Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

361 articles avec brigitte bardot

Philippe Bouvard émission de ses 50 ans de carrière le samedi 25 03 2017 sur RTL

Publié le par Ricard Bruno

Philippe Bouvard émission de ses 50 ans de carrière le samedi 25 03 2017 sur RTL...

L'animateur Vincent Perrot reçoit Philippe Bouvard pour ses 50 ans de carrière.

Lors de cette émission spéciale, il lit une lettre à Philippe Bouvard et lui demande qui a bien pu lui écrire?

Réponse : Brigitte Bardot...

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...

Publié le par Ricard Bruno

Le lundi 20 mars dernier à eu lieu à la mairie du 11ème arrondissement de Paris (salle des mariages), une vente au profit de l'association la roue tourne, environ 100 lots furent mis aux enchères au profit de cette association qui vient en aide à soixante-dix artistes ou techniciens au creux de la vague,  "La roue tourne"ne perçoit aucune subvention...

J'ai eu le Bonheur et la très grande chance d'avoir pu acquérir les deux* magnifiques lots que Brigitte Bardot à offert pour cette vente, ce sont des pièces exceptionnelles car, les vêtements on été porté par celle qu'un jour Dieu créa...

*Un ensemble composé d'une veste et d'un pantalon que Brigitte Bardot porta lors de sa rencontre au Vatican avec le Pape Jean-Paul 2 le 27 09 1195, ainsi qu'une veste portée lors de sa rencontre avec Mr Lionel Jospin le 03 05 1995...

Etait présent dans la salle Franck Guillou secrétaire particulier de Brigitte Bardot ainsi que François Bagnaud ...

Bruno Ricard

Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...
Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...
Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...
Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...
Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...
Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...
Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...
Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...
Brigitte Bardot : « Exceptionnelle » rentrée d'objets dans mes collections...

Après Michèle Morgan, voici Brigitte Bardot !

Une succession en beauté à l’association qui vient en aide aux gens du spectacle dans le besoin : BB en devient la MARRAINE .

Il fallait une étoile pour remplacer celle qui, hélas, vient de s’éteindre. Michèle Morgan a été la marraine de l’association La roue tourne depuis sa création, par le comédien Paul Azaïs, en mai 1957, jusqu’à sa mort le 20 décembre dernier, à Neuilly-sur-Seine. C’est donc tout naturellement vers un autre monstre sacré du cinéma français que Pierre Devigne, vice-président de cette organisation qui porte assistance aux artistes dans le besoin, s’est tourné. En l’occurrence Brigitte Bardot, qui soutient cette noble cause depuis plusieurs décennies et compte parmi ses plus généreux donateurs.

L’actrice a accepté la proposition avec enthousiasme. Car si elle défend la cause animale, la détresse de ses camarades ne la laisse pas plus indifférente, comme en témoigne sa réponse par courrier à cette sollicitation : « Merci, chers amis de La roue tourne, de m’avoir choisie comme marraine ! Si vous saviez comme je suis fière et heureuse de l’honneur que vous me faites ! Votre association est exemplaire et admirable. Quelle émotion pour moi d’en faire partie ! Un bouquet de baisers tendres et de “merci” émus. Brigitte. »

Dénuement

Et pour marquer son appui, celle qui a été révélée par Et Dieu créa la femme a offert deux pièces sorties de sa penderie de la rue de la Tour, dans le XVIe arrondissement de Paris : un tailleur-pantalon aux couleurs de feuilles d’automne, qu’elle portait le 27 septembre 1995 au Vatican, lors de sa rencontre avec le pape Jean-Paul II, et une veste Renoma qu’elle avait revêtu quand elle a rencontré, le 3 juin 1995, Lionel Jospin, alors candidat au second tour de l’élection présidentielle.

