Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

exposition

"Brigitte Bardot, l'insoumise", un doc en face-à-face avec une icône absolue du 20ème siècle

Publié le par Ricard Bruno

"Brigitte Bardot, l'insoumise", un doc en face-à-face avec une icône absolue du 20ème siècle
Réalisé par Mireille Dumas, ce documentaire est basé sur le dernier entretien filmé donné par "BB" en 2006, dans sa résidence de la Madrague. Brigitte Bardot y revient sur sa vie exceptionnelle avec sa franchise habituelle, et ses confessions prennent aujourd'hui des allures crépusculaires, alors qu'elle s'apprête à fêter ses 89 ans.
La célébrité comme une prison

"Elle a le premier des talents : elle est belle." Ces mots du réalisateur Claude Autant-Lara claquent avec une rare violence, mais ils résument bien ce que Brigitte Bardot a dû endurer pendant sa carrière d'actrice. Ce film le rappelle, elle commence à tourner très jeune au cinéma, malgré les réticences de ses parents, partisans d'une éducation très stricte.

Il faut dire que nous sommes au début des années 1950, mais Brigitte Bardot a déjà soif de liberté : elle échappe au carcan familial et sa plastique attire déjà l'œil des réalisateurs, au premier rang desquels le chaud lapin Roger Vadim, qui deviendra vite le premier de ses quatre maris.

Elle devient une star mondiale grâce à une scène de danse culte dans son premier film Et Dieu… créa la femme (1956), ce qui fait dire à certains commentateurs de l'époque que "Brigitte Bardot fait passer Marilyn Monroe pour un homme" (très élégant).

À partir de là, celle qui est désormais un sex-symbol et une icône perd le contrôle sur sa vie, et elle le raconte très bien à Mireille Dumas cinq décennies plus tard. À l'époque, Brigitte Bardot ne s'appartient plus, elle est une célébrité dont les moindres faits et gestes sont traqués par les paparazzis, et elle subit au quotidien les remarques épouvantables de la presse sur sa vie privée et son travail d'actrice.

Quitter le cinéma avant qu'il ne la quitte

En collectionnant les amants et les maris, elle devient malgré elle un symbole de la révolution sexuelle et de la libération des femmes. Oui mais voilà, comme elle le rappelle à Mireille Dumas, Brigitte Bardot n'a jamais voulu incarner la révolution féministe. Au fond d'elle, on sait qu'elle est une femme plutôt très conservatrice et qu'elle ne veut pas se libérer du patriarcat.

Et elle ne s'en cache pas, revendiquant d'avoir toujours besoin de l'amour d'un partenaire pour s'épanouir dans sa vie. Elle ose confier qu'elle est devenue mère trop jeune et qu'elle n'était pas prête à faire face aux responsabilités, elle qui se qualifie encore de grand enfant incapable de se débrouiller seule.

Pendant qu'elle est harcelée dans sa vie privée – au point de tenter de se suicider pour échapper à la dépression, ce qu'elle évoque très ouvertement dans le film –, Brigitte Bardot est baladée entre quelques rôles très importants (comme Le Mépris de Jean-Luc Godard) et des films qu'elle qualifie elle-même de mauvais.

Elle finira par faire ses adieux au cinéma en 1973 à 39 ans, préférant lâcher la rampe elle-même avant qu'on ne l'appelle plus. Clairvoyante, Bardot a déjà bien compris à l'époque qu'on ne pardonne pas aux actrices de vieillir.

"Brigitte Bardot, l'insoumise", un doc en face-à-face avec une icône absolue du 20ème siècle
À l'avant-garde pour les droits des animaux

Elle refuse de faire appel à la chirurgie esthétique et retrouve un peu de tranquillité, mais la transition est violente. Heureusement, elle trouve vite ce qui deviendra le combat de sa vie, la défense des droits des animaux. Sur ce point, il est incontestable que Brigitte Bardot a été avant-gardiste : lorsqu'elle prend la défense des bébés phoques en 1976, elle est moquée comme jamais et attaquée de tous les côtés, notamment par les chasseurs.

Elle rappelle dans le film toutes les insultes qu'elle continue de recevoir pour cet engagement, mais Brigitte Bardot n'en a que faire : elle vit aujourd'hui avec ses animaux recueillis dans sa résidence de la Madrague, loin du luxe opulent qu'elle dit exécrer. Comme elle le dit dans les dernières minutes du documentaire : "Les animaux s’en foutent que j’ai vieilli, ils m’aiment quand même." Elle a bien raison : ce n'est sûrement pas Claude Autant-Lara qui en dirait autant.

"Brigitte Bardot, l'insoumise", un doc en face-à-face avec une icône absolue du 20ème siècle

2024...l'année Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

2024...l'année Brigitte Bardot
Partager cet article
Repost0

Un chèque de 27.000 € pour les défenseurs des animaux dans le Var

Publié le par Ricard Bruno

Un chèque de 27.000 € pour les défenseurs des animaux dans le Var

Produit de la vente aux enchères d’objets de l’exposition BB et Romy à Saint-Tropez, ce don a été partagé entre sept associations du département et remis par la Fondation Bardot et la Ville.

