Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

474 articles avec brigitte bardot

Brigitte Bardot 4 magnifiques visuels...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot 4 magnifiques visuels...
Brigitte Bardot 4 magnifiques visuels...Brigitte Bardot 4 magnifiques visuels...
Brigitte Bardot 4 magnifiques visuels...

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Sa fondation à l'International...sur tout les fronts...

Publié le par Ricard Bruno

International  
   
 Depuis 2009, la FBB finance les campagnes de stérilisation de l’association Ayuda para la salud de perros y gatos au Guatemala. Cette année, 250 stérilisations ont déjà eu lieu !
   
 Chaque année, depuis 2011, la Fondation Brigitte Bardot aide l’association ACES qui œuvre pour la préservation des crocodiles à Belize. Grâce à cette collaboration, plusieurs milliers de crocodiles ont pu être identifiés, soignés et même relâchés ces dernières années.
   
 Au Sri Lanka, l’association TAPA recueille et soigne les chiens errants victimes du tsunami dévastateur de 2004. Jusqu’à présent, la Fondation a contribué à la stérilisation et à la vaccination de plus de 50.000 d’entre eux.
   
 Cheetah For Ever est une association française qui coopère avec l’association kenyane Or Mara Eramat afin de venir au secours des guépards de la Réserve Nationale du Maasai-Mara au Kenya. Le programme de surveillance des mamans guépards est devenu effectif sur le terrain dès juillet 2015. La FBB a financé l’achat d’un nouveau véhicule afin de créer une patrouille de surveillance supplémentaire.
   
 Pour la dixième année consécutive, la Fondation Brigitte Bardot soutient l’association NAWS, à Naxos en Grèce.
Notre collaboration a permis, à ce jour, la stérilisation de près de 1400 chats et 300 chiens. En 2017, ce sont 200 animaux qui vont pouvoir bénéficier, à leur tour, de soins et d’opérations de stérilisation.
   
 #Aide #FBB : Belitsa – Bulgarie / La Fondation finance à hauteur de 50% le fonctionnement de ce sanctuaire créé par la #FBB et #VierPfoten pour accueillir d’anciens ours dansants.
   
 Le Centre de Réhabilitation de la Faune Sauvage UTYOS se trouve dans la Réserve Naturelle Sikhote-Alin dans l’extrémité Est de la Russie et a été créé en 1991. Il a, depuis, soigné et relâché 18 tigres de Sibérie et près de 290 ours (80 % sont des ours noirs d’Asie). Il a aussi participé à un programme de recensement des Tigres en Sibérie. L’objectif principal du centre est de réhabiliter les oursons qui leur sont confiés (la mère a généralement été tuée par des chasseurs) et de les relâcher après leur première hibernation, lorsqu’ils ont atteint l’âge et le poids nécessaires à leur survie dans la nature. La Fondation a apporté son aide financière pour le sauvetage de 3 oursons en vue de leur réintroduction dans leur habitat naturel.
   
 SOS Éléphants intervient depuis 2008 dans le sauvetage des éléphants et la cessation du trafic par le biais d’une surveillance et d’une prévention auprès des différents villages. L’association possède sur 5 hectares un camp-orphelinat dans le Mayo-Lemié, permettant d’accueillir les bébés éléphants sauvés et procéder à la surveillance de la zone où résident plusieurs troupeaux. La FBB a aidé SOS Éléphants pour l’achat d’un bateau et de son moteur afin que l'équipe puisse effectuer des déplacements entre le Mayo Lémié et le Chari Baguirmi, soit pour secourir les bébés éléphants, soit pour intervenir dans le cadre de la lutte anti-braconnage.
   
 L’association ATO a été créée en 2013 afin de protéger les primates du Bénin. Les missions du centre sont d’assister les autorités gouvernementales dans l’application des lois en offrant une structure pour les primates confisqués et de sensibiliser les bûcherons et les populations locales à la protection des primates. Le centre, composé d’enclos sur 1000 m2, accueille actuellement 21 primates appartenant à 4 espèces différentes : babouins, Patas, Monas et des Tantales. La Fondation a financé l’achat d’un véhicule pour le sauvetage des primates, d’une moto simple pour les enquêtes de terrain et la construction de deux cages de sécurité reliées par des tunnels aux cages existantes.
   