De son côté, Serge Lama, président du comité d’honneur de l’association, a confié le coupe-papier que la maison Christofle avait édité

Pour célébrer ses 60 ans, cette organisation lance une vente aux enchères le 20 mars à la mairie du XIe arrondissement

Ces dons figureront parmi la cinquantaine d’objets ayant appartenu à des artistes qui seront mis aux enchères ce 20 mars prochain à la mairie du XIe arrondissement. Anne Brandy, maire adjointe honoraire de Paris, a su convaincre François Vauglin, maire de l’arrondissement, et Philippe Ducloux, conseiller délégué au commerce, à l’artisanat et aux professions indépendantes, d’héberger pour un soir cette vente au profit des artistes et techniciens du spectacle qui n’ont pas droit au statut d’intermittent, faute d’avoir cumulé assez d’heures ouvrées, ainsi que ceux qui sont trop vieux pour travailler, n’ont pas de famille et finissent leur vie dans le plus profond dénuement.

Parmi les autres trésors mis aux enchères ce soir-là, on remarque une peinture à l’huile de Michèle Morgan, représentant un musicien, ainsi qu’un croquis original d’une robe de soirée créée pour elle par le styliste et ami de la comédienne, Yves Balmès.

Jean-Luc Lahaye, qui a promis d’être présent dans la salle, offre pour sa part son blouson de cuir. De son côté, Roberto Galbès a donné le costume qu’il portait au Palace, réplique de la redingote de Luis Mariano dans le film Violettes impériales, Georges Israël, commissaire-priseur de cette vente, une lithographie de Salvador Dalí, Roberto Rosello, un croquis original de l’un des costumes créés par lui pour le cirque Gruss, et Charlotte Julian, deux de ses tableaux. Seront par ailleurs proposées aux collectionneurs au grand coeur des toiles réalisées par Georges Cros, Catherine Matausch, journaliste de l’édition du journal national de 19 h 30 sur France 3 et Jacques Pills, qui fut le mari de Lucienne Boyer et d’Édith Piaf, offert par sa fille Jacqueline Boyer, vice-présidente de La roue tourne.

Le Moulin-Rouge donne quant à lui deux affiches originales de sa revue de 1959.

Cœur

L’association qui, chaque année, vient en aide à soixante-dix artistes ou techniciens au creux de la vague, ne perçoit aucune subvention d’un ministère, pas même de celui de la Culture. Le gala de l’Union des artistes ne lui reverse pas non plus un centime. Elle ne vit que grâce aux dons de célébrités et d’anonymes. Certains donateurs la font même figurer sur leur testament. Ainsi Pascal Sevran lui a légué 200 000 €, et Mony Dalmès (qui joua dans Le clan des veuves de Ginette Garcin avec Jackie Sardou) en a fait autant. D’autres, bien vivants, envoient un chèque chaque année. Et il y a les photos dédicacées, les enveloppes que les bénévoles vendent à l’entracte dans les music-halls et les théâtres. Durant ses tournées, Serge Lama propose à ses admirateurs d’acheter ces enveloppes contenant des photos dédicacées de sa main.

Il perpétue ainsi une tradition du cœur, née il y a soixante ans un soir de mai 1957, initiée par Fernandel et Michèle Morgan, tout premiers parrain et marraine d’honneur de La roue tourne.

Pour en savoir plus : www.associationlarouetourne.com

La roue tourne ne vit que grâce aux dons de célébrités et d’anonymes. Elle ne reçoit aucune subvention

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot représentant la République est une image royale !

Publié le par Ricard Bruno

Dans les "Nuits magnétiques" en juillet 1992, Myron Meerson s’interrogeait sur l'identité, l’histoire et les représentations de Marianne. "Du côté de Marianne" permettait d'entendre les analyses des historiennes Geneviève Fraisse, Marie-Claude Chaudonneret, mais aussi celles de Brigitte Bardot.

Buste de Marianne par Alain Aslan inspiré de Brigitte Bardot, dans la salle des moulage au musée du Louvre

Buste de Marianne par Alain Aslan inspiré de Brigitte Bardot, dans la salle des moulage au musée du Louvre

Le 14 juillet 1992, l'émission les "Nuits Magnétiques" proposait une thématique intitulée "Du côté de Marianne". L'historienne Marie-Claude Chaudonneret racontait les origines de l'Arc de triomphe, la naissance de l'allégorie de la liberté avec la figure de "Marianne", l'évolution du mythe fondateur de la république française, la référence au tableau La Liberté guidant le peuple de Delacroix.

