Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

brigitte bardot

Le futur Office français de la biodiversite menacé par les lobbies de la chasse

Publié le par Ricard Bruno

Réunis les 11 et 12 avril 2019, les Sénateurs ont complètement dénaturé le projet de loi consacrant la fusion entre l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et l’Agence Française de la Biodiversité.

Pinson des arbres (Fringilla coelebs) écrasé, un mode de chasse traditionnelle - Crédit photo : CABS

Pinson des arbres (Fringilla coelebs) écrasé, un mode de chasse traditionnelle - Crédit photo : CABS

Le nombre de cadeaux indécents abandonnés au monde de la chasse, notamment fiscaux, marqueraient un recul historique de la protection de la nature en France et hypothéquerait les chances de succès du futur établissement public. Les ONG demandent au gouvernement, qui a le dernier mot, d’en revenir au consensus sorti de la première lecture à l’Assemblée nationale.

En l’état et tel que voté par le Sénat, l’Agence française pour la biodiversité deviendrait l’Office français de la biodiversité et de la chasse (l'OFB). Les chasseurs obtiendraient au moins 10% de sièges au conseil d’administration, de même que les organisations agricoles et forestières.

L’une des missions de l’Office serait de contribuer à l’exercice de la chasse et de la pêche en eau douce, durables, mission qui ne relevait ni de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, ni de l’Agence française de la biodiversité.

Les fédérations régionales des chasseurs pourraient se voir confier la gestion des réserves naturelles nationales, et des réserves nationales de la chasse et de la faune sauvage aujourd’hui sous la responsabilité de l’Etat. Au même moment, la superficie minimale des réserves de chasse communales ou intercommunales (censées permettre à la faune de se reconstituer) passerait de 10% à 5% de la superficie du territoire.

Réserve intégrale de Bellevue à Moëze-Oléron, février 2017 - L'équipe de la réserve procède à une pêche scientifique afin de mieux connaître le rôle des prés salés pour les poissons marins - Crédit photo : David Pacaud

Réserve intégrale de Bellevue à Moëze-Oléron, février 2017 - L'équipe de la réserve procède à une pêche scientifique afin de mieux connaître le rôle des prés salés pour les poissons marins - Crédit photo : David Pacaud

Concernant les espèces, le tableau est aussi sombre : sous prétexte de « gestion adaptative » toutes les espèces seraient susceptibles d’être chassées à partir du moment où elles sont en bon état de conservation ou posent des problèmes. Des dérogations seraient accordées pour chasser les oiseaux migrateurs après la fermeture sous différents prétextes (sans respect pour la directive européenne pour les oiseaux et après avoir perdu 12 fois devant le Conseil d’Etat s’agissant de chasser les oies migratrices…). Le gouvernement serait censé remettre au Parlement avant le 1er janvier 2020 un rapport sur la présence du loup en France et des préconisations pour « remédier aux difficultés constatées ». Comme si cela n’était pas suffisant, l’obligation de l’instauration d’un permis de chasser en Guyane, obtenue en 2017, est supprimée. Cerise sur le gâteau, les modes de chasses traditionnelles (Cf. glu, étranglement, écrasement des oiseaux…) entreraient dans le « patrimoine cynégétique national ».

Oies cendrees (Anser anser) - Crédit photo : Aurélien Audevard

Oies cendrees (Anser anser) - Crédit photo : Aurélien Audevard

Comme si ça ne suffisait pas, le Sénat veut instaurer un délit d’entrave à l’action de chasse puni de un an d’emprisonnement et 30,000€ d’amende.

De son côté, la Fédération nationale des chasseurs reçoit un fonds de la part de l’Etat ou de l’OFB (dans tous les cas des citoyens français) de 10€ par permis de chasse, soit au moins 10 M€ pour conduire des actions en faveur de la biodiversité.

Nos organismes exigent de la part du gouvernement qu’il revienne sur le texte tel qu’issu des travaux de l’Assemblée.  En conservant les quelques dispositions positives en matière de police de l’environnement et de sécurité de la chasse introduites au Sénat. La création d’un nouvel établissement public fusionnant l’AFB et l’ONCFS ne peut se faire en concédant d’énormes contreparties aux chasseurs au détriment de la préservation de la faune et de l’équilibre budgétaire des politiques en faveur de l’eau et de la biodiversité.


