Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

brigitte bardot

Le site le Figaro live passe la ligne jaune et attaque Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Capture d'écran du 26 12 2018 à 18h21

Capture d'écran du 26 12 2018 à 18h21

Voilà ce qu’écrit le Figaro sur son site Internet dans une vidéo, je les cite « on a adorez-les détester en 2018 », ,,Dont Brigitte Bardot...quelle HONTE comment peut-on proférer de telles conneries à l’encontre de madame Brigitte Bardot…
Ma réponse sur leur site n’est pas encore validée


Bruno Ricard


Lien de l’article : cliquez ICI

 

Partager cet article
Repost0

Info journal n°107 et Info jounal junior n°57 du 4ème trimestre 2018 de la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Info journal n°107 et Info jounal junior n°57 du 4ème trimestre 2018 de la Fondation Brigitte Bardot
Info journal n°107 et Info jounal junior n°57 du 4ème trimestre 2018 de la Fondation Brigitte Bardot
Info journal n°107 et Info jounal junior n°57 du 4ème trimestre 2018 de la Fondation Brigitte Bardot
Info journal n°107 et Info jounal junior n°57 du 4ème trimestre 2018 de la Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Voici le miracle de Noël demandé par Bardot à Macron dans une lettre incendiaire

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a apporté son soutien officiel aux gilets jaunes. Photo DR Twitter

Brigitte Bardot a apporté son soutien officiel aux gilets jaunes. Photo DR Twitter

Vidéosurveillance dans les abattoirs, lutte contre la chasse qui transforme la France en "centre de loisirs pour extermination d'animaux": l'ex-icône française Brigitte Bardot réclame au président Emmanuel Macron un "miracle" de Noël pour la condition animale, dans une lettre ouverte publiée ce mercredi.

"La protection animale en France est livrée à un total abandon, à un je-m'en-foutisme général de la part du gouvernement", tonne l'ancienne actrice et éternelle militante de la cause animale, âgée de 84 ans.

"Noël est un petit miracle pour certains et je crois aux miracles!", poursuit-elle. "S'il est difficile, parfois impossible, d'améliorer la condition humaine, il serait facile avec un peu d'attention, de compassion, de volonté d'améliorer la condition animale dont les souffrances muettes sont une honte pour la France", assure Brigitte Bardot.

Elle juge la vidéosurveillance "indispensable" dans les abattoirs, "lieux d'épouvante où 3 millions d'animaux sont sacrifiés chaque jour en France, dans des conditions de barbarie indignes et terrifiantes". Par ailleurs, elle accuse Emmanuel Macron d'avoir fait "allégeance aux chasseurs". "Vous faites de la France un Centre de loisirs pour extermination d'animaux", lui lance-t-elle.

"INDIGNE D'UN PRÉSIDENT"

Elle rappelle que 76 associations de protection animale, dont sa fondation, la Fondation Bardot, viennent de publier un appel contre "les abus de la chasse". "Vous avez le devoir de (le) prendre en considération", plaide-t-elle, en jugeant "indigne d'un président de fricoter, à la pêche aux voix, avec des individus d'une telle vulgarité, d'une telle cruauté".

Ces derniers mois, l'ancienne actrice a interpellé le président de la République à plusieurs reprises au sujet de la cause animale. Il l'avait reçue en entretien fin juillet et elle avait alors loué son "attention" et sa "bonne disposition". Mais en août, après des arbitrages sur la réforme de la chasse, elle s'était dite "furieuse" et l'avait accusé de se mettre "à genoux" devant les chasseurs.

Les chasseurs avaient obtenu du président Macron, qui a plusieurs fois exprimé son soutien à la pratique de la chasse, une baisse du permis national de chasse de 400 à 200 euros par an, qu'ils réclamaient depuis longtemps.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Bon Noël à tous fidèles du blog Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

A l’occasion de la fête de Noël, le temps est venu de chasser les chagrins, les soucis et les douleurs et pour laisser place à l’amour, la joie et la bienveillance ! Je vous souhaite un Joyeux Noël ! Avec entre autre un cocktail de joie et bouchées surprises, un Velouté d’amitié et tartines de santé, un filet d’amour à la sauce folie douce, et pour finir une bûche d’harmonie et mignardises 100% tendresse…
Régalez-vous !!! sans souffrance animale, en un mot comme en cent, vivez votre vie...et surtout VIVA BB !