Un montage d'entretiens permettait d'entendre des points de vue différents sur l'image donnée par Marianne, sa féminité et l'évolution de ses représentations, et des valeurs qu'elle représente. Genevière Fraisse analysait les contradictions et le paradoxe de représenter la république par une femme, alors que les femmes n'y avaient aucun pouvoir. Elle analysait l'image de femmes telles que Jeanne d'Arc, Louise Michel ou Edith Cresson.

Brigitte Bardot s'exprimait, au téléphone, sur la statue de Marianne qu'elle avait inspiré :

L'image de Brigitte Bardot représentant la République est une image royale ! C'est extraordinaire car même si il y en a eu d'autres depuis (et même si ce sont des femmes très belles qui ont posé pour Marianne), j'essaie d'être complètement impartiale mais je trouve que c'est la mienne la plus jolie. C'est la plus réussie, la plus sobre et puis elle a été la première. Pour moi il faut toujours être premier dans la vie. [...] C'est un symbole de moi qui restera.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : l'élément déclencheur qui lui a fait arrêter le cinéma pour se consacrer aux animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : l'élément déclencheur qui lui a fait arrêter le cinéma pour se consacrer aux animaux...
À 38 ans, en pleine gloire, Brigitte Bardot décidait de tirer un trait définitif sur sa carrière. Elle révèle ce qui l'a poussé à faire ce choix et à se consacrer exclusivement à la protection des animaux. 

Brigitte Bardot n'a pas toujours été cette femme en colère, nostalgique d'une France où les émissions de télé n'étaient pas « minables », où Cyril Hanouna, « la lie de la télé », n'était pas à l'antenne, où n'existait pas Koh-Lanta « cette émission de merde ». Une France où le cinéma avait ses « héros [...], [des] personnalités qui nous faisaient rêver », à l'instar d'un Alain Delon ou d'un Claude Brasseur.

Pourtant, à 38 ans, après avoir été dirigée par les plus grands réalisateurs et séduit les plus grands acteurs - Jean-Paul Belmondo s'est désolé qu'elle ait échappé à son « pouvoir de séduction » malgré des tentatives très lourdes - Brigitte Bardot décidait de tirer un trait définitif sur sa carrière pour se consacrer entièrement à la protection des animaux. C'était en 1973, lors du tournage de L'Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-chemise, un film qu'elle « aime beaucoup ». « Il y avait une vieille femme avec une chèvre. Un jour, je discutais avec elle, qui me déclare tout de go : 'Dépêchez-vous de finir votre film, on prépare un gigantesque méchoui', en me désignant la chèvre ! Ce n'était pas possible », a-t-elle raconté dans la longue interview qu'elle a accordée à Valeurs actuelles.

Brigitte Bardot, qui a toujours ressenti le besoin de secourir « des chiens ou des chats abandonnés, efflanqués, affamés », a alors acheté l'animal de cette figurante. « Je suis rentrée avec celui-ci dans mon hôtel quatre étoiles. Je ne vous dis pas la tête du personnel... », a-t-elle raconté. C'est à cet instant qu'elle a décidé de tirer un trait sur sa carrière cinématographique : « Ça ne m'intéressait plus. » Depuis, Brigitte Bardot se consacre corps et âme à la fondation qui porte son nom et sort régulièrement de son mutisme pour défendre les animaux. Elle avait ainsi attaqué Patrick Sébastien et son « Plus grand cabaret de la honte » lorsqu'un dresseur d'ours était venu sur le plateau avec son animal qui jouait de la trompette ou s'en était récemment pris à Gérard Depardieu qui ne pense selon elle qu'à « tuer des animaux pour les bouffer » : « C'est pas non plus la panacée pour la protection des animaux. »


Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Brigitte Bardot , présidente de la fondation qui porte son nom, a adressé ce vendredi une lettre ouverte à Catherine Nayl, la directrice de l'information de TF1, et aux deux présentateurs du débat, Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau.