 Chine, province de Qinghai : campagne de stérilisations de tous les chiens (une centaine) d'un couvent bouddhiste tibétain. Cette initiative permettra de stopper la mortalité des chiots et chiens malades (le couvent isolé se trouve à 4 700 m d'altitude) pendant l'hiver et de stabiliser leur population. Un grand merci à l'équipe de vétérinaires, soignants et trappeurs bénévoles et à la collaboration bienveillante des moniales.
   
 Au nord du Pérou, l’association San Francisco de Asis recueille les chiens et les chats des rues de la région très pauvre de Piura. Déjà 3 500 chiens ont pu être stérilisés, depuis 2008, grâce à notre aide.
   
 L'ONG Reniala (Madagascar), créée en 1998, propose des programmes de protection des espèces végétales et animales. Elle a créé en 2011 le Lemur Rescue Center afin de recueillir sur 60 ha les lémuriens détenus illégalement et les réhabiliter afin qu'ils puissent ensuite être relâchés dans un habitat naturel adapté. La Fondation a financé un véhicule d’occasion pour les sauvetages et la construction d’une salle de préparation et de stockage de la nourriture.
   
 Jeunes Animaux Confisqués au Katanga (J.A.C.K.) est un sanctuaire de 6 ha pour primates, créé en 2006 et situé au Sud de la RDC. Il a pour objectif de sauver les grands singes du trafic. Le sanctuaire encadre des chimpanzés et galagos qui sont soignés et réhabilités dans le but d’être relâchés lorsqu’un terrain favorable sera trouvé. En 10 ans, JACK a sauvé 46 grands singes. La Fondation a apporté son aide financière pour la construction de 2 tours de jeux, la finalisation de l’enclos extérieur et l’installation de la plomberie et d’un point d’eau dans les loges de nuit.
   
 En Roumanie, la FBB vient en aide à 18 refuges à travers le pays, en fournissant une aide alimentaire depuis 2006. Parmi eux, l’association Milioane de Prieteni, à Brasov, stérilise environ 900 chiens par an.
   
 Le Centre Island Wildlife Natural Care (IWNCC), créé en 1996, a pour objectif de protéger et de soigner les Mammifères marins, et plus particulièrement les jeunes phoques communs. Le centre de 1,6 ha en Colombie Britannique, soigne également de nombreuses autres espèces sauvages, telles que les oiseaux de proie, oiseaux marins, passereaux, tortues, chauve-souris, faons, castors, loutres, lapins, ratons laveurs, et écureuils. Aucun animal n’est gardé en captivité et tous les animaux sont, une fois rétablis, relâchés dans leur milieu naturel. La Fondation a participé aux dépenses de réparation du véhicule de secours, au remplacement de la centrifugeuse, elle a également apporté une aide financière pour la nourriture et les soins des phoques.
   
 Kalaweit est une association qui a débuté officiellement en 1999. Son activité principale est l’accueil, au sein de sanctuaires, de gibbons et autres espèces sauvages (crocodiles, macaques, oiseaux, félins, etc…) victimes des trafics à Bornéo et à Sumatra, ainsi que leur réhabilitation en milieu naturel lorsque cela est possible. La Fondation Brigitte Bardot a financé l’achat par Kalaweit de 80 hectares de forêt pour permettre l’agrandissement de la réserve de Bornéo. La FBB participe également au financement des soins et à l’alimentation des 302 animaux présents dans les sanctuaires et qui ne pourront pas être relâchés.
   
 En Inde, dans la région de Dharamsala, la Fondation collabore avec l’association Tibet Charity. Notre aide a notamment permis la rénovation du refuge, l’achat d’un véhicule pour le transport des animaux, le financement de formations de « dog catching » ainsi que des campagnes de stérilisations et de vaccinations.
   
 La FBB finance le projet de lutte anti-braconnage en Namibie mis en place par l’ONG Wildlife Angel pour secourir les rhinocéros tués à outrance pour leurs cornes.
   
 Au Cambodge, notre collaboration avec l’association CAPA, première association de protection animale du pays, perdure depuis 2012. Elle permet de stériliser, soigner et nourrir près de 400 chiens et chats errants ou recueillis au sein du refuge.
   
