Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1295 articles avec brigitte bardot

Pour Brigitte Bardot, Jeanne Moreau avait une «personnalité hors du commun»

Publié le par Ricard Bruno

Pour Brigitte Bardot, Jeanne Moreau avait une «personnalité hors du commun»

Brigitte Bardot sort du silence pour rendre hommage à Jeanne Moreau. Elle a salué la « personnalité hors du commun » de l’actrice décédée dans la nuit de dimanche à lundi, avec qui elle avait partagé l’affiche dans Viva Maria en 1965.

Compétition et complémentarité

« J’ai beaucoup de chagrin. Jeanne était avant tout une femme belle, intelligente, séduisante, avec une voix et une personnalité hors du commun qui ont fait d’elle une actrice aux multiples facettes », a souligné BB dans un communiqué adressé à l’AFP, estimant que Jeanne Moreau « a été emportée trop tôt par le tourbillon de la vie ».

« Notre collaboration dans Viva Maria, de Louis Malle, nous a mises en compétition mais aussi en complémentarité. C’est un beau souvenir que je garde d’elle à jamais », conclut Brigitte Bardot.

 

Dans ce film, les deux stars sont réunies pour un French cancan. La robe de BB craque. Les deux femmes poursuivent leur spectacle, enlevant un à un leurs vêtements en chantant « Paris sera toujours Paris ». Les musiciens, ébahis, en oublient de jouer.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Menu Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Menu Brigitte Bardot...

Message de l'office de tourisme de Saint-Tropez et de Mr Claude Maniscalco (directeur de l'office de tourisme)

Menu Brigitte Bardot

27 Juillet 2017

Conformément aux souhaits de Madame Brigitte Bardot,(cf courrier) nous avons lancé avec mon équipe de Saint-Tropez Tourisme, en partenariat avec l'Association végétarienne de France et sa déléguée pour le Var et les Bouches du Rhône, Mme Samia Falouti, une invitation à l’ensemble des responsables des établissements de restauration du Golfe de Saint-Tropez pour qu'ils proposent à leur clientèle un Menu Végétarien ou Vegan ou les deux si possible.

Un Menu végétarien exclue toute chair animale (viande, poisson), mais admet la consommation d'aliments d'origine animale comme les œufs, le lait et les produits laitiers (fromage, yaourts).

Un Menu Végan exclut la viande et le poisson, mais aussi les produits laitiers, les œufs et le miel. Le véganisme exclut la consommation de tout produit issu des animaux, de leur exploitation ou testé sur eux.

Connus et appréciés pour notre attachement à la qualité de notre environnement et à la cause animale, nous souhaitons également devenir la Première Destination Touristique qui se positionne sur ce nouveau créneau de clientèle à travers une communication forte à l’international.

Pour cela nous avons besoin de tous les restaurateurs.
Plus nous serons nombreux plus nous serons crédibles.

Cette démarche ne demande pas beaucoup d’investissement, mais juste un peu de créativité et de savoir-faire. Nous sommes certains que vous répondrez nombreux à cette initiative.

Mettez sur votre carte ou ardoise, un menu 100 % végétal et bénéficiez des actions de promotion que nous mettrons en place pour répondre aux nouvelles tendances culinaires de la clientèle internationale, très sensible à la cause animale ou adepte d’une nourriture saine.

Afin de vous accompagner dans la promotion de cette nouvelle offre, Saint-Tropez Tourisme s’engage à créer une nouvelle rubrique pour nos annonceurs Menu Végétarien ou Vegan BB sur ses sites internet.

Votre établissement figurera sur la liste des restaurants offrant le nouveau Menu Végétarien ou Végan BB et un nouveau picto Végétarien ou Végan sera inséré sur nos prochaines éditions.

Nous nous sommes rapprochés de l’Association Végétarienne de France, de l’association L214 et de son réseau VégOresto pour bénéficier d’encore plus de visibilité, à travers leur site internet et leur plan papier des restaurants Végétariens et Végan de France.
Des ateliers de cuisine, des sorties dégustation et autres événements culinaires seront régulièrement proposés à leurs membres afin de leur faire découvrir les nouvelles saveurs du Golfe de Saint-Tropez.

Pour bénéficier de l’ensemble de nos actions et vous associer à notre nouvelle dynamique, merci de nous adresser un mail de confirmation de votre volonté de vous inscrire dans cette nouvelle démarche à menuveg@sainttropeztourisme.com, joignez un exemple de menu proposé (Entrée Plat et Dessert) et signez en ligne la Charte VégOresto.


