Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

exposition brigitte bardot

BRIGITTE BARDOT : UN MYTHE INTEMPOREL

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte-Bardot-un-mythe-intemporel_mode_une.jpgBrigitte Bardot a beau s’être retirée du show-business, la vie publique nous la ramène toujours sur le devant de la scène pour notre plus grand plaisir. Mythe, sex-symbol des années 1950 et 1960, star mondiale, emblème de l’émancipation des femmes et de la liberté sexuelle… les qualificatifs qui collent à la peau de Brigitte Bardot ne manquent pas. Pour en savoir davantage sur notre B.B nationale, le musée des Années 30 de Boulogne-Billancourt consacre jusqu’au 31 janvier une exposition, intitulée  Brigitte Bardot, « Les années d’insouciance ». A travers le regard des grands artistes dont elle fut la muse et des reconstitutions de ses films majeurs, cette exposition  retrace les diverses facettes du mythe Bardot : actrice, chanteuse, muse et initiatrice de nombreuses modes. Une plongée foisonnante dans l’univers Bardot. Si les yeux ont de quoi se ravir, nos papilles ne manqueront pas d’être éveillées. La maison Fauchon propose des éclairs à l’amande de rose à son effigie dans ses pâtisseries.

Source : http://florina.canalblog.com/archives/2009/12/08/16076461.html
Partager cet article
Repost0

Exposition : BRIGITTE BARDOT... BARDOT !!!!

Publié le par Ricard Bruno


Cette semaine je me suis trainé ( lol j'ai du mal a quitter mon arrondissement de bourgeoise !) jusqu'à Boulogne 92, j'avoue que toute seule je ne sais pas si j'aurais eu le courage mais croyez moi mes petites je n'ai pas un seul instant regretté ma visite.
Mais pourquoi Boulogne vous allez me demandez ? Bah l'expo sur notre Brigitte nationale (non non pas brigitte lahaie ...), LA Bardot et sa vie retracée sur un parcours (très) joliment présenté, sur sa famille, sa carrière, ses amis, ses combats, sa filmographie, ses joies et peines,...
On y admire des photos sublimes de son enfance à aujourdhui dont certaines sont inédites, des objets lui ayant appartenu ou issus de moments cultes (la Harley Davidson, sa guitare, une robe Paco Rabanne etc..).
Tout son univers y est représenté ( sa maison à la Madrague, son amour infini pour les animaux, et sa gentillesse envers les gens qui l'entourent et des inconnus dont elle prend la défense en publique).

J'avoue j'ai été passionné par cette expo et j'ai pu découvrir une femme différemment qu'à travers la presse et les non-dits, une femme magnifique autant à l'extérieur qu'à l'intérieur...

Bon c'est bon on sort les mouchoirs et on court à Boulogne (qui n'est pas le bout du monde si si jvous assure!!)
Par contre prévoyez la journée car c'est une grande visite /

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot au Salon du livre de Boulogne Billancourt...

Publié le par Ricard Bruno


4ème salon du livre de Boulogne Bilancourt

Image












Brigitte Bardot est bien représentée au salon du livre de Boulogne Billancourt qui se déroule  du samedi 05 12 2009 au dimanche 06 12 2009 de 14h00 à 18h00.
Venez y retrouver les auteurs ayant consacrés un ouvrage sur la divine Brigitte Bardot entre autre :

Dominique Choulant et son livre : "Brigitte Bardot le mythe éternel"


Emmanuel Bonini et son livre : "Brigitte Bardot Par amour...et c'est tout!"


Henry-Jean Servat e le livre officiel de l'exposition Brigitte Bardot:
"Brigitte Bardot, la légende"


Bruno Ricard

4e salon du livre les 5 et 6 décembre

ImageC'est celui qui lit qui est ! Le ton est donné pour le 4e salon du livre que la ville organise  le samedi 5 et le dimanche 6 décembre de 14h à 18h à l’espace Landowski. Plus de 200 auteurs de fiction, de roman policier, d’essais, de beaux livres et de bande dessinée rencontreront le public et se prêteront au jeu des dédicaces. Au programme : conférences, dictée pour tous, remise des prix du concours de jeunes auteurs boulonnais, lectures-rencontres, tables-rondes... La République des lettres est en ébullition !   Téléchargez la gazette du salon.

