Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1325 articles avec brigitte bardot

Enquête ouverte après la découverte d'un charnier de chiens de chasse en Isère

Publié le par Ricard Bruno

Les vols de chiens de chasse se multiplient aussi dans l’Ain.

Les vols de chiens de chasse se multiplient aussi dans l’Ain.

Plusieurs animaux ont été découverts enterrés dans un bois. Ces bêtes, très convoitées, sont parfois volées pour être revendues. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Vercieu-Montalieu (Isère).

Un charnier de six chiens, mutilés à l'oreille là où se trouve leur identification, a été découvert dans un bois, ce week-end, par un promeneur dans le nord de l'Isère. Une enquête de gendarmerie a été ouverte par la brigade de Vercieu-Montalieu pour découverte de « cadavres d'animaux et abandons ». Une certitude: les vols de chiens de chasse se multiplient et la revente de ces canins de valeur alimente des réseaux.

Dans le département voisin de l'Ain, plusieurs vols ont été signalés depuis l'ouverture de la saison. « Il faudra tout d'abord déterminer le mode opératoire de la mise à mort de ces chiens, savoir s'il y a eu des mutilations ou s'il s'agit d'un chenil qui s'est débarrassé de ces bêtes », dit-on à la gendarmerie. Il y avait cependant, selon les premiers éléments de l'enquête, au moins deux jack russell, un griffon, un griffon terrier, un bouvier, sans doute, et un bleu de Gascogne, tous des chiens de chasse. Un vétérinaire doit examiner les bêtes, très probablement abattues par balles de petit calibre.

« Il peut aussi s'agir de règlements de comptes dans le milieu de la chasse. Il est déjà arrivé que des chasseurs en volent d'autres. L'enquête ne fait que débuter. Il est aussi possible que ces chiens n'aient pas trouvé preneur lors d'une revente sauvage », détaille la gendarmerie, confrontée à l'absence de dépôts de plainte de la part de chasseurs. « Ils oublient souvent de faire identifier ou pucer leur chien et considèrent qu'un animal peut s'égarer après une battue, ce qui peut être le cas dans les meutes », souligne Christophe Marie, le porte-parole de la fondation de défense des animaux Brigitte Bardot. « Mais le commerce de chiens et leur revente est un marché qui existe bel et bien. Un marché souvent destiné à l'étranger », constate encore la Fondation Brigitte Bardot.

Revendus jusqu'à 2 500 €

La fédération de chasse de la Corse-du-Sud a pris conscience du problème. Elle a mis en place sur son site, dès 2009, un portail permettant de signaler les disparitions des chiens de chasse et d'indiquer leur numéro de tatouage. « Le seul moyen de lutter contre ces trafics est l'identification », affirme la fédération, qui mise sur « la traçabilité » des animaux. Un bon rapporteur de gibier, par exemple, peut se négocier entre 1 500 et 2 500 €. Et les passionnés sont prêts à mettre le prix. Plusieurs fédérations de chasse ont constaté que des chiens de qualité volés en France se sont retrouvés dans des filières de reproduction vers les pays du Maghreb.

« Oui, on vole les chiens de chasse ! L'animal n'est plus qu'une marchandise comme une autre. Il y a aussi ces pseudo-chasseurs itinérants qui agissent sur les terrains communaux quelques heures. Ils n'hésitent pas à voler des chiens : ils les gardent, les revendent ou, s'il n'y a pas preneur, les bêtes sont éliminées », s'emporte Joël, 56 ans, informaticien, quarante ans de chasse derrière lui dans la Creuse et le Val-d'Oise qui prône la systématisation de l'identification génétique : « Un chien, c'est comme un enfant, il a besoin de vous tout le temps. »

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot sur #BalanceTonPorc : "C'est insultant pour ces pauvres porcs"...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot sur #BalanceTonPorc : "C'est insultant pour ces pauvres porcs"...
Brigitte Bardot sur #BalanceTonPorc : "C'est insultant pour ces pauvres porcs"...Brigitte Bardot sur #BalanceTonPorc : "C'est insultant pour ces pauvres porcs"...
Brigitte Bardot sur #BalanceTonPorc : "C'est insultant pour ces pauvres porcs"...

Dans une interview accordée à l'Obs, en kiosque ce 23 novembre, à l'occasion de la sortie de son livre "Moi je joue", Brigitte Bardot est revenue sur le hashtag #BalanceTonPorc et n'a pas été tendre. 

Brigitte Bardot a un avis bien arrêté sur le hashtag #BalanceTonPorc, qui a surgi sur les réseaux sociaux et qui a permis à de nombreuses femmes de confier qu'elles avaient été victimes d'agression ou de harcèlement sexuel. Interviewée par l'Obs, en kiosque ce 23 novembre, à l'occasion de la sortie de son livre Moi je joue (Ed. Flammarion), l'icône du cinéma français est revenue sur ce hashtag et n'a pas été très tendre.

