Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

87 articles avec fondation brigitte bardot

Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition  !
Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition  !

Je ne mange pas de viande de cheval !

Le cheval, la plus noble conquête de l'homme ne doit plus finir dans nos assiettes. Honte à l'Italie, la France et la Belgique, principaux consommateurs de viande de cheval en Europe !

"Ceux qui aiment les chevaux , les aiment vivants et libres dans les prés, pas dans leur assiette" Brigitte Bardot.

Je soutiens le texte de Brigitte Bardot, je signe la pétition.

" Vous qui aimez les chevaux,

Qui les montez professionnellement ou pour le loisir, vous qui les aimez forts, beaux, nobles, puissants, dociles ou farouches, acceptez-vous qu’une fois réformés, ces animaux si nobles soient pour la plupart envoyés aux abattoirs pour finir en lasagnes ?

Si comme moi cet état de faits vous répugne et vous écœure, REAGISSEZ en signant cette pétition, afin que nous formions un groupe soudé, puissant et assez déterminé pour exiger du gouvernement L’ABOLITION de L’HIPPOPHAGIE en France et le changement du statut du cheval d’animal de rente à « animal de compagnie ».

Votre soutien m’est indispensable et urgent.
Je compte sur vous de toutes mes forces.
Merci

Brigitte Bardot "

Pourquoi ne faut-il pas manger de viande de cheval

Un de mes premiers combats après celui des phoques en 1977 fut de m’attaquer à un commerce infâme et inhumain : celui de la viande de cheval. C’est Roger Macchia, Président du C.H.E.M., qui à l’époque me fit découvrir la barbarie des transports de chevaux entre la Pologne et la France et celui non moins ignoble entre le continent américain et la France.

Que ce soit par train, par camion ou par cargo, le résultat est le même. Entassés, piétinés les uns par les autres, sans boire ni manger, arrivant blessés, agonisants ou morts, nous sommes le réceptacle d’animaux horriblement mutilés qu’il faut parfois gruter pour les déposer plus morts que vifs sous le couteau des tueurs.

Et pourtant, le cheval est « la plus noble conquête de l’homme », le compagnon indispensable de l’être humain, que ce soit pour les transports, les travaux des champs, le sport, les loisirs mais hélas aussi pour les guerres où ils ont donné leur vie pour notre liberté !

le cheval, comme le chien, est un ami de toujours. Le cheval ne doit pas faire partie du bétail, sauf pour la Belgique, la Hollande, l’Italie et bien sûr la France, ces 4 pays qui, honteusement, continuent à s’empiffrer d’une agonie et d’une douleur obscènes !

Le France devient une véritable poubelle. On nous envoie ce qui reste des chevaux qui, après une vie de labeur au service de l’homme, mériteraient une retraite autre que l’abattoir. J’ai vu de mes propres yeux l’épouvante dans leurs yeux à Gorizia en Italie à la frontière slovène, en 2000, alors qu’ils transitaient, venus des pays de l’Est, pour entrer dans la Communauté Européenne ! Cela me hante !

Pourtant les pays de l’Est sont « pauvres » en comparaison du luxe dans lequel nous nous vautrons. Eux, ne mangent pas de cheval, pas plus que les pays du continent américain. Ils ont cette dignité !

C’est vers 1866, dans un contexte de famine et de pauvreté que les Parisiens affamés commencèrent à se nourrir de tout ce qui était « mangeable », à commencer par les chevaux !

Nous n’en sommes plus là, il me semble.

Nous regorgeons d’aliments, nous crevons de cholestérol et d’obésité, nous ne pensons qu’à bouffer. Notre physique est le reflet de notre âme, de notre cœur. Nous sommes devenus robotisés, déshumanisés, et « ignorants » par commodité. Les emballages plastifiés des supermarchés nous présentent la chair des chevaux bien rangée, bien « appétissante » pour ceux qui ne savent pas la détresse, la douleur, la souffrance qu’ont enduré ces pauvres bêtes avant de finir dans ces présentoirs.