ALLIANCE DES OPPOSANTS A LA CHASSE - ANIMAL CROSS - ASSOCIATION AERHO - ASSOCIATION CHATS DES RUES - ASSOCIATION EDUCATION ETHIQUE ANIMALE - ASSOCIATION PERLE - ASSOCIATION PHILIBERT- ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES ANIMAUX SAUVAGES (ASPAS) - ASSOCIATION SAM - ASSOCIATION VENUS - AVES FRANCE - CODE ANIMAL - COLLECTIF VESEA - C'EST ASSEZ ! - COLLECTIF LE LOBBY DES  4 PATTES - COLLECTIF POUR L'ABOLITION DE LA CHASSE A COURRE (CACC) - CONFEDERATION NATIONALE DEFENSE DE L'ANIMAL - CONVENTION VIE ET NATURE (CVN) - DIGNITE ANIMALE - ECOLE DU CHAT D'OLLIOULES - FONDATION 30 MILLIONS D'AMIS - FONDATION BRIGITTE BARDOT - FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT (FNE) - HOPITAL FAUNE SAUVAGE – HALTE MALTRAITANCES ANIMALES (HMA) constituée de 21 associations - L214 - LA BERGERIE ET COMPAGNIE - LA FONDATION DROIT ANIMAL - LES CHATS LIBRES AIGUES MORTAIS - LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX (LPO) – NOE - OFFICE POUR LES INSECTES ET LEUR ENVIRONNEMENT (OPIE) - OISEAUX ETHOLOGIE - ONE VOICE - PARIS ANIMAUX ZOOPOLIS - REGUL' MATOUS - SURFRIDER FOUNDATION - SUR LES TRACES DU LOUP

Européennes 30 millions d'amis en campagne

Publié le par Ricard Bruno

De g. à dr. : Valérie Perrin-Lelouch, Henry-Jean Servat, Sylvie Rocard et Hélène Thouy, à la Fondation Brigitte Bardot, le 11 avril.

De g. à dr. : Valérie Perrin-Lelouch, Henry-Jean Servat, Sylvie Rocard et Hélène Thouy, à la Fondation Brigitte Bardot, le 11 avril.

Soutenu par Brigitte Bardot, le jeune Parti animaliste a recruté plusieurs personnalités. Parmi ses candidats : le journaliste Henry-Jean Servat ou encore la veuve de Michel Rocard.

Faire rimer élections et intérêt des animaux? Sur le papier, l’entreprise a tout d’une gageure pour le Parti animaliste. Peu de troupes, des moyens financiers limités et un climat politique plus que jamais dominé par les questions sociales sur fond de crise des gilets jaunes. Oui mais voilà. La formation créée en mars 2016 pour défendre nos amies les bêtes n’est pas seule dans son combat. Nombre de personnalités ont décidé de s’engager à ses côtés en votant pro-animaux au scrutin du 26 mai.

L’écrivain et journaliste Henry-Jean Servat*, lui-même candidat, s’est donné pour mission d’en rassembler un maximum. Parmi la cinquantaine qui ont déjà donné leur bénédiction au chroniqueur engagé de longue date pour la protection animale, citons : Anouk Aimée, Robert Hossein, Pascal Légitimus, Nolween Leroy, Michel Drucker, Laurent Baffie, Hélène Ségara, Laura Smet, Dave, Annie Duperey, Mischa Aznavour, Jérémy Ferrari, Geneviève de Fontenay… Et bien sûr, Brigitte Bardot.

Sylvie Rocard : "Même si on ne fait que 1%, ce sera un début !"

Auprès de Paris Match, celle qui a fait des animaux le combat de sa vie se confie : «Je suis écœurée par les politiques et leur mépris pour les souffrances des animaux, tous partis confondus. Je soutiens donc à fond le Parti animaliste ! Ils ont besoin qu’on les épaule. J’espère qu’ils seront entendus et que la cause qu’ils portent deviendra enfin prépondérante.»

Emmenée par une avocate bordelaise, Hélène Thouy, la liste du parti compte elle-même plusieurs personnalités. Telle Sylvie Rocard, qui entretient chez elle une véritable ménagerie (14 chiens et 38 chats !). «Si j’avais eu vent de leur existence à la dernière présidentielle, j’aurais voté pour eux, nous confie la dernière épouse du Premier ministre, disparu en 2016. Même si on ne fait que 1% ou 2%, ce sera un début. Et ça montera !».

La scénariste Valérie Perrin-Lelouch, femme de Claude Lelouch, est également de l’aventure. «J’avais envie de m’engager, justifie celle qui est aussi marraine d’un refuge. Mais c’était fondamental pour moi de le faire dans un parti apolitique.» De fait, le Parti animaliste revendique être une formation «monothématique», ne se consacrant qu’à une cause. Un exclusivisme qui l’a poussée à refuser de s’allier au Rassemblement des écologistes pour le vivant (REV), le parti antispéciste d’Aymeric Caron.

