquin. Il commence sur les planches avec la compagnie Renaud-Barrault et au Théâtre de Babylone. Remarqué dans Le Doulos de Jean-Pierre Melville, il est révélé au grand public avec Le Mépris de Jean-Luc Godard aux côtés de Brigitte Bardot.

Dès lors, il tourne avec beaucoup des plus grands cinéastes français (Jean Renoir, René Clair, René Clément, Alain Resnais, Agnès Varda, Jacques Demy, Alain Cavalier, Michel Deville, Claude Sautet, Claude Chabrol, Louis Malle, Jacques Doillon, Jacques Rivette, Léos Carax, Bertrand Blier), européens (Luis Buñuel, Costa-Gavras, Marco Ferreri, Alfred Hitchcock, Jerzy Skolimowski, Marco Bellocchio, Ettore Scola, Manoel de Oliveira, Otar Iosseliani, Theo Angelopoulos, Nanni Moretti) et internationaux (Youssef Chahine, Raoul Ruiz, Hiner Saleem).

Il devient l'acteur fétiche de Claude Sautet, avec Les Choses de la vie, Max et les Ferrailleurs, Mado et Vincent, François, Paul... et les autres, de Marco Ferreri, avec sept films, de Dillinger est mort à Y'a bon les blancs, et de Luis Buñuel avec qui il entretient une longue complicité. Il collabore à six des films du réalisateur espagnol dont plusieurs œuvres majeures comme Le journal d'une femme de chambre, Belle de jour, Le Charme discret de la bourgeoisie.

Michel Piccoli parlant très bien l'italien, il travaillera aussi avec des cinéastes italiens, comme Marco Bellocchio, Marco, Ferreri, Ettore Scola, etc...

En parallèle, il assoit sa notoriété au début des années 1960, par plusieurs rôles à la télévision (Les Joueurs, Montserrat, Dom Juan…).

Il débute la décennie 1980 par le prix d'interprétation au festival de Cannes en 1980, avec Le Saut dans le vide de Marco Bellocchio, et celui du festival de Berlin en 1982, avec Une étrange affaire de Pierre Granier-Deferre. Il travaille avec le jeune cinéma français, comme Jacques Doillon (La Fille prodigue en 1985), Leos Carax (Mauvais sang en 1986), n'hésitant pas à casser son image bienveillante avec des rôles provocateurs ou antipathiques, avant de s'essayer lui-même à la réalisation.

Habitué du festival de Cannes, il fait partie du jury de la compétition officielle du 60e festival en 2007 sous la présidence de Stephen Frears.

Amateur de littérature, il a également enregistré la lecture des Fleurs du mal de Charles Baudelaire et de Gargantua de François Rabelais.

En 2011, il joue dans Habemus Papam de Nanni Moretti, présenté en compétition à Cannes.

  

Partager cet article

Repost0

BRIGITTE BARDOT AUSSI VEUT SAUVER LES CHEVREUILS BÂLOIS

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot à Nice (Photo d'illustration). Image: Wikimedia/Cdrik b06
Brigitte Bardot à Nice (Photo d'illustration). Image: Wikimedia/Cdrik b06

Brigitte Bardot à Nice (Photo d'illustration). Image: Wikimedia/Cdrik b06

Présidente du Grand Conseil de Bâle-Ville, Salome Hofer (PS, 34 ans) recevra un courrier rédigé vendredi par Brigitte Bardot: l'actrice française devenue militante de la cause animale prend la défense des chevreuils pris pour cible dans le cimetière paysager du Hörnli, à Riehen (BS). Alertée par la fondation «SOS Chats» fondée à Noiraigue (NE) par Tomi Tomek, Brigitte Bardot (85 ans) s'élève contre le projet d'abattre des chevreuils néfastes aux sépultures dans le plus grand cimetière helvétique.

 

Sous le feu

«Votre région a la chance de ne pas être sous le feu des chasseurs, ces nuisibles qui sont une véritable catastrophe écologique. Vous pouvez donc comprendre la colère, l’indignation que soulève cette menace d’abattre l’expression de la vie sauvage», écrit BB.

En France, la Fondation de Brigitte Bardot intervient «très régulièrement» pour capturer et mettre en sécurité des cervidés. Mais «il faut apprendre à cohabiter avec les autres espèces qui font la beauté de ce monde», proclame Brigitte Bardot.