Bruno Ricard

Bon Noël à tous fidèles du blog Brigitte Bardot...
Partager cet article
Repost0

La France chrétienne, racines et traditions

Publié le par Ricard Bruno

La France chrétienne, racines et traditions
La France chrétienne, racines et traditions

En cette fin d'année, Valeurs actuelles a demandé à des personnalités ce qu'évoque pour elles la Nativité.

Intellectuels, artistes, politiques : nous avons demandé à des personnalités éminentes ce qu'évoque pour eux la Nativité. Pour commencer, le sociologue Mathieu Bock-Côté explique en quoi la fidélité à nos racines chrétiennes lui paraît vitale pour la civilisation française. Puis, Fabrice Luchini, Marion Maréchal, Luc Ferry, Philippe de Villiers, Brigitte Bardot, Laurent Wauquiez et Eric Zemmour, entre autres, nous confient leur vision d'un Noël chrétien.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Walt Disney, Brigitte Bardot, Mata Hari et de nombreuses têtes couronnées sont passées par la Plaine

Publié le par Ricard Bruno

Des grands noms sont passés dans L’Ouest vosgien. Et on ne le sait pas toujours. C’est le cas du grand Walt Disney , resté dix mois à Neufchâteau de fin 1918 à septembre 1919 et qui dessina (le début) d’un avenir radieux. Deux ans plus tôt, la belle et envoûtante Mata Hari était séduite par Vittel. Tentative d’espionnage durant la Première Guerre mondiale ? Amour trop fort ? L’espionne a emporté avec elle une partie de ses secrets. L’amour est justement ce qui a amené Brigitte Bardot dans les Vosges. À Bocquegney pour être précis. Ce village de 131 âmes près de Dompaire ne vous dit rien ? C’est par ici que « BB » retrouvait l’un de ses amants dans les années 1968-1969. Mais l’amour ne fait pas tout. Encore moins en géopolitique. Qui aurait cru croiser à Contrexéville le Shah de Perse Mozaffaredin Shah et la grande-duchesse Wladimir au même moment ?

Walt Disney a quand même bien changé. Sur ce camion de la Croix-Rouge à Neufchâteau, il a même dessiné un petit personnage. Un dessin qui vaudrait de l’or aujourd’hui…

Walt Disney a quand même bien changé. Sur ce camion de la Croix-Rouge à Neufchâteau, il a même dessiné un petit personnage. Un dessin qui vaudrait de l’or aujourd’hui…

Un mensonge. C’est ce qui a permis au jeune Walter Elias Disney de venir en France, fin 1918. Alors âgé de 16 ans, le jeune Walter ment sur son âge pour rentrer dans la Croix-Rouge. Enfin, il falsifie son passeport et fait croire qu’il est né en 1900. Et ça marche. Il est alors accepté dans la division des ambulances de la Croix-Rouge américaine. Walt Disney arrive au Havre… juste après l’Armistice. Le dessinateur est installé dans un premier temps au centre d’instruction des ambulanciers américains à Saint-Cyr-l’École, puis est envoyé à la conduite d’ambulances pour l’hôpital d’évacuation n° 5 à Paris. Finalement, il est affecté à un camp de la Croix-Rouge à Neufchâteau. Et voilà que commence son périple de quasiment dix mois en terres néocastriennes.

Neufchâteau est un des principaux nœuds ferroviaires de l’époque. Bien que les Américains commencent à quitter le secteur, la Croix-Rouge doit rester pour porter secours aux nombreuses victimes arrivant en train. Walt Disney doit même être un des derniers Américains à quitter la cité des Goncourt !

« Ses tâches consistaient notamment à conduire Alice Howell, une employée de la cantine de la Croix-Rouge, dans divers hôpitaux pour livrer des beignets et de la crème glacée aux patients », apprend le site de la Croix-Rouge américaine.