Pour une majorité de Français, Emmanuel Macron délaisse la cause animale

Du Parti animaliste à Europe Ecologie-Les Verts en passant par la France insoumise, les engagements de campagne en faveur du «vivant» vont pourtant dans le même sens, à des degrés divers : création d’un ministère européen de la protection animale, interdiction des méthodes d’élevage et d’abattage génératrices de souffrances, réorientation des fonds de la PAC en faveur des exploitations respectant le bien-être animal, lutte contre l’élevage intensif, interdiction progressive de la chasse… Mais contrairement aux autres formations politiques, le Parti animaliste se refuse à porter un projet «global» qui impliquerait de prendre parti sur des thématiques économiques, sociales, culturelles, sécuritaires…

Les amis des animaux ont-ils une chance de voir leur rêve se concrétiser? Aux législatives de 2017, un an après sa création, le parti avait rassemblé quelque 63 000 voix (1,1% des suffrages, sur un quart des circonscriptions, soit à peine moins que les 1,17% de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan). Selon une enquête de l’Ifop pour 30 Millions d’amis dévoilée en février, 55% des Français souhaitaient que la question animale soit abordée lors du grand débat initié par l’exécutif. Et 78% des sondés estimaient qu’Emmanuel Macron, qui a choyé les chasseurs depuis le début de son mandat, néglige cette cause. Quitte à y perdre à la pêche aux voix des pro-animaux?

*Par ailleurs collaborateur régulier de Paris Match.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot Nouveauté

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Nouveauté

33t Brigitte Bardot et BB la légende d'avril 2019

Partager cet article
Repost0

La fondation Brigitte Bardot sauve des animaux maltraités dans le sud-Manche

Publié le par Ricard Bruno

Des moutons et des bovins ont été pris en charge et rejoindront "l'Arche de BB", en Normandie. -  Illustration

Des moutons et des bovins ont été pris en charge et rejoindront "l'Arche de BB", en Normandie. - Illustration

A la demande du Parquet et de la Direction départementale de la protection des populations, la Fondation Brigitte Bardot est intervenue dans la matinée du mercredi 17 avril 2019 à Heussé (sud-Manche) pour sauver des "bovins et de moutons en manque de soins".

Une opération de sauvetage d'animaux a été effectuée mercredi 17 avril 2019 dans le canton du Teilleul (sud-Manche). Cette action a été assurée par la Fondation Brigitte Bardot à la demande du Parquet et de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP).

Il s'agit-là d'une prise en charge de "bovins et de moutons en manque de soins", explique la fondation. Les animaux rejoindront "l'Arche de BB", en Normandie.

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Brigitte Macron, gratifiée d’un cadeau très coquin par Brigitte Bardot Une allusion à peine voilée ?

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Macron, gratifiée d’un cadeau très coquin par Brigitte Bardot  Une allusion à peine voilée ?

Dans un long portrait consacré à Brigitte Bardot, L'Express est revenu sur la visite de l’icône du septième art à l'Elysée. L'occasion pour l'actrice de dévoiler le cadeau particulièrement coquin qu'elle avait choisi pour Brigitte Macron…

 

Tout le monde le sait, Brigitte Bardot n'a pas sa langue dans sa poche. Celle qui a dédié sa vie à la cause animale, en créant notamment la Fondation Brigitte Bardot, qui oeuvre pour la défense et la protection des animaux, n'hésite jamais à taper du poing sur la table lorsqu'elle le juge nécessaire. « Je ne suis pas du tout méchante, même si j'en ai l'air. Et quand j'en ai l'air, c'est pour l'amour des animaux », a-t-elle récemment déclaré.

Invitée à l'Elysée en juillet dernier pour échanger sur la protection animale avec Emmanuel et Brigitte Macron, Brigitte Bardot s'était longuement épanchée sur ce rendez-vous présidentiel, qui lui a laissé un goût quelque peu amer. « On devait se revoir en décembre, pour qu'il m'annonce ce qu'il avait pu faire pour moi. Mais dès que j'ai eu le dos tourné, il a fait des cadeaux aux chasseurs, le permis à moitié prix etc. (…) Et je n'ai pas eu de rendez-vous, rien du tout. J'en ai marre, vraiment, j'en ai marre! », a-t-elle fustigé dans les colonnes de L'Express.

 

Dans un long entretien que l'hebdomadaire lui a consacré, l'ancienne actrice de 83 ans en a d'ailleurs profité pour dévoiler un détail de sa rencontre avec la Première dame qu'elle n'avait jamais évoqué auparavant. « C'était le jour de la Sainte-Brigitte. Je lui avais apporté un petit cadeau, une robe en soie qu'on met au sortir de la piscine », a confié Brigitte Bardot. L'ex-icone glamour a-t-elle subtilement voulu faire allusion à la très luxueuse piscine construite par le couple Macron au fort de Brégançon, au cœur des polémiques de l'été dernier ?

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot et la Roue Tourne 2000 euros pour l'association

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et la Roue Tourne 2000 euros pour l'association

Depuis le départ de madame Michèle Morgan vers d'autres cieux, l'association la roue tourne a comme marraine madame Brigitte Bardot.

