Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

justice pour les animaux

Procès de l’élevage d’agneaux Grimal et de ses 2 vétérinaires

Publié le par Ricard Bruno

Procès de l’élevage d’agneaux Grimal et de ses 2 vétérinaires

Hier après-midi s'est tenu le procès de l'élevage intensif d'agneaux appartenant à la société Grimal (Aveyron), et de ses 2 vétérinaires, au tribunal judiciaire de Rodez.

Nous avions dévoilé en juin 2020 des images de cet élevage, un des plus gros élevages d’engraissement d'agneaux de la zone roquefort avec près de 120 000 animaux par an.

Les agneaux étaient entassés dans des bâtiments sordides sans accès à l'extérieur. Certains souffraient de boiteries et peinaient à se déplacer. D'autres agonisaient lentement et mouraient avant même d'atteindre quatre mois, âge auquel ils auraient dû être envoyés à l'abattoir.

Suite à notre enquête et notre plainte, le parquet, appuyé par la Brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires (BNEVP), a pris l’affaire au sérieux. Il a procédé à des perquisitions et des gardes à vue aussi bien concernant Grimal que le cabinet vétérinaire.

De nombreux délits poursuivis…

L’élevage et ses 2 cogérants sont poursuivis pour :

  • mauvais traitements commis sur les animaux par un professionnel (délit) ;
  • tromperie sur la qualité du produit (délit) ;
  • administration irrégulière de médicaments vétérinaires (délit) ;
  • absence de tenue d'un registre d'élevage (contravention).

Fait rare, les 2 vétérinaires de l'élevage sont aussi poursuivis, notamment pour :

  • absence de surveillance sanitaire ou de suivi régulier par manque de registre d'élevage et de traitements (délit) ;
  • aide au mésusage ou à l'abus de médicament (délit) ;
  • prescription de médicament vétérinaire contenant des antibiotiques d'importance critique sans avoir réalisé les examens et analyses préalables obligatoires (délit) ;
  • délivrance de médicaments vétérinaires sans ordonnances et dans des quantités importantes (délit)...

Nous attendions de ce procès des sanctions fermes et dissuasives : les élevages ne sont pas des zones de non-droit !

… mais des réquisitions symboliques

Malheureusement, les peines requises par le procureur de la République sont extrêmement faibles au regard des infractions poursuivies :

  • 10 000 €, dont 5 000 € avec sursis, pour chacun des 2 vétérinaires ;
  • 8 000 €, dont 4 000 € avec sursis, pour Grimal ;
  • 5 000 €, dont 2 500 € avec sursis, pour chacun des 2 cogérants de l'élevage.

Tout n’est pas joué. La décision est maintenant entre les mains du tribunal, et nous espérons qu’il ira plus loin. Prononcera-t-il une condamnation symbolique ou une sanction proportionnée ? Réponse le 14 septembre prochain.

Quoi qu’il en soit, nous poursuivons sans relâche notre travail, avec vous à nos côtés, pour dénoncer et mettre fin à ce système effroyable pour les animaux. Surveillez votre boite mail mardi !

À bientôt,

Sourcez : L'équipe de L214

Partager cet article
Repost0

Anglet : la fondation Bardot appelle à prendre soin des animaux domestiques

Publié le par Ricard Bruno

Lisa Lou du Crac et Daniel Raposo, sur le stand installé à la Barre, à Anglet, samedi 11 juin.

Lisa Lou du Crac et Daniel Raposo, sur le stand installé à la Barre, à Anglet, samedi 11 juin.

La fondation Brigitte Bardot a tenu un stand samedi 11 juin à La Barre pour appeler à ne pas abandonner chiens et chats durant l’été et à en prendre soin

Pour Daniel Raposo, délégué pour les Pyrénées-Atlantiques de la fondation Brigitte Bardot, « un animal domestique ne s’abandonne pas. On ne laisse pas un chien dans une voiture où la température monte à 70° sous le soleil et on doit veiller à faire stériliser les chats pour éviter une multiplication de portées dans l’année. La fondation Brigitte Bardot apporte un soutien à ceux qui souhaitent faire stériliser leur animal ». »

Adopter plutôt qu’acheter

Les messages diffusés sur ce stand abordaient d’autres questions en rapport avec les animaux. Toute une documentation était disponible invitant à ne pas acheter un animal mais à l’adopter. Il y avait également des appels aux boycotts des delphinariums et cirques à animaux.