Alain et Laurianne

Après des people romands comme le musicien genevois Alain Morisod et l'actrice vaudoise Lauriane Gilliéron, Brigitte Bardot prend fait et cause pour les chevreuils accusés d'endommager les tombes fleuries: «Les activités humaines empiètent sur les habitats, on ne peut pas être en guerre perpétuelle contre la nature, c’est un suicide collectif...», commente BB.

«Ces quelques chevreuils et leurs petits, apportent la vie, ils sont les anges gardiens de ce lieu de repos éternel. Bien sûr ils mangent quelques plantes, et alors, est-ce que cela mérite la peine de mort?», interroge la pasionaria de Saint-Tropez (F).

Terre de sang

BB fait appel à la sensibilité de Salome Hofer: «Votre empathie et votre bon sens, les chevreuils du cimetière du Hörnli doivent être protégés, ne transformez pas Bâle en terre de sang».

«J’ai souvent songé à quitter la France pour la Suisse, ce beau pays nous donne de nombreuses leçons sur le respect et la défense du vivant. Mon regretté frère de combat Franz Weber n’aurait pas accepté cette tuerie dans sa ville natale, je ne l’accepte pas davantage et vous demande d’intervenir immédiatement pour rétablir la paix», conclut BB, solide alliée de TT.

Source de l'article : Cliquez ICI

Viandes importées du Mexique durant le confinement: B.B. "flingue" un ministre!

Publié le par Ricard Bruno

B.B. s'en prend aux importations de viandes du pays où elle tourna jadis Viva Maria! avec Jeanne Moreau. Photo DR

B.B. s'en prend aux importations de viandes du pays où elle tourna jadis Viva Maria! avec Jeanne Moreau. Photo DR

Une nouvelle fois, Brigitte Bardot interpelle le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume.

"Alors que les Français étaient confinés, affolés d’être touchés par cette pandémie qui fait tant de victimes et plonge nombreux citoyens, commerçants et petites entreprises dans la faillite, nous découvrons avec dégoût les arrangements passés en douce, entre l’Union européenne et le Mexique, pour importer 20.000 tonnes de viande bovine à droits de douane réduits".

RISQUES SANITAIRES

 

Et B.B., loin de travailler du sombrero, de poursuivre de plus belle.

"L'importation de cette viande bovine mexicaine dont l'empreinte carbone est démentielle et qui, jusqu’à présent, ne répondait pas aux normes sanitaires européennes est un véritable scandale, un poison ! (...) La France ne devrait pas se plier au bon vouloir de la Commission européenne", flingue pour finir la pensionnaire de la Madrague qui en 1965, s'illustra dans le western échevelé, "Viva Maria!" tourné au... Mexique!

"Elle a tout à fait raison, opine Jean-Daniel Tavé président de L'union des artisans bouchers charcutiers du Var. Nous en avons assez de ces marchandises importées et pas toujours fiables, négociées au nom d’échanges commerciaux avec la France, alors que nos bouchers ont tout ce qu’il faut avec 98% de races à viande française. Idem pour les fruits et légumes venus de pays qui n’ont pas les mêmes normes que nous en matière de pesticides", défend le représentant départemental.

À L’AIDE DES MARINS PÊCHEURS

Moins critiquables, les mesures annoncées par le gouvernement ce mardi après-midi afin de mieux protéger les marins pêcheurs.

"Des dispositions spécifiques sont prises pour le calcul de leur indemnité d’activité partielle, tenant compte des particularités du mode de rémunération de la profession. Ceci pour protéger les marins pêcheurs au même titre que les autres salariés" est-il indiqué.

Source de l'article : Cliquez ICI

Mes collections sur Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Très belle pièce rentrée dans mes collections sur Brigitte Bardot, le clap original qui a servi dans le film L'ours et la poupée de Michel Deville.

Mes collections sur Brigitte Bardot
Mes collections sur Brigitte BardotMes collections sur Brigitte BardotMes collections sur Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost0

rucellose : la préfecture envisage l'abattage de 20 bouquetins dans le massif du Bargy en Haute-Savoie

Publié le par Ricard Bruno

Il y en a dans ce pays des gens qui ne pense qu'à abattre les animaux, l'être humain décidément a ça d'ancrer en lui ! ce n'est pas possible de laisser faire, mais qu'on foute leur foutent la paix, alors que des solutions existent ! j'apporte mon soutien à 100% à Brigitte Bardot et à sa fondation
Bruno Ricard 

rucellose : la préfecture envisage l'abattage de 20 bouquetins dans le massif du Bargy en Haute-Savoie

Pour ralentir la progression de la brucellose dans le massif du Bargy, la préfecture de Haute-Savoie demande un nouvel abattage de 20 bouquetins durant l'année 2020. Les éleveurs applaudissent alors que les associations de protection de la nature s'insurgent contre une telle décision. 

