Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

94 articles avec fondation brigitte bardot

Chienne retrouvée massacrée sur un balcon: le propriétaire jugé pour actes de cruauté envers un animal

Publié le par Ricard Bruno

Chienne retrouvée massacrée sur un balcon: le propriétaire jugé pour actes de cruauté envers un animal

Un homme de 59 ans était renvoyé mercredi devant le tribunal correctionnel d'Aix pour sévices graves et actes de cruauté envers un animal.

L'association Les amis de Sam avait révélé le 23 mai dernier la découverte d'une petite chienne massacrée et la gueule en lambeau sur un balcon dans une résidence aixoise. 

« Arrivé sur les lieux, on aperçoit une chienne au troisième étage en sang sur le balcon, le sang dégouline jusqu'en bas. D'après des témoins la chienne a été prise à coup de tire bouchon » avait expliqué l'association sur Facebook.

Après avoir emmené le petit Jack russell, nommé Bonnie, chez le vétérinaire, il recevra 5 points sous cutanés et 17 points cutanés.

Le refuge avait alors décidé de déposer plainte pour actes de cruauté.

Le propriétaire reconnaît les faits

"Jean Luc, les épaules basses reconnaît les faits. Plus tard, il dira même que ce qu'il a fait ce soir-la est inacceptable, impardonnable", relate La Provence.

Le retraité, suivi pour dépression, ne réussira pas à expliquer son geste et déclarera avoir trop bu et ne se souvenir de rien.

Toujours selon le quotidien, l'homme sera même effaré à la vue des photos des sévices qu'il a fait vivre à l'animal. 

Le procureur a requis deux mois de prison avec sursis, l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans et la confiscation de ses chiens.

Avant de préciser, comme le rapporte le journal, qu'au "vue des désagréments constatés pendant le temps de l'enquête, [il] ne souhaite pas que ces chiens soient confiés à la Fondation Brigitte Bardot ni aux Amis de Sam".

Une déclaration qui aurait créé de vives réactions, l'association Les Amis de Sam s'étant occupée depuis le début des chiens. 

Décision du tribunal le 16 août.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Paris : les bœufs du jardin d’acclimatation recueillis par Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Paris : les bœufs du jardin d’acclimatation recueillis par Brigitte Bardot

Ils ont grandi avec deux générations de visiteurs du jardin d’acclimatation (XVIe), menant leur tranquille vie de bovins dans un enclos de nature aux portes de Paris. Ce mercredi soir, pour la première fois depuis 19 ans, Pipo et Pacha ont pris la route… et leur retraite. Direction la Normandie, non loin de la Mare Auzou, le tout premier refuge créé dans l’Eure par Brigitte Bardot, il y a 25 ans pour y recueillir les animaux d’élevages sauvés des abattoirs ou de l’abandon de leurs éleveurs. Aujourd’hui, les différents refuges ouverts par la Fondation accueillent 700 bovins, rescapés d’un probable trajet direct pour l’abattoir. « Nous avons aussi un millier de moutons, 300 chèvres et 150 cochons, auxquels nous garantissons une retraite à vie », souligne Romy Turpin, responsable juridique de la Fondation, et chargée des animaux de ferme.

A quelques semaines d’engager les grands travaux de sa « métamorphose » annoncée, le plus ancien parc de loisirs français a fait appel à la Fondation Brigitte Bardot pour accueillir les deux bœufs de sa ferme pédagogique, qui ne reviendront pas après transformation. « Tous les parcs ou les éleveurs ne se préoccupent pas de trouver une solution pour leurs animaux, donc c’est une bonne chose », note Romy Turpin.

Mais que deviendront les autres ? La plupart ont été provisoirement confiés à d’autres parcs et reviendront d’ici le mois d’avril, pour la réouverture. « La ferme continuera d’exister et va même s’améliorer, mais il n’y aura plus de gros animaux », explique Christophe Jalladeau, qui pilote l’équipe de soigneurs du jardin parisien (géré par LVMH propriétaire du Parisien). La ferme qui compte aujourd’hui environ 300 bêtes à poils et à plumes, retrouvera ses 150 canards, ses chèvres, ses lapins etc., mais « les deux aurochs sont partis dans la région Nantaise, dans des parcs où ils resteront définitivement, et seulement 2 des 4 ânes reviendront », confirme Christophe Jalladeau. « L’idée du futur jardin, c’est de créer des espaces thématiques, par exemple l’un sera dédié à la biodiversité mondiale, et la volière rénovée accueillera beaucoup d’espèces exotiques. Un autre espace sera consacré au monde rural. Nous aurons par exemple des petits moutons d’Ouessant, les lapins auront de vrais enclos et non plus des clapiers, et tous les animaux bénéficieront d’un double enclos, pour qu’ils puissent s’y réfugier mettre en retrait ».