Chaque année cette association qui vient en aide à celles et ceux qui sont dans la difficulté organise une vente aux enchères, hier a eu la vente aux enchères à la mairie du 11ème arrondissement de Paris, l'ensemble que Brigitte Bardot a offert à fait 2000 euros!

Bruno Ricard 

Aujourd’hui, comme hier, La Roue Tourne étudie chaque cas particulier tout en évitant de porter un jugement, favorise l’accès aux droits légaux, sociaux, médicaux, aide financièrement les personnes les plus démunies en attente de leurs droits (loyers, factures EDF, nourriture…), accompagne tous ceux qui sont dans la solitude en respectant leur dignité.

Mais aujourd’hui, plus qu’hier, malgré le développement formidable des technologies de l’image et du son qui a créé pour les artistes et techniciens de nouvelles terres de conquêtes, il est triste de constater que pour ceux en difficulté, l’exclusion sociale s’est encore renforcée. Fragilisés par la réforme de leur statut d’intermittent (notamment un rallongement des périodes de chômage) les tentatives de remise en cause de leurs droits d’auteurs et par les soubresauts d’un secteur culturel sous perfusions, les "accidentés de la vie" sont de plus en plus nombreux à venir quérir aide et réconfort à notre foyer. Ainsi en 2010, La Roue Tourne a soutenu 100 artistes et techniciens et le montant des aides s’est élevé à 110 000 Euros.

Pour soutenir "La roue tourne" : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot dans l'Express sur 10 pages

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot dans l'Express sur 10 pages

Merci à BDO pour cette information.

Partager cet article
Repost0

Voici les plus belles actrices hollywoodiennes de tous les temps selon Internet

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, Catherine Deneuve en passant par la charmante Sharon Stone, regorge vraiment des plus belles comédiennes de tous les temps. Le monde du cinéma aurait bien du mal à se passer de toutes ces actrices qui sont toutes aussi belles, sensuelles et provocantes, chacune à leur façon.

Zoom sur cette sélection des plus belles stars hollywoodiennes qui ont marqué et qui marquent encore de le monde du 7ème art :

BROOKE SHIELDS

JACLYN SMITH

RACHEL MCADAMS

NICOLE KIDMAN

MADELEINE STOWE

KIM BASINGER

DIANE LANE

MONICA BELLUCCI

JANE SEYMOUR

VIVIEN LEIGH

ANN-MARGRET

JACQUELINE BISSET

CATHERINE DENEUVE

JESSICA BIEL

CATHERINE ZETA-JONES

RITA HAYWORTH

SHARON STONE

JENNIFER CONNELLY

URSULA ANDRESS

RACHEL WEISZ

RAQUEL WELCH

ELIZABETH HURLEY

HEDY LAMARR

KIM NOVAK

CHARLIZE THERON

SOPHIA LOREN

NATALIE WOOD

MICHELLE PFEIFFER

BRIGITTE BARDOT

MARILYN MONROE

ELIZABETH TAYLOR

AUDREY HEPBURN

GRACE KELLY

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot Elle a sauvé quatre-vingts loups

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot est intervenue afin que l’on épargne la vie de ces animaux promis à l’euthanasie.

Brigitte Bardot est intervenue afin que l’on épargne la vie de ces animaux promis à l’euthanasie.

Comme la star le rappelle dans sa préface du livre de Pierre Schwartz, Loup, le grand retour (éd. Sweet Drone), l’amour qu’elle porte à ces animaux sauvages ne date pas d’hier.

Son admiration pour ces princes des forêts a poussé l’« avocate de la cause animale » à s’engager auprès de son ami Gérard Ménatory, fondateur, en 1962, du parc animalier du Gévaudan à Sainte-Lucie, près de Marvejols en Lozère. Quand, en 1991, BB apprend la saisie de 80 loups par les douaniers polonais qui s’apprêtent à les euthanasier, son sang ne fait qu’un tour. Elle se tourne alors vers Gérard, qui accepte immédiatement d’accueillir ces pauvres créatures soustraites à leur Mongolie natale par des braconniers, qui en veulent à leur fourrure.

Liliane Sujanszky, alors directrice de la fondation, se rend à la frontière polonaise pour rapatrier ces innocentes victimes au parc de Sainte-Lucie. Brigitte se fait même déposer en hélicoptère pour assister à leur arrivée sur leur nouveau territoire. Mais pour les recevoir, il faut agrandir ce refuge, qui n’abrite alors que 20 pensionnaires. Et c’est la fondation Brigitte Bardot qui se charge d’acheter plusieurs hectares de bois entre le mont Lozère et l’Aubrac.

Vingt-huit ans après, ces animaux ont fait souche au pays de la bête du Gévaudan. Elles méritent mieux que la réputation que l’on trouve dans les contes. Comme BB, n’ayons pas peur du grand méchant loup !

Source de l'article : Cliquez ICI