 Ape Action Africa est une association dirigeant l’un des plus grands sanctuaires pour primates d’Afrique. Créée en 1996 au Cameroun, son objectif principal est de contribuer à la préservation des gorilles, chimpanzés et singes du pays. Sa mission s’est significativement étendue au fil des années pour se concentrer sur la zone de forêt sécurisée de 850 ha du Parc National de Mefou, où elle accueille des orphelins, victimes du trafic. En 2016, elle a secouru plus de 265 primates et a accompli d’encourageants projets collaboratifs afin que les communautés se sentent impliquées dans ses efforts pour la préservation. La Fondation a financé pour cette association une nouvelle clinique vétérinaire.
   
France  
   
 

La FBB apporte son soutien financier à l’association de Rennes (35) « Gamelles Pleines » pour de soins vétérinaires à destination des animaux de SDF.

   
 La FBB est intervenue en 2015 dans le massif de la Nerthe, pour éviter l’abattage massif des chèvres qui y divaguaient depuis une trentaine d’années. Si certaines d’entre elles ont pu être capturées et ont été rapatriées dans nos refuges et pensions, les autres sont restées dans le massif, à la seule condition, que les chèvres et les boucs soient castrés et qu’elles soient suivies sanitairement par une association locale. Pour répondre à cette condition, la FBB apporte son aide financière à l’association « Chèvres de notre colline ».
   
 La FBB soutient le nouveau centre de soins faune sauvage ouvert dans la Drôme.
Les oiseaux restent au chaud grâce aux couveuses financées par la FBB.
   
 La FBB apporte son soutien financier à l’association « Les Pattounes Libres » (42) pour des soins vétérinaires et les opérations de stérilisation des chats recueillis par l’association.
   
 La FBB apporte son soutien financier à l’association Tonga Terre d’Accueil (42). Le bébé tigre Venghaï, exploité par des particulier pour réaliser des selfies et sauvé par la Fondation , a trouvé refuge dans ces structures, financées par la FBB. Article sur Venghaï ici
   
 La FBB apporte son soutien financier à l’association «Toutous et Minous » (30) pour des soins vétérinaires aux chats et chiens recueillis par l’association.
   
 La Fondation finance une partie de l’alimentation des animaux recueillis par l’Association des Amis du Parc Ornithologique du Pont de Gau (13)
   
 La Fondation apporte son aide financière à l’association Sans Croquettes Fixes de Caluire (69) en finançant des soins vétérinaires et des stérilisations sur les chats recueillis par l’Association.
   
 La FBB soutient l’association Chats Bottés de Plechatel (35) : elle finance des aides vétérinaires aux chats errants recueillis.
   
 Le centre de sauvegarde Le Tichodrome au Gua (38) est aidé par la Fondation Brigitte Bardot, qui finance une partie de l’alimentation des animaux.
   
 La Fondation apporte son soutien financier à l’association «Les Copains d’abord» (89) pour des soins vétérinaires aux 80 chats recueillis par celle-ci.
   
 La Fondation Brigitte Bardot finance l’aménagement intérieur d’une infirmerie, ainsi qu’une partie de l’alimentation des hérissons recueillis par le Centre de soins faune sauvage Atoupic (18).
   
 La Fondation apporte son soutien financier aux « Copains Félins » (30) en finançant des soins vétérinaires pour les chats recueillis par l’association.
   
 La Fondation Brigitte Bardot soutient le refuge de l’A.P.A.C. (17) en finançant des soins vétérinaires et des aides alimentaires aux équidés.
   
 Centre de soins pour oiseaux sauvages du Lyonnais / CSOL (69) : La FBB finance une partie de l’alimentation des oiseaux, ainsi que l’aménagement d’une salle dédiée aux martinets.
   
 La Fondation apporte son aide financière à l’association AUDACCE (04) en finançant des soins vétérinaires pour les chiens et les chats recueillis.
   
 L’association Assistance Animaux en Détresse (35) est aidée par la Fondation Brigitte Bardot, qui finance des soins vétérinaires aux chats errants recueillis.
   
 Aide : La FBB finance l’aménagement d’une salle de soins, ainsi qu’une partie de l’alimentation des animaux recueillis par le Centre de sauvegarde faune sauvage Drôme Ardèche – CSDA / (26).
   
 La Fondation aide l’association « Refuge Rissois de Protection des Chats » (Association R.R.P.C.) / 91 : la FBB finance une partie des soins vétérinaires de l’association.

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot rends hommage à Gonzague Saint-Bris

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot rends hommage à Gonzague Saint-Bris

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot interpelle le gouvernement...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot interpelle le gouvernement...