Enfin, banderoles et affiches appelaient à l’interdiction de la corrida. Aux yeux de Lisa Lou, déléguée pour les Landes et les Pyrénées-Atlantiques du Crac (Comité radicalement anti corrida), cela constitue un combat majeur. « Nous organiserons le samedi 23 juillet, une grande manifestation à partir de 14 heures, au départ de la gare de Bayonne, contre les corridas. Il y aura le journaliste Hugo Clément et Azurena Bernard, Miss Côte basque 2021. », indique-t-elle.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Mexique: suspension confirmée des corridas à Mexico, plus grandes arènes du monde

Publié le par Ricard Bruno

Après le dépôt d'une plainte contre les spectacles taurins par une association, la justice avait déjà suspendu provisoirement les corridas pendant plusieurs jours dans la capitale mexicaine.

Un juge mexicain a confirmé ce vendredi la suspension sine die des corridas dans les arènes de Mexico, les plus grandes au monde.

Les partisans de la tauromachie peuvent faire appel de cette décision qui frappe la place de Mexico, d'une capacité de 50.000 personnes.

Le juge statuait sur une plainte de l'association Justicia Justa contre la tauromachie dans la capitale mexicaine. Il avait déjà ordonné le 27 mai une suspension provisoire, le temps d'écouter les arguments des uns et des autres. Les milieux taurins ont affirmé qu'ils poursuivraient leur "défense légale" des "coutumes et traditions mexicaines".

Une tradition qui date de la conquête espagnole au XVIe siècle

L'examen de leur éventuel recours pourrait prendre des mois. La décision du juge fédéral va donc très certainement entraîner l'annulation du prochain spectacle prévu le 2 juillet, la "Pamplonada". Il s'agit d'un lâcher de taureaux dans les alentours des arènes, semblable à la San Fermin de Pampelune dans le nord de l'Espagne.

Les partisans de la prohibition estiment que la loi traite les taureaux comme des "choses" et qu'elle ignore la souffrance animale.

Outre une tradition qui remonte à la conquête espagnole au XVIe siècle, les milieux taurins mettent en avant leur poids économique (343 millions de dollars et 80.000 emplois en 2018, d'après les derniers chiffres officiels disponibles).

La tauromachie interdite dans 5 États mexicains

En décembre, le Congrès local de la ville de Mexico avait interdit les spectacles taurins, sans vote en séance plénière. Cinq des 32 États du Mexique ont déjà interdit ces spectacles.

Le débat existe ailleurs en Amérique latine. Il est interdit de tuer le taureau à Bogota et Quito. Le Venezuela a annulé certaines corridas. Au Pérou, la justice s'est prononcée contre l'interdiction.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Le footballeur Kurt Zouma condamné à des travaux d'intérêt général pour maltraitance de chat

Publié le par Ricard Bruno

Le footballeur Kurt Zouma condamné à des travaux d'intérêt général pour maltraitance de chat

Le footballeur Kurt Zouma condamné à des travaux d'intérêt général pour maltraitance de chat

Le joueur de l’équipe de France de football Kurt Zouma a été condamné ce mercredi 1er juin par la justice britannique à des travaux d'intérêt général après la publication d’une vidéo qui le montrait en train de maltraiter son chat.

La sentence est tombée : le défenseur international français Kurt Zouma a été condamné ce mercredi 1er juin par la justice britannique à 180 heures de travaux d'intérêt général pour avoir maltraité son chat, après la diffusion le 8 février dernier d'une vidéo devenue virale qui avait provoqué des réactions indignées. Le joueur de 27 ans, qui avait plaidé coupable d'avoir donné un coup de pied et une claque à son animal, s'est également vu interdire par la Thames Magistrates' Court, à Londres, de détenir un chat durant cinq ans.