 

 

 

4e SALON DU LIVRE « DES MOTS ET DES BULLES »
Samedi 5 et dimanche 6 décembre de 14h à 18h.
Nef de l’espace Landowski.

Beaux livres, romans, essais, bandes dessinées... Il y en aura pour tous et, nouveauté du cru 2009, à déguster sans modération tout au long de deux journées : le Salon du livre a été étendu sur deux jours pour que le plus grand nombre puisse s'adonner aux plaisirs de la découverte des auteurs et de leurs oeuvres.  

 

> Rencontres
Plus de 200 auteurs seront présents au 4e Salon du livre parmi lesquels Philippe Alexandre, Jacques Attali, Sylvian Auger, Béatrix de l'Aulnoit, Cabu, François de Closets, Jean-Pierre Colignon, Christiane Collange, Jean-Loup Chrétien, Jean-Louis Debré, Françoise Dorin, Philippe Grimbert, Jean-Michel Guenassia, Albert Jacquard, Patrice Leconte, Philippe Meyer, Jacques Pessis, Jean-Christian Petitfils, Patrice de Plunkett, Michel Polacco, Jean-Marie Rouart, Tatiana de Rosnay, Jean Sevillia, Antoine Sfeir, Frédéric Brémaud, Erroc, Eric Liberge, Rossbach... 

 

> Samedi 5 décembre de 14h à 18h

- 14 h : Ouverture du Salon et début des séances de dédicaces

- 14h30 : Dictée pour tous par Jean-Pierre Colignon à l'amphithéâtre de l'espace Landowski 

- 16h : Conférence d'Alexandre Duval-Stalla : Le musée imaginaire d'André Malraux, des Maisons de la culture à Abou Dhabi, cinquante ans d'ambition culturelle à l'amphithéâtre de l'espace Landowski.   

- 17 h : lecture-rencontre avec Madeliene Bertaud : François Cheng, une passion pour la langue française au foyer bar de l'epace Landowski

- 17h30 : remise des prix du concours des Jeunes auteurs Boulonnais

 

 


> Dimanche 5 décembre de 14h à 18h

- 14 h : Ouverture du Salon et début des séances de dédicaces

- 14h30 : lecture-rencontre avec Valentine Goby : Qui touche à mon corps je le tue (Gallimard) au foyer-bar

- 15h : conférence d'Antoine Sfeir : Faut-il avoir peur de l'Iran ? à l'amphithéâtre

- 16h45 : table ronde autour de Henry-Jean Servat, avec Christian Dureau et Dominique Choulant : Brigitte Bardot, un mythe éternel ? à l'amphithéâtre

 

/// A noter : tous les ouvrages achetés lors du Salon du livre bénéficient d'une remise de 5%. ///

Source : http://www.boulognebillancourt.fr/cms/index.php?option=com_content&task=view&id=1499&Itemid=1

Partager cet article
Repost0

Une soirée spéciale Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno


Paris Première consacre une soirée à l'icône des années 60
Une soirée spéciale Brigitte Bardot
A l'occasion de l'exposition « Brigitte Bardot les années Insouciance », Paris Première consacre une soirée spéciale BB.

Mercredi 16 décembre dès 22h50, Mareva Galanter sera aux commandes de Show Bardot. Le documentaire, tourné en 1968 à la Madrague, présente une Brigitte Bardot qui reprend ses tubes Bonnie & Clyde et Harley Davidson. Elle partage également une séance de photos avec les téléspectateurs.

A 23h45, la chaine diffusera Et dieu créa la femme le film phare de Roger Vadim qui révéla Brigitte Bardot et Jean-Louis Trintignant.