Brigitte Bardot demande au ministre de l'Agriculture Stéphane Travert de sauver de l'euthanasie deux singes possiblement porteurs d'un virus de l'herpès potentiellement mortel pour l'homme, dans une lettre rendue publique mardi.

Le 19 mai, 163 macaques de Java, en grande majorité porteurs de ce virus, avaient été euthanasiés après la fermeture d'un parc animalier à Labenne (Landes).

Selon la Fondation Brigitte Bardot, deux macaques potentiellement porteurs, qui n'étaient plus depuis deux ans en contact direct avec leurs congénères et qui vivent encore en semi-liberté dans le parc, "doivent être capturés" mercredi et être euthanasiés.

L'ex-actrice nie tout problème sanitaire et demande aux "autorités" de s'engager à "faciliter la prise en charge de ces macaques par des professionnels et non à organiser en catimini leur abattage pur et simple". La Fondation était déjà intervenue lundi auprès de la Direction générale de l'alimentation et le 3 août auprès des parlementaires.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...

Publié le par Ricard Bruno

Gonzague à la maison avec sa compagne lors d'un diner entre amis...

Gonzague à la maison avec sa compagne lors d'un diner entre amis...

Gonzague tu nous laisse tous orphelin, tu es parti rejoindre les étoiles où tu as retrouvé celui pour lequel tu avais une admiration sans borne, Léonard de Vinci...Tu nous as régalé de tes souvenirs lors de nos diners auxquels tu vas manquer...

Qui était Gonzague Saint Bris:

Né le 26 janvier 1948 à Loches, Gonzague Saint-Bris était le fils du diplomate Hubert Saint-Bris, comte romain, et d’Agnès Mame. Gonzague Saint-Bris était le deuxième d’une famille de huit enfants qui comptait sept garçons et une fille.

Passionné par Léonard de Vinci, Gonzague Saint Bris, le connaissait parfaitement, et en parlait toujours avec beaucoup d'admiration. Il prenait plaisir à évoquer ce "visionnaire" en ces termes, lors d'une visite du Clos Lucé, situé à Amboise : "Même l'air conditionné a été inventé par de Vinci pour qu'Isabelle d'Este puisse se maquiller dans son boudoir de beauté" expliquait-il.

En 1995 Gonzague Saint-Bris avait créé un festival littéraire gratuit et ouvert à tous : "La Forêt des Livres", à Chanceaux-près-Loches. Chaque dernier dimanche d'août, 150 auteurs sont reçus dans un village forestier de 150 habitants, en avant-première à la rentrée littéraire. 

Malheureusement, l'édition 2017 devra se tenir sans son créateur passionné.

Je présente toutes mes condoléances aux proches de Gonzague Saint-Bris, et à ses amis...

Bruno Ricard 

Témoignage de mon ami Olivier Lejeune...

À minuit, tout a basculé dans l'horreur... mon ami si cher Gonzague Saint Bris tué sur le coup dans un accident de voiture !
Impensable, incroyable... sous le choc, j'éclate en sanglots ! Non !!! Et Alice, son Alice, si belle, si rayonnante, qui le rendait si heureux, entre la vie et la Mort. Mais quel cauchemar ... encore maintenant je n'arrive pas à réaliser. Que d'images se télescopent... notre première rencontre dans un Tgv, notre ballade en bateau par une mer déchaînée, tes tournages avec ton drone, tes images magnifiques à la hauteur de tes commentaires, tu étais passionnant mon Gonzague, une personnalité si riche humainement, si généreuse, si attachante... nos repas avec Alice en ville ou dans dans ton appartement parisien si hallucinant d'histoire, de témoignages de notre culture française... nous devions prochainement entrer en répétition d'un one man Show sur l'histoire dont tu m'avais honoré de ta confiance pour la mise en scène.. tes lettres, tes dédicaces, ton enthousiasme et ta curiosité pour les autres, ton amour des lettres et des auteurs, un être d'exception, si rare... à croire que les personnalités hors normes se doivent d'avoir une fin tragique, brutale... je te parle, je t'entends, je te garde dans mon oreille et dans mon coeur... tu as rejoint ton Mickael Jackson qui t'adorait... ça va être très difficile de s'habituer à ton absence. Seule consolation: te faire revivre en relisant tes nombreux ouvrages si passionnants et en t'imaginant en train encore de les concocter avec ton écriture si jolie à contempler... et ce n'est pas un hasard si Léonard de Vinci avait trouvé refuge chez toi... dans ce château du Clos Lucé que tu avais rendu si magique. Un immense chagrin m'envahit, tu avais encore tant de merveilles à nous transmettre...

Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...
Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...
Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...
Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...
Gonzague Saint Bris...Adieu l'ami...

Retrouvez une des dernières interviews qu'il a donné et ce  à Global TV à Saint-Tropez...

Gonzague y évoquais avec beaucoup de tendresse Brigitte Bardot...

"Brigitte Bardot c'est la promptitude de l'esprit" déclarait il dans cette interview et Brigitte lui a aussi dit "Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit"...

Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot en photos...sublime...

Publié le par Ricard Bruno

Cliquez sur les visuels pour les agrandir...

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot en photos...sublime...
Brigitte Bardot en photos...sublime...Brigitte Bardot en photos...sublime...Brigitte Bardot en photos...sublime...
Brigitte Bardot en photos...sublime...Brigitte Bardot en photos...sublime...Brigitte Bardot en photos...sublime...

Partager cet article

Repost 0

1967, année érotique...Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

1967, année érotique...Brigitte Bardot

Un an avant les événements de mai 68, la parole se libère et les désirs s'affirment progressivement en Europe comme aux Etats-Unis.

1967, les premiers baby-boomers ont à peine 20 ans. Bercés par le progrès des Trente Glorieuses, ils vivent pourtant dans une société corsetée. Les désirs y sont réprimés et le tabou sexuel omniprésent. Une oppression patriarcale qui va bientôt flancher, pour exploser lors des événements de mai 1968. En attendant, ce vent de contestation va peu à peu gagner l'Occident.

Le coup de départ sera lancé aux Etats-Unis. A l'été 67, San Francisco et son très remarqué "Summer of Love" bouleverse l'ordre établi. 100.000 jeunes se pressent dans la plus bohème des villes américaines pour expérimenter l'acide comme l'amour libre. S'il est pointé du doigt par l'Amérique puritaine, le "phénomène hippie" reste l'un des premiers mouvements à contester ouvertement les moeurs sexuelles de l'époque.

Porno, sex-shops et images érotiques

A l'époque, ces jeunes contestataires moquent gentiment le mariage et les unions conventionnelles. Le sexe n'a plus pour unique fin la reproduction, mais s'envisage comme un plaisir à part entière. Une libération à nuancer toutefois puisqu'elle se fait surtout au profit des hommes, comme le rappelle "Les Inrocks". A l'époque, "les femmes réticentes à la 'promotion du plaisir' sont taxées de coincées et parfois même violées", explique l'hebdomadaire.

"L'été de l'amour" ne durera que quelques semaines. Pourtant ses idées progressistes imprégneront durablement la société de l'époque. Ce que l'on nommait alors la 'normalité sexuelle' ne s'envisage plus de la même façon. De même, les dogmes moraux de l'Eglise n'ont plus le même poids. En parallèle, aux Etats-Unis, comme en Europe, "on parle de et on montre davantage la sexualité dans la culture de masse", explique l'universitaire Bibia Pavard, spécialiste de l'histoire du genre et du féminisme.

La publicité comme le cinéma apportent leur lot de photos de femmes toujours plus sexualisées. En tête de celles-ci, les iconiques Brigitte Bardot, Elizabeth Taylor ou encore Marilyn Monroe qui s'affichent dans les plus grandes productions de l'époque. Enfin,"la libération sexuelle est aussi une libéralisation : le sexe est de plus en plus commercialisé avec le développement de la pornographie et des sex-shops à la fin des années 1960 et au début des années 1970", note la chercheuse.

La sexologie choque l'Amérique puritaine

Autre avancée (érotique) de l'époque : le vibromasseur. L'inventeur John H. Tavel dépose en 1966 le brevet du premier vibrateur personnel féminin. L'objet deviendra de plus en plus populaire avec les années. Et encouragera ainsi les femmes à assumer leur sexualité. 