Le défenseur des Bleus avait présenté ses excuses dès le lendemain de la parution de la vidéo. « Je tiens à m'excuser pour mes actions. Il n'y a pas d'excuses pour mon comportement, que je regrette sincèrement. Je veux également dire à quel point je suis profondément désolé pour tous ceux qui ont été bouleversés par la vidéo. Je tiens à assurer à tous que nos deux chats vont parfaitement bien et sont en bonne santé », avait réagi dans un communiqué l'international français (onze sélections), qui a rejoint West Ham depuis Chelsea en août dernier.

 

DEUX PLAINTES EN FRANCE

Dans les deux clips diffusés sur Snapchat et que le tabloïd britannique The Sun avait relayés, on pouvait voir Kurt Zouma poursuivre son chat dans sa luxueuse maison, lui donner un coup de pied, avant de lui lancer une chaussure et finalement lui donner une gifle sur le museau alors que l'animal est dans les bras d'un enfant. Toute la scène se déroule avec des rires en arrière-plan et des émojis rieurs incrustés sur les images. Selon The Sun, le footballeur aurait été furieux car son chat aurait accidentellement brisé un vase et arraché un luminaire.

Dans l’Hexagone, la vidéo avait suscité la colère des associations de protection animale. La Fondation 30 millions d’Amis avait condamné « cet acte odieux », demandé « que le joueur soit suspendu de l'équipe de France » et avait également « déposé une plainte contre lui » pouvait-on lire sur son site Internet. Même son de cloche du côté de la Fondation Brigitte Bardot qui avait demandé la suspension du footballeur et avait indiqué porter plainte.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Le footballeur Kurt Zouma plaide coupable d'avoir maltraité son chat

Publié le par Ricard Bruno

Kurt Zouma, joueur de l'équipe de France de football.

Kurt Zouma, joueur de l'équipe de France de football.

Le défenseur international français Kurt Zouma a plaidé coupable d'avoir maltraité son chat, mardi, devant la justice britannique, après la diffusion d'une vidéo qui avait provoqué des réactions indignées.

Son frère Yoan, 24 ans, avait filmé et partagé une vidéo où l'on voyait le joueur de West Ham de 27 ans donner un coup de pied et une claque à son chat.

Poursuivi pour complicité, Yoan Zouma a également comparu mardi matin devant le tribunal de Thames Magistrates, dans l'est de Londres, et a reconnu avoir "aidé, encouragé, conseillé ou incité son frère aîné à commettre une infraction".

Les faits qui leurs sont reprochés remontent au 6 février.

Les deux chats du joueur ont depuis été confiés à la société de protection des animaux RSPCA, qui avait lancé une procédure pour que Kurt et Yoan Zouma soient poursuivis en vertu de la législation pour la protection du bien-être animal.

Le club londonien n'avait pas suspendu son joueur et l'avait même fait jouer un match le soir de la révélation de l'affaire, provoquant une immense vague de protestation.

Le joueur avait finalement écopé d'une amende de près de 300.000 euros, la plus élevée possible, infligée par son club et l'équipementier sportif Adidas avait rompu un contrat de sponsoring avec le joueur.

West Ham avait assuré que, selon les informations dont disposait le club, les chats n'ont "subi aucune blessure physique".

Le club avait ensuite assuré que la sanction financière infligée au joueur avait été reversée à des associations de protection des animaux.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

6 mois avec sursis après avoir tué son chien à Haution

Publié le par Ricard Bruno

6 mois avec sursis après avoir tué son chien à Haution

Que du sursis, mais que fait cette justice ! peine beaucoup trop clémente envers cette ordure !

Bruno Ricard  

Dans la nuit du 10 au 11 décembre 2021, un homme a abattu son chien d’un coup de fusil. Il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis, ainsi que plusieurs obligations.

L’affaire avait été mise en délibéré, le jugement a été rendu ce jeudi 12 mai. Un homme de 33 ans habitant Haution a été reconnu coupable d’avoir froidement tué son chien d’une balle de fusil. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 10 au 11 décembre 2021 au domicile du prévenu.