Enfin à 01h30, Paris Première proposera Brigitte Bardot : Femme ou Mythe dans laquelle l'actrice est invitée sur le plateau de Jean-Pierre Elkabbach en 1973. Elle répond notamment aux questions de Claude Sarraute, René Barjavel et François Nourissier.


Source :
http://www.tvmag.com/programme-tv/article/documentaire/48870/une-soiree-speciale-brigitte-bardot.html?sat=0&sac=0&saf=1&sj=00&sm=00&sa=0&sq=&page=1&vid=0
Partager cet article
Repost0

Exposition Brigitte Bardot : que du bonheur...

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

Exposition Brigitte Bardot les années « insouciance »

Publié le par Ricard Bruno

Du 29 septembre 2009 au 31 janvier 2010, à Boulogne-Billancourt, aura lieu la première exposition consacrée à notre présidente Brigitte Bardot.

Un bel hommage pour ses 75 ans et l’occasion pour tous ses fans de revenir sur la naissance d’un mythe.

Elle retracera l’intégralité de sa vie, à travers son enfance, sa carrière cinématographique, ses chansons, ses amours, ses amants, ses scandales, mais aussi l’impact que cette femme a eu sur son époque : de la coiffure choucroute au vichy en passant par les fleurs dans les cheveux, les pieds nus, les grosses lunettes, l’eye liner, la moue boudeuse, etc...
Enfin, puisqu’il est inimaginable de parler de notre Présidente, sans évoquer ce qui lui tient le plus à coeur à savoir sa Fondation, une alcôve est exclusivement dédiée à son combat pour les animaux. Une salle choc dans l’esprit BB qui nous l’espérons éveillera les consciences des visiteurs.

"Parce que son coeur est encore plus grand que ne le fut sa beauté, parce qu’un jour les hommes de demain reconnaîtront comme des crimes ce que nous auront infligés à nos frères, Brigitte Bardot, plus qu’une légende de cinéma, restera à jamais dans l’histoire comme étant la première femme ayant eu le courage et la force de combattre, envers et contre tous, pour la défense des plus faibles : les animaux."

Nous, ses millions d’enfants, lui faisons la promesse de faire vivre son combat jusqu’à ce que plus aucune infamie ne soit commise envers les plus innocents.

Lamartine a dit : "On n’a pas un coeur pour les animaux et un coeur pour les humains, on a un coeur ou on n’en a pas du tout".

Brigitte Bardot
La griffe Brigitte Bardot
2. Stylo "7e art" de marque UNGARO – série numérotée signé BB de 1 à 500, avec certificat d’authenticité – Bille – Ce stylo est fait en aluminium, plaqué chrome et laque noire. – Livré dans un étui imitation cuir, griffé UNGARO.
SBB02 : 110 €
3. Stylo (Smalto) Signature BB – Bille – corps en laiton laqué noir, capuchon laiton chromé – Livré dans un coffret noir et métal griffé Smalto.
SBB03 : 80 €
4. Roller (Cerruti) 1881 Signature BB – corps et capuchon en laiton laqué noir avec bague chromée et guillochée – Livré dans un étui laqué noir et chrome, griffé Cerruti. SBB04 : 80 €

Partager cet article
Repost0

Exposition Brigitte Bardot (Article en Allemand)

Publié le par Ricard Bruno

RZ header

Menschen & Lifestyle: Eine beachtliche Ausstellung und ein brandneues Buch erinnern
... und Gott erschuf BB

Die Schaulustigen von Saint-Tropez hoffen heute vergeblich auf einen Schnappschuss. Brigitte Bardot, Hausherrin von «La Madrague», ist aus gutem Grund nicht zu Hause. In Boulogne-Billancourt, im Weichbild von Paris, kommt sie einer der schönsten Pflichten ihres wechselvollen Lebens nach. Inmitten der legendären früheren Filmmetropole, wo sie für sieben von ihren insgesamt rund 50 Kinofilmen vor der Kamera stand, eröffnet sie eine große Retrospektive. Die 75-jährige Schauspielerin, die wegen ihrer Hüftprobleme an Krücken geht, ist sichtbar gerührt.

