Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fondation brigitte bardot

Anglet : condamnée à une mort certaine, une vache fuit l'abattoir et prend la poudre d'escampette

Publié le par Ricard Bruno

Anglet : condamnée à une mort certaine, une vache fuit l'abattoir et prend la poudre d'escampette

Scène surréaliste lundi soir dans la ville d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques), où une vache a fui les abattoirs pour échapper à la mort qui l'attendait. Elle a finalement été récupérée. Récit.

Elle a tout fait pour échapper à son triste destin !

Condamnée à une mort certaine, une vache a pris la poudre d’escampette en fuyant les abattoirs, semant quelque peu la panique.

La scène, assez rare, s’est déroulée à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) et a contraint la municipalité à lancer un message d’alerte sur les réseaux sociaux, évoquant dans un premier temps la fuite d’un « taureau fougueux ».

Pour tenter d'échapper à son funeste destin, une vache fuit les abattoirs d'Anglet 

Il s’agissait en réalité d’une vache de race blonde d’Aquitaine pesant environ 600 kilos, comme l’ont précisé nos confrères de Ouest France.

Étant donné la situation et la confusion qui a régné dans la foulée, la Fondation Brigitte Bardot s’est proposée de recueillir l’animal pour lui éviter ainsi une issue funeste. En vain !

Des policiers, des pompiers ainsi qu’un vétérinaire se sont alors lancés à la recherche du bovin qui a finalement été neutralisé vers 21h, après deux heures de traque, à l’aide d’un tir hypodermique anesthésiant.

L’animal a finalement été rapatrié à l’endroit qu’il avait tenté de fuir, l’abattoir !

Source de l'article : Cliquez ICI

 
 
Partager cet article
Repost0

L’ÉDITORIAL DE BRIGITTE BARDOT

Publié le par Ricard Bruno

L’ÉDITORIAL DE BRIGITTE BARDOT

« L'homme a peu de chances de cesser d'être un tortionnaire pour l'homme, tant qu'il continuera à apprendre sur l’animal son métier de bourreau. »

Marguerite Yourcenar
 

C’est un grand chamboulement mortel qui nous avertit de nos multiples erreurs, de nos ravages, de notre suprématie si fragile face à un minuscule virus contre lequel aucune des armes les plus sophistiquées et destructrices, qui faisaient notre abominable force, ne pourront nous protéger. La démographie affolante de l’homme n’avait qu’un seul prédateur, l’homme. Ce sont donc les hommes qui se détruiront massivement, ce qui redonnera à la planète la chaîne écologique qu’ils n’auraient jamais dû déséquilibrer.

Pour tenter de vaincre ce qui parait invincible, les savants, les biologistes, les chercheurs du monde entier expérimentent leurs trouvailles chimiques sur tous les animaux du monde, c’est la course au vainqueur, au futur Nobel qui aura trouvé le Graal, sauveur laissant derrière lui des milliers de cadavres qui auront souffert, agonisé, hurlé de leurs souffrances sous l’œil froid et attentif du vainqueur. Ces animaux, pauvres cobayes dont on prend la vie pour sauver celle des hommes qui les martyrisent, les chassent, les mangent, les dépouillent, les exposent et les font travailler durement. C’est injuste !

Tant de choses sont injustes dans notre société où seule la réussite financière a de la valeur. Voilà ce qui nous mène : « la course au pognon, au pouvoir d’achat, à la réussite coûte que coûte, robotise l’être qui était humain. Cette déshumanisation bétonnée, suralimentée et superficialisée nous désensibilise de l’essentiel ».

Les religions qui devraient élever nos âmes, nous guider vers l’empathie, la sensibilité, la générosité, la pitié, la méditation, sont les premières à nous inculquer le goût du sacrifice animal. Les rituels Halal et Casher chez les musulmans et les juifs et l’agneau Pascal chez les catholiques. Je suis catholique et choquée par cette tradition cruelle qui m’éloigne de ces simagrées traditionnelles inventées par les hommes pour s’en foutre plein la panse le jour de Pâques.