Merci et à très bientôt

Monsieur Claude Maniscalco
Directeur du Tourisme
Directeur de Saint-Tropez Tourisme

au 04 94 55 98 54 / menuveg@sainttropeztourisme.com  

Partager cet article

Repost0

Décès de Jeanne Moreau...

Publié le par Ricard Bruno

Quelle triste nouvelle j'apprend ce matin, le décès de cette très grande actrice qui marqua à jamais le cinéma Français...j'avais eu l'occasion de l'avoir au téléphone...que je suis triste par cette disparition...

Adieu Jeanne...

 

Bruno Ricard

Quand on balaye la vie et la filmographie de Jeanne Moreau, il est troublant de constater à quel point elle a incarné l’évolution ou plutôt les révolutions de la féminité. Elle a été une jeune fille très libre qui étudie le théâtre en cachette de ses parents. Une jeune femme libérée qui se marie une première fois à 19 ans, accouche le lendemain de ses noces et divorce deux ans plus tard. Et nous sommes en 1951, rendez-vous compte ! La comédienne passera par la Comédie Française, le Théâtre national populaire de Jean Vilar et Avignon avant de découvrir le cinéma en 1950.

Très vite, la beauté garçonne et sauvage de Jeanne Moreau l’oriente vers des personnages vénéneux : Ascenseur pour l’échafaud puis Les amants de Louis Malle imposent son visage et son timbre de voix que la chanson de Jules et Jim pour Truffaut en 1962 révèle au très grand public. Les années 60 seront les siennes et les plus grands réalisateurs la réclament : Orson Welles dans Le procès, Jacques Demy dans La baie des anges, Luis Bunuel dans Le journal d’une femme de chambre, Louis Malle dans Viva Maria au côté de Bardot, François Truffaut dans La mariée étaient en noir ou Philippe de Broca dans Le plus vieux métier du monde

Célébrée par les cinéphiles du monde entier

Mata Hari, la Reine Margot, la Grande Catherine : Moreau la scandaleuse, Jeanne la croqueuse d’hommes mène à l’unisson sa vie à l’écran et en dehors. Femme moderne, engagée, populaire, sa notoriété dépasse largement les frontières de l’hexagone : Jeanne Moreau sera deux fois présidente du festival de Cannes en 1975 et 1995.

Décès de Jeanne Moreau...
Décès de Jeanne Moreau...
Décès de Jeanne Moreau...
Décès de Jeanne Moreau...
Décès de Jeanne Moreau...

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot veut mettre du vegan à la carte des restaurants varois

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot veut mettre du vegan à la carte des restaurants varois

La copie d'une lettre manuscrite de BB vient d'être adressée à quelque 200 restaurateurs de la presqu'île tropézienne...

La figure de la Fondation Bardot demande sur un ton léger aux restaurateurs de proposer à leur clientèle un Menu Végétarien ou Vegan ou les deux si possible.

Pour mémoire, un Menu végétarien exclue toute chair animale (viande, poisson), mais admet la consommation d'aliments d'origine animale comme les œufs, le lait et les produits laitiers (fromage, yaourts).

Un Menu Végan exclut la viande et le poisson, mais aussi les produits laitiers, les œufs et le miel. Le véganisme exclut la consommation de tout produit issu des animaux, de leur exploitation ou testé sur eux.

Si de nombreux restaurateurs adhèrent déjà naturellement à cette démarche, il sera intéressant de voir combien de nouveaux menus "BB" fleuriront parés de son emblématique marguerite, sur les ardoises du golfe ce été...

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...

Publié le par Ricard Bruno

Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...
Bourvil aurait eu 100 ans le 27 juillet 2017...

Quelques jours après la mort de Bourvil, le 23 septembre 1970, Paris Match rendait hommage à celui qui incarna le peintre en bâtiment Augustin Bouvet dans «La Grande Vadrouille» en 1966. Portrait d’époque.

Paris Match, le 30 octobre 1970. Par Yves Salgues

Il avait dit un jour :«Le personnage exceptionnel, c’est celui qui est capable d’être tout le monde.» Dans une industrie cinématographique marquée par la dictature des monstres sacrés aux cachets pharaoniques, il avait imposé une sorte d’artisanat rural.