 
Die BB am Strand von Cannes. Beim Filmfestival 1953 wurde «Ein Akt der Liebe» präsentiert. Foto aus dem Bildband «Brigitte Bardot – Eine Hommage in Fotografien»

Ein schöneres Geburtstagsgeschenk hätte sie sich nicht erträumen können, versichert sie dem Kurator der Hommage, Henri-Jean Servat, nach dessen Angaben keiner zweiten Aktrice zu Lebzeiten je eine solche Ehre zuteil wurde – ein Höhepunkt im Leben des Leinwandstars, der  dem französischen Staat zu seiner besten Zeit mehr Devisen einbrachte als der Autohersteller Renault.

Kein großer Bahnhof für BB in BB. Das hatte sich die Diva ausbedungen. So ist Servat neben ihrem vierten Ehemann, Bernard d’Omale, einziger Zeuge der diskreten Vernissage im «Musée des années 30». Die 1500 Quadratmeter umfassende Ausstellungsfläche im Espace Landowski ist ein Parcours der süßen Erinnerungen. Rund 2000 Plakate und 800 Bilder aus den wilden Jahren der meistfotografierten Frau Europas sind dort zu sehen. Dann die Marianne, Symbol der französischen Republik, der der Künstler Aslan vor vier Jahrzehnten die Gesichtszüge der schmollmundigen Pariserin verlieh.

Außerdem ihr Kinderzimmer, ihr Ballettröckchen, ihr grüner Mini-Moke von 1966, Porträts von Künstlern, deren Muse sie war (Warhol, Van Dongen, Arman, Doisneau), das berühmte Me- tallgewand von Paco Rabanne, ihr rosa Vichy-Hochzeitskleid, die berühmte Harley-Davidson aus dem gleichnamigen Chanson der auch als Sängerin erfolgreichen Industriellentochter. Dazwischen Reminiszenzen aus der Sammlung von Gunter Sachs, der von 1966 bis 1969 mit der stilprägenden Traumfigur verheiratet war. Beachtlich überhaupt die Galerie ihrer zumeist prominenten Liebhaber.
Dokumente des Kampfes der Umweltaktivistin für den Tierschutz fehlen ebenfalls nicht. Die Ausstellung überträgt das heitere Lebensgefühl der 1950er- und 60er-Jahre auf den Besucher und wird damit ihrem Titel «Les années ‘insouciance’» (etwa: «Die sorglosen Jahre») gerecht.

«Ich mit 60? Das kann ich mir nicht vorstellen», hatte die «europäische Antwort auf MM» (Marilyn Monroe) 1969 geäußert. Heute, genau 40 Jahre später, ist sie «stolz auf meine Falten – sie sind das Leben in meinem Gesicht».
Die Ausstellung hat rund eine Million Euro gekostet und ist gleichwohl eine Hymne auf Jugend, Schönheit und Sinn-lichkeit des einstigen Sexsymbols, das sich rühmen kann, so bekannt zu sein wie der Eiffelturm. «Eternelle BB» und «Dieu créa BB», wie das Lokalblatt «var-matin» jubelte, gilt laut einer Umfrage von 2008 im Weltgedächtnis noch immer als eine der attraktivsten Frauen der Menschheitsgeschichte. Obwohl sie – des Rummels überdrüssig – schon 1973 ihre Karriere beendete, bleibt sie nach einer Leserbefragung für 64 Prozent der Franzosen unverändert ein «Mythos».

Brigitte Bardot wünscht sich, dass die Schau demnächst auch an der Côte d’Azur gezeigt wird, möglichst in der Nähe ihres «Heimathafens», wie sie Saint-Tropez zärtlich nennt. Als erste war die Stadt Nizza Feuer und Flamme, hat aber jetzt zurückgerudert.