 

TOUT ÇA N’EST PAS BIEN JOLI

A ce propos, je tiens à dire à ceux qui se sont désabonnés de notre journal, le trouvant trop dur, choquant, insupportable, que nous sommes aussi choqués, épuisés, horrifiés par ce que nous vivons quotidiennement, par ce que nous voyons pour de vrai, par toutes ces abominations que l’être humain fait subir aux animaux que nous devons dénoncer pour que le monde soit averti de ce qu’il ignore.

A bientôt,

Brigitte Bardot
Présidente

Cet éditorial a été publié dans l'Info-Journal numéro 113 (2ème trimestre 2020).

LETTRE OUVERTE : L’EXTENSION D’UN ÉLEVAGE PORCIN PROVOQUE LA COLÈRE DE BRIGITTE BARDOT !

Publié le par Ricard Bruno

LETTRE OUVERTE : L’EXTENSION D’UN ÉLEVAGE PORCIN PROVOQUE LA COLÈRE DE BRIGITTE BARDOT !
L’extension d’un élevage porcin provoque la colère de Brigitte Bardot qui interpelle le Préfet du Pas-de-Calais « ces élevages nous plongent dans la honte, on ne peut accepter de faire subir cette infamie à des êtres sensibles, plus intelligents que nombre d’humains dépourvus… d’humanité et de compassion » :

Paris, le 8 juin 2021

Monsieur le Préfet,


L’extension d’un élevage de porcs à Robecq, multipliant par trois le nombre d’animaux détenus en bâtiment sur caillebotis, soulève le cœur, l’indignation et la colère des défenseurs des animaux, de l’environnement et des habitants de cette commune rurale.
Comment peut-on trouver normal d’enfermer des milliers de cochons dans des bâtiments industriels où ils ne peuvent exprimer leur comportement naturel ? Animaux mutilés, castrés à vif, confinés dans un environnement hostile et carcéral.
Ces élevages nous plongent dans la honte, on ne peut accepter de faire subir cette infamie à des êtres sensibles, plus intelligents que nombre d’humains dépourvus… d’humanité et de compassion.
Monsieur le Préfet, ne prenez pas exemple sur les élevages intensifs de Bretagne dont les conséquences sur la nature sont désastreuses, en plus de l’être sur la condition animale. Cette «ferme-usine» scandalise, vous devez entendre les arguments du collectif« Respire», que je soutiens, et agir en conséquence.
Je compte sur vous pour stopper cette escalade vers le toujours plus intensif, le toujours plus polluant, le toujours plus de souffrances et détresses animales.
Monsieur le Préfet, donnez un exemple d’humanité dans ce monde déshumanisé, je place mon espoir en vous.

 

Brigitte Bardot
                                                                                       
 Présidente 

ENSEMBLE, EXIGEONS LA FIN DE LA MALTRAITANCE ANIMALE !

Pétition officielle 100% sécurisée, lancée par la Fondation Brigitte Bardot 

Source : Fondation Brigitte Bardot

Proposition de loi contre la maltraitance animale ! Bougez vous il faut VOTER !

Publié le par Ricard Bruno

Proposition de loi contre la maltraitance animale ! Bougez vous il faut VOTER !

ENSEMBLE, EXIGEONS LA FIN DE MALTRAITANCE ANIMALE !

Face à l’inertie du Sénat, qui n’entend manifestement pas examiner la PPL Animaux pour l’instant, la Fondation Brigitte Bardot lance un grand mouvement citoyen afin d’exiger que ce texte poursuive son chemin. Le 29 janvier 2021, l’Assemblée nationale a en effet adopté cette ambitieuse proposition de loi « visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale ». À l’heure actuelle, aucune date n’a été retenue pour débattre de ce texte au Sénat d’une importance pourtant capitale pour le bien-être animal.

Attendue par une majorité de Français, l’amélioration de la condition animale ne peut plus attendre. Cette proposition de loi déposée par les députés de la majorité La République En Marche vise entre autres à renforcer les peines pour maltraitance envers les animaux, lutter contre les abandons, interdire l’exploitation d’animaux sauvages dans les cirques itinérants, proscrire les élevages de visons et condamner la détention des cétacés en captivité.