Souvent niée, la question du plaisir sexuel notamment féminin fascine à l'époque jusque dans les milieux scientifiques. A la fin des années 1960, William Masters et Virginia Johnson, couple pionnier de la sexologie - popularisé par la série Masters of Sex - explorent les réactions procurées par l'orgasme et jettent les prémices de la thérapie sexuelle. Mêlant conseils pratiques et observations cliniques, leur étude "Human sexual response" devient en 1967 un best-seller, tant critique que public. Pourtant, une partie de l'Amérique puritaine comme du corps médical condamnent leurs travaux, les assimilant même à une forme de pornographie. 

Plus qu'un progrès scientifique, leur étude appréhende la sexualité féminine indépendamment de celle de l'homme. Dans un article publié à l'époque dans le journal "McCall", les deux chercheurs expliquent que l’enjeu de l’acte sexuel n’est pas qu’un homme prenne son plaisir sur une femme. Au contraire, "il y a différentes relations sexuelles entre différents partenaires" et les femmes, si "elles ne sont pas toutes égales devant l’orgasme", y ont toutes droit. 

1967, la loi Neuwirth

Si ce vent de libération sexuelle se remarque aux Etats-Unis, il frappe aussi l'Europe. Pour preuve, fin 1967, la loi Neuwirth autorise (enfin) la vente de pilule contraceptive. Jusqu'à présent, les femmes n'avaient d'autres recours que l'abstinence ou l'avortement clandestin pour éviter une grossesse. A noter : il faudra toute de même attendre 1974 pour que la contraception soit libéralisée et remboursée par la Sécurité sociale.

De l'autre côté de la Manche, le parlement britannique vote en 1967 la légalisation de l'homosexualité en Angleterre et au Pays de Galles. Jusqu'à cette date, environ 65.000 personnes - dont le célèbre dramaturge Oscar Wilde ou le héros de guerre Alan Turing - avaient été condamnées pour "atteintes aux bonnes moeurs". En février dernier, une nouvelle loi graciait ces milliers de personnes jugées en raison de leur orientation sexuelle et dont 15.000 seraient encore en vie. 

Toujours en 1967, la Grande-Bretagne (sauf l'Irlande du nord) légalise l'avortement jusqu'à 28 semaines dans le cas où la grossesse pourrait mettre en danger la vie de la mère ou la santé de l'enfant. Dans la foulée, le pays adopte une loi ("National Health Service") autorisant les femmes non mariées à bénéficier des conseils prodigués par les centres du planning familial. Auparavant, ces services étaient limités aux femmes dont la santé était menacée par la grossesse. 

Une "libération sexuelle"

Les progrès se multiplient, les mentalités évoluent. Mais peut-on pour autant parler de "révolution sexuelle" ? "Les historiens sont partagés", insiste Bibia Pavard :

"Certains [universitaires] préfèrent le terme de 'libération sexuelle' et estiment qu'on ne peut pas parler de 'révolution' puisqu'on n'assiste pas à une disparition complète des normes sociales sur la sexualité. Les discours sur la liberté ont en revanche pris une place plus importante".

Autre nuance à apporter, si une parole émancipatrice émerge, elle n'est pas pour autant synonyme de libération pour les femmes.

"Ce discours libérateur peut être à double-tranchant pour elles. On peut aussi y voir une injonction à être une femme libérée".

L'homme dans le jardin, la femme en cuisine

Les désirs s'affirment donc plus librement. Pour autant, "les rapports de domination des hommes sur les femmes ne sont pas nécessairement remis en question" souligne encore l'universitaire. Même constat pour le chercheur Frédéric Monneyron qui s'est intéressé à la société américaine des années 1960 :

"La libération sexuelle ne veut pas dire libération des femmes. Après le 'Summer of love', des communautés hippies se sont installées à la campagne pour vivre en autosuffisance. Au quotidien, les hommes travaillaient dehors et les femmes restaient à la cuisine. Il y avait donc une persistance des rôles traditionnels".

Ce n'est que plus tard, au début des années 1970, que les organisations féministes, comme le Women's Liberation aux Etats-Unis ou le MLF (Mouvement de Libération des Femmes) en France remettront en question ces rôles genrés. Des réflexions qui, 50 ans après, n'ont rien perdu de leur importance. 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Quelles actrices ont influencé le style des femmes soviétiques?