A la lisière du Bois de Boulogne, les 20 ha d’espace vert garderont bien leur rivière enchantée, leur petit train si bucolique, leurs attractions traditionnelles et leurs enclos d’animaux de ferme, mais le site remodelé sur le thème « Paris nature », qui a attiré 1,8 million de visiteurs en 2016 prévoit de rendre sa place à la nature.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...

Publié le par Ricard Bruno

Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...
Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...
Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...
Fondation Brigitte Bardot à Kalaweit (Borneo) pour la sauvegarde des singes...

La réserve F. Brigitte Bardot fait plus de 134 hectares à Bornéo. Elle va s'agrandir, et fait partie de la zone protégée créée par Kalaweit de Pararawen (au total actuellement 185 hectares)

The Brigitte Bardot reserve (134 ha) is part of the conservation area created by Kalaweit named Pararawen (185 ha for now) 🇮🇩Kawasan Brigitte Bardot (134 ha) adalah bagian dari kawasan yang di bangun Kalaweit (total 185 ha) di Kalimantan...

 

Source Internet + Site de l'organisation : Cliquez ICI

Merci à Muriel S

Partager cet article

Repost 0

La Fondation Bardot récupère 37 poneys en souffrance à Gournay-en-Bray

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Bardot récupère 37 poneys en souffrance à Gournay-en-Bray

Gournay-en-Bray. La Fondation Brigitte Bardot est intervenue hier, sur réquisition de la préfecture, pour récupérer 37 poneys dans une pâture.

    « Nous avons été réquisitionnés, pour défaut de propriétaire, par la préfecture, explique Aline Maatouk, chargée de mission équidés à la Fondation Brigitte Bardot.

    Suite de l'article et source : cliquez ICI

     
     
    Mute
     
    Current Time 0:00
    /
    Duration Time 0:00
    Loaded: 0%
     
    Progress: 0%
    Stream TypeLIVE
    Remaining Time -0:00
     
    Playback Rate
    1
      Chapters
      • Chapters
      Subtitles
      • subtitles off
      Captions
      • captions settings
      • captions off
       

      Partager cet article

      Repost 0

      Brigitte Bardot : Lettre à Nicolas Hulot...

      Publié le par Ricard Bruno

      Brigitte Bardot : Lettre à Nicolas Hulot...

      Partager cet article

      Repost 0

      Un chat vient d’être torturé à mort en plein centre-ville. La Fondation Brigitte Bardot se mobilise

      Publié le par Ricard Bruno

      Un chat vient d’être torturé à mort en plein centre-ville. La Fondation Brigitte Bardot se mobilise

      C’est une nouvelle affaire de cruauté qui secoue le monde de la protection animale. Dans la nuit de mardi à mercredi, un chat a été torturé à mort dans le centre-ville de Draguignan, dans le Var.

      Des faits « inqualifiables »

      Selon Var Matin, qui rapporte ces « faits inqualifiables », il s’agirait d’un groupe de « jeunes » toujours non identifiés qui auraient pris un chat pour cible entre 1 h 30 et 5 heures du matin sur la place aux Herbes. L’animal a été battu et mutilé avec des tessons de bouteilles et ses yeux auraient même été arrachés.

       

      La place aux Herbes, à Draguignan. Source : Var Matin

      La place aux Herbes, à Draguignan. Source : Var Matin

      Ce sont les bénévoles de l’association locale Les Amis des chats de Draguignan qui ont retrouvé la dépouille du félin au petit matin et qui ont dressé la liste difficile des brutalités qu’il a subies.

      « Quelques personnes ont vu et entendu le supplice de ce chat et au matin la scène était macabre. Nous sommes ulcérés par de tels agissements et avons une pensée profonde pour les résidents qui sont dans le chagrin », a précisé l’association sur Facebook.

       Peur des représailles »

      Selon Alain Manjard, président de l’association de protection animale, plusieurs riverains auraient assisté à la scène depuis chez eux, sans alerter les forces de l’ordre par peur des représailles.

      Soupçons que la presse locale semble confirmer puisque Var Matin relate le témoignage d’une habitante du quartier sous le choc qui aurait entendu dans la nuit « attrape le chat, attrape le chat », et n’aurait pas osé lancer l’alerte.

      Interrogé par le quotidien varois, Jean-Michel Cicerello, commandant de police à Draguignan, est revenu sur l’attitude des riverains :

       

      Nous avons du mal à comprendre que les gens témoins de ces actes, ou d’autres, ne viennent pas à nous. Prévenue à temps, une patrouille se serait rendue sur place et aurait peut-être évité cette scène monstrueuse. Que les gens arrêtent de se cacher derrière la peur des représailles. Car quand tout un quartier se révolte, elle n’existe pas…

      Prolifération des chats errants à Draguignan

      L’association Les Amis des chats a en outre déploré la prolifération des chats errants dans la ville de Draguignan. « Malgré nos efforts acharnés de stérilisation, les chats prolifèrent à Draguignan », a-t-elle précisé.