Lorsqu'on lui demande son avis sur ce hashtag, "BB" répond : "Je trouve que le terme employé est insultant pour les pauvres porcs. Ensuite, y'en a marre de tous les scandales qui défraient la chronique." Clair, net et précis. Brigitte Bardot ne s'est pas exprimée publiquement suite aux nombreux scandales qui ont éclaté dans le monde du cinéma après les révélations sur le producteur Harvey Weinstein.

"J'ai toujours préféré la droite"

Brigitte Bardot ne s'est jamais cachée d'être très proche du Front national et de Marine Le Pen, ce qui pourrait étonner tant elle a été l'une des figures de l'émancipation des femmes. Elle explique : "J'ai été élevée dans une famille de droite. J'ai toujours préféré la droite à la gauche - qui se dit sinistra en italien, elle porte bien son nom !"

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot : «Gainsbourg me séduisait plus que ses chansons»

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg lors dela sortie de «Bonnie and Clyde», en 1967 à Paris.

Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg lors dela sortie de «Bonnie and Clyde», en 1967 à Paris.

INTERVIEW - Le sex-symbol français des années 1960 a chanté pour s'amuser et certains de ses titres sont devenus des classiques. L'auteur de Je t'aime moi non plus lui a écrit ses plus beaux airs.

Riche de 76 titres, la carrière de chanteuse du sex-symbol français des années 1960 a donné naissance à plusieurs classiques, de La Madrague à Harley Davidson. Retirée de la vie publique, Brigitte Bardot a participé à un ouvrage qui recense ses différentes participations discographiques. L'occasion d'évoquer avec nous des souvenirs joyeux pour elle.

LE FIGARO. - Moi je joue est le premier livre qui se penche sur votre parcours de chanteuse…

Brigitte BARDOT. - Ça a été une surprise pour moi! François Bagnaud a organisé cela. J'en suis très heureuse! Ça m'a permis de sortir de l'ambiance actuelle. J'ai adoré l'exercice.

Avez-vous le sentiment d'être peu reconnue en tant que chanteuse?

Brigitte chanteuse, ce n'était pas très connu. Ce n'était pas mon métier: je chantais pour m'amuser, me distraire, me détendre. J'ai toujours fait ça pour moi avant tout. Il y a quelques très belles chansons dans le lot.

Aimez-vous votre voix?

«J'ai chanté comme j'ai joué la comédie: intuitivement»

Brigitte Bardot

Je l'ai perdue, mais, quand je l'avais encore, je la trouvais drôlement bien. Je ne l'ai jamais travaillée, vous pensez bien. C'est Jean-Max Rivière qui a eu l'idée de me faire chanter Sidonie et La Madrague. Je pensais ne pas être capable de chanter, mais j'y suis arrivée. Je l'ai fait ...

Suite et source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Interview exclusive de Brigitte Bardot sur TV5 Monde novembre 2017, interview avec la 1ère et 2ème partie...

Publié le par Ricard Bruno

Interview exclusive de Brigitte Bardot sur TV5 Monde novembre 2017, interview avec la 1ère et 2ème partie...

Partager cet article

Repost0

Le restaurant de la Victorine ferme ses portes...

Publié le par Ricard Bruno

Hier, le restaurant de La Victorine a été vidé. La gérante a fait les derniers cartons. « C'est une page heureuse qui se tourne », commente le Niçois Félicien Tordo, photographe qui a travaillé au sein du berceau du cinéma azuréen.

Hier, le restaurant de La Victorine a été vidé. La gérante a fait les derniers cartons. « C'est une page heureuse qui se tourne », commente le Niçois Félicien Tordo, photographe qui a travaillé au sein du berceau du cinéma azuréen.

Aldo Maccione utilise le four à pizza, au cœur du jardin ombragé. C'est une des scènes du film Pizzaïolo et mozzarella, tourné dans le restaurant de La Victorine. Un long-métrage sorti en 1985. Encore aujourd'hui, le four à pizza trône dans le jardin verdoyant de cette " cantine " des vedettes. À l'intérieur, les stars s'affichent sur des clichés en noir et blanc sur le comptoir. Brigitte Bardot, Jane Birkin, Jean Reno, Romy Schneider et tant d'autres…

« Pourquoi parler de second souffle ? »

« Dans ce restaurant, j'ai pu voir tout le monde : Alain Delon lors du tournage de La tulipe noire, Elizabeth Taylor. C'est à une de...