Ce n’est pas en monnaie de singe qu’elles sont aidées mais bien avec une importante enveloppe de 27.000 euros. Sept structures dédiées à la protection animale ont été reçues en mairie de Saint-Tropez tout dernièrement pour recevoir un don de la part de la Fondation Brigitte Bardot avec le concours de la municipalité. Quatre refuges du département et trois associations du Golfe ont ainsi été sélectionnés par la FBB. "Le souhait de Madame Bardot était que ce soient des organisations locales qui bénéficient de cette aide", a souligné l’adjoint tropézien Michel Perrault lors de cette remise de chèques. "L’idée était d’apporter un soutien aux organisations qui en ont le plus besoin, soit parce qu’elles font face à des difficultés pécuniaires soit parce qu’elles ne disposent pas d’assez de financeurs", a précisé Bernard d’Ormale, le mari de l’actrice des sixties.

 

Il s’agissait par ailleurs de toucher des associations veillant sur différents animaux: équidés, chats et chiens, en l’occurrence.

40 objets vendus aux enchères

Cette dotation a été financée par une vente aux enchères qui s’est déroulée le 18 septembre dernier à la salle Jean-Despas. Soit le jour de clôture de l’exposition BB et Romy sous le soleil de Saint-Tropez.

Source de l'article : Cliquez ICI

Mes nouveautés dans mes collections sur Brigitte Bardot (7ème partie)

Publié le par Ricard Bruno

Affiche Il riposo del guerriero 33cm x 70cm (Italienne)

Affiche Il riposo del guerriero 33cm x 70cm (Italienne)

Affiche La notte delle nozze 33cm x 70cm (Italie)

Affiche La notte delle nozze 33cm x 70cm (Italie)

Affiche Shalako 3cm x 70cm (Italie)

Affiche Shalako 3cm x 70cm (Italie)

Affiche Una donna come me 33cm x 70cm (Italie)

Affiche Una donna come me 33cm x 70cm (Italie)

Affichette Cinéma Escurial 30cm x 47cm

Affichette Cinéma Escurial 30cm x 47cm

Bâche 15m x 3m exposition Brigitte Bardot de saint-Tropez 2022

Bâche 15m x 3m exposition Brigitte Bardot de saint-Tropez 2022

Bâche Brigitte Bardot Alain Delon 155cm x 290cm

Bâche Brigitte Bardot Alain Delon 155cm x 290cm

Bâche Brigitte Bardot Colinot trousse chemise 260cm x 280cm

Bâche Brigitte Bardot Colinot trousse chemise 260cm x 280cm

Bâche Brigitte Bardot Colinot trousse chemise 580cm x 280cm

Bâche Brigitte Bardot Colinot trousse chemise 580cm x 280cm

Bâche Brigitte Bardot Julia de Numez 155cm x 290cm

Bâche Brigitte Bardot Julia de Numez 155cm x 290cm

Bâche Brigitte Bardot photos inédites du film Et Dieu créa la femme 155cm x 290cm

Bâche Brigitte Bardot photos inédites du film Et Dieu créa la femme 155cm x 290cm

Bâche tissus 1,54m x 2m,87

Bâche tissus 1,54m x 2m,87

Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez encore quelques jours....

Publié le par Ricard Bruno

Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez encore quelques jours....
Partager cet article
Repost0

Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez

Publié le par Ricard Bruno

Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez
Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez
Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez
Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez
Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez
Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez
Exposition Brigitte Bardot/Romy Schneider à Saint-Tropez
Partager cet article
Repost0

4 choses à voir dans l’expo "B.B. et Romy sous le soleil de Saint-Tropez"

Publié le par Ricard Bruno

L’exposition a été inauguré ce mercredi à Saint-Tropez par Henry-Jean Servat.

L'exposition est à découvrir jusqu'au 18 septembre

 

Co-organisé par la ville de Saint-Tropez et Henry-Jean Servat, commissaire de l’exposition, l’événement – inauguré mercredi soir en présence de Sylvie Siri, maire du village, du président de la Région Sud, Renaud Muselier et de Bernard d’Ormale, le mari de Brigitte –, rassemble sur 600m2 sonorisés, une foultitude d’objets et documents en lien avec la carrière des deux actrices qui se sont jadis rencontrées à Saint-Tropez.

Le costume du dernier film

B.B. est tout de même largement majoritaire dans ce florilège qui contient également, en filigrane, des gros plans sur d’autres actrices qui ont marqué la French Riviera. Parmi les curiosités mises en scène à l‘étage, le pourpoint féminin que portait Brigitte Bardot dans L’Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-chemise sortie en 1973 sur les écrans. Un costume à la symbolique forte puisqu’il sera le dernier porté sur un plateau de cinéma par B.B. qui, ensuite, mis fin à sa carrière sans la moindre option de retour.