Publié le par Ricard Bruno

Michèle​ Mercier

Crédit : ZUMA Press / Global Look PressCrédit : ZUMA Press / Global Look Press

Michèle Mercier n’était pas si connue que cela en URSS, mais elle est devenue très populaire après la sortie sur les écrans de l’adaptation cinématographique du roman Angélique, Marquise des anges. Avec son look extraordinaire et son intrépidité, l’actrice incarnait alors la femme parfaite. Elle était une épouse dévouée, une amante passionnée et une bonne mère, des qualités qui ont marqué les femmes soviétiques.

Le film contenait un certain nombre de scènes érotiques à une époque où le sexe était tabou dans le cinéma soviétique. Si la censure a supprimé la plupart des scènes jugées choquantes, elle n’a pu annihiler ce parfum d’érotisme qui a boosté du même coup sa popularité auprès des adolescents.

Crédit : Kinopoisk.ruCrédit : Kinopoisk.ru

Peu de films ont connu autant de succès que cette adaptation. Plus de 43 millions de Soviétiques ont vu Angélique, Marquise des anges, leader au box-office. Angélique envoûtait les spectateurs tant et si bien qu’un grand nombre de familles soviétiques ont décidé d’appeler leur enfants Angelika et que les femmes ont adopté la coiffure de Michèle Mercier. Un soutien-gorge populaire en URSS (Balconette ou Demi Cup) a même pris le nom d’« Angélique ».

Brigitte Bardot

Crédit : AFPCrédit : AFP

Le public soviétique n’a pas vu beaucoup de films de Brigitte Bardot. La censure considérait l’image de l’actrice française dans des longs-métrages tels que Et dieu créa la femme comme frivole et déplacée. Ainsi, le seul film qui a été projeté sur les écrans en URSS est Babette s’en va-t-en guerre.

Crédit : Kinopoisk.ruCrédit : Kinopoisk.ru

Cela n’a pas empêché BB de jouir d’une grande popularité en Union soviétique et la coupe de cheveux de « Babette » est restée très prisée des femmes durant de longues années. Idem pour le bikini. Bardot a beaucoup fait pour populariser cette tenue de bain après l’avoir arborée sur la plage de Cannes au début des années 1950. Bien qu’il soit impossible de s’en procurer dans les magasins en Union soviétique, les stations balnéaires du pays étaient pleines à craquer de femmes se promenant en bikini. 

Sophia Loren

Crédit : Global Look PressCrédit : Global Look Press

L’amour du public soviétique pour Sophia Loren était immense. Les films dans lesquels elle a joué, en particulier avec Marcello Mastroianni, comme Mariage à l’italienne, ont eu un fort retentissement dans tout le pays.

Nombreuses sont les femmes qui l’ont considérée comme le symbole de l’Occident. Pour preuve, dans une comédie soviétique, une femme demande à son mari de retour d’un voyage à l’Ouest s’il a vu Sophia Loren et bu du Coca-Cola. On raconte que dans certaines cantines de l’armée on pouvait lire sur les murs le slogan : « Mange des carottes, des oignons et du raifort et tu ressembleras à Sophia Loren ! ». 

Crédit : Kinopoisk.ruCrédit : Kinopoisk.ru

Sophia Loren s’est rendue plusieurs fois en Union soviétique, une photo d’elle avec la statue de Lénine en fond est même conservée au Kremlin. Le cliché a été pris en 1965 durant son premier voyage en URSS, où elle s’est vue remettre le prix du Festival du Film de Moscou pour son rôle dans Mariage à l’italienne.

Elle est revenue en Union soviétique quatre ans plus tard pour le tournage du film Les fleurs du soleil, dans lequel elle donne à nouveau la réplique à Mastroianni. Ils ont tous deux passé deux ans en Union soviétique, mais le film n’est jamais sorti sur les écrans en URSS, car les censeurs n’ont pas apprécié certains passages. Le film met en scène un soldat italien qui a combattu en Union soviétique durant la Seconde Guerre mondiale et qui décide de s’y installer.

Marina Vlady

Crédit : APCrédit : AP

Française d’origine russe (ces deux parents étaient des émigrés russes), Marina Vlady était adorée du public soviétique et a reçu un accueil chaleureux de la part des autorités. Pourtant, elle n’est devenue une icône pour les femmes soviétiques qu’à partir de 1969, année de son mariage avec le célèbre musicien russe Vladimir Vyssotski.