      La Fondation Brigitte Bardot partie civile

      L’équipe des Amis des chats n’a pas manqué de porter plainte et les forces de police ont ouvert une enquête. La Fondation Brigitte Bardot a annoncé ce jeudi 1er juin qu’elle se porterait partie civile.

      Une pétition pour demander justice

      Une pétition a par ailleurs été lancée sur la plateforme Change.org, réclamant que « justice soit rendue ». Pour la signer, cliquez ici.

      Source de l'article : Cliquez ICI

       

      Partager cet article

      Repost 0

      Fondation Brigitte Bardot et 30 millions d'amis : 27 chevaux sauvés à Martigues

      Publié le par Ricard Bruno

      Fondation Brigitte Bardot et 30 millions d'amis : 27 chevaux sauvés à Martigues

      Le 23 amis dernier, la Fondation 30 Millions d’Amis et la Fondation Brigitte Bardot sont venues en aide à 27 équidés victimes de négligences à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. Elles les ont pris en charge et leur apportent désormais les soins nécessaires pour leur permettre d’aller mieux.

      Triste spectacle la semaine dernière à Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Une trentaine de chevaux amaigris et négligés ont été retrouvés sur un petit terrain de la commune. Livrés à eux-mêmes, les animaux vivaient dans la saleté, avec peu de nourriture et de l’eau sale. Face à cette situation, la Direction départementale de la protection des populations est intervenue avec la police municipale. Elle a demandé aux fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot de prendre en charge les 27 équidés.

      13 ont rejoint le sanctuaire pour équidés maltraités de la Fondation 30 Millions d’Amis et le reste a été accueilli par la Fondation Brigitte Bardot. Parmi les chevaux sauvés, de nombreuses juments pleines ou qui avaient mis bas récemment étaient présentes, ainsi que des poulains âgés de quelques jours à 2 ans.

      « Ces chevaux étaient contraints de rester sur une surface minuscule où ils vivaient au milieu de leurs excréments » raconte Laetitia Bos, de la Fondation 30 Millions d’Amis. « Ils ont tous les pieds très longs ! Même les poulains de 2 ans ont des sabots immenses ! Sans compter que lorsque nous sommes arrivés, les pauvres bêtes étaient en plein cagnard, sans possibilité de se mettre à l’ombre… »

      Les bénévoles des deux Fondations vont désormais prendre soin de ces équidés et les aider à aller mieux.

      Source de l'article : Cliquez ICI

      Partager cet article

      Repost 0

      Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition !

      Publié le par Ricard Bruno

      Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition  !
      Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition  !

      Je ne mange pas de viande de cheval !

      Le cheval, la plus noble conquête de l'homme ne doit plus finir dans nos assiettes. Honte à l'Italie, la France et la Belgique, principaux consommateurs de viande de cheval en Europe !

      "Ceux qui aiment les chevaux , les aiment vivants et libres dans les prés, pas dans leur assiette" Brigitte Bardot.

      Je soutiens le texte de Brigitte Bardot, je signe la pétition.

      " Vous qui aimez les chevaux,

      Qui les montez professionnellement ou pour le loisir, vous qui les aimez forts, beaux, nobles, puissants, dociles ou farouches, acceptez-vous qu’une fois réformés, ces animaux si nobles soient pour la plupart envoyés aux abattoirs pour finir en lasagnes ?

      Si comme moi cet état de faits vous répugne et vous écœure, REAGISSEZ en signant cette pétition, afin que nous formions un groupe soudé, puissant et assez déterminé pour exiger du gouvernement L’ABOLITION de L’HIPPOPHAGIE en France et le changement du statut du cheval d’animal de rente à « animal de compagnie ».

      Votre soutien m’est indispensable et urgent.
      Je compte sur vous de toutes mes forces.
      Merci

      Brigitte Bardot "

      Pourquoi ne faut-il pas manger de viande de cheval

      Un de mes premiers combats après celui des phoques en 1977 fut de m’attaquer à un commerce infâme et inhumain : celui de la viande de cheval. C’est Roger Macchia, Président du C.H.E.M., qui à l’époque me fit découvrir la barbarie des transports de chevaux entre la Pologne et la France et celui non moins ignoble entre le continent américain et la France.

      Que ce soit par train, par camion ou par cargo, le résultat est le même. Entassés, piétinés les uns par les autres, sans boire ni manger, arrivant blessés, agonisants ou morts, nous sommes le réceptacle d’animaux horriblement mutilés qu’il faut parfois gruter pour les déposer plus morts que vifs sous le couteau des tueurs.