Et il ne fait pas que cela. Avant d’arriver en France, Walt Disney était dans une des classes du Chicago Art Institute. Le dessin l’animait déjà. « Pendant son séjour à l’étranger, Disney a trouvé le temps de développer ses compétences artistiques », insiste le site de la Croix-Rouge américaine. Il a décoré de nombreux véhicules avec de petits dessins (photo ci-contre). Le jeune Walt illustrait également des affiches pour la Croix-Rouge et dessinait des dessins de guerre pour le magazine Life et Judge. « Je passais l’après-midi à aller à l’hôpital. Il dessinait déjà à l’époque », indique d’ailleurs Alice Howel au Daily Nebraskan, un journal étudiant de l’Université d’Omaha.

Reste-t-il des croquis du célèbre dessinateur à Neufchâteau ? Certains parlent notamment de « dessins détruits ». Mais la légende de Walt Disney reste et restera.

1918 C’est à la fin de la Première Guerre mondiale que Walt Disney est arrivé à Neufchâteau.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot en couverture du journal Marianne n° 1136 du 20 décembre 2018

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en couverture du journal Marianne n° 1136 du 20 décembre 2018
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot Larmes de combat en format poche...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Larmes de combat en format poche...
Larmes de combat

«Que garderez-vous de moi? Une danse lascive au son d'un mambo endiablé? Une petite Parisienne devenue star par hasard? Une idéaliste qui a voulu un jour consacrer ce qui lui restait de temps à la cause animale? Si aujourd'hui j'accepte de parler de moi, même très intimement, si j'accepte de publier ce dernier livre, c'est parce que j'en ai besoin, je veux balayer toute ambiguïté concernant ma vie et mes intentions, dans un souci d'honnêteté et de transparence.»

À plus de 80 ans, l'icône du cinéma français verse des larmes de combat et s'interroge sur la puissance de son action, elle qui, avant-gardiste, milite depuis près d'un demi-siècle pour une éthique animale. Pour la première fois, B.B. explore sa part sauvage, douce et féroce, expliquant bien des choix, inspirations et révoltes qui Lire la suite

AUTOBIOGRAPHIES, MÉMOIRES, TÉMOIGNAGES

Récit (n° 12515)

À paraître le 16/01/2019

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot J’ai été prisonnière de moi-même toute ma vie

Publié le par Ricard Bruno

Ce samedi, jean-Alphonse Richard revient sur la vie de Brigitte Bardot.

Brigitte Bardot n'a jamais aimé le cinéma. Elle s'est toujours méfiée de son double... Familièrement baptisé BB, deux initiales à travers lesquelles elle ne se reconnaissait pas, détestant la célébrité et son cortège de plaisirs futiles...Toute sa vie, Brigitte fut ainsi à la recherche de Bardot, pour enfin la trouver, une fois la vieillesse venue, dans un ancien village de pêcheurs au bord  de la Méditerrannée

Brigitte Bardot voit le jour à l'aube de la guerre dans une famille de la très bonne bourgeoise parisienne. Un père, prénommé Louis, qui dirige une usine. Les établissements Bardot et Compagnie, air et oxygènes liquides. Une mère, Anne-Marie, femme au foyer qui ne travaille pas. Les beaux quartiers, la messe du dimanche, les écoles catholiques, la maison de campagne de Louveciennes, les nurses, une gouvernante qui la suit partout et surveille chacun de ses pas... "J'étais une petite fille secrète, timide, craintive" raconte Brigitte Bardot. 

Bardot n'est pas encore BB, n'a décroché aucun rôle au cinéma et ne chante pas, mais dans les magazines  son visage est partout. Personne ne sait qui elle est mais tout le monde la connaît...Elle a tout d'abord le tournis. "Quelle merveille dans l'autobus de voir des gens qui lisaient des articles sur moi, je n'en revenais pas". Une fois passée la vingtaine, elle se ravisera..."Etre connue  au début c'est formidable, après on en a marre, ou alors c'est qu'on est con" dit-elle, laissant poindre une fissure qui, dès lors, ne va cesser de s'agrandir. Un funeste pressentiment. La crainte que la célébrité ne la dévore, ne l'emporte et finisse par la briser... 

Source : Radio RTL

Partager cet article
Repost0