Depuis 2012, les bouquetins du massif du Bargy sont dans le collimateur de la préfecture de Haute-Savoie. 482 spécimens ont déjà été abattus dans le massif du Bargy, afin de lutter contre le risque de transmission de la brucellose aux troupeaux d'ovins et bovins qui pâturent en alpage. Cette année-là, un foyer d’infection avait été identifié dans un élevage bovin laitier de la commune du Grand-Bornand (74) et sur deux enfants qui avaient consommé du fromage frais au lait cru issu du même élevage. 

"Bouquetins contre reblochon" au tribunal administratif : la décision mise en délibéré  Depuis, les grands cornus "ont chaud à l'arrière-train", et l'année 2020 ne va pas leur sourire. Le préfet de Haute-Savoie va signer un projet d'arrêté autorisant, sur la zone cœur du massif du Bargy (Petit Bargy, Grand Bargy, Jallouvre-Peyre), la capture et l’euthanasie de bouquetins séropositifs en vue de la constitution d’un noyau sain.  

20 bouquetins qui n'ont jamais été testés, ni marqués (localisés par balise) seront "prélevés" cette année, afin de ralentir l'activité du foyer de la maladie, en limitant la contamination de jeunes femelles au moment de la mise bas ou des avortements. Une cinquantaine de spécimens (marqués ou pas) seront également capturés sur le massif, pour être testés sérologiquement et euthanasiés en cas de résultat positif.

rucellose : la préfecture envisage l'abattage de 20 bouquetins dans le massif du Bargy en Haute-Savoie

Ce scénario, qui pourrait se reproduire jusqu'en 2022, condamnerait à terme 60 bouquetins (sains ou contaminés) tirés au hasard, et permettrait la capture de 150 bêtes au total, qui seraient abattues ou relâchées selon le résultat des tests. En attendant la mise en œuvre de cette chasse au bouquetin annoncée, la préfecture a mis en ligne une consultation publique qui est ouverte jusqu’au 20 mai sur le site internet de la préfecture.

Les premiers à se précipiter sur cette consultation seront bien-entendu les associations de protection des animaux qui voient d'un mauvais œil cet abattage aveugle qui pourrait condamner des animaux sains. En tête de liste, l'association qui met en avant ses principaux arguments : 

Le caractère préventif d’une telle mesure qui n’a pas fait ses preuves et qui "désorganise la hiérarchie sociale dans les hardes et contribue à la contamination de davantage d’individus, comme cela a été constaté à la suite des abattages massifs de 2013 et 2015." Les éleveurs, qui ne jouent pas le jeu en ne plaçant pas leurs troupeaux dans des parcs, et le refus des autorités d'entendre l'avis négatif du Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN) à ces tirs discriminatifs, une attitude qui "laisserait penser que l’Etat privilégie les intérêts de l’industrie agro-alimentaire par rapport aux expertises scientifiques et à la préservation de la faune sauvage." 
 

Brigitte Bardot demande la grâce présidentielle à François Hollande concernant les bouquetins du Bargy 

Reste, à terme, la vaccination, qui serait la solution idéale pour espérer éradiquer la maladie. Des essais sont en cours, mais ils rencontrent de nombreux problèmes. Selon un communiqué émanant de l'Office Français de la Biodiversité, qui relate un test de vaccin lancé en 2017, rien n'est encore très concluant. "Pour des raisons d’éthique et de biosécurité, il n’a toutefois pas été possible ni de tester l’efficacité du vaccin contre la brucellose chez le bouquetin ni d’évaluer son innocuité chez les femelles gestantes, pour lesquelles on peut craindre qu’il déclenche des avortements (comme c’est déjà le cas vis-à-vis des espèces domestiques)." Faute de mieux et de vaccin efficace, les "prélèvements" de bouquetins ont encore de beaux jours devant eux. 

Alors à quand le vaccin ? Décidément...

Source de l'article : Cliquez ICI