      Et pourtant, le cheval est « la plus noble conquête de l’homme », le compagnon indispensable de l’être humain, que ce soit pour les transports, les travaux des champs, le sport, les loisirs mais hélas aussi pour les guerres où ils ont donné leur vie pour notre liberté !

      le cheval, comme le chien, est un ami de toujours. Le cheval ne doit pas faire partie du bétail, sauf pour la Belgique, la Hollande, l’Italie et bien sûr la France, ces 4 pays qui, honteusement, continuent à s’empiffrer d’une agonie et d’une douleur obscènes !

      Le France devient une véritable poubelle. On nous envoie ce qui reste des chevaux qui, après une vie de labeur au service de l’homme, mériteraient une retraite autre que l’abattoir. J’ai vu de mes propres yeux l’épouvante dans leurs yeux à Gorizia en Italie à la frontière slovène, en 2000, alors qu’ils transitaient, venus des pays de l’Est, pour entrer dans la Communauté Européenne ! Cela me hante !

      Pourtant les pays de l’Est sont « pauvres » en comparaison du luxe dans lequel nous nous vautrons. Eux, ne mangent pas de cheval, pas plus que les pays du continent américain. Ils ont cette dignité !

      C’est vers 1866, dans un contexte de famine et de pauvreté que les Parisiens affamés commencèrent à se nourrir de tout ce qui était « mangeable », à commencer par les chevaux !

      Nous n’en sommes plus là, il me semble.

      Nous regorgeons d’aliments, nous crevons de cholestérol et d’obésité, nous ne pensons qu’à bouffer. Notre physique est le reflet de notre âme, de notre cœur. Nous sommes devenus robotisés, déshumanisés, et « ignorants » par commodité. Les emballages plastifiés des supermarchés nous présentent la chair des chevaux bien rangée, bien « appétissante » pour ceux qui ne savent pas la détresse, la douleur, la souffrance qu’ont enduré ces pauvres bêtes avant de finir dans ces présentoirs.

      Lorsque j’ai fait un scandale auprès de la Corée du Sud lors de la Coupe du Monde de football en 2002 parce qu’ils mangent du chien et qu’ils se conduisent de manière barbare et atroce, j’ai été non seulement menacée de mort mais on m’a répondu que « chez moi » en France on mangeait bien du cheval alors que j’aille me faire voir !

      Mettons-nous enfin aux normes des autres pays de l’Union Européenne qui ne mangent pas de cheval.

      Aujourd’hui, j’en appelle à vous tous. Je vous supplie de ne plus manger de cheval pour arrêter cet infâme commerce indigne d’êtres dits « humains ».

      Au 21ème siècle, alors que nous sommes des phares, qui donnons exemple à d’autres, nous ne pouvons pas, nous ne devons pas continuer d’accepter une barbarie aussi écœurante, aussi lamentable.

      Tolstoï a dit : « Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille ».

      Supprimons les abattoirs de chevaux, peut être le monde sera t’il moins sanguinaire !

      Brigitte Bardot

       

      Pour ne plus voir de telles images, Pour que cette barbarie cesse enfin, JE DIS NON A L'HIPPOPHAGIE !

       

      En signant cette pétition, je soutiens la proposition de loi déposée à l’Assemblée Nationale par le député Nicolas Dupont-Aignan, visant à modifier le statut juridique du cheval en le faisant passer d’animal de rente à animal de compagnie.

      Cliquez ICI pour télécharger la pétition papier.

      Partager cet article

      Repost 0

      Une Varoise infiltrée au cœur des trafics d’animaux...

      Publié le par Ricard Bruno

      Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...
      Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...
      Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...
      Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...

      Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...

      De la savane africaine aux soirées tropéziennes, Marylin Pons-Riffet se veut l'activiste pacifique de la cause animale. Soutenue par Bardot, elle s'est infiltrée dans le milieu des chasses aux trophées.

      Si elle se définit elle-même comme une "activiste" de la cause animale très inspirée par Brigitte Bardot, Marylin Pons-Riffet part du principe que "tout le monde peut aller au combat". Cette gérante de société grimaudoise les collectionne depuis son retour du Sénégal en 2004.

      Forte de ses multiples casquettes (lire ci-dessous), elle œuvre sans relâche dans le département...

      Source de l'article : Cliquez ICI

       

      Partager cet article

      Repost 1

      La Fondation Brigitte Bardot a 30 ans !

      Publié le par Ricard Bruno

       Bientôt une surprise pour les 75 000 donateurs qui ont déjà permis trois décennies de combats aux côtés de la fondation Brigitte Bardot !

      La Fondation Brigitte Bardot a 30 ans !

      Partager cet article

      Repost 0

      1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>