Lorsque j’ai fait un scandale auprès de la Corée du Sud lors de la Coupe du Monde de football en 2002 parce qu’ils mangent du chien et qu’ils se conduisent de manière barbare et atroce, j’ai été non seulement menacée de mort mais on m’a répondu que « chez moi » en France on mangeait bien du cheval alors que j’aille me faire voir !

Mettons-nous enfin aux normes des autres pays de l’Union Européenne qui ne mangent pas de cheval.

Aujourd’hui, j’en appelle à vous tous. Je vous supplie de ne plus manger de cheval pour arrêter cet infâme commerce indigne d’êtres dits « humains ».

Au 21ème siècle, alors que nous sommes des phares, qui donnons exemple à d’autres, nous ne pouvons pas, nous ne devons pas continuer d’accepter une barbarie aussi écœurante, aussi lamentable.

Tolstoï a dit : « Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille ».

Supprimons les abattoirs de chevaux, peut être le monde sera t’il moins sanguinaire !

Brigitte Bardot

 

Pour ne plus voir de telles images, Pour que cette barbarie cesse enfin, JE DIS NON A L'HIPPOPHAGIE !

 

En signant cette pétition, je soutiens la proposition de loi déposée à l’Assemblée Nationale par le député Nicolas Dupont-Aignan, visant à modifier le statut juridique du cheval en le faisant passer d’animal de rente à animal de compagnie.

Cliquez ICI pour télécharger la pétition papier.

Partager cet article

Repost 0

Une Varoise infiltrée au cœur des trafics d’animaux...

Publié le par Ricard Bruno

Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...
Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...
Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...
Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...

Avec Samba et Cacahuète, deux des chimpanzés sauvegardés,...

De la savane africaine aux soirées tropéziennes, Marylin Pons-Riffet se veut l'activiste pacifique de la cause animale. Soutenue par Bardot, elle s'est infiltrée dans le milieu des chasses aux trophées.

Si elle se définit elle-même comme une "activiste" de la cause animale très inspirée par Brigitte Bardot, Marylin Pons-Riffet part du principe que "tout le monde peut aller au combat". Cette gérante de société grimaudoise les collectionne depuis son retour du Sénégal en 2004.

Forte de ses multiples casquettes (lire ci-dessous), elle œuvre sans relâche dans le département...

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Partager cet article

Repost 1

La Fondation Brigitte Bardot a 30 ans !

Publié le par Ricard Bruno

 Bientôt une surprise pour les 75 000 donateurs qui ont déjà permis trois décennies de combats aux côtés de la fondation Brigitte Bardot !

La Fondation Brigitte Bardot a 30 ans !

Partager cet article

Repost 0

Il fait la tournée des marchés de Noël en exhibant un ours et fait scandale !

Publié le par Ricard Bruno

Il fait la tournée des marchés de Noël en exhibant un ours et fait scandale !

Depuis quelques jours, la présence d’un ours dans plusieurs marchés de Noël français crée la polémique. Valentin, un ours noir du Canada de 250 kilos né en captivité, fera l’object d’un spectacle ce 23 décembre au marché du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) et sera le 24 décembre à Hazebrouck, dans les Flandres (Nord).

« Pour une heure de spectacle par jour, combien de temps vivent-ils enfermés ? »

Plusieurs associations ont regretté cette présence jugée rétrograde et dégradante. La Fondation Brigitte Bardot a notamment adressé un courier au maire du Blanc-Mesnil, déplorant le « le caractère indigne et immoral de telles exhibitions dans lesquelles la nature même de l’animal est inhibée, asservie pour le seul plaisir de l’homme ».Une pétition, adressée cette fois au maire d’Hazebrouck et demandant l’annulation de la venue de l’ours Valentin, a par ailleurs déjà récolté plus de 40 000 signatures.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

À Jumièges, des chats enfermés au milieu de cadavres et excréments

Publié le par Ricard Bruno

Lundi 12 décembre 2016, la fondation Brigitte Bardot est intervenue à Jumièges pour sauver une vingtaine de chats enfermés dans une maison dans des conditions déplorables.