Gerade erschienen ist im Schwarzkopf&Schwarzkopf Verlag Berlin der Bildband «Brigitte Bardot – eine Hommage in Fotografien». Zahlreiche kommentierte Szenenfotos illustrieren auf 192 Seiten mit rund 200 Bildern die Karriere der schönen Schau-spielerin, sowohl aus ihren berühmtesten Filmen als auch aus ihren weniger bekannten frühen Streifen

Infos zur Ausstellung: www.boulognebillancourt.com

Source : http://www.rczeitung.com/lifestyleartikel/items/id--und-gott-erschuf-bb.html
Partager cet article
Repost0

Michael, Robert et Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno


Peu de stars ont autant fait parler d’elles que Michael Jackson, Robert Pattinson et Brigitte Bardot. Pour en découvrir plus à leur sujet, voici trois bios qui fourmillent de détails.

 

MICHAEL JACKSON LA LÉGENDE

Menés au doigt et à l’œil par un père qui n’hésitait ni à abuser d’eux sexuellement ou moralement, ni à leur donner des raclées afin de les pousser à travailler toujours plus dur (apparemment, il s’amusait même de temps à autre à poser un revolver contre leur tempe!), les neuf enfants Jackson sont loin d’avoir connu une enfance de rêve. Ils pouvaient être réveillés à toute heure de la nuit pour interpréter une ou deux chansons et, en dépit de tous leurs efforts, rares sont les fois où ils ont reçu des compliments.

En 1991, La Toya Jackson, une des sœurs aînées de Michael, rompt la loi du silence en déballant tout ce qu’elle a sur le cœur dans Growing Up in the Jackson Family, dont voici l’adaptation en français. Et si tout ce qu’elle y a écrit est vrai, on comprendra beaucoup plus facilement pourquoi le Roi de la pop avait une personnalité aussi étrange…

Notre appréciation: 2,5/5 — La Toya Jackson, aux Éditions Jean-Claude Gawsewitch, 212 pages, 34,95 $

ROBERT PATTINSON — UNE STAR EST NÉE

Eh oui! une autre biographie sur Robert Pattinson, le beau vampire qu’on peut voir dès aujourd’hui sur grand écran dans Tentation, le deuxième volet de la saga Twilight.

Si la supervedette de 23 ans n’a pas accordé de longues entrevues à la journaliste britannique Virginia Blackburn pour lui permettre d’écrire ce pavé rempli de révélations-chocs exclusives, il n’en demeure pas moins qu’on y découvre l’incroyable parcours de Rob à coups d’anecdotes croustillantes, de commentaires étonnants de ses proches et d’interviews qu’il a accordées par le passé à divers médias. Et puis, il y a aussi les 16 pages de photos, sur lesquelles l’acteur est systématiquement craquant.

Bref, voilà un livre que bien de jeunes groupies seraient heureuses de recevoir à Noël!

Notre appréciation: 2,5/5 — Virginia Blackburn, aux Éditions Hors Collection, 275 pages, 19,95 $

BARDOT LA LÉGENDE

Les fans finis de BB le savent sans doute déjà: jusqu’au 31 janvier 2010 se tient à Boulogne-Billancourt la première exposition qui lui est consacrée. À défaut de pouvoir s’offrir un aller-retour pour la France, on peut quand même assister par procuration à l’événement grâce à ce livre grand format, qui est en fait le catalogue officiel. Et quel catalogue!

Une photo de Brigitte n’attend pas l’autre, que la diva soit en robe du soir, à La Madrague, au lit avec Jean-Louis Trintignant, en compagnie d’un bébé phoque, en train de jouer de la guitare, en plein tournage, dans son bain, etc. On a droit à près de 200 images, au bas mot. Et évidemment, elles sont toutes plus belles les unes que les autres… ou presque.