A l’annonce de sa mort, jamais chagrin n’a été également ressenti dans toutes les classes de la société. Soudain, mercredi 23 septembre, en cette fin d’après-midi printanier, les dactylos se sont arrêtées, l’index levé sur une lettre. (…)

Le naturel des comiques de fêtes de villages

Avec son visage sculpté à coup d’instruments sommaires – on pense à ceux d’un sabotier – avec son air de sortir de la caserne à reculons pour faire semblant d’y rentrer, il avait – autant qu’un Raimu – le naturel des comiques de fêtes de villages. Paillasse, oui ! Mais qui atteignaient le rire en ligne directe, par des moyens ni élaborés ni sournois : le rire de l’innocence. Paillasse avec une grâce musicale d’une précision inouïe, avec l’efficacité des clowns et leur capital bonté. Mais un clown surgi d’une toile de Rouault plutôt que de Dufy et qui – pour atteindre au pathétique – savait «tordre son coeur comme du linge mouillé».

La force de Bourvil provenait pour une large part d’une lacune, déclarait Marcel Aymé. Il n’avait pas appris à tricher.

Fils de cultivateurs normands

1945. Au bas de l’affiche, chez Carrère, le cabaret snob de la rue Pierre-Charron, un garçon de 29 ans qui chante «les Cartes postales». Sa carte de visite : André Raimbourg, fils de cultivateurs, né à Prétot-Vicquemare, non loin de Bourville, dans le pays de Caux. A abandonné l’école primaire supérieure de Doudeville (il se destinait à la carrière d’instituteur) pour l’étude du cornet à piston. Ses débuts sur les planches : un numéro d’estaminet, à une époque (juste avant la guerre) où on pratique la quête à la mouche. Les artistes sont rémunérés au bon cœur du client. Dans une main, Raimbourg tient une soucoupe où le spectateur dépose une pièce. Dans l’autre, fermée, une mouche vivante est prisonnière. Quand Raimbourg remet la soucoupe à son directeur, celui-ci exige qu’il libère l’insecte. L’astuce du procédé : impossible de subtiliser le moindre centime.

"

Il faut qu’il soit génial pour faire croire au public qu’il est bête

"

Chez Carrère, Raimbourg – devenu Bourvil – fait rire. (…) Sa chance : Ray Ventura (…) a besoin d’un amuseur pour sa tournée française. Bruno Coquatrix lui indique Bourvil. (…)

1952. « La Route fleurie », opérette de Francis Lopez, commence à l’ABC une carrière qui se poursuivra pendant sept années. Le jeune premier, Georges Guétary, perçoit 100 000 francs par représentation. Bourvil, le comique, 15 000. Guétary attire la foule, mais Bourvil fait le triomphe. Guétary s’exclame, ahuri : «Il faut qu’il soit génial pour faire croire au public qu’il est bête». Désormais, la carrière de Bourvil est une escalade continuelle. Son atout : la loyauté et cette modestie des gens qui, dit-il, «font appel au dictionnaire chaque fois qu’un auteur lui lance un mot compliqué».

C’est l’astuce paysanne mise en avant comme une défense, une pudeur avouée. Célèbre, Bourvil découvre l’élégance : les complets sombres et clairs, les cravates de cachemire, les mocassins en chevreau. (…)

Avec Gérard Oury – «Le Corniaud», «La Grande Vadrouille», «Le Cerveau» - la carrière de Bourvil prend une véritable dimension internationale. Mais, plus ses cachets montent (100 millions de francs par film), plus il s’attire des sympathies par sa simplicité. (…)

Il citait souvent la phrase favorite de l’humoriste normand : «Je préfère aller à la poste hériter qu’à la postérité». (…) 

"

Bourvil a le cancer de la moelle épinière.

"

(NDLR : en 1968, un médecin diagnostique à Bourvil un cancer du sang et la maladie de Kahler).

Dans la profession, un bruit court : «Bourvil a le cancer de la moelle épinière». (…) Le mal, il veut le vaincre encore. Il accepte le rôle principal du «Cercle Rouge», sous la direction de Jean-Pierre Melville. Il a subi 92 bombardements au cobalt, mais ne se plaint pas. En revanche, il peste contre les assureurs qui refusent de renouveler leurs  contrats respectifs. Puis, lorsque Melville l’oblige à tirer sur des gangsters avec un révolver – il tient une arme à feu entre ses mains pour la première fois – il est pris de panique et éclate en sanglots. Tuer son prochain l’impressionne au plus haut point.

Un riche acteur paysan

Avec sa ferme au du Moulin, à l’extrémité de Bourville (cinq corps de bâtiments, 135 hectares, 200 têtes de bétail), avec sa propriété de Bolbec et ses divers terrains dans le pays de Caux, Bourvil était un riche acteur paysan.