La grande militante pour la cause animale dénonce "l'indifférence des journalistes et le mépris affiché face aux milliers de personnes qui se mobilisent" et demande à TF1 "de prendre mesure de cette indignation".

Ainsi, Brigitte Bardot souhaite qu'au minimum une question sur la cause animale soit posée lors du débat des 5 principaux candidats à l'élection présidentielle qui aura lieu lundi soir sur TF1 , "afin de connaître les engagements des candidats sur ce sujet".

Ce n'est évidemment pas la première fois que l'actrice interpelle les médias sur le sujet.

Lors de la primaire de la droite et du centre, elle avait appelé les journalistes à "animaliser le débat" et avait souhaité la création d'un secrétariat d'Etat à la condition animale. 

Brigitte Bardot demande à Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray de poser au moins une question sur la cause animale lors du débat lundi soir sur TF1

Partager cet article

Repost 0

Débat sur TF1: Brigitte Bardot veut au moins une question sur la condition animale...

Publié le par Ricard Bruno

Débat sur TF1: Brigitte Bardot veut au moins une question sur la condition animale...

Brigitte Bardot dénonce le silence "assourdissant" des candidats à la présidentielle sur la condition animale et demande qu'"au minimum une question" à ce sujet leur soit posée lors du débat prévu lundi sur TF1.

"Alors que les Français sont scandalisés, à raison, devant l'accumulation de preuves sur les actes de cruauté perpétrés dans les élevages, les transports et les abattoirs, le silence assourdissant des candidats au plus haut poste de notre pays n'est plus tolérable", écrit l'ex-actrice dans une lettre ouverte à la directrice générale adjointe de TF1 Catherine Nayl et aux présentateurs Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau.

Elle leur demande de "prendre enfin la mesure" de "l'indignation" de "millions de personnes" en posant "au minimum une question sur la condition animale afin de connaître les engagements des candidats sur ce sujet qui, pour beaucoup, fera la différence au moment du vote".

Brigitte Bardot avait déjà accusé avec véhémence les politiques de ne rien faire pour mettre un terme à "la cruauté" de la "maltraitance" des animaux dans les abattoirs, les élevages et les cirques, dans une tribune parue fin février sur son compte Twitter.

Les cinq "grands" candidats Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, François Fillon et Marine Le Pen doivent débattre lundi soir sur TF1 de trois thèmes: "Quel modèle de société?", "quel modèle économique?" et "quelle place pour la France dans le monde?".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Tentative d'escroquerie de la part d'un serrurier...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Tentative  d'escroquerie de la part d'un serrurier...
Brigitte Bardot : Tentative  d'escroquerie de la part d'un serrurier...

Le Parisien n°22560 du 17 03 2017

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot dans Valeurs Actuelles n°4190 du 16 au 22 03 2017

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot dans Valeurs Actuelles n°4190 du 16 au 22 03 2017
Brigitte Bardot dans Valeurs Actuelles n°4190 du 16 au 22 03 2017
Brigitte Bardot dans Valeurs Actuelles n°4190 du 16 au 22 03 2017
Brigitte Bardot dans Valeurs Actuelles n°4190 du 16 au 22 03 2017
Brigitte Bardot dans Valeurs Actuelles n°4190 du 16 au 22 03 2017

Brigitte Bardot dans Valeurs Actuelles n°4190 du 16 au 22 03 2017

Prix : 4,90 euros

En vente chez tout les marchands de journaux

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot Marraine de "la roue tourne"

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Marraine de "la roue tourne"
Brigitte Bardot Marraine de "la roue tourne"

Chaque année, l'association « la roue tourne » organise une vente aux enchères pour récolter des fonds afin d'aider les artistes en difficulté.

Parmi les lots proposés, Brigitte Bardot a offert l'ensemble qu'elle portait lors de sa rencontre, le 27 septembre 1995, avec le pape Jean-Paul II, au Vatican.