> Jusqu’au 18 septembre. Salle Jean-Despas, place des Lices, 10h-13h et 15h-19h. Tarifs: 5 euros, gratuit pour les moins de 12 ans.

Costume collection privée Bruno Ricard 

La sculpture du Musée Grévin

Brigitte Bardot a posé dès 1958 pour un double à son effigie dans les allées du Musée Grévin et aura au fil du temps de multiples incarnations en cire. La sculpture prêtée cet été à Saint-Tropez est exposée depuis 2019 à Paris et aurait demandé quelque six mois de travail à Claus Velte, l’un des trois sculpteurs attitrés du Musée.

Si la ressemblance n’a pas fait l’unanimité parmi les premiers visiteurs hier, mercredi, cette présence a au moins le mérite de présenter une superbe silhouette en paréo.

 

Les images censurées d’Et Dieu... créa la femme

C’est peu dire qu’à sa sortie Et Dieu... créa la femme suscita le scandale de par ses scènes dénudées. Il aurait pu être encore bien pire. Témoins, les photogrammes restés invisibles depuis 66 ans et montrés à l’exposition.

Ils sont issus des douze minutes de coupes du film réalisé par Roger Vadim.

Henry-Jean Servat les a exhumés avec l’aimable autorisation de TF1 Studio qui a mis à disposition pour la première fois ces bouts de pellicule déshabillés...

Delon, l’ami commun

Delon, l’ami commun

Alain Delon, proche des deux icônes et d’ailleurs toujours en contact ponctuel avec Brigitte Bardot, a confié des clichés de sa collection personnelle réunissant les deux stars à ses côtés en marge du tournage de La Piscine à Ramatuelle.

Parmi les anecdotes de taille, se concentrer sur celle scénographiée au rez-de-chaussée.

Un cliché costumé d’Alain Delon et Brigitte Bardot sur le plateau du film à sketches, Les Amours célèbres en 1961, avant de retrouver le soir même, toujours costumé, Romy sur les planches pour la pièce Dommage qu’elle soit une putain, adaptation de la tragédie de John Ford.

Partager cet article
Repost0

Discours pour l'inauguration de l'exposition Brigitte Bardot et Romy Schneider le 03 08 2022

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot et Romy Schneider réunies dans une exposition à Saint-Tropez tout l’été

Publié le par Ricard Bruno

B.B. et Romy, deux styles, deux stars. Jadis amies, les voici de nouveau réunies à Saint-Tropez pour une grande exposition estivale en forme de destins croisés.

Si Brigitte Bardot s’impose tout naturellement dans un village qu’elle habite, n’oublions pas que Romy Schneider fit bien plus qu’éclabousser les esprits dans La Piscine, huis clos aquatico-dramatique, dont La Jonque, villa ramatuelloise quartier de l'Oumède, fut le principal plateau de tournage durant l'été 1968. C’est à cette époque que les deux comédiennes font connaissance grâce à un autre monstre sacré du 7e art, Alain Delon.

Prêt du musée Grévin

Le golfe de Saint-Tropez deviendra ensuite un port d'attache pour le couple que Romy forma avec Daniel Biasini. Les tourtereaux se marieront en décembre 1975 à Berlin et de leur union naîtra Sarah Biasini, le 21 juillet 1977 à la clinique de Gassin, Romy ayant acquis à cette époque une villa à Ramatuelle.

À la manœuvre pour retracer cette épopée glamour, l’écrivain-journaliste Henry-Jean Servat qui vient de sortir Romy, la légende, ouvrage XXL sur l’actrice dont c’est le triste anniversaire des 40 ans de la disparition.

Au fil du cheminement à travers les deux étages de la salle Despas, place des Lices, se succéderont sur 600m2, vidéos, photos inédites, documents confiés par Alain Delon, tableaux de Cordier ou Vincent Roux, affiches, objets ayant appartenu aux deux stars et cheminement dans le Saint-Tropez des célébrités.

En bonus, des photragrammes censurés du tournage d’Et Dieu... créa la femme, une story du récent tournage Bardot par Danièle Thompson ou la statue de cire de B.B. prêtée par le musée Grévin.

Henry-Jean Servat, commissaire de l’exposition, avait réuni Brigitte Bardot et Isabelle Adjani, de retour en août dans la presqu’île, durant l’été 2004.

Dans le sillage d’une conférence donnée par l’écrivain-journaliste à l’Hôtel de Paris demain, mardi, à 19h (entrée libre), et de l’inauguration annoncée ce mercredi à 19h, avec quelques surprises, les visites publiques seront ouvertes jusqu’au 18 septembre.

Henry-Jean Servat, également conseiller municipal de la mairie de Nice, espère voir voyager l’exposition vers les Alpes-Maritimes une fois l’événement tropézien clos.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>