Mort dans un fauteuil, comme Molière – dans une clinique dont le nom reste secret -, André Raimbourg a néanmoins choisi d’être enterré à Montainville : un village de 300 habitants, à l’écart de la route Paris-Deauville, où un parc d’un hectare s’éploie autour de sa maison de week-end.

La grille du cimetière, clos d’un mur de pierres grises, est peinte en bleu-vert. Bourvil avait découvert Montainville il y a treize ans, en présente de Jeannette, sa femme, et de ses deux enfants : Dominique et Philippe. «J’y reviendrai», avait-il dit. Puis, se ravisant : «Non, j’y reste».

Il y est, il y reste, Bourvil, qui proclamait : «Je vis comme M. Dupont». Bourvil qui n’était pas seulement un humain avec le sens du comique, mais et aussi et surtout un comique avec le sens de l’humain.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...

Publié le par Ricard Bruno

De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...

Que cela soit pour les besoins d’un film ou à titre strictement personnel, les stars aussi profitent de quelques instants de bien-être à la plage, et ce, qu’importent les générations. Marilyn, Audrey, ou encore Françoise, découvrez les plus beaux clichés de nos icônes à la plage.

Marilyn Monroe

Loin des projecteurs incessants qui vont de pair avec la vie hollywoodienne, Marilyn Monroe s’offrait parfois des moments de répit, pour profiter des bienfaits de l’air marin. Ici, avec son bikini à rayures et ses jolies chaussures (pas très pratiques pour marcher sur la plage, on en convient), on ne peut que saluer son allure toujours glamour et impeccable. Une star à la ville comme à l’écran.

Brigitte Bardot

Ce n’est un secret pour personne : Brigitte Bardot ne jurait que par la petite ville de Saint-Tropez. La star de cinéma a craqué pour ce petit village de pêcheurs il y a près de 60 ans. Une histoire d’amour qui dure et qui a fait la renommée de Saint-Tropez.  Car si la ville est connue des touristes, c’est en grande partie grâce à B.B. Un petit coin de paradis pour l’actrice, heureuse comme un poisson dans l’eau sur ce cliché où vêtue d’un bikini, elle profite des délices qu’offre la Méditerranée.

François Hardy

Entre deux prises du film américain Grand Prix, tourné en 1966, Françoise Hardy aimait venir se poser sur la plage. Coiffure sage, tee-shirt à manches courtes et petite jupe, la chanteuse française ne se dépeignait jamais de son habituelle discrétion.

Romy Schneider

S’il est impossible de ne pas associer Romy Schneider à son rôle culte dans le film La Piscine, pour ses véritables vacances, la star autrichienne aimait plutôt se reposer en Sicile. Sur ces clichés, elle apparaît rayonnante avec ses cheveux en arrière et son bronzage caramel.

Claudia Cardinale

Retour dans les années 1960 avec cette photo de la sublime Claudia Cardinale. L’actrice italienne est ici vêtue d’un simple maillot de bain une pièce qui lui va à ravir, et profite clairement de son excursion à la plage. Un cliché d’une spontanéité rafraîchissante.

France Gall

En apparence innocente, cette photo de France Gall en train de déguster une sucette, choisie parmi le monticule d’autres sucreries se trouvant autour d’elle, est en fait lourd de sens. La chanteuse est alors connue pour son titre « Les Sucettes » composé par Serge Gainsbourg. Elle découvrira quelques années après seulement le sens véritable des paroles composées par le chanteur et compositeur français.

Dalida

Sur cette photo prise en Corse dans les années 1970, la chanteuse Dalida affiche une silhouette à faire pâlir d’envie n’importe quelle femme. Lunettes de soleil, maillot de bain une-pièce rouge et scandales à talons, même pour marcher au bord de sa piscine, Dalida se parait de ses plus beaux atours.

Audrey Hepburn

C’est sur le tournage de Voyage à deux, film sorti en 1967, qu’on peut apercevoir Audrey Hepburn se prélassant au bord d’une piscine à Saint-Tropez. L’actrice américaine ne se dépeint jamais de son éternelle élégance, avec ce sublime maillot de bain une pièce au profond décolleté dans le dos et son bonnet de bain fleuri.

Sophia Loren

L’actrice italienne Sophia Loren apparaît renversante de beauté sur ce cliché. Habillée d’une simple robe corset à motifs fleuris, l’actrice est en fait en plein tournage de La Comtesse de Hong-Kong, dernier film réalisé par Charlie Chaplin.