Afin d’obtenir un visa avec un nombre d’entrées illimité en Union soviétique, elle a décidé de rejoindre le Parti communiste français. Il est possible que sa popularité soit liée au fait qu’avant de se marier avec Vyssotski, elle était l’épouse de Robert Hossein, qui a joué le rôle du mari d’Angélique dans la série.

Crédit : Getty ImagesCrédit : Getty Images

La popularité de Vlady est aussi due à celle de Vyssotski. La façon dont elle s’habillait quand ils étaient ensemble a marqué les esprits. Certains estimaient que ses robes étaient parfois trop échancrées et explicites, ce qui n’a pas empêché un certain nombre de femmes soviétiques de copier son style et sa coiffure.

Barbara Brylska

Crédit : V. Alisov / RIA NovostiCrédit : V. Alisov / RIA Novosti

Barbara Brylska faisait également figure d’icône en Union soviétique, une popularité que l’actrice polonaise doit avant tout à son rôle de professeur dans la célébrissime comédie soviétique L’ironie du destin. Elle a un jour expliqué qu’aucun autre film ne lui avait apporté autant de louanges que celui-ci. Pour une actrice qui a tourné dans 70 longs-métrages, ce n’est pas rien. « Tout le pays [l’URSS, ndlr] est tombé amoureux de moi du jour au lendemain », a-t-elle déclaré.

Crédit : Kinopoisk.ruCrédit : Kinopoisk.ru

Ses yeux tristes, son visage sévère et son élégance ont fasciné le public soviétique. On dit que Barbara Brylska a redéfini la sensibilité féminine en Union soviétique : une femme d’une rare beauté, qui attire les regards de la gente masculine, fume de manière raffinée et joue de la guitare. Les femmes soviétiques aimaient son style, sa robe safari et même son chapeau d’hiver. Pour les Soviétiques, elle est sans doute la plus célèbre des actrices étrangères.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Bébé panda: Des associations de protection des animaux réclament son retour en milieu naturel !

Publié le par Ricard Bruno

La fondation Brigitte Bardot pour la défense des animaux dénonce, samedi 5 août, une “opération de communication franco-chinoise” dans le cadre de la naissance d’un bébé panda, à Beauval. La direction du zoo dément quant à elle ces accusations.

C’est une naissance rare qui était attendue. Vendredi soir, au zoo de Beauval (Loir-et-Cher), une femelle a mis au monde des jumeaux pandas. Malheureusement, un seul des petits a survécu. Bonne nouvelle toutefois : selon l’équipe du zoo, ce dernier se porte à merveille !

 

Bébé panda: Des associations de protection des animaux réclament son retour en milieu naturel !

“L’urgence est de protéger l’habitat du panda”

Mais pour la Fondation Brigitte Bardot pour la défense des animaux, il n’y a pas de quoi se réjouir. “En Chine, il existe des programmes de conservation du panda qui auraient pu faire bien davantage pour l’espèce. Notamment en bénéficiant directement, des millions d’euros brassés dans cette campagne franco-chinoise de communication”, estime le mouvement. “L’urgence est de protéger l’habitat du panda pour assurer sa survie et non d’exposer, comme un trophée, des individus qui ont peu de chance de se retrouver un jour dans leur milieu naturel…. Ce dernier n’a pas grand-chose à voir avec l’enclos d’un zoo du Loir-et-Cher”, ajoute-t-elle encore.

Le zoo répond

Françoise Delord, fondatrice du zoo de Beauval et présidente d’honneur du parc, affirment que ces critiques émanent de gens “qui n’ont pas suivi l’évolution des parcs zoologiques, dont la mission est de favoriser la préservation des espèces menacées”. Elle se dirait encore ravie, selon l’AFP, “de rencontrer Brigitte Bardot” pour évoquer le sujet. L’association de défense des droits des animaux Stéphane Lamart a, elle aussi, dénoncé samedi la “captivité d’animaux sauvages quels qu’ils soient dans le zoos”.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Le trou Normand dimanche 06 08 2017 sur TMC avec Brigitte Bardot et Bourvil

Publié le par Ricard Bruno

Le trou Normand dimanche 06 08 2017 sur TMC avec Brigitte Bardot et Bourvil
Le trou Normand dimanche 06 08 2017 sur TMC avec Brigitte Bardot et Bourvil

Le trou normand

Comédie - France (1952)
 
Sur TMC à 20H50 le 06 08 2017
Rediffusion : TMC Lundi 14 août 2017 à 22:25                                   
 

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>