L’homme a été condamné à 6 mois de prison avec sursis probatoire pour une durée de deux ans. Il a l’obligation d’indemniser les victimes, est définitivement interdit de détenir un animal, se voit retirer son permis de chasse pendant 5 ans et a également l’interdiction de détenir ou de porter une arme pendant 5 ans. Le prévenu devra reverser 1 000 € aux trois associations qui se sont constituées parties civiles : la Société Nationale pour la Défense des Animaux, la fondation Brigitte Bardot et l’association Stéphane Lamart.

Un impact de la taille “d’un euro”

C’est donc au cours de cette triste nuit du 10 au 11 décembre 2021 que le chien du prévenu, un bull terrier croisé à un staffordshire, perd la vie. Tout a commencé après une dispute entre l’homme et sa compagne. Deux chiens, celui de l’habitant d’Haution et l’autre de sa femme, se mettent alors à se battre en voulant protéger leur maître, ce qui n’est pas du tout du goût du prévenu. Il décide d’emmener son animal de compagnie dans sa chambre pour lui infliger “une correction“, selon ses mots. Le chien l’a alors mordu, déclenchant la colère de l’homme. Il se saisit d’un fusil et tire presque à bout portant.

Suite de l'article et source : Cliquez ICI

 

L’ORANG-OUTAN, SYMBOLE DES RAVAGES DE L’HUILE DE PALME

Publié le par Ricard Bruno

L’ORANG-OUTAN, SYMBOLE DES RAVAGES DE L’HUILE DE PALME

Aujourd’hui, la déforestation des forêts primaires au profit de monocultures de palmiers à huile tend à s’intensifier dramatiquement face à une demande toujours plus forte de la part des industriels.

L’huile de palme, substance présente dans près de la moitié des produits alimentaires emballés que l’on trouve en supermarché ainsi que dans les produits d’hygiène, cosmétiques et carburants, représente un moteur majeur de la dégradation des forêts parmi les plus riches en biodiversité du monde, en particulier en Asie du Sud-Est.

Cette industrie détruit à un rythme effréné l’habitat de nombreuses espèces menacées d’oiseaux, d’amphibiens et de mammifères, parmi lesquels les emblématiques orangs-outans. Ces derniers assistent impuissants au saccage de leurs terres, tentant de survivre au milieu des bull-dozers, des incendies et des fumées toxiques qui s’en dégagent. Leur forêt n’est désormais plus qu’une immense usine lucrative : un hangar à ciel ouvert pour produire l’additif qui viendra diluer une nourriture industrielle et toxique ou remplir le réservoir de nos voitures. Les femelles voulant défendre leurs petits sont régulièrement maltraitées et abattues et leurs bébés capturés illégalement pour alimenter le marché noir d’animaux de compagnie exotiques.

UNE LUEUR D'ESPOIR ?

Dans les pays occidentaux, le grand public est de plus en plus réticent à acheter des produits contenant de l’huile de palme. La Commission européenne a de son côté récemment publié une proposition de loi visant à interdire l’importation de produits issus de la déforestation en obligeant les entreprises à s’assurer, via un système de traçabilité, que leurs produits vendus en Europe ne proviennent pas de zones où, pour les fabriquer, les forêts ont été dégradées ou entièrement détruites. Il s’agit de la première loi au monde pour enrayer la déforestation importée. Notre Fondation compte sur la France, qui préside l’UE en ce début d’année 2022, pour enrichir et faire adopter cette loi ambitieuse.

La FBB apporte son soutien aux organisations qui luttent sur le terrain pour protéger les animaux sauvages des conséquences de la déforestation.

Depuis plus de 20 ans, la FBB soutient l’association Kalaweit qui œuvre pour créer des réserves privées protégées dont la taille augmente chaque année et où les animaux sauvages sont à l’abri de la déforestation. Les orangs-outans y vivent paisiblement et les tigres ont même récemment réinvesti les lieux.

Depuis 2016, la FBB soutient l’association Jakarta Animal Aid Network (JAAN) dont le Sumatra Wildlife Center fournit les premiers soins aux animaux récemment prélevés dans la nature et saisis à la frontière. Un soutien à la logistique est indispensable car le processus de réhabilitation et de relâché doit être fluide et très rapide. Si leur réhabilitation n’est pas envisageable, le centre fournira à ces animaux des soins à vie. 