Courant mai, l’appel de 30 parlementaires et 43 ONG, dont la Fondation Brigitte Bardot, à destination du gouvernement dans une lettre ouverte publiée dans les médias est pour l’instant resté sans réponse. Malgré cette mobilisation collective, le gouvernement, qui s’est pourtant engagé à plusieurs reprises à accorder une meilleure protection aux animaux, ne semble pas enclin à inscrire le texte à l’ordre du jour du Sénat sur les semaines qui lui sont réservées.

Face à ce silence du Sénat et du Gouvernement, la Fondation Brigitte Bardot a décidé de saisir les moyens citoyens à sa disposition en lançant une pétition officielle sur le site du Sénat. Par le biais de cette pétition, nous demandons que la Conférence des Présidents du Sénat convienne d’une date pour l’examen de la proposition de loi, afin qu’elle puisse enfin être votée.

Si 100 000 signatures sont récoltées, les sénateurs devront se saisir de cette proposition de loi !

Cette pétition officielle et 100% sécurisée a pour vocation d’interpeller les sénateurs. Si la jauge est remplie avant l’échéance, les sénateurs seront dans l’obligation d’y répondre !

ENSEMBLE, EXIGEONS LA FIN DE LA MALTRAITANCE ANIMALE AU PLUS VITE !

 

 

Partager cet article
Repost0

Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno

Publié le par Ricard Bruno

Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno

Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno né en 2015 dans la municipalité d’Ipojuca.

 

Depuis le 1er avril 2021, plus de 160 animaux (chats et chiens) ont été stérilisés grâce à l'aide de la FBB, à raison d'une journée de stérilisations par semaine.
ℹ️ Les actions de CãoGatuno se portent sur les programmes de soins et de stérilisation des animaux errants, l’adoption d’animaux sauvés des rues, la sensibilisation à la protection animale des populations et pour les animaux des rues.
Durant l’année 2019, la fondation a aidé projeto Cãogatuno à stériliser plus de 400 animaux.
 
 
Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno
Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno
Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno
Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno
Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno
Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno
Au Brésil, la Fondation Brigitte Bardot aide et participe aux actions de protection animale du projet Cão Gatuno
Partager cet article
Repost0

S'abonner Menu Rechercher sur le site... Journal Abonnez-vous Boutique Accueil Podcasts Annonces légales Accueil Actu Société Social L’association Un chat pour la vie a organisé une collecte alimentaire

Publié le par Ricard Bruno

S'abonner  Menu Rechercher sur le site... Journal Abonnez-vous Boutique Accueil Podcasts Annonces légales  Accueil Actu Société Social L’association Un chat pour la vie a organisé une collecte alimentaire

Si régulièrement les associations caritatives de la commune organisent des collectes en faveur des plus démunis, les amis des animaux ne sont pas en reste, et deux fois par an sollicitent les clients des supermarchés pour recueillir croquettes, pâtés, litière, remis ensuite aux personnes qui s’occupent des chiens et des chats.

Samedi 29 mai, la présidente l’association Un chat pour la vie, Monique Tournillon, secondée par la trésorière, Marie-France Accroyd, et quelques amis bénévoles, ont rempli plusieurs chariots avec de la nourriture destinée aux chats errants d’Anduze, Saint-Félix et Monoblet. Toutefois, l’association ne se contente pas de nourrir et de soigner les chats, elle lutte aussi contre l’abandon, la maltraitance et surtout stérilise mâles et femelles, afin d’éviter une prolifération néfaste aussi bien pour les animaux que pour le voisinage.

 

Le problème se pose aussi pour les chiens abandonnés par leurs maîtres et qui se retrouvent dans les refuges en attente d’une famille d’accueil. Ils sont pris en charge par l’association cigaloise, Les sans voix d’Eden, qui recueille aussi des cochons ou des animaux rares souvent victimes de négligence puis d’abandon.