Merci à François B pour ces informations

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot évoque ses rela­tions avec les prési­dents de la Répu­blique

Publié le par Ricard Bruno

« Chirac, il m'appe­lait petite biche, il était gentil avec moi ! »

Brigitte Bardot évoque ses rela­tions avec les prési­dents de la Répu­blique

Si l’ico­nique actrice prend souvent la parole pour défendre la cause animale, elle n’en demeure pas moins une citoyenne prompte à dézin­guer à tout va la classe poli­tique ; ses faveurs, on le sait, allant au parti fron­tiste. Dans une récente inter­view au Figaro, « BB » vient d’évoquer ses rela­tions avec les diffé­rents prési­dents de la Répu­blique, et une fois encore, si certains ont réussi à la char­mer, d’autres beau­coup moins.

Abon­née aux décla­ra­tions bien souvent provo­cantes, la muse de tant de cinéastes deve­nue pasio­na­ria de la cause animale, n’a pas malgré le temps qui passe, l’in­ten­tion de chan­ger son fusil d’épaule. C’est donc sur les hommes poli­tiques dans son ensemble que l’an­cienne actrice qui rappe­lons-le, a épousé en 1992 le sympa­thi­sant FN Bernard d’Or­male, pointe son viseur. Des coups de gueule rassem­blés dans un livre paru le mois dernier aux éditions de l’Ar­chi­pel et inti­tulé Brigitte Bardot, répliques et piques. Ce week-end, nos confrères du Figaro ont égale­ment libéré la parole de l’ex-femme de Roger Vadim.

 

Un entre­tien sans conces­sion dans lequel Brigitte Bardot a expliqué suivre assi­dû­ment la campagne élec­to­rale indiquant ne pas être convain­cue par « les quatre ‘on’, Fillon, Mélen­chon, Hamon et Macron ». « Moi, je ne suis pas pour les ‘on’, je suis pour la ‘M’ », a-t-elle ainsi souli­gné, dans une réfé­rence à peine masquée à Marine Le Pen. Toute­fois la prési­dente de la Fonda­tion de défense des animaux qui porte son nom a égale­ment ajouté qu’elle « aimait bien » aussi Jean-Luc Mélen­chon. « Il a dit que s’il était élu, il ferait le ménage dans les abat­toirs ». Et de pour­suivre : « Et c’est un très bon orateur ».

 

 

Une inter­view dans laquelle Brigitte Bardot a égale­ment passé en revue les prési­dents de la Véme Répu­blique. « Inti­mi­dée » par de Gaulle, qui lui « manque énor­mé­ment », elle garde aussi un très bon souve­nir de Pompi­dou : « Ils étaient sympa­thiques, drôles, char­mants. C'était un homme érudit et simple, bien élevé, élégant… L'élégance, c'est quelque chose qui manque chez les hommes poli­tiques aujourd'hui. » Quant à Giscard, il est « le seul à avoir fait quelque chose » : « Quand je lui ai demandé d'arrê­ter les impor­ta­tions de bébés phoques, il l'a fait aussi. » Concer­nant les trois derniers loca­taires de l’Ely­sée, son avis est plus tran­ché : « Chirac, il n'a rien fait, mais avec le sourire ! Il m'appe­lait petite biche, était gentil avec moi ! Sarkozy, il en a promis des choses, mais… rien ! Quant à Hollande, lui, il ne m'a rien promis. »

 

Brigitte Bardot s'est égale­ment confiée sur ses origines bour­geoises qui auraient pu l'amener à vivre un tout autre destin. « J'aurais dû me marier avec un type qui habite Neuilly et possède plein d'usines », a-t-elle ironisé, regret­tant ces années où elle fut prison­nière de son image. Avant de conclure : « C'était dans l'esprit de mes parents. Cela dit, je suis extrê­me­ment bien élevée, et ce côté un peu n'importe quoi, les coups de gueule que je peux pous­ser, c'est parce qu'au fond de moi j'ai une struc­ture très forte. »

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>