Source de l'article et suite : Cliquez ICI

 

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Souvenirs du lancement officiel de la marque "Brigitte Bardot"...c'était en 2012...très belle soirée raffinée, il avait été demandé à plusieurs créateurs de renom de faire chacun un modèle unique...par la suite ces modèles uniques on été vendus au profit de la fondation Brigitte Bardot...A cette occasion, j'ai fais de très belles rencontres...
Bruno Ricard
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012
Brigitte Bardot : Lancement de la marque..en 2012

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot évoque sa carrière de chanteuse TV5 Monde le 19 11 2017, 2ème partie

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot évoque sa carrière de chanteuse : TV5 Monde le 18 11 20172017 (1ère partie)

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost0

Trophées d'éléphants: face au tollé, Trump recule !

Publié le par Ricard Bruno

Les associations de défense des animaux et de l'environnement aux États-Unis et à travers le monde étaient vent debout depuis jeudi contre la décision, qui revenait sur une interdiction imposée par la précédente administration de Barack Obama.

Les associations de défense des animaux et de l'environnement aux États-Unis et à travers le monde étaient vent debout depuis jeudi contre la décision, qui revenait sur une interdiction imposée par la précédente administration de Barack Obama.

Donald Trump a gelé vendredi soir l'autorisation d'importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, vingt-quatre heures seulement après l'annonce très controversée par son administration de réinstaurer ces permis.

Les associations de défense des animaux et de l'environnement aux États-Unis et à travers le monde étaient vent debout depuis jeudi contre la décision, qui revenait sur une interdiction imposée par la précédente administration de Barack Obama.

Le président Donald Trump a annoncé sur Twitter le «gel de la décision sur les trophées le temps qu'(il) vérifie les faits sur la conservation», promettant de donner «rapidement» des nouvelles sur la question en compagnie de son ministre des Ressources naturelles, Ryan Zinke.

Le milliardaire républicain semble avoir tenu compte du tollé quasi-unanime de la décision, qui rouvrait la possibilité pour les chasseurs américains de revenir aux États-Unis par exemple avec des pieds, des têtes, ou encore de très recherchées défenses d'ivoire d'éléphants.

L'U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), l'agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche, a en effet annoncé jeudi qu'elle allait «émettre des permis autorisant l'importation des trophées d'éléphants chassés par loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu'au 31 décembre 2018». Cela était également valable pour la Zambie, selon son site internet.

L'administration du président républicain exploitait pour ce faire un aspect de la loi américaine sur les espèces en danger, qui stipule que l'importation de tels trophées peut être légale si preuve est apportée que la chasse bénéficie à la conservation plus large des espèces.

Brigitte Bardot contre Donald Trump

«La chasse pour le loisir, légale, bien encadrée, dans le cadre d'un programme, peut bénéficier à la conservation de certaines espèces en incitant les populations locales à conserver les espèces et en injectant l'argent dans la conservation», expliquait ainsi l'USFWS jeudi.

Dans une lettre adressée vendredi avant l'annonce du gel par le président républicain, dont les deux fils aînés Eric et Donald Jr sont connus pour être des amateurs de chasse en Afrique, Brigitte Bardot a dénoncé la décision.

«Aucun despote au monde ne peut prendre la responsabilité de faire disparaitre une espèce millénaire faisant partie du patrimoine mondial de l'humanité», a écrit l'ancienne actrice française qui a créé la Fondation Brigitte Bardot pour la protection des animaux.

«L'éléphant est un animal sacré, magique, unique, respecté, et protégé. En agissant de manière aussi indigne vous confirmez les rumeurs qui doutent de vos capacités présidentielles», a écrit la star de 83 ans, dénonçant «la décadente autorité mortifère à laquelle vous soumettez le règne animal et végétal dans son ensemble».

Selon l'organisation Great Elephant Census, le nombre de pachydermes a chuté de 30% entre 2007 et 2014 en Afrique, avec une baisse de 6% pour le Zimbabwe.

De nombreuses associations américaines avaient, à l'instar de The Elephant Project, déploré un «comportement répréhensible de l'administration Trump». «100 éléphants sont déjà tués chaque jour. Cela mènera à davantage de braconnage», avait souligné l'organisation.

Pour sa part, le centre américain pour la biodiversité avait déploré qu'en autorisant à faire entrer «des têtes, des pieds et des queues d'éléphants morts aux États-Unis», Donald Trump «légalise le fait de tuer des éléphants menacés».

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot sa lettre au vitriol au président des états-Unis, Donald Trump...

Publié le par Ricard Bruno

BRAVO BRIGITTE !

Je suis bien entendu de tout les combats avec vous Brigitte et, votre fondation...

Bruno Ricard 

Merci à Bernard d'O...

Merci à Bernard d'O...

Partager cet article

Repost0