Soutien de la Fondation Brigitte Bardot

Afin de subvenir à ses besoins, l’association anduzienne organise des vide-greniers, dépose des tirelires, bénéficie d’une subvention municipale, de quelques aides de la SPA et reçoit le soutien de la fondation Brigitte Bardot sous forme de bons de stérilisation. Monique Tournillon rappelle que selon la loi de 2015, les municipalités sont tenues de gérer la population de chats errants. Si celle d’Anduze respecte cette obligation, elle regrette que beaucoup de communes ne le fassent pas.

Au cours de la collecte, les bénévoles ont reçu aussi le témoignage de plusieurs personnes qui leur ont signalé des chats abandonnés, des animaux perdus ou une surpopulation féline qui crée des tensions avec les voisins. L’attachement de la présidente ne se limite pas aux seuls chats, elle s’intéresse aussi à l’association Cheval (Centre d’hébergement des équidés vétérans antenne Languedoc) qui vient de perdre un appui précieux avec le décès de Paula Loïs et qui doit se réorganiser autour des bénévoles.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : Le serment fait aux animaux

Publié le par Ricard Bruno

Pétition : Ensemble exigeons la fin de la maltraitance animale !

Publié le par Ricard Bruno

Pétition : Ensemble exigeons la fin de la maltraitance animale !

Ensemble exigeons la fin de la maltraitance animale ! ✊ Face à la lenteur du Sénat pour débattre de la #PPLanimaux, la FBB lance une grande pétition officielle et sécurisée pour accélérer l’adoption de la loi au Sénat. ✍ Signez maintenant la pétition : CLIQUEZ ICI

ENSEMBLE, EXIGEONS LA FIN DE MALTRAITANCE ANIMALE !

Face à l’inertie du Sénat, qui n’entend manifestement pas examiner la PPL Animaux pour l’instant, la Fondation Brigitte Bardot lance un grand mouvement citoyen afin d’exiger que ce texte poursuive son chemin. Le 29 janvier 2021, l’Assemblée nationale a en effet adopté cette ambitieuse proposition de loi « visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale ». À l’heure actuelle, aucune date n’a été retenue pour débattre de ce texte au Sénat d’une importance pourtant capitale pour le bien-être animal.

Attendue par une majorité de Français, l’amélioration de la condition animale ne peut plus attendre. Cette proposition de loi déposée par les députés de la majorité La République En Marche vise entre autres à renforcer les peines pour maltraitance envers les animaux, lutter contre les abandons, interdire l’exploitation d’animaux sauvages dans les cirques itinérants, proscrire les élevages de visons et condamner la détention des cétacés en captivité.

Courant mai, l’appel de 30 parlementaires et 43 ONG, dont la Fondation Brigitte Bardot, à destination du gouvernement dans une lettre ouverte publiée dans les médias est pour l’instant resté sans réponse. Malgré cette mobilisation collective, le gouvernement, qui s’est pourtant engagé à plusieurs reprises à accorder une meilleure protection aux animaux, ne semble pas enclin à inscrire le texte à l’ordre du jour du Sénat sur les semaines qui lui sont réservées.

Face à ce silence du Sénat et du Gouvernement, la Fondation Brigitte Bardot a décidé de saisir les moyens citoyens à sa disposition en lançant une pétition officielle sur le site du Sénat. Par le biais de cette pétition, nous demandons que la Conférence des Présidents du Sénat convienne d’une date pour l’examen de la proposition de loi, afin qu’elle puisse enfin être votée.

Si 100 000 signatures sont récoltées, les sénateurs devront se saisir de cette proposition de loi !

Cette pétition officielle et 100% sécurisée a pour vocation d’interpeller les sénateurs. Si la jauge est remplie avant l’échéance, les sénateurs seront dans l’obligation d’y répondre !

ENSEMBLE, EXIGEONS LA FIN DE LA MALTRAITANCE ANIMALE AU PLUS VITE !

 

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot interpelle la ministre contre la chasse en enclos le 25 05 2021 sur Europe 1

Publié le par Ricard Bruno

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>