Notre appréciation: 4/5 — Henry-Jean Servat, aux Éditions Hors Collection, 176 pages, 2009, 56,95 $

Source : http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/artsetspectacles/celebrites/archives/2009/11/20091120-105904.html

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot, people et divertissement...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, people et divertissement
.
Alors que leur place dans les tous médias est centrale, les phénomènes people restent mal connus, comme la plupart des phénomènes d'imitation, de grégarisation, de panurgisme.... L'exposition consacrée à Brigitte Bardot, par le musée de Boulogne-Billancourt (jusqu'au 31 janvier 2010) est une occasion stimulante de raviver nos ignorances en matière d'"effets people"des médias pour peu que l'on effectue la visite "sans prévention ni précipitation".

Héritière
Toute la vie publique de Madame Bardot est étalée sous nos yeux, le cinéma, la chanson, les mariages, les amants, les animaux qu'elle défend... People à tout prix même pour la bonne cause. Née d'une famille de la bourgesoie parisienne, Conservatoire National de Danse, dès 15 ans elle est dans Elle, dont elle fit la couverture à 16 : la famille a des relations et une usine. Brigitte Bardot est une "héritière" : le miracle BB s'épanouit en terrain favorable ; pour objectiver cette dimension sociologique, il faudrait comparer sa trajectoire sociale avec celle de sa contemporaine, Sheila, "petite fille de français moyen" (titre de l'une de ses chansons, en tête du hit parade de l'été 1968), qui vendait avec sa famille de la confiserie sur les marchés et séduisit une classe de fans différente.

Icône pluri-média
Quelle place occupe BB dans la société française ? L'exposition ne propose pas de réponse, mais elle impose la question en juxtaposant les "faits" qui sont "faits" par des images et des "unes" par centaines. Images de libération féminine, d'érotisme qui indisposent plaisamment fâcheux et Tartuffe. Entrée dans le Larousse à 24 ans, De Gaulle en fit la Marianne des 36 000 mairies en 1968. BB fut aussi le faire-valoir des marques pour des créations publicitaires qu'elle écrasait de sa présence : Pschitt (soda), Simca (automobile), Paris-Presse, Les Laines du Chat Botté, Radio Luxembourg, Yamah (moto), Air France, BNP... Images de films, affiches, photographies avec les uns et les autres. Et des chansons, des émissions de télévision. Les people parlent aux people.

Devant le phénomène de la peopelisation, la sociologie de la culure reste démunie. BB n'a pas été de ces "intimate strangers" dont parle la sociologie des "célébrités" (Richard Schickel) et Roland Barthes ne nous apprend rien sur cette mythologie. Pour s'y retrouver, c'est peut-être vers la "psychologie économique" de Gabriel Tarde qu'il faut se tourner, qui a identifié le rôle de la presse dans la quantification de la célébrité, de la popularité, de la gloire et de la réputation (Psychologie économique, publié en 1902). Sans cette quantification, pas de people. Mais son intuition n'a pas été développée et n'a pas été adaptée aux médias plus récents et à leur contribution à la peoplisation. Pourtant avec les médias numériques, les réseaux sociaux, les bruits courent plus vite, plus haut.

People, "opium du peuple, soupir de la créature opprimée" ?
Pourquoi avoir baptisé cette exposition "les années insouciance" ? Insouciance du milieu où BB est mise en scène, le show business ? Sans doute. D'ailleurs Claude François chantait aussi "cette année là", 1962, année sans histoire ! Pour d'autres, ce furent les années de la guerre en Algérie... Guerre coloniale : 400 000 appelés du contingent font leur "service". Guerre civile : massacre d'Oran, massacre des harkis. C'était aussi l'époque de la loi Debré contre la laïcité, des avortements criminalisés... A tous ceux que l'époque opprimait dans leur vie la plus quotidienne, BB parlait d'autre chose, justement, divertissait. "A quoi sert la beauté des femmes", s'interrogeait faussement Théophile Gautier. Ne cachez pas ce sein...

Source : http://mediamediorum.blogspot.com/2009/11/brigitte-bardot-people-et.html
Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>