Catherine Deneuve

C’est l’une des plus grandes actrices françaises, qui a connu son apogée dans les années 1960. On peut ici apercevoir l’actrice Catherine Deneuve sur le tournage de La Chamade, en 1968. La star apparaît rayonnante vêtue d’un simple pantalon et d’une veste.

Source de l'article : Cliquez ICI

De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...
De Brigitte Bardot à Marilyn : les icônes à la plage...

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot en couverture du journal "La province" (Belgique) du 25 07 2017...

Publié le par Ricard Bruno

Journal La Province n°200 du 25/07/2017 (Belgique)

Brigitte Bardot en couverture du journal "La province" (Belgique) du 25 07 2017...

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot dans Vogue d'août 2017

Publié le par Ricard Bruno

Merci à Bernard D, pour ces informations.

Brigitte Bardot dans Vogue d'août 2017
Brigitte Bardot dans Vogue d'août 2017
Brigitte Bardot dans Vogue d'août 2017

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot retour au centre de saint tropez !...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot retour au centre de saint-Tropez !

Souvenirs, souvenirs...

Bruno Ricard 

Partager cet article

Repost0

Brigitte en ce 23 juillet : Bonne fête !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot par le peintre "Serge de Saint-Tropez"...

Brigitte Bardot par le peintre "Serge de Saint-Tropez"...

Journée spéciale pour toutes les Brigitte du monde...mais une Brigitte me tien particulièrement à cœur...vous l'aurez deviné, Brigitte Bardot...pour qui j'ai une profonde tendresse...et une passion infinie...

Bruno Ricard

Ste Brigitte

Veuve, Fondatrice d’Ordre (1302-1373)

Sainte Brigitte naquit en Suède, de famille royale. Sa mère avait été sauvée d’un naufrage en considération de l’enfant qu’elle portait dans son sein. Bien qu’à sa naissance un saint personnage eût reçu de la Sainte Vierge l’assurance que cette enfant ferait entendre sa voix dans tout l’univers, Brigitte fut muette, jusqu’à l’âge de trois ans ; mais, ce temps écoulé, elle parla tout à coup aussi bien qu’une grande personne.

A l’âge de dix ans, elle fut singulièrement touchée d’un sermon sur la Passion du Sauveur. La nuit suivante, elle vit le divin Crucifié tout couvert de plaies et de sang, et L’entendit dire : "Regarde, Ma fille, comme J’ai été traité. – Et qui Vous a traité si cruellement ? dit-elle. – Ce sont ceux qui Me méprisent et sont insensibles à Mon amour pour eux." À partir de cette époque, la seule pensée des mystères de la Passion faisait couler ses larmes.

Une nuit qu’elle était en prière, sa tante, chargée de son éducation après la mort de sa mère, la surprit et voulut la frapper ; mais la verge se rompit entre ses mains. Brigitte, tout enfant, était souvent assaillie par le démon qui prévoyait en elle une grande ennemie ; mais elle trouvait un secours assuré en courant dans sa chambre se jeter aux pieds du crucifix qui lui avait parlé.

Malgré son goût pour la virginité, Brigitte accepta le mariage par obéissance ; elle et le prince, son mari, se préparèrent par un an de prières et de bonnes oeuvres aux obligations de leur état. Dieu donna à ces pieux époux huit enfants. Brigitte fut le modèle des mères par sa sollicitude envers sa famille ; elle éloignait de sa maison tout ce qui n’y aurait pas apporté l’édification et la vertu : "Après la lecture de la Bible, répétait-elle à ses enfants, n’ayez rien de plus cher que la Vie des Saints."

A la mort de son mari, elle s’adonna aux saintes oeuvres avec plus de liberté que jamais, apprenant à ses enfants à laver les pieds des pauvres, à soigner les plaies des malades, à soulager toutes les misères. Mais la grande mission de sa vie, Brigitte l’accomplit pendant ses dernières années, qu’elle passa dans la pénitence et la contemplation de Jésus Crucifié. Ses révélations étonnantes ont fait d’elle la merveille de son siècle.

C’est à Rome, où elle aimait à séjourner près des tombeaux des Saints, que le Sauveur lui fit connaître l’heure de sa mort prochaine ; elle rendit le dernier soupir en prononçant avec amour les dernières paroles de Jésus expirant : "Mon Père, je remets mon âme entre Vos mains."

Partager cet article

Repost0