Une opération a permis de libérer des chats victimes de maltraitance à Jumièges (Seine-Maritime) (illustration)

Une opération a permis de libérer des chats victimes de maltraitance à Jumièges (Seine-Maritime) (illustration)

L’opération a démarré lundi 12 décembre 2016 à 15 h. À la demande de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP 76), la Fondation Brigitte Bardot a procédé au retrait de chats enfermés dans des conditions déplorables dans une maison d’habitation à Jumièges (Seine-Maritime).

La propriétaire hospitalisée

Le porte-parole de la fondation Brigitte Bardot, Christophe Marie explique la situation.

Des voisins ont averti les services vétérinaires. La propriétaire de la maison est âgée de 94 ans et elle est hospitalisée depuis plusieurs jours. On nous a dit que le situation était vraiment cauchemardesque. Il y aurait une vingtaine de chats encore vivants mais il doivent se trouver au milieu de cadavres et de monticules d’excréments.

Le parquet a été saisi et c’est donc sous son autorité que la fondation Bardot a été amenée à intervenir.

Pourra-t-elle récupérer ses chats ?

« Les chats vont être transférés au refuge de la Mare Auzou à Saint-Aubin-le Guichard (Eure).  On va les soigner et c’est ensuite qu’une décision de justice devra dire si le refuge est autorisé à les garder ou non. »

La fondation fondera sa demande sur le motif d’actes de maltraitance. « Même si la situation est particulière car la propriétaire est âgée et hospitalisée, elle peut évidemment demander à récupérer quelques chats. En général, on travaille avec les services sociaux sur le sujet. »

Une situation que la fondation voit rarement dans le département et même dans la Région.

En Normandie, nous sommes plus habitués à intervenir pour des cheptels laissés à l’abandon ou maltraités.
Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

La Fondation Brigitte Bardot écrit au maire de Compiègne pour dénoncer la présence des animaux dans les cirques

Publié le par Ricard Bruno

La société Impérial Show propose, des spectacles de Noël, des animaux sont associés à certains numéros. Du 10 au 18 décembre elle sera à Compiègne. La Fondation Brigitte Bardot a envoyé une lettre ouverte au maire Philippe Marini pour dénoncer l'utilisation des animaux dans les numéros présentés. 

La Fondation Brigitte Bardot écrit au maire de Compiègne pour dénoncer la présence des animaux dans les cirques

Euphorie" est le spectacle de Noël proposé par la societé Impérial Show. Ce cirque met en scène des animaux dans des numéros de dressage. Ce que dénonce la Fondation Brigitte Bardot. Dans une lettre ouverte au maire de Compiègne, elle déplore l'exploitation des animaux et met en avant leur souffrance.

La Fondation Brigitte Bardot écrit au maire de Compiègne pour dénoncer la présence des animaux dans les cirques

Partager cet article

Repost 0

Sauvés d’un trafic révoltant par la Fondation Bardot, ces 6 chats cherchent une famille

Publié le par Ricard Bruno

Sauvés d’un trafic révoltant par la Fondation Bardot, ces 6 chats cherchent une famille

Le trafic de chats et de chiens destinés à l’industrie de la viande continue de faire des ravages en Asie du Sud-Est, où la viande de ces animaux restent encore très largement consommée, malgré un recul depuis quelques années.

Sauvés d’un trafic révoltant par la Fondation Bardot, ces 6 chats cherchent une famille

La Thaïlande a cependant décidé d’agir contre ces pratiques, et participe désormais actuellement au démantèlement des réseaux illégaux d’animaux, souvent à destination de la Chine et du Vietnam. Des dizaines de restaurants servent notamment de la viande de chats à Hanoï, la capitale du Vietnam. D’ailleurs, rares sont les chats qui s’aventurent dans la rue. Les trafiquants n’hésitent pas à s’en prendre aux animaux domestiques, et leurs propriétaires évitent de les laisser sortir, par crainte de ne plus les revoir.