Partager cet article
Repost0

Chèvres de la Nerthe : Brigitte Bardot interpelle le préfet et fustige le maire de Châteauneuf

Publié le par Ricard Bruno

Chèvres de la Nerthe : Brigitte Bardot interpelle le préfet et fustige le maire de Châteauneuf

Chèvres de la Nerthe : Brigitte Bardot interpelle le préfet et fustige le maire de Châteauneuf

Brigitte Bardot, présidente de la fondation éponyme, vient d'adresser ce vendredi 29 avril une lettre ouverte au préfet de région Provence-Alpes-Côte d'Azur et préfet des Bouches-du-Rhône. Nul doute que cette attaque ciblée ne restera pas sans réponse. Roland Mouren, le maire de Châteauneuf-les-Martigues, plusieurs fois cité dans le courrier de la star en retraite à Saint-Tropez, sera peut-être un peu surpris par la virulence des propos à son encontre.

 

Extraits :

Monsieur le Préfet,

Si je m’adresse à vous sous forme de lettre ouverte, c’est parce que le travail que nous menons depuis des années avec vos services et l’association « chèvres de notre colline » pour éviter la divagation des chèvres de la Nerthe est systématiquement sabordé par Roland Mouren, maire de Châteauneuf-les-Martigues. Ça suffit, il vous revient de remettre à sa place ce petit shérif qui impose, par l’intimidation, sa loi aux autres élus du département.

Ma Fondation a déjà pris en charge de nombreuses chèvres des collines (150 environ), a financé la castration de boucs et la création d’enclos de capture comme celui tout juste terminé d’Ensuès-la-Redonne… Tout cela pour quoi, pour qu’un excité du coin use de son pouvoir de maire pour mettre en échec l’opération et fasse capturer les chèvres, y compris les boucs castrés, pour les envoyer on ne sait où et probablement in fine à l’abattoir ?

... 

Je compte sur vous pour fixer des règles qui permettront de sortir du climat détestable et délétère imposé à tous par le seul maire de Châteauneuf-les-Martigues, c’est absolument nécessaire et urgent.

...

Brigitte Bardot
Présidente

Caen : Enquête après la découverte de cadavres de chats dans un bassin de rétention d’eau

Publié le par Ricard Bruno

MYSTERE Des cadavres de chats viennent d’être découverts par hasard près de Caen (Calvados). Une enquête a été ouverte après de nombreuses disparitions

Caen : Enquête après la découverte de cadavres de chats dans un bassin de rétention d’eau

Trois plaintes auraient déjà été déposées. Mais le mystère demeure. Plusieurs cadavres de chats ont été découverts, vendredi dernier, dans un bassin de rétention d’eau situé près de Caen (Calvados), entre les communes de Colombelles et Cuverville, rapporte Actu.fr.

Certains des animaux ont pu être identifiés, selon des informations du site d’information locale. L’un d’entre eux avait disparu depuis quelques semaines de chez ses propriétaires domiciliés dans une commune voisine. Un autre était introuvable depuis le mois de novembre. De nombreuses disparitions auraient été signalées depuis plus d’un an dans le secteur. La police a ouvert une enquête.

Et des messages de vigilance sont depuis partagés en masse sur les réseaux sociaux :

Une série d’actes de torture sur des chats a déjà semé la psychose


Ouest-France explique que les lieux de ces découvertes macabres « sont entourés d’une clôture de plus de deux mètres de haut » et rappelle un triste précédent dans l’agglomération.
En 2018, une série d’actes de torture sur des chats avait semé la psychose. Un quinquagénaire avait été interpellé puis jugé, et condamné à 18 mois de prison, dont neuf ferme, en juin 2018, avant d’être déclaré irresponsable pénalement, en août 2021.
La justice avait finalement considéré que le discernement du prévenu était aboli au moment des faits. Cela en raison d’effets secondaires des médicaments qui lui étaient alors prescrits contre la maladie de Parkinson.

Image

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>