Sauvés d’un trafic révoltant par la Fondation Bardot, ces 6 chats cherchent une famille

Si l’écrasante majorité de la population thaïlandaise est opposée à la consommation de viande de chat, il n’en est pas de même en Chine, par exemple, où près de quatre millions de chats sont mangés chaque année.

 

C’est dans ce contexte particulièrement difficile qu’intervient la Fondation Brigitte Bardot, très engagée contre la consommation de viande de chat et de chien en Asie du Sud-Est. Après avoir réussi à tirer de l’enfer 12 chiens destinés à l’abattoir l’année dernière, l’association a aujourd’hui sauvé 6 adorables chats.

Sauvés d’un trafic révoltant par la Fondation Bardot, ces 6 chats cherchent une famille

Les animaux seront rapidement rapatriés en France, où ils seront proposés à l’adoption. Vous pouvez consulter leur profil sur cette page et découvrir ces six rescapés qui n’attendent que de pouvoir connaître la douceur d’un foyer.

Voici les six chats miraculés :

Sauvés d’un trafic révoltant par la Fondation Bardot, ces 6 chats cherchent une famille

Si l’adoption vous intéresse, contactez au plus vite la Fondation Brigitte Bardot :

au numéro 01 45 05 14 60.

Vous pouvez également partager l’information autour de vous !

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

À Saint-Aubin-le-Guichard : Cinq chats rapatriés par la Fondation Brigitte-Bardot ont échappé à un triste sort

Publié le par Ricard Bruno

À Saint-Aubin-le-Guichard : Cinq chats rapatriés par la Fondation Brigitte-Bardot ont échappé à un triste sort

Les cinq chats accueillis jeudi après-midi au refuge de la Mare-Auzou, à Saint-Aubin-le-Guichard, l’ont échappé belle. Avec leurs compagnons d’infortune, ils ont été trouvés dans un camion intercepté à la frontière entre la Thaïlande et le Laos.

Trafic de viande

Entassés par dizaines, ils devaient alimenter un trafic de viande à destination du Vietnam. « Ces chats ont été enlevés, en échange d’objets de pacotille, aux familles au sein desquelles ils vivaient », indique Aurélia Houchero, spécialiste des chats au refuge.

D’abord placés en quarantaine dans un refuge thaïlandais, les animaux ont parcouru 10 000 km en onze heures. Isabelle Lefebvre, chargée des déplacements à la Mare-Auzou, les a finalement amenés en Normandie, où ils ont pris possession de leur box. Un endroit suffisamment spacieux et agréable, avec des coussins, des arbres à chat et des friandises, pour oublier leur mésaventure.

S’adapter
à un nouveau milieu

Ils passeront quelques jours à l’écart avant de rejoindre leurs congénères ou de trouver une famille d’accueil.

Il y a quelque temps, une dizaine de chiens avaient échappé eux aussi à l’enfer thaïlandais. À ce jour, un seul a été adopté.

Infos pratiques

Service adoptions de la Fondation
Brigitte-Bardot 
: 01 45 05 14 60.

Partager cet article

Repost 0

Sauvetages : La fondation Brigitte Bardot en action...

Publié le par Ricard Bruno

Sauvetages : La fondation Brigitte Bardot en action...


Actuellement la FBB a sous sa protection 879 moutons, 684 vaches, 580 chevaux, 246 chèvres, 111 cochons sauvés des abattoirs !*

Je ne parle même pas des dizaines de chiens et chats et autres animaux sous sa protection...

Bruno Ricard

*Source fondation Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot en direct lors de la vente aux enchères Rossini le 05 11 2016

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>